A star is born de Bradley Cooper

Film sorti le 3 octobre 2018

Drame/Romance

 

Résumé : Star de country un peu oubliée, Jackson Maine découvre Ally, une jeune chanteuse très prometteuse. Tandis qu’ils tombent follement amoureux l’un de l’autre, Jack propulse Ally sur le devant de la scène et fait d’elle une artiste adulée par le public. Bientôt éclipsé par le succès de la jeune femme, il vit de plus en plus de mal son propre déclin…

 

Mon avis : Soyons honnête, voir Bradley Cooper à l’affiche d’un film est bien souvent un argument qui me motive pour me rendre dans les salles sombres. Mais en lisant les articles expliquant que la relation entre Lady Gaga et ce dernier était incroyable, je me suis précipitée avec ma meilleure amie au cinéma et croyez-moi, je ne l’ai pas regretté !

bradley coopeAu niveau du casting, je vais me concentrer sur les deux stars du film qui incarnent les deux protagonistes. Vous avez tout d’abord Bradley Cooper, un des acteurs les plus bankables des Etats-Unis….et aussi un des plus sexy !! Rendu célèbre grâce à son rôle dans la saga « Very Bad Trip » puis sa participation aux comédies romantiques « ce que pensent les hommes » et « Valentine’s day », il aime varier de registre et passer du drame à la comédie. lady gagaConcernant Lady Gaga, tout le monde connait la chanteuse aux costumes complètement dingues ! Depuis 2008, elle est un phénomène qui ne passe pas inaperçu…. Pourtant, derrière ces accoutrements se cache une jeune femme fragile, blessée dans sa jeunesse par les critiques sur son physique. Dans le film, elle se met à nu, tout comme son personnage, avec qui elle partage beaucoup de points communs.

Ce film est la quatrième version du film « une étoile est née ». Chaque version a marqué son époque et sans aucun doute, celui-là marquera la sienne. En effet, dans cette romance dramatique, les acteurs sont époustouflants, la bande originale incroyable et quasiment tous ceux qui l’ont vu en sont ressortis complètement chamboulés. Bradley Cooper joue un chanteur sur le déclin qui rencontre Ally dans un bar. Complexée par son physique, elle se cache derrière un numéro bien huilé. Connectés musicalement, ils tombent bien sûr amoureux mais rapidement, c’est Ally qui va entrer dans la lumière et devenir la star….

Très rapidement, on se prend d’affection pour les deux héros et on sent le drame arriver. En effet, comment Jackson va arriver à accepter que son épouse prenne toute la lumière tandis que lui tombe de plus en plus dans l’ombre ? Une fin heureuse est-elle possible ? Amour et star-system sont-ils compatibles ? Ce qui est sûr, c’est que le film montre au grand jour les rouages de l’industrie musicale, ses dérives et qu’il peut nous amener à nous interroger sur cette grosse machine.

Je peux vous l’affirmer, ce film m’a complètement transportée et je suis ressortie de la salle toute chamboulée. Si vous aimez les belles histoires d’amour et que le monde de la musique vous passionne, n’hésitez pas à vous laisser tenter. Pour ma part, la bande originale tourne en boucle sur ma chaine et je vais vite me regarder de nouveau le film puisque le DVD vient de sortir !!

20190224_204629.jpg

Quand je vous dis que ce film m’a plu……

 

image-principale-page-liens-utiles

Le site officiel du film ? C’est par là !
Vous voulez plus d’informations ? Rendez-vous sur Allociné !
Envie de vous laisser tenter ? Rendez-vous sur Amazon !
Publicités

Les animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald de David Yates

les crimes de grindelwald 5

Film sorti le 14 novembre 2018

Fantastique – Aventure

 

Résumé : 1927. Quelques mois après sa capture, le célèbre sorcier Gellert Grindelwald s’évade comme il l’avait promis et de façon spectaculaire. Réunissant de plus en plus de partisans, il est à l’origine d’attaque d’humains normaux par des sorciers et seul celui qu’il considérait autrefois comme un ami, Albus Dumbledore, semble capable de l’arrêter. Mais Dumbledore va devoir faire appel au seul sorcier ayant déjoué les plans de Grindelwald auparavant : son ancien élève Norbert Dragonneau. L’aventure qui les attend réunit Norbert avec Tina, Queenie et Jacob, mais cette mission va également tester la loyauté de chacun face aux nouveaux dangers qui se dressent sur leur chemin, dans un monde magique plus dangereux et divisé que jamais.

 

Mon avis : Grande fan de l’univers Harry Potter, je m’étais naturellement rendue, il y a deux ans, au cinéma pour voir le premier volet des « animaux fantastiques ». Totalement conquise par ce nouvel univers magique, préquel des aventures du célèbre sorcier, j’attendais avec impatience la suite des aventures de Norbert Dragonneau !

Commençons par parler du casting :

  • Le réalisateur David Yates n’est pas un débutant dans l’univers magique puisque c’est lui qui a réalisé les trois derniers films de la saga Harry Potter, le premier des animaux fantastiques et il a également, récemment, réalisé un nouveau film sur le mythe de Tarzan.
  • les crimes de grindelwald 2Norbert Dragonneau est joué par l’acteur britannique Eddie Redmayne. Personnellement, j’ai découvert, et eu un vrai coup de cœur artistique, pour cet acteur quand, en 2015, il a joué le rôle de Stéphen Hawking dans le film « une merveilleuse histoire du temps ». Ce biopic lui a valu le gain de l’oscar du meilleur acteur et une reconnaissance auprès du grand public. Depuis, il enchaîne les rôles à succès comme dans « The Danish Girl », qui lui vaudra une nouvelle nomination aux Oscars, ou dans les animaux fantastiques. Je le trouve parfait pour ce rôle, il a la fois une authenticité et une certaine naïveté qui sied à merveille à ce personnage si original et haut en couleur. Comme l’acteur, Norbert Dragonneau ne fait pas toujours ce qu’on attend de lui mais il fait surtout ce qu’il a envie.
  • les crimes de Grindelwald 6Tina Goldstein est jouée par Katherine Waterston. Je dois dire que je connaissais peu cette actrice avant qu’elle rejoigne le casting des animaux fantastiques. On l’a notamment vue au côté de Georges Clooney en 2007 dans le film « Michael Clayton » ou plus récemment dans le biopic « Steve Jobs ».
  • les crimes de grindelwald 3La grosse surprise du casting, pour moi, concerne celui qui joue le rôle de Dumbledore jeune…. il s’agit de Jude Law, acteur connu et reconnu que je n’attendais pas du tout dans ce rôle. Habitué à changer de registre, il a quand même souvent joué des jeunes premiers, comme dans « Retour à Cold Mountain » avec Nicole Kidman, ou dans la comédie romantique « the holiday ». Cependant, il nous a aussi prouvé qu’il pouvait jouer des rôle plus profonds, comme celui d’un jeune soldat dans « Stalingrad » ou en jouant le père d' »Hugo Cabret ». J’ai été agréablement surprise par son interprétation de Dumbledore jeune. En effet, on retrouve les postures du sorcier que l’on a connu dans la saga Harry Potter et il conserve un voile de mystère, notamment sur son passé avec Grindelwald.
  • les crimes de grindelwald 4Le méchant Grindelwald est interprété par Johnny Depp. Aperçu à la fin du premier opus, il prend pleinement sa place dans cet épisode qui lui est consacré. Johnny Depp voit sa carrière décoller après avoir interprété le rôle phare de la série « 21, jump street ». Rapidement, il commence à tourner avec Tim Burton, notamment dans « Edward aux mains d’argent » ou dans « Sleepy Hollow ». Après quelques remous dans sa carrière, il se relance grâce à la saga des « Pirates des Caraïbes » et son rôle de Jack Sparrow. Amoureux des personnages décalés, il a fait un merveilleux chapelier fou dans les adaptations d’Alice au Pays des Merveilles réalisés par…..Tim Burton !! Dans le rôle de Grindelwald, Johnny Depp fait un méchant convaincant, qui fait froid dans le dos et doté d’un fort pouvoir de persuasion.

Ce deuxième épisode des « animaux fantastiques » démarre sur les chapeaux de roue : évasion de Grindelwald, panique au ministère de la magie, dans le monde de la magie…. bref, dès les premières minutes, vous êtes surchargés d’informations, à la limite de l’overdose. Petit conseil, revoyez l’épisode un avant d’aller voir celui-ci sous peine d’avoir du mal à remettre tous les personnages à leur place ! Néanmoins, on rentre ici dans le vif du sujet, le monde de la magie connaît une crise sans précédent, les risques de scission existent et la lutte entre « le bien et le mal » n’a jamais été aussi présente. Beaucoup plus sombre que le premier, ce film fait également beaucoup moins la part aux animaux fantastiques, qui sont cependant sensés être au cœur de l’histoire. Pourtant, j’ai trouvé l’intrigue très bien ficelé, de plus en plus de passerelles avec l’univers Harry Potter (on découvre des personnages que l’on retrouve ensuite), et les effets spéciaux complètement dingues !!

Vous l’aurez compris, je suis une nouvelle fois tombée sous le charme de l’univers de JK Rowling. Comment peut-elle avoir autant d’imagination ?? Encore une fois, on nous sert un film magique, rempli d’effets spéciaux pendant lequel on ne voit pas passer le temps. Il me tarde maintenant la suite des aventures de Norbert Dragonneau car de nombreuses questions sont encore en suspens !! J’espère juste ne pas avoir à patienter deux ans car mine de rien, on oublie de nombreuses informations en route et on perd un peu la dynamique de l’histoire. Néanmoins, amoureux de l’univers Harry Potter ou des univers fantastiques, laissez-vous tenter par ce nouvel opus des « animaux fantastiques » et succombez à la magie de l’instant !

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez tout l’univers de JK Rowling ici

Vous cherchez des infos sur le film, rendez-vous ici

 

 

Sauver ou périr de Frédéric Tellier

sauver ou périr

Sauver ou périr de Frédéric Tellier

Drame français

Sortie le 28 novembre 2018

 

Résumé : Franck est Sapeur-Pompier de Paris. Il sauve des gens. Il vit dans la caserne avec sa femme qui accouche de jumelles. Il est heureux. Lors d’une intervention sur un incendie, il se sacrifie pour sauver ses hommes. A son réveil dans un centre de traitement des Grands Brûlés, il comprend que son visage a fondu dans les flammes. Il va devoir réapprendre à vivre, et accepter d’être sauvé à son tour.

 

Mon avis : Quand j’ai vu la première fois la bande annonce de ce film, je me suis dit deux choses : « oh là là, un nouveau film avec Pierre Niney, quelle joie !!! » et en même temps, j’ai pensé « ouch!!! Le thème a l’air difficile, va falloir sortir les mouchoirs!! ». Le cinéma près de chez moi organisant une avant-première, j’y suis allée et encore une fois, j’ai été conquise par l’interprétation de Pierre Niney.

Laissez-moi vous parler un peu plus en détail du casting du film :

Pierre-Niney-etincelant-dans-Sauver-ou-perir

  • Pierre Niney est un acteur dont je vous avais déjà parlé lors de la sortie du film « la promesse de l’aube ». Acteur français de talent, ex pensionnaire de la Comédie Française, Césarisé pour son rôle dans « Yves Saint-Laurent », Pierre Niney est bien souvent un gage d’excellence pour les réalisateurs qui choisissent de travailler avec lui. Pour nous, spectateurs, la présence de cet acteur de talent est une marque de qualité pour le film car il ne choisit pas ses rôles pour leur facilité mais pour la qualité du scénario et le sérieux du travail proposé.
  • anais demoustierAnaïs Demoustier est une actrice que je ne connaissais pas du tout. Elle a été révélée par son rôle dans « Le Monde de Marty » en 1999. Elle a ensuite joué dans la comédie « le prix à payer » ou dans « les grandes personnes ». Actrice marquante de la nouvelle génération, on l’a plus récemment vue dans « jalouse » ou « les malheurs de Sophie ». Dans ce film, la complicité avec Pierre Niney est évidente et ils forment tous les deux un jeune couple touchant.
  • sami bouajila sauver ou périrEnfin, je souhaite vous parler d’un acteur français nommé Sami Bouajila. Je l’ai découvert en 2006 dans le film « Indigènes » qui parlait des soldats nord-africains qui sont venus combattre lors de la seconde guerre mondiale. Il a obtenu pour ce rôle le prix d’interprétation avec ses frères d’armes à Cannes. Il a ensuite joué le rôle d’Omar Raddad dans « Omar m’a tuer » mais il n’hésite pas à nous prendre à contrepied en jouant en 2016 dans « Pattaya ». Dans « Sauver ou Périr », il joue le rôle du médecin qui va suivre Pierre Niney et soutenir son épouse dans l’épreuve qu’elle traverse.

 

Entendons-nous,  ce film est un bijou, une pépite du cinéma française, brillamment servi par un casting 5 étoiles, et touchant de vérité. Il parle d’une thématique compliquée car il évoque le drame qui touche Franck, jeune sapeur pompier de Paris passionné par son métier. Un jour, lors d’une intervention sur un gros incendie, il se retrouve pris au piège et est brûlé sur une grande partie de son corps. A partir de là, plus rien ne sera comme avant pour lui. En effet, impossible de rester pompier dans ces conditions, avec un corps complètement meurtri. De plus, son visage a fondu donc il va devoir réapprendre à vivre et à s’accepter tel qu’il est désormais.

Dans ce film, Pierre Niney nous livre une interprétation de haut vol. Pour se préparer, il a suivi pendant plusieurs semaines les pompiers de Paris, s’est entrainé avec eux et a même pris 10 kilos de muscles…. qu’il a dû perdre pour la deuxième partie du film. « Sauver ou Périr » est l’occasion de rendre hommage aux pompiers, qui livrent une mission de service public et qui honorent leur mission avec courage et passion. Il permet de mettre en lumière le courage du personnel hospitalier qui s’occupe des grands brûlés et nous donne à réfléchir sur l’après carrière, pour ceux qui ne peuvent plus pratiquer leur métier.

Vous l’aurez compris, je pense, ce film a été un véritable coup de cœur. Film dramatique, il est néanmoins porteur d’espoir car il amène à se questionner sur le véritable amour, sur la vie de nos pompiers et sur la force de volonté qu’il est nécessaire d’avoir pour se reconstruire et repartir dans la vie. Amateurs de beaux films, je ne peux que vous conseiller ce bijou du cinéma français qui n’a pas fini de faire parler de lui si vous voulez mon avis!

 

Pierre Niney, jeune pompier en pleine réussite puis en plein reconstruction. Une magnifique performance d’acteur !

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez ici toutes les informations sur le film

Le cercle littéraire de Guernesey de Mike Newell

le cercle littéraire de Guernesey

Film sorti le 13 juin 2018 –

DVD disponible à partir du 16 octobre 2018

Drame, historique

 

Résumé : Londres, 1946. Juliet Ashton, une jeune écrivaine en manque d’inspiration reçoit une lettre d’un mystérieux membre du Club de Littérature de Guernesey créé durant l’occupation. Curieuse d’en savoir plus, Juliet décide de se rendre sur l’île et rencontre alors les excentriques membres du Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates dont Dawsey, le charmant et intriguant fermier à l’origine de la lettre. Leurs confidences, son attachement à l’île et à ses habitants ou encore son affection pour Dawsey changeront à jamais le cours de sa vie.

 

Mon avis : J’avais adoré le livre. Ecrit sous la forme d’un roman épistolaire, cette histoire de club littéraire improvisé et ayant permis aux habitants de l’île de Guernesey de survivre à la guerre m’avait beaucoup touché. J’attendais donc avec impatience et appréhension de voir l’adaptation.

Au niveau du casting, je n’ai pas été déçue :

  • lily jamesTout d’abord, l’héroïne, Lily James, est une de mes actrices fétiches du moment. Découverte dans la série « Downton Abbey », elle a également joué dans l’adaptation du roman de Tolstoï « guerre et paix ». Au cinéma, on l’a notamment vue dans l’adaptation filmée de « Cendrillon » puis dans « les heures sombres » ou plus récemment dans « Mamma Mia ! Here we go again ! ». C’est une actrice qui transmet la joie de vivre et que je trouve très expressive. Elle est parfaite pour ce rôle…. Bref, vous l’avez compris, je l’adore !!
  • dawseyLe principal acteur masculin est Michiel Huisman. J’avoue que je ne le connaissais pas mais il est connu par les amateurs de la série Games of Throne car il a rejoint le casting lors de la saison 4. Au cinéma, on l’a notamment vu dans « Victoria : les jeunes années d’une reine » ou dans « Wild » au côté de Reese Witherspoon. Il est l’atout « beau gosse » du film mais arrivera-t-il à faire succomber la belle Lily James ?
  • meilleur ami lilyL’autre acteur masculin est Matthew Goode que l’on a également vu dans la série « Downton Abbey » ou dans « the Crown ». Au cinéma, on l’a notamment vu dans « Imitation Game ». Dans le film, il joue le rôle du meilleur ami de Lily James mais aussi de son agent, toujours prêt à la conseiller et à l’épauler quand elle a besoin d’elle.
  • pénélope wiltonEnfin, j’aimerais vous parler de Pénélope Wilton, également vue dans « Downton Abbey ». On l’a également vu dans de gros films, notamment « Match Point » de Woody Allen, « Orgueil et Préjugés » avec Keira Knightley ou plus récemment dans « Indian Palace ». Cette actrice me touche beaucoup et a, je trouve, toujours une interprétation juste. Ici, elle joue la doyenne du cercle littéraire et je l’ai trouvée une nouvelle fois parfaite dans ce rôle.

Dans le film, on retrouve tous les éléments importants du livre : la galère de Juliet Ashton pour trouver un sujet de reportage intéressant, sa rencontre improbable avec Dawsey et son départ pour cette île, si loin de Londres et de ses habitudes. Même si je connaissais l’histoire, j’ai retrouvé toutes les sensations ressenties lors de ma lecture ; sur mon siège, j’ai souri, j’ai tremblé et j’ai suivi avec anxiété la quête de Juliet qui se donne pour mission d’aider ses nouveaux amis et qui va, peut-être, trouver un nouveau sens à sa vie auprès des habitants de l’île. J’ai aussi pu mettre des images sur l’île de Guernesey, que je ne connaissais pas du tout. En effet, une partie du tournage a eu lieu en décor naturel ce qui donne du cachet et une authenticité au film.

Comme je le disais précédemment, j’avais hâte mais j’appréhendais aussi cette adaptation. En effet, quand on a aimé un livre, c’est toujours compliqué d’aller le voir au cinéma car on a toujours peur d’être déçue. Ici, il n’en fut rien !! Amoureux de la lecture, je vous conseille vivement la lecture du livre « le cercle littéraires des amateurs d’épluchures de patates » et enchainez-la avec le visionnage du film, sous un plaid avec un bon thé. Grands romantiques dans l’âme, je vous assure que vous passerez un bon moment avec ce drame historique qui, même s’il traite de sujets difficiles, met du baume au cœur.

Cercle-litteraire-de-Guernesey

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez le roman « le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates » sur le site de l’éditeur

Retrouvez le roman également sur Amazon

Pour vous procurer le DVD, c’est par ici!

La trilogie 50 nuances au cinéma

affiches des 50 nuances

Romance érotique – sorties cinéma en 2015, 2017 et 2018

 

Mon avis : Je dois avouer que l’adaptation de la trilogie à succès d’EL James au cinéma n’était pas un pari facile à relever. En effet, les fans étaient nombreux et l’attente était grande. Maintenant que les 3 films sont sortis au cinéma, il est l’heure de dresser le bilan.

C.GreyNiveau casting, c’est finalement Jamie Dornan qui a été choisi pour interpréter le milliardaire adepte du sado-masochisme. Au départ, il n’était pas le premier choix des producteurs qui lui avaient préféré Charlie Hunnam. Face à la levée de bouclier des fans, et à cause d’un emploi du temps surchargé, il a laissé tomber ce projet et c’est finalement le bel irlandais qui a été choisi. Peu connu en France au moment de la sortie du premier film, il s’est notamment illustré dans la série « The Fall » où il incarne un tueur en série. Autant il est convaincant dans ce rôle, où il fait flipper, autant je ne l’ai trouvé convaincant que dans le troisième film. Il lui manque un côté sombre, qui caractérise pourtant tellement le beau Christian.

Dakota ds 50 nuancesLe rôle d’Anastasia Steele est joué par Dakota Johnson. Actrice et mannequin, elle est la fille de Don Johnson et Mélanie Griffith. Au cinéma, on l’avait notamment vu dans « The social Network » ou « 21, jump street ». Elle est très convaincante dans son rôle de jeune vierge qui croit au grand amour et qui va accepter de s’initier aux pratiques S/M pour faire plaisir à son homme. Comme Anastasia, Dakota évolue au fil des films et elle crève littéralement l’écran.

Au niveau de la réalisation, le premier a été réalisé par Sam Tylor-Wood, qui a ensuite jeté l’éponge suite à des tensions avec EL James. Les deux derniers ont été réalisés par James Foley, compagnon d’EL James. Dans les trois films, j’ai trouvé la réalisation belle et apprécié que les tournages aient eu lieu, en grande partie, en décor « naturel ». En effet, de nombreuses scènes ont été tournées à Seattle et dans le troisième, les acteurs sont venus en France pour les scènes du voyage de noce. En revanche, le choix de diluer ou d’épurer certaines scènes est assez incompréhensible. Bien sûr, ce film sortant au cinéma, il fallait qu’il soit accessible au plus grand nombre mais franchement, on est très très loin des livres…..

affiche 50 nuances de Grey ALe premier film a été une déception pour moi car il manquait beaucoup de scènes qui expliquent, notamment, l’évolution de l’état d’esprit de Christian, et ses doutes. Là, quand on n’a pas lu le livre, on a juste l’impression d’avoir à faire à un déséquilibré qui ne sait pas ce qu’il veut.

affiche 50 nuances plus sombresLe deuxième film est une catastrophe. Lors de ma lecture, « 50 nuances plus sombres » a été mon tome préféré. J’ai adoré voir l’évolution des personnages, l’équilibrage du rapport de force, les secrets de Christian qui apparaissent peu à peu… là dans le film, on ne voit rien. Elena est peu présente, l’épisode Leila est presque anecdotique et il manque le Dr Flynn qui joue un rôle déterminant dans la vie de Christian. En sortant du cinéma, je me rappelle avoir été très en colère car clairement, ce film n’est pas du tout conforme au livre…..

affiche 3Du coup, j’appréhendais un peu le troisième film….. Et finalement, j’ai été agréablement surprise. C’est le film le plus fidèle et dont l’état d’esprit colle à celui du livre. On sent enfin une vraie complicité entre les deux protagonistes et même si là aussi, ils ont arrangé l’histoire, elle tient vraiment la route.

Pour conclure, l’adaptation cinématographique de « 50 nuances de Grey » a, pour moi, été une demi-réussite. Les films sont très inégaux et malheureusement, ils ne reflètent pas tout ce qui a fait le succès de la saga au niveau littéraire. On a l’impression de visionner une bluette un peu épicée et on est très loin de l’univers S/M voulus par l’auteure. Cette trilogie se laisse regarder mais pour l’apprécier, je pense qu’il faut faire abstraction des livres et se projeter comme si on ne connaissait pas l’histoire. Mention spéciale malgré tout pour le troisième film qui clôt de belle manière cette trilogie.

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez ici la chronique d’Esmaralda de la saga Cinquante nuances de Grey de E L James

Retrouvez ici ma chronique de « Darker » de E L James

Retrouvez ici le coffret contenant les trois films sur Amazon

 

La promesse de l’aube de Eric Barbier

La_Promesse_de_l_aube affiche film

Film sorti le 20 décembre 2017 –

disponible en DVD et Blu-Ray depuis le 25 avril 2018

Drame

 

Résumé : De son enfance difficile en Pologne en passant par son adolescence sous le soleil de Nice, jusqu’à ses exploits d’aviateur en Afrique pendant la Seconde Guerre mondiale… Romain Gary a vécu une vie extraordinaire. Mais cet acharnement à vivre mille vies, à devenir un grand homme et un écrivain célèbre, c’est à Nina, sa mère, qu’il le doit. C’est l’amour fou de cette mère attachante et excentrique qui fera de lui un des romanciers majeurs du XXème siècle, à la vie pleine de rebondissements, de passions et de mystères. Mais cet amour maternel sans bornes sera aussi son fardeau pour la vie…

 

Mon avis : Ce film était un véritable défi autant pour le réalisateur que pour les acteurs car porter à l’écran le chef d’œuvre de Romain Gary n’était pas une chose facile. Et pourtant……le défi est largement réussi tellement le film retranscrit fidèlement les émotions et la richesse de ce roman.

Au niveau du casting, le réalisateur a choisi :

  • pierre nineyPierre Niney pour interpréter le rôle de Romain Gary. Acteur français qui monte, il est un de mes acteurs préférés. Ancien pensionnaire de la Comédie Française, il obtient son premier grand rôle dans « j’aime regarder les filles ». il a ensuite été nommé aux César pour le prix du meilleur second rôle et a gagné un prix au festival de Cabourg. Il a ensuite joué le rôle d’Yves St Laurent dans un biopic poignant, il s’est glissé dans la peau du commandant Cousteau dans « l’Odyssée » et a tenu le rôle principal dans le film « un homme idéal » où il incarne un auteur usurpateur pris à son propre piège.
  • charlotte gainsbourgCharlotte Gainsbourg joue le rôle de la mère de Romain Gary. Fille de Serge Gainsbourg, elle connait son premier grand rôle dans « l’effrontée ». elle a ensuite enchainé de nombreux succès, allant du drame à la comédie. Mes films préférés sont « Jane Eyre », adaptation du classique de la littérature anglaise éponyme, « Prête-moi ta main », où elle joue la fiancée d’Alain Chabat et « Samba » où elle joue une bénévole qui tente d’aider des sans-papiers. Touchante, drôle, Charlotte Gainsbourg est une actrice qui peut jouer dans de nombreux registres et qui a un jeu juste.
  • didier bourdonDidier Bourdon incarne Alex Gubernatis, un escroc qui va aider la mère de Romain à se faire un nom à Varsovie en se faisant passer pour un grand couturier français. Membre des Inconnus, Didier Bourdon a su rebondir et a joué dans de nombreux films à succès : « Alibi.com », « 7 ans de mariage » ou « les Profs 2 ». certes, il joue plutôt dans des films comiques mais cela n’empêche qu’il est un des acteurs favoris des français.
  • JP DarroussinJean-Pierre Darroussin joue le rôle de Zaremba, un homme amoureux de la mère de Romain mais qui n’arrivera pas à conquérir son cœur. Acteur à succès, on l’a notamment vu dans l’adaptation de « Marius » et « Fanny », dans « le cœur des hommes » et « la fille du puisatier ».

 

Comme je l’ai déjà dit, le film est une adaptation du roman à succès du même nom. C’est un incontournable de la littérature française et il raconte la relation très particulière que Romain entretenait avec sa mère. Fière, elle voulait que son fils réussisse et devienne quelqu’un. Elle fuit son pays pour rejoindre la France car pour elle, il n’y avait que là que Romain pouvait réussir. Au fil des pages, on tremble, on s’agace un peu de cet amour écrasant et pourtant, on ne peut qu’être admiratif de tous les sacrifices qu’elle a fait pour lui. A l’écran, Charlotte Gainsbourg incarne à merveille l’extravagance de cette mère et toute son exagération dans les projets qu’elle a pour son fils. Pierre Niney quand à lui joue un Romain Gary soumis à sa mère mais aimant, totalement désemparé au moment de son départ et surtout fier de ce qu’il accomplit pour elle.

Ceux qui ont lu le livre ne seront sûrement pas déçus par ce film qui respecte totalement l’œuvre. Non récompensé aux Césars malgré quatre nominations, il a eu un succès mitigé en France, même s’il a dépassé le million d’entrées. Pourtant, ce film est plein d’émotions, montre sur grand écran l’amour inconditionnel d’une mère pour son fils et tous les sacrifices qu’un fils peut faire pour sa mère. Autant pour le jeu d’acteurs que pour la fidélité au livre, ce film mérite d’être vu et revu.

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez le teaser officiel de ce film ici

Pour vous procurer le DVD, c’est par ici

Pour lire « la promesse de l’Aube », c’est par là!

Envie de lire le livre en format poche ? Rendez-vous sur le site des éditions Folio

 

Cyrano de Bergerac de Edmond Rostand

vignette-affiche-cyrano

Ah Cyrano de Bergerac ! Un personnage du théâtre connu de tous pour son nez et sa fameuse tirade. Personnellement, c’est un héros que j’ai vraiment découvert jeune lorsque, au cours de vacances en famille, j’ai visité avec ma maman la maison d’Edmond Rostand, l’auteur de cette pièce. Cette maison, elle s’appelle Arnaga et elle se trouve à Cambo les Bains, en plein cœur du Pays Basque français.

 Au cours d’un séjour au Pays basque, Edmond Rostand tombe amoureux de cette région et achète un terrain proche d’un cours d’eau qui se nomme l’Arraga. Il fait construire sa maison sur cette parcelle et choisit, pour baptiser sa maison, de reprendre le nom du cours d’eau légèrement transformé pour que ce soit plus doux à l’oreille. Arnaga sort de terre au début du 20ème siècle et a été le lieu d’où Edmond Rostand a écrit Chantecler.  Cette maison, de style néo-basque est entourée d’un côté, d’un magnifique jardin à la française, et de l’autre, un jardin à l’anglaise. Cette maison était un refuge pour l’auteur qui y a passé beaucoup de temps pour fuir Paris. Académicien et auteur à succès, il mourra le 2 décembre 1918 de la grippe espagnole.

J’ai visité cette maison à de nombreuses reprises car j’ai eu un véritable coup de cœur pour elle. En effet, c’est une maison que l’on sent pleine de vie, pleine de couleur et on sent une véritable âme à l’intérieur. A noter qu’il y a dans cette maison le césar gagné par Gérard Depardieu pour son rôle de Cyrano de Bergerac et une pendule qui compte 14 heures. En effet, étant auteur à succès, Edmond Rostand attirait les piques-assiettes. Cependant, tout le monde savait qu’il terminait sa pause repas à 14h. Donc quand des personnes envahissantes arrivaient pendant ce temps de pause méridienne et que la pendule sonnait 14h, les personnes  étaient raccompagnées à la porte…..sauf qu’en fait, il était 12h !! Cette pendule trompeuse correspond donc tout à fait à l’expression « chercher midi à 14 heures ».

Ci-dessus, la villa Arnaga et ses magnifiques jardins à la française.

 

Parlons maintenant de Cyrano de Bergerac, LE grand succès d’Edmond Rostand. Pièce longue, qui dure près de 3h et découpée en 5 actes, elle est écrite quasi-exclusivement en alexandrins et comprend un nombre impressionnants de personnages. Cependant, trois personnages se détachent : Cyrano, Roxane et Christian. Cyrano aime Roxane mais est complexé par son nez. Le jour où il souhaite se déclarer, Roxane lui avoue son amour pour Christian. Ce dernier est incapable de mettre des mots sur ce qu’il ressent. Cyrano va donc se donner pour mission d’aider Christian à séduire Roxane. Ce triangle amoureux va rendre Roxane folle d’amour pour les paroles de Cyrano, va rendre Christian mal à l’aise à l’idée de ne pouvoir s’exprimer avec ses mots à lui et enfin va rendre Cyrano malheureux de devoir cacher son amour pour la belle Roxane.

Jeudi, j’ai enfin pu voir cette pièce sur scène. Elle est jouée à l’Escale de Tournefeuille, par la compagnie Grenier de Toulouse. Mis en scène par Laurent Collombet, qui réalise son rêve en interprétant le rôle de Cyrano. La mise en scène est moderne (utilisation de masques pour la plupart des personnages, une annonce d’entracte digne d’un dessin animé) mais elle n’enlève rien à la beauté du texte d’Edmond Rostand. La beauté du texte est mise en valeur et on se sent transporté avec les acteurs, au cœur de l’action. Les scènes de combat à l’épée sont criantes de réalisme et m’ont beaucoup plu !! La scène du balcon, où Cyrano déclare son amour à Roxane en laissant croire à cette dernière que c’est Christian qui parle, caché dans la pénombre, a particulièrement touché mon âme de romantique et on ressent, à travers cette scène, toute la sincérité des acteurs qui rendent ainsi hommage à la beauté du texte.

Pour conclure, si vous êtes amateurs de classiques de la littérature française, n’hésitez à aller voir cette pièce, si vous en avez l’occasion. Le texte en alexandrin est un plaisir à écouter et on ne voit pas passer les 3 heures de représentations. Laissez-vous emporter par cette pièce qui est un hymne à l’amour et une réflexion également sur la différence.

 

Résumé : Le nez de Cyrano s’est mis en travers de son cœur. La belle Roxane aime ailleurs, en l’espèce un cadet sans esprit mais de belle apparence, Christian de Neuvillette.

La pièce de Rostand met en scène la tragique complicité entre deux moitiés d’homme, et s’achève sur une évidence en forme d’espérance : sous les traits de Christian, ce n’était pas moins que l’âme de Cyrano qu’aimait Roxane.

 

Juste pour le plaisir, je partage avec vous la célèbre « tirade du nez » :

Cyrano.
 Ah ! non ! c’est un peu court, jeune homme !

On pouvait dire… Oh ! Dieu ! … bien des choses en somme…

En variant le ton, – par exemple, tenez :

Agressif : « Moi, monsieur, si j’avais un tel nez,

Il faudrait sur-le-champ que je me l’amputasse ! »

Amical : « Mais il doit tremper dans votre tasse

Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap ! »

Descriptif : « C’est un roc ! … c’est un pic ! … c’est un cap !

Que dis-je, c’est un cap ? … C’est une péninsule ! »

Curieux : « De quoi sert cette oblongue capsule ?

D’écritoire, monsieur, ou de boîte à ciseaux ? »

Gracieux : « Aimez-vous à ce point les oiseaux

Que paternellement vous vous préoccupâtes

De tendre ce perchoir à leurs petites pattes ? »

Truculent : « Ça, monsieur, lorsque vous pétunez,

La vapeur du tabac vous sort-elle du nez

Sans qu’un voisin ne crie au feu de cheminée ? »

Prévenant : « Gardez-vous, votre tête entraînée

Par ce poids, de tomber en avant sur le sol ! »

Tendre : « Faites-lui faire un petit parasol

De peur que sa couleur au soleil ne se fane ! »

Pédant : « L’animal seul, monsieur, qu’Aristophane

Appelle Hippocampéléphantocamélos

Dut avoir sous le front tant de chair sur tant d’os ! »

Cavalier : « Quoi, l’ami, ce croc est à la mode ?

Pour pendre son chapeau, c’est vraiment très commode ! »

Emphatique : « Aucun vent ne peut, nez magistral,

T’enrhumer tout entier, excepté le mistral ! »

Dramatique : « C’est la Mer Rouge quand il saigne ! »

Admiratif : « Pour un parfumeur, quelle enseigne ! »

Lyrique : « Est-ce une conque, êtes-vous un triton ? »

Naïf : « Ce monument, quand le visite-t-on ? »

Respectueux : « Souffrez, monsieur, qu’on vous salue,

C’est là ce qui s’appelle avoir pignon sur rue ! »

Campagnard : « Hé, ardé ! C’est-y un nez ? Nanain !

C’est queuqu’navet géant ou ben queuqu’melon nain ! »

Militaire : « Pointez contre cavalerie ! »

Pratique : « Voulez-vous le mettre en loterie ?

Assurément, monsieur, ce sera le gros lot ! »

Enfin parodiant Pyrame en un sanglot :

« Le voilà donc ce nez qui des traits de son maître

A détruit l’harmonie ! Il en rougit, le traître ! »

– Voilà ce qu’à peu près, mon cher, vous m’auriez dit

Si vous aviez un peu de lettres et d’esprit

Mais d’esprit, ô le plus lamentable des êtres,

Vous n’en eûtes jamais un atome, et de lettres

Vous n’avez que les trois qui forment le mot : sot !

Eussiez-vous eu, d’ailleurs, l’invention qu’il faut

Pour pouvoir là, devant ces nobles galeries,

me servir toutes ces folles plaisanteries,

Que vous n’en eussiez pas articulé le quart

De la moitié du commencement d’une, car

Je me les sers moi-même, avec assez de verve,

Mais je ne permets pas qu’un autre me les serve.

 

image-principale-page-liens-utiles

Si vous habitez dans la région toulousaine, retrouvez le descriptif de la pièce sur le site de la compagnie du Grenier de Toulouse

Retrouvez la biographie d’Edmond Rostand sur le site de l’Académie Française