Live to Love, Saison 2, Tome 1 : La puissance de l’argent de Shana Keers

Romance érotique – Livre sorti le 4 juin 2019

Auto-édition

Service Presse

Ma note : 4,5/5 mentions « à découvrir sans attendre » et « incontournable 2019 »

 

Je remercie Shana Keers pour sa confiance et pour m’avoir confié la réédition de son roman en service presse.

Résumé : Libérés de leurs secrets, Elisa et Thomas s’attendent désormais à devoir livrer un nouveau combat : celui de l’acceptation de leur amour par Jack Andrews, le père psychorigide de ce dernier.
Ils sont prêts, du moins, ils le croient. Mais lorsque Thomas se retrouve à assumer plus tôt que prévu la direction française d’« Andrews Corp. », son passé lui saute en plein visage. Tout bascule et il est entraîné dans un tourbillon infernal au cours duquel la pire des surprises risque bien de l’achever.
La puissance de l’amour viendra-t-elle à bout de la puissance de l’argent et de toutes ses dérives ? 

 

L’avis de #Lilie : Après une saison 1 qui m’avait époustouflée, j’avais une petite appréhension avant de me lancer dans cette saison 2… En effet, j’avais peur de ne pas retrouver la petite étincelle, de ne pas être autant emportée, bref, je craignais d’être déçue… Mais je vous rassure tout de suite, ce début de saison 2 m’a enthousiasmée et je vais vous expliquer pourquoi !

Nous retrouvons Thomas et Elisa après un séjour chez les parents d’Elisa, enfin libérés de leurs secrets. Pourtant, un petit rien va gripper cet amour qui ne demande qu’à s’épanouir et leur parcours sera truffé d’embuches… Thomas a pris la direction de l’entreprise familiale et il a bien du mal à concilier sa vie professionnelle avec sa vie amoureuse. Pourtant, Elisa a pris une place centrale dans son existence mais il n’arrive pas à gérer… d’autant plus qu’un mystérieux corbeau va faire son apparition et fera douter la jeune femme….

Thomas a beaucoup évolué entre les deux tomes. Fou amoureux, prévenant avec sa bien-aimée, il a encore du mal à s’extraire de l’emprise de son père. Ainsi, la gestion de sa vie va bien vite se révéler catastrophique et il aura du mal à rassurer Elisa. Cette dernière a bien grandi ; plus sûre d’elle, elle n’hésite plus à s’affirmer en tant que femme. Néanmoins, ses problèmes de confiance sont toujours là et elle aura bien du mal à faire taire ses démons face aux épreuves qui l’attendent. Par moment, j’ai eu du mal à comprendre ses réactions : en effet, Thomas n’a jamais caché son passé de séducteur et elle a bien du mal à accorder sa confiance mais pourtant, il fait tout pour la rassurer. Il me tarde de lire le tome 2 car j’ai laissé notre couple vedette dans une situation assez critique…..

Encore une fois, la magie a opéré lors de cette lecture. La plume de Shana Keers est toujours aussi efficace, visuelle et les scènes de sexe sont toujours aussi torrides! Elles sont très présentes tout au long de l’intrigue mais elles ne prennent pas le dessus sur le déroulé de l’histoire qui se poursuit sur les chapeaux de roue ! Au niveau de la narration, on alterne entre Thomas et Elisa, ce qui nous permet d’en savoir plus sur leurs ressentis et leurs émotions. Cette saison met également en lumière les difficultés que l’on peut avoir, parfois, à se défaire de son passé et l’omnipotence de certaines traditions familiales.

Pour conclure, ce début de saison est explosif et très prometteur. J’avoue m’être lancée dans la foulée dans le tome 2 afin de connaitre, enfin, le dénouement de cette saga. En même temps, j’appréhende un peu de lire la fin de cette belle histoire car les personnages sont très attachants et l’intrigue est parfaitement ficelée, sans temps morts et ne nous laisse aucun moment pour reprendre notre souffle.

Retrouvez tout l’univers de Shana Keers en cliquant ici

Retrouvez cette romance sur Amazon en cliquant ici

Retrouvez mon avis sur « Live to love, saison 1, tome 1 : la puissance des secrets » ici

Retrouvez mon avis sur « Live to love, saison1, tome 2 : la puissance des secrets » ici

 

 

LEA ET ERIC : Initiation de Marushka Tziroulnikoff.

[ ROMANCE ÉROTIQUE – Nouveauté 2019 ]
Collection Amours interdites – Tome 1.
255 pages
Ma note : 4/5
Lien Kindle
 
Le résumé :
Vaucluse, 1985. Léa, seize ans, est une ado rebelle. Elle fait partie du mouvement des Guides et Éclaireuses de Belgique et cette année, le camp de vacances des jeunes filles sera dédié à la rénovation d’un château français, résidence où a vécu en son temps Donatien Alphonse François de Sade, le célèbre et controversé marquis. Lorsque la route de Léa croise celle d’Éric, un écrivain de trente-cinq ans, la vie de la jeune fille s’en trouve à jamais transformée.Est-il criminel de s’aimer ? En théorie, non. Mais dans les faits, chaque culture édicte ses codes et ceux-ci ne peuvent être enfreints, même au nom de l’amour. À chaque époque ses à priori, ses jugements et ses condamnations. Avec LÉA ET ÉRIC – INITIATION, Marushka Tziroulnikoff présente un premier roman court qui inaugure la collection Amours interdites.Par une écriture délicate et accessible, l’auteure aborde les sujets qui la passionnent : la quête identitaire, la psychologie des personnages, les questions existentielles et la sexualité. Une fois de plus, l’auteure nous démontre que tout est relié et qu’il est vain de vouloir classifier et séparer les événements qui jalonnent nos vies.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Léa a à peine 16 ans et une détermination sans faille. Léa aime découvrir le monde, apprendre et aller au delà de son horizon. Son univers est vaste mais pour l’instant il ressemble à une prison. La liberté s’acquière mais pas avant un certain âge. Léa est mature et se la joue rebelle à ses heures perdues. Léa est différente de ses camarades et elle en a bien conscience. Ce nouveau voyage avec Les Guides est tout autant un calvaire que révélation. Et cette révélation se trouve être en la personne d’Eric. La belle trentaine, auteur à ses heures perdues, Eric et Léa s’est un coup de foudre réciproque mais interdit. Elle voit en lui l’homme qui lui fera découvrir les plaisirs de la chaire et la délivrera de ses tourments. Il voit en elle, la puissance féminine, la volupté et le désir. Si la loi leur interdit toute relation, le désir bafoue les consciences et se laisse exprimer. Un ballet sensuel, une initiation charnelle, une explosion de sensations qui vont au delà des a priori.

 

L’autrice ose un sujet tabou et qui fait souvent des vagues. Il n’est pas ici question de domination masculine. Au contraire l’héroïne joue de ses atouts et de sa persévérance pour atteindre son but. Mais dans cet état il n’y a rien de graveleux, au contraire, car les sentiments ont une place évidente et essentielle. Une initiation qui va crescendo et qui doit permettre à Léa de se découvrir elle même et de fortifier et révéler la femme qui sommeille en elle. Il est évident que quelques scènes érotiques sont parsemées tout au long de l’histoire. Elles offrent différents visages allant jusqu’au bdsm. Mais ce que je retiens ce sont les sujets que développent les deux amoureux transis pendant leurs discussions. Elles s’orientent autour de l’amour, de la liberté et de ses limites, des autres et des règles. Et c’est en même temps très philosophique. Le mélange érotique-philosophie et assez détonnant et inattendu, et cela me plaît beaucoup ! Si vous vous demandez si la différence d’âge m’a dérangée : et bien non, car tout simplement quand l’évidence même de cet amour interdit est si puissant et réciproque, la barrière de l’âge devient obsolète et je n’ai vu qu’une femme libre et une homme épris se parler d’amour et de vivre l’amour.

 

La plume de l’autrice est merveilleusement envoûtante et captivante. L’aspect psychologiques des personnages a une place primordiale et l’autrice les magnifie avec suffisance qu’il soit dans la souffrance ou dans le bonheur. Je me suis beaucoup attachée à Léa et Eric et à leur histoire qui mérite toutes les chances du monde de connaître un dénouement heureux. Ce premier tome est une très belle découverte que je recommande aux amatrices de romances érotiques.

 

Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… l’interview de Marushka Tziroulnikoff.

… le site de Marushka Tziroulnikoff.

IMG_20180426_160220_117

CONTRE MA PEAU de Chlore Smys.

[ ROMANCE ÉROTIQUE – Nouveauté 2019]
BLACK INK Éditions
351 pages
Ma note : 5/5 mention « à croquer »
Lien Kindle
 
Le résumé :
***PERSONNEL ET CONFIDENTIEL***
Pendant trois mois
Ta peau contre ma peau
Je ferai de toi tout ce dont tu rêveras
Ton corps contre mon corps
Tu feras de moi tout ce que tu voudras
Nos souffles enchaînés
Si tu veux toujours jouer…
Je t’attends.
Quand Arielle reçoit ce mystérieux carton d’invitation, elle y voit l’opportunité de mettre de la couleur dans sa petite vie grise.
Et pourquoi ne pas tenter de découvrir qui se cache derrière cette sulfureuse proposition ? Se voit-elle offrir le cadeau qui révèlera sa féminité ou met-elle les pieds dans un piège cruel ?
Le torride Salinger sera l’écrivain de ses fantasmes… contre un prix qu’elle n’envisageait pas.
Entraînée dans les méandres d’un jeu pervers qui la dépasse, Arielle en sortira grandie… ou détruite.

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 
Aujourd’hui chronique en musique ! D’une part par ce que je craque complètement pour cette dernière et d’autre part je trouve qu’elle accompagne merveilleusement bien cette lecture et je ne vous cache pas que c’est la seule que j’ai eu en tête pendant ces 351 pages de lecture.

 

Arielle ne rentre pas dans les codes de beauté. Enrobée, elle a vraiment du mal à assumer ses rondeurs harmonieuses et flatteuses. Arielle se cache derrière ses vêtements et surtout n’aime pas du tout affronter les regards des autres. Ces regards qui la jugent sans cesse, ces regards qui disent bien plus que de simples mots, ces regards qui ne peuvent pas s’oublier. Pourtant Arielle aimerait croquer la vie à pleine dents, profiter des ses vingts ans, sortir découvrir le monde et trouver le grand amour. Arielle est une jeune femme introvertie et empathique. Elle déborde de gentillesse. Il n’y a aucune once de méchanceté en elle. Évoluant dans un milieu professionnel assez misogyne, elle ne parvient pas à s’y épanouir. Sa vie ce n’est vraiment pas la panade, surtout que depuis ces parents sont partis à l’autre bout du monde. Elle se retrouve seule malgré la compagnie de sa meilleure amie qui est tout son opposé, elle commence à déprimer. Et puis un jour, un de celui où rien ne va, elle reçoit cette étrange invitation. Un bordel sans nom éclate dans sa jolie tête blonde : doit-elle y aller ou pas ? Poussée par ce courage enfouie en elle, elle ose ce pas, mais en sortira t’elle indemne ?

 

Lui, Salinger, est un condensé de luxure. Le péché dans les yeux, un corps à damner, la luxure au bout de ses doigts. Une confiance à toute épreuve. Une aura aussi attirante que dangereuse. Une prestance diabolique. Et des mots susurrés au creux de l’oreille qui invitent au lâché prise. Il évolue dans tous les milieux de la nuit. Il sait traduire en un claquement de doigts, le langage des corps de ses partenaires. Dominant ou soumis, tout est plaisir. Salinger n’a jamais connu l’amour, le véritable et l’unique. Qui voudrait se lier avec lui ? Mais cette silhouette qu’il aperçoit, ce corps si parfait et voluptueux, ses yeux si candides. Sera t’elle son unique chance ?

 

Chlore Smys frappe fort une nouvelle fois. Une romance érotique, très érotique emprunte de suspense qui pourrait certainement vous faire chavirer. Enfin je dis certainement, moi j’ai complètement craqué. Il y avait très longtemps qu’une lecture n’étais pas devenue une OBSESSION. Celle qui m’a hantée pendant mes nuits. Celle qui m’a rendue dingue. Ce n’est pas qu’une romance érotique. Manipulations et suspense se rajoutent à cette histoire qui se veut à la fois exaltante, passionnante, téméraire, pulsatile, mélodramatique et captivante. Une histoire portée par des personnages qui sont loin de l’image caricaturale dont ils auraient pu faire l’objet. Non, leurs traits psychologiques n’ont rien d’ordinaire. Si vous grattez, vous découvrirez des personnages paralysés par leurs peurs et leurs doutes. Des personnages qui sans cesse, se remettent en question et osent affronter ces petites batailles. Des batailles où ils en ressortiront parfois vainqueur et d’autres fois vaincus. Des erreurs parcheminent leur chemin et ces expériences apporteront leurs lots de questions.

 

Je me suis mise littéralement la tête à l’envers avec CONTRE MA PEAU. Une romance trépidante jalonnée par des scènes sexy voire plus, portée par des personnages qui nous ouvrent les portes de leurs intimité et bravant une machination perverse.

 

Dans la romance (très) érotique, mes points de comparaison ont toujours été Sylvia Day et J Kenner, maintenant je peux rajouter Chlore Smys. Sa plume n’a rien de graveleux et elle sublime avec suffisance ses scènes sexy osant quelques passages orientés vers le BDSM. A mes yeux il n’y a rien de compromettant. J’ai succombé les yeux fermés.

 

Allez vous craquer ? 😉

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site de Black Ink éditions.

… Mon avis sur un autre roman de Chlore Smys (clique sur l’image) et découvre le book trailer de CONTRE MA PEAU.

 

LIU, ESCLAVE IMPÉRIALE de Blanche de Saint-Cyr.

 
[ ROMAN ÉROTIQUE POUR PUBLIC AVERTI – Nouveauté 2019]
Éditions TABOU – Collection Les jardins de Priape
270 pages
Ma note : 4/5
Lien Kindle
 
Le résumé :
Le royaume du Nanzhao se désagrège sous la menace de l’Empire chinois. Les rivalités et les complots déchirent la cour du roi Taïzu. A son service, Liù est une jeune esclave têtue qui rêve de séduire Calaf, le prince cadet. Malheureusement, c’est Ping, le vicieux héritier, qui répond à ses avances. Liù, esclave impériale est un roman érotico-historique qui embarque le lecteur dans le Yunnan du IXe siècle, ses histoires occultes et ses intrigues de palais. Sur fond de magie noire, Liù lutte pour sa survie dans une Chine légendaire peuplée de prédateurs sexuels.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Voici une lecture qui s’adresse principalement à un public averti et connaisseur. Une lecture érotique plein de charme dans un décor féerique.

 

Liù est née au palais du roi, y a grandi et a appris les préceptes d’une esclave digne de confiance. Au service du roi, sa condition d’esclave est loin d’être déplaisante. Du moins je ne l’ai pas ressenti comme tel. Liù est jeune, belle et curieuse. Dans la fleur de l’âge où les premiers émois frappent le cœur, Liù aime constater les changements de son corps en présence de la gente masculine. Elle s’émerveille lors de ses rêves où un certain prince partagerait sa couche et lui ferait découvrir les plaisirs de la chair. Liù est une magnifique amoureuse qui se pâme devant le beau prince. Pourtant le mal rôde à l’extérieur des enceintes du palais et bientôt la tranquillité quelle connaissait jusqu’à présent est anéanti. Fuyant sur les routes de campagne, elle survit et pourvoit aux besoins d’un être cher à son cœur. De destination en destination, les rencontres se font nombreuses pourvoyant à son éducation sexuelle. Elle espère que ces vagabondages lui permettront simplement de retrouver l’amour de sa vie.

 

Blanche de Saint-Cyr met en scène un roman initiatique autour de la découverte sexuelle féminine. Son personnage candide aime explorer les plaisir du corps : plaisirs solitaires, triolisme, sex fooding, bdsm, tantrisme, shibari et autres. Elle s’épanouit à chaque étape et devient une femme séductrice et consciente des plaisirs qu’elle peut ressentir. Sa curiosité la porte vers des situations inconnues et incongrues qui satisferont son appétit insatiable. Le sexe est omniprésent, mais il reste mutique et poétique. La plume de l’autrice le sublime et le façonne agréablement bien. L’émancipation de l’héroïne est au cœur de nombreux rebondissements où je n’ai aspiré à une seule chose qu’elle connaisse afin la sérénité. Liù est une femme secouée par ses doutes et ses questions. Ces valeurs et son cœur pur lui permettent de prendre des décisions qui détermineront sa vie future.

 

Pour ma part c’est une belle découverte. La littérature érotique ne m’a jamais fait peur. Elle peut se lire en solo ou être partagée. Elle permet d’accepter certains désirs et d’en découvrir d’autres.

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions Tabou.

… l’univers de Blanche de Saint-Cyr.

Monsieur d’E L James

Monsieur

Romance érotique – livre sorti le 29 mai 2019

Editions JC Lattès

Service presse

Ma note : 2,5/5

 

Je remercie les éditions JC Lattès qui, via la plateforme NetGalley, m’ont confié ce roman en service presse.

Résumé : Après le phénomène Cinquante Nuances, E L James nous offre, avec Monsieur, une nouvelle histoire d’amour pleine de passion et de suspense.

LONDRES, 2019. Le séduisant Maxim Trevelyan a toujours mené une vie facile. Riche aristocrate, il n’a jamais travaillé et a rarement dormi seul. Et lorsque la tragédie frappe, son existence est bouleversée. Maxim hérite du titre, de la fortune et des domaines familiaux, avec toutes les responsabilités que cela implique. Un rôle auquel il n’est pas préparé.

Mais son plus grand défi est de lutter contre son irrépressible attirance pour une jeune femme au passé trouble, dénuée de tout, qui vient d’arriver en Angleterre. Fasciné par cette mystérieuse musicienne, aussi discrète que belle, Maxim voit son désir se transformer en amour ; un sentiment qui lui est encore inconnu.

Qui est vraiment Alessia Demachi ? Maxim peut-il la protéger du péril qui la menace ? Et comment réagira-t-elle, lorsqu’elle découvrira que lui aussi cache des secrets ?

Du cœur de Londres aux Cornouailles sauvages en passant par la beauté austère des Balkans, Monsieur est un thriller érotique qui tiendra le lecteur en haleine jusqu’à la dernière page.

 

Mon avis : Comme beaucoup de lectrices, quand j’ai entendu parler d’un nouveau roman d’EL James, j’ai oscillé entre « quoi ? Et le tome 3 de 50 nuances version Christian, c’est pour quand ?? » et « chouette, une nouvelle histoire !! ». J’avoue, je n’ai pas eu beaucoup de patience et j’ai été ravie d’avoir l’occasion de découvrir cette nouveauté grâce à la plateforme NetGalley.

« Monsieur » est l’histoire de Maxim Trevelyan, un aristocrate anglais qui n’a jamais eu à beaucoup travailler et qui collectionne les conquêtes féminines. Mais le jour où il fait la connaissance d’Alessia, sa nouvelle femme de ménage venue d’Albanie, elle devient une obsession pour lui. Pourtant, il ne sait rien d’elle et de son passé. Malgré leur différence de statut, une histoire d’amour est-elle possible entre eux ? Alessia est-elle celle qu’il faut pour aider Maxim à assumer son nouveau rôle ?

Alors, je me dois d’être honnête, je n’ai pas du tout accroché avec les deux protagonistes. Autant, dans « 50 nuances de Grey », le côté nunuche d’Anastasia et la folie de Christian ne m’avaient pas dérangé, autant là, j’ai eu beaucoup de mal. Maxim est un coureur de jupons qui est né dans une famille aristocratique. Avant la mort de son frère, il n’avait aucune responsabilité et jonglait entre une activité de DJ et sa passion pour la photo. Arrogant, sûr de lui, il est aussi très protecteur avec ceux qui lui sont chers. Néanmoins, il a peu de personnes dont il est proche et sa rencontre avec Alessia va tout changer. Cette dernière est une jeune albanaise, arrivée clandestinement en Angleterre afin de fuir son pays. Au fil des pages, on en apprend plus sur elle et sur les épreuves qu’elle a endurées. Malgré tout ce qu’elle a vécu, je n’ai pas ressenti de tristesse ou d’empathie pour elle. De plus, son côté fleur bleue, encore pire que celui d’Anastasia, m’a franchement fait lever les yeux au ciel…. Tous les deux, ils vont tomber amoureux avant même d’être ensemble et une fois qu’ils se sont trouvés, ils vont jouer à deux la mélodie du bonheur. Je ne sais pas si je deviens exigeante dans mes lectures mais je n’ai pas du tout cru à leur histoire. En effet, le tombeur qui, en l’espace de quelques regards, abandonne tout pour sa femme de ménage vierge et dans les ennuis jusqu’au cou, je n’y crois pas du tout. Je suis d’accord avec le fait que les romances sont là pour nous faire rêver mais là, c’était trop gros pour moi.

Concernant la plume d’EL James, ce n’est toujours pas de la grande littérature. La présence d’un narrateur externe qui passe de Maxim à Alessia est une bonne idée. Néanmoins, je ne sais pas si cela vient de la traduction mais par moment, certains paragraphes étaient construits de manière un peu maladroite et cela m’a gêné dans ma lecture.

J’ai vu que ce roman était classé comme thriller érotique… pour moi, ce n’en est pas un car il y a, en effet, du suspense autour du passé d’Alessia mais rien qui vous donne le frisson. Quant à l’érotisme, il est bien présent, parfois un peu trop. Le roman se termine de façon un peu abrupte et de nombreuses questions restent sans réponses. Je ne sais pas si EL James a prévu une suite mais cela paraitrait logique car il y a encore des zones d’ombre notamment autour de la mort de Kit, le frère de Maxim, et même sur le devenir du couple. Néanmoins, je ne suis pas sûre de me laisser tenter si elle devait être écrite.

Vous l’aurez compris, « Monsieur » a été une déception pour moi. Ce thriller érotique n’a pas réussi à m’emporter ni au niveau de l’intrigue ni au niveau des personnages. Pour ceux qui espèrent ressentir de nouveau le frisson, comme lors de leur lecture de « 50 nuances de Grey », j’ai bien peur que vous soyez déçus car finalement, la magie n’opère pas ici.

 

liens utiles

Retrouvez l’univers d’E.L. James sur son site officiel
Retrouvez ce roman sur le site des éditions JC Lattès
Retrouvez-le aussi sur Amazon

 

pro_reader_120     favorited_reviews_120     reviews_50_120     netgalley_challenge_2018_120     netgalley_challenge_2019_120

Live to love, saison1, tome 2 : la puissance des secrets de Shana Keers

live to love S1 T2

Romance érotique – Livre sorti le 31 mai 2019

Autoédition

Service presse

Ma note : 4/5 mention « incontournable 2019 »

 

Avant tout, je tiens à remercier l’autrice pour sa confiance et pour m’avoir confié la nouvelle édition de la saison 1 de « Live to love » en service presse.

Résumé : Élisa De Sacco est étudiante en dernière année de licence de psychologie. Très introvertie, presque asociale, elle partage sa vie entre ses cours, son chat et sa meilleure amie, Justine.

Cette dernière use depuis longtemps de nombreux stratagèmes pour la sortir de son état de mélancolie permanente, mais rien ne semble fonctionner.

Jusqu’au jour où Thomas Johannson fait irruption dans la vie d’Élisa. Beau, arrogant, joueur et dragueur invétéré, il est l’archétype de tout ce qu’elle déteste chez un homme, de tout ce qu’elle fuit depuis plusieurs années.

Car des peurs, elle en a des tonnes. Pourquoi ? Depuis quand ? À cause de qui ? De quoi ?

Personne ne sait et c’est bien le cadet des soucis de Thomas qui ne souhaite qu’une seule chose : la mettre dans son lit coûte que coûte.

Toutefois, les apparences sont souvent trompeuses. Son passé est beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît et rien ne va se dérouler comme il l’espérait.

Qui est-il réellement ? Pourquoi cache-t-il son identité ?

Quand deux âmes torturées se rencontrent, l’attirance et les sentiments peuvent-ils être plus forts que la puissance de tous leurs secrets ?

 

Mon avis : Attention, si vous n’avez pas lu le tome 1, cette chronique risque de vous spoiler des éléments.

Nous retrouvons nos deux protagonistes là où nous les avions laissé, c’est-à-dire toujours aussi attachés l’un à l’autre mais avec des zones d’ombre sur leurs passés. En effet, Thomas continue sa double vie et Elisa n’arrive pas à se détacher des souffrances imposées par Grégoire. Arriveront-ils à aller au-delà des apparences et surtout, arriveront-ils à se faire suffisamment confiance pour s’ouvrir entièrement l’un   à l’autre ?

La métamorphose d’Elisa se poursuit dans ce nouvel épisode. En effet, elle prend de plus en plus confiance en elle et elle arrive à accepter de nombreuses choses afin de laisser son passé derrière elle et, enfin, avancer vers l’avenir. Je l’ai trouvée extrêmement patiente et attentive vis-à-vis de Thomas, qui ne lui facilite pas la vie. Néanmoins, grâce à lui, elle va grandir et enfin révéler la femme qui sommeille en elle. Quand à Thomas, il joue avec nos nerfs. Tantôt touchant, tantôt agaçant, on ne sait pas toujours sur quel pied danser en sa compagnie. Par moment, on a envie de le prendre par la main et de lui dire « mais enfin, arrête tes bêtises et parle lui !!!! ». Néanmoins, je l’ai trouvé très pudique sur ses sentiments et sincère dans sa démarche.

Concernant les personnages secondaires, je suis toujours autant fan de Chloé, la meilleure amie d’Elisa, qui va avoir, de nouveau, un rôle primordial dans l’évolution de leur couple. En revanche, j’ai de nouveau détesté Tina, qui a de nouveau montré un double visage et un côté manipulatrice insupportable.

Comme pour le tome 1, lorsque vous vous lancez dans cette lecture, je préfère vous prévenir, il est impossible de poser le roman. La plume de Shana est addictive et elle ponctue ses chapitres de « cliffhanger » qui ne vous donnent qu’une envie, lire le chapitre suivant. Encore une fois, les scènes érotiques sont pimentées mais elles ne prennent pas le pas, de nouveau, sur le déroulé de l’intrigue. Ainsi, on ne s’en lasse pas même si nos protagonistes ont un peu trop tendance à se réfugier dans les plaisirs de la chair dès qu’il s’agit d’éclaircir une zone d’ombre. La double narration est maline et nous permet de suivre tantôt Elisa, tantôt Thomas, et ainsi d’en savoir plus sur eux deux.

L’autrice prend aussi le parti, dans ce roman, de mettre en lumière les codes qui régissent certaines familles, et les difficultés de s’en détacher. Par le biais de Thomas, on se rend compte que le paraître et l’étiquette sont toujours de mise dans certaines hautes sphères et qu’il est difficile de passer outre les consignes paternelles. Cela fait froid dans le dos et, d’après ce que j’ai lu, ce sera le thème central de la saison 2 de « Live to love ».

Pour conclure, je me suis régalée lors de la lecture de la saison 1 de « Live to love ». Accrochez-vous, il n’y a aucun temps mort dans cette histoire d’amour piquante et surprenante. Si vous aimez les histoires passionnées et non linéaire, aucun doute, cette romance érotique est faites pour vous !

 

liens utiles

Retrouvez ici mon avis sur « Live to love, saison 1, tome 1 : la puissance des secrets »
Retrouvez tout l’univers de Shana Keers ici
Retrouvez ce roman sur Amazon

img_20180426_160220_117

Live to love, saison 1, tome 1 : la puissance des secrets de Shana Keers

live to love S1 T1

Romance érotique – livre sorti le 31 mai 2019

Autoédition

Service presse

Ma note : 4/5 mention « incontournable 2019 »

 

Je remercie très chaleureusement Shana Keers pour sa confiance et pour m’avoir confié la réédition de sa saga « live to love » en service presse.

Résumé : Élisa De Sacco est étudiante en dernière année de licence de psychologie. Très introvertie, presque asociale, elle partage sa vie entre ses cours, son chat et sa meilleure amie, Justine.
Cette dernière use depuis longtemps de nombreux stratagèmes pour la sortir de son état de mélancolie permanente, mais rien ne semble fonctionner.

Jusqu’au jour où Thomas Johannson fait irruption dans la vie d’Élisa. Beau, arrogant, joueur et dragueur invétéré, il est l’archétype de tout ce qu’elle déteste chez un homme, de tout ce qu’elle fuit depuis plusieurs années.

Car des peurs, elle en a des tonnes. Pourquoi ? Depuis quand ? À cause de qui ? De quoi ?

Personne ne sait et c’est bien le cadet des soucis de Thomas qui ne souhaite qu’une seule chose : la mettre dans son lit coûte que coûte.

Toutefois, les apparences sont souvent trompeuses. Son passé est beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît et rien ne va se dérouler comme il l’espérait.

Qui est-il réellement ? Pourquoi cache-t-il son identité ?

Quand deux âmes torturées se rencontrent, l’attirance et les sentiments peuvent-ils être plus forts que la puissance de tous leurs secrets ?

 

Mon avis : J’avais découvert la plume de Shana Keers à l’occasion de la réédition de son roman « immoralité ». Emballée, je l’avais été et je n’ai donc pas hésité une seconde à me lancer dans cette nouvelle saga qui s’annonce très alléchante.

Nous faisons ici connaissance avec Elisa, une jeune femme complexée et renfermée sur elle-même. Etudiante à Bordeaux, elle a tendance à vivre en ermite et à ne pas profiter des plaisirs de la vie. Rapidement, on comprend qu’elle a des blessures de son passé qui l’handicapent toujours. Lorsqu’elle rencontre Thomas, elle est tout de suite hypnotisée par sa beauté renversante. Pour lui, elle représente un défi à relever car les femmes lui résistent rarement ! Pourtant, au fil des jours, une alchimie incroyable se développe entre ces deux personnes que tout semble opposer. Mais justement, sont-ils si différents l’un de l’autre ? Leur histoire est-elle seulement sexuelle ou se laisseront-ils le droit d’aller plus loin ?

J’ai beaucoup apprécié le personnage d’Elisa. Blessée dans son passé, elle est méfiante et  a beaucoup de mal avec le lâcher prise. Elle n’aime pas non plus attirer l’attention et elle ne comprend pas pourquoi Thomas lui court après. Pourtant, quand ils sont ensemble, tout n’est qu’évidence…ce qui perturbe aussi le jeune homme qui a l’habitude de prendre les femmes pour des objets de plaisir et de ne pas s’encombrer avec une relation suivie. Pourtant, avec Elisa, rien ne va se passer comme prévu… et c’est là tout l’intérêt de l’histoire !!

Les personnages secondaires ont également leur importance dans cette romance ; il y a, tout d’abord, Justine, la meilleure amie d’Elisa, son oreille attentive même si elle est beaucoup plus libérée que son ami. Il y a aussi Tina, la meilleure amie de Thomas, dont on ne comprend pas toujours le comportement. Elle se dit amie avec lui mais cherche à tout connaitre de sa vie, ne cesse de lui donner son avis voir de jouer la femme jalouse… bref, pour le moment, je n’ai pas encore réussi à la percer au grand jour. Enfin, il y a Chloé, une amie de Justine, qui tourne autour de Thomas et qui ne va pas hésiter à venir mettre la zizanie dans l’esprit d’Elisa.

Je dois vous avouer que j’ai été totalement happée par cet épisode 1. Ce livre est un véritable « page-turner », impossible à poser avant de l’avoir terminé. La double narration permet d’en apprendre d’avantage, au fil des chapitres, sur les deux principaux protagonistes et de lever peu à peu le mystère sur leurs secrets. Car croyez-moi, des secrets et des pans de vie inavoués, il y en a et je pense que je ne suis pas au bout de mes surprises ! La plume de l’autrice est efficace, fluide et en ce qui concerne les scènes de sexe, elles sont torrides !! En ces temps caniculaires, les passages érotiques font encore plus monter la température et vous donnent vite chaud ! Néanmoins, j’ai apprécié que l’érotisme ne prenne pas le dessus sur l’histoire des protagonistes et sur leurs secrets. En effet, les personnages prennent le temps, malgré tout, de s’apprivoiser et d’avancer pas à pas dans une relation qui ne ressemble qu’à eux. Le tome se termine énigmatiquement, impossible de ne pas se plonger dans la foulée dans le second.

Pour conclure, je recommande chaudement cette romance érotique à tous les amoureux du genre. Ce premier tome de « Live to love » est, pour moi, une lecture d’été parfaite où le dosage entre sexe et sentiments est parfait. Néanmoins, je ne peux en rester là et je fonce dans le tome 2 afin de savoir comment se termine cette saison 1 palpitante et riche en rebondissements !

liens utiles
Retrouvez tout l’univers de Shana Keers sur son site officiel
Retrouvez également ce roman sur Amazon

img_20180426_160220_117