LES ÉTONNANTES AVENTURES DU MERVEILLEUX MINUSCULE BENJAMIN BERLIN de Julien Dufresne-Lamy.

 

[ LITTÉRATURE JEUNESSE – FANTASTIQUE – Nouveauté 2019 ]
Dès 9 ans
ACTES SUD Junior – Collection Roman Ado
272 pages
Ma note : 4/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle
 

Le résumé :
Benjamin Berlin a un don : il est télépathe. Un vrai pouvoir de sorcier mais parfois lourd à porter. Le déménagement de sa famille au Japon le plonge soudain dans un monde indéchiffrable. C’est pourtant là qu’il va apprendre à maîtriser et à développer son don. Dans son nouveau collège à Tokyo, il découvre qu’il n’est pas le seul à faire usage de la magie. Coïncidence ? Rien n’est moins sûr… De grandes aventures l’attendent.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Benjamin Berlin a un secret. Il est télépathe. Mais chut, personne ne le sait. Son super pouvoir méga cool se déclenche lorsqu’il touche quelqu’un, et là, comme par magie il sait tout. C’est super sympa pour faire rager sa grande sœur qu’il adore autant qu’il la déteste. Benjamin Berlin est un super garçon qui à l’âge de sept ans et à 4h04 précise, voit sa vie basculer. C’est à ne rien y comprendre. Mais peu importe, il s’en accommode même si parfois son secret est lourd à porter et qu’il n’a personne à se confier. Benjamin Berlin continue à grandir dans la joie et dans la bonne humeur auprès de sa famille aimante. Sa famille est nomade. Son père diplomate l’embarque au grès de ses missions : Espagne, Canada et maintenant le Japon. Le Japon a hâte de s’y retrouver ! Il est loin de soupçonner alors que sa vie « presque » banale va prendre un tournant …. magique ! Je Japon et ses règles, le Japon et sa culture, un univers que Benjamin va découvrir yeux grands ouverts et croquer à plein dents. Benjamin ne rêve qu’une chose se plonger dans cette masse grouillante, se fondre dans ce monde. L’apprentissage du japonais, l’immersion dans une classe et voilà que son monde s’ouvre et découvre mille et une facettes. Les mois défilent et les amitiés se tissent, mais Benjamin se sent épier. Il pense rêver quand cet homme à faire peur, l’accoste et lui révèle tout !

 

Je découvre Julien Dufresne-Lamy dans le registre fantastique. Une exploration sensationnelle auprès d’un personnage qui a su me conquérir. Benjamin est ce petit frère que j’aurais aimé avoir, agaçant, incroyable, fougueux, inventif, créatif et fabuleux. J’ai vite été entraînée dans cette folle aventure qui telle une quête initiatique va permettre à Benjamin de grandir, de s’accepter et à apprendre à écouter le monde. Il rencontre quelques épreuves qui font lui faire beaucoup douter. L’amitié et la famille sont au centre de ce roman jeunesse entraîné par une plume qui a su à nouveau me séduire. Même si cette lecture s’adresse essentiellement à un lectorat beaucoup plus jeune que mes 34 balais, c’est agréable de pouvoir s’y plonger et de se rendre compte que quelque soit les épreuves, la solution se trouve en nous. C’est un beau message. Outre cet aspect, Julien Dufresne-Lamy m’a fait découvrir le Japon. Au travers de nombreuses descriptions et utilisations d’expressions japonaises, cette immersion est un pur régal. Très imagé, il est facile de se représenter l’environnement.

 

C’est une lecture à découvrir avec votre enfant (ado ou pas). Mon fils de neuf ans n’est pas encore à l’aise avec les longueurs, le livre attendra donc sagement dans la bibliothèque. C’est une belle balade au grès de ces étonnantes aventures d’un minuscule héros qui vous touchera en plein cœur.

 

Croyez-vous en la magie ? Moi, oui, dommage que je ne suis pas une sorcière, on aurait fait les quatre cent coups avec Benjamin Berlin 😉

 

#Esméralda

Je remercie Julien Dufresne-Lamy et les éditions Actes Sud Junior.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions Actes Sud Junior.

… mes avis sur d’autres romans de l’auteur.

Publicités

ANNALES DU MONDE OUBLIE de Antoine Delouhans.

 

 

[ RECUEIL DE NOUVELLES – FANTASTIQUE – Nouveauté 2019 ]
Illustrations Emma Delouhans
240 pages
Ma note : 5/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle
 

 

Le résumé :
L’histoire est écrite par les vainqueurs et par les puissants. Mais le monde n’est pas celui que l’on tente de nous faire croire. Notre passé, notre présent et notre avenir sont bien plus complexes qu’il n’y parait, et ces quelques aventures, vous feront passer au-delà du voile.La Chronique du monde oublié est un recueil de nouvelles présentant des fragments de l’histoire secrète de l’humanité. Ces nouvelles prennent place avant les évènements d’Éden, le premier roman d’Antoine Delouhans.

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 
Il existe des choses, au travers des mondes, qui surpassent l’entendement.
 
Tout dernier roman d’Antoine Delouhans et une nouvelle fois c’est un sans faute.

 

17 nouvelles aussi différentes les unes des autres avec pour fil conducteur : le mystère. Un mystère pesant, grave, annonçant un avènement bien plus terrible que l’apocalypse. Une sorte de cache-cache au fil des siècles. Et lorsque ces témoignages sont retranscris, c’est une illumination bien sombre où la peur côtoie l’émerveillement.

 

Ce n’est pas facile de vous parler de ce recueil car c’est prendre le risque de trop vous en  en dévoiler, vous spolier en quelque sorte. C’est très rageant comme situation. Donc je vais vous décrire chaque nouvelle en trois mots.

 

LE GRAND PASSAGE : Égypte ancienne, cérémonie, ténèbres.
RENCONTRE SECRÈTE : Vercingétorix, César, secret.
LE SAINT SÉPULCRE : lettre, croisade, coffre caché.
LÉGENDE : Arthur, épée, héritage.
CHICHEN ITZA : Mayas, sacrifice, sang.
LA PREMIÈRE RÉVÉLÉE : procès, sorcellerie, un autre monde.
JOLLY ROGER : pirate, liberté, aventure.
LA DEUXIÈME ÉTOILE : souvenir, archive, étoile.
LA MALÉDICTION DE GOLD POINT : chercheur d’or, indien, fantôme.
SOLEIL NOIR : seconde guerre mondiale, cérémonie, ange.
LE CRI : exécution, fusil, pardon,
DREAMLAND : passage, mirage, zone 51.
CONTACT : petite fille, Lune, radio.
CHAMBRE 303 : procès, révélations, secrets.
L’ILE AUX VENTS : amitiés, secousses, nouveau monde.
LES MYSTÈRES DU TEMPS : archéologie, découverte, le début de la fin.
 
Toutes ont eu ma préférence. Le fait que dans certaines se glissent  des détails historiques, où qu’elles soient ancrées dans la réalité actuelle, toutes ont su me transporter dans l’univers riche, inquiétant et surréaliste d’Antoine Delouhans. A chaque fois c’est une nouvelle aventure dans laquelle je ne savais pas à quoi m’attendre. L’atmosphère s’appesantit au fil des pages. L’angoisse apparaît tout autant que la curiosité est titillée. C’est une lecture qui m’a littéralement captivée. J’avais l’impression d’être une exploratrice de l’extrême partie à la recherche d’un trésor qui ne pouvait en aucun tomber dans mes mains. Des petits détails se cachent parmi les plus imposants sans toutefois dévoiler ce grand secret. Je n’ai à aucun moment ressenti ce « je reste sur ma faim », pourtant c’est souvent le cas quand je lis un recueil de nouvelles. Ce qui veut dire que malgré le format court, l’auteur a su me captiver dés le départ, répondre à mes interrogations tout en restant dans le mystère.

 

Un très chouette recueil que je vous invite vivement à découvrir, pour ma part, je pense bientôt lire Eden, une suite en quelque sorte du recueil.

 

#Esméralda

 

 

Je remercie Antoine Delouhans pour sa confiance.

 

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

 

… mes avis sur les nouvelles d’Antoine Delouhans et ses interview.

… l’univers d’Antoine Delouhans.

 

IMG_20180426_160220_117

JUSTINE ET LES BELLES ÂMES de Hilda Alonso.

 
[ CONTE JEUNESSE – Nouveauté 2019]
THE BOOK EDITION
80 pages
Ma note : 4/5 mention « à découvrir »
Lu dans le cadre de Mon Marathon Indé d’avril
 

 

Le résumé :
Justine Zurluberlu sait qu’il suffit de beaucoup de tendresse et d’un peu de magie pour faire taire les fusils… Un court roman illustré rempli d’humour et de fantaisie qui prône la compréhension et le respect du vivant.

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 

Les contes et l’imagination n’ont pas d’âge pour éblouir. Enfant, adolescents, jeune adulte, adulte, papi et mamie, à tout âge, je pense qu’il est agréable de plonger tête la première dans un univers magique, majestueux, étonnant et merveilleux.

 

C’est ce que nous propose, Hilda Alonso, dans sa toute dernière parution. Un voyage dans un monde extraordinaire où l’impossible et l’inimaginable prennent une place au cœur d’une histoire où l’invisible est le moteur de ce « quelque chose » qui nous dépasse et que nous avions oublié.

 

Une fois que la clé est actionnée, il est impossible de refermer ces portes ouvertes sur ce monde aux mille possibilités. La nature, l’innocence, l’extraordinaire, la différence, la pureté, le merveilleux, le rire sont autant d’effluves qui m’ont charmée, envoutée. Une immersion où le petit grain de sable amorce le rebondissement et la morale finals.

 

Deux enfants attachants et une histoire courte qui insufflent à ces valeurs qui se perdent, une belle dose optimisme et d’ouverture d’esprit.

 

Les illustrations qui parachèvent cette histoire sont formidables même au format numérique, toutefois le broché doit les mettre en évidence d’une meilleure manière.

 

Le format court a permis de partager cette histoire avec mes enfants, d’en discuter avec le plus grand et pour le plus petit de commenter les illustrations.

 

JUSTINE ET LES BELLES ÂMES est un joli voyage à faire absolument !

 

#Esméralda

 
Je remercie Hilda Alonso pour sa confiance.

 

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

 

… l’interview de Hilda Alonso

… le site de Hilda Alonso.

…Le site de TheBookEditions.com

…Le site de l’association Les Plumes Indépendantes.

 

IMG_20180426_160220_117

 

LA FILLE SANS NOM de Maëlle Fierpied.

 

 
[ FANTASTIQUE – Jeunesse – Nouveauté 2019 ]
ÉCOLES DES LOISIRS – Collection Médium+
A partir de 13 ans
Illustration couverture Antoine Doré
512 pages
Ma note : 5/5 mention « incontournable 2019 »
Lien Kindle

 

 

Le résumé :
Ballottée de déménagement en déménagement, Camille, quinze ans, ne compte plus les endroits où elle a vécu. Ses parents semblent fuir, mais elle ne sait pas quoi.Tout ce mystère l’étouffe. Et puisque personne ne daigne écouter ses désirs, elle décide de fuguer. Enfin la liberté! Quand elle aperçoit le petit écriteau déposé par deux marins : « Recherche garçon à tout faire contre gîte et couvert », Camille voit l’occasion idéale de commencer sa nouvelle vie. Mais ce que la jeune fille ignore, c’est qu’en signant le drôle de contrat que le propriétaire de la péniche lui tend, elle deviendra son esclave… pour l’éternité. Afin de se libérer de l’emprise de son nouveau maître, Camille devra faire face à de nombreux dangers. Au cours de son périple, elle découvrira Ether, un monde de magie qui pourrait bien la révéler à elle-même.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 

Voici un roman jeunesse qui m’a conquise de bout en bout. Un roman où l’aventure est au cœur d’une quête identitaire. Que c’est rafraîchissant de se glisser dans la peau d’une héroïne mal à l’aise qui sur un coup de tête décide de partir au cœur de la nuit. Fuir tout ce qui l’entoure, les non-dits, une famille où la discipline règne, sa vie maussade.

 

Camille n’est pas du genre rebelle. Passe partout, elle s’adapte au changement imposer par ses parents. Se sentant oppresser dans une vie où elle ne trouve pas sa place, le grand air est l’unique solution qu’elle veut tenter. Sac sur le dos et les idées déterminées, elle fugue, loin de cette ambiance morose. Ses pas la portent vers cet endroit désert, lugubre aux abords d’une fleuve. Ereintée, elle s’adosse à ce vieil arbre déraciné certainement charrier par les eaux puissantes du fleuve. Cette pause méritée ne la rassure pas pour autant. Le temps s’égrène paisiblement, attendant le moment fatidique où cette péniche s’amarre au quai, détentrice d’une solution pourtant non envisagée mais si incroyablement séduisante au point qu’elle flanche devant cette attirance inexpliquée. Un pied sur l’embarcadère et la voici en route pour un voyage dans un monde inconnu où la combativité, l’inventivité et le courage seront ses seules armes pour affronter des dangers insoupçonnés.

 

Un pacte, une signature, des cris dans un bocal et la voici enchaînée à un puissant mage qui n’a rien du gentil. Tout aurait pu être simple pour Camille et s’enfuir à nouveau. Mais pour aller où, quand on ne sait plus qui on est et comment on se nomme.

 

Bienvenue dans un monde totalement ahurissant. Un voyage aux confins d’un univers parallèle à celui de la Terre, Ether. Un monde fait de magies, de mages, de sorciers, de créatures impitoyables. Un monde qui sous ses airs de paradis, cache la convoitise, le pouvoir, l’abominable et la fourberie. Un monde que va découvrir à ses dépens La Fille sans nom. Un monde où les apparences peuvent être trompeuses. Un monde où le danger se cache dans les moindres recoins. La Fille sans nom est courageuse et brave. Si dans un premier temps, elle conçoit à suivre les ordres de son maître, à partir du moment où sa vie est en danger, la hargne et la colère vont s’emparer d’elle. Elle ne peut compter que sur elle-même et sur ses compagnons de route, deux drogons, Safre et Margoule, qui vont lui être d’une aide précieuse. Entre rêves, rencontres hasardeuses et phénomènes inexpliqués, La Fille sans Nom est loin de penser que ce voyage lui permettra de découvrir qui elle est véritablement.
 
Maëlle Fierpied a une imagination débordante. Sa plume m’a fait voyagé dans un univers incroyable au côté d’une héroïne hyper attachante. Entre actions et rebondissements, impossible de s’ennuyer. Touts les éléments s’encastrent parfaitement pour un résultat époustouflant. Ici et là, les surprises viennent parfaire une trame tellement riche. Ce qui est incroyable c’est que je n’ai jamais ressenti que c’était « trop ». L’autrice gère avec audace et malice son monde où l’improbable est son  maître mot. Un monde imaginaire où les couleurs chatoyantes côtoient la noirceur de l’homme, où des combats singuliers entre des créatures effroyables et le groupe de Camille s’enchainent, où l’amitié, le respect et le cœur font bloc face à ces personnages cruels. Comme tu peux t’en douter, je ne me suis pas du tout ennuyée pendant cette lecture. Une lecture explosive à laquelle il est impossible de s’en défaire. Même si la lecture s’adresse à un jeune public, je me suis régalée du début à la fin.

 

LA FILLE SANS NOM recèle de nombreuses surprises. Les actions y sont nombreuses. Les personnages apportent une certaine force à une histoire qui faut cent fois le détour.

 

A découvrir pour les jeunes fans et ceux qui adorent encore arpenter les mondes d’un autre monde !

 

#Esméralda

 


 

Je remercie l’équipe de Babelio et l’École des Loisirs pour cette merveilleuse découverte.

 

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

 

… sur le site de l’Ecole des Loisirs.

… Maëlle Fierpied

… l’avis de La pomme qui rougit.

 

 

 

Âmes captives, tome 2 : les devins de G.H. David

âmes captives 2

Paranormal – Roman sorti le 27 novembre 2018

Editions Plumes du Web

Service presse

Ma note : 4,5/5

 

Je remercie les éditions Plumes du Web pour leur confiance et pour m’avoir permis de découvrir ce roman en service presse.

Résumé : Anéanti, Aurélien est déterminé à prendre sa revanche sur le destin et à lever la terrible malédiction qui pèse sur les messagers. Mais par où commencer ?
Une quête de la vérité qui devra le conduire à prendre des risques et à œuvrer à travers les siècles.

Devins et messagers seront-ils prêts à unir leurs forces pour contrer la prophétie qui les condamne ?
Sauront-ils briser le sceau des âmes captives ?

 

Mon avis : Attention, cette chronique comporte des éléments qui vous spoileront si vous n’avez pas encore lu le tome 1!

Après un an et demi d’attente, c’est avec une pointe de fébrilité que je me suis lancée dans la lecture du tome 2 des « âmes captives ». On retrouve une Sacha dans le coma et un Aurélien complètement désemparé face à cette situation. Ce dernier va alors tout mettre en œuvre pour la retrouver, en se rapprochant de sa famille, Julie, Cynthia, sa sœur ou Adelaïde. Il va également activer tous ses réseaux et chercher de l’aide partout afin de vaincre la malédiction et espérer une vie heureuse avec sa bien-aimée.

Dans ce tome, beaucoup plus de chapitres sont écrits du point de vue d’Aurélien. C’est un homme qui sait ce qu’il veut et qui a du succès dans le domaine professionnel. « L’accident » de Sacha va tout changer pour lui car il va délaisser son travail pour essayer de la sauver. Il est prêt à tout pour elle et cette mission va l’accaparer, au détriment de tout le reste. Nous faisons également plus ample connaissance avec Athénaïs et Adolphe de Pierrepont, qui sont des ascendants d’Aurélien. Sacha se détache régulièrement pour rendre visite à Athénaïs et il semble que c’est ce couple qui est la clé pour mettre fin à la malédiction auxquelles sont soumises les familles de nos deux protagonistes. Athénaïs était une femme libre, très en avance sur son temps et devin. Quand à Adolphe, il est tombé sous le charme de son épouse dès sa première rencontre. Il était messager et fou amoureux de sa compagne. On peut faire des liens avec le couple Sacha/Aurélien et on comprend mieux pourquoi ils s’incarnent tous les deux en eux.

Ce tome est différent du premier car un peu plus complexe. A cause du coma de Sacha, Aurélien se lance dans des recherches sur l’histoire des messagers et des devins et on en apprend beaucoup sur cet univers si particulier. La narration est partagée entre Aurélien, les incarnations d’Aurélien ou Sacha, et Sacha. Pour ma part, j’aime beaucoup l’utilisation du narrateur interne et je trouve très malin de le varier tout au long de l’histoire. Encore une fois, on retrouve la vivacité de la plume de GH David qui vous attrape pour ne plus vous lâcher ! Malgré la complexité de l’histoire et des enjeux de la mission de nos protagonistes, on est ému, enthousiaste, un peu stressé et on est encore une fois totalement happé par cet univers paranormal. On retrouve une protagoniste forte, comme à chaque fois dans les romans de l’autrice, en Athénaïs qui était une femme incroyable, féministe avant l’heure mais aussi profondément amoureuse.

Pour conclure, c’est avec une pointe de mélancolie que j’ai refermé ce tome 2 d’âmes captives. Cette duologie, éloignée de ma zone de confort, a réussi à m’emmener dans l’univers des messagers et des devins grâce à la magnifique plume de GH David. Amateurs du genre, n’hésitez plus avant de vous lancer dans cette histoire incroyable et mystérieuse qui vous fera passer, sans nul doute, quelques nuits blanches ! Pour ceux qui n’ont l’habitude des lectures paranormales et qui sont en recherche d’une belle histoire d’amour originale, laissez-vous tenter par celle-ci qui vous donnera de l’émotion, des palpitations et vous fera passer un très beau moment de lecture.

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez ici ma chronique pour le tome 1 d' »Âmes captives : Les messagers » de G.H. David
Retrouvez ce roman sur le site des Editions Plumes du Web
Retrouvez également ce roman sur Amazon

 

LES CLANS-UNIS : Lutèce au Crépuscule de Naëlle Burgonde.

 
[ FANTASTIQUE – BIT-LIT / 2018]
LIBRINOVA
236 pages
Ma note : 3,5/5
Lien Kindle
Lu dans le cadre de MON MARATHON INDE de Janvier.

 
Le résumé :

 

Une agression, une nuit, à la sortie de la Pyramide, nouvelle boîte de nuit Lutécienne, et Thémis se retrouve plongée dans un univers aussi étrange qu’inquiétant.
Cette nuit-là, Thémis découvre que le petit ami de son jumeau, Sam, est un vampire – et que son vampirisme n’a rien à voir avec les vampires du cinéma – que les pouvoirs paranormaux qu’elle possède depuis sa naissance ont une origine surprenante et que les chevaliers sauveurs de damoiselles en détresse ne sont pas toujours charmants.
Toutefois, poussée par la curiosité, Thémis se familiarise doucement avec ce monde et ses coutumes.
Jusqu’au jour où Sam disparaît. Soudain, son monde vole en éclat et tout s’accélère.

 
Mon avis :

 

Sam et Thèmis sont des jumeaux inséparables. Des jumeaux fusionnels et taquins, qui n’en manquent pas une. Thèmis est créatrice de bijoux alors que Sam est détective privé. Ils vaquent à leurs occupations tout en profitant de leurs vies trépidantes. Mais ces jumeaux ont quelques choses d’exceptionnels : une marque qui scelle leurs destins et des dons puissants. Alors que la disparation de la meilleure amie de Thèmis, les inquiètent, les problèmes ne vont pas tarder à chambouler leur monde.

 

Naëlle Burgonde remodèle le plus vieux mythe de la littérature : les vampires, et le résultat est tout à fait à la hauteur. Malgré un début bancal, l’auteure a su créer un univers aux codes exigeants menait par des créatures ténébreuses et cruelles. Un monde dans un monde où il ne fait pas bon de s’y promener seul. Quand ce monde caché se confronte à la réalité, alors, prépare-toi car les étincelles ne sont pas loin de provoquer un cataclysme. Si Thèmis est ébahie par les révélations de son frère, elle n’en reste pas moins têtue et hargneuse. Thèmis est une meneuse, une tête-brulée qu’il ne faut pas chatouiller au risque de se prendre du 2000 Watts dans les gencives. Elle ne démord rarement face à ses interlocuteurs. Elle aime foncé dans le tas ! Et un gros tas lui pose un certain nombre de soucis : Taïga, un vampire-tigre alpha ! Ce dernier est un grand solitaire jamais très loquace. Il se bat quotidiennement contre sa colère légendaire et ses souvenirs d’un autre âge. Guerrier aguerri, ilmène le combat pour un monde meilleur. Sa rencontre avec la belle Thèmis est un étrange tournant dans sa vie et pour ainsi dire une gentille épine dans son pieds. Sans compter sur la présence de Sam, le cachotier et l’intriguant, qui réussit non sans mal à se fourrer dans des histoires hasardeuses et dangereuses. Son compagnon Wolf, le gentil vampire-loup, sait à quoi s’en tenir quand il disparaît.

 

Naëlle Burgonde a su totalement me transporter dans son univers aux côtés de personnages aux traits de caractères bien prononcés. Si le début est mal engagé, très vite les rebondissements s’enchainent. J’ai retenu souvent mon souffle. Cet univers est intransigeant et violent quelquefois émerveillé par des petits moments romantiques. De l’action à gogo, du suspense, du sang, des combats et des bisous, des ingrédients parfaits pour une lecture addictive. J’ai beaucoup aimé la manière dont l’auteure a intégré le monde des vampires et ses aspects dans son histoire. Bon parfois, c’est tiré par les cheveux, mais ce n’est pas grave, cela n’enlève rien à l’histoire elle même. Ses personnages dégagent une force et une aura impressionnantes. Je me suis très vite attachée à eux et à leurs mauvais caractères.

 

Tu l’auras compris LES CLANS-UNIS est une très belle découverte. Je ne suis pas une adepte des histoires de vampires, mais celle-ci a su me faire passer de très belles heures de lectures.

 

#Esméralda

 
Je remercie Lucas des éditions Librinova pour sa confiance et sa patience.
 
image-principale-page-liens-utiles

 

Vers le site de Librinova pour tout savoir.

Vers le site de Naëlle Burgonde pour découvrir son univers.

 

 

IMG_20180426_160220_117

LE COMBAT DES ÂMES, tome 2 : L’épreuve de Loïck Covan.

 
[ FANTASTIQUE – 2018]
Tome 2/3
LIBRINOVA
377 pages
Ma note : 4/5
Lien Kindle
Lu dans le cadre de « Mon Marathon Indé de janvier »

 
Le résumé :

 

L’affrontement dans le parking désaffecté a plongé Matthieu dans la solitude. Le comportement de ses proches, de ses ennemis, mais aussi des êtres humains en général, nourrit le doute en lui. Il aura besoin de plusieurs mains tendues pour surmonter les épreuves qui l’attendent et reprendre le chemin de son destin lié à la cité.
Le Mal veut la victoire et son plan ne fait que commencer…

 
Mon avis :

 

C’est avec une immense joie que je me plonge dans la suite des aventures de Mathieu. La fin du premier tome avait suscité un incroyable suspense que je suis heureuse, afin de pouvoir connaître.

 

Petit rappel : un monde invisible aux yeux des humains se battent dans l’ombre. Ce monde est celui de gardiens, Les Garbiens, qui grâce à leurs perceptions peuvent percevoir si l’âme d’un humain est manipulée par le Mal insufflé par les Garmals. Mathieu est un guerrier averti et consciencieux. Son parcours et sa formation chaotique lui ont permis de se faire sa propre perception et de choisir son camp. Ni dans le Bien ni dans le Mal, il évolue avec ses propres convictions. Combattre le mal par le bien et le mal. Cependant son orientation lui vaut pas mal de difficulté, notamment celui d’être banni de la cité des Garbiens et la désapprobation de sa femme et de son fils qui le pensaient disparu. Cependant Mathieu ne baisse aucunement les bras, et mène sa propre bataille sur de nombreux fronts. Toujours aussi intrépide et têtu, il affronte seul et avec ténacité ses nombreux adversaires. Une rencontre parachève sa formation et lui ouvre les yeux sur le monde dans lequel il vit. Malheureusement le combat est loin d’être fini car le Mal maitrise à la perfection sa sournoiserie.

 

Loïck Covan offre un second tome totalement hallucinant.  Après un début en dent de scie ( il faut se remémorer tous les protagonistes – et il y en a un certain nombre – ainsi que les grandes lignes du premier tome), j’ai vite été happée par une histoire où les rebondissements ne laissent pas une seule minute de répit. Loïck Covan adore enchaîner les points de vues dans des péripéties différentes mais qui au final ont toutes un point commun : le combat. Entre manipulation, recherche de vérités et évolution des personnages (émotions, prédictions et personnelles), le suspense est à son plus haut niveau. Il faut dire que l’auteur à matière à exploiter et maîtrise parfaitement le suspense. Effectivement, si tout au long des chapitres certains points sont dévoilés, d’autres apparaissent sans pour autant avoir d’explications. De nouveaux personnages sont introduits dans l’histoire et d’autres comme le fils de Mathieu, Eric, prennent davantage d’importance. L’histoire a beaucoup évolué à un rythme bien plus soutenu que dans le premier tome. Loïck Covan adore prendre son temps dans les descriptions qui affirment « émotionnellement » ses personnages.

 

J’ai dévoré ce second tome. Les surprises vont et viennent pour mon plus grand bonheur. Si la suite est le final, il risque d’être totalement explosif, en tout cas je l’espère vivement. L’univers de Loïck Covan est riche et très surprenant. L’aventure prend une nouvelle dimension et à laquelle j’adhère totalement.

 

Je remercie Loïck Covan pour sa confiance et sa très grande patience.

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Mon avis sur le tome 1 : « Le Choix »

Découvre le site de Loïck Covan pour tout savoir.

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3IMG_20180426_160220_117