La trilogie 50 nuances au cinéma

affiches des 50 nuances

Romance érotique – sorties cinéma en 2015, 2017 et 2018

 

Mon avis : Je dois avouer que l’adaptation de la trilogie à succès d’EL James au cinéma n’était pas un pari facile à relever. En effet, les fans étaient nombreux et l’attente était grande. Maintenant que les 3 films sont sortis au cinéma, il est l’heure de dresser le bilan.

C.GreyNiveau casting, c’est finalement Jamie Dornan qui a été choisi pour interpréter le milliardaire adepte du sado-masochisme. Au départ, il n’était pas le premier choix des producteurs qui lui avaient préféré Charlie Hunnam. Face à la levée de bouclier des fans, et à cause d’un emploi du temps surchargé, il a laissé tomber ce projet et c’est finalement le bel irlandais qui a été choisi. Peu connu en France au moment de la sortie du premier film, il s’est notamment illustré dans la série « The Fall » où il incarne un tueur en série. Autant il est convaincant dans ce rôle, où il fait flipper, autant je ne l’ai trouvé convaincant que dans le troisième film. Il lui manque un côté sombre, qui caractérise pourtant tellement le beau Christian.

Dakota ds 50 nuancesLe rôle d’Anastasia Steele est joué par Dakota Johnson. Actrice et mannequin, elle est la fille de Don Johnson et Mélanie Griffith. Au cinéma, on l’avait notamment vu dans « The social Network » ou « 21, jump street ». Elle est très convaincante dans son rôle de jeune vierge qui croit au grand amour et qui va accepter de s’initier aux pratiques S/M pour faire plaisir à son homme. Comme Anastasia, Dakota évolue au fil des films et elle crève littéralement l’écran.

Au niveau de la réalisation, le premier a été réalisé par Sam Tylor-Wood, qui a ensuite jeté l’éponge suite à des tensions avec EL James. Les deux derniers ont été réalisés par James Foley, compagnon d’EL James. Dans les trois films, j’ai trouvé la réalisation belle et apprécié que les tournages aient eu lieu, en grande partie, en décor « naturel ». En effet, de nombreuses scènes ont été tournées à Seattle et dans le troisième, les acteurs sont venus en France pour les scènes du voyage de noce. En revanche, le choix de diluer ou d’épurer certaines scènes est assez incompréhensible. Bien sûr, ce film sortant au cinéma, il fallait qu’il soit accessible au plus grand nombre mais franchement, on est très très loin des livres…..

affiche 50 nuances de Grey ALe premier film a été une déception pour moi car il manquait beaucoup de scènes qui expliquent, notamment, l’évolution de l’état d’esprit de Christian, et ses doutes. Là, quand on n’a pas lu le livre, on a juste l’impression d’avoir à faire à un déséquilibré qui ne sait pas ce qu’il veut.

affiche 50 nuances plus sombresLe deuxième film est une catastrophe. Lors de ma lecture, « 50 nuances plus sombres » a été mon tome préféré. J’ai adoré voir l’évolution des personnages, l’équilibrage du rapport de force, les secrets de Christian qui apparaissent peu à peu… là dans le film, on ne voit rien. Elena est peu présente, l’épisode Leila est presque anecdotique et il manque le Dr Flynn qui joue un rôle déterminant dans la vie de Christian. En sortant du cinéma, je me rappelle avoir été très en colère car clairement, ce film n’est pas du tout conforme au livre…..

affiche 3Du coup, j’appréhendais un peu le troisième film….. Et finalement, j’ai été agréablement surprise. C’est le film le plus fidèle et dont l’état d’esprit colle à celui du livre. On sent enfin une vraie complicité entre les deux protagonistes et même si là aussi, ils ont arrangé l’histoire, elle tient vraiment la route.

Pour conclure, l’adaptation cinématographique de « 50 nuances de Grey » a, pour moi, été une demi-réussite. Les films sont très inégaux et malheureusement, ils ne reflètent pas tout ce qui a fait le succès de la saga au niveau littéraire. On a l’impression de visionner une bluette un peu épicée et on est très loin de l’univers S/M voulus par l’auteure. Cette trilogie se laisse regarder mais pour l’apprécier, je pense qu’il faut faire abstraction des livres et se projeter comme si on ne connaissait pas l’histoire. Mention spéciale malgré tout pour le troisième film qui clôt de belle manière cette trilogie.

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez ici la chronique d’Esmaralda de la saga Cinquante nuances de Grey de E L James

Retrouvez ici ma chronique de « Darker » de E L James

Retrouvez ici le coffret contenant les trois films sur Amazon

 

Publicités

La promesse de l’aube de Eric Barbier

La_Promesse_de_l_aube affiche film

Film sorti le 20 décembre 2017 –

disponible en DVD et Blu-Ray depuis le 25 avril 2018

Drame

 

Résumé : De son enfance difficile en Pologne en passant par son adolescence sous le soleil de Nice, jusqu’à ses exploits d’aviateur en Afrique pendant la Seconde Guerre mondiale… Romain Gary a vécu une vie extraordinaire. Mais cet acharnement à vivre mille vies, à devenir un grand homme et un écrivain célèbre, c’est à Nina, sa mère, qu’il le doit. C’est l’amour fou de cette mère attachante et excentrique qui fera de lui un des romanciers majeurs du XXème siècle, à la vie pleine de rebondissements, de passions et de mystères. Mais cet amour maternel sans bornes sera aussi son fardeau pour la vie…

 

Mon avis : Ce film était un véritable défi autant pour le réalisateur que pour les acteurs car porter à l’écran le chef d’œuvre de Romain Gary n’était pas une chose facile. Et pourtant……le défi est largement réussi tellement le film retranscrit fidèlement les émotions et la richesse de ce roman.

Au niveau du casting, le réalisateur a choisi :

  • pierre nineyPierre Niney pour interpréter le rôle de Romain Gary. Acteur français qui monte, il est un de mes acteurs préférés. Ancien pensionnaire de la Comédie Française, il obtient son premier grand rôle dans « j’aime regarder les filles ». il a ensuite été nommé aux César pour le prix du meilleur second rôle et a gagné un prix au festival de Cabourg. Il a ensuite joué le rôle d’Yves St Laurent dans un biopic poignant, il s’est glissé dans la peau du commandant Cousteau dans « l’Odyssée » et a tenu le rôle principal dans le film « un homme idéal » où il incarne un auteur usurpateur pris à son propre piège.
  • charlotte gainsbourgCharlotte Gainsbourg joue le rôle de la mère de Romain Gary. Fille de Serge Gainsbourg, elle connait son premier grand rôle dans « l’effrontée ». elle a ensuite enchainé de nombreux succès, allant du drame à la comédie. Mes films préférés sont « Jane Eyre », adaptation du classique de la littérature anglaise éponyme, « Prête-moi ta main », où elle joue la fiancée d’Alain Chabat et « Samba » où elle joue une bénévole qui tente d’aider des sans-papiers. Touchante, drôle, Charlotte Gainsbourg est une actrice qui peut jouer dans de nombreux registres et qui a un jeu juste.
  • didier bourdonDidier Bourdon incarne Alex Gubernatis, un escroc qui va aider la mère de Romain à se faire un nom à Varsovie en se faisant passer pour un grand couturier français. Membre des Inconnus, Didier Bourdon a su rebondir et a joué dans de nombreux films à succès : « Alibi.com », « 7 ans de mariage » ou « les Profs 2 ». certes, il joue plutôt dans des films comiques mais cela n’empêche qu’il est un des acteurs favoris des français.
  • JP DarroussinJean-Pierre Darroussin joue le rôle de Zaremba, un homme amoureux de la mère de Romain mais qui n’arrivera pas à conquérir son cœur. Acteur à succès, on l’a notamment vu dans l’adaptation de « Marius » et « Fanny », dans « le cœur des hommes » et « la fille du puisatier ».

 

Comme je l’ai déjà dit, le film est une adaptation du roman à succès du même nom. C’est un incontournable de la littérature française et il raconte la relation très particulière que Romain entretenait avec sa mère. Fière, elle voulait que son fils réussisse et devienne quelqu’un. Elle fuit son pays pour rejoindre la France car pour elle, il n’y avait que là que Romain pouvait réussir. Au fil des pages, on tremble, on s’agace un peu de cet amour écrasant et pourtant, on ne peut qu’être admiratif de tous les sacrifices qu’elle a fait pour lui. A l’écran, Charlotte Gainsbourg incarne à merveille l’extravagance de cette mère et toute son exagération dans les projets qu’elle a pour son fils. Pierre Niney quand à lui joue un Romain Gary soumis à sa mère mais aimant, totalement désemparé au moment de son départ et surtout fier de ce qu’il accomplit pour elle.

Ceux qui ont lu le livre ne seront sûrement pas déçus par ce film qui respecte totalement l’œuvre. Non récompensé aux Césars malgré quatre nominations, il a eu un succès mitigé en France, même s’il a dépassé le million d’entrées. Pourtant, ce film est plein d’émotions, montre sur grand écran l’amour inconditionnel d’une mère pour son fils et tous les sacrifices qu’un fils peut faire pour sa mère. Autant pour le jeu d’acteurs que pour la fidélité au livre, ce film mérite d’être vu et revu.

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez le teaser officiel de ce film ici

Pour vous procurer le DVD, c’est par ici

Pour lire « la promesse de l’Aube », c’est par là!

Envie de lire le livre en format poche ? Rendez-vous sur le site des éditions Folio

 

Cyrano de Bergerac de Edmond Rostand

vignette-affiche-cyrano

Ah Cyrano de Bergerac ! Un personnage du théâtre connu de tous pour son nez et sa fameuse tirade. Personnellement, c’est un héros que j’ai vraiment découvert jeune lorsque, au cours de vacances en famille, j’ai visité avec ma maman la maison d’Edmond Rostand, l’auteur de cette pièce. Cette maison, elle s’appelle Arnaga et elle se trouve à Cambo les Bains, en plein cœur du Pays Basque français.

 Au cours d’un séjour au Pays basque, Edmond Rostand tombe amoureux de cette région et achète un terrain proche d’un cours d’eau qui se nomme l’Arraga. Il fait construire sa maison sur cette parcelle et choisit, pour baptiser sa maison, de reprendre le nom du cours d’eau légèrement transformé pour que ce soit plus doux à l’oreille. Arnaga sort de terre au début du 20ème siècle et a été le lieu d’où Edmond Rostand a écrit Chantecler.  Cette maison, de style néo-basque est entourée d’un côté, d’un magnifique jardin à la française, et de l’autre, un jardin à l’anglaise. Cette maison était un refuge pour l’auteur qui y a passé beaucoup de temps pour fuir Paris. Académicien et auteur à succès, il mourra le 2 décembre 1918 de la grippe espagnole.

J’ai visité cette maison à de nombreuses reprises car j’ai eu un véritable coup de cœur pour elle. En effet, c’est une maison que l’on sent pleine de vie, pleine de couleur et on sent une véritable âme à l’intérieur. A noter qu’il y a dans cette maison le césar gagné par Gérard Depardieu pour son rôle de Cyrano de Bergerac et une pendule qui compte 14 heures. En effet, étant auteur à succès, Edmond Rostand attirait les piques-assiettes. Cependant, tout le monde savait qu’il terminait sa pause repas à 14h. Donc quand des personnes envahissantes arrivaient pendant ce temps de pause méridienne et que la pendule sonnait 14h, les personnes  étaient raccompagnées à la porte…..sauf qu’en fait, il était 12h !! Cette pendule trompeuse correspond donc tout à fait à l’expression « chercher midi à 14 heures ».

Ci-dessus, la villa Arnaga et ses magnifiques jardins à la française.

 

Parlons maintenant de Cyrano de Bergerac, LE grand succès d’Edmond Rostand. Pièce longue, qui dure près de 3h et découpée en 5 actes, elle est écrite quasi-exclusivement en alexandrins et comprend un nombre impressionnants de personnages. Cependant, trois personnages se détachent : Cyrano, Roxane et Christian. Cyrano aime Roxane mais est complexé par son nez. Le jour où il souhaite se déclarer, Roxane lui avoue son amour pour Christian. Ce dernier est incapable de mettre des mots sur ce qu’il ressent. Cyrano va donc se donner pour mission d’aider Christian à séduire Roxane. Ce triangle amoureux va rendre Roxane folle d’amour pour les paroles de Cyrano, va rendre Christian mal à l’aise à l’idée de ne pouvoir s’exprimer avec ses mots à lui et enfin va rendre Cyrano malheureux de devoir cacher son amour pour la belle Roxane.

Jeudi, j’ai enfin pu voir cette pièce sur scène. Elle est jouée à l’Escale de Tournefeuille, par la compagnie Grenier de Toulouse. Mis en scène par Laurent Collombet, qui réalise son rêve en interprétant le rôle de Cyrano. La mise en scène est moderne (utilisation de masques pour la plupart des personnages, une annonce d’entracte digne d’un dessin animé) mais elle n’enlève rien à la beauté du texte d’Edmond Rostand. La beauté du texte est mise en valeur et on se sent transporté avec les acteurs, au cœur de l’action. Les scènes de combat à l’épée sont criantes de réalisme et m’ont beaucoup plu !! La scène du balcon, où Cyrano déclare son amour à Roxane en laissant croire à cette dernière que c’est Christian qui parle, caché dans la pénombre, a particulièrement touché mon âme de romantique et on ressent, à travers cette scène, toute la sincérité des acteurs qui rendent ainsi hommage à la beauté du texte.

Pour conclure, si vous êtes amateurs de classiques de la littérature française, n’hésitez à aller voir cette pièce, si vous en avez l’occasion. Le texte en alexandrin est un plaisir à écouter et on ne voit pas passer les 3 heures de représentations. Laissez-vous emporter par cette pièce qui est un hymne à l’amour et une réflexion également sur la différence.

 

Résumé : Le nez de Cyrano s’est mis en travers de son cœur. La belle Roxane aime ailleurs, en l’espèce un cadet sans esprit mais de belle apparence, Christian de Neuvillette.

La pièce de Rostand met en scène la tragique complicité entre deux moitiés d’homme, et s’achève sur une évidence en forme d’espérance : sous les traits de Christian, ce n’était pas moins que l’âme de Cyrano qu’aimait Roxane.

 

Juste pour le plaisir, je partage avec vous la célèbre « tirade du nez » :

Cyrano.
 Ah ! non ! c’est un peu court, jeune homme !

On pouvait dire… Oh ! Dieu ! … bien des choses en somme…

En variant le ton, – par exemple, tenez :

Agressif : « Moi, monsieur, si j’avais un tel nez,

Il faudrait sur-le-champ que je me l’amputasse ! »

Amical : « Mais il doit tremper dans votre tasse

Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap ! »

Descriptif : « C’est un roc ! … c’est un pic ! … c’est un cap !

Que dis-je, c’est un cap ? … C’est une péninsule ! »

Curieux : « De quoi sert cette oblongue capsule ?

D’écritoire, monsieur, ou de boîte à ciseaux ? »

Gracieux : « Aimez-vous à ce point les oiseaux

Que paternellement vous vous préoccupâtes

De tendre ce perchoir à leurs petites pattes ? »

Truculent : « Ça, monsieur, lorsque vous pétunez,

La vapeur du tabac vous sort-elle du nez

Sans qu’un voisin ne crie au feu de cheminée ? »

Prévenant : « Gardez-vous, votre tête entraînée

Par ce poids, de tomber en avant sur le sol ! »

Tendre : « Faites-lui faire un petit parasol

De peur que sa couleur au soleil ne se fane ! »

Pédant : « L’animal seul, monsieur, qu’Aristophane

Appelle Hippocampéléphantocamélos

Dut avoir sous le front tant de chair sur tant d’os ! »

Cavalier : « Quoi, l’ami, ce croc est à la mode ?

Pour pendre son chapeau, c’est vraiment très commode ! »

Emphatique : « Aucun vent ne peut, nez magistral,

T’enrhumer tout entier, excepté le mistral ! »

Dramatique : « C’est la Mer Rouge quand il saigne ! »

Admiratif : « Pour un parfumeur, quelle enseigne ! »

Lyrique : « Est-ce une conque, êtes-vous un triton ? »

Naïf : « Ce monument, quand le visite-t-on ? »

Respectueux : « Souffrez, monsieur, qu’on vous salue,

C’est là ce qui s’appelle avoir pignon sur rue ! »

Campagnard : « Hé, ardé ! C’est-y un nez ? Nanain !

C’est queuqu’navet géant ou ben queuqu’melon nain ! »

Militaire : « Pointez contre cavalerie ! »

Pratique : « Voulez-vous le mettre en loterie ?

Assurément, monsieur, ce sera le gros lot ! »

Enfin parodiant Pyrame en un sanglot :

« Le voilà donc ce nez qui des traits de son maître

A détruit l’harmonie ! Il en rougit, le traître ! »

– Voilà ce qu’à peu près, mon cher, vous m’auriez dit

Si vous aviez un peu de lettres et d’esprit

Mais d’esprit, ô le plus lamentable des êtres,

Vous n’en eûtes jamais un atome, et de lettres

Vous n’avez que les trois qui forment le mot : sot !

Eussiez-vous eu, d’ailleurs, l’invention qu’il faut

Pour pouvoir là, devant ces nobles galeries,

me servir toutes ces folles plaisanteries,

Que vous n’en eussiez pas articulé le quart

De la moitié du commencement d’une, car

Je me les sers moi-même, avec assez de verve,

Mais je ne permets pas qu’un autre me les serve.

 

image-principale-page-liens-utiles

Si vous habitez dans la région toulousaine, retrouvez le descriptif de la pièce sur le site de la compagnie du Grenier de Toulouse

Retrouvez la biographie d’Edmond Rostand sur le site de l’Académie Française

La comédie musicale « les 3 mousquetaires » – Un pour tous, tous pour un!

les 3 mousquetaires

Résumé : Escrime et sentiments

Avril 1625. Le jeune d’Artagnan, 18 ans, quitte ses parents et sa Gascogne natale pour Paris où il espère intégrer la prestigieuse compagnie des Mousquetaires du Roi dont son père a lui-même jadis fait partie.

Après un voyage mouvementé et riche en aventures, il arrive dans la capitale avec une formidable envie de réussir. Le hasard l’amène à prêter main forte à ceux-là même qui viennent tour à tour de le provoquer en duel contre des sbires du cardinal de Richelieu, Athos, Porthos et Aramis. De ce combat va naître une indéfectible amitié entre les quatre hommes.

Bientôt, un sombre complot ourdi par le Cardinal et son âme damnée, la belle et perfide Milady de Winter, contre la reine de France, Anne d’Autriche, va les amener à s’unir pour sauver l’honneur de l’épouse de Louis XIII. En effet, celle-ci est secrètement éprise du duc de Buckingham, le puissant favori du Roi d’Angleterre. En gage d’amour, elle lui a offert une parure composée de douze ferrets de diamants. Or, sur l’instigation du Cardinal, le Roi exige de la Reine qu’elle porte ce collier à l’occasion du Bal des Echevins. C’est la panique au palais !

Il s’avère que d’Artagnan s’est épris de Constance Bonacieux, la jolie lingère et confidente d’Anne d’Autriche. Connaissant le courage et la témérité de son compagnon, la jeune femme lui demande de se rendre expressément en Angleterre afin de récupérer le précieux bijou. Accompagné de ses trois nouveaux amis, notre Gascon prend la route. Mais leur chemin vers la côte française va être semé d’embûches orchestrées par Milady. Aramis, Porthos et Athos vont successivement tomber dans les pièges tendus par la démoniaque espionne de Richelieu.

 

Mon avis : grande fan des comédies musicales, je me suis précipitée sur la billetterie dès que la tournée de celle-ci a été ouverte. Encore une fois, on a un casting 5 étoiles pour ce spectacle :

  • olivier DionDans le rôle de d’Artagnan, on retrouve le beau Olivier Dion. Il a participé à la « Star Academy » au Québec en 2012 et s’est fait connaitre en France grâce à sa participation à l’émission « Danse avec les Stars ». Chouchou de ces dames, Olivier Dion est un talent à suivre et qui n’a pas fini, je pense, de nous réserver des surprises.
  • brahim ZaibatDans le rôle d’Athos, on retrouve Brahim Zaibat. Ex-danseur et ex-petit ami de Madonna, il a été champion du monde de breakdance. Sa participation à « Danse avec les Stars » lui a également permis de se faire connaitre du grand public. A noter qu’il a participé à l’aventure Robin des Bois comme consultant artistique.
  • D.SargueDans le rôle d’Aramis, on retrouve Damien Sargue. Révélé au début des années 2000 par la comédie musicale Roméo et Juliette, on l’a un peu perdu de vue jusqu’à sa participation à « Danse avec les Stars » en 2013. Depuis, il a collaboré à des projets comme « Forever Gentlemen ».
  • david banDans le rôle de Porthos, on a David Ban. Peu connu du grand public, il est en revanche connu pour tous les amateurs de comédies musicales du fait de sa participation à Grease ou 1789, les amants de la Bastille.
  • emjiDans le rôle de Milady, nous avons Emji. Grande gagnante de l’émission « la Nouvelle Star », c’est une artiste à suivre car elle a un univers bien à elle et une empreinte vocale incontestable.
  • Dans le rôle du Duc, nous avons Golan Yosef. Révélé au public par son premier rôle dans la comédie musicale Dracula, il a pris des cours de chant afin d’élargir la palette de ses compétences. On l’a également vu dans les comédies musicales Cats et Love Circus.
  • Dans le rôle de la Reine, nous avons Victoria. Elle aussi, c’est une figure connue de l’univers des comédies musicales. En effet, elle a participé à la grande aventure du Roi Soleil et a également tenté sa chance dans le télé-crochet « The Voice ».
  • Enfin, dans le rôle de Constance, nous retrouvons Megan. Cette jeune femme n’est pas non plus une inconnue de l’univers télévisuel puisqu’elle a gagné l’émission « Popstars » diffusée sur C8. Malheureusement, son groupe « The Mess » n’a pas survécu pendant longtemps.

 

Au niveau de l’équipe « technique », on a :

  • Gibert et Nicole Coullier, des producteurs connus et reconnus dans le milieu musical. Producteurs de la comédie musicale Robin des Bois, ils ont notamment aussi produits les concerts de Johnny Halliday ou Céline Dion. Des pointures !
  • Roberto Ciurleo est également producteur de cette magnifique comédie musicale. Directeur des programmes chez NRJ, il a repéré Calogero ou Kyo. Il a ensuite intégré le casting de « Popstar » où il a déniché M.Pokora. il s’est ensuite investi avec Kamel Ouali dans l’aventure du Roi Soleil avant de produire Robin des Bois puis les 3 Mousquetaires.
  • Lionel Florence a signé une partie des paroles des chansons en compagnie de Patrice Guirao. A tous les deux, ils ont signé les paroles des chansons des 10 commandements, le Roi Soleil, Cléopâtre ou Robin des Bois.

 

Au niveau de l’histoire, cette comédie musicale met en avant les valeurs d’amitié et de fraternité qui sont véhiculées par la devise des Mousquetaires, « un pour tous et tous pour un ». N’ayant pas lu le roman d’Alexandre Dumas, je ne peux pas faire une comparaison avec l’histoire originelle. Mais dans tous les cas, ce que je peux vous dire, c’est que cette comédie musicale est une œuvre de grand spectacle. Au-delà des décors mobiles et de tableaux spectaculaires, on voit nos chanteurs et acteurs danser, faire de l’escrime, jouer la comédie et faire des cascades quand les scènes de bataille s’intensifient. Habituée aux comédies musicales, j’ai été bluffée par celle-ci. J’ai été épatée par les duels à l’épée, subjuguée par la beauté des tableaux et emportée par les mélodies chantées.

Cette comédie musicale est une vraie réussite et elle n’est pas à laisser passer si vous êtes amateurs du genre. Le CD-DVD du spectacle vient justement de sortir….. une idée à cadeau qui saura sans nul doute ravir tous les amateurs de fresques musicales.

les 3 mousquetaires

 

liens-utiles

Retrouvez tout l’univers des 3 Mousquetaires sur leur site officiel

Au revoir là-haut d’Albert Dupontel

AuRevoirLaHaut-800x445

Au revoir là-haut – Sortie le 25 octobre 2017

Comédie dramatique

Résumé : Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l’un dessinateur de génie, l’autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, l’entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire.

 

Mon avis : Ce film est l’adaptation du Prix Goncourt 2013, écrit par Pierre Lemaitre. J’avais lu ce roman l’an passé et je dois avouer que ce roman m’avait complètement conquise. Malgré sa longueur, 624 pages,  il ne m’avait pas fallu plus de 48 heures pour en venir à bout. J’étais donc impatiente de découvrir son adaptation, d’autant plus que Pierre Lemaitre a participé à l’écriture du scénario.

albert dupontelPour commencer, ce film est réalisé par Albert Dupontel. Acteur français qu’on ne présente plus, c’est un acteur exigeant et un réalisateur qui a son propre univers. Ici, il joue le rôle d’Albert Maillard, un soldat qui a survécu à l’horreur de la 1ère Guerre Mondiale et qui va se lancer dans une escroquerie aux monuments aux morts.

Le casting de ce film est un casting rêvé, avec de grands noms du cinéma français qui incarnent parfaitement leurs rôles :

  • laurent lafitteIl y a tout d’abord Laurent Lafitte, qui joue le rôle d’Henry d’Aulnay-Pradelle, lieutenant dans l’armée française et un opportuniste. Acteur français, pensionnaire de la Comédie Française, Laurent Lafitte a un répertoire de rôles éclectique, que ce soit en papa prêt à tout pour pourrir la vie de son ex-femme dans « papa ou maman », en gendarme collabo dans « Un secret » ou en jouant le rôle du bon copain dans « les petits mouchoirs ».
  • Mélanie ThierryMélanie Thierry est également à l’affiche de ce film. Elle y joue le rôle de la bonne des Péricourt. César du meilleur espoir féminin en 2010 pour son rôle dans « le dernier pour la route », elle a également joué dans « Largo Winch » ou « la princesse de Montpensier ».
  • Niels_ArestrupNiels Arestrup joue le rôle de Marcel Péricourt, le père d’Edouard et Madeleine. Acteur ayant obtenu trois fois le César du meilleur acteur pour un second rôle, je l’avais adoré dans le film « Diplomatie », où il jouait le rôle du général Dietrich Von Cholitz qui avait pour ordre de faire sauter la ville de Paris au moment de l’arrivée des alliés. Il a également joué dans de nombreux films dont « Quai d’Orsay », « Elle s’appelait Sarah » ou « De battre mon cœur s’est arrêté ».
  • Emilie Dequenne joue le rôle de Madeleine Péricourt. Actrice belge, on l’a notamment vue dans « la fille du RER », « Mobius » et plus récemment dans « les hommes du feu ».
  • Enfin Edouard Péricourt, soldat blessé à qui il manque la moitié du visage, est joué par Nahuel Pérez Biscayart, un jeune acteur argentin qui s’est fait connaitre en 2010 pour son rôle dans « au fond des bois ».

J’avais été conquise par le roman, je l’ai également été par le film. C’est une adaptation très fidèle au roman même si les lecteurs assidus décèleront quelques petits changements, qui ne dénaturent absolument pas l’histoire. Le livre et le film permettent de mettre en lumière de nombreuses choses que l’on a tendance à oublier, étant donné que la 1ère Guerre Mondiale s’est maintenant déroulée il y a 100 ans. Cependant, on voit, au début, la dureté de la vie dans les tranchées, la bêtise et la méchanceté de certains officiers qui n’ont que peu de considération pour les vies humaines, et aussi les dégâts provoqués par le champ de bataille, que ce soit au niveau physique ou au niveau moral. J’ai également appris beaucoup de choses sur l’après-guerre, notamment les escroqueries qui ont pu avoir lieu concernant l’enterrement des soldats morts au front ou le fait que les monuments aux morts soient apparus à ce moment-là (auparavant, on n’avait jamais ressenti le besoin de faire des monuments pour les soldats morts sur les champs de bataille. C’est pour cela que pour de nombreux historiens, la 1ère Guerre Mondiale est l’illustration de la naissance d’un sentiment national).

Si vous avez lu le livre, je ne peux que vous conseiller d’aller voir ce film qui est une belle réussite car il mêle drames et poésie. En revanche, si vous avez le roman dans votre PAL, patientez encore un peu avant de regarder son adaptation car vous n’aurez plus de surprises à la lecture.

 

liens-utiles

Retrouvez la bande-annonce du film ici

Seven sisters de Tommy Wirkola

Seven_Sisters

Seven Sisters– Film sorti le 30 aout 2017

Science-fiction

 

Résumé : 2073. La Terre est surpeuplée. Le gouvernement décide d’instaurer une politique d’enfant unique, appliquée de main de fer par le Bureau d’Allocation des Naissances, sous l’égide de Nicolette Cayman. Confronté à la naissance de septuplées, Terrence Settman décide de garder secrète l’existence de ses 7 petites-filles. Confinées dans leur appartement, prénommées d’un jour de la semaine, elles devront chacune leur tour partager une identité unique à l’extérieur, simulant l’existence d’une seule personne : Karen Settman. Si le secret demeure intact des années durant, tout s’effondre le jour où Lundi disparait mystérieusement…

 

Mon avis : Un film a un air de dystopie : la planète Terre est ravagée, l’espèce humaine est en danger et des solutions ont été envisagées pour la protéger. C’est un thème qui me séduit beaucoup au cinéma. Le côté thriller que laisse présager la bande annonce est le deuxième élément qui m’a donné envie d’aller passer une soirée au cinéma. J’ai été intriguée par ces sept sœurs, toutes identiques, qui ne sortent qu’un jour par semaine pour faire croire qu’il n’y a qu’une Karen Settman partagent leurs vies et un secret commun. En effet, si l’une d’entre elles oublie de communiquer des éléments sur sa journée aux autres, elle met ses sœurs en danger….et elle se met en danger!! Leur père les a élevés en leur expliquant bien qu’à la maison, elles pouvaient être elles-mêmes mais qu’à l’extérieur, elles devaient toutes adopter un comportement identique. Du coup, le jour où Lundi ne revient pas, un cas de conscience se pose pour les 6 autres : doivent-elles continuer à sortir à tour de rôle ou doivent-elles attendre le retour de Lundi ?

                Du côté du casting, c’est ce que j’appelle un casting mixte. Il y a deux stars de cinémas et deux acteurs que, personnellement, je ne connaissais pas.

  • zoom-seven-sisters-de-tommy-wirkola-avec-noomi-rapace--glenn-close-et-willem-dafoeCommençons avec Noomi Rapace. Déjà vue dans « Alien Convenant », « Enfant 44 » ou dans la trilogie « Millénium », c’est une actrice adepte des films sombres ou des films de science-fiction. Inconnue pour moi avant ce film, je l’ai trouvée époustouflante dans ce rôle qui a nécessité qu’elle joue 7 personnages différents. En effet, même si elles sont sœurs, des « septlettes », elles sont toutes différentes, avec des caractères et des particularités physiques propres à chacune. Elle maintient le suspense tout au long du film et je l’ai trouvée très convaincante.
  • glen closeIl y a aussi Glenn Close, qui joue le rôle de Nicolette Cayman. C’est elle qui a instauré le contrôle des naissances et elle est parfaite en dirigeante ayant une main de fer. Déjà connue pour son rôle de Cruella dans les « 101 dalmatiens » (et aussi les « 102 dalmatiens »), elle a également joué dans « Les liaisons dangereuses » ou « the duchess ». c’est une grande actrice qui joue fabuleusement bien ce rôle ambigu.
  • Seven_Sisters willem dafoeCôté homme, il y a Willem Dafoe qui joue le rôle du papa des sept filles. Il a notamment joué dans « nos étoiles contraires », « spiderman 3 » et sera à l’affiche prochainement de la nouvelle adaptation du « Crime de l’Orient-Express ». plutôt discret, c’est un acteur qui, pour moi, crève l’écran et qui mérite qu’on le cite.
  • Seven_Sisters marwan KenzariEnfin, il y a Marwan Kenzari, qui est Adrian dans ce film. il a joué dans « la Momie », nouvelle version, le nouveau « Ben-Hur » et lui aussi dans la nouvelle adaptation du « Crime de l’Orient-Express ». Amoureux d’une des sœurs, il va ensuite les aider à comprendre ce qui se passe et surtout les aider à les sauver. Jeune acteur, je pense qu’il va falloir le suivre dans les années à venir.

 

J’ai mis du temps à aller voir ce film au cinéma, faute de temps. Cependant, je ne regrette pas de l’avoir vu sur grand écran car il permet de passer un vrai moment « hors du temps ». Ce film pose de vraies problématiques : pouvons-nous continuer à exploiter la planète comme nous le faisons ? Devons-nous réfléchir à un moyen de contrôler les naissances ? Que va-t-il se passer si on ne fait rien ? A côté de cela, ce film de science-fiction est également un  film à suspense car la tension monte crescendo au fil de son avancée. Je l’ai adoré car jusqu’au dernier moment, je n’arrivais pas à déterminer comment cela pouvait se terminer pour les « seven sisters ». Je recommande donc ce film à tous les amoureux de science-fiction, qui aiment aussi le suspense, mais aussi à tous ceux qui veulent s’interroger sur notre futur. Un film à ne pas rater !

 

9934797-Ensemble-de-nombres-color-de-dessin-anim--Banque-d'images

 

liens-utiles

Retrouvez toutes les infos sur le film par ici !

Dunkerque de Christopher Nolan

 

Dunkerque – Sortie le 19 juillet 2017

Film historique

Coup de cœur de l’été

 

Dunkerque fait partie de ces sorties de l’été à ne pas louper ! Tout d’abord, c’est un film écrit, réalisé et produit par Christopher Nolan, la star des réalisateurs des années 2000. Si vous ne le connaissez pas, sachez qu’on lui doit : la nouvelle trilogie Batman, Inception, Interstellar…. Rien que ça ! Donc avec lui, vous l’avez compris, c’est du grand spectacle qui s’annonce.

Au niveau du casting, là encore, on a droit à un casting 5 étoiles. En effet, on retrouve dans les personnages principaux (cf les images ci-dessus) :

  • Tom Hardy, qui joue un aviateur de chasse. C’est un acteur britannique qu’on a souvent vu au cinéma mais qui est pourtant méconnu. Pour ma part, il fait partie de mes chouchous ❤ On l’a notamment vu dans Inception, the Dark Knight Rises, Inception, Enfant 44 ou l’adaptation des Hauts de Hurlevent.
  • Harry Styles joue le rôle d’un soldat. Il est le chanteur vedette des One Directions et désormais acteur. Quand je l’ai vu, j’ai été un peu surprise mais il tient très bien son rôle.
  • Cillian Murphy, qui joue un soldat britannique, est un acteur irlandais que j’aime beaucoup également. On l’a récemment vu dans Anthropoid, film avec Jamie Dornan jamais sorti en France (merci le streaming), Inception, la trilogie Batman ou Time Out.
  • Kenneth Branagh, qui joue le rôle de l’amiral, est un acteur et réalisateur anglais que j’avais adoré dans Harry Potter et la chambre des secrets en professeur Lokhart. On l’a également vu dans Hamlet, Wild Wild West ou Walkyrie.
  • Mark Rylance, qui joue le rôle d’un marin qui vient sauver les soldats britanniques, est un acteur et metteur en scène anglais. On l’a déjà vu dans Le Pont des Espions ou deux sœurs pour un roi.
  • Et enfin Fionn Whitehead est le « héros » de ce film mais encore méconnu du grand public.

Au niveau de l’histoire, Au début de la Seconde Guerre mondiale, en mai 1940, environ 400 000 soldats britanniques, canadiens, français et belges se retrouvent encerclés par les troupes allemandes dans la poche de Dunkerque. L’Opération Dynamo est mise en place pour évacuer le Corps expéditionnaire britannique (CEB) vers l’Angleterre.

L’histoire s’intéresse aux destins croisés des soldats, pilotes, marins et civils anglais durant l’Opération Dynamo. Alors que le CEB est évacué par le port et les plages de Dunkerque, trois soldats britanniques, avec un peu d’ingéniosité et de chance, arrivent à embarquer sous les bombardements. Un périple bien plus grand les attend : la traversée du détroit du Pas de Calais.

Encore une fois, Christopher Nolan frappe fort avec ce film qui s’articule autour de 3 axes : l’histoire des soldats sur la page, pendant une semaine ; l’histoire sur la mer, qui dure une journée ; et l’histoire dans le ciel, qui dure une heure. Nos différents protagonistes vont se croiser à divers moments de l’histoire et nous permettent d’appréhender tous les aspects de cette bataille hors norme et dramatique de ce début de Seconde Guerre Mondiale. Nous sommes littéralement embarqués au cœur de cette bataille et vivons, avec les soldats, leurs désarrois. Ils ont véritablement vécu l’enfer, en ce printemps 1940. Au niveau historique, le film semble assez fidèle à la réalité même si un débat persiste : les Anglais, une fois sauvés, ont-ils abandonnés les Français, qui ont pourtant défendu la plage, à leur triste sort ?

C’est un film spectaculaire, grand spectacle, qui vaut le coup d’être vu sur grand écran et que je reprendrai plaisir à revoir quand il sortira en DVD. Néanmoins, si vous n’aimez pas les films de guerre, je vous le déconseille fortement.

Avant de terminer, à noter que ce film a été tourné sur les plages de Dunkerque, car il ne pouvait pas en être autrement selon le réalisateur. Une belle publicité pour le Nord de la France même si cet épisode dramatique les marquera à jamais.

 

 

liens-utiles

Retrouvez la bande-annonce du film ici!

 

Retrouvez le livre évènement du film sur Amazon