LES OMBRES DE GLOZEL de Robert de Rosa.

20180625_182251

 

[ POLICIER – Nouveauté 2018]
Editions de Borée – Collection Marge Noire
Format numérique (286 pages ) : 9.99€
Broché : 19.99€
Ma note : 4/5 mention « à découvrir »

 

 


 

Le résumé :

 

Eté 1989, les deux inspecteurs Grégory Des Cartes et Robert Spinoza sont chargés par leur patron, le commissaire Marcel Broust, de suppléer leurs collègues de Vichy. En pleine Montagne Bourbonnaise, dans le petit musée de Glozel, trois objets dont une tablette à écriture ont été dérobés. Rien d’important… Le déplacement aurait pu ressembler à une promenade touristique, d’autant qu’Emile Fradin, propriétaire et « inventeur » du site, est très volubile sur l’histoire de ses découvertes. Sauf que l’on retrouve dans les ruines du château de Montgilbert, tout proche, le cadavre nu d’une jeune fille, accompagné d’un des objets volés. L’enquête change de nature et amène les deux inspecteurs à côtoyer un étrange milieu paysan. Il leur faudra beaucoup de perspicacité pour relier les indices qui les conduiront tantôt vers des pratiques cérémonielles secrètes conduites par des personnages inquiétants, tantôt vers des intérêts économiques et stratégiques dissimulés. Derrière ce roman, apparaît en toile de fond le mystère du site archéologique de Glozel. Sa permanence à travers plusieurs siècles pourrait laisser penser que les sorciers de Glozel n’ont pas complètement disparu…

 


 

Mon avis :

 

Voici un polar que je pourrais recommander à tous les amoureux et amoureuses de récit planté dans un décor bien réel et où les millénaires, d’hommes et de femmes, ont laissé leur empreintes. Robert de Rosa nous offre une enquête sur fond d’ésotérisme, d’archéologie et de complots.

 

LES OMBRES DE GLOZEL est le deuxième roman de Robert de Rosa. Une suite sans être une suite de L’OEIL DE LA PROVIDENCE (paru aux éditions De Borée), puisqu’il continue avec ses deux personnages fétiches Grégory Des Cartes et Robert Spinoza. Pour ma part je découvre pour la première fois et je n’ai été en aucun cas perdue de lire ce « one shot ».

 

Je reviens sur les personnages fétiches de De Rosa et j’attire ton attention sur les patronymes de nos chers inspecteurs. Je trouve que le clin d’œil aux célèbres mathématicien Descartes et philosophe Spinoza est très bien trouvé. Les traits psychologiques de Robert et Grégory vont quelque peu se calquer sur ces deux personnalités emblématiques.
Robert (dénommé Bob) et Grégory (Greg) partent dans les montagnes bourbonnaises (région de Vichy) afin de résoudre une enquête sur le vol de pièces archéologiques dans un musée. Cette dernière va prendre un tournant radical lorsque deux jeunes filles dénudées sont retrouvées mortes et où trônent fièrement à leur côté ces fameuses pièces volées. Un contre à la montre est enclenché afin de mettre au plus vite sous les verrous ce ou ces tueurs. Les autochtones de la région sont loin d’être coopératifs. La crainte, la suspicion, les doutes font les mettre à mal et Bob et Greg devront s’imposer pour asseoir leur autorité et enfin délier les langues. De rencontres en rencontres, ils découvrent un monde paysan fidèle à leurs traditions et un autre monde ouvert sur la magie et les cultes anciens. Maria, la roumaine, Caïn, son fils, le Canadien, le Chinois, Christèle, la jeune fille rebelle, le père en colère, le Beau Marcel… Tout autant de personnages hauts en couleur et revanchards, prêts à rendre fou nos deux inspecteurs. Cette enquête s’avère être un vrai casse tête pour nos deux inspecteurs.

 

J’ai beaucoup apprécié la carte (dés les premières pages)  illustrant la région où se déroule le récit. J’ai pu visualiser les déplacements des différents protagonistes. Le site de Glozel existe véritablement. Un site archéologique controversé : les polémiques vont bon train sur la datation des objets trouvés et les tablettes où des runes feraient figure de proto-écriture, sur le site ancestral qui serait témoin de pratiques anciennes vouées aux déesses-mère. L’auteur explore cette idée tout en y intégrant des informations toutes fondées. Ce roman est une vraie mine d’or. Tous les points abordés que ce soit l’uranium, la visite du roi de Roumanie Ferdinand Ier (en aout 1926), la présence des Harkis dans la région et bien d’autres sont réels et fondés et tirés d’articles ou livres. Le travail de recherche est vraiment impressionnant et subjuguant.  L’intrigue policière est finalement reléguée au second plan, mais elle permet à l’auteur d’introduire toutes ses éléments cruciaux qui fait de ce livre une véritable pépite. L’archéologie et l’ésotérisme font un très bon ménage et donne une dimension bien plus qu’intéressante.

 

LES OMBRES DE GLOZEL est une très belle découverte. Un auteur passionné et passionnant qui ouvre une fenêtre sur l’histoire d’une région qui s’oublie peu à peu dans les turpitudes de la vie moderne.

 

 

∞∞ EXTRAIT ∞∞
Cette enquête avait provoqué des confidences auxquelles ils ne s’étaient jamais livrés. La rencontre avec ce milieu paysan, les croyances surprenantes qu’ils partageaient leur avaient ouvert un pan du comportement humain qu’ils ne soupçonnaient pas. Le féminisme vindicatif de Christèle et celui plus modéré de Maria remettaient en cause une organisation de la société qu’els pensaient immuable dans la répartition des rôles. Ils éprouvaient une dimension de l’intuition qui ne s’appliquait pas seulement aux découvertes scientifiques. Et ces idées que l’on pouvait qualifier « d’innées » plongeaient nos deux enquêteurs dans le mystère du vivant.

 

Page 197

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site des éditions De Borée, pour tout savoir !

 

 

 

Publicités

2 réflexions sur “LES OMBRES DE GLOZEL de Robert de Rosa.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s