VICTOIRE de Bridget Page.

 
[ ROMANCE CONTEMPORAINE – 2018]
Auto édition
250 pages
Ma note : 5/5 mention »petit coup de coeur »
Lien Kindle
Lu dans le cadre du RDV MON MARATHON INDE de Février.

 

 

Le résumé :

 

Victoire le sait : son temps sur terre est compté. Au seuil de la majorité, elle aspire à explorer le monde, sortir de la bulle protectrice dans laquelle son état et ses parents la confinent et s’offrir une échappée belle.
En rencontrant Nathaniel, archétype du motard bagarreur et tatoué, elle ne se doute pas que les apparences peuvent se révéler trompeuses et découvre bientôt que son nouvel ami incarne tout ce qu’elle rejette, l’univers de dix-huit années de souffrance.
Pour Nath, Victoire est un don du ciel, un cas d’école comme on en rencontre une seule fois dans sa carrière et, contre l’avis de ses pairs, il s’entêtera à la « réparer».
Pourtant, ces deux-là devront apprendre une leçon essentielle : l’existence ne correspond pas toujours à celle que l’on s’est rêvée. Aussi faut-il en savourer chaque seconde comme si c’était la dernière.
Car Jodie veille, depuis toujours, et elle entend bien avoir le dernier mot.

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 

Histoire déchirante et merveilleuse. Histoire de liberté recherchée, de voler de ses propres ailes. Histoire éprouvante emprunte d’une dure réalité mais où l’espoir vivote entre deux lignes.

 

Victoire est née de l’amour fou entre une femme et un homme. Un cadeau issu d’un lourd combat. Vic est leur plus belle victoire. Mais Vic n’a pas tiré le bon numéro à la loterie de la vie et doit vivre continuellement sous surveillance médicale depuis son premier souffle. Médecins en tout genre, soins, aléas, récidives, un quotidien macabre. Elle s’épanouit tant bien que mal au milieu de cela et auprès de parents aimants mais étouffants. Elle n’a pas le droit de sortir de chez elle. Elle est suivie continuellement par une infirmière. Vic étouffe peu à peu. Imagine un monde où sa dure réalité serait adoucie voire inexistante. Elle rêve de voyages et de découvertes. Elle rêve de l’amour et de l’amitié. Elle rêve tout en grand, réduite seulement à attendre le moment fatidique.

 

Vic a en elle 18 années de rancœur et d’amertume. 18 années de voler. 18 années  de craintes et d’espoirs. 18 années de néant continuel.

 

Mais Vic a décidé enfin de prendre son destin en main et de vivre l’inédit. Il faut dire que ses premiers pas sont très cocasses : violentée par une bande de crétins, la voici secourue par une bande de motards, assoiffée de sexe, de drogues et d’alcool. Portant à bout de bras son courage, elle tente tant bien que mal de se défaire de ces énergumènes, mais l’un deux Nath est extrêmement tenace. Peut être est ce ces yeux, les traits de son visage, ses cheveux qui la retiennent ? Car comme un heureux coup du sort Nath va très vite être mordue par la tornade Victoire.

 

Nath représente aux yeux de Vic tout ce qu’elle peut détester. Elle le considère faisant partie de ces gens qui ne cherchent que le succès et qui ne prennent pas en compte les sentiments et les envies d’autrui. Elle maudit ces gens là et n’hésite pas à cracher son venin et sa haine sur le bellâtre de ces dames. Vic n’a jamais eu sa langue dans sa poche et cette once de liberté lui permet de dévoiler ses propres sentiments, ses craintes, ses peurs, son deuil mais aussi elle répand une conviction sincère et réelle sur son avenir. Vic est philosophe dans l’âme et appréhende les petits moments de bonheur avec joie et humilité. Vic est à mes yeux une jeune fille noble, courageuse et brave. Je la respecte pour ses choix et ses convictions. Je l’apprécie pour son côté femme-enfant. Je la trouve drôle pour l’absence de filtres. Je la trouve magnifique et splendide.

 

Nath est un homme sur lequel on se retourne tant pour sa prestance que pour son physique avantageux. L’image du baroudeur-motard n’arrange rien du tout. Pourtant derrière cette confiance excessive se cache un homme meurtri qui tente par ses actes à réparer les âmes et les corps humains. Nath est du genre têtu et borné, un brin sournois et d’une écoute imparable. Vic va transformer peu à peu le monde bien rangé de Nath.

 

Il se dégage d’eux deux une alchimie imparable qui va les porter vers des chemins inexplorés et non envisagés. Une quête intimiste du simple bonheur. Celui qui s’écoule de secondes en secondes et qui s’évapore aussitôt marquant à tout jamais. Une course contre le temps où chaque bouffée  d’oxygène est une victoire. Où chaque mot panse et modèle les souvenirs. Où chaque pas réduit au silence Jodie.

 

Bridget Page signe une nouvelle romance qui a eu le pouvoir de fracasser mon cœur. Elle emprunte avec ses personnages un chemin douloureux où chaque pas ramène un peu d’espoir, où chaque signe soulage. Bridget Page m’a conduite dans un univers où le temps à toute son importance, où les actes, les mots et les sentiments ne peuvent en aucun cas être vains. Au fil des rebondissements, les personnages se dévoilent. J’ai suivi toutes leurs pensées et craintes et touts leurs doutes.

 

VICTOIRE est une histoire déchirante mais qui porte un merveilleux symbole sur le sens de la vie.

 

#Esméralda

 

Je remercie infiniment Bridget Page pour sa confiance renouvelée et sa patience.

 

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… nos avis sur les précédents romans de Bridget Page.

… La page Facebook de Bridget Page.

 

IMG_20180426_160220_117

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s