TRI MARTO LOVE de Emma Lodenn.

[ ROMANCE CONTEMPORAINE – 2019 ]
BLACK INK Editions
326 pages
Ma note : 3,5/5
Lien Kindle
 
Le résumé :
Enola n’a pas été épargnée par la vie, mais son futur mariage avec Aodren lui apporte une stabilité essentielle.
Profiter de vacances en amoureux dans la demeure familiale du jeune homme leur permettra de réfléchir à l’organisation de la cérémonie.
Mais un élément perturbateur les attend sur place : Manech, le cousin d’Aodren, un homme froid, mystérieux, dont la présence hérisse étrangement ce dernier.
L’avalanche de questions que déclenche cette cohabitation forcée la déstabilise, et le magnétisme du ténébreux Manech pourrait bien faire vaciller ses certitudes.
Attention, jolie Enola, déterrer les secrets entraîne toujours des conséquences inattendues…
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Enola vit un conte de fée depuis maintenant 5 ans. Depuis sa rencontre avec Aodren, elle s’épanouit. Il a effacé les tourments de la jeune femme, sa présence la réconforte et elle adore sa manière de s’occuper d’elle avec attention. Enola ne voit que par lui et il lui rend bien. Malgré son travail envahissant qu’il l’oblige à rentrer tard le soir, elle affectionne ces petits moments où ils se retrouvent ainsi tous les deux. Aodren est son monde et elle est son tout. Alors qu’il s’agenouille pour poser « la question », elle est la femme la plus heureuse. Son enthousiasme communicatif, elle réussit à convaincre son bien-aimé à organiser leur mariage sur la propriété familiale en Bretagne.

 

Alors que les vacances s’annoncent, elle veut à tout prix découvrir les lieux et c’est avec un Aodren morose qu’elle embarque pour ce voyage. Des idées pleines la tête et des étoiles pleins les yeux, Enola a déjà tout planifier pour les prochains jours : les visites, les traiteurs, la robe de marié, la mairie… La mer, le soleil et les promenades sont aussi au programme. Enola est ravie et resplendissante. Sa vie jusqu’à présent ténébreuse s’illumine depuis 5 ans et ce mariage est la cerise sur le gâteau. Enola est une jeune femme sensible qui aime l’honnêteté. D’une gentillesse sans pareil, elle déteste, par contre, quand elle se sent bafouée. Jeune femme simple, elle aime les petites attentions que lui porte son chéri. Alors que ces vacances promettent d’être idylliques et paradisiaques, la moto garée devant la demeure laisse les deux amoureux circonspects et inquiets. Prenant son courage à deux mains, Enola rentre pour découvrir cette magnifique maison. Voguant de pièces en pièces, elle est surprise par un homme. Tatouages, piercing, capuche sur la tête, une carrure imposante et une aura terrifiante, la silhouette en face d’elle l’intrigue tout autant qu’elle la débecte. Miss parfaite vient de rencontrer le rebelle, Manech.

 

Manech est le cousin caché d’Aodren. Histoires familiales et vieilles querelles, Manech a été répudié par sa famille. Disparu depuis cinq années, il se retrouve ainsi à devoir cohabité avec un cousin qui ne lui témoigne que de la haine. Enola surprise par ce secret, ne comprend rien et demande des explications sur cette situation tendue. Catapultée dans ce monde insoupçonné et caché de la vie passée d’Aodren, Enola déterre de vieux secrets et si tout ce qu’elle croyait jusqu’à présent n’était que pur mensonge ? Qui dit la vérité, Manech ou Aodren ? Prise dans une spirale infernale Enola devra se battre pour atteindre la vérité ?

 

Parfois la magie n’opère pas et c’est ce qui s’est produit avec cette lecture. Il m’a manqué ce côté tonitruant. Il n’y avait pas assez de punch, pas assez d’émotions qui claquent. Il est vrai que j’ai besoin dans mes lectures (surtout dans la romance) de quelque chose de spécial, de quelque chose d’unique, de quelque chose d’exceptionnel qui me rendent accro. La personnalité des personnages ne m’a pas conquise : trop de trop et pas assez de surprises. Les petits détails égrenés ici et là m’ont vite renseigné sur les protagonistes gâchant le plaisir du coup de théâtre. Pourtant le scénario est pas mal du tout : un trio amoureux et des péripéties de quoi ravir les lectrices. Mais peut être que vous, vous aimerez tout cela et que vous craquerez. En tout cas je vous le souhaite de tout cœur. Je ne peux pas tout aimer, là est la richesse de la littérature.

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site de Black Ink Editions.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s