LA CHUTE, CETTE BELLE ENVOLÉE de Amélie Dieudonné.

[ ROMAN – 2019 ]
Éditions L’HARMATTAN – Collection Rue des écoles / Littérature
132 pages
Ma note : 4,5/5
Lien Kindle

Le résumé :
Elia, vingt-six ans, amoureuse, psychologue, s’épanouit dans une vie agréable. Un jour, brutalement, son quotidien chavire. Le froid s’empare de son corps, son sourire s’éteint. Dans ce roman, Amélie Dieudonné s’aventure sur les traces d’Elia, une jeune femme qui lutte pour survivre, qui lutte pour se défaire d’un job destructeur, d’une relation fanée, du carcan sociétal dans lequel elle étouffe, qui se bat pour rallumer la flamme au creux de son cœur : être soi, explosive, étincelante.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Elia a la tête pleine de rêves. La liberté, la découverte, l’épanouissement et son diplôme de psychologie qui lui ouvre les portes d’un monde convoité, elle est à l’aube de ce changement. Elle se sent si prête si joyeuse. Être psychologue s’est faire face à de nombreux préjugés. Elle, elle s’efforce d’aider les enfants démunis face à la méchanceté et la cruauté du monde des adultes. Son empathie, sa gentillesse et sa volonté de prendre soin d’eux sont plus forts que tous les petits inconvénients. Des dossiers à la pelle, l’absence de pause, le manque d’équipements et la désinvolture d’un patron tyrannique. Elle met tout son cœur pour ses petits patients. Elia veut y croire. Elle se doit d’être forte. Pourtant au fil des mois, la volonté s’étiole et la pureté  de ses actes se fanent. Elia n’est pas une super héroïne. Elia est une femme qui se perd dans ce qui lui tenait à cœur. Elia est juste humaine. Elia a besoin de se retrouver : ce qu’elle était, ce qu’elle est et ce qu’elle sera. Elia a besoin de souffler et de reprendre contact avec cette liberté qui lui faisait tant envie. Et puis un jour elle sombre. Elle n’en peut plus, ne se lève plus. Les mots ne sortent plus, ils s’agglutinent en elle, la noient. C’est le noir, c’est la chute. Comment arrivera t’elle à se relever ?

 

Amélie Dieudonné signe ici un roman bouleversant. Un roman intense où les émotions de cette femme aux abois prennent aux tripes. Le burn out est un sujet sensible et délicat. Comme une malédiction, il est souvent tu ou mécompris. Avec sensibilité et transparence Amélie Dieudonné retranscrit les étapes. De l’euphorie à l’abattement, de la dépression à l’engouement, les états psychologiques m’ont accaparée. Un cycle infernal qui se solde par l’impuissance.

 

Grâce à un habile jeu entre le passé et le présent, entre le « elle » et le « je », ces dissociations mettent en exergue cette dissonance fourbe. La mélancolie s’invite dans cette histoire où la colère et l’impuissance tissent leur lien et dansent sur un rythme macabre. L’impuissance et le découragement accaparent l’être. Et le froid de la non existence contrôle l’âme.

 

Bouleversant, ce roman intimiste m’a plongée dans les dédales de la souffrance. Amélie Dieudonné insuffle, pourtant, une belle dose d’enthousiasme et de force, car si le chemin vers le bonheur est sinueux et dangereux, la lumière est souvent au bout.

 

Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions L’Harmattan.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s