LES GALERIES HURLANTES de Jean-Marc Dhainaut.

 
[ FANTASTIQUE – Nouveauté 2019]
Une enquête de Alan Lambin
Éditions TAURNADA – Collection L’Ombre des Mots
235 pages
Ma note : 5/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle
 
Le résumé :
Karine, dix ans, joue avec un ami imaginaire. Tout ce qu’elle sait, c’est son âge et qu’il n’aime pas Alan Lambin, le spécialiste en paranormal que son père, désemparé et dépassé par une succession de phénomènes étranges, a appelé à l’aide.Et si l’origine de tout cela se trouvait dans les anciennes galeries minières existant toujours sous ce village du Nord ? Le seul moyen d’accéder à ce dédale oublié de tous serait les sous-sols d’un hôpital abandonné et hanté par le souvenir de tous ceux qui y laissèrent leur vie, un matin d’hiver, treize ans plus tôt.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Une nouvelle enquête et de nouveaux mystères pour notre irréductible Alan Lambin. Enquêteur de l’extrême et du paranormal, Alan évolue dans le monde caché des fantômes et des esprits. Comme un scientifique, non loin d’être un savant fou, Alan dépiaute les informations et les analyses. Alan est un homme qui a su gardé la tête sur les épaules, malgré toutes les péripéties qu’il a pu rencontrer. Une sorte de maître zen du paranormal qui avant de monter sur ses grands chevaux applique toute rationalité qu’il a en stock. Il voue sa vie à ces phénomènes méconnus et incompris. Une quête de longue haleine faite de rencontres amicales et d’autres moins chaleureuses. Une nouvelle affaire doit l’éloigner quelques jours de sa Bretagne natale et de sa bien-aimée. Direction le Nord, une petite maison de mineur où une machine à coudre fonctionne toute seule, où une clochette tinte sans discontinuer, où une petite fille joue avec un ami imaginaire, où une vielle folle sénile répète inlassablement les chiffres « 2.2.8.1 » et où un père célibataire désemparé et au bord de l’épuisement psychologique.

 

Quels esprits peuvent bien hantés cette maison ? Et si la solution se trouvait dans cet hôpital abandonné, dans les profondeurs qu’il cache, des galeries minières ?

 

Une nouvelle fois Jean-Marc Dhainaut met la barre très très haute. J’ai toujours peur dans les sagas avec le même personnage, de retrouver des similitudes. Je suis heureuse de constater avec ce troisième tome que l’auteur se renouvelle sans cesse. Trois aventures tout aussi différentes les unes des autres et un Alan Lambin qui ne reste pas figé dans un rôle fait sur mesure. Ce troisième opus met en scène un personnage aux abois et pour une fois gagner par l’inquiétude. Un personnage totalement déstabilisé par les différents événements mais pas que. La dimension « personnelle » rentre aussi en compte et cette évolution n’est pas sans conséquence  Jean-Marc Dhainaut prouve une nouvelle fois qu’il sait instiller une ambiance glauque, insoutenable et étouffante. La pression monte graduellement jusqu’au point de rupture, et là, c’est le déferlement. Un déferlement qui submerge. La peur et l’angoisse sont saisissantes. C’est effroyable à souhait ! Je me suis sentie épiée, enfermée et traquée.
Nouveau décor : les terres minières du Nord. Avec ces hommes courageux qui subissent les mines et les conditions de travail d’un autre monde. L’auteur n’hésite pas à mettre en lumière les us et coutumes de ces temps révolus. Les femmes des mineurs ont aussi une place capitale. J’ai beaucoup apprécié que l’auteur prenne le temps de dépeindre cette société et souvenirs disparus. Des informations agrémentées d’une touche de fantastique, rien que pour les sublimer.
J’ai découvert également que l’auteur avait un certain sens de l’humour noir qui sur le moment ne m’a pas fait du tout rire (comprendront ceux qui ont lu la saga depuis le début), mais qui m’a bien fait sourire sur la fin (sacré farceur cet auteur ! Je me suis faite avoir !). L’intrigue en filigrane qui se déroule sur les trois tomes prend de l’ampleur. Il est difficile de savoir où JM Dhainaut nous porte. Une intrigue super intrigante et dont j’ose espérer qu’elle fera le thème d’un prochain épisode.

 

Si je vous ai convaincu de découvrir les extraordinaires aventures de Alan Lambin, je vous invite à ouvrir le premier tome. L’auteur n’a pas son pareil pour envoûter et charmer. Un monde d’esprits, de fantômes et bien plus encore … !

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions Taurnada.

La bande annonce !

Découvrez les deux premières enquêtes d’Alan Lambin !

(Cliquer sur la couverture)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s