MIXOLOGY de Chlore Smys.

 

 
[ ROMANCE NEW ADULT – Nouveauté 2018]
BLACK INK Éditions
325 pages
Ma note : 4,5/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle

 


 
Le résumé :

 

 

Mes nuits sont plus belles que vos jours.
En Dieu des platines que je suis, je profite des avantages que m’offrent ma renommée et le Starlight sans me préoccuper du lendemain.
Filles faciles, alcool, argent, le monde est à mes pieds.
Mais vous savez ce qu’on dit ?
Les meilleures choses ont une fin.
Je ne vais pas tarder à apprendre la définition du mot « problème ». Et tous ses putains de synonymes.

 

Mon avis :
 
Définition de Mixology ( d’après Chlore Smys) : Subtil art d’attirer touts sortes de problèmes dans le but d’en créer de nouveaux. Rien avoir avec toutes sortes de boissons alcoolisées.

 

Raph est une star. DJ renommé, le succès lui est tombé sur la tête alors qu’il n’était qu’une jeunot. Passionné, inventif et créatif, la musique est son univers. Très vite il s’impose dans le milieu, participe à de nombreux festivals et ouvre sa propre boite de nuit avec la complicité de sa grande sœur. Très vite Raph apparaît comme arrogant, lunatique, orgueilleux et égoïste. La grosse tête, en résumé que l’on ne peut que détester. Simplement Raph est loin d’être uniquement ça. La solitude est sa grande amie. Et dans cette solitude on y retrouve toute la tristesse du monde. J’ai découvert alors un homme pas très sur de lui et protecteur. Et cela se ressent davantage lorsque Roxanne rentre comme un ouragan dans sa vie et par la même occasion tous les problèmes si rattachant.

 

Roxanne est un sacré petit bout de femme. Pimpante, boudeuse, manipulatrice et joviale, c’est le genre de petite nana qui peut tout illuminer. Une fougue accompagnée d’une verbe tranchante, elle sait là où elle veut aller. Par contre elle est loin d’imaginer le bordel que va induire sa rencontre avec Raph.

 

De la musique et encore de la musique. Musique es tu là ? Ouiiiiiii……. !

 

Vraiment la musique est absolument omniprésente. Elle s’invite à chaque début de chapitre et c’est là que je regrette que les e-book ne soient pas encore interactif. Dans le style :  pouvoir écouter juste une partie du morceau. Elle s’invite également dans le fil de l’histoire pour décrire certains états d’âmes. J’aime beaucoup, énormément, la musique donc cela ne m’a pas dérangée. J’ai même fredonné imparfaitement les morceaux proposés et le petit plus c’est la traduction. (Enfin je sais ce que veux dire mes morceaux préférés).

 

La musique accompagne donc nos deux héros empotés qui adorent se planter et attirer toutes sortes de problèmes. De la jalousie, des obligations, de la manipulation et des faux semblants rythment cette romance hyper passionnante et envoutante. De l’amour à gogo, de la passion dévorante et de nombreux rebondissements viennent parachever une trame rocambolesque et épique. J’ai toutefois râlé car le final a été à mon goût bien trop rapide. Comme quoi j’ai été accro ! J’en voulais plus !

 

La plume de Chlore Smys est totalement addictive. C’est le style d’histoire que tu commences et que tu fais en sorte de dévorer dans la journée quitte à mettre de coté toutes tes obligations ou alors faire nuit blanche pour juste savoir de quoi il en retourne.

 

Quand l’amour rencontre toutes sortes d’emmerdes, il faut bien se dire que l’espoir va se carapater. Qui sait peut être que toutes ses complications seront le début d’une très belle histoire d’amour 😉

 

 


 

 

Je remercie Black Ink Éditions pour leur confiance via la plateforme NetGalley.

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

 

Vers le site de Black Ink Éditions pour tout savoir.

Découvre le book trailer !

 

 

 

Screenshot_2018-09-04 Personnalisez LE TEMPS D_UNE ILE de Thierry Clech

 

 

 

Publicités

TRAUMA ZÉRO de Elly Rosemad.

[ THRILLER PSYCHOLOGIQUE – Nouveauté 2018]
Éditions DE SAXUS
378 pages
Ma note : 4/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle


 

Le résumé :

 

L’euthanasie vient d’être légalisée. Un médecin va en profiter pour semer la mort.
L’euthanasie vient d’être légalisée.
Gabriel, un jeune médecin séduisant et talentueux, va profiter de cette opportunité pour assouvir ses pulsions criminelles et sadiques à l’insu de tous. Ses proies seront des femmes en fin de vie, mais leur mort sera tout sauf paisible.
Dans le même hôpital, Maddy, une psychologue au caractère rebelle abîmée par la vie, a mis au point Trauma Zéro, un protocole expérimental destiné à effacer les traumatismes de la mémoire des patients. Mais l’expérience a été suspendue suite à un accident.
Alors qu’elle tente de la remettre sur pied pour oublier ses propres souvenirs douloureux, elle essuie le refus de ses collègues. Désemparée, elle ne sait plus vers qui se tourner. Pourtant un événement va tout changer. Un jour, elle surprend Gabriel en plein meurtre. Mais contre toute attente, Maddy lui propose le plus inattendu des pactes : ne pas le dénoncer en échange de son aide pour s’appliquer le protocole Trauma Zéro.
Un jeu dangereux débute alors entre eux et ses conséquences seront terribles…
Un thriller psychologique intense !

 


 

 
Mon avis :

 

Il est dit qu’il ne faut jamais se fier aux apparences. Alors surtout, mais surtout, ne soit pas du tout attendri par le Père Noël, trop mimi, qui fait office de compagnon de route à ce thriller psychologique. Ce dernier a tout pour remuer les tripes, dans le bon comme le mauvais sens.

 

TRAUMA ZERO est le premier roman de Elly Rosemad, ancienne psychologue, qui a décidé de vivre de sa passion, l’écriture. Il n’y a pas à dire le challenge est réussi. TRAUMA ZERO n’a rien d’un enfant de cœur au contraire il t’ouvre l’univers d’un monde où l’euthanasie est enfin légalisée et qui sert de paravent à un tueur psychopathe qui adore faire mumuse avec les aiguilles.

 

Comme le résume si bien la quatrième de couverture, les personnages principaux vont être confrontés à un terrible dilemme. Si ce résumé laisse entrevoir une bonne partie du suspense, il cache parfaitement le reste.

 

Elly Rosemad a une facilité déconcertante de décrire des personnages. Elle met directement son lecteur dans l’ambiance en lui faisant découvrir les pensées secrètes de Gabriel, le psychopathe et les tourments de Maddy. Elle joue parfaitement avec le sentiment de compassion et celui du dégout que l’on peut ressentir envers les protagonistes. Elly Rosemad prend le temps de planter le décor, de positionner ses personnages, de créer une atmosphère de plus en plus glaciale et de positionner ses pions. Car si je connais l’intrigue principale, la seconde est encore plus bluffante, pittoresque et magistrale.

 

Je trouve très intéressant de mettre en premier plan de l’intrigue la légalité de l’euthanasie. Je ne veux pas ouvrir un débat sur le pour et le contre de cette pratique. La petite fenêtre étant ouverte je me glisse, juste, dedans pour le mentionner.

 

TRAUMA ZERO est un sacré thriller psychologique. Bien sombre. Bien corsé. Où violence, acte et désespoir se côtoient auprès de personnages subjuguant. Des intrigues très bien menées qui m’ont permis de le dévorer. Des frissons. Du sang. De la manipulation. Et des secrets. Pour mon plus grand des plaisirs.

 

A découvrir !

 

 


 

 

Je remercie les éditions De Saxus et Nadia pour leur confiance.

 

 

 

 

 

 

ET TU EMBRASSSERAS MES LARMES de Fleur Hana.

 

[ ROMANCE NEW ADULT – Nouveauté 2018]
Éditions HARLEQUIN – Collection &H
335 pages
Ma note : 5/5 mentions « coup de cœur » et « à dévorer »
Lien Kindle

 


Le résumé :

Il va lui apprendre à pleurer.
Elle va lui apprendre à aimer.

Depuis le drame qui a bouleversé sa vie quelques semaines plus tôt, Angie est perdue. Elle en est convaincue, son cœur est détraqué : elle réagit au quart de tour pour des broutilles, mais est incapable de verser les larmes qui la rongent de l’intérieur.
Depuis qu’il a compris qu’aimer quelqu’un, c’est prendre le risque de souffrir, Valentin a décidé de verrouiller ses sentiments. Les potes, il les garde à distance  ; les filles, il les consomme à la chaîne, sans jamais s’attacher. Parce que c’est bien plus simple de ne rien ressentir.
Lorsque Angie et Valentin se croisent ce soir-là, chacun reconnaît sa propre douleur dans le regard de l’autre. Et si, en dépit des apparences, ils étaient très exactement ce dont ils ont besoin  ?


 
Mon avis :
 
« Je regarde tout autour de nous, puisque son fils est là, je vais bien finir par le voir. Il n’a jamais trop spécialement parlé de lui, mais il l’a mentionné et puis … cette moto ! C’est radical avec moi, je suis aussi superficielle que ça… Mais c’est aussi l’effet bad boy qu’elle confère à qui la fait vibrer, il faut bien l’avouer. Pour ma défense, Elizabeth Bennett elle-même, si sage et rationnelle, a craqué pour Darcy, le précurseur du bad boy. Froid, distant, et carrément grossier à ses heures perdues, il se révèle doux, juste tendre et incroyablement romantique quand on apprend à le connaître. Finalement, le bad boy est un peu comme le crottin de fromage de chèvre : il se bonifie avec le temps. Ou du bon vin, ça marche également et c’est plus flatteur. Malgré mon investigation visuelle, aucun bad boy à l’horizon. »
 
J’adoooooooore la plume de Fleur Hana. Vraiment je t’invite à découvrir ses romans et plus particulièrement celui-ci. Fleur Hana a cette sensibilité innée enrobée d’un délicieux sens de l’humour et de dérision. Ca se croque avec gourmandise et on ne peut que s’en délecter. Tel un bonbon où douceur et acidité côtoient le coté corsé et tendre à l’intérieur. Ils fusionnent au cœur d’une romance qui ne peut absolument pas te laisser indifférente.

 

Angie et Valentin, un paradoxe à eux deux. Personnages haut en couleur où douleur et tristesse sonnent le glas d’un quelconque espoir. Et pourtant ! Personnages touchants, attachants qui hérissent le poil des lectrices par leurs discours et attitudes discordantes. Souvent j’ai voulu leur botter les fesses pour leur montrer ce qu’ils ont sous les yeux. Fleur Hana a cette fichu habitude de faire languir ses lectrices et de les mettre hors d’elle. Mais en même temps on adore quand l’histoire prend mille et un chemins et que de nombreux rebondissements jalonnent ce périple. Alors, je n’en veux pas à Fleur Hana car bien évidemment elle m’a fait passée un excellent moment de lecture. Et comment ne pas craquer lorsque tu lis ça :
 
C’est facile pour moi de lui parler, ce soir. C’est facile parce qu’il n’est pas complétement lui, et je compte sur son état pour me donner le courage de lui dire ce que je ne pourrais jamais lui avouer en temps normal. C’est prendre mon cœur, l’arracher à ma poitrine et le lui tendre. Avoir le cœur sur la main ? Non. Avoir le cœur en lambeaux, palpitant et ruisselant de sang dans sa paume, oui. Il est parvenu, je ne sais pas trop comment, à avoir un pouvoir immense sur moi. Plus il me repousse, plus j’ai besoin de lui. Et lui de moi. J’en suis sûre. Il le sait, il refuse juste de l’admettre.
 
Perso je craque et je pleure aussi. ( Je ne peux même pas mettre mon état sur mes hormones !) La plume de Fleur Hana est tel un uppercut. Elle te mitraille avec tout un tas d’émotions et te percute le cœur en plein dans le mille. C’est éprouvant mais tellement beau. Aujourd’hui je te parle ni d’Angie ni de Valentin. De qui ils sont et de quoi souffre t ils. Non pas que je sois fainéante, mais, car je pense à juste titre qu’ils méritent amplement que tu les découvres au fil de leur histoire et de leur aventure aussi passionnantes que déchirantes.

 


 

 

Je remercie les éditions Harlequin pour leur confiance.

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

 

Découvre l’univer de Fleur Hana sur son site !

Vers le site des éditions Harlequin, pour tout savoir !

 

 

 

 

A REBOURS de Alix d’Angalie.

[ LITTERATURE SENTIMENTALE- 2016 ]
Editions du MONDE PREMIER – Association d’auteurs auto-publiés
182 pages
Ma note : 4/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle


 
Le résumé :
 
Paris, Belle Époque
Jean Loiseau, enfant de l’Opéra Garnier, tombe secrètement amoureux d’une jeune danseuse. Lorsqu’elle quitte brusquement Paris, il retourne à son quotidien sans imaginer qu’un médecin lui diagnostiquera bientôt une amnésie extrêmement rare.
Promis à un avenir tragique, il se met en tête de retrouver son amour de jeunesse.
Le temps presse, car la folie rôde et menace sa quête.
De combien de temps dispose-t-il avant de s’oublier lui-même ?


 
Mon avis :

 

Jean a grandi dans les couloirs de l’opéra Garnier de Paris. Petit rat aux petites mains en or, il connaît par cœur tous les méandres. Habitant ce petit village sous la plus belle scène de Paris, Jean fait parti de ces enfants qui apprendront le travail de leurs parents pour devenir à leur tour artisan et faire vivre de mille lumières l’opéra.

 

Jean est un enfant à part, maladroit, tête à l’en air, il semble niais. L’extérieur lui fait peur. L’opéra n’a aucun secret pour lui. Souvent il s’isole, il arpente les galeries, les poutres, les coins reculés. Il semble tout connaître de ce merveilleux endroit.

 

Il rencontre un de ces jours, une jeune danseuse. Il tombe sous son charme dès le premier regard. Il ne connaît pas son prénom, alors il appelle Léa. Sa timidité lui empêche de lui parler, alors il observe. Il l’a découvre au travers de ces moments volés. Les années défilent. Léa part et Jean découvre qu’il est atteint d’une terrible maladie, une sorte d’amnésie rare, chaque fois qu’il dort ses derniers souvenirs s’effacent.

 

Suivant les conseils de son docteur, il retranscrit sa vie sur un journal intime. Unique témoin d’une vie qui s’enfuit. Le temps lui étant compter, il décide de partir à la recherche de Léa.

 

Alix d’Angalie offre avec son roman une belle échappée où la vie est aussi magnifique que cruelle. Le temps s’échappant avec les souvenirs, un contre la montre engagé afin de trouver le bonheur et l’amour. Voguant de ville en ville, d’amis en amis, de découvertes en découvertes, Jean s’épanouit dans un monde changeant. Jean mène avec passion et envie cette quête où tout s’oublie et où tout se réinvente. Une histoire intensément émouvante où les péripéties de Jean nous touchent. La plume d’Alix d’Angalie vogue sur ce qui fait l’essence même de l’Homme : l’amour, la passion, l’identité, le souvenir, le passé, la vie et la mort. Intrinsèquement, ils s’unissent pour une aventure hors norme.

 


Je remercie Alix d’Angalie et les éditions Monde Premier pour m’avoir permis de découvrir leur roman.

image-principale-page-liens-utiles

Vers le site des éditions Monde Premier, pour tout savoir !

IMG_20180426_160220_117

B.O.A. tome 2 : Couples maudits de Magali Laurent.

 
[ DYSTOPIE / FANTASTIQUE – Nouveauté 2018]
Tome 2/3
Editions de Mortagne
458 pages
Ma note : 5/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle

 

Le résumé :

 

La loterie est terminée.
Le cauchemar commence.
Après avoir survécu à la loterie dont ils étaient les prix, Oxana, Alexandre, Cléo, Denys, Samantha et Kim se retrouvent face à la réalité de leur condition d’esclaves.
A cette étape du jeu, ils ne peuvent plus compter que sur eux-mêmes. Livrés en pâture à leurs propriétaires BOA, ils doivent réprimer les sentiments qui les animent et trouver la force de surmonter cette nouvelle épreuve.
Mais comment lutter dans une ville dont on ne connaît pas les règles ? Le pacte conclu avant le tirage sera-t-il leur seule option ?
Le futur s’annonce sombre, et devenir des Charognards pourrait être l’unique voie les menant à la liberté…

 

Mon avis :

 

Si t’es fan de dystopie qui sort des sentiers battus, c’est la trilogie que tu dois absolument t’offrir pour Noël.

 

Il n’y a pas à dire, l’univers de Magali Laurent a tout pour séduire. Un monde post-apocalyptique où les humains considérés comme des sacs à sang et ont comme unique utilité celle d’éponger la soif des BOA, sortes de vampires. Je trouve ce mélange entre dystopie et bit-lit tout à fait génialissime. De plus la plume de l’autrice est remarquable et tout aussi addictive !

 

Après un premier tome qui pose les bases de l’univers de Magali Laurent où elle expose les différents groupes (humains, BOA et Charognards, vilaines bêbêtes qui ont tout du zombie (pour te donner une image prend ceux du film « Je suis une Légende »)), présente ses personnages. Dans le tome 2, l’autrice rentre directement dans le sujet. Les trois couples rejoignent leurs gagnants de la loterie. Ces six jeunes adolescents sont loin de se douter alors, que leurs vies vont prendre un tournant radical.

 

Oxana et Alexandra se retrouvent auprès d’un propriétaire qui fait parti des rangs de la résistance. Il est facile de croire que tout ira pour le mieux pour eux. Mais que nenni : ils seront confrontés à des situations totalement inédites, leur moral sera mis à rude épreuve. Les blessures psychologiques et physiques sont nombreuses. Leurs ténacités sont remarquables mais extrêmement éprouvantes.

 

Cléo et Denys se retrouvent dans un manoir totalement inimaginable et sordide dirigé par un BOA qui ne connait ni pitié ni indulgence . Entre complots et manipulations, épreuves et tortures, leur  vie est un véritable enfer. Cauchemars incessants, leur survie ne tient qu’à un fil.

 

Samantha et Kim ont eu la chance d’avoir un propriétaire indulgent et respectable. Il se soucie vraiment d’elles et leurs apporte soutien et réconfort. Mais là aussi rien ne se passe comme prévu.

 

Ce second tome n’a absolument rien à voir avec le premier. Il en ressort beaucoup de violence, des scènes insoutenables ou tortures et sévices sont décrites avec beaucoup de détails. Il est possible que ce point refrène quelques lecteurs. Personnellement il ne m’a pas du tout dérangé ou rébuté. L’atmosphère qui s’en dégage est vraiment glauque. Les personnages sont aspirés dans une spirale destructrice, éprouvante et cauchemardesque. L’auteur n’a vraiment pas choisi la simplicité. J’aime beaucoup quand l’auteur ose prendre des risques. Quelques notes d’espoirs transparaissent de temps en temps, mais elle sont vraiment vite englouties. Les rebondissements s’enchainent laissant peu de temps aux lecteurs de respirer. Les traits de caractères des personnages sont davantage approfondis. J’ai mieux appréhender les tenants de cette histoire totalement pittoresque et déjantée. Et que dire du final, OMG …. ! J’attends avec impatience la suite !
 
B.O.A. est résolument un page turner ! Je n’ai qu’un conseil : ACCROCHE TOI ….. ACCROCHE TOI BIEN !

 

 


 

Je remercie Pascale, attachée de presse des éditions De Mortagne en France, pour sa confiance et sa patience.

 

image-principale-page-liens-utiles

 

 

Mon avis sur le tome 1 « Loterie Funeste ».

Vers le site de Magali Laurent, pour découvrir son univers.

Vers le site des éditions De Mortagne pour tout savoir.

 

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

 

 

 

 

 

 

 

TOI. MOI. ET LES ÉTOILES #4 de Nelly Weaver.

 
[ ROMANCE NEW ADULT – 2017]
Tome 4/6
Auto édition
368 pages
Ma note : 4/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle
Lu dans le cadre de mon RDV « Mon petit marathon spécial « indé » de novembre ».


 
Le résumé :

Elle a bravé la tempête.
Il pensait avoir échappé à la sienne.
Aujourd’hui, les rôles s’inversent.
Ethan et Livie, ensemble, se lancent dans une nouvelle quête du passé.
Mais sera-t-il prêt à l’accepter ?

 
Mon avis :

 

Vous êtes nombreuses à adorer les aventure d’Ethan et de Livie et vous avez beaucoup de raisons et de très bonnes raisons. Nelly Weaver assure avec cette saga qui ne peux que te charmer !

 

Livie est une jeune femme qui a du se reconstruire suite à une enfance traumatisante, déchirante et humiliante. Livie représente à elle même la fragilité et la force. Son caractère et ses peurs la rendent littéralement attachante. Je ne peux qu’approuver sa force de caractère et ses faiblesses. Son optimisme déborde de partout alors que le mal règne encore autour d’elle. Livie s’épanouit davantage dans ce tome. Elle est bien dans sa peau et le fait savoir. Elle s’impose dans son entourage et n’hésite pas à pousser de sa voix pour faire entendre son opinion. Elle est loin de la petite chose fragile du premier tome. Je l’adore dans sa combativité, dans sa persévérance et dans son humilité. Elle franchit un nouveau cap dans sa guérison celui d’accepter et de partager sa douleur.

 

Ethan est toujours fidèle à lui même : beau gosse, charmeur, un brin taquineur et séducteur. Il est fou amoureux de Livie, il ne peut plus se passer d’elle. En grand protecteur qu’il est, il la couve, la chérit, l’idolatre. Un amour pur et unique où le passé a toujours une place importante et qui définit la relation sublime entre Livie et Ethan.

 

Le passé est toujours omniprésent et délivre au cours du roman de nouvelles réponses sur le début difficile et chaotique de cet amour invraisemblable.

 

Le frère de Livie, Greg, a une place un peu plus importante. On découvre un homme avec de grandes blessures qui guérissent doucement, mais aussi un homme perturbé par la belle rousse de ce groupe d’amis.

 

Nelly Weaver distille dans ce nouveau tome beaucoup d’éléments de réponse qui forment le fil conducteur de cette belle romance. Elle approfondit avec audace et pertinence l’évolution des personnages et quant aux suspense et rebondissements, elles sèment de nouvelles graines. Le passé des protagonistes viennent troubler cette apparente tranquillité. Il faudrait de peu pour que l’étincelle produise un sacré feu d’artifices.

 

La plume de Nelly Weaver partage une nouvelle fois beaucoup d’émotions. Ce tome ci est à mon sens le plus abouti (sans compter les deux derniers tomes que je n’ai pas encore lu !).

 

J’ai hâte de découvrir les deux derniers tomes et surtout curieuse de connaître l’évolution des aventures de Livie et d’Ethan. A vrai dire je m’attends au pire quant aux rebondissements, surtout que le final de ce tome ne laisse présager rien de bon. J’espère que Nelly Weaver sera gentille avec eux !

 

Découvre à la fin de l’article, mes avis sur les trois premiers tomes. La saga étant terminée, tu peux te lancer dans cette romance : les étoiles sont à portée de tes mains 😉

 


 
Je remercie Nelly Weaver pour sa confiance et sa patience.

image-principale-page-liens-utiles

Mon avis sur le tome 1.

Mon avis sur le tome 2.

Mon avis sur le tome 3.

Vers le site de Nelly Weaver pour tout découvrir.

IMG_20180426_160220_117

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

T’AIMER APRÈS TOUT de Shirley L.B. .

 
[ ROMANCE CONTEMPORAINE – Nouveauté 2018]
Éditions HARLEQUIN – Collection HQN
219 pages
Ma note : 5/5 mention « à dévorer »
Lien Kindle


 

Le résumé :

 

Après le succès de Pour t’avoir, découvrez le nouveau roman de Shirley L.B. !
L’amour peut détruire, et faire renaître

 

Je n’aurais pas dû revenir. Si je suis parti, il y a sept ans, c’est pour protéger la femme que j’aime et à qui j’ai fait du mal. Ma Louise. Depuis mon départ, je tente de vivre avec son souvenir et la douleur de l’avoir perdue. Mais je n’ai jamais pu l’oublier. Parce qu’elle était ma lumière, celle qui me poussait à me battre chaque jour pour devenir quelqu’un de meilleur, celle qui croyait en moi quoi qu’il arrive. Je pensais ne plus jamais la revoir, pourtant la voilà devant moi. Et c’est comme si une bombe venait d’exploser dans mon cœur. Avec ses longs cheveux bouclés et ses yeux bleu-vert, Louise est toujours aussi belle. Mais, quand mon regard croise le sien, je sens tout de suite que quelque chose ne va pas. Car son visage ne trahit aucune émotion. Alors, je comprends  : elle ne me reconnaît pas.

 


 

Mon avis :

 

Après sa romance « Pour t’avoir », Shirley nous offre de nouveau une belle histoire. Et il n’y a pas à dire Shirley L.B. sait parfaitement y faire pour te rendre accro dès les premières pages et surtout…. oui surtout faire chavirer ton petit cœur. Quand la magie opère de cette manière, je trouve que c’est carrément dingue !

 

Hugo est le genre d’homme que tu regardes droit dans les yeux avant juste de l’étriper. Hugo est le number one du « je prends la tangente » avant que ca barde dans tous les coins. Causes atténuantes, manque de maturité ou lâcheté, Hugo est parti sept ans plus tôt. Laissant Louise, sa belle Louise, son soleil, l’amour de sa vie, alitée dans le coma. Responsable de son état, sa conscience lui crie de foutre le camp. Conforté dans son choix par la haine viscérale que lui porte ses beaux parents, il quitte Nice le cœur lourd et l’âme en peine.

 

Il y eu a fallu sept ans, pour tenter de se construire, sept ans où l’amertume grandissante lui pourri la vie. Pourtant il a fait de très belles rencontres à Paris. Il aurait pu passer l’éponge et tout oublier. Lorsque de nouveau tout part en vrille et son monde s’écroule, il se doit alors de régler les comptes avec son passé.

 

Retour à la casse départ, sans passer par la case prison, Hugo prend sa vie en main à Nice. Tout a l’air simple, dit comme ça, mais lorsqu’il se trouve face à face à Louise, tout dérape dans le style « no control, no panic » ou  » y a t-il quelqu’un pour sauver la situation ». (Je ne suis pas arrivée à choisir entre les deux situations). Sa belle Louise, aussi magnifique qu’auparavant, mais ces yeux sont inondés de tristesse et le plus terrible c’est sa non réaction.

 

Hugo se donne comme mission de la (re)conquérir. Je pense à mon grand regret qu’il ne doit pas avoir de mode d’emploi, par ce que tout part en cacahouète, à vouloir trop bien faire, il se laisse piéger par le mensonge. Et tout le monde sait ce qu’il se passe quand la vérité éclate.

 

Je ne parlerai que très peu de Louis car ce serait te dévoiler toute l’histoire. Sache que Louise a subi de nombreuses épreuves qui l’ont peu à peu résigner. Son manque de confiance en elle, la plonge dans un profond désarroi. Cette rencontre avec Hugo va la confronter à sa vie, l’apaiser et surtout elle devra prendre enfin ses propres décisions quant à son futur.
 

 

Shirley L.B. a tout d’une autrice de talent. Elle communique par sa jolie plume toute une flopée d’émotions où il est impossible d’y être insensible. Entre rire et larme, amour et passion, haine et colère, mensonge et vérité, il y a tout pour te rendre chèvre et totalement addicte. J’adore la plume de Shirley L.B., elle a ce petit truc incroyable et spontané d’être là où il faut et quand il faut. Une petite touche d’ironie et de sarcasme, et hop ! Une touche de tendresse et de passion enflammée, et hop ! Une touche de déprime, de colère et d’haine, et hop ! Elle a cette verbe si particulière qui peut être à la fois doucereuse puis enflammée et en détresse. Cette histoire est loin d’être à l’image paisible de l’onde d’un lac, il y a toujours un petit ploc qui vient entraver la sérénité. C’est juste incroyable !

 

Si t’as déjà lu « Pour t’avoir » tu seras surprise de constater que c’est une suite sans l’être. Et si t’as envie de foncer pour découvrir ce roman ci, pas de soucis de compréhension ou autre.

 

Une nouvelle fois Shirley L.B. a su me charmée. Une histoire profonde où les personnages loin d’être parfaits (enfin si ….ils sont parfaitement imparfaits) partent à la conquête du simple bonheur.

 

A dévorer et à croquer !

 

 


 
Je remercie les éditions Harlequin pour leur confiance.

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Vers les site des éditions Harlequin, pour tout savoir.

Découvrez mon avis sur « POUR T’AVOIR ».