Liz – tome 1,5 : Dangereux Désirs de G.H. David

Dark romance – livre sorti le 26 juin 2019

Editions Elixyria

Service presse

Ma note : 5/5 mention « incontournable » et « coup de cœur »

 

Je remercie les éditions Elixyria et G.H. David pour leur confiance et pour m’avoir confié ce roman en service presse.

 

Résumé : Max, jeune homme intelligent, populaire, issu d’une famille aisée, se contente d’amours ordinaires et d’amitiés simples. Mais tout n’est qu’apparences. Insensible, hermétique au désir, il reste foncièrement solitaire. Son drame : une rancœur viscérale envers un père qui, en privilégiant son ambition, a brisé sa vie.

Comme un ouragan, Élisabeth Ribes va surgir dans son existence et tout remettre en question.

Sombres révélations, obscure dépendance, on ne lutte pas contre la destinée !

 

L’avis de #Lilie : Ce tome 1,5 est un spin-off de la saga « Liz », c’est à dire qu’il se passe en parallèle du tome 1 et se termine au début du tome 2. Il est centré sur le personnage de Max et il est vrai qu’il me tardait de le lire car Max m’a beaucoup perturbée lors de ma lecture du début de la série. Il est mystérieux, gentil et semble tellement parfait qu’on est en droit de se demander s’il est réel ou s’il cache son jeu….

Max est un ami d’Alex….enfin, un ami, c’est un bien grand mot quand on les voit discuter tous les deux mais c’est grâce à Alex que Liz va faire connaissance avec lui. Tout de suite, Max va se rendre compte que Liz n’est pas une fille comme les autres mais une écorchée comme lui. Rapidement, elle va devenir une obsession pour lui car il se sent irrémédiablement attirée par elle.

Comme le roman est centré sur lui, on en apprend beaucoup plus sur sa personnalité. Contrairement à ce qu’on peut penser au premier abord, Max a lui aussi une personnalité complexe. Marqué par la vie, lié à Alex, il souffre de désirer autant Liz. Lui qui ne ressent jamais rien, le voilà pris d’un désir fou pour la femme d’une autre. Au fil des pages, on suit son « addiction » grandissante pour Liz et on se rend compte combien il souffre. D’un autre côté, on constate également à quel point ses sentiments sont entiers et purs. Il a trouvé son âme sœur…malheureusement, elle n’est pas libre pour le moment.

Même si c’est une relecture, j’ai pris autant de plaisir que la première fois à redécouvrir Max. En refermant ce roman, je n’ai qu’un mot à la bouche : « waouh !! ». Ecrit par une femme, ce tome est écrit d’un point de vue masculin et je dois dire que G.H David réussit un véritable tour de force car je me suis à de nombreuses reprises demandées si elle n’avait pas demandé à un ami d’écrire…. En effet, on a véritablement l’impression d’être dans la tête d’un homme, avec leurs pensées un peu « primaires », pour nous les filles.  Je me suis régalée lors de cette lecture et je me suis encore plus attachée à Max. Il me tarde maintenant de continuer la saga « Liz » afin de savoir comment leur relation va évoluer car je pense que Liz et Max ensemble, ça peut faire des étincelles !! Comme toujours, la plume de l’auteure est addictive, fluide et nous entraine dans un tourbillon d’émotions que l’on ne peut retenir. En effet, on rit, on pleure, on souffre aux côtés des différents personnages et surtout, on est pressé de découvrir la suite de leurs aventures !!

Pour conclure, je recommande ce spin-off à tous ceux qui ont d’ores et déjà succombé à la plume de G.H. David. Ne passez pas à côté de  ce tome car il vous apporte un nouvel éclairage sur le personnage de Max mais vous en apprend également sur Alex. Pour ceux qui ne se sont pas encore laissés tenter par la saga, n’attendez plus !!  «Liz » est un « romantic suspense » qui mêle suspense, amour et psychologie mais surtout, c’est un roman qui ne ressemble à aucun autre et qui ne vous laissera sûrement pas indifférent !

 

Retrouvez tout l’univers de G.H. David sur sa page Facebook
Retrouvez ici mon avis sur « Liz, tome 1 : Plongée obscure »
Retrouvez ce roman sur le site des éditions Elixyria

STALKER de Manon Donaldson.

[ ROMANTIC SUSPENSE – 2019 ]
BLACK INK ÉDITIONS
323 pages
Ma note : 4,5/5 mention « à dévorer »
Lien Kindle
 
Le résumé :
Jackson, arrogant trader talentueux, mène sa carrière à cent à l’heure, et consomme ses multiples conquêtes au même rythme.
Jusqu’à ce qu’un mystérieux génie de l’informatique envahisse le moindre recoin de son quotidien et lui propose un jeu de pouvoir pervers.
S’il traite d’abord par le mépris les menaces du hacker, il va vite s’apercevoir qu’il a maintenant quelque chose à perdre : Charlotte, la première femme qui arrive à éveiller en lui un vrai sentiment.
Sera-t-il capable de se battre à armes inégales contre la menace omniprésente qui pèse sur eux ?
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
En voilà une lecture exquisément dingue !

 

Imagine, ta vie entière t’échappe. Tu n’as plus le contrôle, ta vie est entre les mains d’un stalker. Un être définissable par sa folie qui se glisse dans ta peau. Il a la main mise sur tes moindres faits et gestes et bouscule tes choix selon son attention et ses désirs. Manipulation, convoitise chantage, tout est prétexte pour que tu deviennes sa marionnette, sa chose, sa proie, sa propriété. Imagine pendant quelques secondes ton désarroi, ta colère et ta rage qui te bousculent. Ton impuissance qui te pousse à croire à une solution.

 

Alors que Jackson cherche un informaticien pour jeter un œil sur son ordinateur, il était loin de penser que sa vie allait prendre un tournant radical. Une voix immatérielle, une silhouette non avenante et des mots qui s’égrènent par le micro de son téléphone ou qui s’invitent sur son écran. Une blague certainement ! Pourtant il est toujours là ! De l’argent, possible, pour retrouver son havre de paix, il y croit fortement et il en a. Trader, sa vie se résume à gagner de l’argent tout en spéculant et à le dépenser lors de soirées arrosées, accompagné par de sublimes créatures. Dodo, boulot, fiesta : un combo explosif qu’il affectionne particulièrement. Se ranger avec une femme et faire des mômes, c’est un deal qu’il ne veut pas tenter. Argent et débauche lui conviennent, peut être jusqu’à la bonne rencontre. Jackson aime sa liberté. Sa revanche sur la vie est jouissive. On pourrait croire ce con arrogant perdu dans ses travers et pourtant il a fallu un seul regard pour bouleverser son quotidien, un quotidien malmené par un stalker sadique.

 

Elle, Charlotte, passe ses journées à courir et à s’épuiser. Deux boulots pour amasser le plus d’argent possible et très peu de temps pour elle dans le but de souffler et de se reposer. Elle trime et elle en bave. Elle se doit toutefois de le faire pour cette cause qui lui tient à cœur. Elle le doit pour elle et son passé. Elle doit cette promesse. Charlotte est une solitaire. Elle ne côtoie que ses collègues de travail et elle peut compter sur l’amitié de sa patronne de la boutique de maillots de bain. Charlotte n’a pas le temps pour les simagrées. Elle va droit à l’essentiel et ne s’incombe d’aucune futilité. Son fort caractère la mène au-devant de nombreux problèmes et le dernier en date est une véritable catastrophe. Elle perd pieds et sa rencontre avec Jackson la déstabilise. Elle n’a jamais aimé ce genre homme, arrogant fier et riche. Leur attirance mutuelle bien trop irrationnelle les met en danger. Le stalker vieille toujours dans l’ombre et son plan ne prévoit aucune faille et l’amour n’y fait pas parti.

 

Comment ne pas devenir paranoïaque pendant cette lecture. Manon Donaldson me porte aux frontières de la folie et de l’inquiétude. Une lecture détonante où le moindre détail te fait cogiter pendant des minutes. Je me suis laissée emporter par ce tourbillon où j’ai attendu avec inquiétude le prochain rebondissement. Ce texte à trois voix m’a fait osciller entre la passion et la crainte, la folie et la paix, l’irréel et le réel. La manipulation et le chantage affectif prennent aux tripes. Et puis les portes de l’enfer s’ouvrent et là c’est l’apocalypse. L’inattendu frappe de toutes ces forces et je me suis retrouvée catapulter dans l’envers du décor.

 

Manon Donaldson signe une romance surprenante où l’incongru s’invite m’assommant de toute part. Une atmosphère cloisonnée et tendue où l’évolution des personnages bouleverse. Et un twist de malade ! Une lecture émouvante et ahurissante ! Une partie de jeu où les règles ne sont définies que par la folie et la destruction !

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site de Black Ink éditions.

… mes avis sur d’autres romances de Manon Donaldson (clique sur les images pour les lire).

POSSESSED SOULS de Shelby Kaly.

Possessed souls par [Kaly, Shelby]

[ ROMANTIC SUSPENSE – Nouveauté 2019 ]
BLACK INK Éditions
263 pages
Ma note : 4,5/5 mention « à croquer »
Lien Kindle
 
Le résumé :
Megan, sulfureuse et sublime jeune femme, vit sous la coupe de son père qui l’utilise pour ses affaires illégales.
Sa dernière mission : séduire Connor, le fiancé d’Alyssa, sa demi-soeur décédée dans un étrange accident, qui avait en sa possession des informations compromettantes. Elle doit découvrir ce qu’il sait, et mettre en oeuvre n’importe quel moyen pour parvenir à ses fins.
Mais Connor n’est pas manipulable et recèle une dangerosité qui excite la prédatrice en elle. Chacun cherchera à prendre l’ascendant sur l’autre, mais certains secrets causent des dégâts irréversibles.
Un torride mais vicieux jeu de séduction s’engage, les poussant à déployer l’étendue de leur machiavélisme. Quand deux chasseurs s’affrontent, la loi du plus fort ne s’applique pas toujours.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Megan n’a rien d’un ange ! Mais a tout l’air d’un ange déchu qui règne sur son royaume : séduction, convoitise, dangerosité sont ses maîtres mots. Croqueuse d’hommes, elle n’a pas peur de s’afficher en tant que tel. Au contraire, son image, son addiction au sexe, sa désinvolture et son apparente superficialité cachent bien des secrets. Megan est une diablesse, une vile tentatrice, qui se sert sans aucun remord de ses atouts pour arriver à ses fins. Séduire est un jeu qu’elle adore. Elle excelle dans son domaine et prend dans ses filets hommes et femmes sans distinction. Megan croqueuse, Megan insensible, Megan déterminée, Megan obstinée à découvrir la vérité. Si sa nouvelle mission se déroule comme prévue elle atteindra enfin le pourvoir qu’elle convoite tant. Une mission à haut risque, une mission qui ouvrira les portes du paradis, une mission qui se montrera aussi destructrice que révélatrice. Mais jusqu’à quel point Megan acceptera que sa vie chavire vers l’inconnu et la passion ?

 

Sa mission se nomme Connor. Connor n’a rien d’un enfant de cœur. Si à l’heure actuelle, il s’est enfin rangé dans les rangs, sa vie est partie en vrille lorsque sa famille est décimée. Connor a toujours frôlé avec les limites du raisonnable. L’adrénaline et le contrôle lui ont permis de survivre dans un monde de requins. Affranchi de ce monde depuis quelques années, Connor n’a jamais oublié qui l’a façonné et qui lui a permis de devenir l’homme de maintenant. Connor est le diable en personne enrobé de chocolat-marshmallow que l’on a envie de croquer. Il rend les femmes insatiables et leur font tourner la tête en un claquement de doigts. Connor a bien trop souffert de sa dernière liaison et ne veut plus se donner à une femme ouvertement. Alyssa la détruite littéralement. Quand il tombe sur Megan, rien n’a plus d’importance à part l’attirance, le désir et le pouvoir. Tel un papillon de nuit il est attiré par cette lumière et il ne doute pas de sa dangerosité. Peu importe, car s’il arrive à décrypter ses moindres regards qui cachent tant de chose, elle en vaut la chandelle et peut être davantage. Leurs tourments, leurs passions, leurs colères, leurs espoirs, leurs doutes, leurs haines et leurs silences, tout autant de sentiments qui fusionnent, s’appellent et se déchirent dans un ballet incessant rythmé par les douleurs, l’incompréhension et les surprises.

 

Avec un rythme endiablé, Shelby Kaly m’a plongée dans l’univers de la luxure, de la manipulation et du complot. Rien de ce que vous voyez n’est la réalité. Tout ce que vous entendez et tout ce que vous croyez ne sont que mensonges. Impressionnée par le scénario, Possessed Souls m’a embarquée dans une histoire complètement hallucinante où le pouvoir et la séduction deviennent une arme massive et destructrice. Ce n’est ni noir ni blanc, tout est rouge. Les personnages ne sont ni gentils ni méchants. Ils sont eux : entiers, tourmentés, diaboliques, puissants et avides. Elle n’est pas comme la blanche colombe. Il n’est pas l’homme prêt à retourner sa veste pour les beaux yeux de sa belle. Ce sont deux boules de feux qui dévastent et embrassent tout !

 

Shelby Kaly signe un romantic suspense qui fille les frissons et fait vivre une aventure folle qui vire à la course poursuite insolite. C’est un sacré shoot d’adrénaline qui te laisse certaines séquelles. Shelby Kaly frôle les limites avec la dark romance et l’érotisme et cette subtilité fait toute la différence.

 

Je n’ai qu’un mot à vous crier : foncez ! Ça fouette le sang, ça remue les tripes et ça rend dingue et accessoirement accro !

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site de Black Ink Editions.

Le brook-trailer.

ESME Tome 2 de Farah Anah.

Esme, tome 2 par [Anah, Farah]

[ ROMANTIC SUSPENSE – Nouveauté 2019 ]
Tome 2/2
BLACK INK Éditions
351 pages
Ma note : 5/5 mention « à croquer »
Lien Kindle
 
Le résumé :
« Je crèverais de la toucher, de la serrer contre moi, me couler en elle pour effacer toutes ses souffrances. »
Je m’étais juré de la protéger, coûte que coûte.
À présent, je paye cash les décisions prises, et je partage l’addition avec Esme.
Le piège à loup se referme sur nous, me voilà contraint de m’expliquer face à Elle, de lui cracher la vérité qui pourrissait en moi. Ces révélations nous plongeront dans la sombre mécanique du destin, nous condamneront sans procès. La passion nous a submergés au point de nous noyer.
Parviendrons-nous à garder la tête hors de l’eau, ou la fatalité s’acharnera-t-elle jusqu’à nous déchirer ?
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Okay, parfois les sentiments les plus simples sont les plus compliqués à exprimer. Parfois mettre des mots sur une lecture c’est aussi dur que de courir le marathon. Parfois ce qu’on a sur le cœur est aussi douloureux que l’espérance.

 

Esme a tout dit, a tout crié à Abain. Elle a lui vomit ses tripes, elle s’est mise à genoux pour arriver à comprendre et à accepter cette histoire. Les mensonges et les vérités s’agglutinent pour former une illusion perfide. Esme a tout essayer en vain car à nouveau son destin, son amour, son ancre s’échappe. Une nouvelle épreuve et une nouvelle et cruelle réalité. Et si Abain avait dit la vérité et si ses gestes masqués une terrible vérité ? Car aussi détestable qu’était Abain dans le premier volume, tu vas apprendre à l’aimer malgré tout les preuves qui jouent en sa défaveur. Pour le pire et le meilleur, il n’y a qu’un pas pour tomber en enfer. Et le Diable ouvre grand ses portes pour les amants maudits.

 

Second tome pour un final totalement explosif, inattendu et tentateur. Pas une seconde de répit, Farah Anah continue dans sa lancée et nous offre un dénouement digne des grands films Hollywoodiens. Une immersion totale dans un monde où les mensonges, les manipulations, les complots, l’argent, la drogue, les gangs, les cris et le sang sont au cœur d’un danger omniprésent. Plus de lois, plus de règles, Esmé joue selon ses intentions cachées. La petite gringa dans le monde des Grands, s’épanouit aux côtés de la mort et des balles qui sifflent. Mais elle ne perd pas de vue son objectif, Abain. Esme se révèle manipulatrice et séductrice pour la bonne cause. Mais elle ignore qu’elle a mis les pieds dans un engrenage mortel et quand les événements se précipitent sa vie ne tient plus qu’à un fil.
On découvre le véritable visage d’Abain. Un homme qui a joué avec les limites du tolérable par amour. Un homme qui a flirté avec la mort bien trop souvent. Un homme qui n’a pas eu le choix. Un homme qui s’est perdu dans les profondeurs de la passion et de l’amour. Un homme qui a dédié sa vie à une unique raison, Esmé. Un homme qui a perdu son âme dans ses yeux. Un homme épris et sous l’emprise d’une seule femme. Un homme dont ses actes l’ont porté dans ce chaos et il est temps pour lui de payer ses erreurs.

 

Farah Anah m’a une seconde fois coupé le souffle. Une lecture en apnée où les émotions te secouent et t’accaparent en un éclair de secondes. C’est prenant, addictif et douloureux. C’est fort, intransigeant et puissant. C’est langoureux, tendre et passionnant. C’est horrible, cauchemardesque et terrifiant. C’est bouleversant et époustouflant. C’est tout et tout à la fois. C’est juste wouahhhhh !!!!!! Farah Anah signe une duologie de tonnerre ! Une histoire qui laisse indéniablement des traces et de celles qui ne s’effacent jamais. Esmé et Abain, deux personnages régis par un seul sentiment : l’amour magnifié par ce qu’il peut recéler de malsain en lui. La toxicité, l’environnement, les fêlures, les aléas et bien plus encore qui a attrait à la vie, forment cette cage dorée qu’ils vont devoir brisée pour enfin pouvoir aspirer à vivre autre chose.

 

Un romantic suspense qui dépote les sens : moi je suis totalement conquise !

 

Une chronique de #Esméralda

 

PS : Merci Farah Anah d’avoir répondu à cette question « Et si ? », car je me la suis posée un certain nombre de fois 😉

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site de Black Ink Editions.

… Mon avis sur le tome 1 et le book trailer.

MOH de Ewa Rau.

[ ROMANTIC SUSPENSE – Nouveauté 2019 ]
BLACK INK Editions
306 pages
Ma note : 4/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle
 
Le résumé :
« J’étouffe dans cette vie recluse et étriquée. Mon ambition me ronge, et signera ma perte si je ne fais rien. Ma seule échappatoire : quitter les miens pour me construire un avenir, sans oublier qui je suis et d’où je viens. C’est pourquoi je pousse sans hésitation cette porte qui s’entrouvre sur l’autre monde. Pour apprendre, mais surtout comprendre. Les comprendre.»
Quand, à 18 ans à peine, Moh quitte sa réserve pour poursuivre des études et vivre chez les Wilson, elle ne sait pas encore qu’elle sera prise dans un engrenage diabolique.
Quelques mois de plénitude avant de tomber dans le cycle infernal de la douleur, de la frustration, du désir, mais surtout de la rage. Sa rage. Celle d’un seul homme : Lenny.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Il y a ces livres qui te percutent, te marquent au fer rouge et te coupent la respiration. Il y a ces livres qui te ballottent en te faisant croire que tout est possible dans un monde où rien n’est gratuit. Il y a ces livres qui peu à peu s’insinuent en toi et qui te paralysent en un quart de seconde. Et quand tu le refermes, c’est comme si tu avais été en apnée pendant plus de 300 pages. Quelle drôle de sensation ! Cette sensation où tu n’oses pas bouger d’un centimètre de peur que l’histoire prenne une tournure que tu ne veux absolument pas. De peur que tu rates le twist que tu attends avec impatience. Cette sensation intrusive que tout peut basculer en une seule seconde.

 

Mohicane, alias Moh, a été élevée dans la réserve où son grand-père en est le chef. Elle connaît la désolation, la solitude, le silence de ces grandes plaines arides. Elle connaît l’importance de la nature, du ciel, des étoiles du vent et du Grand Esprit. Elle perçoit un essentiel qui nous échappe. Elle entend ce que nous ignorions. Elle touche une infinité qui nous n’est pas dévolu à connaître. Façonnée par le désert et son peuple, Moh est attentive, généreuse et d’une gentillesse débordante. Pourtant Moh aspire à découvrir l’autre monde, celui de l’homme blanc. Alors quand le programme qu’elle a sollicité lui accorde sa place, elle est aussi joyeuse qu’apeurée.

 

Un monde inconnu s’ouvre à elle. De nouveaux codes, la modernité, les cours, les relations sociables, une meilleure amie, une famille d’adoption dévolue, des regards qui ne trompent pas, des mots chuchotés à l’oreille qui éveille des soupçons et puis il y a Lenny.

 

Indomptable sauvage, meurtri par une rage qui broie quiconque s’aventure trop près du bel étalon. Lenny revient de loin, assoiffé de vengeance et prêt en découdre. La haine est son seul et unique moteur. Lenny n’est rien d’autre que destruction. Et sa cible de choix est la parfaite Moh. Ce qu’il ignore encore c’est le pouvoir qu’elle exerce sur lui.

 

Je découvre pour la première fois la plume de Ewa Rau et son univers. Un univers très sombre où la lumière à du mal à percer. C’est peut être cliché, mais c’est ce combat qui en impose tout au long de cette histoire. Des personnages que tout oppose. Une ambiance paradoxale. Une atmosphère oppressante. Un bouillon de rires, de larmes, de cris, de joies, de bonheur, de colères, de haines, de désespoirs, d’espoirs, de questions, de silences morbides, de passion, d’amour, de caresses, de confidences, de craintes. Du merveilleux à l’obscur, le pas est vite franchi. Un chemin vers la résilience qui emprunte mille tourments. Un chemin vers la vie quel qu’elle soit.

 

MOH est à la fois douloureux et merveilleux, magnifique et horrible, accaparant et scotchant,  lumineux et sombre. A découvrir de toute urgence !!!

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site de Black Ink Editions.

ESME, Tome 1 de Farah Anah.

[ ROMANTIC SUSPENSE – Nouveauté 2019]
Tome 1/2
BLACK INK Editions
382 pages
Ma note : 5/5 mention « incontournable 2019 »
Lien Kindle
 
Le résumé :
La gringa, c’est ainsi qu’ils m’appelaient dans le quartier.
Pestiférée, je n’avais que douze ans et mes perspectives d’avenir étaient nulles, jusqu’à ma rencontre avec lui.
Abain m’a sauvée, Abain a fait naître non seulement l’espoir, mais la passion en moi. Nous étions inséparables, il était ma moitié, d’amour et d’amitié, ma raison quand j’égarais la mienne, me rattrapait au bord de ces gouffres où, par sa faute, je manquais de déraper. Sa main tendue, son regard chargé de promesses d’un futur meilleur étaient en réalité… un poison.
Je l’ai compris lorsque sans aucune explication, il a disparu de ma vie. Quand je l’ai aperçu des années plus tard, ce jour d’été, sur mon lieu de travail, subissant la brûlure de son indifférence.
Pourquoi m’a-t-il abandonnée ? Pourquoi revenir ainsi dans ma vie ? Et, bon sang, qui est cette femme avec lui ?
Ne subsistent plus que des interrogations qui me feront sombrer dans une tortueuse tragédie
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Elle n’était rien. Juste une gamine squattant les marches de son perron attendant que les heures défilent. Attendant que l’on oublie. Griffonnant sur son cahier rempli de pages aux dessins tristes et sans vie. Esme n’a de courage que sa force à se contenir, à vivre dans ce milieu hostile où aucune main ne lui est tendue où les regards et les mots meurtrissent son âme d’enfant qui ne demandait qu’à rester pur. Esme est seule. La gringa n’est qu’un mot au milieu de tant d’autres. Une éphémère salie par la connerie des adultes.

 

Jusqu’au jour où l’insolite se produit. Lui, le blanc bec, qui lui jette des mots ni méchants ni gentils, lui qui s’avance et lui propose un pacte. Abain est ni un Don Quichotte ni un super héros et encore moins Dieu. De cinq ans son ainée, Abain est un jeune homme hors norme qui prend sous son aile la petite Esme de douze ans. Abain et sa famille « normale » l’accueillent sans question et la main sur le cœur. Les mois passent et cette famille chaleureuse devient son refuge où les rires réchauffent son cœur, où les chamailleries sont bon enfant. Esme s’épanouit sous cette protection. Elle commence à rêver d’un autre monde avec lui. Elle voit plusieurs avenirs un de ceux où la misère ne serait qu’un lointain souvenir. Et puis du haut de ses treize ans, elle tombe éperdument amoureuse. Une relation interdite qui éclot dans cette profusion de sentiments. Une relation aussi belle que toxique. Un amour aussi puissant que destructeur. La rue, le drame, l’abandon, le silence, la peur consument ces deux amants maudits. Qu’adviendra t-il d’eux ?

 

Puissant et déstabilisant, la nouvelle romance de Farah Anah va te faire sortir de tes gonds, te faire ronger les ongles jusqu’aux sangs et te faire crier de désespoir. Un romantic suspense qui mêle l’improbable et la raison d’une manière dérangeante. Et c’est totalement époustouflant. Alternant entre le passé et le présent, l’atmosphère s’alourdit. Au fur et à mesure que l’on découvre les éléments clés qui composent une vie aussi belle que dure. Le danger, la colère, l’incompréhension s’insinuent. Une relation de non-dits, de vérités cachées, de mensonges étouffent toute once espoir. Les larmes, les cris et l’amour se hurlent dans un concert de notes dérangeantes et agonisantes. Si seulement cette rage pouvait éclater de mille feux, pouvait embrasser ses deux âmes sœurs, les consumer et les révéler. On se sentirait soulagées. Farah Anah signe un romantic suspense inoubliable. Un premier tome qui ne dévoile que le strict minimun, laissant en suspension l’essentiel. Nous portant vers un final tonitruant, touchant et scotchant ! Une plume qui sait jouer entre le sombre et le merveilleux. Une plume qui d’une manière subtile sait jouer avec la toxicité de l’amour et la psychologie des personnages.

 

C’est dingue ! C’est fou ! C’est hallucinant ! C’est touchant ! C’est énervant ! C’est rageant ! Mais qu’est-ce que j’ai pu adorer ! Une des meilleurs romantic suspense qui m’a été permise de lire.

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des Black Ink Editions.

… mes avis sur deux autres romans de Farah Anah (clique sur la couverture)

 

… le book-trailer

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

AMÉLIE ET KURT : Résilience de Marushka Tziroulnikoff.

[ ROMANTIC SUSPENSE – Nouveauté 2019 ]
Collection AMOURS INTERDITES – Tome 2
176 pages
Ma note : 5/5 mention « incontournable 2019 »
Lien Kindle
 
Le résumé :
Jeune prodige de la musique baroque, Amélie est une pianiste qui a déjà une longue carrière derrière elle. Mais un jour, tout bascule. Amélie n’en peut plus et son comportement habituellement si docile et effacé change du tout au tout. Sur les conseils du médecin de famille, la jeune femme va se reposer à l’Institut Montcalm, en Suisse, un lieu administré par Kurt Von Ebrennac, psychiatre. Amélie retrouvera-t-elle la santé dans ce lieu privilégié ?
Est-il criminel de s’aimer ? En théorie, non. Mais dans les faits, chaque culture édicte ses codes et ceux-ci ne peuvent être enfreints, même au nom de l’amour. À chaque époque ses à priori, ses jugements et ses condamnations. Deuxième roman de la collection Amours interdites, AMÉLIE ET KURT – RÉSILIENCE est une romance psychologique dans laquelle on retrouve, une fois de plus, le questionnement de son auteure sur le sens de la vie, mais aussi sur les blessures, celles qui laissent des traces indélébiles au plus profond de l’âme des victimes. Peut-on réellement guérir de ces blessures ? Nous fragilisent-elles ou nous permettent-elles, au contraire, de devenir plus forts ? Tout ce que nous vivons a un impact sur nous et contribue à faire de nous ce que nous sommes. Notre pouvoir réside dans la façon dont nous abordons la vie, dans le regard que nous projetons sur elle et dans les actes que nous choisissons de poser.

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 
Amélie est un petit prodige de la musique baroque. Très tôt ses parents et son entourage remarquent sa prédisposition pour le piano, orientée plus tard vers le baroque, elle évolue dans ce monde réservé et inaccessible pour le commun des mortels. Entraînements, représentations, concerts, dès son plus jeune âge, elle est confrontée à une pression grandissante où l’excellence prend le dessus sur le bien être d’une enfant. Amélie grandit, s’épanouit dans la musique mais nulle part ailleurs. Sa vie se résume à la musique qui  au fil du temps, est devenue une prison dorée. Introvertie, docile et peu expressive, Amélie est confinée dans ce monde mutique et solitaire. Une rencontre inopinée à la sortie d’un concert, lui fait prendre la mesure de son avenir. Bouleversée et pour une fois déterminée, elle ose crier son mal être et son désarroi. Un craquage qui l’a mène à l’institut Montcalm en Suisse et à Kurt, le médecin.

 

Appréhension, peur et solitude ont toujours été ses compagnons. Arrivée dans ce nouveau lieu aussi grandiose que magnifique, Amélie va devoir donner sa confiance et s’ouvrir. Mais à quel prix ? Alors qu’elle voit en l’homme, son médecin, un soutien évident, un compagnon de route et bien plus, l’évidence d’un amour fou et interdit va la porter vers un inconnu où se brûler les ailes et croire sont deux enjeux distincts.

 

Ce second tome est totalement différent du premier. Inattendue, cette lecture a eu le mérite de faire saigner mon cœur. La sensibilité d’Amélie m’a touchée d’une manière aussi désordonnée que foudroyante. L’autrice a su parfaitement retranscrire les émotions d’Amélie, ses interrogations, ses doutes, ses craintes, ses peurs et ses espoirs. D’une subtilité farouche et sensible, l’autrice m’a transportée aux côtés d’un personnage déchiré et profondément humain avec ses blessures, ses failles et ses aspirations, sur la route de la résilience. C’est un coup de cœur inattendu ! C’est une lecture aussi difficile que captivante. C’est très dur de vous expliquer ce que j’ai ressenti. C’est un tourbillon d’émotions et de paradoxes. C’est le bien et le mal qui se confrontent perpétuellement. Cette lecture m’a engouffrée dans l’âme humaine, dans sa douleur, confrontée à ce que la vie peut offrir de malsain. C’est la beauté qui côtoie la noirceur, c’est l’espoir qui combat la peur, c’est l’amour passionnel contre la folie humaine. C’est fou, c’est triste, c’est douloureux, c’est tragique. Cette lecture fait partie de celles qui ont su faire battre mon cœur d’une manière déraisonnée et qui laisse des traces pour toujours.

 

Marushka Tzirounilkoff signe ici un romantic suspense qui ne peut que vous foudroyer. J’ai envie de crier : « ouvrez et lisez donc ! »

 

Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site de Marushka Tziroulnikoff.

… Mon avis sur le tome 1 (clique sur la couverture)