LA FILLE SANS NOM de Maëlle Fierpied.

 

 
[ FANTASTIQUE – Jeunesse – Nouveauté 2019 ]
ÉCOLES DES LOISIRS – Collection Médium+
A partir de 13 ans
Illustration couverture Antoine Doré
512 pages
Ma note : 5/5 mention « incontournable 2019 »
Lien Kindle

 

 

Le résumé :
Ballottée de déménagement en déménagement, Camille, quinze ans, ne compte plus les endroits où elle a vécu. Ses parents semblent fuir, mais elle ne sait pas quoi.Tout ce mystère l’étouffe. Et puisque personne ne daigne écouter ses désirs, elle décide de fuguer. Enfin la liberté! Quand elle aperçoit le petit écriteau déposé par deux marins : « Recherche garçon à tout faire contre gîte et couvert », Camille voit l’occasion idéale de commencer sa nouvelle vie. Mais ce que la jeune fille ignore, c’est qu’en signant le drôle de contrat que le propriétaire de la péniche lui tend, elle deviendra son esclave… pour l’éternité. Afin de se libérer de l’emprise de son nouveau maître, Camille devra faire face à de nombreux dangers. Au cours de son périple, elle découvrira Ether, un monde de magie qui pourrait bien la révéler à elle-même.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 

Voici un roman jeunesse qui m’a conquise de bout en bout. Un roman où l’aventure est au cœur d’une quête identitaire. Que c’est rafraîchissant de se glisser dans la peau d’une héroïne mal à l’aise qui sur un coup de tête décide de partir au cœur de la nuit. Fuir tout ce qui l’entoure, les non-dits, une famille où la discipline règne, sa vie maussade.

 

Camille n’est pas du genre rebelle. Passe partout, elle s’adapte au changement imposer par ses parents. Se sentant oppresser dans une vie où elle ne trouve pas sa place, le grand air est l’unique solution qu’elle veut tenter. Sac sur le dos et les idées déterminées, elle fugue, loin de cette ambiance morose. Ses pas la portent vers cet endroit désert, lugubre aux abords d’une fleuve. Ereintée, elle s’adosse à ce vieil arbre déraciné certainement charrier par les eaux puissantes du fleuve. Cette pause méritée ne la rassure pas pour autant. Le temps s’égrène paisiblement, attendant le moment fatidique où cette péniche s’amarre au quai, détentrice d’une solution pourtant non envisagée mais si incroyablement séduisante au point qu’elle flanche devant cette attirance inexpliquée. Un pied sur l’embarcadère et la voici en route pour un voyage dans un monde inconnu où la combativité, l’inventivité et le courage seront ses seules armes pour affronter des dangers insoupçonnés.

 

Un pacte, une signature, des cris dans un bocal et la voici enchaînée à un puissant mage qui n’a rien du gentil. Tout aurait pu être simple pour Camille et s’enfuir à nouveau. Mais pour aller où, quand on ne sait plus qui on est et comment on se nomme.

 

Bienvenue dans un monde totalement ahurissant. Un voyage aux confins d’un univers parallèle à celui de la Terre, Ether. Un monde fait de magies, de mages, de sorciers, de créatures impitoyables. Un monde qui sous ses airs de paradis, cache la convoitise, le pouvoir, l’abominable et la fourberie. Un monde que va découvrir à ses dépens La Fille sans nom. Un monde où les apparences peuvent être trompeuses. Un monde où le danger se cache dans les moindres recoins. La Fille sans nom est courageuse et brave. Si dans un premier temps, elle conçoit à suivre les ordres de son maître, à partir du moment où sa vie est en danger, la hargne et la colère vont s’emparer d’elle. Elle ne peut compter que sur elle-même et sur ses compagnons de route, deux drogons, Safre et Margoule, qui vont lui être d’une aide précieuse. Entre rêves, rencontres hasardeuses et phénomènes inexpliqués, La Fille sans Nom est loin de penser que ce voyage lui permettra de découvrir qui elle est véritablement.
 
Maëlle Fierpied a une imagination débordante. Sa plume m’a fait voyagé dans un univers incroyable au côté d’une héroïne hyper attachante. Entre actions et rebondissements, impossible de s’ennuyer. Touts les éléments s’encastrent parfaitement pour un résultat époustouflant. Ici et là, les surprises viennent parfaire une trame tellement riche. Ce qui est incroyable c’est que je n’ai jamais ressenti que c’était « trop ». L’autrice gère avec audace et malice son monde où l’improbable est son  maître mot. Un monde imaginaire où les couleurs chatoyantes côtoient la noirceur de l’homme, où des combats singuliers entre des créatures effroyables et le groupe de Camille s’enchainent, où l’amitié, le respect et le cœur font bloc face à ces personnages cruels. Comme tu peux t’en douter, je ne me suis pas du tout ennuyée pendant cette lecture. Une lecture explosive à laquelle il est impossible de s’en défaire. Même si la lecture s’adresse à un jeune public, je me suis régalée du début à la fin.

 

LA FILLE SANS NOM recèle de nombreuses surprises. Les actions y sont nombreuses. Les personnages apportent une certaine force à une histoire qui faut cent fois le détour.

 

A découvrir pour les jeunes fans et ceux qui adorent encore arpenter les mondes d’un autre monde !

 

#Esméralda

 


 

Je remercie l’équipe de Babelio et l’École des Loisirs pour cette merveilleuse découverte.

 

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

 

… sur le site de l’Ecole des Loisirs.

… Maëlle Fierpied

… l’avis de La pomme qui rougit.

 

 

 

Publicités

LA MEUTE HARBOR, saison 2 : Démons de Audrey S.G.

La Meute Harbor: Saison 2 : Démons (Intégrale) par [SG, Audrey]

 

 

[ ROMANCE FANTASTIQUE / Young Adult – Nouveauté 2019]
Auto édition
219 pages
Ma note : 4/5
Lien Kindle
Lu dans le cadre du Rdv « Mon Marathon Indé de février »

 

 

 

 

Le résumé :

 

« Il n’était qu’un commencement. »
Depuis la victoire de la meute Harbor sur Néro et ses loups, Héléna, Valentin et leurs amis s’imaginent à l’abri du danger et à même de protéger ceux qui leur sont le plus chers. Mais en réalité… tout ne fait que commencer.
Tapis dans l’ombre des secrets et des non-dits, une nouvelle menace se profile et s’insinue dans l’esprit et dans le cœur des membres de la meute.
Pris au piège de leurs peurs les plus profondes, Héléna, Valentin et les autres devront affronter bien plus que des ennemis faits de chair et de sang.
« Et si les démons les plus dangereux étaient ceux qui sommeillent en vous ?
 

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 

DEMONS est le 3eme roman que je lis dans cette saga. Je suis heureuse de constater que l’autrice a trouvé un rythme de croisière bien sympathique. Ce second tome (après le HS) est bien plus court mais surtout, oui surtout, il est énergique, explosif et addictif.

 

Les aventures continuent pour la meute Harbor composée d’Héléna la sorcière (d’une certaine prophétie), de Valentin (futur alpha de la meute de loup), Porter, Austin, Ludivine et Salem (petite dernière, sorcière de son état et cousine d’Héléna). A peine s’étaient-ils remis de leur dernier exploit que les ennuis resurgissent mais de manière insidieuse et silencieuse. Héléna a véritablement été secouée par les révélations sur cette Prophétie dont elle en serait l’exécutrice mais aussi par l’état de son père dont sa santé se dégrade au fils des jours. Son grand amour, Valentin, est toujours d’un secours apaisant, mais cette relation aussi pure et fusionnelle qu’elle soit va connaître certain déboire qui porte Héléna au bord de la rupture.

 

Héléna perd un peu tout ses repères et par conséquence devient une boule d’émotions prête à exploser. Elle se donne trop objectif et la pression ne lui apporte rien de bon. Elle est sur ce fil tendu prêt à céder face à tellement de choses. Son émotivité, son besoin de liberté et de souffler, sa confiance qu’elle a grandement besoin lui font défaut. Et cette petite voix suave, doucereuse et maligne s’infiltre dans ses pensées pour lui tendre un piège machiavélique. Donnera t-elle son dernier souffle aux prises de ses ennemis ? Eux ne l’ont pas oubliée et ils sont prêts à tout pour que les démons règnent enfin sur Terre.

 

Ce second tome offre une aventure extraordinaire, palpitante et époustouflante. Une fois plongée dans les pages, je n’ai pas pu m’arrêter. La plume de Audrey S.G. a pris en maturité, s’affirme et surtout ne fait plus les erreurs que j’avais pu constater dans les précédents romans. C’est juste un véritable délice d’être transportée auprès de ces jeunes adultes qui vont vivre moult rebondissements. L’amour, la colère, la passion, l’amitié, le doute, la tristesse, le désarroi, la crainte, l’abandon, la ténacité, l’espoir, tout autant d’émotions que les apprentis héros doivent composer pour ne pas perdre la tête. Les personnages ont sensiblement évolué mais le lien qui les réunit est davantage solide. Audrey S.G. offre une nouvelle dynamique à sa saga. De nouveaux personnages comme Salem et sa mère prennent une place importante (d’ailleurs un hors série sera consacré au duo Austin-Salem). De nouveaux enjeux sont dévoilés, des personnages révèlent leur force et secret, de nouveaux combats éclatent.

 

Audrey S.G. ne m’a laissé aucun moment de répit. Les rebondissements, les actions et les états d’âmes s’enchainent à une vitesse folle. J’adore l’univers fantastique que l’autrice a crée même s’il pourrait être davantage développé, il n’en reste pas moins intriguant et captivant. Elle parsème ici et là quelques petites scènes coquines mais plus sages que dans les précédents romans, ce qui est bien plus adéquat, me semble t-il, avec les personnages.

 

J’ai hâte de connaître la suite des aventures de la meute Harbor. Cette saga me semblait prometteuse et pour l’instant elle tient toutes ses promesses.

 

#Esméralda

 

Je remercie Audrey S.G. pour sa confiance.

 

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… Mon avis sur l’intégrale de la saison 1

… Mon avis sur le hors-série : « Porter et Ludivine »

 

IMG_20180426_160220_117

 

 

AMISSEUM, tome 1 : Les Terres inconnues de Maes Larson.

 
[ FANTASY / YOUNG ADULT – 2018]
Éditions DE SAXUS – Collection Jeunesse
508 pages
Ma note : 4/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle

 

 
Le résumé :

 

La paix n’a jamais été aussi instable pour les cinq Grands Royaumes…
Trois amis, Adam, Isaac et Ryan, se réveillent dans un monde inconnu. Comment sont-ils arrivés là, et comment rentrer chez eux ? Le mystère est total.
Emmenés par des soldats au royaume de Mirabilis, ils découvrent qu’ils sont au centre d’une paix très fragile entre cinq grands royaumes. Le bienveillant roi Garamei les accueille chaleureusement, mais il semble cacher quelque chose.
Au royaume d’Elmeria, le souverain Klausmery reçoit des rapports sans équivoque : une menace plane au-dessus des couronnes, les alliances se délient et les complots se mettent en place.
La reine Astrid dans sa forteresse d’Heldgard compte bien profiter de la situation pour contester les forces dominantes et redorer le blason de sa famille.
Dans ces moments de doutes et de conspiration, un être obscur sème la mort et le chaos sur son passage. Et l’apparition soudaine des trois garçons ne fait que confirmer qu’un événement aux conséquences irréversibles est sur le point d’éclater.
Embarqués dans une quête incroyable malgré eux, Adam et ses amis devront se montrer courageux et patients pour survivre à cette périlleuse aventure afin de trouver les réponses à leurs questions.
Le début d’une incroyable saga fantasy !

 

4006c-mon2bavis2b1
 
J’ai découvert AMISSEUM, il y a déjà quelques mois de cela lorsqu’il était auto édité. La première ébauche présentait de nombreux points positifs mais aussi des négatifs. Je dois avouer que j’avais une peur bleu de me replonger dans les aventures de cette bande de copains et de donner un second avis mitigé. Et la surprise a été au rendez-vous et oups envolé l’angoisse. D’ailleurs j’ai félicité l’auteur pour le merveilleux travail accompli.

 

AMISSEUM c’est l’histoire extraordinaire de trois ados catapultés dans un monde inconnu, magique, fantastique et époustouflant. Un monde où les chevaliers prouvent leur force, un monde où la jolie princesse fait chaviré le cœur d’un des héros, un monde où secret et manipulation se terrent prêts à exploser au grand jour.

 

Adam, Isaac et Ryan, trois copains de toujours sont embarqués malgré eux dans une aventure sans nom. Une aventure qui les a porté aux confins d’un monde inconnu, enchanté. Lorsqu’ils se réveillent abasourdis par cet événement inexpliqué, la peur, l’inquiétude, la colère les submergent. Mais en tout adolescent intrépide qu’ils sont, ils décident de rallier le village qu’ils aperçoivent au loin. Effarés, ils découvrent un village rustique, des habitants habillés étrangement et aux regards soupçonneux. Ne faisant cas de ces derniers et n’écoutant que leur ventre criant famine, ils se dirigent vers la taverne pour un bon repas. Pensant trouver de l’aide, ce sont les ennuis qu’ils provoqueront à leur insu. Paniqués, leur fuite se termine dans une forêt singulière peuplée d’animaux tout aussi étranges qu’effrayants. Ainsi débute une aventure trépidante qui font les mener vers de nouveaux horizons où les enjeux cruciaux sont à peine dévoilés.

 

Adam, Isaac et Ryan sont très attachants. Chacun avec leur caractère qui se complète à merveille vont être mis à rude épreuve. Assaillis par les sentiments d’injustice, d’abandon, d’incompréhension et de colère, ils vont peu à peu être réconfortés par les enjeux de leur mission, par le roi Garamei et sa fille, la belle Aga, et les chevaliers aux facultés hallucinantes. Ils découvrent un monde hors norme avec sa propre histoire. Un monde palpitant, haut en couleurs, festif, joyeux et bon enfant. Un monde où le courage, la bravoure et la bonté sont salués. Si jusqu’à présent la paix régnait sur toutes ces terres, le vent du changement s’élève peu à peu et annonce le pire.

 

Ce premier tome pose les bases nécessaires à une saga qui irrémédiablement a tout pour subjuguer : un monde fantasy parfaitement maitrisé, une trame riche qui promet de nombreux rebondissements et des personnages attachants que j’ai vu évolué au fil des chapitres. Ce roman jeunesse regorge de scènes attendrissantes et de scènes où l’action est mise au centre. Bien évidemment certaines questions restent en suspens, mais j’avoue que ce premier tome est aussi addictif qu’hallucinant.

 

#Esméralda

 

Je remercie Maes Larson pour sa confiance et sa patience.
 

GEORGES, LE MONDE & MOI de Illana Cantin.

 
Résultat de recherche d'images pour "INFOS PRATIQUES"
 
[ LITTÉRATURE JEUNESSE – 2018]
Éditions HACHETTE Romans
320 pages
Ma note : 4/5
Lien Kindle

 

 

 

Image associée

 
Avant, je me serais décrit comme le mec de base : des notes dans la moyenne, une famille aimante, un petit groupe d’amis.
Avant, j’étais l’archétype du geek qui termine avec la jolie fille à la fin d’un film.
Bref, j’avais une vie banale.
Et puis Georges a débarqué, avec son franc-parler et ses blagues pourries, et tout a changé. Mon monde s’est désaxé.
Clairement, je n’allais pas finir avec la jolie fille.

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 
Priam est le jeune homme qui passe en général inaperçu. Lycéen, éperdument fou amoureux de la fille qui lui raconte tous ses déboires amoureux, en série scientifique sans trop savoir pourquoi et éternellement la tête dans les nuages. Le lecteur va vivre auprès de Priam et de son groupe d’amis, cette dernière année de lycée. Celle-ci révélera de nombreuses surprises.

 

Priam est un doux rêveur, gentil, attachant. Il est intriguant dans sa manière de décortiquer le monde. A vrai dire, il se pose une tonne de questions sur ses relations amicales, sur son avenir, sur ses parents et sur divers intérêts. Le lecteur sent très vite que ses questions deviennent vitales. Il vaut dire que Priam se situe dans cet entre deux temps : l’adolescence et sa future vie d’adulte. Et pour Priam cette étape est assez ardue.

 

Voici que rentre inopinément dans cette équation délicate, Georges. Ce dernier est un joyeux luron. Sa prestance et son aura sont aussi énigmatiques qu’attirantes. Georges semble si surnaturel. Peut être est-cela qu’attire Priam ? Georges va être cette lumière qui va guider peu à peu Priam. Il va l’aider à découvrir et comprendre le monde qui l’entoure et le plus important est ce qu’il va comprendre sur lui-même.

 

Priam va vivre une extraordinaire aventure. Une quête personnelle intense et magnifique. Il ne pourra que se souvenir de sa dernière année de lycée. De déboire en déboire, de fêtes ratées aux révisions du bac, de vacances salutaires aux amitiés, de trahison à l’espoir, Priam va évoluer, va grandir et se trouvera enfin.

 

Illana Cantin offre à son lecteur une superbe histoire qui avec légèreté et honnêteté aborde la fin de cette terrible adolescence. Elle narre avec philosophie et optimisme tous les bouleversements que va subir Priam. C’est drôle et touchant. Mais c’est aussi douloureux. Toutes ces émotions qui se chamboulent et qui accaparent notre apprenti héros. Puis il y a ces petits moments simples et niais qui rappellent que l’adolescence a du bon.

 

J’ai passé un agréable moment de lecture auprès de cette bande d’ados. Je n’ai pas l’habitude de lire ce genre là, (peut être suis-je trop vieille !) mais j’ai apprécié l’évolution des personnages, les péripéties et le joli final. Illana Cantin souffle au travers de ces jolis mots : peu importe qui tu es, d’où tu viens, tu peux faire absolu tout ce qui te tient à cœur et que tu es le seul décisionnaire de la vie que tu veux mener.

 

A découvrir sans aucun doute, une belle lecture-régal !
 
#Esméralda

 
Je remercie les éditions Hachette pour leur confiance via la plateforme NetGalley.
 

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

 

… le site de Hachette Romans.

l’avis de Muffins and Books.

 

Screenshot_2018-09-04 Personnalisez LE TEMPS D_UNE ILE de Thierry Clech

Méfie-toi de nous, tome 1 de Juliette Bonte

Young-Adult – Ebook sorti le 14 novembre 2018

Editions Harlequin – Collection HQN

Service Presse

Ma note : 5/5 mention « coup de cœur » et « à découvrir sans attendre »

 

Je remercie Mélanie et les éditions Harlequin qui, via la plateforme NetGalley, m’ont permis de découvrir le premier tome du nouveau roman de Juliette Bonte.

Résumé : Il est prêt à tout lui donner. Elle n’a plus rien à offrir.

Wade n’a peur de rien. Il a toujours avancé seul, sans l’aide de personne. Et il doit rester discret s’il veut continuer à travailler pour l’un des plus gros dealers de la ville. Alors, pas question de se laisser approcher par qui que ce soit.

Mackenzie a peur de tout. Peur des autres, d’aller au lycée, de ses crises d’angoisse. En lui prenant sa meilleure amie, la vie lui a aussi volé son insouciance. Alors, pour se protéger, elle évite désormais tout contact.

Lorsqu’ils se rencontrent, chacun entrevoit sa propre solitude dans le regard de l’autre. Dès lors, les promesses comme les barrières tombent. Car c’est plus fort qu’eux : ils ont besoin l’un de l’autre.

 

Mon avis : Amatrice de la plume de Juliette Bonte, j’étais curieuse de la découvrir dans un roman new-adult. Mais croyez-moi, si j’ai un regret dans cette lecture, c’est d’avoir autant attendu pour me lancer dans cette histoire incroyable.

Dans ce roman à deux voix, nous faisons connaissance avec Mackenzie, une jeune fille qui redouble sa dernière année de lycée suite à la mort de sa meilleure amie l’année précédente. Terrorisée par la foule, elle appréhende de retourner à l’école et de devoir continuer à vivre. Un soir, en sortant d’une séance chez sa psychologue, elle croise Wade, un jeune homme qui lui, n’a plus peur de rien. Vivant seul depuis la mort de sa mère et devant dealer pour payer sa dette, il ne laisse personne l’approcher. Mais sa rencontre avec Mackenzie va tout changer pour lui….et pour elle. Ces deux personnalités, qui semblent à l’opposé l’une de l’autre, peuvent-elles se compléter et s’apprivoiser ? Et finalement, ne sont-ils pas le remède des maux de l’autre ?

Mackenzie a été traumatisée par la mort de sa meilleure amie. Suite à cela, elle a développé une ochlophobie, c’est à dire la peur de la foule, et elle redoute de devoir retourner au lycée. Un peu sauvage, elle prend son parti de vivre sa scolarité dans son coin, sans lier d’attaches. Mais quand elle croise Wade, tout va changer. Irrémédiablement, elle va avoir besoin de sa présence et grâce à lui, elle va mettre de côté ses démons. Lui, le bad-boy aux yeux vairons, est revenu au lycée afin de trouver de nouveaux clients pour écouler son stock de marchandise. En soirée, il adore aller grapher, c’est un moment qui lui permet de laisser libre-cours à son expression et de se sentir libre. Le seul qui a pu l’approcher, c’est Jax, son ami de toujours, qui graphe avec lui. Sa rencontre avec Mackenzie va lui permettre de se rendre compte qu’il fait fausse route et que sa vie n’est peut-être pas forcément tracée comme il le pensait. Tous les deux, ils vont se comprendre, évoluer et passer un cap dans leur jeune existence. Leurs douleurs se font écho et ils vont se nourrir l’un de l’autre pour grandir.

Ce couple est incroyable. Leur relation est surprenante et leur manière d’évoluer l’un avec l’autre est tout simplement unique. Amatrice de romance, je n’ai jamais ressenti autant d’émotions et d’amour entre deux protagonistes. Ils ont un besoin vital l’un de l’autre et ils vont tisser un lien spécial que personne autour d’eux ne va comprendre. La plume de Juliette Bonte fait une nouvelle fois des miracles et vous embarque à San Francisco en compagnie de nos jeunes héros. Son écriture addictive vous empêche de poser la liseuse une fois le roman commencé. On tremble, on sourit, on pleure aussi par moment mais surtout on se surprend à retenir son souffle à chaque nouvel obstacle traversé par notre duo. En bref, je me suis régalée et je poursuis ma lecture avec le tome 2 sorti au mois de janvier.

Pour conclure, ce roman est un coup de cœur incroyable qui m’a bouleversée et m’a transportée. L’histoire d’amour entre Wade et Mackenzie est singulière et ne ressemble à aucune autre. Même si c’est un roman new-adult, on retrouve ici tous les ingrédients qui font le succès des écrits de Juliette Bonte : de l’amour, des personnages attachants et une écriture diablement efficace. Je recommande donc cette lecture à tous les amateurs de romance et à tous ceux qui ont déjà succombé à la plume de l’auteure. Pour ma part, je file retrouver nos amoureux et vous donnerai très vite de leurs nouvelles !

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez tout l’univers de Juliette Bonte ici
Retrouvez ce roman sur le site des éditions Harlequin
Retrouvez-le également sur Amazon

 

 

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

RYVENN, tome 2 : Le loup de Stony Point de Jupiter Phaeton.

 
[ URBAN FANTASY / YOUNG ADULT – 2018 ]
Tome 2/?
Auto-édition
311 pages
Ma note : 5/5 mention « coup de cœur »
Lu dans le cadre de MON PETIT MARATHON SPÉCIAL « INDE » de DÉCEMBRE.
Lien Kindle

 
Le résumé :

 

Deux mois.
Deux mois depuis que Catherine et ses acolytes ont mené une attaque de grande ampleur sur New York.
Deux mois depuis que le président a fait son coming-out.
Deux mois depuis qu’Ari a demandé Ryvenn en mariage.
Deux mois depuis qu’elle sait que son père était un loup-garou.
Intégrée à la meute de Stony Point, Ryvenn a peur que chaque nouveau jour soit celui de sa transformation. Que se passera-t-il alors ? Perdra-t-elle le contrôle ? Deviendra-t-elle un danger pour sa famille et ses amis ? Et si elle n’avait que ça en tête… Car Ryvenn enquête également avec son alpha, Greg, sur une série de kidnappings de magiciens parfaitement orchestrés.
À ce rythme-là, l’empathe en vient à se demander si elle retrouvera un jour la vie paisible qui était la sienne… Car décidément, les ennuis ne font que la trouve

Mon avis :

 

Deux mois que Ryvenn tente de reprendre en main sa vie et surtout un semblant de tranquillité. Pas évident pour Ryvenn qui après de nombreuses déconvenues et une bataille acharnée découvre qu’elle est à moitié loup-garou et que sa transformation peut se survenir à tout moment. Intégrer la meute de Stony Point la rassure sur un point c’est que le jour de sa transformation elle ne dévorera pas sa famille et ses amis. Un poids considérable allégé mais qui toutefois ne l’apaise pas. Grâce à la meute, elle intègre un nouveau groupuscule (non associé au gouvernement) qui intervient dans des missions risquées et les dernières se portent essentiellement sur des kidnapping d’enfants. La résolution de ces faits est un vrai casse tête même pour les plus aguerris.
Ryvenn est ce genre de personnage plus têtue qu’une mule, déterminée, enragée. Elle a l’allure d’un chef, mais à 16 ans personne d’entend véritablement ses arguments. Ryvenn prend davantage d’assurance et arrive désormais à régir ses émotions. Son pouvoir d’empathe a pris de l’ampleur et elle le maitrise de mieux en mieux. Ryvenn a du prendre des choix de grandes envergures dans le but de protéger son entourage. Sa complicité avec ses frères et sœurs et sa mère est renforcée. Sa meilleure amie dévoile une nouvelle facette de sa personnalité. Et son amitié (avec +++) grandissante pour Ari est mise à rude épreuve. Alors qu’un nouveau jeune homme rentre dans le cercle proche de Ryvenn, ce jeune loup-garou autoritaire, sème quelque peu la pagaille et cache de biens sombres secrets.

 

Alors que les péripéties s’intensifient et s’enchainent, Ryvenn doit se remettre au combat, doit braver le danger, doit se dépêtrer de situations cauchemardesques. Et surtout elle va devoir se confronter à elle même. Ses craintes seront-elles justifiées ?

 

Il n’y a pas à dire quand tu lis du Jupiter Phaeton t’es sûre à 200% de passer un super moment de lecture. Une plongée dans un univers régit par les codes de l’urban fantasy où incontestablement tu ne peux que devenir accro. Une plume si addictive que t’avales les chapitre d’une traite. Les personnages de Jupiter Phaeton ont ce quelque chose qui interpelle : une héroïne qui n’a pas froid aux yeux avec un certain mordant et qui évolue tout le temps. Des personnages secondaires qui ont une place capitale dans l’histoire et qui posent leurs pierres à l’édifice pour une trame sensationnelle. Des nouveaux personnages qui sèment le doute. Des nouveaux rebondissements avec d’autant plus d’enjeux qu’il n’y paraît. Une succession d’actions qui ne laisse aucun répit aux lecteurs et surtout Jupiter Phaeton égrène ici et là des éléments qui ne sont pas encore élucidés. Du suspens, de l’action, des petites amourettes, des incertitudes, de la vengeance, des surprises, voilà le combo gagnant pour un second tome qui ne peut que te tenir en haleine.

 

Une virée sensationnelle dans un univers où magiciens, normaux et loups-garous vivent une aventure où complots, machinations, vengeance, manipulations et secrets ne leur laisseront aucun répit et aucune chance !

 

Je ne sais pas quoi m’attendre au prochain tome, mais là j’avoue je n’ai qu’une hâte c’est qu’il sorte !

 

#Esméralda

 
Je remercie Jupiter Phaeton pour sa confiance.
 

image-principale-page-liens-utiles

 

 

Découvre mon avis sur le tome 1 : « LA DERNIÈRE EMPATHE ».

Découvre l’univers sensationnel de Jupiter Phaeton sur son site.

Découvre mon avis sur un autre roman de Jupiter Phaeton : « LA CLEF DES PORTAILS, tome 1 : Akalie O’Lys ».

 

 

IMG_20180426_160220_117

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

LA DEESSE DES LOUPS, tome 1 : Morsure de Mathilde Bonnard.


[ FANTASTIQUE – YOUNG ADULT – 2018]
Tome 1/3
Editions LIVRESQUE
462 pages
Ma note : 3/5
Lien Kindle



Le résumé :


À la mort de ses parents, le monde d’Alexandra Schmitt bascule dans une sombre et infernale spirale. Orphelines, sa famille ne peut l’accueillir elle et sa soeur jumelle : ils sont donc contraints de les séparer. A contre cœur, Alexandra quittera la France pour rejoindre sa tante au Canada. Les adieux sont glacials et la rivalité fraternelle n’a jamais été aussi pesante.
Arrivée dans son nouveau lycée, elle rencontre Dyami, un mystérieux amérindien aussi séduisant que détestable, qui apporte une lueur dans toute cette obscurité et l’éloigne du point de non-retour. Quel lourd secret porte-t-il ?
Rejetée, trahie, l’adolescente retrouve ses démons et tente de mettre fin à ses jours. C’est alors qu’elle revient à la vie grâce à la magie d’une légende indienne : La Déesse des Loups.
Le mythe oublié, renaît.


Mon avis :


La vie d’Alexandra semblait tout simplement banale. Un petit copain qui ressemble au parfait idiot et une sœur jumelle qui l’exècre plus tout au monde. La parfaite vie d’adolescente ! Sans compter sur des parents aimants mais qui en prennent pour leur grade. Alexandra est une gentille fille, sans grande prétention qui encaisse toutes les bassesses de sa sœur. Haïr est si facile. Alexandra n’a rien d’une féroce battante. Elle vie selon la situation et s’adapte. Loin d’être joyeuse, elle apprécie les bons moments sans prise de tête.


Sauf le jour où tout bouscule dans l’horreur. Un accident mortel emporte ses parents et le monde d’Alexandra déjante à une vitesse incroyable. La douleur, l’incompréhension, la perte, la solitude, le désespoir et l’abandon la submergent et la noient dans tout un tas d’émotions négatives. Le pire d’entre tout est le fait qu’elle se voit envoyer à des milliers de kilomètres de sa famille, au Canada, chez une tante qu’elle connaît trop peu. Le déracinement est effroyable et douloureux. Des pensées de plus en plus noires s’emparent d’elle la coupant d’un nouveau monde. Une tante froide et désagréable l’accueille. Des lycéens amérindiens vouant une haine indescriptible aux Hommes Blancs ne lui sont d’aucun soutien amical. Seule la sœur de Dyami, LE chef amérindien, lui ouvre les bras et son monde. Suffira t-elle à la détourner de son projet morbide ? Retrouvera t-elle un semblant de paix ? Le beau Dyami n’arrête pas de lui planter des couteaux dans le dos et le dernier à tout du coup fatal.


La fuite, la nuit, une forêt, un désespoir incommensurable et une morsure : que va t’elle advenir d’elle ?


Ce premier tome pose des bases efficaces pour une histoire qui fait vivre mille et un tourment. Alexandra a tout de l’héroïne tragique qui renait de ses cendres. Si Mathilde Bonnard insiste dès le départ sur l’état émotionnel de son personnage, au fil des pages, elle retourne sa veste pour décrire une héroïne parfaitement à l’aise pour un rôle fait comme un gant. La descente en enfer est si prenante que la résurrection est incroyable. De nombreux rebondissements rythment une histoire qui tient en haleine. Si l’imaginaire est trop peu présent à mon goût, il va de soi que les émotions engendrées par tous m’ont prise aux tripes. Je n’ai pu empêché de verser ma larme. En filigrane, les histoires d’amour et d’amitié parachèvent une trame 100% suspense.


Malgré des longueurs et des scènes quelquefois pas assez développées (je sais, je suis trop exigeante), j’ai passé un agréable moment de lecture en compagnie de ce premier tome. La plume de Mathilde Bonnard a su me transpercer par la flopée des émotions rendant les aventures d’Alexandra addictives.


#Esméralda


Je remercie Mathilde Bonnard pour sa confiance et sa patience.



image-principale-page-liens-utiles


Vers le site des éditions Livresque pour tout savoir.

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3