MA CHÉRIE de Laurence Peyrin.

[ LITTÉRATURE CONTEMPORAINE – Nouveauté 2019 ]
Éditions CALMANN-LEVY
322 pages
Ma note : 4,5/5 mention « incontournable 2019 »
Lien Kindle

Le résumé :
Née dans un village perdu du sud des États-Unis, Gloria était si jolie qu’elle est devenue Miss Floride 1952, et la maîtresse officielle du plus célèbre agent immobilier de Coral Gables, le quartier chic de Miami.
Dans les belles villas et les cocktails, on l’appelle « Ma Chérie ». Mais un matin, son amant est arrêté pour escroquerie. Le monde factice de Gloria s’écroule : rien ne lui appartient, ni la maison, ni les bijoux, ni l’amitié de ces gens qui s’amusaient
avec elle hier encore.
Munie d’une valise et de quelques dollars, elle se résout à rentrer chez ses parents. Dans le car qui l’emmène, il ne reste qu’une place, à côté d’elle. Un homme lui demande la permission de s’y asseoir. Gloria accepte.
Un homme noir à côté d’une femme blanche, dans la Floride conservatrice de 1963…Sans le savoir, Gloria vient de prendre sa première vraie décision et fait ainsi un pas crucial sur le chemin chaotique qui donnera un jour un sens à sa nouvelle vie…

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

Gloria est née au fin fond de nulle part, entre mer et terre en 1933. Gloria Mercy Hope, de son vrai nom, est une enfant trépidante en quête d’aventure dans une Amérique où chacun se doit d’être à sa place. Les hommes au boulot, les femmes derrière les fourneaux, les noirs avec les noirs et les enfants à l’école. Gloria n’a rien d’une enfant studieuse. Garçon manqué, elle doit faire face aux moqueries et autres malices de gamins. Elle survie à cette période difficile de son enfance et un jour la bonne fée se penche sur son lit et transforme le vilain petit canard en une belle et jeune femme. Gloria est alors embarquée dans cette aventure, un rêve qui se concrétise. Femme fatale, pin-up pulpeuse, Gloria est admirée pour sa beauté, ainsi née Ma Chérie. Une femme enviée, conviée dans les hautes sphères, affichée dans de grands magazines, sublimée par les photographes. Sa vie est un véritable conte de fée. Elle quitte ses terres natales au bras d’un photographe dont elle sera sa muse et puis le coup de foudre tombe, tel un couperet, lors d’une soirée et elle repart aux bras de G.G., le plus grand agent immobilier de Miami devenant ainsi sa maîtresse choyée et cachée. Si elle connaît à présent le grand amour, elle apprivoise la solitude. Ma Chérie reste une merveilleuse icône qu’il faut absolument avoir sur sa liste de connaissances. Les années passent, la jeunesse s’étiole et pourtant l’amour reste, jusqu’au jour fatidique où son rêve, sa vie, ses ambitions cessent. Ma Chérie n’existe plus, la femme qu’elle est devenue est bannie. Valise en main et les larmes comme compagne, le bus la ramène vers ses parents. Alors que son monde s’est effondré elle tend la main à un homme, Marcus, un homme noir. Serait ce le début d’une autre destinée au cœur de cette Amérique discriminatrice ?

Je découvre pour la toute première fois la plume de Laurence Peyrin et son univers et j’ai l’ultime conviction que cette lecture m’a ouverte les portes d’un univers sacré où ces femmes, ses personnages, ont une histoire porteuse de sens et de valeur. Gloria, femme atypique, icône de la femme, va se découvrir auprès d’un homme qui n’était pas supposé la guider. De la femme objet et convoitée, elle se découvre en une femme curieuse, ouverte d’esprit, volontaire et déterminée. De chapitre en chapitre, je n’ai pu que constaté l’évolution de Gloria prise d’abord aux remords, au désarroi, au chagrin , à l’exclusion, elle prend vie aux côtés de sa famille, des amies d’enfance et de Marcus. La joie et l’optimisme redorent son quotidien.

Ce roman est un véritable et pur délice. L’atmosphère de l’époque inscrit l’histoire dans une période conflictuelle et post moderne. Les voix de Kennedy, de Martin Luther King, de Rosa Park, raisonnent de mille feux. Je suis extrêmement sensible aux faits et événements rendant la lecture bien plus appréciable. L’héroïne est une femme attachante et courageuse, n’hésitant pas à braver l’impensable et les interdits.

J’ai succombé à Ma Chérie : une épopée moderne, une héroïne qui transgresse les lois de son temps, un roman qui ne m’a pas du tout laissé indifférente, un message d’espoir.

A découvrir sans hésiter !

Et Ma Chérie se pressait contre lui, défiant les lois ancestrales, défiant l’Amérique, défiant les connasses de la Cité Radieuse, les rednecks dans le bus – se défiant elle-même la somme de tout cela. Il baissa la tête, sa joue caressant la sienne, leurs peaux l’une contre l’autre dans une indicible douceur. Elle sentit son chapeau tomber, effleurant dans un léger courant d’air la main qu’elle avait posée sur sa nuque. Sa bouche qui se rapprochait de la sienne, hésitante, pour finir par s’ajuster, à la commissure l’une de l’autre. Sans aller plus loin.

#Esméralda 

 
Je remercie des éditions Calmann-Lévy pour leur confiance.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

 

… le site des éditions Calmann-Lévy.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s