J’AI VENDU MON ÂME EN BITCOINS de Jake Adelstein.

[ ESSAI – Nouveauté 2019]

En collaboration avec Nathalie Stucky

Traduit de l’anglais par Cyril Gay.

Éditions MARCHIALY

250 pages

Ma note : 5/5 mention « incontournable 2019 »

Lien Kindle

 
Le résumé :
En 2014, Jake Adelstein découvre les monnaies virtuelles en même temps que l’effondrement de Mt. Gox, la plus grande plateforme d’échange de bitcoins au monde, basée à Tokyo. Celle-ci annonce la disparition de 850 000 bitcoins, l’équivalent de 500 millions de dollars. Contre toute attente, c’est son créateur et dirigeant qui est le principal suspect de la police japonaise : Mark Karpelès, un jeune Français qui n’a pas encore 30 ans. Mark devient alors le centre de la plus grande affaire criminelle de l’ère numérique. Tout le monde veut sa peau : la police japonaise, le FBI et les milliers de particuliers qui ont perdu leurs économies. Au cours de son enquête, Jake Adelstein rencontre les pionniers du Bitcoin : idéalistes, geeks, libertariens, profiteurs ou spéculateurs, et tente de répondre à ces deux questions : qui a fait le coup ? Et où sont passés les bitcoins ?
 

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 
Bitcoins … connaissez vous ce terme ? Vous l’avez certainement entendu ici où là, il y a quelques années alors que le plus gros scandale planétaire éclatait sur l’île du Soleil Levant. Cet or numérique méconnu du grand public a pourtant fait vibrer la toile pendant des semaines. Journalistes affamés, paparazzis, rumeurs en tout genre ont affolé les plumes. Jake Adelstein et Nathalie Stucky sont partis à la quête de la vérité en retournant dans le passé. Comprendre un monde inaccessible et ses enjeux est une mission à haut risque, car complots et manipulations fleurissent là où on ne les attend pas.

 

Les essais sont un genre qui m’effraient souvent. J’ai toujours peur de ne rien comprendre ou de ne pas accrocher. De piètres excuses me diriez-vous mais j’ai toujours cette appréhension à me lancer. Les thèmes abordés ici par Jake Adelstein m’ont de suite mise à l’aise et en confiance : les bitcoins (sujet que je connais même si je n’ai jamais osé contribué à ce système), le Japon (île qui me subjugue) et une enquête rondement menée. Et je n’ai plus qu’à dire : à l’abordage !

 

Jake Adelstein (en collaboration avec Nathalie Stucky) nous livre une enquête au cœur du plus gros scandale qui a défrayé la chronique. Journaliste américain et grand connaisseur de la société nippone, il ne pouvait que mordre à l’hameçon et partir à la conquête du bitcoin. Avec aisance, curiosité et envie, il retrace depuis les débuts, la naissance du bitcoin, de ses dérives et de sa chute. Tout en laissant au centre de cette investigation un français, Mark Karpeles, petit génie et geek, créateur de la plateforme Mt.Gox et malheureusement protagoniste volontaire ou non, de ce cataclysme.

 

Jake Adelstein fait part de son raisonnement tout en étayant ses objections et suppositions. Un document très bien détaillé et accessible. J’ai navigué entre la France, le Japon et les États-Unis et également plongé dans le deep web. J’ai beaucoup appris et là est l’essentiel sans toutefois émettre un positionnement ferme sur mon avis quant à cette affaire.

 

J’AI VENDU MON ÂME EN BITCOINS se lit comme un thriller et c’est en ce point que c’est sensationnel. Une plume fluide et captivante qui expose les faits, les argumente et les développe tout en ne nuisant à personne. Des hypothèses ici et là germent tout en laissant le libre arbitre au lecteur et sans que cela soit imposé.

 

Une super lecture sur un sujet hors norme. J’ai été juste conquise ! Un incontournable 2019 à découvrir sans aucun doute.

 

Personnellement, à partir du moment où Nathalie et moi avions commencé à travailler sur le mile des bitcoins, j’avais toujours eu le sentiment que nous étions une version inversée de Dana Scully et Fox Mulder, elle la scientifique, lui le rêveur éthéré.
Dans notre cas, c’est Nathalie qui croyait que la vérité était ailleurs, que les bitcoins représentaient une monnaie forte et viable et que Mark était innocent. Moi, j’étais septique, je trouvais que les bitcoins étaient une idée tordue et que la vérité était criante. Mark avait paumé ou fauché les bitcoins. Aucun autre coupable à l’horizon, le seul à qui on pouvait s’en prendre était Mark. (page204)
#Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions MARCHIALY.

Jake Adelstein se livre sur son livre à la Librairie Mollat.

Et si je ne vous ai pas convaincu Augustin Trapenard, le fera mieux que moi !

3 réflexions sur “J’AI VENDU MON ÂME EN BITCOINS de Jake Adelstein.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s