LES FLAMMES DU DÉSIR, tome 1 de Virginie Zéphyr.

Les Flammes du désir, tome 1 par [Zéphyr, Virginie]

 

[ROMANCE CONTEMPORAINE – Nouveauté 2018]

Something Else Editions – Collection Something Blunt

Service presse

 

Format numérique : 4.99€

Ma note : 3.5/5

 

 

 

 

Je remercie SEE pour leur confiance.

 


 

Le résumé :
Enola revient, au bout de six mois, dans la caserne qui l’a vue grandir. Un retour plein d’espoir, mais qui ne va pas se passer comme prévu. Son chef a demandé son transfert à la caserne 61. Quand elle va rencontrer son nouveau lieutenant, Kyle, elle ne se doute pas à quel point sa vie va changer….
Plongez dans l’univers des pompiers de Chicago, où le danger rime avec amour et passion…

 


Mon avis :

 

 

Virginie Zéphyr nous plonge dans l’univers trépignant des pompiers de Chicago, bien évidemment saupoudré de romance et d’une intrigue pimentant tout le reste. Ça n’est sans me rappeler une certaine série « Chicago Fire ».

 

Enola a toujours voulu être un pompier, suivre les pas de son père, elle n’en espérait pas mieux. Elle est à ses côtés pendant de nombreuses années, jusqu’au jour où tout bascule dans l’horreur et le drame. Son père est happé par les flammes. Enola tombe dans la déprime, n’a plus goût à grand chose. Elle vie en mode zombie, ses cauchemars la hantent à nouveau. Elle est vraiment l’ombre d’elle même. Bon an mal an, elle reprend six mois plus tard la route de la caserne. Ses collègues l’attendent pour un dernier hommage à son père. Seulement le capitaine a décider de la muter à la 61e, car il pense pas qu’elle puisse supporter tous les souvenirs accumulés au sein de la caserne de son père. D’abord furieuse, elle accepte malgré tout cette mutation. Elle va découvrir par la suite qu’un certain élément ne la laissera pas du tout indifférente. Il devront tout de même franchir de sacrées étapes avant que la confiance et plus si affinité soient de mise.

 

Enola est une jeune femme aux multiples facettes. Je l’ai sentie parfois timide, niaise, intimidée alors que par moment elle peut se montrer sarcastique, joueuse, intrépide et irréfléchie. L’auteure joue parfaitement avec ces plusieurs aspects en la mettant notamment dans des situations assez cocasses. Et pour rendre ces scènes davantage pimentées, quoi de mieux qu’un mec bourru, sexy, égoïste, pour répliquer. Kyle est à l’image même du tombeur de ces dames et surtout ne s’en prive pas. Sa rencontre avec Enola va littéralement le fracasser et remettre beaucoup de choses en questions. Quand l’attirance s’invite chez les soldats du feu, il en faut peu pour que tout s’embrase.

 

Virgnie Zéphyr nous offre une très belle romance. Les personnages et leurs caractères jouent sans cesse entre le froid et le chaud. Les personnages secondaires sont très présents et rassurent fréquemment nos deux tourtereaux. Le contexte de l’intrigue est très bien ficelé. Le dénouement a le mérite de frustrer et pour le coup il n’y a plus qu’à attendre la suite 🙂

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site de SEE, pour tout savoir !

Vers la page Facebook de Virginie Zéphyr, pour suivre son actualité !

 

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

Publicités

DANSE DE SANG de Frédéric Livyns.

51Gp5vsmSPL._SY346_

 

[THRILLER HORREUR – Réédition 2018]

Lune Écarlate éditions – Collection Éclats de Lune

Service presse

 

 

Format numérique (184 pages) : 0.99€

Broché : 13.00€

Ma note : 5/5

 

 

 

 

Je remercie les éditions Lune Écarlate pour leur confiance.

 

 


 

 

Le résumé :
Veuve depuis peu, Véronique a l’étrange sensation de toujours ressentir la présence de son époux. En cherchant des réponses à ses questions, elle va libérer un démon aussi ancien que le monde lui même: le Dévoreur. Elle seule peut mettre fin à cette vague de meurtres cruels qui s’abat sur la ville mais le temps lui est compté car, à chaque âme absorbée, le démon devient plus puissant.
Un terrifiant thriller fantastique qui nous plonge dans l’univers du vaudou.

 

 


 

 

Mon avis :

 

On ne peut pas dire que Frédéric Livyns fait dans la demi mesure. L’horreur, il la met en scène dans toute sa splendeur. Il sème des graines un peut partout, les laissant lentement germer. Petit à petit, elles se font un place, d’abord dans l’ombre pour mieux exploser par la suite. Ca fourmille, ça saigne, ça déchiquète, c’est invisible, ça souffre, ça crie ! Ca te fout une sacré trouille au point que je n’ai pu lire une seule ligne la nuit tombée. Car une chose est sûre, t’es loin du monde des bisounours.

 

Ce thriller fantastique nous plonge dans le monde du vaudou. De son origine africaine, il existe à l’heure actuelle plusieurs sorte de pratique par exemple celui en Haïti. Je n’ai pas eu le temps de faire des recherches pour approfondir le sujet, mais il est clair qu’ici Livyns s’appuie sur des préceptes existants. La trame n’est en rien fantaisiste même si le monde exploré n’est en rien rationnel mais bien plus effrayant ! Du coup l’univers de Livyns et du vaudou se complètent à merveille. L’auteur n’hésite à aucun moment à confier des éléments sur cette pratique ou religion (je ne sais pas comment l’appeler).

 

Véronique a perdu son mari dans un accident de la route. Sentant sa présence tout au long de la journée, elle se confie à sa meilleur amie qui lui recommande de se rendre chez une de ses connaissances : un houngan. Il lui accorde un rite qui le mettra en relation avec son défunt mari mais sous certaines conditions. Malheureusement Véronique n’a pas respecté les règles. De ce fait le plus terrible démon est délivré. Des morts aux corps déchiquetés et exsangues font leur apparition. L’entourage de Véronique est peu à peu décimé. Avec l’aide de l’inspecteur de police, elle va tenter de mettre un terme à toute cette horreur.

 

Que dire sur ce roman ? C’est juste sensationnel ! La tension monte au fil des chapitres. L’horreur s’invite petit à petit. L’atmosphère étrange et lugubre s’insinue de pages en pages. T’es là à te ronger les ongles, car tu ne sais pas ce qui t’attends quand tu vas tourner la page. Tu retiens ton souffle, tu te crispes, tu serres les dents. Tout y est dur à affronter. Bref tu respires un bon coup au point final. Si t’adores toutes ces sensation, alors Danse de sang est fait pour toi !

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site des éditions Lune Écarlate, pour tout savoir !

Vers le site de Frédéric Livyns, pour suivre son actualité!

 

 

 

B.O.A. Tome 1 : Loterie funeste de Magali Laurent.

20180421_192153-1.jpg

 

 

[DYSTOPIE / JEUNESSE – Nouveauté 2018]
Éditions De Mortagne (Canada)
Service presse – Masse Critique Babelio Privilégiée

 

Format numérique (460 pages) : 16€17
Broché : 15€00
Ma note : 5/5 mention « à dévorer »

 

 

Je remercie les éditions de Mortagne et Babelio pour m’avoir permis de découvrir ce fantastique roman !

 


 

Le résumé :
Une loterie inhumaine. Six immortels à gagner. Dans un monde post-apocalyptique, l’humanité a été réduite à quelques milliers d’individus. Les humains sains sont réduits à l’état de bétail-ouvrier dans des camps de travail ou à celui de citoyen de seconde zone vivant dans la misère à Liberté, une terre promise aujourd’hui totalement dénaturée, dirigée par les B.O.A*. Dans ce monde, quand les citoyens achètent des billets pour la loterie annuelle, ce n’est pas pour gagner de l’argent. Les BOA espèrent remporter des Sacs à sang. Des esclaves. Des êtres humains auxquels ils pourront s’abreuver pour subsister. Jusqu’à ce que mort s’ensuive. Mais, cette année, la loterie est différente : six adolescents sont en jeu, rendus immortels par un processus révolutionnaire. Destinés à offrir leur sang à leurs futurs propriétaires, ils sont condamnés à souffrir éternellement, car même la mort ne pourra les délivrer. S’ils résistent, ils seront transformés en créatures terrifiantes. En Charognards. Des bêtes voraces. S’ils obéissent, ils seront perdus pour toujours. *B.O.A : nommés ainsi en référence aux groupes sanguins, ces êtres, qui n’ont plus qu’une infime part d’humanité, doivent s’abreuver de sang humain pour survivre.

 

 


 

 

Mon avis :

 

Allez, je vous annonce de but en blanc, ce roman est juste remarquable. Je lis très peu de dystopie car presque chaque fois, je tombe sur des romans qui ne me convenaient pas forcément et surtout où j’avais du mal avec l’univers proposé. Mais là je suis absolument conquise par ce que nous propose Magali Laurent !

 

Monde apocalyptique !
Un monde dévasté par un virus, faisant muté les êtres humains en Charognard. Etre dénué de toute humanité, à l’instinct primitif et cannibale. Pour faire face à cette épidémie, un vaccin a été crée, mais mis à la disposition des plus fortunés. Seulement le procédé laisse à désirer et les transforme en BOA, humain à la peau très blanche, yeux bleus et qui ne peut survivre qu’en buvant le sang d’humain non contaminé. Certains humains ont survécu à ce fléau et se sont réunis sur une île portant le nom de Liberté. La guerre entre les clans a fait de nombreuses victimes mais un consensus entre les BOA et les humains a été trouvé. Mais ça, c’était il y a de très nombreuses années.

 

Qu’en est il aujourd’hui ?
Les BOA ont pris le pouvoir sur les humains. Les soumettant à leur férocité. Les humains n’ont la seule considération que de garde manger. Leur sang est vital. Les bébés sont vendus au Cellier Inc.. Véritable usine humaine, où chacun a des taches définies, où leur sang est prélevé, leur temps chronométré. Une véritable prison où aucune liberté n’est accordée, les contacts surveillés. On les surnomme les Sacs à sang. Ils ne connaissent rien du monde extérieur, n’ont aucune identité à part ce code barre et un prénom. Ils ne savent pas d’où ils viennent. Malgré les histoires et les rumeurs qui circulent la vérité n’est jamais de mise. Oxana, Alex, son frère jumeau, Denys, Sam et Kim sont des Sacs à sang. On les reconnaît grâce à ce diadème perçant leur boite crânienne, portant le virus qui les transformera en Charognard s’ils tentent de s’enfuir. Une expérience menée par les BOA les ont rendu immortels et de ce fait deviennent une denrée rare mise à prix lors de la loterie annuelle organisée par les riches BOA. Leur présumé liberté va les mener droit vers dans un monde inconnu, manipulateur, sournois, horrible et où les sentiments n’ont plus aucune place. Chance ou malédiction, les cinq Sacs à sang devront montrer que leur force réside dans les liens tissés entre eux. Ils vont découvrir un monde où la liberté ne signifie rien. Se joint à eux, Cléo, également immortelle par le même procédé. Elle est un produit de La Sang et Prestige Inc.. Elevée en autarcie totale depuis c’est 5 ans, elle est vouée à être vendu aux riches BOA, pour la subtilité de son sang. Elle est choisie pour être gagné à la loterie. Malgré tous les préceptes acquis pendant sa « détention », elle découvre un monde néfaste. Les six réunis vont former les trois lots à gagner. Ensemble ils devront affronter bien de nombreuses épreuves.
Mais dans l’ombre se cache un groupuscule qui tente de rétablir un certain ordre. Formés par des humains, se trouve parmi eux un jeune BOA, Kael, qui répudie le système actuel.

 

 

Magali Laurent a mis la barre très haute.
De par son univers extrêmement riche, l’auteure nous offre ici, un pur moment de lecture ! Son histoire est parsemée de moments très intenses. Les petits détails et les descriptions vont de son récit étonnamment complet. Je ne me suis ennuyée à aucun moment. Redoutant les événements à venir et me montrant soucieuse quant à l’avenir de ces six adolescents. Je les ai suivi tout au long de cette macabre marche les menant à leur funeste avenir. De nombreux rebondissements m’ont laissé espérée comme d’autres m’ont anéantie. Les personnages sont subtils, hargneux, téméraires et courageux. Chacun avec leur personnalité font devoir faire face à leur destin.

 

 

Les fans de dystopie vont beaucoup, beaucoup, beaucoup apprécier ce page-turner incontournable ! J’attends le tome 2 avec beaucoup d’impatience !

 

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site des éditions De Mortagne, pour tout savoir !

Vers le site de Magali Laurent, pour suivre son actualité !

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

 

 

DEVIOUS de L.J. Shen (tome 2 de la série Sinners of Saint).

51Knt2pbc4L._SX315_BO1,204,203,200_

 

[ ROMANCE NEW ADULT – Nouveauté 2018]

Éditions Harlequin – Collection &H

Traduction : Typhaine Ducellier

Série :2/4

Service presse

 

 

Format numérique (396 pages) : 9.99€

Broché : 14.90€

Ma note : 5/5 mention « coup de cœur » et  » à dévorer »

 

 

 

 

 

Je remercie les éditions Harlequin pour leur confiance.

 

 


 

 

Le résumé :
Devious. Un nom synonyme de danger, de désir, de décadence. Le nom de celui qui lui a brisé le cœur. Rosie n’avait que dix-huit ans lorsque Devious l’a trompée avec sa sœur. Cette expérience l’a détruite, et elle s’est juré de ne plus jamais avoir affaire à lui. Mais voilà que, dix ans plus tard, Devious revient dans sa vie, encore plus sexy et surtout plus déterminé que dans ses souvenirs. Car, s’il est revenu, c’est pour une raison bien précise : obtenir une deuxième chance. Et Rosie sait qu’avec Devious la fuite n’est pas une option ; alors il ne lui reste qu’une seule solution : faire face au démon de son passé.

 

 


 

Mon avis :

 

 

 

Qu’est-ce qui te fait te sentir vivante ?
Etre aimée passionnément. Sous le ciel étoilé. Sous la pluie. Sous le charme. Un charme qui ne s’estompera jamais.

 

Entendons sur le fait, dés le départ, que j’ai défailli un millier de fois, que j’ai pleuré, que j’ai ri. Ok mordue jusqu’au bout je suis et c’est pour la bonne cause. Ce second volet est juste une méga bombe ! Ca te fauche dès le départ ! Ca te coupe le souffle ! Ca te rend dingue ! C’est tellement addictif et exceptionnel, que tu dévores littéralement les pages. Si tu n’as pas lu le premier tome « Vicious », je t’invite à le faire dard-dard et si t’es pas convaincu, je t’invite à lire mon billet (lien à la fin de l’article). A mon sens il convient de lire cette saga dans l’ordre et de ne pas se contenter que d’un opus (honnêtement c’est impossible).

 

 

Qu’est-ce qui te fait te sentir vivante ?
La joute verbale.
La poursuite.
La chasse.
Mais surtout…la partie où je me rends.

 

Bon nombre de lectrices s’accorde sur le fait que « Vicious » est beaucoup plus violent, scandaleux et intransigeant. « Devious » est beaucoup plus profond, l’auteur explore le passé douloureux, la quête identitaire, l’attachement, la solitude, l’amour sous un angle destructeur et instable. Dean Cole, surnommé Devious, est un des quatre membres des Hot Hereos. Rappelez vous, il était le petit copain de Millie Leblanc qui s’enfuit quand Vicious la menace. Mais ce que vous ignoriez est le fait que Dean a eu une véritable coup de foudre pour Rosie, la petite sœur de Millie. On découvre tout au long du roman, dans des flash back, que Dean a de véritables et puissants sentiments pour elle. Il l’a toujours aimée et désirée. Et le plus désespérant dans cette histoire déchirante est le fait que ces sentiments sont réciproques mais inavoués. Devious a tout du mec blessé par la vie. Ces déboires, ces addictions, ces frasques, ne sont là que pour camoufler ses blessures trop importantes. Les femmes, il les séduit, les prend, les utilise et les jette sans ménagement et sans embarras. Son statut de dirigeant d’entreprise, lui donne un certain pouvoir et notoriété et donc ne s’en prive pas le moins du monde. Tout au long des chapitres, on découvre les méandres de ses blessures. Je me suis beaucoup attachée à ce personnage, outre le fait qu’il soit une force de la nature et ai un sex-appeal à toute épreuve, il se cache derrière cette imposante carapace, un homme merveilleux, attentif, attendrissant, protecteur, attentionné, romantique, soucieux, courageux. Un homme aux multiples qualités mais dont ses démons ne cessent de l’emprisonner et de le dévorer.

 

 

Qu’est-ce qui te fait sentir vivante ?
L’amour. Quand il est sauvage et impossible. Violent et délicieux. Mais ça me rappelle aussi qu’un jour (prochain) tout sera fini pour moi.

 

Heureusement, il y a Bébé Leblanc, alias Rosie Leblanc ou  Rosie-puce. Elle est l’incarnation mordicus de la vie. Elle se bat jour après jour contre la mucoviscidose, maladie génétique pulmonaire. L’auteur a pris le parti de ne pas tomber dans le pathos, mais ne manque à nous rappeler, dans les pires comme dans les bons moments, que la maladie est bien trop présente. ( A mon sens, ce sujet doit tenir particulièrement à cœur à L.J. Shen. ) Rosie croque la vie à pleine dent, elle vie au jour au jour, entre traitement, ses études, son boulot, sa sœur. Elle ne se projette pas dans l’avenir, car la maladie lui prend tout, son souffle et le fait d’avoir des enfants. Elle ne veut pas d’une vie parfaite, elle veut juste se sentir vivre, se sentir respirer, ressentir, voir. Elle veut vivre à mille à l’heure malgré les contraintes. Elle a pris la tangente et s’est enfuie de la maison familiale devenue trop oppressante et couveuse. Elle a vécue de nombreuses années auprès de sa sœur mais depuis que Vicious l’a enlevée, elle est à nouveau toute seule dans l’appartement loué dont le propriétaire n’est autre que Devious. Et là le jeu du chat et de la souris prend tout son sens. Qui aime bien , châtie bien. Qui va débuter sur une relation en dent de scie, intense, sensuelle, romantique, charnelle, chamboulant, déstabilisante. Bref t’as l’impression de vivre à chaque instant un saut en parachute. Une explosion d’émotions qui te soulèvent dans les airs, te broient les tripes, te filent les frissons, te noient, t’étouffent. C’est avoir la boule au ventre en permanence. C’est intransigeant, c’est virevoltant, c’est une des plus belles histoires d’amour que j’ai lu.

 

 

Qu’est-ce qui te fait te sentir vivante ?
Dean. Dean Cole me fait me sentir vivante.

 

Une nouvelle fois la plume de L.J. Shen fait juste des merveilles ! C’est juste incroyable cette manière de décrire les sentiments, de décrire ces personnages tourmentés et atypiques. L’auteur nous offre une narration à deux voix, pour mon plus grand plaisir, et également nous fait remonter onze ans en arrière. L’auteur explore avec beaucoup de talent la complexité des relations et des personnages. Il me semble que par rapport au premier tome, la plume s’est affirmée, se laisse transporter ( à moins que cela soit du à la traductrice, c’est fort possible aussi). Ce second volet est juste un boulet de canon qui détruit tout sur son passage.

 

 

Qu’est-ce qui te fait te sentir vivante ?
Avoir envie de quelqu’un. Tellement qu’on en a mal au ventre, qu’on voit flou et qu’on a plus aucune conscience morale.

 

 

C’est juste irrémédiablement intense, planant et addictif !

 

 

 

Qu’est-ce qui te fait te sentir vivante ?
Bip. Bip. Bip. Bip. Biiiiiiiiiip.

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Mon avis sur le premier tome : « Vicious » !

Lien Amazon !

Vers le site des éditions Harlequin, pour tout savoir !

Vers le site de L.J. Shen, pour suivre son actualité !

 

 

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

ÂME à ÂME de Christian Perrot.

511k-rVrQOL._SX311_BO1,204,203,200_

 

[FANTASTIQUE HORREUR – Nouveauté 2018]

Lune Écarlate  – Collection Lune Ténébreuse

Service presse

 

Format numérique (166 pages) : 4.99€

Broché : 15.00€

Ma note : 4/5 mention « à découvrir »

 

 

 

 

 

Je remercie les éditions Lune Écarlate pour leur confiance.

 

 


 

 

Le résumé :
Un homme désespéré essaye de se suicider en se jetant du haut d’un toit. Par malchance, il fauche avec lui une âme innocente passant par hasard à cet endroit au mauvais moment. Les deux êtres vont se retrouver intimement liés pour un bien étrange voyage aux confins de l’esprit et de la démence. Ensemble, ils affronteront les plus horribles facettes de l’âme humaine jusqu’à l’ultime vérité, car, de cette rencontre fortuite, dépendra la vie de trois personnes diamétralement opposées… Public averti, 18ans + AVERTISSEMENT AU(X) LECTEUR(S) Ce roman est particulièrement angoissant, voire profondément dérangeant par les thèmes qu’il aborde : la mort, la haine, le meurtre, les violences sexuelles et morales. De nombreuses scènes psychologiquement et moralement éprouvantes attendent le lecteur. En vertu de quoi, cet ouvrage est fortement déconseillé aux enfants et aux adolescents pouvant se voir choqués. Parents, merci de prendre garde à ne pas laisser ce livre entre les mains des plus jeunes.

 

 


 

Mon avis :

 

Même une semaine après avoir terminé ce roman, il m’est toujours difficile d’en parler. Je me suis laissée quelques jours pour faire le point sur cette lecture et a bien y réfléchir et je ne sais toujours pas quoi en penser. Je n’ai pas détesté, je n’ai pas adoré, mon avis ne me semble pas mitigé. What else ???

 

Les premiers chapitres m’ont totalement décontenancée ! Je ne savais pas où j’étais : réalité, mirage, rêve, inconscience. C’était le flou total ! Je naviguai en eaux troubles comme ce personnage totalement déboussolé. Un univers sanguinolent, glauque, sombre, horrible. Un tableau bien plus effrayant que les limbes de l’enfer. C’est nauséeux, nauséabond, c’est bien plus que ça !

 

Cet homme vient de se jeter d’un immeuble. Depuis le décès accidentel de sa femme et de ses enfants, il est tombé dans la déprime. Il n’a plus la force de vivre et de survivre. Décidé d’en finir, il se jette dans le vide, mais tout ne se déroule pas comme prévu. La jeune femme aux yeux verts est au mauvais endroit au mauvais moment. Elle se retrouve fauchée par cet inconnu lui tombant dessus. Leurs âmes s’associent pour un voyage inattendu !

 

Les chapitres suivants m’éclairent afin sur ce scénario atypique offert par Christian Perrot. L’auteur explore ici, la mort, l’enfer qui s’entremêlent dans le réel et l’irréel. D’ailleurs il est impossible de les dissocier. L’un de va pas sans l’autre. La vie devient la mort, la mort devient la vie. Intransigeant, fourbu, écœurant, poisseux, ce duo a eu le mérite de me filer les jetons et bien plus encore. Dans le genre horreur, Perrot sonde à merveille l’univers. Malgré tout, j’ai été touché par la détresse des personnages, par leurs vécus, leurs peurs et leurs désarrois. Il dégage d’eux, d’une certaine manière, cette lueur d’espoir dans un avenir meilleur.

 

Ce roman a eu le pouvoir de me déstabiliser. Âme à âme a le mérite d’avoir laisser son emprunte dans ma mémoire. Je ne pense pas m’en défaire avant très longtemps.

 

Si t’es fan de roman d’horreur alors t’as trouvé ta future came !

 

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site des éditions Lune Écarlate, pour tout savoir !

Vers le site officiel de Christian Perrot, pour suivre son actualité !

 

La nouvelle Collection fait son Show chez Harlequin !

Screenshot-2018-4-20 magnetic-juin-2018 pdf

 

MAGNETIC … Kesako ?

 

 

Prenez des héros riches, charismatiques et incroyablement sexy. Ajoutez des héroïnes fortes, indépendantes et décomplexées. Mélangez le tout avec une dose de glamour et de modernité… et vous obtiendrez Magnetic : un cocktail détonant de séduction intense et de passions torrides !

 

 

Suivez bien les infos car dès le 1er mai, une surprise vous attend !!!

 

 

 

Dès le 1er juin, 4 nouveaux romans à mini prix !!

 

 

J’aime beaucoup les couvertures sombres et à la fois pimpante !!!

 

 

Screenshot-2018-4-20 magnetic-juin-2018 pdf(1)

 

 

 

Des supers arguments pour me faire fondre dés le départ !

 

 

Screenshot-2018-4-20 magnetic-juin-2018 pdf(2)

 

 

Il n’y a plus qu’à attendre !!

 

 

Screenshot-2018-4-20 magnetic-juin-2018 pdf(3)

 

 

AFFAIRE A SUIVRE !!!

KISS OF DEATH de Nathy

51nB1jEPBvL

 

[NOUVELLE FANTASTIQUE – Réédition 2018]

Lune Écarlate Éditions – Collection Lune Ténébreuse

Sortie le 25 avril

Service presse

 

Format numérique (8 pages)  : 0.99€

Ma note : 4/5

 

 

 

 

Je remercie les éditions Lune Écarlate pour leur confiance.

 

 


 

 

Le résumé :

 

Dmitri, célèbre et talentueux chanteur du groupe Kiss of Death avait tout pour réussir, tout sauf un destin bienveillant…
Nouvelle version de la nouvelle Fix, précédemment éditée dans le recueil Funestes Murmures.

 


 

 

Mon avis :

 

Dmitri est le chanteur star du groupe KOD, Kiss Of Death. Dmitri vit sa vie de rock star à 200 à l’heure, profitant des bonnes et mauvaises choses. Surtout les mauvaises : alcool, drogue et sexe. Son image scandaleuse fait souvent la une des magazine people. Des groupies tout aussi dingue que lui le poursuit. Une rock star adulée tout autant répugnée par ses frasques. Frôlé la mort devient son quotidien jusqu’au jour où tout bascule. Sans en avertir personne, il décide de suivre une cure de désintoxication qui fait de lui un nouvel homme à l’inspiration débordante. Le groupe vogue sur une nouvelle vague de succès. Mais pour combien de temps.

 

Kiss of Death est déjà paru sous le titre de Fix dans le recueil Murmures Funestes. Pour ma part c’est la première fois que je la découvre. Mise à part que c’est vraiment trop court à mon goût, cette nouvelle traite de la déchéance, celle due au succès et son environnement néfaste. Malgré le fait que le personnage reprenne sa vie en main, dans l’ombre de sa vie se terre quelque chose de malveillant et maléfique : l’ange de la mort ?

 

Jusqu’à présent, j’ai toujours été conquise par la plume de Nathy, elle ne m’a jamais déçue, et une nouvelle fois j’ai pris plaisir à découvrir cette histoire. Cette fois point d’hémorragie sanguine mais elle nous offre ici, un récit davantage gothique et sombre avec une touche de surnaturel. Si vous êtes fan de Nathy vous en aurait peut être pas assez à vous mettre sous la dent, mais si vous êtes curieux, sans prendre trop de risque, Kiss Of Death vous mettra le pieds à l’étrier. Une fois l’univers découvert vous en voudrait davantage, promis juré !!

 

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

 

Lien Amazon !

Vers le site des éditions Lune Écarlate, pour tout savoir !

Vers le site officiel de Nathy, pour suivre son actualité !