Qu’est-ce qu’elle a ma gueule ? d’Avery Flynn

New romance – Livre sorti le 2 octobre 2019

Editions Harlequin – Collection &H

Service Presse NetGalley

Ma note : 3/5 mention « déception »

 

Résumé : Selon l’expression consacrée, Gina est ce qu’on appelle une « crevette » : chez elle, tout est bon… sauf la tête. Car, si la nature lui a offert un corps à faire fantasmer Cara Delevingne, son visage, lui, ne correspond pas vraiment aux normes habituelles de la beauté. Après une adolescence difficile, Gina s’est endurcie et a appris à assumer son physique. Enfin ça, c’est ce qu’elle croyait jusqu’à ce qu’un jeu l’oblige à embrasser Ford, un policier ultra-sexy et visiblement sous son charme, lors d’une fête de mariage. Aussitôt, les complexes reviennent en force, et elle se demande ce qu’un mec comme Ford peut bien trouver à une fille comme elle… 

 

L’avis de #Lilie : A la lecture du résumé, j’ai placé beaucoup d’espoir dans cette histoire. En effet, même si on rencontre souvent des romans où les héroïnes ont un complexe physiques (mais d’un autre côté, ne sommes-nous pas toutes complexées par une partie de notre corps ?), j’ai senti qu’une grande originalité pouvait être exploitée ici… Pourtant, je suis désappointée à la fin de ma lecture car ce roman ne m’a pas du tout emmenée là où je pensais aller…. et j’ai été déçue !

En effet, dès le début, on rencontre les deux protagonistes qui se retrouvent dans une situation embarrassante. Gina, organisatrice de mariage, a installé une kiss-cam lors de la réception d’un couple de jeunes mariés. Malheureusement, elle s’arrête sur elle et un jeune policier. Mal à l’aise, ils finissent par échanger un baiser qui va les chambouler tous les deux. Pourtant, la jeune femme va refuser d’assumer cette attirance en repoussant Ford. Par un coup du sort, le jeune policier va réussir à retrouver Gina et il va tout faire pour essayer de gagner sa confiance. Mais ses intentions sont-elles bonnes ? Pourra-t-il aller au-delà du physique de Gina ? Et cette dernière est-elle prête à laisser tomber ses barrières ?

Gina est membre d’une famille d’origine italienne liée à la mafia. Ses deux frères trempent dans des histoires troubles et sa rencontre avec Ford va lui faire craindre pour eux. Complexée par son nez qui la dévisage, elle a longtemps souffert de cette difformité. Néanmoins, elle ne veut pas changer et espère trouver quelqu’un qui l’acceptera comme elle est. Je l’ai trouvée très paradoxale car, dans ses paroles, elle semble s’assumer totalement. Pourtant, au niveau des actes, elle fuit souvent les situations embarrassantes et ne peut s’empêcher de tout remettre en cause à la moindre contrariété. Il est normal qu’elle se protège mais je n’ai trouvé l’héroïne aussi forte que le bandeau sur la couverture le laisse penser.

Ford est policier, contrairement à tous les autres hommes de sa famille qui sont tous… pompiers ! Il passe un peu pour le vilain petit canard de la tribu en préférant les forces de l’ordre aux soldats du feu. C’est un homme plein de principes, qui respecte les règles et qui n’aime pas faire souffrir ceux qu’il apprécie. Avec Gina, il va de suite sentir une connexion spéciale avec elle. Pourtant, cela ne va pas l’empêcher de lui mentir, par omission. Néanmoins, il ne sera pas rebuté par son apparence physique et aura bien du mal à la convaincre du bien fondé de sa démarche… La relation entre les deux protagonistes avance sur « courant alternatif », c’est-à-dire que par moment, c’est tout feu, tout flamme et ensuite, c’est lent, un peu trop lent… Je suis mitigée sur leur couple car je n’ai pas toujours compris leurs réactions, leurs attentes, et j’en suis très frustrée…

Concernant l’autrice et sa plume, j’ai apprécié sa plume, que j’ai trouvé fluide et agréable à lire. Le fait d’utiliser un double narrateur, qui passe de l’un à l’autre nous permet d’avoir tous les éléments mais se révèle aussi, par moment, très frustrant. C’est une histoire qui se lit facilement mais qui a un petit goût d’inachevé pour moi.

Pour conclure, je suis un peu désappointée en tournant la dernière page de ce roman qui s’annonçait prometteur. La romance décomplexée annoncée n’était pas au rendez-vous et j’ai eu bien du mal à m’attacher à l’héroïne qui m’a, finalement, plus exaspérée qu’autre chose. Une pointe de déception persiste malgré la fluidité de la plume et un Ford sexy à souhait.

 

Retrouvez ce roman sur le site des Editions Harlequin

 

pro_reader_120    favorited_reviews_120  reviews_50_120    netgalley_challenge_2018_120    netgalley_challenge_2019_120

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s