LES PAPILLONS SE CACHENT PENDANT LA PLUIE de Danielle Guisiano.


Le hameau de Sivergues n’est pas un lieu comme les autres. Il répare les ailes froissées des papillons après la pluie. Blanche est loin de se douter que le chaos de sa vie la dirige vers une rencontre décisive. Si elle a quelqu’un à découvrir, c’est avant tout elle-même. Quant à Eddy, son taciturne voisin, il trace son chemin, solitaire. Le destin va réunir ces deux âmes à vif.
Entre passé et avenir, leurs vieux démons s’agitent. Rien ne sera facile, pourtant le moment est venu d’ouvrir les ailes pour s’envoler

 
Bouleversant est le premier mot qui me vient à l’esprit. Danielle Guisiano a fait battre mon cœur pendant ces quelques heures de lecture d’une manière déraisonné. Une magnifique histoire toute en émotion.
Dès son plus jeune âge, Blanche a dû faire face aux moqueries, notamment sur son poids. Portée par un père exigeant, très vite, elle apprend à se protéger de toutes remarques acerbes. Son objectif principal est d’atteindre la première place dans tout ce qu’elle entreprend. Bien des années plus tard, cette manière de vivre est devenue un mantra qu’elle met en œuvre au quotidien. Sa vie se résume à son boulot et à son meilleur copain. Elle y trouve entière satisfaction. Si touts ses faits et gestes sont en accord avec ses principes, son corps lâche peu à peu. Repos forcé, elle se rend dans le Luberon où elle a hérité de la maison de sa tante Elvira dont elle en connaît très peu. Sivergues, petit village isolé au charme désuet, accueille une petite communauté d’une quarantaine de personnes où l’entre aide est primordial. La jovialité est le moteur essentiel à ce groupe de personnes isolées. Blanche déteste la solitude et l’isolement. Elle aime quand la vie trépigne autour d’elle, elle se sent vivre. Ici, rien ! Le silence, une amie en devenir, Constance, des moutons, des soirées loin des bars branchés et un voisin un tantinet taciturne. Les premiers jours sont terribles pour la citadine et puis suite à de regrettables rebondissements, Blanche va prendre goût à cette atmosphère doucereuse. Peut-être qu’Eddy y est pour quelque chose ?!

 

Eddy n’est pas un berger ordinaire. Sa mélancolie, sa morosité et cette manière dont il repousse les gens est désarmante. Cet homme est aussi mystérieux qu’attirant. L’apprivoiser semble une aventure épineuse et pourtant Blanche y mettra toute sa conviction et sa force pour parvenir à le séduire.

 

Un parcours qui semblait tout tracé si ce n’est que les aléas de la vie viennent le pimenter d’une manière effroyable.

 

Un sacré coup de cœur pour cette romance hors norme portée par des personnages terriblement et profondément blessés. Danielle Guisiano les mène sur un chemin ardu vers la résilience et l’acceptation de soi et du bonheur. Sous couvert de la dépression et grâce à l’amitié et à l’amour, ce combat se révèle être une nécessité absolue. Il véhicule l’espérance face au désespoir sournois et latent. LES PAPILLONS SE CACHENT PENDANT LA PLUIE bouleverse et chamboule. La tristesse côtoie la solitude, les moments de questionnements et la joie simple. Portée par une plume sublime et émouvante qui crescendo m’a faite pleurer et rire. Cette romance demeure une des plus belles que j’ai pu lire. L’ambiance, les tenants, les personnages, le scénario, tout m’a conquis. C’est une explosion de sentiments ambivalents. Tour à tour je me suis sentie submergée par ces vagues d’une force incommensurable.

 

A découvrir de toute urgence !

 

Une chronique de #Esméralda

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s