LE SILENCE DU MOTEUR de Olivier Lebé.

 

[ LITTÉRATURE CONTEMPORAINE – Rentrée littéraire 2018 ]

ALLARY Éditions

 

 

Format numérique (171 pages) : 11.99€

Format broché : 13.90€

Ma note : 4.5/5 mention « à découvrir »

 

 

 

 


 

Le résumé :

 

Un père et sa fille adolescente. Ils sont français, installés à Los Angeles. Elle est « borderline »; il a perdu sa passion pour la musique. Ensemble, du matin au soir, ils roulent sans destination sur les freeways. Au bout de l’errance, sauront-ils renouer avec la vie ? Dans une très belle langue, à la fois précise et musicale, l’auteur retrace une forme de disparition, d’exténuation, prélude à une liberté nouvelle. Un roman lumineux, délibérément optimiste d’O.Lebé, Prix du premier roman 2013 .
 » Notre itinérance a commencé il y a quelques semaines. Romy venait d’être admise dans un hôpital de jour. Une nouvelle équipe, une nouvelle approche. Une de plus.
– Qu’est-ce que tu fais de tes journées, papa ?
– Rien. Je roule sur l’autoroute en attendant de venir te chercher.
– Emmène-moi. »

Un père et sa fille adolescente. Ils sont français, installés à Los Angeles. Elle est malade, « borderline »; il a perdu sa passion pour la musique. Ensemble, du matin au soir, ils roulent sans destination sur les freeways. Au bout de l’errance, sauront-ils renouer avec la vie ?
Dans une très belle langue, à la fois précise et musicale, l’auteur retrace une forme de disparition, d’exténuation, prélude à une liberté nouvelle.
Un roman lumineux, délibérément optimiste.
Olivier Lebé, Prix du premier roman 2013 pour Repulse Bay

 


 

Mon avis :

 

LE SILENCE DU MOTEUR est un roman remarquable. Emprunt d’une liberté prenante, telle une ode j’ai vogué au grès des tourments d’un père atypique et prêt à tout.

 

Romy est une adolescente  » borderline ». Mot moderne pour assouplir une réalité, celle de la dépression juvénile. Désespoir, crainte, un quotidien morose où la fatalité n’en est pas une. Une mère qui ne suit plus, un père qui prend la relève. Un père qui parcourt les instituts, les hôpitaux, pour sauver sa fille. Un père qui calque sa vie sur celle de sa fille. Qui peu à peu s’accapare du mal-être de cette dernière pour qu’enfin elle puisse vivre, qu’elle puisse rêver et respirer librement sans aucune entrave moralisatrice et formatrice. Loin de l’image sacralisée de la société où le résultat est synonyme de stress et de perdition individualiste. Aucun remède ne soigne Romy. Ce père désespère, a peur qu’un jour elle n’ouvre plus les yeux.

 

Et puis un jour, la liberté prend l’image de la route, un road trip sensoriel qui met les pendules à zéro. De déconvenues en expériences positives, ils s’arrêtent dans un village qui ne paye pas de mine, louent une maison. Maigres bagages posés, Romy et son père sont enfin eux. Romy s’épanouie et lui s’autorise enfin à vivre pour lui.

 

D’emblée, j’ai été séduite par la plume efficace d’Olivier Lebé. Lire son roman est une expérience qui m’a semblée unique. Tu me diras que chaque roman est unique, mais je ne sais pas … il y a ce quelque chose de saisissant et de merveilleux. Des mots rustres dotés de poésie. Des personnages attachants et percutants. Des petites histoires dans l’histoire parfaisant un tableau complet d’un récit dramatique et métaphorique. L’optimisme est une bouffé bienfaisante. La route un oasis éternel.

 

Cette lecture fut pour moi un véritable coup de cœur, une sacrée balade touchante et poignante. J’ai été séduite par la prose et par l’univers que propose Olivier Lebé. Le silence prend alors une autre dimension. Une dimension universelle où l’absence de mots ou de sons traduisent les aspérités d’une vie hors norme.

 

LE SILENCE DU MOTEUR se découvre, se savoure, se vit !

 

 

 


 

 

Je remercie les éditions Allary pour leur confiance via la plateforme Netgalley.

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site des éditions Allary, pour tout savoir !

 

 

Screenshot_2018-09-04 Personnalisez LE TEMPS D_UNE ILE de Thierry Clech

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s