LA REINE COURTISANE de Anna Triss.

[ ROMANCE FANTASY – Nouveauté 2019]
BLACK INK Editions
422 pages
Ma note : 5/5 mention « coup de coeur »
Lien Kindle
 
Le résumé :
Après des siècles de paix, les quatre Éléments-Clans de l’île Symbiose se livrent une guerre sans merci.
Sylvan, le jeune roi Falune, guerrier cruel et impitoyable capable de contrôler la magie de Feu, asservit les trois autres royaumes de Symbiose en semant la mort et la terreur sur son passage.
Je suis la reine Alena du Clan Gelane affilié à la magie de l’Eau.
J’ai été capturée par mon pire ennemi lors du siège de ma cité. Je connais déjà le sort funeste qui m’attend ce soir. Comme les princesses des deux autres Éléments-Clans qui m’ont précédée, je suis destinée à devenir la nouvelle épouse du tyran Sylvan.
Et demain à l’aube… Je serai exécutée.
Mais reine ou esclave, je reste avant tout une Gelane. Je ferai honneur à notre devise ancestrale.
« Face à son ennemi, un Gelane ne verse aucune larme, et jamais il ne renonce à brandir ses armes. »
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Il était une fois, une île divisée en quatre territoires. Ils étaient régis par les quatre éléments : le feu, l’eau, le vent et la terre. Ils répondaient à une magie particulière façonnant les habitants des lieux. Chacun avait des dispositions et d’autre non. Personne ne se mélanger ou tisser des liens. Chacun évoluait dans sa propre enclave.

 

Alors que les jours s’écoulaient plus ou moins paisiblement, un seul fatidique changea la donne. L’avènement d’un nouveau roi, Sylvan Ren Falune, signa la fin d’une paix durable. Le tyran se réveilla, assoiffé de sang et de vengeance. Le sang s’écoula abondamment. Les cris résonnèrent. Les larmes coulèrent. La peur foudroya ! L’horreur naquit ! La mort dans toute sa splendeur.

 

Sylvan Ren Falune est un guerrier sanguinaire et un fin stratège. Obtus dans ses idées, il n’est guère attentif à son environnement et à l’image qu’il donne à son peuple. Roi despote, roi fier, rien ne pourra le changer de ses sombres desseins. Lorsqu’il accueille sa future reine-esclave, Alena Ren Gelane, qui lui déchire ses vêtements et la présente devant son peuple et sa cour, comme la tradition l’exige avant le mariage royal, Sylvan est loin de percevoir que derrière l’allure fière et hautaine de sa future épouse se cache une femme qui allait le faire chavirer.

 

Les apparences sont trompeuses et moqueuses ! Les rumeurs ne sont qu’un passe-temps, verbiage volubile et futile. Deux êtres, deux paradoxes, deux contes éphémères qui se trouvent dans la barbarie la plus infâme et qui s’unissent à la douce mélodie de deux passions et d’une Prophétie.

 

La première chose à laquelle j’ai pensé en tournant les dernières pages c’est au mot générosité. Anna Triss m’a foudroyée avec sa générosité. Celle qui transparaît dans les émotions qu’elles soient positives ou négatives, dans la psychologie des personnages, dans les décors et dans son scénario qui a su aller au delà de mes espérances. J’en ai encore le cœur qui gonfle. Cette lecture m’a laissée dans un état catatonique, non pas par ce que c’est mauvais, bien au contraire, c’est si intense, si foudroyant, si accaparant, si beau, si magnifique, si sombre, si merveilleux, si wouahhhh que j’en suis scotchée comme une gamine devant son dessin animée qui pourrait tourner en boucle, encore et encore, qu’elle en resterait dans le même état. Anna Triss m’a transportée dans son univers en un clin d’œil et c’est cela que j’adore dans la fantasy, découvrir de nouveaux paysages, de nouvelles lois, des personnages qui sortent de l’ordinaire. Et côté romance, une nouvelle fois Anna Triss est hyper généreuse !
 
Après sa comédie romantique de tonnerre, Anna Triss signe une romance fantasy de toute beauté. Un changement radical de genre, et pourtant tout est maîtrisé à la perfection. Je suis juste bluffée. J’ai l’impression d’être en mode « replay » : c’est dingue et époustouflant. Les surprises fleurissent ici et là apportant vers un final que l’on ne peut absolument pas appréhender.

 

LA REINE COURTISANE n’est absolument pas ce vous croyez ! Ne vous fiez pas à la quatrième de couverture, car ce qui se cache aux milieux de ces pages est bien plus impressionnant ! Même si vous n’êtes pas à l’aise avec la fantasy, mais que vous adorez la romance et la plume d’Anna Triss (même si vous ne la connaissez pas, vous allez l’adorer. Parole de Miss Chocolatine !), je ne peux que vous dire de foncer ! Foncer, dévorer et déguster ! Voilà un chouette programme pour des soirées cocooning !

 

Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

…le site des Black Ink Editions.

… Mes avis sur les deux comédies romantiques d’Anna Triss. (clique sur la couverture)

 

… Le book-trailer.

Une réflexion sur “LA REINE COURTISANE de Anna Triss.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s