Ces oiseaux qu’on met en cage de Marjorie Levasseur

ces oiseaux qu'on met en cage

 

Littérature française – Paru le 19 mai 2017

Roman autoédité

Service Presse

 

Je remercie les organisateurs du « Prix des Auteurs Inconnus » pour leur confiance et de m’avoir ainsi permis de découvrir ce roman en service presse.

Résumé : « Ces oiseaux qu’on met en cage » fait partie des dix romans sélectionnés dans la catégorie Réalisme pour Le Prix des Auteurs Inconnus

SAMUEL, FABRICE, MANON, FRANCK, ANNE-LISE…

Vu de l’extérieur, leur vie semble parfaite, mais doit-on toujours se fier aux apparences ?

Un jour, arrive le geste de trop, l’événement qui fait dérailler la marche routinière du train de l’existence. Les masques tombent, le vernis craque.

Au fil des rencontres, des tragédies, apparaît la nécessité pour ces jeunes gens et leur entourage d’évoluer, de retrouver une liberté perdue…

D’ouvrir la cage, quel que soit le prix à payer.

 

Mon avis : au moment de la présélection des titres de la catégorie Réalisme du « Prix des Auteurs Inconnus », ce roman m’avait séduite. Je n’ai pas été déçue, bien au contraire.

Pour commencer, je dois dire que je trouve la couverture de ce roman magnifique. Elle fait écho au titre et elle est très poétique. Chacun peut y voir ce qu’il a envie d’y voir, je trouve cela très intéressant.

Dans ce roman, nous suivons le quotidien de nombreux personnages, les principaux étant Samuel, Colette, Manon et Franck. Tous les quatre vont se croiser, interagir et, en entrant dans leurs vies, nous allons nous rendre compte qu’elle n’est pas ce qu’elle semble être.

Samuel est un jeune avocat issu d’une famille riche. En découvrant le corps de son frère pendu dans le bureau de son père, il va couper les liens avec sa famille car il n’accepte pas l’indifférence avec laquelle son père gère la mort de son frère. En effet, son père l’avait renié car il était homosexuel et cet état de fait rend Samuel fou de colère, car il ne le savait pas. Il va se rendre compte des nombreux mensonges de son père et plus on avance, plus on découvre la noirceur de ce personnage. Samuel, quand à lui, est tout son opposé. Ayant choisi la vocation d’avocat pour aider les gens, il est altruiste, généreux, attentif mais aussi idéaliste. C’est un personnage auquel on s’attache très facilement et qui m’a émue.

Manon est la collègue de Samuel. Un peu inquiète lors de l’arrivée de ce dernier au cabinet d’avocat, ils vont vite sympathiser et devenir amis. Manon est une jeune femme avec un boulot qui lui plait mais qui a plus de mal en amour. Un jour, elle rencontre Franck, un officier de police judiciaire qui travaille à la brigade des mineurs. En apparence, ils ont tout pour être heureux. Mais savons-nous réellement ce qui se passe chez les gens une fois la porte fermée ?

Colette est une personne âgée pleine de vie. Vivant seule suite au décès de son mari, elle décide de prendre un jeune en collocation afin de couper court aux arguments de ses enfants qui veulent la placer en institution. Son colocataire va être…..Samuel ! Entre les deux, le courant va bien passer et ils vont se soutenir mutuellement au cours des épreuves rencontrés. Colette est une petite dame très attachante, pleine de vie et qui ne se laisse pas faire. C’est un personnage plein d’humour et rigolote, la mamie qu’on aimerait tous et toutes avoir. Son côté « ado attardée » à l’écoute des titres de M.Pokora m’a beaucoup fait sourire.

Ce roman, pour moi, est un vrai coup de cœur. De nombreux thèmes de société sont abordés avec finesse et légèreté malgré leurs gravités. En effet, on parle de suicide, homophobie, violence faite aux femmes, les pressions subies par les personnes âgées…. Et pourtant, au cours de cette lecture, c’est plutôt un vent d’optimisme que j’ai ressenti. L’auteure pointe ces sujets de société mais ne tombe pas dans le drame permanent. Au contraire !! Sa plume est fluide et l’écriture très agréable à lire. On se laisse facilement entrainer dans le quotidien de ces personnages et on a envie de savoir ce qui va leur arriver. Les chapitres sont écrits alternativement des points de vue de tous les personnages rencontrés. J’adore cette façon d’écrire car cela permet d’entrer dans la tête de tous et de comprendre leurs cheminements et leurs réflexions.

Pour conclure, je recommande ce roman à tous les amateurs de littérature française et qui cherchent à passer un bon moment de lecture auprès de personnages que l’on pourrait croiser dans notre quotidien.

 

liens-utiles

Retrouvez ce roman sur Amazon ici!

Retrouvez l’univers de Marjorie Levasseur sur Facebook

Retrouvez le blog de Marjorie Levasseur ici

23023709_10155399625181917_1356130825_n

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Ces oiseaux qu’on met en cage de Marjorie Levasseur

  1. Pingback: Quand les amoureux(ses) des livres donnent une chance aux auto-édités – Itinéraire d'une bibliovore en goguette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s