ELEA, tome 2 : Les Chevaux des Dieux de Léa Northmann.

 

[ ROMANCE ÉROTIQUE FANTASY – Nouveauté 2019]

Tome 2/3

PUBLISHROOM

228 pages

Ma note : 4,5/5

Lien Kindle

Lu dans le cadre du RDV #MonMarathonIndé de Juin.

 
Le résumé :
Lors d’un voyage en mer plein de surprises, mené dans le but de trouver de légendaires pur-sang dorés, Calh et Eléa prennent part à une Cérémonie des Sens…
Le Maistre Ecuyer Royal et le Prince Héritier d’Argalh partent à la recherche des légendaires pur-sang dorés de la Province du Guépard Blanc. Tout au long de leur voyage, Calh continue d’initier Eléa aux mystères de Maïa. Ils participent à une Cérémonie des Sens et l’Etoile Cerclée est tatouée à l’intérieur du poignet de la jeune femme.
Grâce aux révélations du Maistre Fauconnier du château d’Adhaïa, les deux amants n’ont jamais été aussi proches de trouver les Chevaux des Dieux. Mais une tempête se prépare…
Venez découvrir avec Eléa un nouveau duché du Royaume d’Argalh, et rencontrer le mystérieux Grand Amiral de la flotte des corsaires des Iles du Levant.
Suivez les deux amants dans ce second volet d’une aventure fantastique empreinte d’érotisme, fait de traversées en mer trépidantes et de découvertes inattendues !
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Alors que le premier tome était axé sur la découverte de la personnalité d’Eléa et le monde équin, ce second tome est sensiblement différent.

 

Eléa est enfin devenue Maistre écuyer royal du prince héritier d’Argalh, Calh. Cette union a ce quelque chose de magique et d’incroyable : une osmose parfaite entre l’âme et le corps. A eux deux, c’est le soleil et la lune réunis dans une danse féerique et sensuelle. Avant de prendre au sérieux sa fonction de prince héritier, Calh a voyagé à travers les provinces et exploré maintes cultures. Pendant ses pérégrinations, il a été initié aux mystères de Maïa. Des mystères où les corps, hommes et femmes, sont sublimés et adorés.

 

Engagés dans une nouvelle aventure qui les portera vers les Chevaux des Dieux, Calh et Eléa vont vivre une épopée sensuelle et aux saveurs exquises. Ils traverseront différentes contrées. Certaine aux allures austères, d’autres exotiques et digne des décors des « Mille et une nuits ». Des jours où les regards frustrés s’impatienteront, où les caresses se feront ardentes, où les corps s’abimeront dans les abysses charnelles. Eléa vit une véritable quête des sens sublimée par Calh. Eléa se révèle en tant que femme et ses charmes en feront tomber bien davantage qu’un seul homme. La confiance qu’elle porte aveuglément à Calh lui a permis de s’épanouir et de s’ouvrir à un monde qu’elle ne connaissait pas. Intriguée et malicieuse, elle guette le moindre signe qui pourrait lui certifier qu’elle est en présence des adeptes du culte de Maïa.

 

Cette aventure aurait pu être aussi paisible qu’un long fleuve tranquille, mais lorsque les flots se déchainent à l’aube d’une tempête, Eléa et Calh vont devoir affronter la plus cruelle des épreuves. La culpabilité, les remords, la colère, l’agacement et la peur vont alors prendre le dessus sur le plaisir et la passion. Arriveront ils à vaincre l’horreur ?

 

Changement radical dans ce tome ci. Il se veut, sans détour, bien plus érotique que le premier. Léa Northmann met l’accent sur cette quête des sens. Les scènes érotiques sont disséminées tout au long des chapitres et mettent en exergue, à tour de rôle, l’un des cinq sens. Le monde équin est relégué au second plan mais reste le moteur essentiel à cette histoire. Si je pensais que la trame allait se poursuivre sur le même ton, Lea Northmann joue la carte de l’imprévisibilité. L’atmosphère s’assombrit, les corps se déchirent et les âmes sont tourmentées. Les dernières pages sont angoissantes, laissant un suspense à couper le souffle. Les questions fusent et les doutes m’ont envahie car je ne voulais absolument de cette tournure.

 

Une nouvelle fois Lea Northmann m’a foudroyée avec ses descriptions qui invitent au voyage : des paysages grandioses, des villes magnifiques, des odeurs et des images qui s’implantent ici et là. Il n’est pas difficile de se les représenter.

 

Les personnages d’Eléa et de Calh sont mignons tout plein ! L’amour qu’ils se portent est intense. Ce lien étrange qui les unit est époustouflant. J’ai tout simplement succombé à ce couple incroyable.

 

Une plume trépidante et pimentée, une trame qui laisse place à la surprise, des personnages attachants et un final qui laisse présager un troisième tome des plus intéressants (pourquoi pas un coup de cœur), voilà ce que réserve ce second opus !

 

#Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… Mon avis sur le tome 1 (clique sur la couverture).

IMG_20180426_160220_117

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s