ROSE, tome 1 : Forgive yourself de Khéméia.b.

 
[ROMANCE CONTEMPORAINE – NEW ADULT – Nouveauté 2019 ]
Tome 1/2
295 pages
ma note : 4/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle
Lu dans le cadre du RDV #MonMarathonIndé de Juillet.
 
Le résumé :
Pour Rose qui est chirurgienne pédiatrique, l’altruisme est inné.
Alors que risque-t-elle en aidant Nolan, l’énigmatique SDF qui a élu domicile sur le pas de sa porte ?
Tout, justement. Mais il est trop tard, son sort est scellé à celui de Nolan qui l’entrainera malgré lui dans un monde à part.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Découverte Instagram, Khéméia b. signe un premier roman chargée en émotions. Une cruelle alchimie entre des personnages écorchés et un amour ravageur.

 

Rose, apprentie chirurgienne pédiatrique, est un sacrée phénomène. Son entourage restreint vous le direz, elle ne fait pas dans la demie mesure lorsqu’une idée en tête lui prend, elle ne s’en détournera pas. Rose a connu la violence, le désespoir, une sombre chute dont elle en subit encore les conséquences. Rose sortie de son marasme, s’accroche éperdument à son meilleur ami de toujours, Alex. Petit à petit le voile sombre laisse apercevoir la lumière aussi tenue soit-elle. Alors que la fuite semble l’unique solution pour construire un futur, Rose s’épanouit même si elle n’en fallait de peu pour chuter à nouveau.

 

Alex, au petit soin pour la belle princesse qui lui met les nerfs à rude épreuve, est prêt à tout pour cette demoiselle en détresse. Évoluant également dans le milieu hospitalier, leur complicité fait plaisir à voir. Une symbiose parfaite qui leur permet de décrypter la moindre douleur et la moindre faiblesse qui leur accapare l’esprit.

 

Lui, sur le palier de la belle princesse, c’est Nolan. Puissance de la nature, le viking sous sa capuche fuit le regard de la société ou peut être cherche t-il une certaine rédemption qu’il ne veut pas s’accorder. Silencieux, mutique, cette façade neutre cache pourtant la violence de la vie, sa dureté, sa âpreté. Une douleur cuisante, étouffante et meurtrissante. Un démon, le diable, peu importe, Nolan ne s’autorise aucune chance, aucun pardon. Comment le pourrait-il ? Alors que la princesse, ne voit qu’un homme seul et démuni, il refuse sa main tendue et ses petites attentions. Par un cruel hasard ou mauvais karma ou fichu destin, leurs routes se recroisent pour le pire et le meilleur à venir, enfin si la princesse de mauvais poil ne fait pas fuir le joli bougre au cœur desséché.

 

Il n’y a pas à dire, Khéméia b. offre un premier tome de toute beauté. Une plume sensible qui dépeint les émotions avec volupté et volubilité, non sans une touche de mélodramatique et une pincée d’humour. Ce premier tome m’a plongée dans une histoire peu commune, une de celle qui attrape le cœur et ne le lâche plus jusqu’au point final. Une histoire captivante et fascinante. Une histoire pendant laquelle on retient son souffle, on fustige, on a envie de prendre part : de crier, de râler, de tenir la main, de rêver, d’émettre certaine envie de meurtre et de croire. De croire que l’impossible est possible, de croire que chaque caresse peut effacer les larmes, de croire que chaque mot tu peut panser les blessures, de croire en l’inimaginable, de croire en un amour pur, celui qui transcende, celui qui est douloureux, celui qui pardonne. Beaucoup de larmes, quelques rires et une flopée d’étoiles. C’est tout cela ! Un condensé de merveilleux et de douloureux, porté par des personnages aussi attachants que détestables.

 

Ce premier tome pose les bases d’une histoire qui ne manquera pas de vous surprendre. L’autrice plante le décor, étale les fêlures de ses personnages et met en scène une intrigue qui prendra tout son sens dans le second tome. Ce premier tome est sous le signe de la colère, de l’exaspération, de l’incompréhension et de la désolation. L’amour arrivera t-il à trouver sa place ? A vous de le découvrir !

 

Quant à Nolan… je ne saurais pas déterminer ce qu’il est devenu pour moi exactement, il a poussé les murs et a fait sa place parmi mes décombres. Une force étrange me pousse vers lui, m’oblige à m’accrocher, à exhiber mes pulsions en repoussant ma timidité. Son corps me parle, le mien lui répond dans un langage primaire qui exclut la raison. Je n’ai plus le contrôle sur mes instincts dès que je ressens sa présence. Il me fait autant de bien qu’il me fait mal, pourtant chaque parcelle de mon être vibre et s’accorde à son contact.
 
Une chronique de #Esméralda

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3IMG_20180426_160220_117

Publicités

Une réflexion sur “ROSE, tome 1 : Forgive yourself de Khéméia.b.

  1. Pingback: ROSE, tome 2 : Forgive me de Khéméia b. |

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s