HOT GUN de Angel Arekin

[ ROMANTIC SUSPENSE – 2018 ]
Tome 2/2
Éditions BMR
601 pages
Ma note : 5/5 mention « à croquer »
Lien Kindle
 
Le résumé :
Un dealer ingérable, une Indienne en cavale, un écorché vif et une hippie.
Ils sont quatre, lancés dans une course contre la montre.
Lorsqu’ils sont contraints de s’associer, entre drogue, diams, sexe et calumet de la paix, la situation menace d’exploser. D’ailleurs, sont-ils vraiment dans le même camp ?
Un road trip déjanté en plein cœur de la réserve amérindienne…. Secrets, trahisons et désir interdit, la plongée aux enfers ne fait que commencer.

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 
Vous avez adoré Sienna dans le premier tome « Hot Blood », vous allez adorer cette nouvelle aventure.

 

Prenez un dealer farfelu aux idées philosophiques déjantées. Prenez une écolo végan raide dingue d’amérindien. Prenez un bon samaritain au passé sombre et louche. Et prenez une indienne qui adore se mettre dans des embrouilles pas possibles. Et vous avez un quatuor explosif, tonitruant et surtout cocasse.

 

Les opposés s’attirent pour mieux se combler. Si vous croyez peu à ce dicton, vous verrez que Angel Arekin sait y faire avec les opposés.

 

Ambiance catastrophe dans les plaines arides, coups de fusil, diamants qui se sont carapatés et oseille qui s’est fait la malle, rien ne va plus. Et faites vos jeux !

 

Cheyenne a eu une vie bien difficile et surtout effroyable, pourtant derrière cet air impassible qu’elle se donne, elle rêve de liberté et d’amour. Prête à tout pour afin accéder à ses rêves, un soir elle ose ce geste libérateur. Oui mais … elle n’avait pas prévu que les loups sanguinaires du terrible Marley la prennent en grippe et lui fasse courir le marathon de l’enfer pour survivre.
Cheyenne a une chance incroyable en la personne de John, le beau chevalier blanc et son armure brillante et tout le tralala. Si vous avez lu le premier tome, John est le petit frère chéri de Sienna. John en a bavé pendant très longtemps. Des coups durs et des coups bas l’on rendu hermétique à tout sentiment, du moins dans la manière de les exprimer. Car des sentiments il en ressent une flopée lorsqu’il est a côté de l’intrépide Cheyenne. A tour de rôle, il peut être protecteur, chamailleur, boudeur, fonceur et rêveur. Bref John, c’est le gars qu’il ne faut pas titiller mais qui peut promettre monts et merveilles. Cheyenne et John est un couple improbable. Couple maudit qui se déchire bien avant d’apprendre à s’aimer. De nombreux non-dits sèment la zizanie et enveniment des situations où le sang froid devrait être de mise. Un couple pourtant attachant par leurs défauts et leurs difficultés, un couple que j’ai eu envie de dorloter (ben ouais !).

 

Sur leur route semée d’embûches viennent rejoindre la belle et candide Lilotte, meilleure amie de Cheyenne. Lilotte est passionnée par le peuple des indiens d’Amérique en partie grâce à l’amitié débordante qu’elle entretient depuis toujours avec Cheyenne. Lilotte est une hippie végétarienne qui croit en la bonté et la beauté du monde. La noirceur est une chose qu’elle ne peut accepter et, qui, surtout elle ne veut pas appréhender. Alors quand le truand se pointe dans son mobile-home pour menacer sa meilleure amie, Lilotte prend son courage à deux mains et l’affronte. Lui c’est Marley, le bad boy qui n’a rien en foutre de la vie des autres tant que ses affaires fonctionnent, son monde et lui peuvent continuer à tourner. Marley a grandi dans la violence et a été formaté à cette vie de débauche. Les filles faciles, la drogue, les affaires et les armes se sont son quotidien depuis toujours. Marley n’a rien d’un gentil agneau et il aime que cela se sache. En véritable bad boy qu’il est, il ne fait pas fi des bonnes manières et foncent souvent dans le tas. Mais tout en bad boy qu’il est, il se retrouve saucissonner à la chaise de Lilotte. La belle et le truand vous voyez le topo ? Non…. (euh non je n’en dirais pas plus même sous la torture).
Le duo Lilotte et Marley est un pur régal. Je me suis bidonnée … mais… tellement ! Verbes acérées, piques foudroyantes et répliques épicées …. mais juste … quel bonheur ! J’ai complètement craquer sur eux.

 

Et si on se faisait un petit remake du  Le bon, la brute et le truand, en rajoutant la belle, à la sauce spéciale Angel Arekin ! Vous êtes partantes ?

 

Quatre voix pour un road trip de tonnerre où amour et passion fricotent sous les tirs de balles et de méchants vraiment méchants. Un western amoureux sensationnel et torride amené par une plume qui mérite tout un tas d’éloge. Sans oublier de prendre en compte l’évolution psychologique des personnages qui est véritablement le moteur de ce romantic suspense.

 

Vous l’aurez certainement compris : j’ai tout simplement craqué ! Une lecture à croquer qui vous plonge au cœur d’une aventure sexy où le danger réside là où on ne l’attend pas.

 

Avez vous résister où allez vous craquer ? 😉

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions BMR

Mon avis sur le 1er tome (clique sur l’image)

 

Publicités

ICI N’EST PLUS ICI de Tommy Orange.

[ LITTÉRATURE NORD AMÉRICAINE – Rentrée littéraire 2019 ]
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Stéphane Roques
Éditions ALBIN MICHEL – Collection Terres d’Amérique
352 pages
Ma note : 4,5/5 mention « incontournable 2019 »
Lien Kindle
 
Le résumé :
À Oakland, dans la baie de San Francisco, les Indiens ne vivent pas sur une réserve mais dans un univers façonné par la rue et par la pauvreté, où chacun porte les traces d’une histoire douloureuse. Pourtant, tous les membres de cette communauté disparate tiennent à célébrer la beauté d’une culture que l’Amérique a bien failli engloutir. À l’occasion d’un grand pow-wow, douze personnages, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, vont voir leurs destins se lier. Ensemble, ils vont faire l’expérience de la violence et de la destruction, comme leurs ancêtres tant de fois avant eux.
Débordant de rage et de poésie, ce premier roman, en cours de traduction dans plus d’une vingtaine de langues, impose une nouvelle voix saisissante, véritable révélation littéraire aux États-Unis. Ici n’est plus a été consacré « Meilleur roman de l’année » par l’ensemble de la presse américaine. Finaliste du prix Pulitzer et du National Book Award, il a reçu plusieurs récompenses prestigieuses dont le PEN/Hemingway Award.

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 
Cela fait depuis quelques temps que je pense à me lancer dans les chroniques vidéos. Et aujourd’hui je saute dans le vide. Je ne le ferrais pas tous les jours, mais je me donne comme objectif une fois par mois (je vais rester raisonnable). Je tenais toutefois à laisser mes doigts courir le clavier et en quelques lignes décrire mon ressenti. Vous pouvez néanmoins regarder la vidéo (support IGTV) à vos risques et périls, je ne suis pas certaine d’être compréhensible et je vous l’accorde je suis loin d’être à l’aise.

 

ICI N’EST PLUS ICI laisse pantois. Difficile de mettre les mots adéquats sur ce roman choral, le premier de Tommy Orange. Un roman choral particulièrement prenant où les mots fusent telles des balles accaparant le lecteur dans une tornade infernale. ICI N’EST PLUS ICI n’a rien de merveilleux. Portrait d’une communauté désenchantée, engloutie par l’égoïsme et l’arrogance de l’homme blanc. Les désillusions ont pris possession de ces femmes et de ces hommes arrachés à leur croyance, à leur vies et à leurs espérances depuis des décennies. Massacre consensuel et voulu, tout en silence, d’un art de vivre en adéquation avec la nature et les esprits.

 

12 personnages, 12 vies intrinsèques qui portent aux nues le désarroi incommensurable de tout un peuple. Alcool, violence, abandon, dépression, tout autant de maux qui trouvent leurs sources dans cet héritage arraché. Pourtant l’espoir perce dans ces petits trucs de rien du tout : un enfant qui enfile un costume et qui ne cesse de danser, un tambour qui résonne, des chants, un homme et sa caméra qui capturent ses instants dérisoires et le grand pow-wow, rassemblement de souvenirs. Un héritage qui persiste et dure, un héritage nécessaire quand les mots disparaissent d’une génération à l’autre ou quand cet héritage est bien trop lourd à porter.

 

Un roman puissant porter par les mots poétiques et judicieux d’un auteur hors norme.

 

Nous sommes l’ensemble des souvenirs que nous avons oubliés, qui vivent en nous, que nous sentons, qui nous font chanter et danser et prier comme nous le faisons, des sentiments tirés de souvenirs qui se réveillent ou éclosent sans crier gare dans nos vies, comme une tache de sang imbibe la couverture à cause d’une blessure faite par une balle qu’un homme nous tire dans le dos pour récupérer nos cheveux, notre tête, une prime ou simplement pour se débarrasser de nous. […]
Être indien en Amérique n’a jamais consisté à retrouver notre terre. Notre terre est partout ou nulle part. […]
Mais pour les Autochtones de ce pays, partout aux Amériques, se sont développés sur une terre ancestrale enfouie le verre, le béton, le fer et l’acier, une mémoire ensevelie et irrécupérable. Il n’y a pas de là, là : ici n’est plus ici.
 
Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions Albin Michel (vidéo et extraits).

… le Picabo River Book Club.

 

received_257092058249322

 

Un grand merci à Léa et au Picabo River Book Club.

UN FRUIT AMER de Nicolas Koch.

[ THRILLER – Nouveauté 2019]
Éditions DE SAXUS
498 pages
Ma note : 3/5
Lien Kindle
 
Le résumé :
Un thriller étouffant dans la chaleur de l’Amérique du Ku Klux Klan.
Comté de Woodbridge, Alabama, 1963.
En pleine ségrégation raciale, le Ku Klux Klan répand la terreur au nom de la suprématie blanche alors que la communauté noire fait entendre sa voix pour obtenir plus de droits. C’est dans ce contexte explosif qu’un fait divers va mettre le feu aux poudres. Un matin, le corps d’une jeune blanche violée et battue à mort est retrouvé dans les bois. Elle n’est autre que la fille d’un riche entrepreneur de la région qui est lui-même membre du Klan.
Qui a bien pu la tuer ? Pour les autorités, ça ne fait aucun doute : c’est l’œuvre d’un Noir. Peu avant le drame, la victime avait écrit au FBI, car elle craignait pour sa vie. Le Bureau dépêche alors sur place l’un de ses agents afin de tirer l’affaire au clair. Ce dernier va découvrir qu’elle a été tuée et il va se retrouver au cœur de la haine des hommes, face à une vérité dérangeante…
 
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Au fin fond de l’Alabama, 1963, où règne sur ces terres rudes une atmosphère d’un autre temps. Une petite ville dirigée par un maire qui a du mal à s’imposer, un shérif zélé, des hommes poussés par des voix vindicatives et les « noirs » parqués à l’autre bout de la ville, dans des taudis d’un autre siècle. Une atmosphère où les non dits pèsent et où les regards assassinent. Des cris pacifistes et des poings levés pour faire plier les irréductibles blancs. Et des blancs qui se disent suprêmes se cachant sous des bonnets blancs informes. Bienvenue à Woodbridge, un des bastions du Klu Klux Klan où les morts n’auront le repos éternel qu’après que justice soit faite.

 

Une jeune femme, blanche, dénudée, pendue à un arbre. Son corps décharné, traumatisé et marqué dans la mort. Une incompréhension évidente, prémices à un déchaînement incroyable.Une vérité maquillée et des pions positionnées signent le départ d’une course poursuite où la mort sèmera sur son chemin une funeste danse. Le feu purifiera le mal, les fusils résonneront et les cagoules blanches marcheront à l’unisson pour imposer leur loi.

 

Agent spécial du FBI, Dwayne Olsen, est embarqué malgré lui dans cette enquête. Tout juste promu, son enthousiasme débordant lui vaut quelques entourloupes. Il est le seul qui pourrait mettre une terme à cette situation qui se dégrade jour après jour, mais il est loin de se douter qu’il n’a aucun pouvoir sur ces terres sinistres. Il va de découverte en découverte, croisant sur sa route des protagonistes tout aussi différents que concernés par cette enquête. Jusqu’au jour où la vérité éclate dans un bouquet final où nul n’a prédit les retombés.

 

La thématique de ce thriller a tout pour séduire. Le KKK, ses débordements et son emprise sur cette Amérique puritaine a été maintes fois explorés que cela soit au cinéma ou en littérature. Pour ma part c’est un thème que j’avais abordé il y a de cela quelques années. Personnellement, Nicolas Koch ne m’a rien appris de nouveau et ne propose pas quelque chose de spectaculaire. Mais, je me dis qu’il y a toujours quelque part un novice prêt à découvrir cela et je ne pourrais que lui recommander cette lecture.

 

Un thriller embarquant dans un périple tout aussi fascinant qu’abjecte. Un thriller où une ambiance pesante s’installe petit à petit. Un thriller porté par un sujet important et primordial dont le souvenir doit se perpétuer pour que cela ne puisse plus se réaliser. Un thriller étrangement addictif où chaque rebondissement amène le lecteur vers une autre intrigue Des personnages impressionnants : du shérif un peu trop sur de lui, au citoyen lambda qui se prend pour le roi du monde, en passant par des manipulateurs hauts placés, puis par l’activiste qui court pour survivre et un agent du FBI persistant. Une panoplie qui suscite beaucoup de réactions.

 

UN FRUIT AMER est sans contexte une belle lecture que je vous invite à découvrir si la thématique vous intéresse. Une lecture conduite par une plume captivante qui met en exergue le milieu dans lequel évoluent les personnages. Une intrigue minutieusement menée et un final en apothéose. A découvrir sans aucun doute.

 

Une chronique de #Esméralda

7 bonnes raisons de rester célibataire (ou pas) de Cécile Chomin

20190724_175745

Romance contemporaine – Livre sorti le 8 mai 2019

Editions J’ai Lu pour Elle

Lecture personnelle

Ma note : 4,5/5 mention « à dévorer »

 

Résumé : Elles sont sept, sept filles qui se connaissent depuis la fac et qui partent en Italie pour enterrer la vie de jeune fille de l’une d’entre elles, Juliette. Après quelques couacs dans l’organisation du voyage, elles posent enfin leurs valises dans un hôtel au bord du lac de Côme. Alors que le séjour débute sous les meilleurs auspices, Juliette disparaît.
Coup de tête, coup de foudre ? Elles ne seront pas trop de six pour élucider le mystère !

L’avis de #Lilie : J’ai eu la chance d’avoir ce livre en avant-première au salon du livre de Limoges mais j’attendais mes vacances pour pouvoir savourer cette nouvelle romance de Cécile Chomin qui s’annonçait succulente et, je l’espérais, pleine de surprises !

Nous faisons ici connaissance avec 7 jeunes femmes, 7 amies aux caractères différents qui acceptent néanmoins de se retrouver à Côme, en Italie, pour l’enterrement de vie de jeune fille de Juliette. Mais arrivées là-bas, rien ne va se passer comme prévu ! Pourquoi Juliette a-t-elle quitté l’hôtel ? Les six autres filles arriveront-elles à se supporter pour retrouver la future mariée ?

Les sept jeunes femmes qui partent en vacances ensemble sont à l’image des femmes d’aujourd’hui, c’est-à-dire toutes différentes. Il y a celle qui a confiance en elle (ou qui renvoie l’image de cette confiance), celle qui cherche toujours le grand amour, celle qui n’y croit plus, la stressée de l’organisation, la fleur bleue, celle qui a des projets et celle qui va se marier. Elles ont toutes des rêves, des envies et des visions bien différentes de l’amour. Pourtant, au cours de ce séjour un peu fou, elles vont se rendre compte qu’aucune certitude n’est jamais acquise et qu’on ne peut jamais rien prévoir…

Dans ce roman, Cécile Chomin se lance un défi un peu fou. Rendez-vous compte, non seulement elle fait interagir, au minimum, sept jeunes femmes qui sont toutes différentes mais en plus, au fil des chapitres, on partage les pensées et point de vue de chacune d’entre elles. Ce pari un peu fou est complètement réussi pour moi car sans jamais tomber ni dans la caricature ni dans l’excès, on partage les joies mais aussi les craintes de chaque fille et cela nous permet, comme toujours, d’en savoir plus sur elles. Comme toujours, l’humour est bien présent dans ce roman, ce qui amène des touches de légèreté quand l’atmosphère devient un peu pesante. J’ai trouvé l’intrigue sympathique et sous couvert de légèreté, de nombreuses problématiques liées à l’amour et à la vision qu’on en a sont soulevées. La plume de l’autrice est dynamique, efficace et nous entraine en plein cœur de l’Italie, de Milan au bord du lac de Côme.

Pour conclure, si vous êtes amateurs de la plume de Cécile Chomin ou si vous aimez les comédies romantiques qui font du bien, ne passez pas à côté de « 7 bonnes raisons de rester célibataire (ou pas) » ! Venez passer un bon moment en compagnie de sept filles qui vous rappelleront forcément, une amie, une sœur ou autre, avec ses doutes et ses certitudes.

 

liens utiles

Retrouvez ce roman sur le site des Editions J’ai lu pour Elle
Retrouvez-le également sur Amazon

La librairie des rêves suspendus d’Emily Blaine

la librairie des rêves suspendus

Romance contemporaine – Livre sorti le 5 juin 2019

Editions Harlequin – Collection &H

Service Presse

Ma note : 3,5/5

 

Je remercie les éditions Harlequin et la plateforme NetGalley pour m’avoir permis de découvrir ce roman au moment du « Challenge NetGalley ».

Résumé : Entrez dans un monde où tout devient possible…
Sarah, libraire dans un petit village de Charente, peine à joindre les deux bouts. Entre la plomberie capricieuse de l’immeuble, les murs décrépis et son incapacité notoire à résister à l’envie d’acheter tous les livres d’occasion qui lui tombent sous la main, ses finances sont au plus mal. Alors, quand un ami lui propose un arrangement pour le moins surprenant mais très rémunérateur, elle hésite à peine avant d’accepter. C’est entendu  : elle hébergera Maxime Maréchal, acteur aussi célèbre pour ses rôles de bad boy que pour ses incartades avec la justice, afin qu’il effectue en toute discrétion ses travaux d’intérêt général dans la librairie. Si l’acteur peut survivre à un exil en province et des missions de bricolage, elle devrait être capable d’accueillir un être vivant dans son monde d’encre et de papier…
Une rencontre émouvante entre deux êtres que tout oppose mais unis par un même désir  : celui de vivre leurs rêves. 

 

L’avis de #Lilie : Emily Blaine fait partie des autrices qui, depuis quelques années maintenant, m’accompagne tous les étés avec ses romances. Son dernier roman n’a pas fait exception à la règle même si, pour une fois, le coup de cœur n’a pas été au rendez-vous.

Nous faisons ici connaissance avec Sarah, jeune libraire charentaise, en proie à de grosses difficultés financière. Alors qu’elle envisage de mettre la clé sous la porte, un ami lui propose d’accueillir Maxime, un acteur au tempérament de feu, qui doit effectuer des travaux d’intérêts généraux suite à un énième débordement. Entre ces deux protagonistes que tout oppose, comment va se passer la cohabitation?

Sarah est une amoureuse des livres. Toujours en train d’en acheter pour sa librairie ou à essayer d’attirer de nouveaux lecteurs, elle se réfugie dans cet univers de papier pour éviter d’affronter la réalité et ses difficultés. Sérieuse, idéaliste, rêveuse, elle est aussi profondément gentille et fait passer ses livres avant tout ! A l’inverse, Maxime est un écorché vif, qui vit sur les chapeaux de roue et qui n’a pas l’habitude de nouer facilement des relations humaines. Il a peu d’amis et ne souhaite pas faciliter la cohabitation avec la jeune libraire. Pourtant, elle va rapidement prendre un tour inattendu.

Cette année, cette romance n’a pas totalement réussi à faire mouche avec moi. Pourquoi ? La première raison, c’est que les personnages, même s’ils sont attachants, sont un peu trop caricaturaux pour moi. La romance est là pour nous faire rêver mais là, j’ai eu du mal à croire à leur histoire et à l’évolution de leur relation. Malgré cela, la plume d’Emily Blaine fait toujours des miracles car comme toujours, quand on commence son roman, on a du mal à le poser et on a des petits papillons dans le ventre à de nombreuses reprises. La double narration nous permet d’avoir les points de vue des deux protagonistes et de mieux comprendre leur cheminement et certaines de leurs réflexions. Enfin, ce roman est un manifeste pour la défense des petites librairies, qui sont des commerces qui ont parfois du mal à survivre mais qui sont des havres de paix où tout un monde de rêve et d’imaginaire et à notre portée de mains.

Pour conclure, « La librairie des rêves suspendus » est une romance contemporaine plaisante. Elle nous permet de passer un bon moment de lecture et de s’évader. Pour ma part, ce roman a manqué de piquant et de surprises et ne m’a pas permis d’atteindre mes rêves suspendus.

 

liens utiles

Retrouvez tout l’univers d’Emily Blaine ici
Retrouvez ce roman sur le site des éditions Harlequin
Retrouvez également ce roman sur Amazon

 

pro_reader_120      favorited_reviews_120      reviews_50_120      netgalley_challenge_2018_120      netgalley_challenge_2019_120

 

UN PETIT JEU SANS CONSÉQUENCE de JC Harroway.

[ ROMANCE SEXY – Nouveauté 2019]
Éditions HARLEQUIN – Collection MAGNETIC
288 pages
Ma note : 4/5
Lien Kindle
 
Le résumé :
« Leur passion ne devait durer qu’une nuit… »
Fraîchement installé à Londres, Ash n’a qu’une idée en tête : échapper à ses vieux démons, et faire exactement le contraire de ce que lui dicte sa bonne conscience. Aussi s’empresse-t-il de séduire une inconnue aux courbes irrésistibles, le temps d’une folle nuit de passion. Une nuit sans conséquence, si seulement sa conquête ne s’était pas présentée à son bureau le lendemain…
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Un homme. Une femme. Deux inconnus dans un parc. De cette rencontre est née une osmose particulière et euphorisante, celle qui précède une nuit sans lendemain, sans sentiment et sans regard désapprobateur.

 

Une nuit d’étreintes passionnées et fiévreuses. Une nuit initiatique pour elle et inoubliable pour lui. Mais quand le jour se lève, elle n’y est plus et lui reprend sa vie.

 

Lui c’est Ash Jacob, avocat irrésistible qui débarque de New York pour échapper à sa vie et à l’animosité barbante et suffocante de son environnement. Ash, en beau gosse intelligent qu’il est, dégage une aura magnétique à laquelle il est difficile d’y échapper. Les relations longues et sérieuses ne sont pas à son goût. Cette liberté évidente est pour lui une manière de pouvoir contrôle et diriger sa vie. Alors oui, c’est macho et égoïste, mais Ash a de très bonnes raisons d’avoir choisi cette vie. Croquer la vie en pleine dent et maîtriser tous ses enjeux à ce quelque chose de jouissif. Malgré ce côté de débauché, Ash est une personne de confiance et bosseuse. Un esprit vif dans un corps d’athlète. Difficile pour la belle Essie de ne pas craquer. Essie est une jeune femme sérieuse, studieuse et empathique. Une enfance loin d’être dorée et une personnalité brisée, Essie n’est vraiment pas une femme expansive. Le doute et la crainte envahissent souvent ses pensées. Essie pourtant tente tant bien que mal de donner un autre sens à sa vie. Sa persévérance l’a récompensée. Désireuse d’apprendre et de percer les mystérieuses des relations amoureuses, elle se lance comme défi de vivre sa première expérience d’une nuit sans lendemain. Mais ce qu’elle n’avait pas prévu dans son plan sans faille, c’est que le beau spécimen soit assis derrière le bureau, le premier jour de son nouveau boulot et qu’en plus, ils allaient devoir collaborer. Sans compter sur un certain article en ligne sur internet qui laisse planer certains rebondissements.

 

Cette romance sexy est le second roman que je lis de cette autrice américaine. Une romance sexy et légère qui met au cœur de son histoire des personnages loin d’êtres des caricatures ambulantes. J’ai beaucoup apprécié le déroulement d’une histoire pas si simple aux premiers abords, surtout quand l’aspect psychologique des deux héros entravent cette relation. Relation en dent de scie, percutée par des secrets bien trop sombres et les doutes. Les sentiments et les corps résistent à une tentation bien trop évidente.

 

J’aime ce genre de lecture entre deux plus conséquentes. Une romance sexy pour décompresser lors d’un après midi pluvieux ou en soirée. Une plume vraiment addictive qui sait accaparer sa lectrice. Une histoire émouvante et fracassante même si le final est convenu, je me suis laissée porter par le tumulte des personnages. On est loin, quand même, de la romance « gnangnan », les personnages sont attachants dans leur désespoir, car oui il y en a.

 

UN PETIT JEU SANS CONSÉQUENCE  a tout pour vous séduire !

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions HARLEQUIN.

… Mon avis sur un autre roman de JC Harroway (clique sur la photo)

Mon désir le plus ardent de Pete Fromm

20190725_190435

Littérature Nord-Américaine – Sortie format Totem le 2 mai 2019

Editions Gallmeister

Lecture personnelle

Ma note : 4,5/5 mention « incontournable 2019 »

 

Résumé : Maddy s’était juré de ne jamais sortir avec un garçon du même âge qu’elle, encore moins avec un guide de rivière. Et puis elle rencontre Dalt, et plus rien ne compte. À vingt ans, Maddy et Dalt s’embarquent dans une histoire d’amour absolue et explosive. Mariés sur les berges de la Buffalo Fork, dans le Wyoming, ils vivent leur passion à cent à l’heure et partent créer leur entreprise de rafting dans l’Oregon. Très vite, ils décident de fonder une famille. Mais l’enfant qu’ils désirent de tout leur cœur tarde à venir. Un jour, alors que Dalt est en expédition en Mongolie, Maddy apprend une nouvelle qui bouleverse son existence.

 

L’avis de #Lilie : Je remercie Léa du Picabo River Book Club pour avoir proposé ce livre en « poche du mois » car elle m’a, une nouvelle fois, permis d’explorer un nouvel univers littéraire et de découvrir un roman rempli d’amour et d’émotions.

Nous faisons ici connaissance avec Maddy. Passionnée de nature, elle ne s’intéresse pas aux garçons de son âge, jusqu’à sa rencontre avec Dalton. A partir de là, leurs vies vont être bouleversées et ils vont tout faire à deux. Pourtant, l’enfant désiré tarde à venir et Maddy se sent, au fil des jours, de plus en plus diminuée. Que va-t-il lui arriver ? Leur vie de couple surmontera-t-elle les épreuves que la vie va leur imposer ?

Le personnage de Maddy est un peu atypique. Ce n’est pas une héroïne « classique » dans la mesure où sa passion, c’est la nature. Son amour pour Dalton va la transformer mais elle ne perdra jamais ni son franc-parler ni sa fierté. J’ai trouvé qu’elle était très attachante malgré une apparence un peu rude car c’est une femme qui veut s’assumer et qui a du mal à admettre quand ça ne va pas. Forte tête, elle peut paraître excessive mais personnellement, j’étais assez admirative de sa force de caractère. Quand à Dalton, on le découvre au fil des pages. Lui aussi passionné de nature, il ferait tout pour sa famille. Éperdument amoureux, il a parfois du mal à communiquer avec son épouse. Pourtant, on le sent entier, intègre, travailleur et cherchant toujours à faire au mieux pour ses proches. J’ai été touchée par ce personnage et par ce couple, dont l’amour transparait au fil des pages.

Avec ce roman, je suis passée à deux doigts du coup de cœur à cause de la narration, un peu particulière. En effet, c’est une narration qui part souvent dans des digressions, ou dans des phrases très longues, et qui, parfois, fait perdre le fil de l’histoire. Après un petit temps d’adaptation, je me suis néanmoins régalée et j’ai eu beaucoup de mal à poser le livre. Les personnages sont touchants et l’émotion transparaît entre les lignes. Leur parler vrai est également un point fort, qui peut être dérangeant pour certains, mais pour ma part, cela donnait une dose de sincérité supplémentaire à l’histoire. J’ai également trouvé l’écriture très visuelle car je me suis retrouvée en plein cœur des États-Unis, le long des rivières. Enfin, je dois dire que ce roman est une belle histoire d’amour, loin des clichés, juste un bel amour, vrai, entre deux personnes avec un tempérament de feu.

Pour conclure, « Mon désir le plus ardent » est un roman nord-américain que je recommande à tous les amateurs de romans d’amour et d’histoires bouleversantes. Ici, vous serez propulsés en plein cœur du Wyoming avec deux protagonistes sincères, touchants et haut en couleur. De mon côté, j’ajoute Pete Fromm à la liste des auteurs à suivre car cette première lecture m’a largement convaincue !

 

liens utiles

 

Retrouvez ce roman sur le site des éditions Gallmeister
Retrouvez-le également sur Amazon

received_257092058249322