La prophétie des Sept de Christelle Da Cruz

Urban Fantasy/Romance fantastique – Ebook sorti le 25 février 2020

Editions Plumes du Web

Lecture personnelle

Ma note : 4/5 mention « à découvrir »

 

Résumé : Depuis la mort de sa mère, survenue il y a près de 6 ans, Hazel s’est exilée à Londres avec sa tante, au cœur même des Ténèbres qui engloutissent peu à peu l’Europe. Sans nouvelles de son grand-père qui réside dans le Sud-Ouest de la France, Hazel décide de retourner sur ses terres d’origine pour résoudre ce mystère.
Sa rencontre avec Stellan, un vampire mandaté auprès d’elle par l’Union, la plus haute autorité en matière de créatures et d’êtres magiques, va quelque peu bouleverser ses plans. Elle apprend que son aïeul a été kidnappé, malgré la protection vampirique dont il bénéficiait, et qu’elle est reliée à une étrange prophétie.
Désigné pour l’aider et assurer sa protection, Stellan, qui ne la laisse pas indifférente, se joint à elle dans sa quête. Mais si Hazel est inquiète pour la vie de son grand-père, c’est en réalité le sort de l’humanité tout entière qui est entre leurs mains.

 

L’avis de #Lilie : Depuis Twilight, comme beaucoup de lectrices, j’ai un petit faible pour la littérature « bit-lit ». Pourtant, je ne prends pas le temps d’en lire tant que ça…. Sensible à la plume de Christelle Da Cruz, je me suis laissée tenter par son premier urban-fantasy et je ne regrette pas du tout!

Hazel est une jeune fille qui vit à Londres avec sa tante. L’Obscurité prend peu à peu possession de la Terre, les villes se vident et l’insécurité est partout présente. Sans nouvelles de son grand-père, elle décide de le rejoindre dans le Sud-Ouest de la France, malgré les inquiétudes de sa tante. Arrivée là-bas, elle fait connaissance avec Stellan, un vampire en charge de sa protection et elle découvre qu’on lui a caché une partie de son passé. Hazel pourra-t-elle supporter toutes ces révélations ? Sera-t-elle prête à prendre des risques pour sauver son grand-père ? Comment expliquer la force du lien qui la lie à Stellan ?

Hazel est une héroïne qui a « du chien ». Loin de se laisser marcher sur les pieds, elle ne se considère pas « comme une petite chose fragile » mais n’hésite pas à prendre les choses en main quand c’est nécessaire. Chamboulée par toutes les révélations auxquelles elle va devoir faire face, elle ne va jamais baisser les bras pour accomplir au mieux la mission qui lui est confiée. Très attachée à ses proches, elle essaiera toujours de faire ce qu’il faut pour prendre soin d’eux. Son protecteur, Stellan, est un « vieux » vampire qui joue de ses yeux vairons pour faire tomber les femmes. Pourtant, il va trouver chez Hazel une adversaire à sa taille car elle ne va pas lui faciliter la tâche. Stellan est très protecteur et il entend mener à bien sa mission en respectant les règles de l’Ordre. J’ai eu un peu de mal à le cerner au départ mais c’est un personnage loyal et finalement très attachant. Mention spéciale pour Mary, la tante d’Hazel, qui est une sorcière. Elle n’aura de cesse de se soucier pour sa « nièce » et même si elle n’accepte pas tous ses choix, elle ne fera rien pour l’empêcher de vivre sa vie comme elle l’entend.

Cet urban-fantasy est une belle réussite. Tout d’abord, l’univers décrit est très riche et varié. En effet, même si par moment, on a l’impression de se noyer sous la masse des protagonistes, on les repère assez vite et ils amènent tous quelque chose dans le déroulé de l’intrigue. Pour ma part, j’ai découvert des familles de créatures fantastiques que je ne connaissais pas et j’ai ainsi enrichi ma « culture fantastique ». Ensuite, la plume de l’autrice est toujours aussi efficace. En effet, lorsque vous vous lancez dans cette lecture, il est difficile de poser la liseuse tant l’histoire est addictive. Elle est aussi exigeante, vu le nombre de personnages et les nombreux rebondissements, mais on n’a aucun mal à s’y plonger et à se trouver totalement immergé. La plume est également très visuelle et nous entraîne du Périgord à Prague, en passant par la Bohème ou Londres, et à chaque instant, j’avais l’impression d’y être (ou d’y retourner plus précisément). Émotionnellement, on passe de l’effroi à la passion et on est surpris jusqu’au bout ! Nos nerfs sont mis à rude épreuve et peu de temps vous sera accordé pour souffler alors, accrochez vos ceintures ! Enfin, le choix de la double narration est, comme toujours, une très bonne chose car elle permet de suivre Hazel et Stellan tout au long de l’intrigue, leurs cheminements et les raisons de certains choix.

Pour conclure, « la prophétie des sept » m’a rappelé qu’il ne fallait pas que je néglige l’urban-fantasy et la bit-lit dans mes lectures. L’histoire d’Hazel, Stellan et Mary est pleine de rebondissements et nous entraîne aux quatre coins de l’Europe pour essayer de mettre fin à l’Obscurité. Ce roman ne ressemble à aucun autre et saura vous surprendre jusqu’à la toute dernière ligne !

 

Retrouvez ce roman sur le site des Editions Plumes du Web

LE PARTENARIAT DE CUPIDON de Charlène Gros-Piron.


Nous sommes le jour de la Saint-Valentin et la pauvre Jessica vient de se faire larguer par SMS. Elle qui croyait enfin avoir droit à l’amour et au bonheur voit ses espérances s’envoler… Le cœur gros, elle maudit le 14 février et Cupidon en particulier. Elle ne s’attend absolument pas à ce qu’une fée masculine apparaisse à côté d’elle, en plein cœur de Montmartre, prêt à lui faire la leçon. Mais quoi ?
On n’insulte pas Cupidon le jour de la Saint-Valentin, voyons ! La voici désormais liée pour une année. Elle devra répandre l’amour chaque fois qu’elle le pourra. Célian, la fée, devra en contrepartie lui faire retrouver la foi en l’amour avant minuit. Du moins, était-ce prévu ainsi…

Voici une novella qui met du baume au cœur. Une histoire hallucinante, certes, mais qui remplit le cœur, le corps et l’esprit d’amour. Une histoire pétillante, loufoque, passionnante et divertissante. Attention, overdose de fraise Tagada assurée !!!
Jessica déteste l’amour. En même temps qui ne deviendrait pas acariâtre devant le fait accompli. Se faire larguer par SMS le jour de la Saint Valentin. Il y a de quoi devenir folle de rage et maudire tous les amoureux de la planète et tant qu’à faire autant la jeter sur ce fameux Cupidon. Déchargeant sa peine à qui veut bien l’attendre, un drôle de zozio l’interpelle. Tombé du ciel par un hasard suspect,  Jessica ne sait pas si elle doit se méfier de sa tête ou de cet étrange bonhomme. Une fée sans blague, il y a de quoi se poser des questions. Et voilà que maintenant il lui parle d’amour et de tout le tralala. Doit-elle vraiment le suivre dans cette escapade ?

 

Célian est une fée. Oui c’est bien un homme au service du majestueux Cupidon. Le voici sur une nouvelle mission. Convaincre la belle en détresse que l’amour existe véritablement qu’il se trouve dans les petites attentions et les petits gestes. Une mission périlleuse au vue des cris revendicatifs que hurle sa nouvelle partenaire. Mais le timing est serré alors au boulot !

 

Aventure rocambolesque où l’impossible devient possible. Charlène Gros-Piron nous en met plein les yeux et surtout il ne faut pas craindre le ridicule et une grosse dose de guimauve dégoulinante. C’est doux, c’est chaleureux, c’est tout mignon, c’est rigolo … En bref c’est une lecture doudou à savourer en ces temps délicats. Sa plume entraînante nous plonge dans une histoire aussi invraisemblable qu’attachante où l’amour s’invite peu à peu pour un final à la hauteur !

 

Une très belle histoire où le lâcher prise est de rigueur et où l’amour quel qu’il soit reste l’amour !

 

A savourer !

 

Une chronique de #Esméralda

Les demoiselles du Cap Fréhel – Indomptable Anne de Léna Forestier

Romance historique – Livre sorti le 1er avril 2020

Editions Harlequin – Collection Aliénor

Service presse

Ma note : 4,5/5 mention « à découvrir »

 

Avant de commencer, je tiens à remercier les éditions Harlequin qui, via la plateforme Netgalley, m’ont permis de découvrir ce premier roman de leur nouvelle collection Aliénor.

Résumé : Manoir de Keroual, Bretagne, An II (1794)
Ses lèvres étaient tièdes et soyeuses, au point qu’Anne eut envie d’y mordre doucement. Envie d’être audacieuse, en cette période de troubles qui faisait de demain un horizon incertain. Demain avait de toute façon une saveur d’interdit, tout comme Malo Jakez, cet homme incroyable, ancien corsaire du roi et conteur émérite à qui elle mentait depuis leur rencontre houleuse sur la lande. Car Malo incarnait tout ce qu’elle exécrait et portait le flambeau d’une République qui avait ruiné les siens. Un homme à qui elle ne pourrait jamais se lier, à moins de vouloir en perdre la tête pour crime de chouannerie…

 

L’avis de #Lilie : J’ai découvert la plume de Léna Forestier récemment. Lorsque j’ai appris qu’une romance historique écrite par elle sortait, la première de la nouvelle collection « Aliénor », je me suis laissée tenter alors que je ne suis pas une grande lectrice de ce type de romance.

L’histoire se déroule pendant la Révolution Française, dans une période d’instabilité politique et sociale. En Bretagne, les Chouans se révoltent contre la République et ne digèrent pas que les révolutionnaires aient guillotiné Louis XVI et Marie-Antoinette. Malo Jakez est envoyé par la Convention pour trouver et faire exécuter les têtes pensantes du mouvement royaliste. Mais en ce baladant près des falaises, il rencontre Anne de Keroual qui va faire vaciller son cœur et ses certitudes. Ancienne noble, Anne est-elle prête à se rapprocher d’un révolutionnaire ? Mystérieuse, est-elle celle qu’elle paraît être ? Et Malo est-il prêt à tout pour aller au bout de ses projets ?

Anne de Keroual est une ancienne noble qui a perdu ses titres avec l’abolition des privilèges du 3 août 1789. Avec ses frères, ils ont pu conserver leur domaine et ils ont conservé une certaine aura dans la région. Anne est une femme qui ne croit plus à l’amour mais qui a des idées et qui entend bien les défendre. Même si elle ne souhaite pas un retour à l’ancien régime, elle est farouchement opposée à toute la répression violente exercée par les membres du Comité de Salut Public. Lorsqu’elle rencontre Malo, une alchimie immédiate se fait sentir. Pourtant, quand elle apprend qu’il est là pour servir le gouvernement révolutionnaire, elle veut s’éloigner… mais en sera-t-elle capable ? Malo a grandi près de Keroual et après avoir navigué pendant des années, il s’est investi dans le mouvement révolutionnaire pour défendre l’égalité et la liberté. Bercé par les philosophes des Lumières, il incarne l’idéal révolutionnaire et espère voir naître une société où tous les citoyens pourront être libres et égaux. Lorsqu’il voit Anne sur la lande, il est ébloui par cette femme qui s’habille comme un homme et qui ne ressemble à aucune autre. Entre eux, les barrières et les obstacles seront omniprésents mais l’amour sera-t-il le plus fort ? J’ai aimé les deux protagonistes car malgré leur antagonisme apparent, ce sont deux personnes qui rêvent d’une société basée sur les droits, le mérite et la liberté.

Je ne suis pas une grande lectrice de romance historique mais je suis une passionnée d’histoire. Tout cela est bien paradoxal et cette lecture me prouve que j’ai bien tort de négliger ces romances. Ce que j’ai vraiment aimé ici, c’est l’imprégnation dans le contexte historique et les nombreuses références à tout ce qui a pu se passer pendant la Révolution Française. On est aussi plongé au cœur de la révolte Chouans et on a l’impression d’y être! La plume de l’autrice est vive, efficace et très visuelle. En effet, on est propulsé sur les côtes bretonnes, on peut voir les vagues s’écraser sur les falaises et sentir l’air iodé nous fouetter le visage. Émotionnellement, Léna Forestier ne nous ménage pas et elle nous fait trembler, sourire et même pleurer. J’ai bien eu du mal à poser ma liseuse avant d’avoir vu le point final tant l’intrigue est prenante et riche en rebondissements. L’histoire d’amour est présente mais elle n’écrase ni les intrigues familiales, ni les intrigues liées au contexte historique. En bref, j’ai été conquise !

Pour conclure, ce premier roman de la collection Aliénor des Editions Harlequin est une belle réussite. Cette histoire d’amour entre deux protagonistes que tout semble opposer est palpitante et vous entraînera en plein cœur de la révolte Chouans. 

 

Retrouvez ce roman sur le site des Editions Harlequin

 

pro_reader_120      favorited_reviews_120    reviews_50_120    netgalley_challenge_2018_120    netgalley_challenge_2019_120

LA FUGITIVE ET LE HIGHLANDER de Natacha J. Collins.


Irlande, 1232  Rory Fraser, ici ? En apercevant le séducteur qui n’a eu de cesse de la charmer la veille durant une réception mondaine, Lorna blêmit.  Que fait cet homme à bord du bateau qui vogue vers l’Écosse ?  Elle qui pensait être à l’abri de tout faux pas sous la protection de lady Lucinda Powell, la riche veuve anglaise qui l’a prise à son service comme dame de compagnie, se retrouve confrontée à un danger immédiat. Un homme qui, elle le redoute plus que tout, pourrait être le mercenaire envoyé à sa recherche par la Couronne…

Rory n’a cure des rumeurs qui circulent sur lui au sujet de ses travers. Oui il aime la compagnie des dames, qu’elles soient mariées, promises ou célibataires. Rory est un tombeur de ses dames et elles lui rendent bien. Charmeur et charmant, la gente féminine ne lui résiste pas. A part une certaine Brianna (voir tome 2) qui a eu le mérite de le frustrer.
Rory est un libertin qui aime jouir de sa vie comme il entend. Le nom prestigieux de son clan et sa carrure d’highlander y font beaucoup. Rory n’a pas à se préoccuper de l’avenir de son clan car il ne le dirigera jamais. Lui il tâte de l’épée quand les événements s’enveniment. Mais il y a certaine chose qu’il ne peut pas gérer, ce sont les pères furibonds de ses demoiselles ( pas en détresse) dont il a sali leur honneur. Murtagh, son frère aîné et chef du clan (voir tome 1), voit rouge et décide de lui confier une mission de la plus haute importance commanditée par le roi, trouver une jeune femme qui mettrai le royaume en péril. Direction l’Irlande sur les traces d’une femme pas comme les autres.

 

Lorna Bell n’a jamais eu la vie facile. Fille bâtarde du chef Williams, sa vie se résume aux corvées et aux interdictions en tout genre. Depuis que son père s’est mis en tête de destituer le roi d’Ecosse, sa vie est en danger. Le roi et le clan des Commins ont décidé de tuer toute sa descendance. Lorna est une jeune femme intelligente et sournoise. Sa fuite aux nez et à la barbe de ses ennemis est digne d’une grande aventure. Elle rentre au service d’une bourgeoise anglaise et passe son temps entre l’Angleterre et l’Irlande. Sa débrouillardise a jusqu’à présent couvert son identité, mais lorsqu’elle croise cet irrésistible highlander au gala et qui lui pose des questions, il éveille en elle le sentiment de danger imminent. Elle esquive convenablement l’empressement du guerrier sans toutefois être sereine. Alors qu’elle embarque sur le navire les ramenant à Londres, elle l’aperçoit, Rory. Elle craint maintenant pour sa vie. Est ce que le passé la rattrape ? A t-elle une chance de s’en sortir vivante ? Peut-être, mais cela, c’était avant que le bateau se fasse accoster par des pirates.

 

Ce dernier tome est à croquer. Sous le signe de l’action et du romantisme, cette romance historique est comparable à une grande bouffé d’air pur. Les personnages sont hyper attachants et surtout très, très, highlander. Le highlander un brin prétentieux, émouvant et touchant dans sa manière d’appréhender sa relation avec Lorna. Il fait preuve de patience et ne tente pas de brusquer les révélations. Quant à Lorna, s’est une femme très têtue, intelligente et qui a le sens de l’honneur. Ce troisième tome se lit d’une traite et j’ai très vite été captivée par cette histoire hors du commun. L’aspect historique se concentre sur les us et coutumes. Natacha J. Collins m’a surprise par les rebondissements et notamment par des situations inattendues qui se concluent d’une manière surprenante. Une histoire très rythmée, portée par une plume délicate, où j’ai été subjuguée par les décors grandioses et l’alchimie entre les personnages qui oscillent entre l’épanouissement et le refus.

 

Une magnifique histoire totalement dépaysante ! A découvrir !

 

Rory était décontenancé. Décontenancé, et furieux contre lui-même. Comment était-il possible de passer ainsi du paradis à l’enfer ? En quelques instants … de paroles malheureuses ? Car il avait bien dû dire quelque chose, pour qu’elle se sauve de la sorte ! Pour qu’elle prétende que c’était une erreur, qu’elle regrettait ! Que diable !
 
Une chronique de #Esméralda

… Lien Kindle

… le site des éditions Harlequin

… mes avis sur les précédents tomes (clique sur la photo pour les lire)

UNE LADY AUDACIEUSE de Laura Lee Guhrke.


SAGA LES PRESSES DU CŒUR – TOME 3/4
Londres, 1893  Alors qu’elle s’apprête à déposer une annonce pour trouver un travail dans la gazette locale, Amanda surprend une conversation. Le beau-frère du propriétaire des lieux, James St. Clair, recherche désespérément une solution pour dompter ses terribles jumeaux de dix ans.
Un poste parfait en tout point pour la lady éduquée qu’elle est. Exception faite d’un détail : le duc recherche un homme à poigne et non une jeune femme en disgrâce dont le nom est entaché…
Traduit de l’anglais par Marie Pascal.

 
Direction Londres fin du XIXe siècle pour une nouvelle aventure. Laura Lee Guhrke , une nouvelle fois et sous couvert de sa romance historique, dépeint avec passion et réalisme la condition des femmes anglaises au sein d’une société à deux vitesses.
Amanda a été élevée par un père qui souhaitait le meilleur pour sa vie. Il pensait que l’intelligence n’était pas masculine. Très tôt, il enseigne à sa fille de nombreuses matières : les sciences et la littérature sont privilégiées. Amanda se sent seule dans ce monde masculin et intègre même une excellente université. Mais les préjugés sont tenaces et une femme cultivée n’ai toujours pas vu d’un bon œil. Malgré ses connaissances, Amanda ne connaît rien au vrai monde. Surprotégée, lorsqu’elle se trouve seule et sans famille, le monde lui est hostile. Sa réputation et son nom sont désormais liés à des rumeurs malhonnêtes. Sa disgrâce est une terrible épreuve. Toutes les portes se ferment et sans ses maigres économies, elle ne va pas pouvoir aller bien loin. Tentant le tout pour le tout et avec ses quelques penny, elle décide de passer une annonce dans le journal. Témoin d’une discussion houleuse entre deux messieurs de la bourgeoisie, Amanda va mettre au point une stratégie assez ambitieuse pour enfin réaliser son rêve, démarrer une nouvelle vie en Amériques. Et puis qui a dit que les femmes ne valaient pas les hommes !

 

Amanda a une détermination de fer. Têtue, obtuse, enthousiaste, volontaire, elle déborde d’énergie et d’imagination pour que son plan fonctionne à la perfection. Amanda va prendre de nombreux risques au détriment une nouvelle fois de sa réputation. Mais peu importe les braver est son seul salut. Son caractère et sa volonté farouche vont la porter en terrain hostile où le moindre faux pas lui coûtera. Après tout qui ne tente à rien, n’a rien !

 

Laura Lee Guhrke met une nouvelle fois la condition des femmes au cœur d’un Londres qui subit de nombreux préjugés. Son héroïne, Amande, est touchante. Une héroïne moderne qui ose surtout braver de nombreux interdits. A cela Laura Lee Guhrke insuffle une atmosphère tendue. Le côté historique va porter vraiment sur les conditions des femmes et il est un peu moins présent que dans les précédents tomes. Ce nouveau tome offre tour à tour des moments attachant et d’autres survoltant. J’y ai retrouvé des clins d’œils, très appréciables, aux personnages des deux premiers volets. J’ai passé un agréable moment de lecture aux côtés de cette héroïne farouche.

 

Une chronique de #Esméralda

… Lien Kindle

… le site des éditions Harlequin.

… Mes avis sur les tomes précédents (clique sur la photo pour les lire)

ENVOUTÉE PAR LE DUC de Ena Fitzbel.


Une lady respectable ne devrait pas céder à la tentation…

Pour rien au monde Electra ne quitterait son Angleterre natale et sa vie de lady au manoir de Laverstoke. Mais, lorsque son oncle menace de s’approprier les terres et le titre de son défunt père, elle se voit contrainte de partir pour l’Égypte afin d’alerter son frère, héritier légitime, qui mène des fouilles archéologiques.
Là-bas, elle a la fâcheuse surprise de retrouver Lord Timothy Fentington, libertin notoire et ami de son frère. L’homme est toujours aussi séduisant et prétentieux que dans son souvenir. Pourtant, en sa présence, Electra est bientôt consumée par un désir fiévreux qui n’a rien à voir avec la chaleur égyptienne…

Direction l’Égypte, fin du XIXe siècle, où cet ancien pays majestueux révèle peu à peu ses secrets. Pays en ébullition où archéologues de toutes nationalités ne rechignent pas à la tâche de trouver des trésors. Roches, sables et soleil, un cocktail éprouvant où la folie et la convoitise gagnent peu à peu les hommes.
En ces temps perdus où les femmes issues de la haute société anglaise ne pouvaient pas quitter leur foyer pour une escapade en solitaire, Electra n’a que faire des ragots qui fleurissent ici et là. Femme célibataire (une aberration à cette époque), gère toute seule le domaine anglais appartenant à son père. Suite à de mauvaises nouvelles, elle décide de braver tous les aprioris et de prendre la mer pour rejoindre son frère en Égypte. Pantalon, chemisier, cheveux remontés et cachés par un chapeau, la voici déguisée en homme par obligation. Point de remontrances, de regards outrés et des visages interloqués, ce déguisement lui permet de voyager aisément. Ce long périple, se terminant, elle découvre un lieu intrigant et chargé de mystère : une pyramide au loin, un port où règne une ambiance démesurée et un grand bateau. Ravie enfin de retrouver son grand frère pour lui faire entendre raison, elle rencontre un homme amoindri tenant le lit et le séducteur de ces dames, Timothy Fentington. Vieille connaissance qui ne lui a pas laissé un bon souvenir, elle s’accommode de cet homme impossible.

 

Rien ne prédestiner Electra à vivre une telle aventure. Mystère, secret, magie, amour et passion seront au rendez-vous, pour un périple qui révélera la femme qui se cache en elle.

 

Ena Fitzbel signe une romance historique et érotique de toute beauté. J’ai beaucoup apprécié la force que dégage Electra. Une héroïne qui ne fait pas cas de la condition féminine voulue par les hommes. Même si elle craint les qu’en-dira-t-on, elle ose ce que peu n’oserait. Une volonté farouche à détruire cette ignominie et à vivre une aventure hors du commun. Instruite et intelligente, elle aura l’occasion à de nombreuses reprises de montrer son véritable potentiel. Maligne et sournoise, elle sait mener son monde par le nez. Electra est une héroïne précieuse. Son image casse de nombreux codes établis par une société patriarcale anglaise. D’ailleurs, elle va découvrir que le peuple de l’ancienne Égypte ne portait pas du tout ses valeurs. Timothy est un homme arrogant, séducteur, machiste ; la caricature parfaite du Lord anglais qui ne se refuse rien. La venue d’Electra va contrarier son quotidien pour le pire et surtout le meilleur.

 

Ena Fitzbel m’a plongée dans une romance pimentée où les découvertes archéologiques côtoient les charnelles. Ce brin de passion apporte un côté romantique à une histoire trépidante.

 

La plume d’Ena Fitzbel est envoûtante, passionnante et addictive. Le choix de narration à trois voix est judicieux où le point de vue de chaque narrateur apporte les éléments cruciaux à ma connaissance. Cette romance est un mélange de ce que j’apprécie lors de mes lectures : une intrigue où l’Histoire se mêle à la magie, des héros qui au départ ne s’apprécient guère, une osmose naissante, de la passion et une héroïne qui a du caractère. J’ai passé un excellent moment en compagnie de cette lecture. Quoi demander de plus !?
 
Une chronique de #Esméralda.

LA MEUTE HARBOR, saison 2,5 : Austin & Salem de Audrey S.G .

[ ROMANCE FANTASTIQUE / YOUNG ADULT – 2019 ]
Saga tome 2,5/?
214 pages
Ma note : 4/5
Lien Kindle
 
Le résumé :
« Pour certains, l’amour rime avec danger et désespoir. »
Depuis le jour de son arrivée au sein de la meute Harbor, Salem est tombée sous le charme du ténébreux et mystérieux Austin. Désireuse de vivre l’amour, le vrai, et de partager sa vie avec son loup, Salem est prête à tout pour lui ouvrir les yeux.
Sous ses airs d’éternel dragueur et d’inlassable farceur, Austin cache un lourd secret lui interdisant d’aimer. Prêt à tout pour préserver les siens d’une nouvelle tragédie, Austin accepte de tout sacrifier. Y compris son amour pour celle qui l’a envoûté dès le premier regard.
Mais voilà, jamais ils n’auraient pu imaginer les conséquences de leurs actes.
Depuis, l’un et l’autre sont brisés et ne sont plus que les ombres d’eux-mêmes.
Traqués et pourchassés par des ennemis invisibles, dont ils ne savent rien, ou presque, Austin et Salem devront affronter leurs peurs les plus profondes pour espérer lever le voile du passé et devenir les maîtres de leur destinée.
Toutefois, en révélant les secrets et les mensonges du passé, Austin et Salem pourraient conduire la meute vers un danger bien plus grand.
Plongez au cœur de l’histoire d’Austin et Salem et partez à la découverte des mythes de la meute.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Après une saison 2 tonitruante, je suis ravie de poursuivre les aventures de la meute Harbor. D’autant plus que j’en garde un excellent souvenir. Cette nouvelle saison est dans la continuité de la précédente. Elle met à l’honneur deux personnages découverts dans les précédentes saisons, Salem et Austin.

 

Salem est présente depuis la saison 2. Elle est la cousine d’Héléna la sorcière de la meute. Sa mère une Orin et son père, un chaman, Salem excelle dans son domaine, le monde des Songes. Sorcière et jeune femme téméraire, Salem détonne de par son caractère tonitruant. Mais depuis la dernière confrontation avec les démons, Salem n’est plus la même. Les cauchemars la hantent, ressassant les tortures que lui a infligées son tortionnaire. Anéantie, elle sombre peu à peu dans la mélancolie. Elle aimerait tant retrouver sa vie d’avant et surtout retrouver sa complicité avec Austin. Mais lorsque se dernier l’observe, elle ne voit que le dégoût, la colère et le rejet. Salem se sent si seule.

 

Austin, loup-garou de son état, se débat avec ses propres démons. Il ne peut et il ne doit pas s’approcher de la belle Salem. Son cœur pourtant s’accroche à la belle jeune fille alors que sa tête lui ordonne de la rejeter. Austin n’a pas le droit d’être amoureux au risque que son monde s’écroule.

 

Et si leurs états étaient les conséquences de leur dernières batailles ? Les secrets et les doutes ne font pas bon ménage lorsque le mal s’entête à vouloir récupérer son dû.

 

Une nouvelle fois je suis conquise par la plume d’Audrey S.G.  Une nouvelle histoire entêtante et addictive. Salem et Austin sont des personnages fascinants. J’apprécie beaucoup le fait que l’accent soit mis sur ce couple extraordinaire. Ils ont ma préférence au sein de ce groupe atypique. J’apprécie également le fait que l’histoire poursuit sa route. Au fil des saisons le fil conducteur s’étoffe. Audrey S.G sait mettre du rythme dans son roman. Elle sait surprendre par les nombreux rebondissements. Un suspens haletant, des secrets, de l’amour, de l’amitié et un univers incroyable où mythologie et fantastique se côtoient avec harmonie. J’aime beaucoup ce que propose Audrey S.G et j’ai hâte d’en savoir davantage dans les prochaines saisons.

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… mes avis sur les tomes précédents (clique sur l’image pour les découvrir)