Liz, tome 1 : Plongée obscure de G. H. David

Dark romance – livre sorti le 26 juin 2019

Éditions Elixyria

Service presse

Ma note : 5/5 mention « coup de cœur » et « incontournable 2019 »

 

Résumé : Sous ses allures d’étudiante ordinaire, Liz est différente : un lourd passé, de profondes blessures, des plaies encore ouvertes qu’elle tente par tous les moyens de cacher à son entourage. Son credo : avancer, oublier, devenir une autre.

Une rencontre avec un homme, mystérieux, dangereux, une attraction qu’aucun d’eux ne peut réfréner, et tout pourrait bien s’effondrer ! Et s’il pesait une menace plus grande encore, si les démons de Liz la rattrapaient ?

Entre passion, mensonges et faux semblants, un jeu de séduction à haut risque…

 

L’avis de #Lilie : Comme je suis contente de retrouver Liz ! Si vous me connaissez, vous savez que je suis une inconditionnelle de la plume de GH David et je la suis depuis plusieurs années maintenant. C’est donc avec une grande joie que je me suis replongée dans le premier tome de la saga « Liz ».

En apparence, nous voilà plongés dans une romance classique : une étudiante vivant à Toulouse, Liz, rencontre Alex en soirée. Il a un air sombre et bad boy mais elle craque complètement pour lui. Liz semblant avoir un passé lourd derrière elle, le couple ne peut que faire des étincelles ! Peu de temps après, elle fait connaissance avec Max, un fils de diplomate d’origine italienne et qui a l’air d’être l’opposé d’Alex. Entre les deux, son cœur balance… Au fil du roman, on en apprend un peu plus sur chacun de nos protagonistes et ce qui semble être une romance classique nous plonge dans une dark romance. Ainsi, drogue, violence et traumatismes apparaissent peu à peu et vont noircir ces jolies histoires de cœur. Rapidement, on va se demander, mais qui est vraiment Liz ? Et ses soupirants, Alex et Max, sont-ils ceux qu’ils prétendent être ?

Liz est une jeune femme difficile à cerner car elle a une personnalité à multiples facettes. Cependant, ce que j’adore chez elle, c’est qu’elle est forte, avec du caractère, et elle n’est pas du genre à se laisser dicter sa conduite. Ses faiblesses, elle les cache derrière un franc parler direct et piquant, qui ne laisse pas indifférent. N’ayant pas eu une enfance à facile, elle s’est forgée une carapace qu’elle n’est pas prête à ouvrir avec n’importe qui. Pourtant, elle va voir ses défenses vaciller face à ces deux prétendants qui vont faire battre son cœur….et embrouiller son esprit ! D’un côté, il y a Alex, ancien militaire reconverti dans la sécurité, dans le privé, il est très mystérieux sur son passé mais aussi sur ses activités. De l’autre, il y a Max, le fils de diplomate d’origine italienne, gentil, poli, qui a tous les critères du gendre parfait. Pour notre héroïne, c’est un véritable dilemme car elle a face à elle la lumière et l’obscurité, le yin et le yang, bref, deux hommes que tout oppose. C’est évident que ce n’est pas simple pour elle d’y voir clair et nul doute qu’on n’est pas au bout de nos surprises !!

J’ai vraiment adoré ce livre, même si ça fait plusieurs fois que je relis le premier tome de Liz. Dans cette relecture, je me suis rendue compte que je découvrais encore des choses, des petits indices laissés ici et là par l’autrice qui, lors de mes premières lectures, m’avaient pourtant échappé. La plume de l’autrice est fluide et efficace; ainsi on ne voit pas les pages défiler et on n’a qu’une envie : en savoir plus !! L’écriture à deux points de vue est un gros point positif dans la mesure où il nous permet d’en savoir un peu plus sur les pensées d’Alex…. même s’il reste très mystérieux !! Dans ce roman, GH David s’amuse avec talent à déconstruire tous les stéréotypes de la romance classique en nous embarquant peu à peu dans un univers dark dans lequel je ne pensais pas prendre tant de plaisir. Entre drogue et règlements de compte, l’avenir semble s’obscurcir pour Liz et ses proches. Dans ce tome, les bases de la saga sont posées, on a découvert un grand nombre de personnages, plus complexes les uns que les autres, et le roman se termine sur un cliffhanger qui nous laisse en haleine. En tant que toulousaine, je suis également sensible au fait que ce roman se passe dans la ville rose. C’est un régal de déambuler avec nos personnages dans ces endroits familiers et c’est un plaisir de découvrir notre ville pour cadre d’une telle saga.

Pour conclure, je n’ai qu’une chose à vous demander : avez-vous succombé à Liz ? Si non, mais qu’attendez-vous ?? Ce tome 1, qui pose les bases de la saga, vous transportera dans les rues de la ville rose, des fêtes étudiantes à la place du Capitole, dans un rythme effréné. Mais comme on dit, méfiez-vous des apparences, les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être….

 

Retrouvez ce roman sur le site des éditions Elixyria
Retrouvez aussi ce roman sur Amazon

 

Publicités

HOT GUN de Angel Arekin

[ ROMANTIC SUSPENSE – 2018 ]
Tome 2/2
Éditions BMR
601 pages
Ma note : 5/5 mention « à croquer »
Lien Kindle
 
Le résumé :
Un dealer ingérable, une Indienne en cavale, un écorché vif et une hippie.
Ils sont quatre, lancés dans une course contre la montre.
Lorsqu’ils sont contraints de s’associer, entre drogue, diams, sexe et calumet de la paix, la situation menace d’exploser. D’ailleurs, sont-ils vraiment dans le même camp ?
Un road trip déjanté en plein cœur de la réserve amérindienne…. Secrets, trahisons et désir interdit, la plongée aux enfers ne fait que commencer.

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 
Vous avez adoré Sienna dans le premier tome « Hot Blood », vous allez adorer cette nouvelle aventure.

 

Prenez un dealer farfelu aux idées philosophiques déjantées. Prenez une écolo végan raide dingue d’amérindien. Prenez un bon samaritain au passé sombre et louche. Et prenez une indienne qui adore se mettre dans des embrouilles pas possibles. Et vous avez un quatuor explosif, tonitruant et surtout cocasse.

 

Les opposés s’attirent pour mieux se combler. Si vous croyez peu à ce dicton, vous verrez que Angel Arekin sait y faire avec les opposés.

 

Ambiance catastrophe dans les plaines arides, coups de fusil, diamants qui se sont carapatés et oseille qui s’est fait la malle, rien ne va plus. Et faites vos jeux !

 

Cheyenne a eu une vie bien difficile et surtout effroyable, pourtant derrière cet air impassible qu’elle se donne, elle rêve de liberté et d’amour. Prête à tout pour afin accéder à ses rêves, un soir elle ose ce geste libérateur. Oui mais … elle n’avait pas prévu que les loups sanguinaires du terrible Marley la prennent en grippe et lui fasse courir le marathon de l’enfer pour survivre.
Cheyenne a une chance incroyable en la personne de John, le beau chevalier blanc et son armure brillante et tout le tralala. Si vous avez lu le premier tome, John est le petit frère chéri de Sienna. John en a bavé pendant très longtemps. Des coups durs et des coups bas l’on rendu hermétique à tout sentiment, du moins dans la manière de les exprimer. Car des sentiments il en ressent une flopée lorsqu’il est a côté de l’intrépide Cheyenne. A tour de rôle, il peut être protecteur, chamailleur, boudeur, fonceur et rêveur. Bref John, c’est le gars qu’il ne faut pas titiller mais qui peut promettre monts et merveilles. Cheyenne et John est un couple improbable. Couple maudit qui se déchire bien avant d’apprendre à s’aimer. De nombreux non-dits sèment la zizanie et enveniment des situations où le sang froid devrait être de mise. Un couple pourtant attachant par leurs défauts et leurs difficultés, un couple que j’ai eu envie de dorloter (ben ouais !).

 

Sur leur route semée d’embûches viennent rejoindre la belle et candide Lilotte, meilleure amie de Cheyenne. Lilotte est passionnée par le peuple des indiens d’Amérique en partie grâce à l’amitié débordante qu’elle entretient depuis toujours avec Cheyenne. Lilotte est une hippie végétarienne qui croit en la bonté et la beauté du monde. La noirceur est une chose qu’elle ne peut accepter et, qui, surtout elle ne veut pas appréhender. Alors quand le truand se pointe dans son mobile-home pour menacer sa meilleure amie, Lilotte prend son courage à deux mains et l’affronte. Lui c’est Marley, le bad boy qui n’a rien en foutre de la vie des autres tant que ses affaires fonctionnent, son monde et lui peuvent continuer à tourner. Marley a grandi dans la violence et a été formaté à cette vie de débauche. Les filles faciles, la drogue, les affaires et les armes se sont son quotidien depuis toujours. Marley n’a rien d’un gentil agneau et il aime que cela se sache. En véritable bad boy qu’il est, il ne fait pas fi des bonnes manières et foncent souvent dans le tas. Mais tout en bad boy qu’il est, il se retrouve saucissonner à la chaise de Lilotte. La belle et le truand vous voyez le topo ? Non…. (euh non je n’en dirais pas plus même sous la torture).
Le duo Lilotte et Marley est un pur régal. Je me suis bidonnée … mais… tellement ! Verbes acérées, piques foudroyantes et répliques épicées …. mais juste … quel bonheur ! J’ai complètement craquer sur eux.

 

Et si on se faisait un petit remake du  Le bon, la brute et le truand, en rajoutant la belle, à la sauce spéciale Angel Arekin ! Vous êtes partantes ?

 

Quatre voix pour un road trip de tonnerre où amour et passion fricotent sous les tirs de balles et de méchants vraiment méchants. Un western amoureux sensationnel et torride amené par une plume qui mérite tout un tas d’éloge. Sans oublier de prendre en compte l’évolution psychologique des personnages qui est véritablement le moteur de ce romantic suspense.

 

Vous l’aurez certainement compris : j’ai tout simplement craqué ! Une lecture à croquer qui vous plonge au cœur d’une aventure sexy où le danger réside là où on ne l’attend pas.

 

Avez vous résister où allez vous craquer ? 😉

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions BMR

Mon avis sur le 1er tome (clique sur l’image)

 

HUNGRY WOLVES, tome 2 : Mayhem de Caro Lyne.

 
[ ROMANTIC SUSPENSE – Nouveauté 2019 ]
Tome 2/3.5
SOMETHING ELSE Éditions – Collection Something Blunt.
156 pages
Ma note : 4/5
Lien Kindle
 
Le résumé :
Un club de bikers n’est pas toujours facile à diriger.
Farrell, président des Hungry Wolves, commence à s’en rendre compte.
Sa vengeance est devenue son seul objectif final.
La différence est ce qui distingue ou oppose deux êtres.
Gena est autiste Asperger et toute sa vie, elle n’a connu que méchanceté et rejet en dehors du club.
Il est temps pour elle de commencer à vivre sa vie.
Il s’enfonce dans les ténèbres alors qu’elle décide enfin de découvrir la lumière.
Leurs chemins sont pourtant amenés à se croiser..
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Alors que le premier tome ne m’avait pas entièrement convaincue, celui-ci m’a complètement fait chavirée.

 

Je retrouve l’ambiance propre du gang des Hungry Wolves, sombre et violent, animé cette fois ci par une sentiment de vengeance inassouvi. Farrell n’aurait jamais dû se retrouver à la tête du gang, mais les derniers événements l’ont précipité sur le trône. Une nouvelle tâche qui lui incombe et qui lui donne une sentiment puissant d’injustice. La guerre est déclarée et coûte que coûte, le sang du traître sera versé dans la douleur et les cris. En attendant d’avoir la tête de l’ennemi sur une pique, Farrell sombre dans les abysses et les tourments de son âme. Des échappatoires qui ne sont pas sans danger mais qui ont le mérite d’assouvir sa haine et sa colère. Farrell est un jeune homme intelligent pris en déroute par la perte et les responsabilités. Il se ressource au chenil près de son loup. Il occulte pour de bonnes et nombreuses raisons son entourage proche, mais Gena va parvenir à s’infiltrer au côté de ce cœur meurtri. Eux deux, blessés dans l’âme et leur chair, l’étincelle arrivera t-elle à faire naître un amour pur dans ce chaos infernal ?
Gena est une jeune femme remarquable par sa différence. Une différence qui fait d’elle une femme forte et éblouissante. Sa générosité, son caractère intrusif et curieux et une nouvelle volonté la portent à repousser les barrières dont elle s’est entourées depuis longtemps. S’ouvrir au monde, s’ouvrir à lui, respirer la liberté. Un nouveau challenge pour une nouvelle vie, rien de mieux pour tenir une promesse.

 

J’ai craqué pour ce second tome et je comprends toujours pas pourquoi pour le premier j’étais si réticente. Cette suite est dans la continuité du premier et met en scène deux nouveaux personnages capitaux des Hungry Wolves. Des personnages auxquels je me suis beaucoup attachée, notamment pour celui de Gena. L’autrice évite de tomber dans la caricature de l’autiste Asperger. Avec humilité et honnêteté, elle dépeint l’imbroglio sentimental que Gena peut ressentir ainsi que les doutes et cette impuissance face à l’inconnu qui a vite fait de cataloguer. Quant à Farrell, mâle alpha dans toute sa splendeur avec ses fêlures et ses peines. Ce duo est à l’image du Ying et du Yang, du feu et de l’eau. Deux opposées qui s’attirent pour le meilleur et surtout le pire.

 

J’ai trouvé la plume de l’autrice plus cohérente et plus sensible. Elle véhicule à merveille les émotions et m’a plongée dans un suspense à couper le souffle. Une histoire très courte et intense qui contrairement au premier m’a tenue à haleine !

 

Ce second tome à catapulter mon cœur ! Vivement le tome 3 !

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

Mon avis sur le 1er tome (clique sur l’image).

LE CRI DU SILENCE de Angel Arekin.

[ ROMANTIC SUSPENSE – Nouveauté 2019]

BLACK INK Editions

413 pages

Ma note : 4/5 mention « à découvrir »

Lien Kindle

 

Le résumé :
Un tueur rôde dans les Lofoten, ces îles magnifiques de Norvège, là où la nuit ne tombe jamais en hiver et où le soleil de minuit éclaire les journées d’été.
C’est ici que Maja a grandi, sur ces terres morcelées qui abritent tant de secrets.
C’est ici que Caern et sa sœur sont arrivés voilà quelques années, après la faillite de leur famille.
Adolescent silencieux et marginal, à la beauté sauvage et charismatique, Caern est pourtant méprisé de tous. Seule Maja le voit différemment et se lie avec lui malgré les mises en garde de ses proches.
Mais alors que la relation entre les deux adolescents se développe, le Tueur des Lofoten frappe à nouveau, détruisant la tranquillité de l’archipel.
Dix ans s’écoulent avant que le destin ne les remette sur le même chemin. Le passé a laissé des traces indélébiles mais l’attirance entre eux est toujours présente.
Le problème, c’est qu’ils ne sont pas seuls…
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Thriller érotique ou romantic suspense, il n’y a qu’un pas pour définir le nouveau roman de Angel Arekin paru chez Black Ink Editions.

 

Le définir, d’ailleurs, est un exercice complexe. Une nouvelle fois Angel Arekin ne fait pas dans la guimauve. Elle va vous arracher les tripes et vous les broyer minutieusement jusqu’à que vous abdiquer.

 

Direction un endroit paradisiaque où le temps ne s’écoule pas de la même manière. Les îles Lofoten, paradis perdus, où le soleil et la nuit règnent sur ces terres inhospitalières et pourtant si charmeuses. Coin perdu de la Norvège, au nord du cercle polaire, terres morcelées où fjords et montagnes imposent le silence et l’abnégation. Été solaire et hiver éternel, Maja a grandi au doux son de ce rythme atypique. Si la vie se veut paisible sur les îles, elle est tout autant intransigeante. Petits villages où toute le monde connaît tout le monde, où la moindre rumeur évolue plus vite que le courrier postal. La vie à Maja est sur ces terres auprès de sa famille et de ses ami.e.s. Elle s’y sent sereine et apaisée. Pourtant elle a vécu de nombreuses douleurs qui en ont fait une femme forte et déterminée. Maja n’a pas peur de la différence. Son empathie est tout à son honneur et son courage est exemplaire. Tendre la main vers l’impétueux Caern est une douce folie où la normalité n’a pas sa place. Pourtant elle le regarde avec envie et fascination. Son regard transperce cette carapace  bien trop solide à quiconque s’y confronterai. Là dans toute son innocence et la pureté de ses quinze ans, elle lui sourit et lui n’y résiste pas.

 

Caern a dix-sept ans, toutes ses dents et pas toute sa tête, du moins c’est ce que les ragots insinuent. Caern et ses secrets sont aussi mystérieux que les profondeurs insondables des fjords. Caern est silencieux, taciturne peut être mal dans sa peau. Une violence extrême s’échappe de lui. Elle repousse ou elle attire. Sa liaison avec sa sœur jumelle n’arrange pas les rumeurs galopantes. Ses yeux verts sont aussi hypnotiques qu’effrayants. Caern est un écorché vif, un homme brut, sauvage qui ne fait pas dans la demie mesure. Il prend alors qu’il refuse de donner son âme. Il aspire la bonté des autres, les noircit et les abandonne. Et pourtant lorsqu’il l’observe à ses dépens, il sent un certain apaisement, un cœur battre. Une attraction impensable et inconcevable car il l’a détruira tôt ou tard.

 

La jeunesse était devant eux, l’espoir, la rage de vivre une histoire hors norme, mais le destin est souvent cruel. Un corps, un meurtre, un tueur et toutes les larmes du monde ne suffissent pas à cette idylle naissante. Les années s’écoulent et s’étiolent, et pourtant dix ans après tout semble recommencer. Mais pour quelles raisons ?

 

Il n’y a pas à dire, Angel Arekin ne sait pas faire dans la demie mesure. Elle insuffle dans son nouveau roman une noirceur à toute épreuve. Une atmosphère sombre, des scènes dignes de films d’horreur (en même temps, il m’en faut peu pour baliser), des tourments bien trop importants, des secrets à vous faire pâlir et des personnages bien trop impressionnants pour rester insensible. Angel Arekin a mis le paquet pour faire vivre à ses lectrices une aventure totalement captivante et terrifiante. La passion aussi présente est-elle ne fait guère le poids face à tout ce tralala sanglant et angoissant. Une plume nerveuse et chargée émotionnellement parlant, entraînante, captivante (oui encore une fois !), qui dépeint sans concession les peurs, les doutes, les travers, la colère, l’inquiétude, le désarroi et la haine sans aucun filtre. C’est un shoot puissant et destructeur ! Une lecture affolante, abasourdissante et sensationnelle. En ce qui concerne l’intrigue malheureusement pour ma part, je n’ai pas été surprise. Adepte des thrillers et ayant été nourrie aux Agatha Christie alors que je n’avais pas toutes mes dents, j’ai vu arrivé (grooooss coooommeeee çaaaaa) ce qui allait se passer. Mais comme tout le monde ne lis pas des thrillers, les fans d’Angel Arekin ou de romantic suspense se régaleront et en redemanderons encore et encore.

 

C’est toujours un plaisir de découvrir les romans d’Angel Arekin ! Elle y met tant de hargne à nous faire vivre toutes ces émotions qu’il est totalement impossible de ne pas y résister !

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site de Black Ink Editions.

… l’avis sur un autre roman d’Angel Arekin (clique sur la couverture !).

LE BOOK TRAILER

AMOUR, FLINGUES ET MACARONIS de Anna Triss.

 

[ ROMANTIC SUSPENSE / FEEL-GOOD BOOK – Nouveauté 2019 ]

Tome 2/2

BLACK INK Editions

430 pages

Ma note : 5/5 mention « à croquer »

Lien Kindle

 
Le résumé :
Ne me jugez pas trop vite. Ne me détestez pas.
Sept années de passion, de bonheur et de sexe torride pour en arriver là aujourd’hui…
Il y a six ans, à Florence, après moult mésaventures rocambolesques, moi, Robyn, j’ai épousé Valentino Massari, l’amour de ma vie. Mon Échelon Cinq est devenu le père d’adoption de ma fille.
Nous étions heureux tous les trois. Une famille épanouie.
Jusqu’à récemment, j’étais persuadée d’avoir déniché la perle rare avec mon macaroni.
J’étais convaincue que ma poisse légendaire s’était envolée.
Mais quelque chose de terrible s’est passé…
Détrompez-vous, le prince charmant n’existe pas.
L’homme que je prenais pour mon prince charmant est italien, tueur à gages… et je l’ai quitté.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Nous sommes toutes  d’accord qu’à l’annonce de la sortie de cette suite et au vu du résumé,  nous avons hurlé notre désarroi et lorsque le book-trailer a fait son apparition, nous avons (enfin moi plutôt) meuglé telles des vaches en furie prêtes à démolir quiconque, (oui, oui …. quiconque) se mettrait au milieu de notre route. En mode grognasse avec plein de points d’interrogations qui clignotent de toutes les couleurs. Digne d’un super GIF.

 

Mon état d’esprit était digne d’un mélodrame : blagues douteuses, explosions de slip à tête de mort, une mythomane qui se la joue à la Bonnie. J’étais bien partie pour un very bad trip où je prenais le flingue pour estriper (expression de vers chez moi!) le macaroni. Pôvre Robyn ! Je vais éviter de m’égarer ! Je reviens donc à nos mouton, enfin plutôt, à nos macaronis et à nos flingues, et pour l’amour je verrais plus tard.

 

Saut dans le futur, 7 années se sont écoulées depuis le mariage tout mimi de nos  tourtereaux : le prince charmant (accessoirement tueur à gages) et la pulpeuse pin-up.  7 années de pur bonheur où Valentino devient restaurateur et Robyn ouvre enfin son salon de tatouages. Je vous épargne les corps suants s’entremêlant dans un sorte de ballet érotique et sensuel. (En gros, ils ont b******** comme des lapins ! Et tant mieux pour eux). Valentino respire la sérénité. Il ne tâtonne plus de la gâchette. Mais se reposant trop sur ses acquis, il a oublié deux choses cruciales : une promesse et une dette ne s’effacent pas avec le temps et quand Robyn pète un câble, elle prend la tangente quitte à fracasser bien des cœurs. Et qui s’est qui rame comme un forcené dans la semoule et bien c’est bibi le macaroni. Un qui ne manque pas de ressources et quitte à se ridiculiser (enfin c’est un grand mot) autant le faire avec les formes ! Et puis le mafieux sur sa colline il n’a qu’attendre pour régler les comptes.

 

Anna Triss met la gomme pour ce second (et dernier) tome. Une suite toutefois bien différente notamment dans le ton que l’autrice emploie. Une histoire bien plus sombre voire mélancolique où les personnages déchirés entre amour et haine ne savent plus où donner de la tête. Tout part en cacahuète. Et c’est un vrai crève-cœur ! Robyn perd de son ardeur et retrouve son éternelle compagne « la maladroite ». Elle tente malgré sa déprime soignée à coup de bonbons, de dépasser touts les derniers événements de sa vie et d’aller surtout de l’avant. Anna Triss met parfaitement en avant les fêlures des ces personnages fétiches. Assaillis de question et de doutes, les remises en questions sont persistantes alimentant un combat où reconquérir le cœur de l’autre est une joute pleine de surprises.

 

Une nouvelle fois je me suis laissée embarquer dans cette aventure totalement hallucinante où j’ai pu découvrir de nouvelles facettes des personnages principaux et vivre une aventure où ce trio explosif (amour, flingues et macaronis) défie tous les statistiques. Cerise sur la gâteau, pour la gourmande que je suis, les nouveaux points de vus sont judicieux et apportent un nouveau rythme, pour ne pas dire, un nouveau coup de folie. La plume de Anna Triss est alléchante et gourmande. Un brin plus érotique que dans le tome précédent et surtout tout aussi addictive et carrément barré. Et j’adore ce dernier. La légèreté côtoie la déprime. Le sérieux, l’innocence. L’amour, la mort. La folie, la joie. Difficile de résister à tout cela !

 

Je persiste et je signe (avec le diable tant pis pour moi), je veux un prince-charmant-tueur-à-gages-spécial-macaroni pour noël !

 

#Esméralda

Je remercie Black Ink Editions pour leur confiance.

 

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site de Black Ink Editions

… le site de Anna Triss.

Mon avis sur le premier tome (clique sur la couverture pour le découvrir).

 

Le book-trailer !

S.W.A.T., tome 2 : Absolution de Manon Donaldson.

 

[ROMANTIC SUSPENSE – Nouveauté 2019 ]

Tome 2/2

BLACK INK Éditions

342 pages

Ma note : 5/5 mention « à croquer »

Lien Kindle

 
Le résumé :
Comme un miroir qui vole en éclats, les convictions d’Alyssa et de Hardy ne sont plus que des fragments d’incertitudes.
Dans l’étroite frontière qui sépare le vrai du faux, la confiance qu’ils se portent est ébréchée. Pendant ce temps, leurs ennemis gagnent en puissance, et la menace qui pèse sur eux est assortie d’une dette colossale.
Alyssa et Hardy, deux âmes opposées, mais contraintes de s’allier, doivent affronter un destin parsemé d’embûches et de trahisons.
Et si le danger prenait sa source là où ils s’y attendent le moins ?
Sauront-ils se battre ensemble ou capituleront-ils, précipitant l’autre dans les abysses de leurs peurs les plus profondes ?
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Entre crush, passion, haine et colère, Alyssa et Hardy c’est je t’aime moi non plus, puissance 1000.

 

Un regard, des paroles cachées, un ordre, un corps et du sang, Alyssa perd rapidement pied. Elle a osé le geste qu’elle n’aurait jamais cru pouvoir accomplir. La vengeance est un plat qui se mange froid mais il a un goût amer et nauséabond. Alyssa s’est mise à nouveau dans les emmerdes profondes. Maintenant, elle est redevable (à vie) à un mafieux aussi sournois qu’intelligent. Sacré pétrin dans lequel elle va devoir ramer pour ne pas mourir. Hardy en tant que chevalier sur son cheval d’infortune se doit de protéger sa belle guerrière pour le pire et le pire. Une alliance silencieuse où les non-dits flottent. Les secrets n’ont jamais rien apporté de bon et ils vont en pâtir tous les deux.

 

La colère s’infiltre dans leur relation, les cris fusent, les mots blessent et l’abandon est meurtrier. Alyssa et Hardy s’éloignent l’un de l’autre pour tenter l’inconcevable. Le mystère autour d’eux s’effiloche et laisse apparaître peu à peu la vérité. Le mal rôde sournoisement autour d’eux. N’ayant plus rien à craindre, se jeter dans la gueule du lion semble digne de l’acte héroïque ou suicidaire.

 

Amour, passion, secrets, trahison, honneur, respect, ténacité, manipulations, complots, un combo explosif pour une histoire poignante, déchirante et totalement sensationnelle.

 

Manon Donaldson signe un second opus complétement dingue. Si pour le premier, elle avait pris son temps pour mettre en place son histoire et son intrigue, ici, il n’en est plus question. Manon attaque dès les premières lignes pour ne plus nous lâcher jusqu’au point final. Ce second tome met la baraque en dessus-dessous. De l’action à profusion sans oublier tout de même de développer le côté psychologique des personnages. Les sentiments dégoulinent sous des attitudes parfois contradictoires. Et puis dessous tout cet amas totalement désespérant, se cache l’espoir. Celui qui va permettre l’impensable. Celui qui va faire avancer, pas à pas, nos héros. Celui qui transcende. 

 

Manon Donaldson ne lésine pas à la tâche. Une plume nerveuse, addictive où se croise toute une panoplie de sentiments douloureux et passionnels. A la fois intransigeante, elle n’hésite pas à malmener ses personnages. Il s’en dégage une émotion puissante rendant les personnages hyper attachants. Et que dire de ce final. Juste un gros WOUUUUAAAAAAHHHH ! J’adore quand un auteur prend des risques et que jusqu’au point final tout est là, sans emphase, sans promesse, sans dinguerie. Les mots justes, la scène adéquate ne me laissant que les larmes pour admirer et savourer.

 

S.W.A.T est une sacrée histoire. C’est se fourvoyer dans un jeu où les règles bougent continuellement, où l’amour a tout à prouver, où une seule et unique promesse peut en cacher un tas d’autres dont le pardon. Un sublime romantic suspense à croquer, à dévorer avec hargne !

 

#Esméralda

Je remercie Black Ink Éditions pour leur confiance.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site de Black Ink Editions.

Mon avis sur le tome 1 (clique sur la couverture pour le découvrir)

Le book-trailer de S.W.A.T.

AMOUREUSE DU DIABLE de Alexandra Lanoix.

 
[ ROMANTIC SUSPENSE – Nouveauté 2019]
424 pages
Ma note : 5/5 mention « à croquer »
Lien Kindle
Lu dans le cadre du Rdv Mon Marathon Indé de mai.
 
Le résumé :
Lilly s’octroie quelques jours de congé bien mérités à Monaco. Elle a économisé plusieurs mois sur son salaire de caissière pour s’offrir ce voyage : un break avec sa vie actuelle et… sa vie d’avant. Durant son séjour, elle croise la route de l’homme d’affaires Léo Watts, mais cette rencontre va lui valoir toute l’attention d’Interpol, qui lui demande d’infiltrer le cercle très fermé du richissime businessman. Acceptera-t-elle de jouer les taupes auprès de cet homme qui est loin d’être un ange
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
La nouvelle romance d’Alexandra Lanoix est un sacré bijoux. Bien plus que ça, c’est démentiel, enivrant, entrainant, bouleversant et captivant. Une romance double effet Kiss Cool garanti !

 

Lilly a connu un monde où célébrité, adrénaline et effusion étaient au centre de sa vie. Lilly a éprouvé l’euphorie, l’insouciance et  l’insolence. La liberté avec un grand L, celle qui donne des frissons, celle qui envoûte en un tour de main, celle au travers de laquelle elle se sentait vivre. Mais du jour au lendemain, en un claquement de doigts, Lilly doit faire face à l’enfer. Une descente vertigineuse qui ne lui laissera aucun répit mais beaucoup de cicatrices. Retour à la case départ. Pour faire face, elle enfile le costume de caissière et tente malgré tout de joindre les deux bouts pour elle et sa mère, malade. Lilly depuis deux ans a mis de côté des économies pour se payer le voyage de ses rêves : se retrouver dans un grand palace à Monaco avec vue directe sur la mer. Un break bien mérité. Une semaine de fainéantise !

 

Lilly est un sacré bout de femme : déterminée, entêtée, revancharde, imposante, mystérieuse, courageuse, téméraire, fonceuse. Un sacré caractère auquel il faut mieux éviter de se frotter. Et Léo Watts va s’y piquer et devenir accro. Une rencontre fortuite, une détermination à tout épreuve, un enjeu secret et une alchimie explosive : voilà l’effet Léo-Lilly. Léo est un homme d’affaires mystérieux, possédant une aura magnétique et attractive. Léo Watts aime tout maitriser. Avoir un coup d’avances dans ses affaires est primordiale. Il n’avait aucune faiblesse jusqu’à présent. Lilly représente à ses yeux l’amour inaccessible, le bonheur, la sérénité. A ces côtés, c’est un autre monde qui s’ouvre devant lui.

 

Mais le mal rôde, prêt à jaillir de nulle part pour abattre ces cartes et détrôner le roi. Une aventure exquise où le bien et le mal n’a plus de limite ! Seriez-vous prêtes à vous y lancer corps et âme ?

 

Alexandra Lanoix signe une  nouvelle romance exceptionnelle ! De suite, j’ai été embarquée dans cette aventure. Une héroïne qui en jette, un héros mystérieux et une alchimie foudroyante. Pourtant les secrets virevoltent entre eux et les choix qui doivent être pris sont cruciaux et vitaux. Alexandra Lanoix adore titiller notre curiosité et pousser nos limites. Du danger, de la passion, des enjeux, de l’amour, le bien, le mal, un cocktail savoureux et généreux. En effet, Alexandra n’hésite pas entre rebondissements, actions, mensonges et complots à nous rendre véritablement accro. C’est juste dingue ! Incroyablement dingue !

 

Et cette fin ! Mais quelle fin ! Alexandra ose quelque chose de détonnant et je ne peux qu’adorer. Une fin pas facile mais qui colle tellement et magnifiquement bien à toute son histoire.

 

AMOUREUSE DU DIABLE c’est un shoot puissant d’adrénaline, un cocktail dangereux où amour et trahison se côtoient, une romance palpitante, passionnante et rocambolesque, et, des personnages puissants et attachants. Une histoire prenante, poignante, redoutable et addictive où le suspense m’a collé des frissons.

 

A découvrir absolument et à croquer sans modération 😉

 

#Esméralda

 
Je remercie Alexandra Lanoix pour sa confiance.

 

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… l’interview de Alexandra Lanoix.

…Le site officiel d’Alexandra Lanoix.

 

Mes avis sur ses précédentes romances (clic sur la couverture)

Protection Très Rapprochée
Shape of You
The Korsican
Music & Love (Tome 1)
Music & Love (Tome 2)

IMG_20180426_160220_117