Intuitions, tome 1 de Rachel Ward

intuitions

 

[ ROMAN FANTASTIQUE – 2013]

ÉDITIONS MICHEL LAFON POCHE

LECTURE PERSONELLE

 

 

Résumé :

Depuis son plus jeune âge, Jem voit des nombres flotter au-dessus des personnes qu’elle croise. C’est le jour où sa mère décède qu’elle en comprend la signification : il s’agit de la date de leur mort. Ce don maudit la pousse à se couper du monde. Jusqu’au jour où elle rencontre Spider… Alors qu’ils partent ensemble à la grande roue de Londres, un phénomène étrange se produit : tous les passants ont le même nombre au-dessus de la tête. Pris de panique, Jem et son ami prennent la fuite. Ils seront les seuls survivants de l’attentat. Mais aussi les seuls suspects…

stickers-frise-florale

Mon avis :

En flânant dans les rayons de la médiathèque, je suis tombée sur cette magnifique couverture. Le synopsis du roman m’a littéralement subjuguée. Et puis ca faisait déjà quelques temps que je n’avais pas lu de fantastique, alors je m’y suis plongée ardemment.

Ce fut une lecture déroutante, sensible, tourmentée et délicieuse. Pour ce premier tome l’auteure a fait le choix ( à mon avis délibéré) de ne pas mettre trop en avant le côté fantastique. Elle s’est concentrée sur le ressenti des personnages et  leurs milieux de vie.

Jem a ce don, celui de voir dans les yeux des être humains la date de leur mort. Maudit ou pas, elle s’en accommode et met place tout un processus de protection. Elle s’isole et recherche aucunement le contact avec les jeunes gens de son âge. L’adolescence, en plus, amène tout son lot de questions existentielles. Elle ne veut pas d’avenir et sait que le sien ne sera pas plus brillant que son modeste voisin de classe. Mais Londres et ses quartiers désabusés cachent parfois du bon et il se prénomme Spider, un jeune « black » tout aussi paumé qu’elle. Les ados apprennent à se connaître et deviennent vite mutuellement une sorte de bouée de secours à laquelle ils s’accrochent fermement. Jusqu’à ce jour où l’impossible et l’innommable frappent la population londonienne et que Jem et Spider deviennent les ennemis publics numéro un.

Une course poursuite contre eux même, contre la mort et contre la police va rythmer une bonne partie du livre. C’est une course pour la vie et pour l’amour. Une quête où deux adolescents deviendront beaucoup plus matures et où la vie leur semblera bien plus accessible et merveilleuse. Une découverte attendrissante des sentiments. Une ode à l’espérance. Une conquête de la confiance mutuelle.

Même si le don de Jem a été mis de côté, l’auteur dépeint avec perfection les sentiments profonds de cette jeunesse désillusionnée et désenchantée des quartiers « pauvres » de Londres. Les questionnements perpétuels prennent une place importante. Tout ceci crée une atmosphère mélancolique.

De rebondissements en rebondissements, l’inévitable rattrape la réalité offrant une fin sensationnelle.

Il me tarde d’attaquer et de retrouver la plume parfaite de l’auteure dans le tome 2.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s