BAD TRIP EN ALASKAL de Emma Landas.


Si Meghan ne trouve pas l’excursion parfaite, c’est simple, elle est virée de son agence de voyages.
Alaskienne de naissance, elle est certaine que c’est sur ces terres sauvages qu’elle trouvera le Good Trip.
Enfin ça, c’était avant de tomber sur le pire guide d’Alaska qui soit.
Lui, c’est Kal. Kal l’asocial, Kal le glacial, Kal le chacal… Le problème, c’est qu’il est aussi : Kal le sculptural, Kal le phénoménal, Kal le sexual… et qu’un ours qui essaie de sourire, bah c’est vachement chou !
Entre eux, c’est explosif, et leurs étincelles ont de quoi nourrir les ragots de la petite ville de Sitka.
Bref, tout laisse à penser que cette pauvre Meghan a tout pour faire un Bad Trip en AlasKaL.

 
Sortez la doudoune, les boots, les gants, l’écharpe, les trois pantalons à enfiler pour ne pas se les geler. Vous êtes parées pour découvrir le phénomène de l’île Baranof. J’ai oublié de vous dire qu’en Alaska il ne faut pas titiller l’ours mal léché il peut se montrer souvent et un tantinet de mauvais poil.
Le grand moment de sa vie est enfin arrivé. Meghan doit à tout prix trouver LE voyage qui fera sensation au sein de l’agence. Elle est sur la sellette. Meghan n’est pas juste une femme qui a endossé son tailleur parfait. Non, Meghan est le genre de femme qui troque les talons aiguilles pour des baskets et qui part à l’aventure. Découvrir les endroits isolés de toutes civilisations est son péché mignon. Elle adore les grands espaces dépourvus de bétons et de sons. Elle adore écouter le bruit du vent dans les arbres, regarder la neige tomber, suivre la piste d’un animal, vivre isolée de tout. Meghan n’est pas une femme comme les autres. Elle est surprenante, habille, intelligente. Meghan vend du rêve à grande échelle, non pas par sa beauté et autre qu’on aime retrouver dans les romances. Au contraire sa liberté m’a stupéfaite et ébahie. Donne-t-elle envie ? Oui et non ! Faut-il encore envoie le courage de franchir le cap de cette liberté vivifiante !

 

Meghan n’a pas la langue dans sa poche. Elle est cash, souvent maladroite. Mais peu importe son honnêteté est quelque chose que j’apprécie. Son entêtement et son obstination effrayent par moment. C’est sans contexte son penchant pour les causes perdues qui la pousse à franchir ses limites.

 

Je ne vous cache pas que Kal, l’ours mal léché, l’a mise hors d’elle. Son regard hautain, son mutisme, son aura ont tout pour repousser hors de son territoire quelconque prédateur. Kal c’est le barbu sauvage qui ne veut rien avoir à faire avec la population. Sa mère et son meilleur ami sont les seuls autorisés à naviguer dans sa sphère personnelle. Vous vous doutez que Kal a des circonstances atténuantes. Et je dois vous avouer qu’une fois qu’on les connait y a de quoi péter un câble et de vouloir finir sa vie loin de tout. Kal c’est Kal. Énervant, beau comme un Dieu, un peu trop barbu, têtu, exaspérant, bourrique, encore beau comme un Dieu, toujours aussi énervant, colérique, changeant. De quoi vous rendre dingue !

 

Je vais aller droit au but : J’AI ADORE ! Emma Landas est la reine pour vous rendre chèvre dès les premières pages. Une héroïne attachante, un héros poussé à l’extrême de la bienveillance, un meilleur ami totalement gai, une maman attendrissante, et une histoire qui va vous faire chavirer en un éclair. Emma Landas nous offre une romance étourdissante où se mêle humour et mélancolie. Une histoire éprouvante qui vous fait passer du rire aux larmes, de l’énervement à l’émerveillement, de l’agacement à l’apaisement en un claquement de doigts. Une histoire émotionnellement intense où les sentiments nous bourlinguent en tous sens. Emma Landas a su capter les sentiments ambivalents qu’animent ses héros pour les restituer d’une manière très efficace. J’ai souvent perdu la tête, j’ai souvent rêvé, j’ai souvent pleuré, j’ai souvent ri. Le paysage à couper le souffle est aussi efficace que les reportages de RMC Découverte dont elle s’est inspirée. Une grande bouffée d’air pur qui décoiffe efficacement.

 

FONCEZ DAREDARE ! Un pur moment de lecture ! Je suis juste scotchée et émerveillée !

 

Une chronique de #Esméralda

… Lien Kinlde

… le site de Black Ink Editions

… mes avis sur d’autres romance d’Emma Landas (clique sur la photo)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s