Exilium, livre 1 : l’Internat de Frédéric Bellec

2017-06-29_17.44.37

 

[FANTASTIQUE – 2015]

AUTO-ÉDITION via BOD

SERVICE PRESSE

 

 

 

 

Je remercie Frédéric Bellec pour sa confiance et BOD.

 

66112426

 

Résumé :

« Cette semaine-là, une tempête de neige exigea la fermeture du lycée où je travaillais comme « pion », mais le maintien de l’internat permit l’hébergement des élèves bloqués sur place. Par ma proximité avec le lieu de travail, je fus le seul disponible pour assurer les nuitées. La semaine se présentait alors avec un calme insolent : encadrer sept adolescents occupés à compter les flocons au sein d’un établissement vidé de son âme.

Sauf que nous n’étions pas seuls !

Au début, j’expliquais aux internes effrayés que le vent et le froid étaient responsables des bruits étranges. Jusqu’à ce que leur fréquence nous accule à l’évidence : quelque chose sans lien avec la météo avait infiltré le dortoir !

Après mon départ de la Côte d’Azur pour la petite ville de Saint-Amand-Montrond, je pensais avoir trouvé le calme dans la campagne du Centre France. Mais j’allais découvrir un énigmatique Berry, qu’au XIXe siècle Chateaubriand décrivit comme une contrée « où se passaient des choses étranges » ! »

 

66112426

 

Mon avis :

Il y a de ces livres qui vous marqueront à jamais. « Exilium » en fait parti, c’est un fait. Une histoire qui vous fait sortir de vos gonds. Une ambiance malsaine, où la peur viscérale pour sa vie est omniprésente mais également celle de l’inconnu. Car ici l’Inconnu a un visage indescriptible ou méconnaissable, il ne fait en aucun parti de ce que notre esprit peut admettre . Entre le réel et l’irréel, la frontière est bien trop floue.

Je vous en dis plus : 

Frédéric est, communément appelé, pion au sein d’un lycée dans le Berry. Il exerce dans la bonne humeur et sait être rigoureux quant il le faut. Il se retrouve par un heureux ou malheureux hasard à surveiller sept jeunes adolescents pendant toute une semaine à l’internat. Une semaine où la neige à décider de faire des siennes et paralyser la totalité des activés humaines. Sauf au lycée où semble t-il une mystérieuse et identifiable présence trouble cette tranquillité feinte.

L’auteur a cette plume sensationnelle qui mêle autodérision, humour, sarcasme, authenticité, conviction, amitié et amour avec légèreté et gravité. Une sensation étrange s’empare de vous au fil des pages : le focus sur ce lycée amplifie cette sensation d’oppression et la  peur s’empare des personnages ne leur laissant aucune sorte d’échappatoire. Leur sort semble jouer d’avance et là surprise !!!

Frédéric est un personnage que j’admire pour sa perspicacité, son optimisme et sa façon de rendre l’inimaginable possible. Il a une capacité d’adaptation hallucinante. C’est un personnage qui nous emmène de surprises en surprises et donne cet aspect de dimension humaine admirable. Sa verbe acidulé pimente ce décor figé dans le froid. A lui tout seul il nous donne cette image de tolérance, de respect et d’ouverture d’esprit.

Outre le fait que l’auteur nous offre un moment de lecture délectable, ce journal de bord nous offre bien plus que ceci : il ouvre le débat sur l’acception des autres, de l’inconnu et de l’inimaginable, la place de la nature dans la société et tout ceci ancré dans un contexte historique bien réel.

Tous les ingrédients sont réunis pour que le fantastique prenne une tout autre dimension : exit vampires ou autres métamorphes et Cie. Bellec nous offre une œuvre innovante et surprenante où le suspense régit chaque pages.

En bref, une lecture qui m’a surprise par tous les éléments qu’elle contient. Un final où les questions n’ont pas toutes trouvé une réponse adéquate.

Une lecture qui fait la différence !

Conseil de lecture : n’oubliez pas cette phrase guide : « Oubliez tout, réapprenez tout ».

Ça vous interpelle et bien ça le devrait !

 

 

 

 

liens-utiles

Lien Amazon.

Le site de Frédéric Bellec.

Pour Tout savoir sur BOD.

64391-episode

 

Publicités

3 réflexions sur “Exilium, livre 1 : l’Internat de Frédéric Bellec

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s