EN CHUTE LIBRE de Jay Crownover.

[ ROMANCE CONTEMPORAINE – Nouveauté 2019 ]
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Suzy Borello
Éditions HARLEQUIN – Collection &H
278 pages
Ma note : 4/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle
 
Le résumé :
Elle va lui donner une raison de se battre.
Il va lui apprendre à affronter ses peurs.
Solomon Sanders n’a pas de temps à perdre avec les sentiments. Depuis toujours, la violence fait partie de son monde, de son ADN. Il se bat pour ce qu’il croit juste, pour les personnes auxquelles il tient, pour sauver les quelques graines de bonté qui subsistent dans le désert aride qu’est la ville de The Point. Alors, quand il tombe sur une jeune mère célibataire et sa fille en train de se faire agresser dans une ruelle sombre, il réveille la bête  ; celle qui le transforme en monstre tatoué, en montagne de muscles et de rage. Sa mission accomplie et les damoiselles sauvées, Solomon est bien déterminé à oublier cette rencontre et à reprendre son quotidien. Mais, lorsqu’il découvre qu’Orley et sa fille, Noble, sont ses nouvelles voisines, il pressent que sa vie ne sera plus jamais la même…
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Je porte un amour inconditionnel à Jay Crownover, et le pire, c’est qu’à chaque fois je craque ! Jay Crownover, quelque soit l’histoire qu’elle a envie de vous raconter, vous embarque dès les premiers mots. La magie opère à chaque fois et à chaque fois je referme son roman pantelante.

 

Direction The Point, la ville de non droit où alcool, sexe, drogue et autre vices se côtoient pour le pire. Ville très peu accueillante, quartiers malfamés, il ne faut mieux pas se promener seule la nuit tombée et encore moins avec un petit bout de chou dans les bras. Pourtant Orley n’a pas eu le choix. Si une bonne raison l’a poussé ici dans cette rue glauque, elle aurait souhaité passer au travers des embrouilles et compagnie. Malgré sa hargne, elle ne veut pas se faire repérer, elle veut à tout prix éviter les ennuis. Orley, jeune maman célibataire d’une adorable petit fille, Noble, se démène de mille façons pour subvenir à leurs besoins et pour donner un cadre de vie honorable à son petit ange. Elle dénote dans son quartier : la rousse incendiaire au manière de bonne famille et bien fringuée fait un certain effet. Orley représente la ténacité, le courage, la volonté, la fougue et l’obstination. Sous cette carapace infranchissable se cache une jeune femme avide de protection, d’écoute et de soutien.

 

Les frissons parcourent son corps, la panique la gagne quand une silhouette menaçante s’approche. La peur prend possession d’elle, les mots n’éloignent pas son agresseur et elle pense de suite au pire. Alors qu’elle se résigne, une voix gronde derrière elle, une voix puissante, une aura impressionnante se dégage de son bon samaritain. Prenant la poudre d’escampette, elle en oublie de remercier cet homme, son sauveur. Alors qu’elle pensait ne jamais le revoir, le voici face à elle. Il s’appelle Solomon Sanders, Solo pour les intimes et une chose dont elle est sûre c’est qu’elle va avoir du mal à résister.

 

Solo aurait pu être un vilain méchant. Mais il a choisi la voie de la sagesse, enfin toute relative la voie. Solo est le gardien du quartier faisant respecter quelques lois essentielles pour un minimum de paix. Il a grandit ici, il connaît tout le monde et tout le monde le respecte. Fils unique, sa mère malade est son unique monde. Son quotidien : il trime le jour dans un garage automobile et la nuit il se sert de ses poings dans le cercle. Aussi prévenant et attentionné qu’il peut être, il peut se révéler être un véritable pitbull lorsque ses amis proches, ses voisins sont attaqués. Solo est charismatique. Un charisme impressionnant. Lorsqu’il croise Orley et Noble, il est loin de penser que son quotidien va être bouleversé.

 

Aussi longue que va être leur chute, ils s’en relèveront bien plus fort !

 

EN CHUTE LIBRE se veut être le spin off de la saga BAD (4 tomes). Jay Crownover fait les choses bien car son histoire se veut totalement indépendante de sa saga. Je n’avais lu que le tome 1 et je n’ai aucunement été biaisée. Donc vous pouvez foncer sans aucun problème !

 

Une nouvelle fois Jay Crownover met la barre très haute. Une histoire émouvante et captivante ayant pour héros deux personnages que tout oppose et ayant pour décor une ville sombre. Les émotions claquent dans un méli mélo de suspense. Le passé vient interférer dans cette idylle difficile. Les personnages sont extrêmement attachants. Alors oui, j’avoue, c’est toujours la même chose : des personnages différents qui craquent, des tatouages, un suspense pas si surprenant, du noir, du blanc et une explosion d’émotions ; mais je ne sais pas pourquoi la magie opère à chaque fois. Je pourrais m’en lasser et dire stop, mais je ne peux pas. Impossible de ne pas lire une de ses nouveautés. Accro ? Je le suis certainement et mon jugement en pâtit – peut être ! Bref, je trouve quand même pour celui ci qu’il manque quelques développements pour compléter cette histoire que j’ai trouvée trop rapide.

 

EN CHUTE LIBRE est une romance magnifique qui met en valeur le Bien dans un monde trop noir.

 

A découvrir et à croquer !

 

-Non. Je veux un baiser. Je sais que c’est idiot, et j’essaie de m’en dissuader depuis des semaines, mais impossible de l’oublier. Je n’arrête pas de me demander si t’embrasser aura un goût d’interdit par ce que tu n’appartiens pas à mon monde, ou si je me sentirai chez moi. Il y a quelque chose chez toi, et chez ta gamine, qui me touche profondément, Orley. J’essaie encore de comprendre comment tu as fait pour entrer aussi facilement dans mon cœur.
Je m’étais glissée par l’ouverture qu’il m’avait offerte dès qu’il m’avait sauvée du dealer flippant. Il nous protégeait, Noble et moi, alors que personne d’autre de notre connaissance ne s’était donné cette peine. Depuis, je n’avais pas entendu la moindre sonnette d’alarme. Je préférais ne pas tenir compte de celles qui venaient de se déclencher dans ma tête.
Je posai une main sur son épaule et me dressai sur la pointe des pieds jusqu’à ce que ma bouche se trouve au même niveau que la sienne. J’aimais avoir l’impression d’être entourée par sa puissance. J’avais le sentiment de me tenir derrière un bouclier de protection richement décoré, sauf que cette ligne de défense était dotée d’un cœur et d’une âme.
 
Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions HARLEQUIN.

…L’univers de The Point (clique sur les images pour découvrir mon avis).

Publicités

GARY de Ange Edmon.

Gary par [Edmon, Ange]

[ ROMANCE CONTEMPORAINE – Nouveauté 2019 ]
Spin off de LE SILENCE DES MOTS
BALCK INK Editions
354 pages
Ma note : 4,5/5 mention « à croquer »
Lien Kindle
 
Le résumé :
L’ouragan Ireland Mc Allister revient balayer le quotidien de Gary après un an d’absence.
Sous l’apparence impassible de la jeune femme se cachent des blessures encore à vif. Le beau tatoué est loin de la laisser indifférente, mais plutôt crever que l’avouer.
Lui est irrésistiblement attiré par elle, mais habitué aux relations éphémères, il tente de se convaincre qu’une nuit devrait suffire à chasser cette obsession.
Gary et Ireland sont comme le feu et la glace : incompatibles en surface, chacun perturbant l’équilibre de l’autre. Mais qui du brûlant architecte ou de la glaciale décoratrice aura le dessus ?

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

Oh Gary, si tu savais !
Okay, je vais m’arrêter ici, et éviter de pousser la chansonnette plus longtemps, pourtant ça me démange !

 

Gary ou l’Ange Noir, est un condensé de sex attitude, de danger et de mystère. Tout autant qu’inaccessible qu’attirant, Gary est ce genre d’homme qui vous colle les frisons lorsqu’il pose son regard sur vous et vous crée une envolée de papillons en une seconde. Sauvage et taciturne, Gary n’aime pas être le centre de l’attention ni se trouver au milieu de la foule. Gary est un homme accro au travail et un petit génie de l’architecture. Il pense tout le temps pour repousser les démons du passé. Ceux qui le tourmentent, ceux qui ont façonnés l’homme qu’il est devenu.

 

Gary est insaisissable. Pourtant sans le vouloir Ireland, la belle tornade va bousculer son quotidien et ses envies d’une agréable manière quitte à y perdre la tête et la raison.

 

Feux et glace. Duo improbable ! Duo explosif ! Lié par ce quelque chose qui nous dépasse. Bien plus fort que l’amour. Bien plus fort que leurs passés. Bien plus fort que la raison. Leur amour est de toutes les couleurs. Leur amour est colère. Leur amour est fuite. Leur amour est douloureux. Une douleur dans une passion extraordinaire. Une passion tout aussi déchirante que magnifique.

 

Ireland, femme brisée, croque la vie à pleine dent. Femme audacieuse et extravertie, elle ne veut pas d’engagement ni autres promesses. Farouche et adepte de la fuite en tout genre, Ireland bouscule une liberté qui lui est chère. Elle est son propre maître et personne n’a le droit de s’immiscer dans cette vie qu’elle s’est montée de toutes pièces. Ireland se contente de vivre sans parvenir à toucher du doigt le bonheur. Celui qui vous emplit le cœur et qui vous susurre que le futur peut être merveilleux. Femme sauvage, se laissera-t-elle dompter par l’inextricable Gary ?

 

Avant tout, je dois vous avertir que ce spin off n’a aucun intérêt à être lu si vous n’avez pas lu les deux tomes LE SILENCE DES MOTS. Donc si vous craquer faites-le depuis le début et je vous rassure vous en apprécierez tout autant votre lecture.

 

Ange Edmon signe une nouvelle romance chargée en émotions. C’est dingue d’être prise dans ce tourbillon qui vous fait oublier tout ce qui vous entoure. On est concentrée sur ce couple et leurs turpitudes pour le meilleur et le pire. On dévore les pages, on les croque et on admire ces deux personnages que tout oppose et tout lie. Une liaison passionnelle et dangereuse qui se construit au fil des chapitres auxquels il est difficile de résister. Une nouvelle fois Ange Edmon met en exergue des personnalités blessées et leurs côtés psychologique sont magnifiquement traités. Quand on découvre toutes leurs blessures, il est difficile de ne pas serrer les dents, ne pas ressentir cette souffrance et de ne pas apprécier tous ces moments de volupté. Le petit côté suspense est assez léger et apporte une certaine appréhension à l’histoire. Je retiens surtout de cette lecture cette panoplie d’émotions qui m’a traversée et mon cœur qui bat frénétiquement à la lecture des mots d’Ange Edmon.

 

A croquer sans retenue !

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des Black Ink Editions.

… mes avis sur les 2 tomes LE SILENCE DES MOTS (clique sur les images pour découvrir mes avis).

OVER THE BARS #2 de Lindsey T.

[ ROMANCE CONTEMPORAINE – 2018]
Tome 2/2
Éditions BMR
350 pages
Ma note : 4/4
Lien Kindle
 
Le résumé :
Depuis que la route de Nell a recroisé celle de Macsen, rien ne va. Ses colocataires commencent à se lasser de ses cachotteries, et son cœur s’est remis à battre pour lui faire plus mal que jamais. Elle n’est vraiment pas prête pour une nouvelle trahison. Surtout que son frère, toujours en prison, a plus que jamais besoin de son aide.
Nell est tombée… et cette fois, elle n’est pas sûre de pouvoir se relever.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
On reprend les mêmes du premier tome et on continue l’histoire.

 

Rien ne va plus pour Nell ! La passé, le présent et le futur, tout lui échappe. Un imbroglio de sentiments, de doutes, de colère et d’espoir qui la poussent dans ses retranchements. Pourtant Nell va devoir continuer à tenir la barre et à manœuvrer avec beaucoup de subtilité. Subtilité qu’elle ne connaît pas. Les choix, le pardon et l’avenir vont être au cœur des révélations.

 

Difficile de vous faire un résumé concret de ce second tome sans vous spolier. Donc je vais en rester ici et limiter les dégâts.

 

Cette suite est davantage rythmée par des rebondissements. Lindsey T prend le parti d’alterner toujours les points de vue des protagonistes et de jouer avec le temps (passé et présent). Macsen a davantage voix au chapitre et se confie facilement. Nell est toujours fidèle à elle-même : étourdie, filou et ne sort jamais sans sa répartie explosive.

 

Lindsey T met une nouvelle fois de plus l’accent sur les émotions et les magnifie d’une main de maître. L’aspect psychologique des personnages est davantage prononcé mettant en évidence les blessures psychiques et les craintes. Lindsey T m’a embarquée dans un final chamboulant. Désespérée et exaspérée, triste et heureuse, en fait tout un paradoxe me percutant sans cesse. Une lecture qui se fait en apnée. Appréhender l’élément fatal est mission impossible et croire que tout va se passer pour le mieux pour nos amants maudits est parfois une pure perte. Bref, c’est une romance que j’ai dévorée (encore une fois !). Impossible de s’en lasser. J’ai suivi avec envie cette aventure !

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions BMR.

Mon avis sur le premier tome (clique sur l’image).

GREEN OAK de Emma Landas

[ ROMANCE CONTEMPORAINE – Nouveauté 2019]
BLACK INK Éditions
298 pages
Ma note : 5/5 mentions « à dévorer » et « petit coup de cœur »
Lien Kindle
 
Le résumé :
La vie de Victoria bascule un jour d’été ensoleillé, quand son cœur sombre en même temps qu’elle au fond du lac.
Lui, le sang-mêlé mis à l’écart par son peuple, lui le beau Tsigane aux yeux gris et à la peau trop mate pour les gadjos mais trop pâle pour les siens, est aux antipodes de la jolie blonde issue de l’aristocratie.
Et pourtant ! Le destin se joue des conventions et des apparences. Le vieux chêne vert sera témoin de cet amour hors du temps qui unit deux âmes que tous cherchent à séparer.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Deux adolescents sortis à peine de l’enfance. Un chêne. Et des souvenirs. Une multitude de souvenirs. Un accident. Des remords. Des vacheries. Des rires. Des mots. De la tendresse. De la compassion. Et des regards. Des regards où peu à peu une lumière si intense s’installe. Des regards uniques qui veulent tout dire dans ce silence si pur. Des regards où l’innocence se perd dans une immuable mélodie de bonheur et d’apaisement.

 

Des rendez-vous manqués, des secrets et des douleurs vont les éloigner. Mais ce souvenir de jours d’été, aussi fugace est-il, restera malgré tout gravé à jamais en eux et ayant pour seul témoin ce chêne.

 

Les jours passent, les semaines défilent, les années les ont éloignés. Et puis comme si le destin avait une revanche à prendre, remet sur ce chemin ses deux âmes. Rancœurs et colère s’affrontent provocant des étincelles. Et alors cette complicité renaît. Mais, il est loin le temps de l’insouciance. Les responsabilités incombent à chacun.

 

Lui ne rêve qu’une seule chose : prendre son destin en main et voler de ses propres ailes. Mais quand on est lié à sa famille par ce pacte secret qu’elle a induit. Rien n’est facile et tout est éprouvant. Une communauté soudée mais si dépréciant à son égard. Demi-sang, ou sang-mêlé, il n’est pas un véritable Tsigane. Ces discrétisations, il les supporte depuis sa plus tendre enfance. Pourtant au sein du clan, il peut compter sur Yaya et son oncle. La vie lui a forgé un caractère brut, une empathie extraordinaire, une volonté farouche et un sens inné du respect et des valeurs auxquelles il croit. Lui qui croyait tout connaître de la vie, se trouve fort démuni face à ce petit bout de femme.

 

Elle, aussi blonde que les blés, est née dans une famille aristocratique. Une éducation stricte où le plaisir n’est pas un loisir. Sous ces airs candides, se cache une âme téméraire et rebelle. Fougueuse et intrépide, quand elle n’est pas chez elle ou sous la protection de son frère, elle trépigne, rie, joue, parle sans cesse. Elle est une explosion de couleurs ! Elle devient au fil des années une belle et jeune femme tout aussi farouche qu’étonnante. Mais la magie et les étincelles ont disparus de ces yeux. Lorsque ce secret éclate, alors leur univers se morcèle. Qu’adviendra-t-il d’eux ?

 

Emma Landas signe une nouvelle romance tout à fait exquise. Deux univers opposés qui s’entrechoquent, se lient, se bousculent et s’aiment. Une alchimie sans équivoque émanant de ce duo improbable, captive et éblouit. La sincérité transparaît de la plume d’Emma Landas. Cette dernière est animée par un flot d’émotions qui ne se tarit pas tout au long de l’histoire. Une romance sans chichi qui décrit avec honnêteté le meilleur comme le pire. Différence, jalousie et convoitise sont au cœur d’une histoire qui vous arrachera le cœur. Une immersion aussi fabuleuse que destructrice où l’amour est le moteur primordial d’une seule et unique passion. Le respect et les valeurs se confrontent à l’ignominie.

 

J’ai totalement adoré. Difficile de dire le contraire. GREEN OAK se lit comme une belle balade romantique semée d’embûches qui laisseront des marques aux protagonistes. Il se dégage de cette lecture quelque chose de puissant et de bouleversant et de magique ! Oui une histoire magique : où le bien affronte le mal et où le prince tente de sauver sa princesse.

 

A découvrir illico presto ! Et latcho drom !

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site de Black Ink éditions.

… Mon avis sur un autre roman d’Emma Landas : « WILL« .

… le book-trailer !!!

OVER THE BARS #1 de Lindsey T.

[ ROMANCE CONTEMPORAINE – 2018]
Éditions BMR
280 pages
Ma note : 4/5
Line Kindle
 
Le résumé :
Sur son vélo, Nell parcourt les avenues de New York comme elle mène sa vie : à cent à l’heure.
Libre, casse-cou et éternelle optimiste, elle prend des risques calculés sur son deux-roues, défilant entre les voitures et accumulant les courses pour gagner l’argent qui lui permettra d’obtenir la libération de son frère Luke, en prison depuis huit ans.
Mais alors qu’elle est à deux doigts de réaliser son rêve, elle se heurte violemment à son passé. À son ancien meilleur ami. Celui qui savait la faire rire, sourire, avant de la trahir de la pire des manières… Macsen Sander James, IIIe du nom.
Le choc est douloureux, et les blessures mal cicatrisées se remettent à saigner.

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 
Bienvenue au cœur de la Grosse Pomme, la où les lumières promettent monts et merveilles et des rêves pleins les poches. Nell ne se fait plus d’illusions. Elle court les rues de cette ville sur son vélo. Elle pédale de toutes ses forces pour survivre et mettre de la distance avec son passé douloureux. Nell est une jeune femme brillante, intelligente, drôle et gentille et un franc parlé désarçonnant. Elle a appris très jeune, et malgré elle, à s’affirmer dans des situations délicates. Pourtant la jeune fille n’aimait pas être le centre de l’attention et en découdre verbalement ou physiquement. Elle est pour les ententes cordiales chargées d’humour et surtout accompagnées d’un petit paquet de cacahuètes enrobés de chocolat ( ça c’est le paradis sur terre !). Nell a connu les galères très tôt, la plongeant dans un désarroi mutique. Ses dernières années au lycée sont ses pires souvenirs : rumeurs, manipulations et promesses l’ont finalement détruites moralement. La fuite vers New-York a été sa rédemption. Elle a su trouver une nouvelle famille, s’épanouir en toute liberté et trouver un job formidable. Jusqu’au jour où le passé vient la heurter.

 

Lui c’est Macsen Sander James IIIe du nom. Un nom bien prétentieux et présomptueux pour un homme qui le laisse paraître. Macsen est pourtant un homme davantage complexe. Englué dans une famille directive, Macsen n’a jamais eu l’occasion de s’épanouir loin de tous ces faux semblants. L’argent, la carrière et un mariage respectable ont toujours été un objectif honorable aux yeux de ce père austère. Macsen a portant connu un semblant de paix dans les bras de Nell. Si seulement il y avait eu le courage nécessaire pour s’affirmer.
Paradoxalement, il n’est pas un homme affranchit de l’autorité parentale. Son caractère est effacé. Mais parfois dans certaines situations, il sait faire preuve d’autorité pour obtenir ce qu’il veut, de compassion et de gentillesse. Il peut se montrer maladroit et intimidé. En tout cas aux côtés de Nell s’est un tout autre homme.

 

Mais le passé à semer les doutes, les questions sans réponses et une immense blessure. Est ce que le présent sera t-il plus fort que la rancœur ?

 

Lindsey T. est sans contexte une autrice de romance formidable. Après sa saga « L’Organisation », elle change de décor pour une histoire délicate et où le parfum de l’amour a une note d’inachevée. Ce premier tome pose les bases solides. J’ai découvert les personnages et leur fardeau. L’alternance entre le passé et le présent dénote. Ce fil conducteur permet d’instiller le suspense et d’égrener avec malice tous les éléments moteurs. L’amitié, l’adolescence, l’amour et la famille sont des thèmes clés et magnifiquement bien développés. La plume amène de la puissance à toutes ces émotions qui se déploient graduellement tout au long des chapitres. Les blessures du passé s’ouvrent à nouveau, lentement et sournoisement, installant un climat instable où la colère et l’abattement frappent sans discontinuer. Ce premier tome n’offre pas toutes les réponses à cette histoire et me laisse donc imaginer tout un tas de scénario farfelus.

 

Nell et Macsen vont faire chavirer vos cœurs de romantiques !

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions BMR.

Mes avis sur la saga « L’organisation » (clique sur les images)

 

7 bonnes raisons de rester célibataire (ou pas) de Cécile Chomin

20190724_175745

Romance contemporaine – Livre sorti le 8 mai 2019

Editions J’ai Lu pour Elle

Lecture personnelle

Ma note : 4,5/5 mention « à dévorer »

 

Résumé : Elles sont sept, sept filles qui se connaissent depuis la fac et qui partent en Italie pour enterrer la vie de jeune fille de l’une d’entre elles, Juliette. Après quelques couacs dans l’organisation du voyage, elles posent enfin leurs valises dans un hôtel au bord du lac de Côme. Alors que le séjour débute sous les meilleurs auspices, Juliette disparaît.
Coup de tête, coup de foudre ? Elles ne seront pas trop de six pour élucider le mystère !

L’avis de #Lilie : J’ai eu la chance d’avoir ce livre en avant-première au salon du livre de Limoges mais j’attendais mes vacances pour pouvoir savourer cette nouvelle romance de Cécile Chomin qui s’annonçait succulente et, je l’espérais, pleine de surprises !

Nous faisons ici connaissance avec 7 jeunes femmes, 7 amies aux caractères différents qui acceptent néanmoins de se retrouver à Côme, en Italie, pour l’enterrement de vie de jeune fille de Juliette. Mais arrivées là-bas, rien ne va se passer comme prévu ! Pourquoi Juliette a-t-elle quitté l’hôtel ? Les six autres filles arriveront-elles à se supporter pour retrouver la future mariée ?

Les sept jeunes femmes qui partent en vacances ensemble sont à l’image des femmes d’aujourd’hui, c’est-à-dire toutes différentes. Il y a celle qui a confiance en elle (ou qui renvoie l’image de cette confiance), celle qui cherche toujours le grand amour, celle qui n’y croit plus, la stressée de l’organisation, la fleur bleue, celle qui a des projets et celle qui va se marier. Elles ont toutes des rêves, des envies et des visions bien différentes de l’amour. Pourtant, au cours de ce séjour un peu fou, elles vont se rendre compte qu’aucune certitude n’est jamais acquise et qu’on ne peut jamais rien prévoir…

Dans ce roman, Cécile Chomin se lance un défi un peu fou. Rendez-vous compte, non seulement elle fait interagir, au minimum, sept jeunes femmes qui sont toutes différentes mais en plus, au fil des chapitres, on partage les pensées et point de vue de chacune d’entre elles. Ce pari un peu fou est complètement réussi pour moi car sans jamais tomber ni dans la caricature ni dans l’excès, on partage les joies mais aussi les craintes de chaque fille et cela nous permet, comme toujours, d’en savoir plus sur elles. Comme toujours, l’humour est bien présent dans ce roman, ce qui amène des touches de légèreté quand l’atmosphère devient un peu pesante. J’ai trouvé l’intrigue sympathique et sous couvert de légèreté, de nombreuses problématiques liées à l’amour et à la vision qu’on en a sont soulevées. La plume de l’autrice est dynamique, efficace et nous entraine en plein cœur de l’Italie, de Milan au bord du lac de Côme.

Pour conclure, si vous êtes amateurs de la plume de Cécile Chomin ou si vous aimez les comédies romantiques qui font du bien, ne passez pas à côté de « 7 bonnes raisons de rester célibataire (ou pas) » ! Venez passer un bon moment en compagnie de sept filles qui vous rappelleront forcément, une amie, une sœur ou autre, avec ses doutes et ses certitudes.

 

liens utiles

Retrouvez ce roman sur le site des Editions J’ai lu pour Elle
Retrouvez-le également sur Amazon

La librairie des rêves suspendus d’Emily Blaine

la librairie des rêves suspendus

Romance contemporaine – Livre sorti le 5 juin 2019

Editions Harlequin – Collection &H

Service Presse

Ma note : 3,5/5

 

Je remercie les éditions Harlequin et la plateforme NetGalley pour m’avoir permis de découvrir ce roman au moment du « Challenge NetGalley ».

Résumé : Entrez dans un monde où tout devient possible…
Sarah, libraire dans un petit village de Charente, peine à joindre les deux bouts. Entre la plomberie capricieuse de l’immeuble, les murs décrépis et son incapacité notoire à résister à l’envie d’acheter tous les livres d’occasion qui lui tombent sous la main, ses finances sont au plus mal. Alors, quand un ami lui propose un arrangement pour le moins surprenant mais très rémunérateur, elle hésite à peine avant d’accepter. C’est entendu  : elle hébergera Maxime Maréchal, acteur aussi célèbre pour ses rôles de bad boy que pour ses incartades avec la justice, afin qu’il effectue en toute discrétion ses travaux d’intérêt général dans la librairie. Si l’acteur peut survivre à un exil en province et des missions de bricolage, elle devrait être capable d’accueillir un être vivant dans son monde d’encre et de papier…
Une rencontre émouvante entre deux êtres que tout oppose mais unis par un même désir  : celui de vivre leurs rêves. 

 

L’avis de #Lilie : Emily Blaine fait partie des autrices qui, depuis quelques années maintenant, m’accompagne tous les étés avec ses romances. Son dernier roman n’a pas fait exception à la règle même si, pour une fois, le coup de cœur n’a pas été au rendez-vous.

Nous faisons ici connaissance avec Sarah, jeune libraire charentaise, en proie à de grosses difficultés financière. Alors qu’elle envisage de mettre la clé sous la porte, un ami lui propose d’accueillir Maxime, un acteur au tempérament de feu, qui doit effectuer des travaux d’intérêts généraux suite à un énième débordement. Entre ces deux protagonistes que tout oppose, comment va se passer la cohabitation?

Sarah est une amoureuse des livres. Toujours en train d’en acheter pour sa librairie ou à essayer d’attirer de nouveaux lecteurs, elle se réfugie dans cet univers de papier pour éviter d’affronter la réalité et ses difficultés. Sérieuse, idéaliste, rêveuse, elle est aussi profondément gentille et fait passer ses livres avant tout ! A l’inverse, Maxime est un écorché vif, qui vit sur les chapeaux de roue et qui n’a pas l’habitude de nouer facilement des relations humaines. Il a peu d’amis et ne souhaite pas faciliter la cohabitation avec la jeune libraire. Pourtant, elle va rapidement prendre un tour inattendu.

Cette année, cette romance n’a pas totalement réussi à faire mouche avec moi. Pourquoi ? La première raison, c’est que les personnages, même s’ils sont attachants, sont un peu trop caricaturaux pour moi. La romance est là pour nous faire rêver mais là, j’ai eu du mal à croire à leur histoire et à l’évolution de leur relation. Malgré cela, la plume d’Emily Blaine fait toujours des miracles car comme toujours, quand on commence son roman, on a du mal à le poser et on a des petits papillons dans le ventre à de nombreuses reprises. La double narration nous permet d’avoir les points de vue des deux protagonistes et de mieux comprendre leur cheminement et certaines de leurs réflexions. Enfin, ce roman est un manifeste pour la défense des petites librairies, qui sont des commerces qui ont parfois du mal à survivre mais qui sont des havres de paix où tout un monde de rêve et d’imaginaire et à notre portée de mains.

Pour conclure, « La librairie des rêves suspendus » est une romance contemporaine plaisante. Elle nous permet de passer un bon moment de lecture et de s’évader. Pour ma part, ce roman a manqué de piquant et de surprises et ne m’a pas permis d’atteindre mes rêves suspendus.

 

liens utiles

Retrouvez tout l’univers d’Emily Blaine ici
Retrouvez ce roman sur le site des éditions Harlequin
Retrouvez également ce roman sur Amazon

 

pro_reader_120      favorited_reviews_120      reviews_50_120      netgalley_challenge_2018_120      netgalley_challenge_2019_120