Oser t’aimer de Emilia.

 

 

51di57fOisL

 

 

 

 

[ROMANCE F/F Young Adult – Nouveauté 2017 ]

(A paraître le 2 octobre)

Éditions DreamCatcher

Service presse

 

 

 

 

 

Je remercie les éditions DreamCatcher pour leur confiance.

 


 

Résumé :

Décider de révéler son homosexualité à ses parents et se retrouver à la porte de chez elle. Voilà ce qui arrive à Heather, dix-neuf ans.

Sa route va croiser celle d’Ava qui cherche quelqu’un pour emménager avec elle.

Ava sent qu’Heather ne la laisse pas indifférente et sera plus qu’une locataire.

Comment gérer toutes ces nouvelles sensations qu’elle ignorait ? Comment oser ce que les autres ont dû mal à accepter ? Pour avancer, elles vont devoir se protéger, en prenant tout simplement le risque d’aimer…

 


 

Mon avis :

« Oser t’aimer » est une histoire tendre et porteuse de sens. C’est une histoire qui a su fendre mon petit cœur. Tout y est subtil, mélancolique. Un univers où se mélangent le pouvoir des mots à ceux des caresses. Un histoire où chaque baiser est une preuve que l’amour peut être pur quelque soit les choix.

Heather est une jeune femme fougueuse, au tempérament de guerrière. Elle ne fait pas fi de son orientation sexuelle. Elle assume pleinement et pour le coup elle se retrouve jeter de chez ses parents. Après quelques jours de déconvenues, elle répond à une annonce pour une colocation. C’est ainsi qu’elle fait la connaissance d’Ava.

Ava est une jeune fille très introvertie. Discrète de nature, elle n’aime pas s’afficher et surtout moins être le sujet des ragots incessants qui font le quotidien des journées remplies des lycéens. Amoureuse et en couple avec Justin, elle pense avoir trouver sa route et son âme sœur. Mais c’est sans compter sur la présence tonitruante d’Heather qui vient bouleverser son quotidien dès plus banal.

La cohabitation se déroule pour le mieux, mais le lecteur sent parfaitement qu’il suffirait d’une étincelle pour que cette pseudo amitié prend une tournure bien différente. Emilia, l’auteure, va jouer avec ses personnages. Lentement et insidieusement, l’espoir d’un regard ou autre, va mettre à rude épreuve les sentiments d’Heather et d’Ava. Un jeu de séduction va débuter, tout d’abord muet puis de plus en plus prononcé. J’ai adoré être spectatrice de ces premiers émois. Rien n’est rapide. Tout va au rythme lent d’une balade et j’avoue que la plume de l’auteure est y pour beaucoup. D’une sensualité exquise, d’une tendresse charmante et d’un respect déconcertant, elle nous plonge dans les méandres d’un amour interdit encore au jour d’aujourd’hui.

Cette romance est inscrite également dans un contexte familial très tendu que ce soit du côté d’Ava ou d’Heather. D’autres péripéties viennent parachever l’histoire.

« Oser t’aimer » est porteuse de liberté ! Un hurlement qui vient du fond des entrailles pour combattre toujours et encore ces préjugés dégradants, incessants et inexplicables.

Cette romance est juste magnifique !

Je frôle le coup de cœur ! J’ai trouvé que certains points nécessitaient davantage de développement ( c’est vrai je suis parfois exigeante, mais lorsqu’on voit le potentiel qui se cache, je ne peux que le dire ) !

Petite note particulière : un gros coup de cœur pour la première de couverture et la mise en page !

 

liens-utiles

 

Vers le site de la maison d’édition !

Publicités

Maryse #2 de Flore Avelin.

 

 

[ROMANCE F/F – 2016 ]

BoD – Auto-édition

Service presse

 

Je remercie chaleureusement Flore Avelin pour sa confiance !

 


 

Résumé :

Sioban et Maryse se sont trouvées, retrouvées, dix ans après cette année au collège. Ce collège où Maryse enseignait et enseigne toujours. Ce collège où Sioban fut élève.
Il aurait pu être leur unique lien, mais c’était sans compter sur le hasard qui venait de les rassembler.
Les semaines ont filé depuis le soir de leurs retrouvailles, leur relation a évolué, bien plus qu’elles n’auraient pensé.
Ce changement est-il une bonne ou une mauvaise chose ?
Maryse boit toujours, toujours trop. Pourtant, lentement, elle semble pouvoir retrouver la femme qu’elle était jadis.
Sioban, elle, essaye de se convaincre que sa vie n’a pas changé. Mais lorsque votre univers se trouve à ce point bouleversé, pouvez-vous réellement espérer vivre comme par le passé ?
Elles le savent désormais, cette pente glissante, sur laquelle elles se sont engagées, les changera à jamais. Laquelle sauvera l’autre et surtout, jusqu’où pourront-elles aller avant de ne plus rien contrôler ?

 


 

Mon avis :

Ce second tome nous immerge dans le côté obscur des sentiments. Cette relation devient ambigüe. Des mots lourds de sens sont dits, notamment venant de la part de Maryse. Mais Sioban n’y accorde pas toute son attention. Elle les ignore consciencieusement, les refoulant dans la partie « je ne veux pas y prendre garde ». Dans ce second volet Maryse prend un temps soit peu le dessus sur Sioban. On note cette petite prise de pouvoir où elle s’affirme davantage en tant que femme avec ses désirs. Du coup Sioban est fortement contre carrée dans son plan que l’on voit s’effriter au fil des pages. Elle doute d’elle même. De tout. De ce qu’elle pressent. De ce qu’elle croit bon ou mauvais pour elle : sa vie en société, le regard des autres et les préjugés. Mais les barrières érigées sont faites à un moment donné pour se disloquer et Sioban va devoir faire face à l’inconnu !

Ce second tome se veut mélodramatique ! Un combat difficile entre deux femmes fragiles qui se découvrent et qui apprennent à aimer. Leur attachement est puissant et destructeur. Le monde de Sioban s’écroule pour mieux se rebâtir alors qu’à contrario celui de Maryse renait de ces cendres avec tout de même plusieurs aléas.

Une fois de plus, je suis admirative de la plume de Flore Avelin qui arrive à exprimer tout un panel d’émotions : la joie, la peine, la haine, la peur, l’espoir et surtout l’amour. Ce dernier est puissant mais surtout mal compris et inadmissible aux yeux de la société. Sioban voit son entourage lui tourner petit à petit, le dos, la rejetant pour des raisons qu’elle ne cautionne pas.

L’atmosphère dans le premier tome se voulait optimiste alors que dans le second paradoxalement il se veut pessimiste. Un contraste qui cautionne parfaitement l’évolution des personnages.

Cette duologie dégage une volupté sentimentale très puissante. On ressent énormément car l’auteure arrive aisément à nous imprégner la passion émergeant de ses personnages. La délicatesse et la poésie des mots m’ont touchées !

La fin est juste magnifique !!

Une fois de plus j’ai été enchantée !

 

A plusieurs reprise, je tentai de l’embrasser, mais elle se dérobait à chaque fois riant. La voir rire dans ces moments-là m’était aussi agréable que de sentir sa peau contre la mienne. Je savourais et chérissais ces instants rien qu’à nous, ces instants où elle semblait indéniablement plus libre. J’avais l’arrogance de croire plus heureuse aussi. Quand nous arrivâmes enfin dans sa chambre, je claquai brusquement la porte derrière nous. La saisissant par la taille, je la poussai vers le lit, tentant à nouveau de l’embrasser. Elle se laissa faire cette fois et me rendit mon baiser avec plus d’intensité qu’elle ne l’avait jamais fais auparavant.

 

 

liens-utiles

 

Mon avis sur le premier tome !!

La page Facebook de Flore Avelin !

 

 

 

Maryse #1 de FLore Avelin

 

[ROMANCE F/F – 2016 ]

BoD / Auto-édition

Service presse

 

Je remercie Flore Avelin pour sa confiance.

 


 

Résumé :

Sioban a vingt-quatre ans. Elle est libraire, heureuse, indépendante. Elle a une famille aimante, des amis géniaux et un compagnon. Il est d’ailleurs son seul problème. Il aurait été parfait s’il n’était pas parti vivre en Alsace, supposant qu’elle quitterait tout pour le rejoindre.

Maryse quant à elle a environ cinquante ans. Elle est dépressive, alcoolique, instable. Elle n’est devenue que l’ombre d’elle-même. C’était pourtant une belle femme jadis, sensible et intelligente. Elle enseigne le français et l’Histoire dans un collège. Et elle continuera sans doute cette vie si elle ne se fait pas renvoyer avant, à force d’arriver ivre.

Elles n’ont qu’un point commun. Ce collège où Sioban était élève, dix ans plus tôt. Où elles se sont connues le temps d’une année sans plus jamais se revoir.

Jusqu’à ce soir d’octobre où leurs chemins se rencontrent à nouveau. Sioban ne restera pas insensible face au désarroi de cette femme. Et bientôt, leurs liens naissants les entraîneront sur une pente glissante dont aucune ne pourra repartir inchangée. Laquelle sauvera l’autre et surtout, jusqu’où pourront-elles aller avant de ne plus rien contrôler ?

 


 

Mon avis :

J’ai découvert la plume de Flore Avelin avec son tout premier roman « j’avais pensé envoyer des fleurs ». Un véritable coup de cœur ! Je me replonge donc avec curiosité dans cette nouvelle romance F/F.

Sioban est une jeune femme qui a tout pour être heureuse. Entourée de ses deux meilleurs amis et de son amoureux, elle vit dans la tranquillité la plus totale. Déterminée, attachante, minutieuse, adorable, travailleuse, tout un tas de qualités qui la rend aussi belle qu’une pierre précieuse. Mais ce qu’il la caractérise le plus c’est l’empathie. Elle est la bonne samaritaine. Elle se soucie de ses proches, elle écoute patiemment, elle propose des solutions judicieuses. Elle panse les plaies des hommes et des femmes qui croisent sa route. Et il en est une qui va bouleverser sa vie.

Une rencontre fortuite qui l’a replonge dans son passé en tant que collégienne. Elle était son professeur. Son mal être la transperce littéralement et Sioban se met en tête de l’aider. Leur relation est difficile au début. Entre doute, dégout, peur et haine de soi, leur approche est lente et semée d’embûches. Un parcours du combattant que Sioban va contourner pour se rapprocher inéluctablement de Maryse. Cette femme est anéantie par son passé douloureux et déchirant. Trouvant le refuge et l’abandon dans l’alcool, la désocialisation s’opère insidieusement.

J’ai été touchée par les traits psychologiques des personnages : l’une ténébreuse et l’autre lumineuse. Un paradoxe qui fait son effet et qui les rend d’une fragilité exquise. Leur force va naître, au fil des jours, de cette relation ambiguë. Une relation où l’inconnu prend une place inattendue et qui s’exprime par l’action des cinq sens. Une éducation sentimentale et charnelle ! Les mots sont tus, mais ce qui doit advenir va les anéantir.

Une fois de plus j’ai été subjuguée par Fore Avelin. Sa plume est d’une douceur merveilleuse. Elle nous fait ressentir toutes les émotions contradictoires de ses personnages. Elle nous insuffle leurs peurs, leurs doutes et leurs espoirs. Elle traite des thèmes durs : la perception de l’homosexualité dans la société, la dépendance à l’alcool, la souffrance dans l’abandon de soi, le regard des autres, les rumeurs. Ces sujets donnent une dimension cruelle à cette romance.

« Maryse » est la rencontre de deux femmes qui vont mutuellement se chercher dans leurs yeux, dans leurs baisers sensuels et dans leurs caresses. Muettement, elles se domptent et cherchent une certaine rédemption.

A découvrir absolument ! Et idéal pour débuter et découvrir la romance FF !

 

liens-utiles

 

Lien vers la page Facebook de Flore Avelin !

 

 

 

 

Wild heart de Lily Haime.

 

[ROMANCE M/M – 2016]

MILADY Romance

Lecture personnelle

 


 

Résumé :

« Es-tu en colère Gabriel ? »

Cette question, le docteur Grant la lui a posée pendant trois ans, à chaque début de séance, durant toute sa détention au centre correctionnel de Red Wing. Quand Gabriel en sort, elle reste dans sa tête comme un disque rayé.

Bien sûr qu’il est en colère, il l’a toujours été – et il l’était surtout au lycée, où il voyait Vicky, ce garçon un peu trop souriant, un peu trop heureux. Ce garçon aux habits colorés, aux yeux gris, et qui semblait le regarder différemment. Un jour, Gabriel l’a poussé un peu trop fort. L’instant d’après, Vicky gisait au bas d’un escalier, sa jambe brisée. Handicapé, à jamais…

Depuis qu’il est sorti du centre correctionnel, Gabriel essaie de refaire sa vie. De travailler dans un garage. De renouer des liens avec sa sœur. Il écrit des lettres, aussi, des lettres d’excuse qu’il n’envoie jamais. Il se bat pour trouver un certain équilibre et contrôler cette rage qui le dévore… jusqu’au jour où, par hasard, sa route recroise celle de Vicky.

 


 

Mon avis :

La grande surprise de cette été, c’est bien celle-ci !!

Ebook acquis pendant la #GrandeOP, je bénis les dieux de Milady et Bragelonne pour cette opération qui a tendance à remplir ma Kindle de jolies et belles lectures.

Pour la petite anecdote, je ne m’attendais pas du tout à une romance M/M. Il faut dire que le synopsis ne révèle absolument rien du tout et surtout il est trompeur.  Et c’est donc sur cette surprise que j’ai débuté ma lecture et ce n’est pas pour m’en déplaire. Et puis ceci faisait un certain temps que je n’en avais pas lu ! J’adore les romances M/M : la sensibilité, l’expression des sentiments ne sont pas les mêmes et l’approche du romantisme n’égale pas la « normalité ». Vous l’avez certainement compris j’apprécie énormément ce genre de lecture.

Gabriel est ce qu’on appelle une victime de son héritage familiale. Fils de trafiquant en tout genre et d’un des barreaux du grand banditisme, Gabriel a grandit à coup de coups de poings et a appris à ne pas trembler devant le sang. Formaté pour succéder à son père, Gabriel ne sait rien de ce que sont les sentiments et l’amour, sa mère l’ayant abandonné petit. Jusqu’au jour où son père est emprisonné et assassiné, il se retrouve chez sa sœur ainée en couple. Elle va lui inculquer avec douceur les bonnes manières, mais ses gestes d’affections ne l’atteignent que trop peu cet enfant désillusionné. Les années filent, collège, lycée et le premier regard, celui de Vicky jeune homme atypique qui aime s’afficher et ne doute à aucun moment de son homosexualité. Des petits regards, viennent les petites moqueries pour se faire remarquer jusqu’au geste fatidique : Gabriel pousse Vicky dans les escaliers et s’en va à maison de corrections.

Si ce n’était que de moi je vous raconterai toute l’histoire. C’est dur de ne pas tout vous dévoiler : ce livre est tellement fabuleux ! ( Allez je reprend mes esprits pour continuer).

A sa sortie, Gabriel est toujours autant en colère : de ce qu’il est, de ce qu’il a fait, ne de pas trouver sa place au sein de sa famille, de la société. Il se sent tel un rébus, n’attendant que le moment fatidique pour retomber dans ses plus bas instincts. Sa sœur toujours présente, lui trouve un boulot de mécanicien dans un garage d’un amis. Il est recruté pour des combats clandestins et croise à nouveau Vicky.

 Et à partir de ce moment commence un véritable combat : contre lui même essentiellement, contre tout accessoirement ! Une épopée bouleversante à la découverte des sentiments ! Un apprentissage à la rigueur des coups de poings donnés : accepter le passé sans qu’il détruise le futur, accepter ses sentiments, accepter ce qu’il est en tant qu’homme, accepter que si la vie se joue de nous, on trouve en chacun de nous les pansements pour apaiser nos blessures et accepter que recevoir de l’aides n’est pas une preuve de faiblesse.

La psychologie des personnages est juste époustouflante !

C’est une histoire d’une seconde chance…c’est une histoire bouleversante en tout point, touchante, enivrante.

Les émotions sont amplifiées par une plume extraordinaire : rude, apaisante, sentimentaliste, sauvage et poétique. Un mélange explosif pour une lecture émouvante : du début jusqu’au point final.

C’EST LE LIVRE QUE VOUS DEVEZ ABSOLUMENT DECOUVRIR !

 

Si vous l’avez déjà lu ou que vous voulez d’autres précisions, n’hésitez pas en venir en parler 🙂 !

liens-utiles

 

Vers le site de Milady !

Vers la page facebook de l’auteure !