Liz – tome 3 : Défier les ténèbres de G.H. David

Dark romance – Livre sorti le 25 septembre 2019

Editions Elixyria

Service presse

Ma note : 5/5 mention « coup de cœur »

 

Avant de commencer, je tiens à remercier GH David pour sa confiance et pour m’avoir confié ce nouveau tome en service presse. 

Résumé : Les menaces se précisent. Entre complot et trahison, Liz n’a jamais été aussi seule. Face au danger qui pèse sur elle, qui sont vraiment ses alliés ? Une plongée en eaux troubles pour la jeune femme qui, pour ne pas sombrer, doit également affronter ses propres démons.

Là où règnent d’obscures engeances et où les règles sont dictées par l’instinct, les prédateurs sont nombreux… et toujours plus redoutables !

 

L’avis de #Lilie : Voilà un tome que j’attendais depuis longtemps ! La suite des aventures de Liz, Alex, Max, il me tardait de les découvrir…. et j’étais loin d’être prête à tout ce que j’allais découvrir !! Attention, la chronique peut contenir des spoils si on n’a pas lu les tomes précédents…

On reprend là où on s’était arrêté, c’est-à-dire que Liz est toujours à Perpignan, chez Sylvain. Ces retrouvailles vont réveiller des douleurs qu’elle pensait enfouie au plus profond de son être et pourtant, elle n’est pas au bout de ses surprises ! Notre héroïne se pose de plus en plus de questions et avance dans sa quête personnelle pour se reconstruire. Pourtant, de grands dangers la guettent. Quels sont-ils ? Les hommes qui gravitent autour d’elle lui veulent-ils tous du bien ? Saura-t-elle faire le bon choix ?

On découvre ici une Liz de plus en plus ambivalente, tantôt forte, tantôt écrasée par le poids des responsabilités, des souvenirs ou des coups de la vie. Néanmoins, elle est très bien entourée et grâce à « ses hommes », elle va peu à peu y voir de plus en plus clair et faire les choix qui s’imposent. Sans en dire trop, j’affirme que le mystère Alex s’épaissit car plus on en apprend, moins on le cerne. De son côté, Max s’affirme, enfin, et révèle de nouveaux aspects de sa personnalité. Cyril poursuit son sevrage et évolue très bien. Il est un pilier pour notre héroïne et c’est un personnage étonnant. Ce tome est enfin l’occasion de faire plus ample connaissance avec Sylvain, le barman de Perpignan, l’ex de Liz, dont au savait, finalement, peu de choses. Encore une fois, c’est un personnage ambivalent, plein de ressources mais si je dois retenir une chose, c’est qu’il entretient un véritable culte pour Liz et qu’il est prêt à tout pour la savoir en sécurité. 

J’attendais beaucoup de ce tome, je n’ai pas été déçue! Quelle histoire, que de bouleversements et de révélations ! Je me suis obligée à poser le livre pour ne pas le dévorer trop vite tellement j’ai été happée par l’intrigue. L’évolution des personnages est surprenante et très intéressante. Émotionnellement, il faut avoir le cœur bien accroché car on tremble, on crie, on pleure, et tout cela en l’espace de quelques pages. La noirceur est très présente mais on n’étouffe pas car les protagonistes, notamment Liz, dégagent une telle volonté de vivre et de s’en sortir, qu’on est porté par cela. Le livre se termine sur un cliffhanger incroyable et des révélations très surprenantes. Heureusement que j’ai le tome 4 sous la main pour, enfin, avoir les réponses à mes questions.

Pour conclure, amateurs de dark romance, n’hésitez plus ! Foncez faire connaissance avec Liz, une héroïne moderne, forte et fragile, et venez découvrir tous les mystères et secrets qui l’entourent. Je vous le garantis, vous ne le regretterez pas !

 

 

Retrouvez ce roman sur le site des Editions Elixyria

TES NOTES POURPRES de Angel Arekin.


Depuis sa plus tendre enfance, Souline est bercée par le son du violon.
Lorsqu’à l’adolescence, Evi l’entend jouer pour la toute première fois, il en tombe éperdument amoureux. Leur amour naît à Fersac, cette obscure école où règnent la terreur et la honte.
Pour la sauver, Evi se sacrifie et la laisse partir. Ils se sont juré de se retrouver une fois dehors. Mais aucun d’eux ne peut tenir cette promesse.
Quinze ans plus tard, Souline est devenue une grande violoniste. Alors qu’elle s’accorde quelques vacances sur les pentes enneigées des Pyrénées, elle tombe par hasard sur son premier amour. Foudroyée par ses souvenirs, elle cherche à tout prix à le revoir, mais Evi refuse. Loin de renoncer à lui, Souline tente de découvrir les secrets que cache la sombre cicatrice sur son visage et au-delà, les raisons pour lesquelles ils ne se sont jamais revus.
Mais c’est sans compter l’entêtement incompréhensible d’Evi à chasser la jeune femme hors de son existence.
Pourquoi tant d’obstination ?
Parviendra-t-elle à le comprendre et à entrer de nouveau dans sa vie ?

Angel Arekin frappe une nouvelle fois avec une force magistrale. Une force émouvante qui va vous mettre à genoux en un claquement de doigt. Un romantic suspense haletant, addictif, accaparant. Une romance bouleversante qui vous enivrera dès les premières pages.
Souline et Evi est comme une évidence. Celle qui vous crève le bide et les yeux tant les sentiments sont si impérieux. Il se sont rencontrés dans les ténèbres, dans les couloirs de cette école catholique, Fersac. Ils les ont combattus et repoussés ensemble du haut de leur 15 ans avec comme seul bouclier leur amour. Ils se sont promis les plus belles promesses du monde. Ils se sont aimés, tant aimés. Ils étaient un tout. Et ils se sont jurés l’improbable et le plus beau. Elle est partie le cœur en miette. Il est resté pour perdre son cœur. Elle a continué sa vie et est devenue la plus grande des violonistes. Il a continué à courir après une vengeance.

 

Les jours se sont écoulés, les années ont filé. Elle ne joue que pour lui. Et il écoute ces mélodies pour se rappeler ce qu’il l’a tant aimée et qu’il la hait tant maintenant.

 

15 ans de lamentations silencieuses. 15 ans de rêves. 15 ans à espérer. 15 ans de notes. 15 ans de cris. 15 ans de soupirs. 15 ans de silence. 15 ans de mots.

 

Une rencontre inopinée et un milliers de souvenirs qui resurgissent. Un regard et un monde qui s’écroule. Des mots et le rejet. Une obstination qui va au-delà de l’entendement. Une histoire d’amour qui ne s’est jamais finie. Mais est-elle légitime de vouloir renaître de ses cendres ? Les ténèbres n’ont jamais été aussi proche.

 

Angel Arekin orchestre sa nouvelle romance avec mélancolie, passion et frénésie. Des mots aux mélodies harmonieuses. Des émotions qui s’emparent de vous avec empressement et qui ne vous lâchent pas. Des rebondissements au rythme affolant. Des personnages aux antipodes portés par une seule émotion l’amour violent qu’ils se portent. Angel Arekin frappe une nouvelle fois formidablement bien. Une maîtrise totale de l’intrigue et de son évolution. Elle nous fait rêver, pleurer, rire et aimer avec une fougue que vous ne pouvez pas soupçonner. Elle ne choisit pas la facilité et de chapitres en chapitres elle nous plonge davantage dans les méandres obsessionnels de nos deux amants maudits.

 

Nouveau coup de cœur pour moi ! Et je ne peux que vous invitez à succomber à TES NOTES POURPRES. Un incroyable voyage dans les abysses de l’amour.

 

Une chronique de #Esméralda

… Lien Kindle

… le site de Black Ink Editions

…mes avis sur d’autres romans de Angel Arekin (clique sur la photo pour lire mon avis)

Liz – tome 2 : Sombre naufrage de G.H. David

Dark Romance – Livre sorti le 25 septembre 2019

Editions Elixyria

Service Presse

Ma note : 5/5 mention « incontournable !’

 

Avant de commencer, je tiens à remercier chaleureusement GH David pour sa confiance et pour m’avoir confié sa saga en service presse.

Résumé : Liz est progressivement rattrapée par un passé qu’elle pensait loin derrière elle. La disparition de Maud liée au spectre inquiétant de Vince la force à prendre des risques et à dévoiler sa véritable personnalité. Sa relation avec Alex est soumise à rude épreuve. Celui-ci se révèle dur et inflexible.

Résister à son attirance pour Max est alors de plus en plus difficile. En pleine tourmente, elle va devoir revenir là où tout a commencé. Saura-t-elle trouver la force nécessaire pour affronter ses démons, ou sera-t-elle contrainte de conclure de dangereuses alliances ?

Un passé trouble, une vengeance à accomplir et un avenir toujours plus incertain.

 

L’avis de #Lilie : Je poursuis ma relecture de la saga Liz avec ce tome 2 qui est celui où tout s’accélère, où tout change. A la fin du précédent, Liz était partie à la recherche de son amie disparue et elle a dû renouer avec un passé qu’elle pensait derrière elle. Là, elle va faire renaître la Joconde, permettre à ses plus bas instincts de ressortir et certains membres de son entourage ne seront pas prêt à voir ça. En elle, tout se mélange, son côté sombre apparaît au grand jour, en même temps que ses fêlures. Liz saura-t-elle faire les bons choix ? Quel avenir l’attend ?

Ici, Liz explose littéralement. Elle s’affirme, devant assumer son passé et ce qu’elle est au fond d’elle. Pourtant, derrière cette apparence, elle reste la petite fille un peu perdue qui n’a pas aucun regard objectif sur elle. Elle a tous les hommes à ses pieds mais ne sait vers qui se tourner. En effet, il y a tout d’abord Alex, qui explose à la moindre contrariété, semblant s’éloigner de sa belle pour mieux revenir ensuite la supplier. On a ensuite Max, qui prend de plus en plus de place auprès de notre héroïne et qui se révèle être une épaule sur laquelle elle peut se reposer. Nous rencontrons aussi Cyril, son petit protégé, qui compte sur elle et qui l’écoute mais qui est aussi comme une ombre du passé. Il y a enfin Stéphane, le barman, son ex dont elle avait voulu s’éloigner mais dont le magnétisme est toujours aussi puissant. Tous avec leurs qualités et leurs défauts, ils vont plonger Liz dans un profond désarroi qui va, néanmoins, au fil des pages, la faire évoluer et réfléchir à ce qu’elle souhaite vraiment pour elle et son avenir. Plus que jamais, j’attends avec impatience la suite pour savoir ce qu’elle va finalement décider et quelle voie elle choisira. Car ne nous leurrons pas, derrière chaque homme de sa vie se dessine une perspective d’avenir différente pour elle. 

J’ai relu ce deuxième tome pour la troisième fois et pourtant, je ne ressens aucune lassitude. A chaque fois, je me fais prendre dans l’histoire et une fois lancée, j’ai bien du mal à poser mon livre… L’intrigue prend u n nouveau tournant, se noircit dès les premières pages et le rythme devient de plus en plus haletant. L’autrice nous immerge complètement dans le milieu et nous décrit son fonctionnement, ses règles. Certains passages sont glaçants et l’écriture de GH David nous prend aux tripes. Impossible de rester de marbre à la lecture de certaines scènes. Néanmoins, on ne tombe jamais dans l’excès et tout est parfaitement mesuré. Vous l’aurez compris, mon coup de cœur se confirme pour cette saga qui me transporte dans un univers sombre, bien loin de ma zone de confort, mais que je prend plaisir à découvrir au fil des tomes.

Entre immersion dans le monde de la drogue et des dealers et tensions amoureuses, ce roman qui est loin d’être léger est une pépite. Ne vous attendez pas à une lecture tranquille, c’est tout le contraire qui vous attend. En effet, Liz est une héroïne pleine de surprises qui nous entraîne de plus en plus loin dans son côté obscur…. et ce n’est pas fini !

 

Retrouvez ce romans sur le site des Editions Elixyria
Retrouvez mon avis sur le tome 1,5 : « Dangereux Désirs »
Retrouvez ici mon avis sur le tome 1 : « Plongée obscure »

DARK OBSESSION de Penelope Douglas.


Damon Torrance. Ce simple nom fait trembler Winter. Depuis qu’elle l’a dénoncé à la police et envoyé tout droit en prison, Winter est hantée chaque jour et chaque nuit par le beau visage de Damon. Bientôt, il va être libéré.
Bientôt, il va avoir tout le loisir de se venger de celle qui l’a privé de sa liberté. Et les rumeurs racontent qu’il est encore plus fort et plus dangereux qu’auparavant…

Attendre en valait la chandelle. Ce troisième et dernier tome m’a mise sur les rotules. Il n’y a pas à dire Penelope Douglas sait nous faire chavirer et nous prendre par les sentiments. Explosif, intense, destructeur, ravageur … DARK OBSESSION va vous en mettre plein les yeux.
J’attendais ce dernier opus avec impatience. Penelope Douglas sait nous faire languir et je dois avouer que c’est pour la bonne cause. Tout vient à qui sait attendre, n’a jamais donnée sens. Les deux premiers tomes étaient de très coup de cœur et bien là, c’est exactement pareil. Penelope Douglas confirme ainsi son talent de conteuse de romance sombre et profonde. Personnages hautement détestables et personnages hautement attachants, on perd vite la tête entre toute cette flopée de sentiments ambivalents. Premier page tournée et me voilà accro, raide dingue d’une histoire qui se veut sombre. Du romantic suspense dans toute sa splendeur et je pense que les fans du genre vont juste se régaler.

 

Damon est à mes yeux le plus terrible de la bande. Il est un joueur de haut niveau où la manipulation est au cœur de touts ses actes. Il est un fin stratège et ce depuis son adolescence. Pour se sentir vivre il aime faire mal aux autres. Il aime contempler la souffrance sur les traits des autres. Au travers de ces émotions intenses qui ne sont pas les siennes, il vit, il respire, il se sent vivant, libre de son passé. Un passé indescriptible, pervertit par la seule personne qui aurait du prendre soin de lui. Une souffrance qui l’enferme dans un cage où peu à peu les blessures visibles et invisibles deviennent son quotidien. Mais un jour il trouve enfin sa clé. Elle, c’est Winter. Elle n’a que huit ans lorsqu’elle rencontre Damon caché sous cette fontaine. Sa douceur, sa présence, ses mots sont un baume salvateur pour le cœur de ce garçon. Elle devient alors à ses yeux une obsession aussi malsaine que merveilleuse. Une obsession aussi répugnante qu’attractive. Est ce que l’amour peut repousser la peur, la colère, la haine, l’abject et les ténèbres ?

 

Winter ne rêve que d’une seule chose, vivre librement. Vivre sans aucune barrière, sans aucune peur, sans rien. Ne pas penser à ce qu’elle est devenue par sa faute quand elle avait huit ans. Vivre et danser pour se sentir unique et non impuissante. Braver les interdits pour sentir le vent dans ses cheveux. Oser sans penser aux conséquences. Elle n’est pas et plus une chose fragile. Des années à le poursuivre, à sentir de la haine pour lui et à imaginer tout un tas de scenarii pour qu’il éprouve enfin la souffrance, celle qu’elle a ressenti pendant toutes ces années. Ce libérer de ses chaînes, celles qui l’entraînent sur ses sentiers où désirs et répulsions jouent à l’ambivalence. Touts ses rêves de vengeance ont échoué. Il est, là, tapis dans l’ombre attendant son heure et préparant son plan machiavélique pour qu’elle tombe dans ses filets. Si l’amour pouvait naître de la haine, serait-ce mal ?

 

Le passé se mêle au présent donnant ainsi une vue d’ensemble totalement hallucinante. Damon et Winter prennent tour à tour la parole. Ce duo dévoile avec retenue touts les faits passés et présents. Une retenue qui fait frisonner de frustration et d’envie. Ce dernier tome est une très belle finalité. En effet on retrouve Michael et Rika, et, Kai et Banks, et Will. Ce tome fait la liaison avec les premiers événements du tome 1 et c’est juste sublime et surtout inattendu. Ce 684 pages est donc un pur bonheur pour celles qui sont accro depuis le début. Une romance très aboutie et j’en lis que trop rarement pour ne pas le souligner ici.

 

DARK OBSESSION est vertigineux, fou, dément et addictif ! J’aurais voulu que ça ne se termine jamais !

 

Je fermai les yeux pendant que la vapeur me montait au visage. Tout était si calme que je sentais mon pouls gronder.
Je te sens.
Je te sens partout.
Les clous de girofle sur ses vêtements, la fontaine sur sa peau. Les mots sur sa langue, le souffle sur ses lèvres.
Sa main sur mon cou, ses silences tranchants.
Au bout du couloir. Assis dans le bureau. Dehors sous la pluie.
Dans l’angle de ma chambre.
A la porte ouverte de la salle de bains.
Juste ici, en train de m’observer.
Il était toujours là.
Ou…
Ses mots me revinrent. Peut-être ne suis-je jamais parti.
Quand il était en prison, il était là. Quand je voulais désirer d’autres hommes, il était là. Quand je dansais, quand je pleurais, chaque fois que j’étais seule, et quand j’étais silencieuse dans une pièces pleine de gens et pensais à lui, il était là.
 
Une chronique de #Esméralda

… Lien Kindle

… le site des éditions Harlequin

… le site de Penelope Douglas

… mes avis sur d’autres romances de Penelope Douglas (cliquez sur les photos pour les lire).

LE PREDICATEUR de Mila-Ha.


Maryssa Rawlings, brillante agent du F.B.I est ambitieuse et prête à tout.
Elle n’est pourtant pas préparée à sa rencontre avec le sulfureux prédicateur, Fenton Graam.
Lors de son infiltration au sein de la secte « La main de Dieu », Maryssa découvre l’obsession que développe le gourou pour elle.
Fascinée par ce dernier, elle teste ses limites et affronte les travers les plus sombres de sa personnalité.
Mais l’agent Rawlings ne se doute pas du châtiment que Fenton lui réserve pour la posséder.
Entre péchés, manipulations, mensonges et trahisons, ses découvertes mettront-elles en danger sa carrière ou sa propre vie ?
Dans tous les cas, la quête de la vérité sera dévastatrice.
AVERTISSEMENT :
« Le Prédicateur » est réservé à un public averti.
C’est une oeuvre de fiction qui contient des scènes de violences physiques et psychologiques intenses.
Les références bibliques utilisées sont détournées afin d’alimenter l’intrigue et ne visent à offenser personne.
Les lecteurs ayant une sensibilité à ces sujets sont invités à faire preuve de prudence.

 
Sombre, noir, violent, glauque, sanglant, de la Dark Romance dans toute sa splendeur et j’adore ! Les autrices américaines (dont ma favorite Pepper Winters) sont au top niveau avec ce genre là, et, Mila Ha n’a pas a rougir de son talent.
Maryssa a rejoint l’élite à force de travail et de persévérance. Une revanche sur la vie, sur sa vie, sur son enfance abandonnée et maltraitée. Maryssa est déterminée, têtue, enthousiaste et sans limite. Certainement borderline. Une vie privée presque inexistante et chaotique où le sexe prévaut sur le bonheur qu’elle ne cherche pas, qu’elle fuit. Du sexe hard pour expier l’absence d’émotions, pour expier le passé, peut être une manière de se sentir vivante, de se sentir libre et respirer. Maryssa a pourtant la tête sur les épaules. Elle est la meilleure dans son travail. Elle aime décortiquer le conscient et le subconscient de ces hommes et femmes déviants, et le fait à merveille. Maryssa n’a pas peur d’eux. Elle les comprend à sa manière et trouve les failles qui permettront de les faire tomber. La seule chose dont elle a peur c’est d’elle. Ses sentiments, ses émotions sont sa faiblesse. Être prise dans leurs filets c’est se noyer et en sortir vivante est une guerre. Alors qu’elle doit faire face à sa nouvelle mission : infiltrer une secte, le doute l’envahit et si pour une seule et unique fois elle serait libre de toutes entraves, que deviendrait-elle ? Car ce que propose Fenton elle a envie malgré ce mauvais pressentiment.

 

Lui, Fenton, n’a rien d’un enfant de cœur. Enfin un loup déguisé en agneau il faut toujours s’en méfier. Fenton, en tout gourou qui se respecte, règne sur sa communauté d’une main de fer. Intimidation, humiliation, manipulation, séquestration, tous les moyens sont bons pour satisfaire son incroyable appétence pour la domination. Fenton n’a rien de bon en lui. Il est l’incarnation de la noirceur, de la dépravation, de la luxure. Si l’habit ne fait pas le moine, Fenton pourrait passer pour l’homme idéal. Mais à vos risques et périls. Fenton calculateur intelligent ne laisse rien échapper à son contrôle et quand la belle Maryssa débarque dans sa communauté il a tout planifié pour le pire et surtout le pire, le meilleur ne fait pas partie de son plan machiavélique. Adversaire de taille, Maryssa est son péché mignon, sa dernière gourmandise avant le spectacle final. Enfin tout dépend du point de vue.

 

Mila Ha signe une dark romance parfaite. Grande amatrice de ce genre de lecture, Mila Ha ne fait pas dans la dentelle et sort le grand jeu. Un huis clos oppressant, une atmosphère qui s’alourdit de chapitre en chapitre, des personnages grandioses et une histoire tout aussi sombre et magnifique. C’est ce que j’aime retrouver dans la dark romance en générale. Cette confrontation entre le glauque, le violent et cette étincelle de survie, celle qui pousse au pire comme au meilleur. Cette violence qui attire et qui répulse est un paradoxe. Cette sensation d’éprouver est immorale. Mais peu importe, j’ai tellement adoré Le Prédicateur. Une histoire bouleversante, une histoire hors limite, une histoire sans concession, une histoire portée par des personnages où vous en verrai nulle part ailleurs. Ce mélange d’intrigue à l’américaine et ces pulsations érotiques, scabreuses et violentes est addictif, accaparant. Les sept péchés capitaux sont un fil conducteur de choix pour une histoire à haut risque. Je suis dingue d’aimer ce genre d’histoire, mais voilà le constat est là, Le Prédicateur est de loin une des meilleures dark romance que j’ai lu. Je le conseille vivement à toutes celles qui sont adeptes du genre. Pour les novices réfléchissaient bien avant de vous lancer car il faut avoir le cœur bien accroché et se serait dommage de vivre une première expérience douloureuse.

 

Une chronique de #Esméralda.

Liz – tome 1,5 : Dangereux Désirs de G.H. David

Dark romance – livre sorti le 26 juin 2019

Editions Elixyria

Service presse

Ma note : 5/5 mention « incontournable » et « coup de cœur »

 

Je remercie les éditions Elixyria et G.H. David pour leur confiance et pour m’avoir confié ce roman en service presse.

 

Résumé : Max, jeune homme intelligent, populaire, issu d’une famille aisée, se contente d’amours ordinaires et d’amitiés simples. Mais tout n’est qu’apparences. Insensible, hermétique au désir, il reste foncièrement solitaire. Son drame : une rancœur viscérale envers un père qui, en privilégiant son ambition, a brisé sa vie.

Comme un ouragan, Élisabeth Ribes va surgir dans son existence et tout remettre en question.

Sombres révélations, obscure dépendance, on ne lutte pas contre la destinée !

 

L’avis de #Lilie : Ce tome 1,5 est un spin-off de la saga « Liz », c’est à dire qu’il se passe en parallèle du tome 1 et se termine au début du tome 2. Il est centré sur le personnage de Max et il est vrai qu’il me tardait de le lire car Max m’a beaucoup perturbée lors de ma lecture du début de la série. Il est mystérieux, gentil et semble tellement parfait qu’on est en droit de se demander s’il est réel ou s’il cache son jeu….

Max est un ami d’Alex….enfin, un ami, c’est un bien grand mot quand on les voit discuter tous les deux mais c’est grâce à Alex que Liz va faire connaissance avec lui. Tout de suite, Max va se rendre compte que Liz n’est pas une fille comme les autres mais une écorchée comme lui. Rapidement, elle va devenir une obsession pour lui car il se sent irrémédiablement attirée par elle.

Comme le roman est centré sur lui, on en apprend beaucoup plus sur sa personnalité. Contrairement à ce qu’on peut penser au premier abord, Max a lui aussi une personnalité complexe. Marqué par la vie, lié à Alex, il souffre de désirer autant Liz. Lui qui ne ressent jamais rien, le voilà pris d’un désir fou pour la femme d’une autre. Au fil des pages, on suit son « addiction » grandissante pour Liz et on se rend compte combien il souffre. D’un autre côté, on constate également à quel point ses sentiments sont entiers et purs. Il a trouvé son âme sœur…malheureusement, elle n’est pas libre pour le moment.

Même si c’est une relecture, j’ai pris autant de plaisir que la première fois à redécouvrir Max. En refermant ce roman, je n’ai qu’un mot à la bouche : « waouh !! ». Ecrit par une femme, ce tome est écrit d’un point de vue masculin et je dois dire que G.H David réussit un véritable tour de force car je me suis à de nombreuses reprises demandées si elle n’avait pas demandé à un ami d’écrire…. En effet, on a véritablement l’impression d’être dans la tête d’un homme, avec leurs pensées un peu « primaires », pour nous les filles.  Je me suis régalée lors de cette lecture et je me suis encore plus attachée à Max. Il me tarde maintenant de continuer la saga « Liz » afin de savoir comment leur relation va évoluer car je pense que Liz et Max ensemble, ça peut faire des étincelles !! Comme toujours, la plume de l’auteure est addictive, fluide et nous entraine dans un tourbillon d’émotions que l’on ne peut retenir. En effet, on rit, on pleure, on souffre aux côtés des différents personnages et surtout, on est pressé de découvrir la suite de leurs aventures !!

Pour conclure, je recommande ce spin-off à tous ceux qui ont d’ores et déjà succombé à la plume de G.H. David. Ne passez pas à côté de  ce tome car il vous apporte un nouvel éclairage sur le personnage de Max mais vous en apprend également sur Alex. Pour ceux qui ne se sont pas encore laissés tenter par la saga, n’attendez plus !!  «Liz » est un « romantic suspense » qui mêle suspense, amour et psychologie mais surtout, c’est un roman qui ne ressemble à aucun autre et qui ne vous laissera sûrement pas indifférent !

 

Retrouvez tout l’univers de G.H. David sur sa page Facebook
Retrouvez ici mon avis sur « Liz, tome 1 : Plongée obscure »
Retrouvez ce roman sur le site des éditions Elixyria

STALKER de Manon Donaldson.

[ ROMANTIC SUSPENSE – 2019 ]
BLACK INK ÉDITIONS
323 pages
Ma note : 4,5/5 mention « à dévorer »
Lien Kindle
 
Le résumé :
Jackson, arrogant trader talentueux, mène sa carrière à cent à l’heure, et consomme ses multiples conquêtes au même rythme.
Jusqu’à ce qu’un mystérieux génie de l’informatique envahisse le moindre recoin de son quotidien et lui propose un jeu de pouvoir pervers.
S’il traite d’abord par le mépris les menaces du hacker, il va vite s’apercevoir qu’il a maintenant quelque chose à perdre : Charlotte, la première femme qui arrive à éveiller en lui un vrai sentiment.
Sera-t-il capable de se battre à armes inégales contre la menace omniprésente qui pèse sur eux ?
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
En voilà une lecture exquisément dingue !

 

Imagine, ta vie entière t’échappe. Tu n’as plus le contrôle, ta vie est entre les mains d’un stalker. Un être définissable par sa folie qui se glisse dans ta peau. Il a la main mise sur tes moindres faits et gestes et bouscule tes choix selon son attention et ses désirs. Manipulation, convoitise chantage, tout est prétexte pour que tu deviennes sa marionnette, sa chose, sa proie, sa propriété. Imagine pendant quelques secondes ton désarroi, ta colère et ta rage qui te bousculent. Ton impuissance qui te pousse à croire à une solution.

 

Alors que Jackson cherche un informaticien pour jeter un œil sur son ordinateur, il était loin de penser que sa vie allait prendre un tournant radical. Une voix immatérielle, une silhouette non avenante et des mots qui s’égrènent par le micro de son téléphone ou qui s’invitent sur son écran. Une blague certainement ! Pourtant il est toujours là ! De l’argent, possible, pour retrouver son havre de paix, il y croit fortement et il en a. Trader, sa vie se résume à gagner de l’argent tout en spéculant et à le dépenser lors de soirées arrosées, accompagné par de sublimes créatures. Dodo, boulot, fiesta : un combo explosif qu’il affectionne particulièrement. Se ranger avec une femme et faire des mômes, c’est un deal qu’il ne veut pas tenter. Argent et débauche lui conviennent, peut être jusqu’à la bonne rencontre. Jackson aime sa liberté. Sa revanche sur la vie est jouissive. On pourrait croire ce con arrogant perdu dans ses travers et pourtant il a fallu un seul regard pour bouleverser son quotidien, un quotidien malmené par un stalker sadique.

 

Elle, Charlotte, passe ses journées à courir et à s’épuiser. Deux boulots pour amasser le plus d’argent possible et très peu de temps pour elle dans le but de souffler et de se reposer. Elle trime et elle en bave. Elle se doit toutefois de le faire pour cette cause qui lui tient à cœur. Elle le doit pour elle et son passé. Elle doit cette promesse. Charlotte est une solitaire. Elle ne côtoie que ses collègues de travail et elle peut compter sur l’amitié de sa patronne de la boutique de maillots de bain. Charlotte n’a pas le temps pour les simagrées. Elle va droit à l’essentiel et ne s’incombe d’aucune futilité. Son fort caractère la mène au-devant de nombreux problèmes et le dernier en date est une véritable catastrophe. Elle perd pieds et sa rencontre avec Jackson la déstabilise. Elle n’a jamais aimé ce genre homme, arrogant fier et riche. Leur attirance mutuelle bien trop irrationnelle les met en danger. Le stalker vieille toujours dans l’ombre et son plan ne prévoit aucune faille et l’amour n’y fait pas parti.

 

Comment ne pas devenir paranoïaque pendant cette lecture. Manon Donaldson me porte aux frontières de la folie et de l’inquiétude. Une lecture détonante où le moindre détail te fait cogiter pendant des minutes. Je me suis laissée emporter par ce tourbillon où j’ai attendu avec inquiétude le prochain rebondissement. Ce texte à trois voix m’a fait osciller entre la passion et la crainte, la folie et la paix, l’irréel et le réel. La manipulation et le chantage affectif prennent aux tripes. Et puis les portes de l’enfer s’ouvrent et là c’est l’apocalypse. L’inattendu frappe de toutes ces forces et je me suis retrouvée catapulter dans l’envers du décor.

 

Manon Donaldson signe une romance surprenante où l’incongru s’invite m’assommant de toute part. Une atmosphère cloisonnée et tendue où l’évolution des personnages bouleverse. Et un twist de malade ! Une lecture émouvante et ahurissante ! Une partie de jeu où les règles ne sont définies que par la folie et la destruction !

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site de Black Ink éditions.

… mes avis sur d’autres romances de Manon Donaldson (clique sur les images pour les lire).