LA CONJURATION D’UN VIKING de Anna Lyra.

[ ROMANCE HISTORIQUE – Nouveauté 2019]
Tome 3/3 – Trilogie « Viking »
Éditions HARLEQUIN – Collection Victoria
448 pages
Ma note : 5/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle
 
Le résumé :
Royaume de Sogn, actuelle Norvège, l’an 845
Trahie ! Alfie est traversée de sentiments contradictoires depuis qu’elle sait que Sven lui ment : rage, révulsion, désespoir… Ce Viking au passé trouble, pour qui elle a pris des risques en dupant les autorités et qu’elle a recueilli dans leur ferme avec tant de bonté, l’a poignardée sans vergogne. Elle sait désormais qu’elle ne peut plus se fier à cet homme tatoué, malgré le désir latent qui la consume. Doit-elle pour autant le chasser au loin alors que la saison froide a déjà recouvert de son manteau blanc toute la Norvège ? Ou taire ce que ses visions lui ont appris du passé de Sven, pour qu’il continue à protéger les siens contre les troupes pillardes du terrible Halfdan le Noir ? 
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Dernier opus de la trilogie « Viking » de Anna Lyra, il a totalement ravi mon cœur. Pour information, sache que les tomes peuvent se lire indépendamment même si au fil des livres tu retrouveras forcément plus au moins les mêmes personnages. Pour ma part, je n’ai toujours pas lu le premier tome, cela n’a en rien entaché la compréhension du fil conducteur.

 

Sven court derrière son passé. Un passé incommodant qui cache bien de sombres secrets. Sven est un viking, un guerrier certainement, tatoué, qui doit se dépatouiller avec un sortilège qui ne lui laisse guère de répit. Sur ces terres inconnues, il tente d’échapper à des hommes portés par un colère noire. Il court littéralement pour sauver ses fesses et se retrouve à quémander la charité à la petite Alfie en échange de services pour l’hiver qui arrive. Sven est soulagé de se trouver un toit sur la tête en attendant que sa mésaventure soit résolue. Il découvre un monde de dur labeur. Une ferme où il fait bon vivre et dirigée par une main de maître par la husfreyja. Le froid envahit rapidement les terres, poussant Sven à se poser de nouvelles questions sur lui et son passé. Une nouvelle menace s’approche et met en péril la maisonnée. Sortilège et dangers n’ont jamais fait bon ménage, et quand les forces se déchaînent, il est vite évident qu’il faut mieux passer son chemin, car quand le grand Tatoué se réveille, il ne jure que par une seule chose, Elle.

 

La petite Alfie, n’a rien d’une petite. Apparence trompeuse plus ou moins par nécessité, Alfie a déjà connu une terrible vie. Une vie de violences et d’injures. Une vie d’humiliation qu’elle a aussitôt rejetée. Uns situation méprisante qu’il la place directement aux côtés des esclaves. Elle fait selon le bon vouloir de sa mère qui sous ses airs implacables et durs, l’adore plus que tout. Alfie n’est pas une femme ordinaire, elle a des dons qu’elle utilise avec parcimonie et délicatesse. Alors lorsqu’elle aperçoit l’homme de ses rêves, Sven, elle sait ce qu’elle doit faire et se laisse guider par ses rêves. Elle ne pensait jamais ressentir des émotions provoquées par une autre homme. Elle n’aurait jamais cru que l’amour pouvait renaître des cendres. Elle en espérait pas tant. Pourtant l’évidence est là et les terribles épreuves qu’ils affronteront ensemble, les porteront à la porte des désillusions.

 

J’adore ce qu’Anna Lyra écrit. On est vraiment loin de la romance historique caricaturale avec le beau viking tatoué qui défie les Dieux et enlève la femme pour la faire sienne. On est loin des clichés ambulants et sanguinaires. Tout au contraire, LA CONJURATION D’UN VIKING est une romance historique inscrite dans une réalité documentée. Dans ce tome ci, Anna Lyra dépeint la vie familiale, la vie paysanne, la ferme, les lois qui régissent ce monde et, bien plus encore, la dimension religion a une place prédominante. La romance est jalonnée par de minutieux détails qui confèrent un décor réaliste et impressionnant. L’atmosphère s’adapte aux personnalités des personnages surtout lorsque l’aspect divinatoire est présent. C’est tout ce que j’adore découvrir dans les romans historique qu’ils soient romances ou documents. J’aime beaucoup ce côté instructif tout en prenant du plaisir à lire et découvrir un univers qui n’est plus du tout accessible. Anna Lyra s’est beaucoup documentée et en fait profité son lecteur. J’ai vraiment été accaparée par cette histoire, son univers intrigant et ses personnages qui n’ont rien de lisse. Une immersion agréable portée par une plume qui sait vous prendre par les émotions. Une romance aussi pétillante que glaciale. Une romance aussi magnifique qu’éprouvante. Une romance aussi sensuelle qu’irrésistible.

 

A découvrir sans aucun doute ! Et pour ma part, dès que je peux je me lance dans la lecture du premier tome.

 

∞ EXTRAIT ∞

Sven se leva. Il la dominait de toute sa taille mais paraissait attendre quelque chose de sa part. Un encouragement pour le travail restant ? Un signal de départ ?
Alfie s’était méprise. Il lui tendit la main, la remit sur ses pieds et lui demanda si …
Quoi ?
-Tu retrouveras ton chemin jusque chez toi ? Ta mère m’en voudrait beaucoup si tu te perdais en route. Je peux t’accompagner un peu, si tu veux, ou alors tu peux attendre que j’aie fini et tu monteras sur le mulet pour rentrer.
Le feu de la colère embrasa ses veines. Pourtant Alfie se sentait glacée de l’intérieur.
Il la prenait décidément pour une enfant ! Elle allait le détromper, et sans plus tarder. Les dents serrées, elle plongea son regard furieux dans le sien.
-Tu as vraiment de la bouse de vache dans les yeux, Sven. Coupe ton bois, et sois à l’heure pour le repas ! Si tu n’es pas rentré à la tombée de la nuit, j’enverrai Strutir te chercher et je te préviens : il est dressé pour mordre les baquillir.
 
Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… Le site des éditions Harlequin.

… le site de Anna Lyra.

… Mon avis sur le tome 2 (et je n’ai pas encore lu le tome 1…).

Pudeur et Impudence de Laura Lee Guhrke.

[ ROMANCE HISTORIQUE – Nouveauté 2019 ]
Saga Les Presses du Cœur – tome 2/2
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Marie Pascal
Éditions HARLEQUIN – Collection Victoria
423 pages
Ma note : 4/5
Lien Kindle
 
Le résumé :
Elles ont fait de l’indépendance un devoir, jusqu’à ce que le destin les contrarie…
Londres, XIXe siècle
« Retirez cet article du journal ou je révèle votre identité. » Sans détour, Rex Pierpont, le séduisant vicomte de Galbraith, ose menacer Clara dans les bureaux du Weekly Gazette où elle remplace tant bien que mal sa sœur. Plutôt mal à en juger par la fureur qui irradie le regard du vicomte. Et si tenir tête à cet homme n’est pas une idée déplaisante, Clara sait qu’elle lui a pourtant causé du tort en divulguant les scandaleux secrets de leur conversation intime, lors du bal de la veille. C’est alors qu’une idée séduisante germe dans son esprit : proposer au vicomte un marché qu’il ne sera pas en mesure de refuser… 

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 
La belle Clara introvertie, se trouve fort démunie lorsque sa sœur va convoler avec son bel amoureux. Diriger un journal n’a jamais été son but et encore moins celui de manier la plume. Ne voulant pas décevoir sa grande sœur qui jusqu’à présent s’est pliée en quatre, elle prend sur elle et tente de mener à bien ses nouvelles responsabilités. La belle Clara n’est pas une grande farouche. Timide, elle n’ose pas se mettre en avant et réaliser son grand rêve : un beau mariage et de nombreux enfants. Alors qu’elle parcourt les bals de la Saison, les prétendants se font rare. Le grand Monde ne se montre point compatissant et ne semble pas vouloir lui attribuer une place. Clara n’a jamais été aussi tendue face à cet univers. Entre les bals, le journal et sa quête du futur idéal, Clara perd pied. Se réfugiant dans un salon de thé pour trouver le calme nécessaire pour faire le tri parmi touts ces états d’âme, Clara va l’apercevoir. Si elle craque complètement pour sa prestance elle le hait tout autant face à l’arrogance de ses mots pitoyables.

 

Lui, Rex Pierpont, vicomte de Galbraith est le célibataire le plus couru de Londres. Frasques et rumeurs font de lui un homme tout aussi détestable qu’attirant. Rex est un homme qui tient à sa liberté. Les femmes, les jeux, les bals, l’alcool sont ses plaisirs. Coureur de jupon insatiable, la belle Clara va pourtant déstabiliser ses règles. Ouvrant les portes de son intimité, Clara va bousculer ses idées. Si l’amitié qu’ils éprouvent l’un pour l’autre est sincère, l’amour aura t-il toutes ses chances de s’épanouir librement et passionnément ?

 

Un deal, un homme et une femme, qui vaincra ?

 

Ce second tome se veut littéralement à l’opposé du premier. Clara est une femme ancrée dans les mœurs de l’époque : un beau mariage, un beau parti et des enfants. S’épanouir au sein de la famille est le but qu’elle s’est fixée. Alors que Rex est un homme libre qui ne veut absolument pas s’attacher à quiconque. Au fil des chapitres, les révélations expliquent les comportements de chaque personnage. J’ai beaucoup apprécié l’alchimie qui se dégage de ce duo improbable. L’aspect historique est un peu plus mis en avant dans ce tome. L’univers des bals de la Saison est époustouflant. Des décors grandioses qui donnent envie de rêver. Des balades charmantes. Tout se passe dans une lenteur appréciable qui laisse entrevoir de nombreuses possibilités. Il n’y a pas d’urgence alors que le premier tome est plus dans la précipitation. Les émotions montent crescendo jusqu’à ce point de rupture les amenant à faire des choix. J’ai une nette préférence pour ce tome. Il me semble plus aboutie. Les personnages sont attachants et cette folle aventure qu’ils vivent est délectable.

 

J’ai vraiment passé un super moment avec cette duologie : des personnages aux antipodes, des décors sublimes et des sentiments qui trouvent difficilement leur place dans une époque régie par de nombreuses règles. A découvrir sans aucun doute.

 

Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… les site des éditions Harlequin.

… mon avis sur le tome 1 (clique sur l’image).

 

ORGUEIL ET SENTIMENTS de Laura Lee Guhrke.

 
[ROMANCE HISTORIQUE – 2018]
Les presses du cœur – Tome 1/2
Traduit de l’anglais par Marie Pascal
Éditions HARLEQUIN- Collection Victoria
Ma note : 3,5/5
Lien Kindle
 
Le résumé :
Elles ont fait de l’indépendance un devoir, jusqu’à ce que le destin les contrarie…
Fière, libre et surtout indépendante : Irene Deverill tient plus que tout à son métier et ne se laisse dicter sa conduite par personne. Sous le nom d’emprunt de Lady TrueLove, elle conseille les cœurs égarés dans la chronique sentimentale qu’elle rédige. Aussi se refuse-t-elle à obéir à l’un de ses détracteurs, Henry Cavanaugh, duc de Tonquil, lorsqu’il exige qu’elle oriente sa mère vers un prétendant de son choix. Cet insupportable arrogant pense-t-il pouvoir lui imposer quoi que ce soit ? Pour qui se prend-il ? Sans doute pour l’odieux malotru qui vient de racheter son journal pour la faire plier : celui qui tient désormais son destin entre ses mains…
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Direction Londres en 1892, un temps où les femmes devaient obéissance à leur père et puis à leur mari. Un temps où elles ne pouvaient guère s’exprimer et encore moins diriger un journal. Un temps où les classes sociales ne pouvaient pas se mélanger. Les mariages de complaisance étaient denrée rare surtout dans la haute société anglaise. Un monde majoritairement patriarcal que Lady Truelove met à mal dans ses rubriques. Une idéaliste romantique qui n’hésite pas à brandir le poing et à abattre les jougs. Derrière se pseudonyme se cache une femme au caractère bien trempé avec des idées et valeurs morales bien ancrées dans une réalité qui ne leur laisse guère de place. Irene Deverill n’est pas une femme facilement manipulable et encore moins qui se laisse amadouer. Soucieuse de réussite au sein du journal transmis depuis des générations, elle innove avec des rubriques sarcastiques sur la société londonienne ou fait affront avec la rubrique « lettre du cœur ». Journal moderne qui a autant de détracteurs que d’admirateurs. Son dernier journal a mis à mal la famille du Duc de Tonquil, et ce dernier demande réparation. Une confrontation démesurée face à une situation que je ne peux que qualifier de romantique.
Le Duc et sa famille voient de mauvais augure les conseils prodigués par Lady Truelove et cette dernière se voit dans l’obligation et contre son grès de réparer une faute qu’elle ne considère pas comme telle. Mais Lady Truelove n’a pas dit son dernier mot et l’arrogant Duc de Tonquil aussi puissant est-il devra subir les foudres d’une invitée pas commode.

 

« Orgueil et sentiments » est une belle romance historique a dévoré entre deux lectures bien plus conséquentes. Une atmosphère d’un autre temps régi par des codes strictes où le moindre faux pas peut être dramatique. La plume de Laura Lee Guhrke est une petite merveille par laquelle je me suis laissée envoûter. Elle met l’accent sur la personnalité de chaque personnage et dépeint avec passion ce monde qui m’est inconnu. Les détails historiques sont rares mais le portrait fait de la haute société londonienne est suffisant pour découvrir quelques éléments. Pour la curieuse que je suis, je regrette toutefois qu’il n’est pas pas davantage de détails. J’ai beaucoup apprécié le contexte dans lequel évolue les personnages. Un conteste où les paradoxes sont mis en avant et où les affrontements sont nombreux. La romance évolue à son rythme et prend le temps de se mettre en place. Une histoire d’amour simple mais qui mérite vraiment le détour.

 

Ce premier tome de la duologie LES PRESSES DU CŒUR est une belle découverte au cours de laquelle j’ai pris beaucoup de plaisir. Une lecture qui m’a absorbée.

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions Harlequin.

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

LORD OF EGYPT : Le ciel de Nout de Ena Fitzbel.

[ ROMANCE HISTORIQUE ÉROTIQUE – Nouveauté 2019 ]

Éditions ALBIN MICHEL – Collection MA NEXT ROMANCE

306 pages

Ma note : 4/5

Lien Kindle

 
Le résumé :
Ariane Cravendish n’est plus la discrète et flegmatique aristocrate anglaise que Lord Timothy Fentington a connue. Travestie en homme, bravant les interdits que cette fin de XIXe siècle lui impose, elle débarque en Égypte pour rapatrier son frère Adonis, un archéologue très gravement malade. C’est alors qu’elle retrouve Timothy, égyptologue et séducteur toujours aussi peu soucieux des conventions.
Submergée d’émotions contradictoires, la belle rousse de 29 ans découvre tout à la fois les mystères de l’Égypte et les plaisirs sensuels avec celui dont elle fera son amant. Pendant ce temps, Nout, la nymphe de l’ancienne Égypte, et son scarabée bleu défient les lois du temps et envoûtent les hommes ! Adonis est l’une de ses proies. Parviendra-t-il à comprendre ce qu’elle cherche ? Sa survie en dépend.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Direction l’Égypte, fin du XIXe siècle, où cet ancien pays majestueux révèle peu à peu ses secrets. Pays en ébullition où archéologues de toutes nationalités ne rechignent pas à la tâche de trouver des trésors. Roches, sables et soleil, un cocktail éprouvant où la folie et la convoitise gagnent peu à peu les hommes.

 

En ces temps perdus où les femmes issues de la haute société anglaise ne pouvaient pas quitter leur foyer pour une escapade en solitaire, Ariane Cravendish n’a que faire des ragots qui fleurissent ici et là. Femme célibataire (une aberration à cette époque), gère toute seule le domaine anglais appartenant à son père. Suite à de mauvaises nouvelles, elle décide de braver tous les aprioris et de prendre la mer pour rejoindre son frère en Égypte. Pantalon, chemisier, cheveux remontés et cachés par un chapeau, la voici déguisée en homme par obligation. Point de remontrances, de regards outrés et des visages interloqués, ce déguisement lui permet de voyager aisément. Ce long périple, se terminant, elle découvre un lieu intrigant et chargé de mystère : une pyramide au loin, un port où règne une ambiance démesurée et un grand bateau. Ravie enfin de retrouver son grand frère pour lui faire entendre raison, elle rencontre un homme amoindri tenant le lit et le séducteur de ces dames, Timothy Fentington. Vieille connaissance qui ne lui a pas laissé un bon souvenir, elle s’accommode de cet homme impossible.

 

Rien ne prédestiner Ariane à vivre une telle aventure. Mystère, secret, magie, amour et passion seront au rendez-vous, pour un périple qui révélera la femme qui se cache en elle.

 

Ena Fitzbel signe une romance historique et érotique de toute beauté. J’ai beaucoup apprécié la force que dégage Ariane. Une héroïne qui ne fait pas cas de la condition féminine voulue par les hommes. Même si elle craint les qu’en-dira-t-on, elle ose ce que peu n’oserait. Une volonté farouche à détruire cette ignominie et à vivre une aventure hors du commun. Instruite et intelligente, elle aura l’occasion à de nombreuses reprises de montrer son véritable potentiel. Maligne et sournoise, elle sait mener son monde par le nez. Ariane est une héroïne précieuse. Son image casse de nombreux codes établis par une société patriarcale anglaise. D’ailleurs, elle va découvrir que le peuple de l’ancienne Égypte ne portait pas du tout ses valeurs. Timothy est un homme arrogant, séducteur, machiste ; la caricature parfaite du Lord anglais qui ne se refuse rien. La venue d’Ariane va contrarier son quotidien pour le pire et surtout le meilleur.

 

Ena Fitzbel m’a plongée dans une romance pimentée où les découvertes archéologiques côtoient les charnelles. Ce brin de passion apporte un côté romantique à une histoire trépidante.

 

La plume d’Ena Fitzbel est envoûtante, passionnante et addictive. Le choix de narration à trois voix est judicieux où le point de vue de chaque narrateur apporte les éléments cruciaux à ma connaissance. Cette romance est un mélange de ce que j’apprécie lors de mes lectures : une intrigue où l’Histoire se mêle à la magie, des héros qui au départ ne s’apprécient guère, une osmose naissante, de la passion et une héroïne qui a du caractère. J’ai passé un excellent moment en compagnie de cette lecture. Quoi demander de plus !?

 

#Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site de MA NEXT ROMANCE

Le book-trailer

LA GUERRIERE DES HIGHLANDS de Cassandra Du Lac.

 
[ ROMANCE HISTORIQUE – 2018]
Éditions HARLEQUIN – Collection HQN
Ma note : 3/5
Lien Kindle
 
Le résumé :
Elle n’a peur de rien, sauf d’aimer

 

Depuis qu’elle a assisté au massacre de son clan par les Vikings alors qu’elle n’avait que neuf ans, Gwenn n’a plus qu’une idée en tête  : venger les siens. Devenue une guerrière impitoyable, elle a toujours mis un point d’honneur à mener ce combat seule, sans l’aide de personne. Alors, quand Rory MacLeod lui propose de s’allier contre leur ennemi commun, sa première réaction est de refuser  : elle est la chef du clan MacDonald et aucun homme ne lui dictera sa conduite  ! Pourtant, quand elle repense à son entrevue avec Rory, Gwenn ne sait plus très bien ce qui la retient d’accepter  : l’orgueil d’une chef ou la peur d’une femme face à ses sentiments  ?
 
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 

 

En fan incontestable de romance historique notamment de highlanders et de viking, je voulais absolument découvrir LA GUERRIÈRE DES HIGHLANDS.

 

Retour dans le passé, où il fut un temps où les vikings, en guerriers et barbares émérites, organisaient des campagnes où pillage, horreur et butin étaient légion.

 

Direction un petite île d’Écosse où trois clans y vivent en harmonie. La jeune Gwenn n’a alors que l’insouciance de rire et de s’amuser. Sauf que cette dernière vole en éclat lorsque les vikings attaquent son village et massacrent sous ses yeux innocents les hommes du clans, violent les femmes avant de les tuer et égorgent les enfants. Gwenn a survécu par miracle en prenant la fuite avec sa jeune sœur qui malheureusement s’effondre morte dans ses bras.

 

Imaginez le traumatisme de cette petite fille. Imaginez le cauchemar qu’elle a du vivre. Y a de quoi briser une âme. Gwenn en fille de chef digne de ce nom, se barricade émotionnellement et affronte la dure réalité. Elle reconstruit le village, voyage, découvre le monde, apprend et fait de belles rencontres, notamment une qui lui reste fidèle au milieu de toutes les épreuves. Gwenn devient une jeune femme au caractère farouche et impitoyable. Elle dirige d’une main de maître le clan. Chaque femme sait se battre et a un rôle au sein de la communauté. Sans foi ni loi et en fin stratège qu’elle est devenue, les vikings font banque-route face aux murailles du clan. Alors que rien de semble faire flancher la belle guerrière, un homme, un seul, un highlander, beau et fier sur son cheval va la mettre à mal. Les hommes n’ont aucune place dans son cœur : ce ne sont que des bêtes monstrueuses assoiffées de pouvoir, de sang et de sexe. Lier une relation avec l’un d’entre eux serait aussi infâme que de pactiser avec le diable. 

 

Alors que Rory MacLeod, chef du clan voisin, vient quémander son aide pour repousser l’ennemi, Gwenn va se découvrir sous un autre jour.

 

Rory est un Don Juan en kilt. En brillant chef de clan qu’il est, il va de soi qu’il excelle dans la discipline coureur de jupon. Rory n’a pas trouvé la perle rare et s’en offusque nullement. Il papillonne au grès de ses envies. Rory est un highlander fier et protecteur. Alors que le troisième clan de l’île est en péril il n’hésite pas à demander de l’aide à Gwenn, la redoutable. Cette rencontre, pas sûre d’aboutir sur un accord, est le début d’une longue et périlleuse aventure, où la passion va côtoyer le sang.

 

Cassandra Du Lac a su me plonger dans sa romance historique avec délice. Sa plume dynamique m’a fait vivre mille et une aventure où péripéties, rebondissements, complots et sang ne m’ont laissé aucun répit. C’est une très belle histoire où les personnages doivent également combattre leurs préjugés et rancœurs. Ils ont une forte personnalité qui se confrontent lors de belles joutes verbales ou physiques où les étincelles ne manquent pas. Je regrette que le côté historique soit un peu biaisé et pas assez mis en avant, je raffole de tout ce genre de détails. L’atmosphère est 100% highlander : on s’y croirait presque. Les descriptions ne sont pas avares. C’est vraiment dépaysant. La romance est l’élément central sans oublier une héroïne qui n’hésite pas à tâtonner de l’épée quand on la chatouille de trop. Y trouvera t-elle l’amour au bout de son arme ?

 

Cette lecture a été très plaisante. Je l’ai dévoré d’une traite tant c’est captivant. L’autrice a de l’imagination à revendre, une plume fluide et addictive. Elle contrôle à merveille l’univers complexe des Highlands. Une lecture à dévorer sans modération.

 

#Esméralda
 

 
Je remercie les éditions Harlequin pour leur confiance.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

 

… le site des éditions Harlequin.

 

TE PROTÉGER A TOUT PRIX de Emilia.

 
[ ROMANCE FANTASTIQUE F/F – Nouveauté 2019]
Tome 1/3
179 pages
Ma note : 2,5/5
Lien Kindle
Lu dans le cadre de Mon Marathon Indé de mars.
Découvre son portrait.

 

Le résumé :
Un seul soir et la vie d’Angie va basculer. De nouvelles facultés mais surtout cette fille, Hannah, qu’elle ne connaît pas et qui insiste pour être à ses côtés
Découvrez ce qu’a vu Angie et qui la met en danger
Demandez-vous pourquoi Hannah doit la protéger mais en aucun cas, la toucher
Laissez votre cœur accélérer, et suspendez votre respiration au risque de ne plus savoir où se trouve la réalité
Note de l’auteure : Si après cette lecture, vous ne voulez plus les lâcher, retrouvez prochainement Angie et Hannah dans deux autres tomes où la vérité ne sera pas forcément celle à laquelle vous vous attendez
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 

SUITE A LA DEMANDE DE L’AUTRICE L’ARTICLE A ÉTÉ RETIRÉE.

 
#Esméralda
 

Je remercie Emilia pour sa confiance.

IMG_20180426_160220_117

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

ADAMAT, tome 1 : La cité des anges de Elyséa Raven.

 

[ ROMANCE FANTASTIQUE – 2018]
SOMETHING ELSE Editions – Collection Something Dark
320 pages
Ma note : 3,5/5
Lien Kindle

 

 

Le résumé :

 

Chelsea, étudiante en art, quitte l’appartement de son ami après une soirée entière à plancher sur un projet d’architecture. Jusque-là, tout va bien.
Sauf qu’à se balader toute seule au beau milieu de la nuit à Salem, on finit par faire de mauvaises rencontres.
Mickaël, archange de son état, dirige une expédition sur Terre. Le but de son existence ?
Chasser les démons. Lui, Daniel, Gabriel et Raphaël sont témoins d’une scène qu’ils n’auraient jamais pensé voir.
Lorsqu’ils comprennent que la bête qu’ils traquaient vient d’attaquer une humaine, ils réalisent qu’ils ne sont pas au bout de leur peine.
Chelsea est entre la vie et la mort. Mickaël doit tout faire pour la sauver.
Mais c’est sans compter sur les hordes de créatures démoniaques à leurs trousses.

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 

 

J’ai toujours aimé les histoires mettant en scène les anges, les démons et compagnie associée. Surtout quand l’histoire est originale, atypique et l’auteure ose l’improbable. Elysea Raven m’a conquise avec ce premier tome qui pose avant tout les bases d’une super histoire et qui m’a fait partager les aventures de personnages qui n’en mènent pas long.

 

Chelsea, jeune femme sans histoire, n’est pas le genre à se mettre en avant ou fanfaronner à tout bout de champ. Chelsea est une gentille fille qui vaque à ses occupations et ses études sans risque et péril. Les événements à venir vont révéler certain trait de caractère, comme la ténacité, la hargne, la colère. Et pourtant elle n’est pas au bout des surprises à venir. Tout ce qu’elle croyait va s’effondrer en une nuit. Toutes ses croyances vont être bouleversées. Tout ce qu’elle croyait être va être mener à mal. L’amitié sincère en qui elle vouait une foi sans limite va être ébranlée. Et l’amour qu’elle n’a jamais connu va la percuter de plein fouet. Chelsea est une sacrée coriace au mental d’enfer. Enfin, parfois elle aussi désespérante que ch****, elle a tout de même des causes atténuantes, il est guère difficile de trop lui en vouloir.

 

Mickaël est le meneur des troupes, le dirigeant d’une armée. Il a la prestance des hommes qui ne vaut en aucun cas chatouiller au risque de morfler. Mickaël est taciturne, lunatique, protecteur, colérique. D’ailleurs il a un sérieux problème de gestion de la colère. Seuls la solitude ou la salle d’entraînement peuvent soulager cette tension. En bon meneur qu’il est, il a les épaules solides, les idées bien arrêtées et l’épée qui le démange. La rencontre inopinée de l’intrigante Chelsea va le mettre à mal. Représenterait-elle son unique faiblesse ?

 

Mickaël est entouré d’une équipe où règne un certain sens de l’honneur : Daniel le terrible, Gabriel et Raphaël, les gentils et cool de la bande. Un équilibre précaire régit la bande et l’arrivée de Chelsea ne va en rien aider à le préserver.

 

Elyséa Raven a su créer un super univers. Atypique par sa façon de le concevoir et intriguant par ces mystère qui règnent ici et là. Les quelques descriptions sont alléchantes et rend l’ambiance aussi euphorisante qu’inquiétante.

 

LA CITE DES ANGES est un premier tome prometteur. Les actions et rebondissements y sont assez nombreux, rendant la lecture hyper addictive. Les personnages y mettent leurs grains. Ils sont aussi attachants et intrigants que attachiants et désespérants. L’intrigue prend place, égrène quelques réponses et pose d’autres questions qui ne sont pas pour le moment élucidées. La plume d’Elysea Raven est entrainante. Son imagination est cohérente. Le rendu est sensationnel et accrocheur. En lectrice « casse-couille » que je suis, j’ai cependant trouvé quelques longueurs notamment sur le comportement de Chelsea. Le côté romance est juste effleuré, en espérant qu’il soit davantage développé par la suite qui j’espère arrive bientôt.

 

J’ai passé une super moment en compagnie de ces anges hors norme. Vivement la suite !

 

#Esméralda

 


 

Je remercie Something Else Editions pour leur confiance.

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3