AKALIE O’LYS, Tome 2 : La reines des elfes de Jupiter Phaeton.

 
[ URBAN FANTASY – Nouveauté 2019]
Tome 2/6
390 pages
Ma note : 5/5 mention « à croquer »
Lien Kindle
Lu dans le cadre du Rdv #MonMarathonIndé de mai
 
Le résumé :
Je suis de mauvaise humeur, c’est peu dire. Mon père est enfermé derrière des protections magiques infranchissables, Ezra n’a toujours pas pointé le bout de son nez et les elfes ont entamé une guerre civile pour savoir si je serai leur reine ou si je devais mourir d’un carreau d’arbalète dans le cœur. Pour l’instant, je constate que la deuxième hypothèse est la mieux partie, vu le nombre de tentatives d’assassinat dont je suis la cible. Nischar, le gamin-garde-du-corps-elfique-aux-cheveux-plein-de-gel, me colle aux basques pendant que Mélinda, la reine des fées, choisit toujours le meilleur moment pour apparaître et me réclamer sa faveur.
Puis il y a eu un attentat.
À Washington.
Et le portail des dieux a été ouvert.
Autant dire que je ne suis pas près de dormir…
 
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Zou et rezou. Belote et rebelote. Jupiter fait un nouveau carton avec le tome 2 de sa saga Akalie O’Lys. Plus rien n’arrête l’imagination de Jupiter. Fan de fantasy et de fantastique, c’est impossible de ne pas être et devenir accro. Shootée au chocolat chaud et autres douceurs sucrées non identifiées, Jupiter a décidé de nous en mettre plein les yeux. Et le pire (ou pas), c’est que ça marche du feu de dieu !

 

Akalie est (un peu) maudite de la vie. Il faut dire qu’être 1/4 déesse, 1/4 elfe, 1/4 prêtresse et 1/4 humaine, elle ne peut s’attirer que des tas d’ennuis. Style la reine des fées qui la colle au basket pour une fichue faveur. Un vieux elfe qui insiste pour quelle dirige la communauté. Un elfe ado garde du corps choupinou mais efficace. Des tentatives d’assassinats. L’obélisque de Washington qui se retrouve coupée en deux. Un chevalier taciturne et au bord de la crise de nerf. Un roi des voleurs bien trop mystérieux. Des vampires pas cool du tout. Une bande de loup garou qui, eux ont les idées claires. Un père (sorcier) enfermée dans une bulle magique indestructible. Un père (Dieu); oui-elle-a-deux-pères ; trouillard et lâcheur en prime. Et Ezra, la belle panthère (c’est un monsieur) un brin protectrice, jalouse et hargneuse, qui souhaite tenter sa chance avec elle. Rien ne va plus dans sa vie. Elle voudrait dormir, boire une tonne de chocolat chaud et surtout ne pas devenir reine, tant qu’à faire. Les responsabilités s’accumulent sur ses épaules et les emmerdes se rappellent à son bon souvenir. Quitte à être insupportable, imbuvable et hargneuse autant qu’elle le fasse de la meilleure des façons en se battant convenablement. Et puis ces satanés portails qui s’ouvrent partout n’ont qu’à bien se tenir. Aurait-elle oublié la fameuse prophétie ?

 

Jupiter Phaeton a décidé de nous faire devenir chèvre atteinte de rage avec la bave qui coule et tout et tout. Bon j’exagère mais juste à peine, promis !
Addictif : check
Rebondissements à gogo : check
De l’actions à vous donner le tournis : check
Une héroïne insupportable : check
Un amoureux transi refoulé mais pour la bonne cause : check
Un univers multi-dimensionnel hallucinant : check
Un suspense incroyable : check
Vous ne savez plus où donner de la tête : check
 
Vous l’aurez certainement compris, il est IMPOSSIBLE de s’ennuyer. Une plume frénétique, incisive et qui ne manque pas d’humour. Un univers complexe où se livre un combat dont je ne mesure pas encore les conséquences et les aboutissants. Effectivement Jupiter Phaeton cultive avec malice les secrets, même si peu à peu elle lève les voiles. Je ne suis pas au bout des surprises. J’ai découvert une nouvelle facette de la personnalité d’Akalie (cette jeune femme forte, courageuse et volontaire), son côté teigneux est exploité à fond, cela ne rend son personnage que davantage attachant.

 

Si vous n’avez pas encore succombé, c’est le moment de foncer ! Je ne pense pas que vous seriez déçus. 😉

 

#Esméralda

 
Je remercie infiniment Jupi pour sa confiance.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le monde déjanté de Jupiter Phaeton.

mes avis sur ses autres romans !

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3IMG_20180426_160220_117

Publicités

L’ARRACHE-MOTS de Judith Bouilloc.

 
[ FANTASY – Nouveauté 2019]
HACHETTE ROMANS – Collection Hors Série
275 pages
Ma note : 4/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle
 
Le résumé :
« La phrase s’écoula de ses lèvres lentement, intelligiblement. Les enfants retinrent leur souffle. Au cœur de la bibliothèque de Pergame, la magie opéra encore une fois. Les caractères se décollèrent de la page en tremblotant, ils virevoltèrent sous le nez de la jeune femme avant de dessiner quatre silhouettes distinctes. Les gamins pouvaient reconnaître le marchand d’habits accoutré d’un magnifique pourpoint, et ses trois filles, dont l’une était vêtue avec moins de fanfreluches que les autres… c’était la Belle. »

La jeune Iliade a un don merveilleux : le pouvoir de donner vie aux mots et aux histoires. Ce don fait d’elle la bibliothécaire la plus célèbre de tout le royaume d’Esmérie.
Le matin où elle reçoit une demande en mariage presque anonyme, elle n’est sûre que d’une chose : son prétendant est un membre de la famille royale !
Bien décidée à comprendre qui s’intéresse à elle et surtout, pourquoi cette personne lui propose un contrat de mariage si avantageux, Iliade se rend dans la capitale. Là-bas, elle découvre les fastes de la cour… et la froideur de son fiancé. Pourtant, elle finit par s’attacher et à lui et se retrouve, bien malgré elle, propulsée au cœur d’intrigues et de complots auxquels rien ne la préparait.

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 

Iliade a un don que tout lecteur passionné adorerait avoir. Un don si merveilleux et enchanteur : créer au son des mots les illusions mettant en scène sa lecture. C’est le point crucial qui a capté mon attention à la lecture du résumé.

 

Iliade cultive son don depuis quelques années. Véritable rat de bibliothèques, elle est chaperonnée et ses progrès sont à la  hauteur de ce qu’elle partage. Les mots virevoltent au rythme de sa voix mélodieuse, prennent vie selon ses propres sentiments et ce qu’elle ressent. C’est un ballet sublime et magique où il est possible de percevoir la force induite par la poésie des mots.

 

Iliade est une jeune femme qui porte haut ses convictions mais qui est très introvertie. Elle aime rarement être le centre de l’attention mais n’hésite pas à tout moment à partager son don avec les autres. Altruiste et généreuse Iliade est un personnage très attachant, la gentillesse incarnée. Iliade porte un amour inconditionnel à la littérature classique et à la poésie. Elle les respire et les vit. Ils sont liés par un lien puissant. Iliade a toujours vécu chez sa mère et sa grand-mère paternelle. Elle a des sœurs qui sont le pilier de sa vie. Sa renommée parcourt les villes et villages de l’Esmérie. Son nom ce murmure ici et là. Sa vie va prendre un tournant radical lorsqu’un pli bien mystérieux lui est remis en main propre. Cette lettre la convie à se rendre au palais royal afin de devenir la conteuse de la reine et de se lier à un membre de la famille royale. Surprise et curieuse, Iliade n’hésite pas à répondre favorablement à cette requête. Mais elle est loin de se douter des véritables raisons qui se cachent derrière cette demande saugrenue. Un prétendant intriguant, asocial et rebutant, un complot, des non-dits, voici une aventure trépidante et génialissime !

 

Judith Bouilloc a de l’imagination à revendre et ce n’est pas pour me déplaire. J’adore l’univers qu’elle dépeint : c’est une explosion de couleurs, de paysages bucoliques et sensationnels, des animaux extravagants, des personnages singuliers aux dons tout aussi nombreux. Cet univers m’en a mis plein les yeux ! Et c’est à savourer avec plaisir ! Une plongée directe dans l’imaginaire où les petits détails font les grands. De plus l’autrice n’hésite pas à parsemer ici et là, des références littéraires qui donnent un aspect intéressant à la lecture. Ce n’est sans compter sur cette intrigue qui finit par donner une nouvelle dimension non négligeable à la trame initiale du roman.

 

L’ARRACHE-MOT est un authentique hommage à la littérature classique française où l’imaginaire à une place cruciale et capitale. Cette mise à l’avant est délectable et impressionnante. La plume de Judith Bouilloc est un pur ravissement. En toute simplicité, les pages se dévorent et l’immersion dans la lecture est tout autant appréciable.

 

Cette lecture a été une merveilleuse découverte. Depuis les trois tomes de LA PASSE MIROIR, je n’avais pas pris autant de plaisir.

 

#Esméralda

 

Je remercie les éditions Hachette Romans pour leur confiance via la plateforme NetGalley.

 

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions Hachette Romans.

 

Screenshot_2018-09-04 Personnalisez LE TEMPS D_UNE ILE de Thierry Clech

 

KENAN, Redresseur de foi, saison 2 : l’intégrale de Anthony Holay.

Kenan, Redresseur de foi, Saison 2 : Épisodes 1 et 2 (Fantasy) par [Holay, Anthony]
Kenan, redresseur de foi, Saison 2 : Épisodes 3 et 4 (Fantasy) par [Holay, Anthony]
Kenan, redresseur de foi, Saison 2 : Épisodes 5 et 6 par [Holay, Anthony]
Kenan, redresseur de foi, Saison 2 : Épisodes 7 et 8 (Fantasy) par [Holay, Anthony]
 
[ DARK FANTASY – Nouveauté 2019 ]
NUTTY SHEEP éditions
Intégrale (8 épisodes)
Ma note : 4,5/5 mention « à découvrir »
Découvrez les informations utiles en cliquant sur la couverture de votre choix.
 

 

Le résumé (épisode 1 & 2) :
Dans l’une des geôles du Donjon noir, Kenan et ses compagnons questionnent l’agent des ténèbres responsable de l’attaque du palais. Où se cache le terrible Aaron, commanditaire des massacres ? Quel artefact le sorcier a-t-il dérobé dans les sous-sols du temple ?
Les révélations du prisonnier entraîneront les Redresseurs de Foi dans l’Ouest, où de nouveaux dangers les attendent…
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
La saison une a été une extraordinaire découverte. Un univers complexe qui n’avait pas révélé touts ses secrets, des personnages sombres et des enjeux cruciaux. Je suis donc très heureuse de partir à nouveau à l’aventure auprès de Kenan, redresseur de foi.

 

Kenan, ancien repris de justice pour des raisons que j’ai pu découvrir dans une des épisodes de la saison 2, doit faire avec ses acolytes à un étrange phénomène qui ressemble à se méprendre à l’apocalypse. Des démons venus des entrailles de la Terre reprennent vie semant la terreur et la mort sur leur passage. La paix ne tient qu’à un fil ténu. Cette nouvelle mission sur les terres de l’ouest est d’une importance capitale. La sérénité du pays repose sur les épaules des redresseurs de foi et d’un officiant. Pas tout à fait remis de leur précédente attaque au palais, cette quête se révèle ardue, sans réelle préparation, le groupe se jette littéralement dans la gueule du loup. Ils subissent les attaques au grès de leur pas. Le danger règne autour d’eux. Les agents des ténèbres ne leur rendent pas la vie facile surtout quand ses derniers ont enrôlé de force une ville entière dont ses habitants atypiques vous surprendront. Aux portes de la mort, Kenan doit survivre à tout prix. Les éléments à sa disposition laisse présager un dénouement bien plus tragique qu’il ne l’aurait cru.
Alors que le palais est prêt à fêter un heureux événement, le jeune Pline est confronté à son pire cauchemar.

 

Anthony Holay a une nouvelle fait carton plein. Un univers davantage intrigant qui n’a pas encore révélé touts ses secrets. De nouveaux personnages viennent renflouer les rangs. Un Kenan bien plus mutique mais plus réfléchi. J’ai découvert un pan de son histoire et cela m’a permis de comprendre ses agissements et la force de son caractère. Holay a fait le choix judicieux de décomposer son histoire. C’est à dire d’un côté j’ai suivi les aventures de Kenan et de l’autre de Pline et des occupants du palais. Les actions se multiplient ainsi et la trame se développe pour mon plus grand bonheur. Je râle souvent face au format de la nouvelle, mais là c’est juste assez et surtout je ne reste pas sur ma faim. Je suis toujours impressionnée par l’univers créer par Holay qui a une imagination débordante. C’est un réel plaisir de poursuivre cette aventure où entre horreur, bataille sanglante, nouveaux personnages atypiques, quête au confins du monde et un Kenan qui a soif de vengeance, il est impossible, oui impossible de s’ennuyer. Une nouvelle aventure que j’ai dévorée. Une plume entrainante et qui surtout ne fait aucune concession.

 

De la super dark fantasy à découvrir sans attendre et cela depuis la saison 1 si le cœur vous en dit.

 

#Esméralda

 

Je remercie Anthony Holay pour sa confiance et sa patience.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… mon avis sur la saison 1.

… l’univers d’Anthony Holay.

… le site des éditions Nutty Sheep.

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

RYVENN, tome 3 : La bataille de New-York de Jupiter Phaeton.

 
[ URBAN FANTASY / YOUNG ADULT- Nouveauté 2019 ]
Tome 3/4
310 pages
Ma note : 4,5/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle
Lu dans le cadre de Mon Marathon Indé d’avril.
 

 

Le résumé :
Catherine règne sur New York.
La cité qui ne dort jamais est tombée entre ses mains. En fuite, Ryvenn et ses alliés doivent trouver un refuge pour regrouper leurs forces. La grand-mère de Ryvenn les accueille froidement, bien décidée à les voir repartir immédiatement. C’était sans compter sur l’arrivée d’Ulrich, un magicien dont le nom est toujours prononcé avec peur et appréhension. Qui est-il ? Pourquoi est-il si craint ? Atypique, il est pourtant leur meilleur atout pour sauver New York.
S’il est encore possible de reprendre la cité…
 
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Rien de va plus à New-York. Les habitants fuient la cité à feu et à sang, les ruines s’amoncellent, les magiciens qui ont prêté allégeance à Catherine font régner la terreur par la violence.

 

Ryvenn, la guerrière, n’est plus au bout des innombrables surprises qui rythment son quotidien. Complots, voitures qui explosent, manipulations, enlèvements, magiciens peu scrupuleux, amitiés, loups garous fous furieux, pouvoirs, entrainements, secrets, une grand-mère inconnue au bataillon, le début d’une idylle et Ulrich. La jeune lycéenne n’aurait pu croire que sa vie aller devenir une course effrénée où la liberté serait au cœur de tout. Ryvenn se pose de nombreuses questions sur le bienfondé de ce nouveau combat, sur elle et sur le monde qui l’entoure. J’ai découvert une jeune fille curieuse, attentive à tous et bienveillante. Malgré les personnes qu’il l’entoure et sa famille aimante et soudée, elle peine à trouver une véritable place au milieu de tout ce monde. Elle oscille entre la hargne, la colère et ce besoin de paix.

 

Un nouveau personnage apparait dans ce nouveau. Ulrich est un jeune homme pas comme les autres. Certes, il est magicien mais très atypique et très attachant. Il se cache en lui quelque chose d’insoupçonné et de puissant. Quelque chose dont il est impossible d’appréhendé et de concevoir. Si Ulrich a le rôle de catalyseur et d’amplificateur, j’espère qu’il aura un rôle clé dans la suite et le final.

 

Ce troisième tome est une grande surprise à nouveau. Un sacré page turner. Impossible de lâcher le livre tant il est addictif. De nouveaux personnages, de nouveaux enjeux et une héroïne qui en a dans la tête. La magie crépite autour d’eux et explose dans un feu d’artifice. Des méchants qui le sont vraiment. Pas de faux semblants pour accéder au pouvoir. Les rebondissements s’enchainent à une vitesse folle amenant à un final à se tirer les cheveux. Oui vous savez le style de cliffhanger qui vous donne envie d’étriper l’auteur et de crier de frustration.

 

RYVENN est une saga juste formidable à découvrir, cet avant dernier tome laisse présager un final à la hauteur de mes espérances et j’espère avec de nombreuses surprises. Jupiter Phaeton a de l’imagination à revendre et une plume qui sait envouter. Du pur urban fantasy qui en jette grave !

 

Si vous ne l’avez pas encore découvert, jetez vous littéralement sur le premier tome et accrochez bien votre cœur, il va chavirer.

 

#Esméralda

 

 

Je remercie infiniment Jupiter Phaeton pour sa confiance.

 

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… l’interview de Jupiter Phaeton

… le site de Jupiter Phaeton.

… un autre saga de Jupiter Phaeton « AKALIE O’LYS »

 

Mes avis sur le tome 1 et 2 de la saga RYVENN (clique sur les couvertures):

IMG_20180426_160220_117

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

LE MAISTRE ÉCUYER ROYAL, tome 1 : Eléa de Léa Northmann.

 
[ FANTASY / ROMANCE ÉROTIQUE – Nouveauté 2019]
Publishroom
183 pages
Ma note : 3,5/5
Lien Kindle
Lu dans le cadre du Marathon Indé de mars

 

 

Le résumé :
Jeune écuyère, Eléa doit fuir un amour interdit et se rendre au Palais Royal pour accomplir son destin.
Au royaume d’Argalh, dans le Duché de Noshaïa, la jeune Eléa rêve de chevaliers et d’aventures. Elle devient l’apprentie de l’intransigeant Maistre Écuyer Maï-Lo. Pour parfaire sa formation, elle entre au château ducal, où le séduisant chevalier de Tuhr devient son référent. A travers les entraînements équestres et les jeux de l’amour, la jeune femme s’épanouit. Mais sa relation avec le chevalier est révélée et le Seigneur de la Province de la Licorne Blanche s’oppose à la validation de la fin de son apprentissage. Aidée par un vieux Maistre Écuyer, une jeune palefrenière et un étrange bibliothécaire, Eléa parvient à rejoindre le Palais Royal. Son destin est irrémédiablement lié par le sang au Prince Héritier Calh lors de la cérémonie de leur double adoubement. Il fait partie des disciples de Maïa, la déesse du désir, du plaisir et de l’amour…

 

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 

 

Allier la fantasy et la romance érotique, il fallait oser et le résultat est sympa et très réussi.

 

Eléa est née le jour même où la guerre a été déclarée fini. Ses parents prennent soin de cette petite fille espiègle. Elle aime l’aventure et les chevaux. Dès son plus jeune âge, elle est prise sous l’aile de l’intrigante Maï-Lo, une femme caractérielle qui mène son monde à la baguette. Son entrainement façonne cette nouvelle apprentie pleine de volonté et d’endurance. Chaque épreuve la rapproche peu à peu de son rêve le plus fou, devenir elle aussi un jour maistre écuyer. Ces heures de durs labours à souffrir, à encaisser lui forgent son caractère et son avenir. Elea en grandissant devient une belle jeune femme. Sa première rencontre masculine éveille en elle des sensations étranges et toutes aussi chaleureuses. C’est lorsqu’elle rejoint le château ducal pour terminer sa formation, que la rencontre avec le séduisant chevalier Tuhr, qu’elle explore le désir. Découverte, leur liaison va soudainement s’arrêter et mettre en péril l’obtention du titre tant convoité par Eléa. Une fuite orchestrée plus tard et un adoubement avec le prince héritier Calh, la vie d’Elea semble sereine, entre l’amour des chevaux et la folle passion, il n’y a plus qu’un pas.

 

Lea Northmann m’ouvre les portes de son univers totalement incroyable. Un monde intrigant et intéressant. Un monde anéanti par la guerre et qui a réussi à se reconstruire à l’aide d’alliances entres les différents royaumes. J’ai beaucoup apprécié l’illustration le représentant au début du roman. Ce premier roman pose des bases essentielles pour que le lecteur ne se sente pas déstabiliser par les noms, etc. Elea est une héroïne très attachante d’abord par son innocence et puis par cette passion qu’elle a pour le monde équestre. L’autrice n’hésite pas à utiliser le jargon adéquat à cet univers qui m’est totalement inconnu. J’aurai apprécié avoir un lexique pour le comprendre davantage et mieux me familiariser. Tout au long de cet apprentissage Eléa rencontre de belles personnes où l’amitié sera le point central de leur relation. Le vieux maistre écuyer qui se rapproche le plus d’une père. La jeune palefrenière qui l’aide sans jugement dans tout ce qu’entreprend Eléa. Une belle relation fraternelle les lie. Et le vieux bibliothécaire (qui n’est pas si vieux que ça) qui l’aide à se sortir de sa mauvaise situation. Beaucoup d’hommes tombent sous le charme de la belle écuyère. Elle n’en joue pas du tout, heureusement. Car complot et jalousie ne sont loin guère d’elle. Eléa est curieuse de tout et plein de bonne volonté. Hargneuse et têtue, elle ne recule devant aucune difficulté. Le vieux roi Calh admire cette force qui émane de la jeune maistre écuyer et il croit fortement en son destin.

 

Eléa semble prédestiner à une vie magnifique et royale. J’espère que le seconde tome lui sera entièrement dédié pour en découvrir davantage.

 

Ce premier roman de l’autrice laisse présager de nouvelles aventures aussi aventureuses que érotiques. Effectivement, elle sème par ci par là des scènes à croquer qui font chauffer les joues ! La plume de Léa Northmann est addictive et envoutante. Elle manque cependant de maturité mais je suis persuadée que les prochains romans seront sensationnels.

 

Ce premier tome est un voyage épique où Eléa, jeune héroïne, est passionné par les chevaux et découvre l’amour.

 

#Esméralda

 

Je remercie Léa Northmann pour sa confiance et sa patience.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

 

 

… le portrait de Léa Northmann !

 

 

IMG_20180426_160220_117

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

AMISSEUM, tome 1 : Les Terres inconnues de Maes Larson.

 
[ FANTASY / YOUNG ADULT – 2018]
Éditions DE SAXUS – Collection Jeunesse
508 pages
Ma note : 4/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle

 

 
Le résumé :

 

La paix n’a jamais été aussi instable pour les cinq Grands Royaumes…
Trois amis, Adam, Isaac et Ryan, se réveillent dans un monde inconnu. Comment sont-ils arrivés là, et comment rentrer chez eux ? Le mystère est total.
Emmenés par des soldats au royaume de Mirabilis, ils découvrent qu’ils sont au centre d’une paix très fragile entre cinq grands royaumes. Le bienveillant roi Garamei les accueille chaleureusement, mais il semble cacher quelque chose.
Au royaume d’Elmeria, le souverain Klausmery reçoit des rapports sans équivoque : une menace plane au-dessus des couronnes, les alliances se délient et les complots se mettent en place.
La reine Astrid dans sa forteresse d’Heldgard compte bien profiter de la situation pour contester les forces dominantes et redorer le blason de sa famille.
Dans ces moments de doutes et de conspiration, un être obscur sème la mort et le chaos sur son passage. Et l’apparition soudaine des trois garçons ne fait que confirmer qu’un événement aux conséquences irréversibles est sur le point d’éclater.
Embarqués dans une quête incroyable malgré eux, Adam et ses amis devront se montrer courageux et patients pour survivre à cette périlleuse aventure afin de trouver les réponses à leurs questions.
Le début d’une incroyable saga fantasy !

 

4006c-mon2bavis2b1
 
J’ai découvert AMISSEUM, il y a déjà quelques mois de cela lorsqu’il était auto édité. La première ébauche présentait de nombreux points positifs mais aussi des négatifs. Je dois avouer que j’avais une peur bleu de me replonger dans les aventures de cette bande de copains et de donner un second avis mitigé. Et la surprise a été au rendez-vous et oups envolé l’angoisse. D’ailleurs j’ai félicité l’auteur pour le merveilleux travail accompli.

 

AMISSEUM c’est l’histoire extraordinaire de trois ados catapultés dans un monde inconnu, magique, fantastique et époustouflant. Un monde où les chevaliers prouvent leur force, un monde où la jolie princesse fait chaviré le cœur d’un des héros, un monde où secret et manipulation se terrent prêts à exploser au grand jour.

 

Adam, Isaac et Ryan, trois copains de toujours sont embarqués malgré eux dans une aventure sans nom. Une aventure qui les a porté aux confins d’un monde inconnu, enchanté. Lorsqu’ils se réveillent abasourdis par cet événement inexpliqué, la peur, l’inquiétude, la colère les submergent. Mais en tout adolescent intrépide qu’ils sont, ils décident de rallier le village qu’ils aperçoivent au loin. Effarés, ils découvrent un village rustique, des habitants habillés étrangement et aux regards soupçonneux. Ne faisant cas de ces derniers et n’écoutant que leur ventre criant famine, ils se dirigent vers la taverne pour un bon repas. Pensant trouver de l’aide, ce sont les ennuis qu’ils provoqueront à leur insu. Paniqués, leur fuite se termine dans une forêt singulière peuplée d’animaux tout aussi étranges qu’effrayants. Ainsi débute une aventure trépidante qui font les mener vers de nouveaux horizons où les enjeux cruciaux sont à peine dévoilés.

 

Adam, Isaac et Ryan sont très attachants. Chacun avec leur caractère qui se complète à merveille vont être mis à rude épreuve. Assaillis par les sentiments d’injustice, d’abandon, d’incompréhension et de colère, ils vont peu à peu être réconfortés par les enjeux de leur mission, par le roi Garamei et sa fille, la belle Aga, et les chevaliers aux facultés hallucinantes. Ils découvrent un monde hors norme avec sa propre histoire. Un monde palpitant, haut en couleurs, festif, joyeux et bon enfant. Un monde où le courage, la bravoure et la bonté sont salués. Si jusqu’à présent la paix régnait sur toutes ces terres, le vent du changement s’élève peu à peu et annonce le pire.

 

Ce premier tome pose les bases nécessaires à une saga qui irrémédiablement a tout pour subjuguer : un monde fantasy parfaitement maitrisé, une trame riche qui promet de nombreux rebondissements et des personnages attachants que j’ai vu évolué au fil des chapitres. Ce roman jeunesse regorge de scènes attendrissantes et de scènes où l’action est mise au centre. Bien évidemment certaines questions restent en suspens, mais j’avoue que ce premier tome est aussi addictif qu’hallucinant.

 

#Esméralda

 

Je remercie Maes Larson pour sa confiance et sa patience.
 

LES ROYAUMES DÉMONIAQUES, tome 1 : La Roche des Ages de Christopher Evrard.

 
[ DARK FANTASY – 2018 ]
392 pages
Ma note : 4,5/5 Mention « à découvrir »
Lien Kindle
Lu dans le cadre de MON MARATHON INDE de Janvier.

 
Le résumé :
« Mes erreurs sont tout ce qu’il me reste. » – Ciwen. L’horreur et la violence côtoient la féerie et la beauté. La magie et les combats forgent la réalité au jour le jour. Tandis que les légendes et mythes résonnent dans l’inconscient collectif comme des promesses d’un jour meilleur, telle la mystique Roche Des Âges que Ciwen, un mage de foudre, recherche désespérément.Dans une existence où le macabre est un lot quotidien… Quel est le sens de la vie ? Quelle signification donner à des concepts comme l’amour et la haine, ou la guerre et la paix ? Comment les définir, et les dépasser ?Tant d’éternelles énigmes qui se posent à chaque instant, depuis la nuit des temps.Les réponses apparaissent toujours dans le noir, telles des lucioles fuyantes…
 

 
Mon avis :
Bienvenue dans un monde qui ne laisse pas place à l’erreur. La survie est l’ultime atout pour évoluer dans un monde cruel où la magie et autre règnent en maître. Un monde intransigeant et impitoyable où le moindre faux pas déclenche l’apocalypse. Un monde dur et intraitable fait de magiciens, de mages, d’alchimistes fous, de créatures horribles, de géants, d’elfes, de trolls, de fées, d’ondins, de lycanthropes et de Ciwen.

 

Ciwen a l’allure nonchalante. Au premier abord tu n’as pas du tout envie de tailler une bavette avec. Grand solitaire et taciturne, son regard à tout pour te pétrifier sur place. Ciwem et atypique et extraordinaire. Ciwen est un homme singulier auréolé d’un grand et puissant mystère. Ciwen est attachant pour ses aspirations et cette tendre naïveté mais qui est loin de le rendre bête. Ce guerrier-mage parcours les terres sauvages et inhospitalières depuis de nombreuses années. Une errance symbolique comme si il cherchait qui il est. Une quête personnelle qui porte peu à peu ces fruits. Mais derrière ses pas se cachent aussi une certaine fuite. Celle qui est provoquée par les regards des autres. Ciwen est un sauvage pur et dur. Un loup solitaire avec un cœur qui ne demande qu’à s’ouvrir et s’épancher.

 

Errant de routes en route, se documentant de ville en ville, il finit par atteindre son but ultime, La Roche des Ages. Enfin tout se passer pour le mieux au milieu des combats, du sang et de la magie, quand la mystérieuse, têtue et manipulatrice ondine, Olivia se met en travers de son chemin. Et voilà que tout part en vrille, en cacahouète …

 

La Roche des Ages aurait-elle sonné  le glas de ce monde ?

 

Le premier roman de Christopher Evrard est juste une pure merveille. Il va s’en dire que son histoire est intense, exigeante et sanglante à souhait. Si t’aimes les histoires de cet acabit alors je peux te dire que tu trouveras ton compte. Le monde créé est tellement impressionnant. Les enjeux sont si considérables. Les personnages sont si intenses. De la dark fantasy comme je l’aime avec ses scènes cruelles, ses rebondissements qui entraînent la violence, des créatures effrayantes. Ajoute à tout cela un brin de magie et un soupçon de complot machiavélique et un personnage atypique et le résultat est carrément à la hauteur de mes espérances. Et le petit bonus ce sont scènes attendrissantes et touchantes.

 

Ce premier tome pose les bases d’un monde subjuguant, de personnages multiples et complexes et le début d’une trame hautement addictive et où le suspense règne en maître. De sa plume habille, Christopher Evrard, m’a plongée avec délice dans le chaos de son imagination fertile et surtout m’a laissée sur ma faim. Si le final nous laisse percevoir les enjeux à venir, difficile de pas en vouloir plus dès maintenant. Et la suite laisse prévoir de nombreux rebondissements et catastrophes en tout genre.

 

Je finis par parler des magnifiques illustrations qui fleurissent ici et là au gré des pages et subliment un roman qui en jette tout simplement.

 

#Esméralda

Je remercie Christopher Evrard pour sa confiance et sa patience.

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Découvre l’univers de Christopher Evrard sur son site.

Christopher Evrard et les Plumes Indépendantes.

Découvre l’avis complet de Wolkaiw !

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

IMG_20180426_160220_117