#BoDFantastique : InLife de Antoine Delouhans.

 

[FANTASTIQUE – DYSTOPIE – ANTICIPATION – Nouveauté 2017]

BoD – auto-édition

Service presse

 

Je remercie Bod pour m’avoir conviée à participer à l’opération #BoDFantasique et ainsi promouvoir une fois de plus l’auto-édition.

 


 

Résumé :

Le Commandeur Jewel est appelé sur une scène de crime, dans la cité de Furia, bâtie sur les ruines de l’ancienne Paris. Rien ne le prédestinait à faire cette rencontre aussi étonnante qu’inattendue, qui va le plonger au cœur d’un complot, bouleversant sa vision du monde et de lui-même.

 


 

Mon avis :

 

A tous ceux qui sont libre.

Libres de pense, libres de parler, libres d’aimer, libres d’Exister.

Et à ceux qui se battent pour l’être.

 

 

Dès que vous rentrez dans cet univers, il fait écho à d’autres romans. Novella dystopique, anticipation, peu importe, nous voici immergez dans la capitale parisienne en l’an 3333. Méconnaissable Paris n’a absolument plus rien avoir avec sa prestance et son ravissement. Quelques monuments ont subsisté. Une nouvelle société a immergée : évolution de l’homme ?

Le commandeur Jewell est en quelque sorte le policier en chef qui contrôle la ville, directement sous les ordres des Immortel, il maintient la loi. Mes des vols suspicieux entrainent la mort de ces victimes. Le voici mêlé dans un complot qui va anéantir toutes ses espérances.

Honnêtement au vu de la couverture et du synopsis, je ne m’attendais pas du tout à ce genre de lecture. Est ce une belle découverte ? Évidemment que oui ! J’ai adoré dévorer ce mini roman en même pas deux heures.

Antoine Delouhans nous entraîne dans un monde contrôlé par toute sorte de technologies rendant la vie agréable et paisible. Entre réflexion et constatation, cette technologie semble avoir une place trop importante. Serait-elle nocive pour la société ? Que cherche à contrôler les Immortel ? Le commandeur Jewell doit enquêter sur un groupe terroriste qui met rapidement à exécution leur menace de révéler les mensonges. La panique gagne vite tous les habitants de Furia. Mais les réponses ne tardent pas à venir. Seriez vous prêt à savoir de quoi il en retourne ?

Antoine Delouhans nous offre une agréable histoire surprenante qui ne peut que nous toucher. Entre enjeu politique, religion et économique qui tient vraiment les rennes et qu’elle place l’être humain a t-il ?

J’ai vraiment été stupéfaite par la tournure qu’a pris cette lecture. J’ai été de surprise en surprise vers un final totalement  inattendu et explosif remettant en cause les éléments abordés tout au long du roman. Très belle surprise ! J’en viens même à regretter la longueur. Trop court à mon goût : effectivement il y a beaucoup de matière à exploiter et le talent de l’auteur ne fait aucun doute !

 

On ne se parlait plus. Nous nous étions laissés entraîner dans cette folie que la société nous vendait comme l’ultime évolution de la civilisation. Rappelle-toi les derniers temps quand nous ne nous adressions plus la parole à force d’être toujours connectés à tous les gadgets qu’Immortels superposait pour « rendre nos vies meilleures ».

Ils on réussi en quelques années à nous rendre dépendants de leur technologie, en plus de nous tenir en sous le joug avec InLife.

Dans quelques heures à peine, les batteries seront à plat. Dans quelques heures, nous mourrons sans doute à une vitesse éclair. Et je ne pouvais pas me résigner à partir sans te dire qu’il n’y a pas un jour, pas un instant où je ne regrette pas de ne plus être à tes côtés.

Je t’ai toujours aimé d’une passion incontrôlable. Nous avons réussi à nous éloigner malgré cet amour infini qui nous liait. Te rappelles-tu de nos cœurs qui s’affolaient au moindre frôlement l’un de l’autre. Te rappelles-tu les nuits blanches passées à regarder les étoiles, à construire notre univers à nous ? Te rappelles-tu ces heures à s’embrasser au pied de Notre Dame, à entendre la Seine quelques mètres plus bas, s’écouler lentement comme si le temps n’avait pas d’emprise sur elle ?

 

liens-utiles

 

Vers le site De Book of Demand !

Vers le site officiel de Antoine Delouhans !

 

 

 

Publicités

Surtensions de Olivier Norek

20171118_102948.jpg

 

 

 

 

 

[POLICIER – 2016]

Éditions Michel Lafon

Lecture personnelle

 

 

 

 

 

 

 


 

Résumé :

Cette sœur acceptera-t-elle le marché risqué qu’on lui propose pour faire évader son frère de la prison la plus dangereuse de France ? De quoi ce père sera-t-il capable pour sauver sa famille des quatre prédateurs qui ont fait irruption dans sa maison et qui comptent y rester ? Comment cinq criminels un pédophile, un assassin, un ancien légionnaire serbe, un kidnappeur et un braqueur se retrouvent-ils dans une même histoire et pourquoi Coste fonce-t-il dans ce nid de vipères, mettant en danger ceux qui comptent le plus pour lui ?
Des âmes perdues, des meurtres par amour, des flics en anges déchus : la rédemption passe parfois par la vengeance…
Olivier Norek pousse ses personnages jusqu’à leur point de rupture. Et lorsqu’on menace un membre de son équipe, Coste embrasse ses démons.

 


 

Mon avis :

Comme la majorité du temps, j’ai enfin découvert l’univers de Olivier Norek, auteur qui fait l’actualité, avec un certain temps de retard, et bien sur, non pas avec le dernier roman mais l’avant dernier.

Le polar a souvent accompagné mon adolescence mais avec les années, j’ai délaissé ce genre au profit de la romance. Il est vrai que j’en lis trop peu et au diable quel délice de tourner les pages de ce roman policier.

J’ai vraiment été époustouflée par la psychologie des personnages. On les voit plonger dans l’enfer alors que dès le départ la situation des protagonistes se veut être maitrisée. On suit trois groupes d’individus : la première celle des flics du SDPJ92 composé de Coste et de ses trois acolytes, la seconde celle des méchants et la troisième celle d’un groupe de détenus. Un quatrième groupe vient se greffer, mais leur rôle est assez transparent ùêùe si il est déclencheur de tout ce foutoir.

Olivier Norek nous plonge dans le quotidien de la police judiciaire et nous met face à tout ce qu’endure ces policiers : leur désarroi est vraiment frappant. Si l’attente est franche camarade dans le groupe de Coste, il apparaît que ce n’est pas du tout le cas avec d’autres. L’auteur joue très bien sur les ambiguïtés et retords. J’ai beaucoup apprécié la véracité sur les techniques et moyens utilisés dans les enquêtes et voir de près comment elles se déroulent. Souvent on pourrait croire que les séries diffusées sur le petit écran sont beaucoup plus fidèles, et bien cette lecture a abattu tous ces préjugés infondés. J’ai eu l’impression d’être à leur côté et de pouvoir raisonner dans le sens à donner à ces enquêtes. J’ai vraiment été immergée dans cette section et d’en subir également tous les rouages et tracas.

Nous sommes pris à parti également avec ces malfrats qui cherchent à tout prix à faire sortir le frère de la chef. (Désolé j’ai oublié leurs noms, encore une fois #jailamémoiredunpoissonrouge a frappé). L’auteur a très bien su jouer avec les liens familiaux qui les unis. Il a montré leur forces et leurs intransigeances. Le lien du sang est plus fort que tout. Nous passons donc avec eux du côté obscure de la force. Nous sommes face à leurs manigances et dans leurs projets pour déjouer la loi. Il est évidemment et clair que j’ai adoré les suivre. Leurs rouages sont supers et nous plongent dans un processus délictuels.

Et pour finir, l’auteur nous engouffre dans les entrailles de la plus grande prison d’Europe. C’est l’horreur, la survie, la déchéance. C’est terrible et inhumain !

Olivier Norek alterne le point de vue de chaque groupe avec un ordre qui magnifie le scénario. C’est un roman très noir où les émotions s’entrechoquent. C’est une confrontation dure ! La plume de l’auteur est sensationnelle. J’adhère complétement.

Nouvelle découverte qui m’a permise de découvrir un auteur au talent hors norme et exceptionnel. Et bien voilà une nouvelle fan inconditionnelle, heureusement à ma médiathèque il y a tous ses livres !

Ps : livre qui peut se lire indépendamment des autres !

 

 

liens-utiles

 

Vers la page Facebook de Olivier Norek !

Vers le site des éditions Michel Lafon !

Le couple d’à côté de Shari Lapena.

 

[POLAR – Nouveauté 2017]

Éditions Presses de la Cité

Traduction : Valérie Le Plouhinec

Service presse

 

 

Je remercie Presses de La Cité pour ce service presse via Netgalley.

 


 

Résumé :

Ne vous fiez pas au bonheur de façade…

Anne et Marco sont invités à dîner chez leurs voisins. Au dernier moment, la baby-sitter leur fait faux bond. Qu’à cela ne tienne : ils emportent avec eux le babyphone et passeront toutes les demi-heures surveiller le bébé. La soirée s’étire. La dernière fois qu’ils sont allés la voir, Cora dormait à poings fermés. Mais de retour tard dans la nuit, l’impensable s’est produit : le berceau est vide.

Pour la première fois, ce couple apparemment sans histoire voit débarquer la police chez lui. Or, la police ne s’arrête pas aux apparences… Qu’est-ce que l’enquête va bien pouvoir mettre au jour ?

 


 

Mon avis :

Bébé enlevé, famille effondrée, maitre chanteur, argent …Bref des éléments déjà exploités, mais le plus surprenant dans ce polar ci, c’est la manière dont l’auteure va apporter les rebondissements et dont les détails vont venir s’imbriquer au fur et à mesure et enfin dévoiler l’intrigue.

D’ailleurs c’est très surprenant cette façon d’aborder le polar et même innovant. En général, le schéma abordé est plus ou moins le même quelque soit les auteurs : détails et indices qui aboutissement à la résolution. Et bien ici, tenez-vous bien, car on sait pratiquement tout dés le départ (enfin il faut lire plusieurs pages pour que cela apparaisse). Déroutant, déstabilisant, le lecteur est de suite ébranlé :  » et bien oui maintenant, que je sais de quoi il en retourne, il ne va plus rien se passer ? » Et bien détrompez vous car Shari Lapena va bien vous surprendre. Et c’est là que ce roman a cette particularité : faire tout à l’envers pour mieux vous retournez par la suite !

Je ne vais pas vous faire un topo sur le déroulement de l’histoire car ne servirait strictement à rien, non pas qu’il n’y rien à dire, mais vous spolier, non merci !

Focus sur les personnages : Shari Lapena a l’art et la manière de tourmenter ses personnages et d’amplifier leurs traits psychologiques à merveille.

  • Les parents de Cora (le bébé enlevé) : Anne et Marco. Parents dévoués, Cora est leur première fille. Qualifiée de bébé difficile, cette dernière mène la vie dure à ses parents. Marco, père aimant et mari attentionné est complétement effondré lorsqu’elle disparait. On le voit sombrer dans une mélancolie profonde et ne trouve plus sa place dans cette cellule familiale déchirée. En tant que patriarche, il se doit d’être protecteur et de tout faire pour rééquilibrer le courant de leur vie. Mais rien ne se déroule comme prévu. Désorienté et perdu, il va vite déjanter ! Mais on note tout de même un esprit vif et une intelligence à toute épreuve et vous verrez ce dernier point à sa plus grande importance. Anne, fille unique, souffre de ce qu’on appelle : déprime post-natale. Rien d’anodin n’est ce pas ! Je vous laisse imaginer ce que tout cela va impliquer dans l’enquête en cours. Personnages attendrissants et touchants dans leur désespoir.
  • Les grands parents (parents de Anne) : déstabilisants dès le départ par leur froideur et leur non dits. Toujours soupçonneux, ils plombent l’atmosphère avec leurs sous-entendus.  On leur donne le bon dieu tout de même, du moment, qu’ils sont prêts à lâcher des millions de dollars aux ravisseurs.
  • L’inspecteur de police : il est génial ! Inspecteur un peu borderline ! Ses analyses sont d’une extrême finesse !
  • les voisins d’à côté ( Graham et Cynthia ) : les voisins farfelus aux mœurs controversés !
  • Les journalistes : les paparazzis assoiffés de sang et  de chairs fraiches !

Shari Lapena nous offre un excellent polar, faisant état tout de même des difficultés des relations familiales dans un contexte horrible. Intrigue très bien ficelé avec d’innombrables rebondissements vous emmenant sur différents chemins pour mieux vous perdre ! Et une fin splendide qui vous laisse le loisir d’en imaginer la suite !

En bref : « Le couple d’à côté » n’est pas celui que vous croyez ! Tordu et machiavélique vous allez l’adorer !

 

liens-utiles

 

Vers le site Presses de la Cité !

Le site officiel de Shari Lapena !

 

Mores, épisode 1 : Genèse de G.A. O’Neill.

 

[POLAR ÉROTIQUE – Nouveauté 2017]

Éditions Albin Michel Numérique – Collection MA Next Romance

Lecture personnelle.

Pour public averti.

 


 

Résumé :

Elle est belle, elle est jeune, elle s’appelle Charly et c’est l’un des meilleurs flics du 36 quai des Orfèvres.

Sa vie bien réglée vacille lorsque le cadavre du Président de l’Assemblée Nationale est retrouvé dans un club très spécial : Le Mores.

Cette affaire, qui touche les plus hauts sommets de l’État, met son patron sous pression. Charly et son coéquipier Anthony découvriront que Mores est bien plus qu’un club libertin et tenteront de percer le secret de son mystérieux tenancier philanthropique.

 


 

Mon avis :

Ce matin je vous fais part de mon dernier petit craquage et aussitôt téléchargé, aussitôt lu. Qu’est ce que ça fait du bien de se faire plaisir ! Profitant d’une promotion (toujours en cours d’ailleurs…vous avez le lien en haut de la page 😉 ) je me suis laissée tenter. Pour mon plus grand bonheur !!

MA Next Romance est la dernière collection, toute récente, des éditions Albin Michel Numérique et comme son nom l’indique exclusivement réservée à la romance en tout genre. Trois livres sont sortis et notamment celui dont je m’apprête à vous parler.

« MORES », titre singulier et un résumé hyper tentant ! Le livre démarre sur une scène totalement hallucinante et qui donne le ton sur ce qu’il va suivre. Une scène hyper érotique où une femme portant un loup rentre dans une sorte de club libertin où les fantasmes semblent au cœur de l’action. Tout y est mystérieux et énigmatique. Lumière tamisée, couloirs infinis et chambres cachant d’étranges scènes. Nous retrouvons cette femme et trois hommes, engoncés dans leurs costumes trois pièces mais terriblement sexy. Visages inconnus, yeux étincelants et remarquables, mains cajoleuses et lèvres gourmandes. De suite, je me suis pensée : « olala ma pauvre fille tu vas passer à la casserole » ! Et bien oui, mais pas comme vous le pensez !

Passez cette scène qui remue parfaitement tous les sens, les choses sérieuses commencent. Et ce qui s’en suit est « SUPRAMISSIME » (j’adore inventer des mots !!).

Charly, diminutif de Charlotte, et Anthony sont appelés en renfort pour enquêter sur un crime qui place la tête de l’Etat dans l’embarras : le Président de l’Assemblée Générale est décédé et tout porte à croire que c’est un assassinat. Mise en scène du corps humiliante, un club libertin dans les caves de Paris, aucun témoin et aucun indice. Enquête minutieuse qui révèlera une partie du secret de ce club. Mais également une course contre la montre pour effacer des traces qui la trahirons.

Vous vous demandez quel rapport entre le scène du départ et cette enquête ? A vous de le découvrir et vous en serez certainement surpris !!

J’ai adoré cette lecture. Idéale pour faire un break parmi toutes mes lectures qui s’empilent. Elle vous occupera pendant deux-trois heures, idéale pour une soirée cocooning ! Cette romance mêle enquête policière, mystère, chantage, trahison et scènes érotiques. Notre sublime Charly est accro et dépendante au sexe. Quoi de mieux qu’extérioriser tout le stress dans une bonne partie de jambes en l’air. C’est une chasseuse et l’assume complétement. Charly est une femme forte, un caractère bien trempé. J’ai adoré son personnage : femme indépendante, têtue, intelligente. Totalement attachante , on la suit avec envie dans ses excès. Les personnages secondaires sont intéressants : à la fois mystérieux et suspicieux.

Le mélange des genres est juste sensationnel : dosé avec subtilité et intelligence. Tout est parfait. L’auteur nous entraîne dans une histoire palpitante. Dialogue acerbe et pimenté, les descriptions (souvent ennuyeuses sont bannis) pour nous faire vivre exclusivement l’intensité des rebondissements incessants. La touche finale est juste sublime promettant monts et merveilles pour la suite !

« Mores » recèle mystère et érotisme ! Un pur régal !

 

 

liens-utiles

 

Vers le site de Ma Next Romance !

Vers la page Facebook de G.A. O’Neill !