Tu as promis que tu vivrais pour moi de Carène Ponte.

51uXLCINJuL

[LITTÉRATURE CONTEMPORAINE – NOUVEAUTÉ 2017]

ÉDITIONS MICHEL LAFON

SERVICE PRESSE

 

Je remercie les éditions Michel Lafon ne m’avoir accordée ce service presse via Netgalley.

 

Résumé :

Quand on a trente ans, on n’est jamais préparé à perdre sa meilleure amie. C’est pourtant le drame que Molly doit affronter quand Marie est emportée par la maladie en quelques mois à peine. Juste avant de mourir, celle-ci demande à Molly de lui faire une promesse : vivre sa vie pleinement, pour elles deux. Elle y tient, alors Molly accepte.

Mais par où commencer ? Lâcher son travail de serveuse ? Rompre avec Germain? Certes, il est comptable et porte des chaussons, mais il est gentil.

Lorsque Molly reçoit quelques jours après l’enterrement un mystérieux paquet contenant douze lettres de Marie, elle comprend que son engagement va l’entraîner bien plus loin que ce qu’elle imaginait…

stickers-frise-florale

Mon avis :

Une lecture pétillante où l’humour, la dérision, le drame et la joie vont vous envoyer pour un aller simple sur votre nuage de plénitude.

Je vous avoue que le résumé est un peu trompe-œil, je m’attendais à une lecture mélancolique et grave où les larmes viendraient mouiller mes petits yeux. Et bien non, non et renon !! C’est une histoire où la mort et une promesse nous amènent sur une aventure pittoresque. Une vertigineuse descente où le lâché prise devient synonyme d’espoir. Une véritable histoire d’amitié qui perdure outre tombe.

Marie est l’incarnation même de la joie de vivre. Elle est loufoque, rigolote et attachante même sur son lit de mort, elle a cette dynamique de vous refiler le sourire et une patate d’enfer. L’histoire débute sur cette mort tragique qui vous arrache les tripes face à l’injustice de la vie. Mais, voilà Marie ne l’entend pas de cette oreille, elle sera présente aux côtés de sa meilleure amie ( qu’elle considère comme sa sœur) Molly, d’une manière peut conventionnelle, mais après tout pourquoi la mort devrait-elle être une barrière ? Voici Molly qui se retrouve avec douze enveloppes suspicieuses. Ne tenant plus, elle ouvre la première : et débute ainsi un drôle de périple qui va l’amener à se découvrir et vivre.

J’ai été tout de suite emballée par cette histoire : le thème, le contexte et les personnages m’ont charmée. Les filles sont aux antipodes l’un de l’autre : Marie est fofolle alors que Molly a ce besoin de sécurité, elle est réservée alors que son amie est une explosion de bonne humeur. Bref des filles que vous aimerez avoir à vos côtés pour de bons délires. Elles sont tellement vraies qu’on ne peut pas les oublier.

Je ne connaissais pas cette auteure et je suis ravie d’avoir découverte sa plume. En toute légèreté, elle vous transmet toutes les émotions de ses personnages. D’une situation délicate, elle arrive à donner à son histoire une dimension humaine et chaleureuse.

Bon Dieu qu’est ce que j’ai pu rire !!!!!

« Tu as promis que tu vivrais pour moi » est a dévoré sans modération, sur un transat avec un Mojito. Vous serez ravie de rencontrer Molly et Marie et vous vous délecterez de cette véritable histoire d’amitié qui va vous refilez le sourire jusqu’aux oreilles.

Ps : éclats de rire assurés, ne vous étonnez pas si on vous regarde bizarrement, surtout si vous êtes à la plage !  🙂 🙂 😉

stickers-frise-florale

Pour tout savoir sur Carène Ponte et les éditions Michel Lafon : c’est par ICI !

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s