STALKER de Manon Donaldson.

[ ROMANTIC SUSPENSE – 2019 ]
BLACK INK ÉDITIONS
323 pages
Ma note : 4,5/5 mention « à dévorer »
Lien Kindle
 
Le résumé :
Jackson, arrogant trader talentueux, mène sa carrière à cent à l’heure, et consomme ses multiples conquêtes au même rythme.
Jusqu’à ce qu’un mystérieux génie de l’informatique envahisse le moindre recoin de son quotidien et lui propose un jeu de pouvoir pervers.
S’il traite d’abord par le mépris les menaces du hacker, il va vite s’apercevoir qu’il a maintenant quelque chose à perdre : Charlotte, la première femme qui arrive à éveiller en lui un vrai sentiment.
Sera-t-il capable de se battre à armes inégales contre la menace omniprésente qui pèse sur eux ?
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
En voilà une lecture exquisément dingue !

 

Imagine, ta vie entière t’échappe. Tu n’as plus le contrôle, ta vie est entre les mains d’un stalker. Un être définissable par sa folie qui se glisse dans ta peau. Il a la main mise sur tes moindres faits et gestes et bouscule tes choix selon son attention et ses désirs. Manipulation, convoitise chantage, tout est prétexte pour que tu deviennes sa marionnette, sa chose, sa proie, sa propriété. Imagine pendant quelques secondes ton désarroi, ta colère et ta rage qui te bousculent. Ton impuissance qui te pousse à croire à une solution.

 

Alors que Jackson cherche un informaticien pour jeter un œil sur son ordinateur, il était loin de penser que sa vie allait prendre un tournant radical. Une voix immatérielle, une silhouette non avenante et des mots qui s’égrènent par le micro de son téléphone ou qui s’invitent sur son écran. Une blague certainement ! Pourtant il est toujours là ! De l’argent, possible, pour retrouver son havre de paix, il y croit fortement et il en a. Trader, sa vie se résume à gagner de l’argent tout en spéculant et à le dépenser lors de soirées arrosées, accompagné par de sublimes créatures. Dodo, boulot, fiesta : un combo explosif qu’il affectionne particulièrement. Se ranger avec une femme et faire des mômes, c’est un deal qu’il ne veut pas tenter. Argent et débauche lui conviennent, peut être jusqu’à la bonne rencontre. Jackson aime sa liberté. Sa revanche sur la vie est jouissive. On pourrait croire ce con arrogant perdu dans ses travers et pourtant il a fallu un seul regard pour bouleverser son quotidien, un quotidien malmené par un stalker sadique.

 

Elle, Charlotte, passe ses journées à courir et à s’épuiser. Deux boulots pour amasser le plus d’argent possible et très peu de temps pour elle dans le but de souffler et de se reposer. Elle trime et elle en bave. Elle se doit toutefois de le faire pour cette cause qui lui tient à cœur. Elle le doit pour elle et son passé. Elle doit cette promesse. Charlotte est une solitaire. Elle ne côtoie que ses collègues de travail et elle peut compter sur l’amitié de sa patronne de la boutique de maillots de bain. Charlotte n’a pas le temps pour les simagrées. Elle va droit à l’essentiel et ne s’incombe d’aucune futilité. Son fort caractère la mène au-devant de nombreux problèmes et le dernier en date est une véritable catastrophe. Elle perd pieds et sa rencontre avec Jackson la déstabilise. Elle n’a jamais aimé ce genre homme, arrogant fier et riche. Leur attirance mutuelle bien trop irrationnelle les met en danger. Le stalker vieille toujours dans l’ombre et son plan ne prévoit aucune faille et l’amour n’y fait pas parti.

 

Comment ne pas devenir paranoïaque pendant cette lecture. Manon Donaldson me porte aux frontières de la folie et de l’inquiétude. Une lecture détonante où le moindre détail te fait cogiter pendant des minutes. Je me suis laissée emporter par ce tourbillon où j’ai attendu avec inquiétude le prochain rebondissement. Ce texte à trois voix m’a fait osciller entre la passion et la crainte, la folie et la paix, l’irréel et le réel. La manipulation et le chantage affectif prennent aux tripes. Et puis les portes de l’enfer s’ouvrent et là c’est l’apocalypse. L’inattendu frappe de toutes ces forces et je me suis retrouvée catapulter dans l’envers du décor.

 

Manon Donaldson signe une romance surprenante où l’incongru s’invite m’assommant de toute part. Une atmosphère cloisonnée et tendue où l’évolution des personnages bouleverse. Et un twist de malade ! Une lecture émouvante et ahurissante ! Une partie de jeu où les règles ne sont définies que par la folie et la destruction !

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site de Black Ink éditions.

… mes avis sur d’autres romances de Manon Donaldson (clique sur les images pour les lire).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s