CLASH #1 : Passion brûlante de Jay Crownover.

20180416_163902-1.jpg

[ ROMANCE NEW ADULT – 2017]
Éditions Harlequin – Collection &H
Traduction : Karine Xaragai
Service presse
 
Format numérique (378 pages) : 3€49
Broché : 15€90
Poche : 7€50
Ma note : 5/5 mention « à dévorer »

 

 

 

Je remercie les éditions Harlequin pour leur confiance.

 


 

Le résumé :

 

Zeb pensait avoir pris la plus grosse claque de sa vie huit ans plus tôt, le jour où un juge l’a envoyé en prison pour trente interminables mois. Mais c’était compter sans la nouvelle qui vient de bouleverser son univers : il a un fils de cinq ans… qui n’a plus personne d’autre au monde et risque de passer son enfance en foyer d’accueil. Avec son passé, Zeb sait qu’obtenir la garde de son fils ne sera pas facile. Seule Sayer, l’avocate au visage d’ange et à la sophistication froide qui détonne tellement dans leur groupe d’amis tatoués et hauts en couleur, peut l’aider.
Et si ça veut dire qu’il n’aura jamais sa chance avec la belle avocate qui lui retourne la tête – et le sang – depuis des mois… tant pis ! A moins que cette collaboration forcée ne brise au contraire la barrière que la princesse des glaces s’acharne à ériger entre eux…

 


 

Mon avis :

 

 

Non, non….. je ne suis pas du tout fan des histoires insolites de Jay Crownover. Je suis plutôt du genre totale addicte à ses romans, mais comme je suis une sadique de la patience, j’attends toujours leurs sorties en format poche. Oui je sais c’est complétement dingue.

 

La saga « Clash » s’annonce comme étant le spin off de la saga « Marked Men ». Même environnement avec des personnages très proches de nos gentils tatoueurs et tatoués. L’univers est sensiblement différent, puisque cette fois ci l’auteur à l’air de s’orienter vers les femmes et hommes de lois. Comme quoi la toge d’avocat est terriblement sexy. Bref ça reste encore à définir (pour la toge hyper sexy) ! Notre héroïne n’est entre autre la sœur cachée de Rowdy. Alors je n’ai pas lu le roman consacré à Rowdy et ceci n’est absolument pas gênant. D’ailleurs on retrouve un peu de nos hommes préférés. C’est toujours sympa ces petits clins d’œils, ce sont toujours de bons souvenirs de lectures qui viennent se greffer sur une nouvelle histoire.

 

Mais que raconte « Passion brûlante » ? Et bien une nouvelle histoire d’amour impossible. Des opposés qui s’attirent, se découvrent, se déchirent, se détestent, s’aiment passionnément, se rabibochent, se pansent mutuellement les plaies de la vie. Une nouvelle histoire tumultueuse et hyper passionnante ! C’est le créneau de Jay Crownover, on reprend ce qui marche, une nouvelle sauce, de nouveaux ingrédients, on secoue tout ça dans un shaker et le résultat est de nouveau surprenant. Pas vraiment de nouveauté quant au style, mais ce n’est pas bien grave j’en redemande toujours et toujours !

 

Sayer est la sœur caché de Rowdy. Elle vivait avec son père totalitaire, frustré et maniaque et qui surtout aimait régenter la vie de sa fille : tu feras et tu seras ! Sa mort prématuré a eu le mérite de libérer ses chaînes et de partir à la conquête de sa vie et d’une famille qu’elle ne connaissait pas. Sayer est avocate spécialisée dans le droit familial. Sa vie est réglée et orchestrée, pas de bavures, pas de troubles faites, pas de couleurs. Monotone et rythmée par son boulot. D’apparence stricte, elle ne se laisse pas vraiment approcher par la gente masculine. C’est la Reine des Glaces, comme elle aime tant se surnommer. Psychorigide, maniaque, organisée, les fausses notes ne doivent pas la troubler. C’est indiscutable. Mais elle souffre au plus profond d’elle de cette personnalité insufflée par son père. Elle souffre de ne pas respirer comme elle l’entend, de ne pas se laisser aller aux émotions, aux sentiments, à la vie.

 

Et voilà qu’elle rencontre le pote de son frère, et quelle rencontre. Tandammm j’appelle le chevalier : Zeb de son vrai nom Zebulon Fuller ! Le chevalier n’est pas vraiment le prince charmant conventionnel ! Mais plutôt le style bucheron, imposant, grand, barbe bien fournie et bien taillée, des tatouages, des muscles où il faut, pas un pet de graisse et accessoirement bien monté ( ce qui est dit, moi j’ai pas vu). De quoi faire bouillir vos hormones, mettre des étoiles dans le yeux, les papillons dans le ventre et en option vous faire baver ! Voilà tout est dit ! En fait non ( ze vous faisais  marcher) : Zeb est un ex taulard, mis au trou par ce qu’il a voulu protéger sa sœur d’un homme merdique, alcoolique et violent ; en lui foutant la raclée de sa vie. Injustice ou pas, il a tout de même passé près de deux ans en prison. En tout honnête homme qu’il est à présent car il dirige une société de maçonnerie, dés qu’il rencontre quelqu’un et un futur potentiel client, il lâche de but en blanc : et attend mec, tu sais j’ai fait de la piaule, ça te dérange pas que je vienne chez toi bosser ? C’est le genre de phrase qu’il balance à Sayer pour la draguer ! En même temps, faut que les mecs se renouvèlent question drague ! Le voici donc embarquer dans la rénovation de la maison victorienne de Sayer, un vrai bordel d’ailleurs et surtout il se freine pour ne pas sauter sur la propriétaire des lieux. Leur relation est assez froide et tendue au départ, il ne se lasse pas de lui lancer des sous entendus salaces. Mais il n’ai toujours pas conclu l’affaire lorsque les travaux sont finis et part la queue entre les jambes ( et ouais on gagne pas à tout les coups). Ce n’est sans compter sur la providence qui va mettre sur la route de Zeb un petit garçon de 5 ans dont il serait le père. Le voilà à solliciter les bons conseils de Sayer, l’avocate ! Que va t-il advenir de cette relation ? Brisera t-il la glace ?

 

Ce premier tome m’a enchantée de bout en bout. Jay Crownover explore un nouvel univers avec des personnages hauts en couleurs et authentiques. La famille est au centre de cette histoire avec ce mini Zeb qui a besoin d’attentions et de beaucoup d’amour. Cette expérience va les faire grandir, évoluer, affronter leurs peurs et leurs angoisses. Zeb et Sayer vont main dans la main, construire une relation fusionnelle, instable, mais morceaux par morceaux, combats après combats, vont vivre quelque chose d’extraordinaire. Zeb doit faire face aux jugements de la société suite à ses erreurs du passé. Il reste néanmoins une très belle preuve de réussite et de seconde chance.

 

Je suis toujours très bavarde lorsqu’il s’agit des romans de Crownover. Je pense qu’elle reste incontournable dans le monde de la romance contemporaine ! Elle fait vivre à ses lectrices des histoires émotionnellement chargées et intenses !

 

Voilà je pense avoir fait le tour de ce premier tome de la série Clash ! Ah mince j’ai oublié de vous parler des scènes croustillantes, notamment celle avec la peinture… Mais je préfère vous laisser avec votre imagination !!!

 

A moi, le tome 2 !!!!! Non, non … je ne saute pas partout !!!

 

∞∞EXTRAIT ∞∞
L’apprêt répandu sur la bâche, c’était de la gnognote à côté du combat qui faisait rage dans les yeux de Sayer. Je ne devais surtout pas lui laisser le temps de réfléchir à ce que j’allais faire, à ce qu’on allait faire tous les deux.
Dans ma tête, une petite voix insistante me disait de traiter cette femme avec délicatesse, comme une poupée de porcelaine, mais j’étais incapable de l’écouter : il n’était pas question de laisser la raison contrarier le désir qui me brûlait la peau.
Je plaquai Sayer contre le mur encore humide et là, je compris pourquoi je m’étais planté en achetant la peinture. Ce bleu lumineux était parfaitement assorti à ses yeux couleur d’océan dans lesquels se bousculaient en ce moment dix mille questions.
Je pensais tout le temps à elle. Bien sûr, j’étais sous la pression – ma priorité, c’était récupérer mon fils le plus vite possible -, mais Sayer squattait mon esprit nuit et jour. Cette femme d’une froide perfection que je sentais se réchauffer sous mes doigts à la moindre de mes caresses me rendait fou. prisonnier de son royaume de glace, je n’avais aucune envie de m’enfuir. […]
Tout ce que je voulais, c’était dévorer sa bouche et écraser mon torse nu contre sa poitrine.

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site des éditions Harlequin, pour tout savoir !

Vers le site officiel de Jay Crownover, pour suivre son actualité !

 

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

Une réflexion sur “CLASH #1 : Passion brûlante de Jay Crownover.

  1. Pingback: CLASH #2 : Passion coupable de Jay Crownover. |

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s