Le rêve dévoré de Jo Rouxinol

le rêve dévoré

Littérature française/drame – Livre sorti le 11 décembre 2017

Auto-édition

Service presse

Ma note : 4,5/5 mention « à découvrir »

 

Je remercie les organisateurs du Prix des Auteurs Inconnus d’avoir organisé, cette année, un book-club pour nous proposer de découvrir des romans non-sélectionnés. « Le rêve dévoré » de Jo Rouxinol est celui qui a ouvert le bal, et quel beau roman pour démarrer cette nouvelle aventure !

Résumé : « Avant j’étais une vieille âme endolorie enfermée dans un corps d’enfant, dans une famille, dans une vie dont chaque contour me blessait toujours plus, jour après jour. En partant j’ai éclaté les parois de ma prison, la rage a guéri d’elle-même, je la sens encore palpiter parfois mais de manière tellement inoffensive, si vous saviez, ce n’est plus qu’une ombre de colère qui dort au fond de mes souvenirs. Avant je ne voyais que les murs, ils étaient hauts, ils étaient gris, il n’y avait ni portes ni fenêtres, rien qu’une boîte sans ciel et sans air, voilà ce que vous m’offriez, un cercueil dans lequel je ne pouvais que hurler en griffant les parois, en heurtant tout ce qui se trouvait à proximité, hurler et hurler encore, hurler tant que la vie ressemblerait à la mort. Et maintenant, regardez-moi, regardez-moi bien, j’ai vu l’océan et j’ai vu l’horizon, et je prends désespérément tout cet avenir que le monde me promet. »

Clarisse, treize ans et demi, est une écorchée vive. Un matin, elle part. Sa fuite la mène jusqu’au sud de l’Europe où elle vit ce qui, pour elle, ressemble de plus en plus à un rêve. Jusqu’à ce que la réalité la rattrape.

 

Mon avis : Lors de la pré-sélection des titres pour la nouvelle session du Prix des Auteurs Inconnus, j’avais été interpellée par les dix premières pages. Finalement, quelle joie d’avoir pu lire ce nouveau roman de Jo Rouxinol, le deuxième que je découvre et encore une fois, j’ai été subjuguée !

Nous faisons ici connaissance avec Clarisse, une adolescente de 13 ans, en proie à un violent mal-être. Un matin, elle décide de fuir sa vie, sa famille pour retrouver un jeune homme rencontré sur Internet. Sa fuite ne se passera pas exactement comme elle l’avait imaginé mais la voilà partie, en compagnie de Tony, de la banlieue parisienne jusqu’au Portugal pour un voyage qui la changera à tout jamais.

Dès le début, on comprend que Clarisse ne se sent pas à sa place au collège. Un brin provocatrice, traumatisée par un évènement survécu dans l’enfance, elle ne supporte ni sa vie familiale ni sa vie de collégienne. Lorsqu’elle fugue pour retrouver un jeune homme rencontré sur Internet, elle laisse parler sa spontanéité et elle décide de prendre sa vie en main. La rencontre avec la vraie vie sera brutale mais grâce à Tony, elle va vivre une aventure et faire des découvertes qui vont la faire mûrir. Tony, quand à lui, est un jeune homme de 21 ans, orphelin, qui vit sur les rentes que lui ont laissé ses parents. Avec Clarisse, il va s’embarquer dans une aventure un peu folle et hors norme.

Je ne veux pas trop vous en dire de peur de vous spoiler. En effet, ce roman est une vraie belle surprise dans la mesure où on ne sait jamais à quoi s’attendre en passant d’un chapitre à l’autre. La plume de Jo Rouxinol est envoutante et vous prends par la main pour ne plus vous lâcher. De la banlieue parisienne aux côtes portugaise, on ressent l’ambiance des villes et on s’immerge complètement dans le décor grâce aux descriptions qui nous sont fournies. Même si cela ne m’a pas dérangé, l’écriture dans un registre familier peut rebuter certains lecteurs. Les insultes, la violence de certaines paroles sont assez présentes dans le roman mais j’ai trouvé que c’était utilisé à bon escient. Le seul bémol que je pourrais mettre concerne le titre du roman, que je ne trouve pas très représentatif de la beauté du message qui est porté tout au long des pages de cet ouvrage. Il aborde des thèmes difficiles comme ceux du deuil, le mal-être des adolescents et l’incapacité de certains parents à écouter leurs enfants mais en le refermant, on peut s’empêcher de ressentir une pointe d’optimisme.

« Le rêve dévoré » est une très belle découverte et je remercie une nouvelle fois les organisatrices du Prix des Auteurs Inconnus de nous l’avoir proposé. Ce roman ne ressemble à aucun autre. Il est touchant, prenant et vous emportera très loin de votre quotidien. Suivez Clarisse et Tony dans leur périple fou et surtout, préparez-vous à ressentir un incroyable tourbillon d’émotions.

 

image-principale-page-liens-utiles

Si vous voulez vous procurer ce roman, c’est par ici !

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s