LES TROIS GARDES, tome 1 : Les Prémices du mal de Damien Mauger.

[ DARK FANTASY – 2018]

Tome 1/3

Editions BETA PUBLISHER

Ma note : 5/5 mention « à découvrir »

392 pages

Lien Kindle

 
Le résumé :
Quatre-vingts ans de paix se sont écoulés depuis que les Trois Gardes ont vaincu les troupes de l’Empereur des Démons Adramalech.
Mais la crainte de leur retour reste à jamais tangible.
Phoebus, jeune écuyer du célèbre Chevalier Blanc, poursuit son apprentissage de la Magie au sein de la Garde Continentale, loin de se douter des machinations qui se trament aussi bien au coeur du Palais, qu’au loin, dans les terres maudites, où les Démons soumis au désir de vengeance de l’Empereur Noir déchu se réveillent.
Bientôt, les Trois Gardes devront se réunir de nouveau, ou le chaos sera leur seul avenir.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Ce premier tome est une sacrée surprise ! De celle qui vous scotche  en un claquement de doigts !

 

Bienvenue dans le monde de Damien Mauger. Un monde sans concession où le Mal côtoie le Bien. Le Mal dans la pire de sa perversion. Le Mal diligenté par des démons, une espèce qui se transforme à leur guise, mange de la chair humaine, boit du sang de vierge et de bébé et s’adonne aux plaisirs charnels et à leurs pulsions sexuelles sans aucune limite. Descendance de l’empereur des Démons, Adramalech, ils vivent cachés dans l’attente de ce jour où ils pourront à nouveau régner. Et ce jour arrive à grand pas.

 

Ashtard, capitale du royaume d’Ishvard au lieu des trois Gardes de sa Majesté, garante de la paix. Un cité toute en lumière où les habitants vivent dans une quiétude sans précédent depuis plus de quatre vingt ans. Phoebus a atterri dans cette ville par un heureux hasard quelques années plutôt. Phoebus, jeune garçon talentueux et ayant un certain don pour la Magie, approfondit son apprentissage en tant qu’écuyer du célèbre Chevalier Blanc. Jeune homme attentif et sérieux, il adore se plonger dans ses études. D’une nature réservée et introvertie son monde évolue entre les entraînements quotidiens, des amitiés sincères et un amour secret. D’une grande maturité, ses idées sont judicieuses et précieuses. Mais il ignore encore tant sur son sujet. Un potentiel hors norme qui n’attend que le bon moment pour se révéler. Alors que tous se concentrent pour les futures épreuves, des rebondissements de mauvais augures viennent frapper la cité. Que signifient ils ?

 

Ce premier tome est carrément démentiel. De la Dark Fantasy dans le plus pur des styles. Deux mondes qui s’entrechoquent : un ténébreux l’autre lumineux. De la Magie et des Démons. Et un objectif dont je ne tiens pas encore la teneur. Bref, ce premier roman a ce quelque chose d’extraordinaire qui accapare dès les premières lignes. Des mystères, des enjeux et des secrets. Damien Mauger prend son temps et permet ainsi au lecteur de se familiariser avec son univers et ses codes. Mais aussi avec les personnages qui évoluent tout au long de l’histoire. Chacun ont une place cruciale qui prend de l’importance au fil des chapitres. Ainsi Damien Mauger n’hésite pas à naviguer entre passé et présent tout en alternant les points de vues. Une plume sans concession qui offre des scènes au look crash et d’autres plutôt cool. On est toujours dans l’opposition du Bien et du Mal où la Magie s’incruste. Ce premier tome installe des bases solides pour la suite. Les descriptions sont omniprésentes mais elle sont nécessaires pour la bonne compréhension et surtout mettre en avant les traits psychologiques de chaque personnage.

 

Ce premier tome est captivant, mystérieux, salace et cruel ! Un OLNI (Objet Littéraire Non Identifié) qu’il vous faut absolument découvrir. Les adeptes du genre se délecteront de l’univers et de la panoplie des personnages présents. Une aventure hors norme à couper le souffle qui ma juste sidérée du début à la fin ! Vivement le tome 2 !

 

Cloitrée dans une sombre alcôve, au fond des profondes ténèbres du palais souterrain d’un antique Empereur, au sein même d’une tristement légendaire Fôret-Noire, tandis que trois mortels débutaient leur aventure vers l’ouest du continent d’Ishvard et que d’autres doutaient de l’humanité de leurs semblables, une Démone souffrait comme jamais elle n’avait souffert, pas même de son temps d’humaine ou lors de sa première transformation.
Artémise était couchée à même le sol, sur les dalles brunes et froides comme la mort, et transpirait à grosses gouttes, le corps tremblant frénétiquement. Ses métamorphoses ne cessaient de s’opérer contre sa volonté. En un instant, sa peau blanche se couvrait d’écailles, ses ongles s’allongeaient et formaient des griffes qui crissaient sur les dalles, manquant d’écharper son corps ; sa queue poussait, puis se rétractait inlassablement. Elle les dents, se mordait les lèvres, ruisselantes de sang. Sa gorge se nouait, l’empêchait de hurler, paralysée par cette douleur implacable. (page 278).

 

Une chronique de #Esméralda.
 

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions Beta Publisher.

… Le What’up Auteur.

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

Publicités

MÉTAMORPHOSES, tome 2 : Chimère de Lilly Sébastian.

 

[ FANTASTIQUE – 2018 ]

Tome 2/3

BETA PUBLISHER Éditions

356 pages

Ma note : 4,5/5 mention « à découvrir »

Lien Kindle

 
Le résumé :
Christina le sait désormais, elle est une métamorphe. Ayant dû abandonner Féline et mentir à Jude, elle se retrouve à la merci de Charles et entraînée, malgré elle, dans de nouvelles machinations au cœur d’un monde dont elle découvre les codes et les secrets. Sa dernière chance semble résider en l’inspecteur Worth, prêt à l’aider sans condition. Mais parviendront-ils à surmonter les épreuves et les révélations qui les attendent ?

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 
Si le premier tome était axé sur la découverte d’un univers intrigant et ahurissant,  ce second tome est placé sous les signes de l’action, des révélations et de l’amour.
 
Christina sait alors qu’elle est une métamorphe. Son animal totem ne s’étant pas révélé, elle ne sait pas encore en quel animal  elle pourrait se métamorphoser. En même temps cela n’est pas sa préoccupation principale. Déchirée d’être séparée d’avec Féline (voir tome 1) et d’avoir menti à Jude (le presque chéri du tome 1), Christina n’est pas dans ses meilleurs jours. Déprimée par les derniers rebondissements et se sentant seule, elle décide alors de se confier à l’inspecteur Worth. Malgré ses retenues et ses craintes la compagnie de cet homme lui est d’un grand réconfort. Un appel de sa meilleure amie et la voici de nouveau partie dans une aventure hallucinante où les surprises sont aussi nombreuses que les déconvenues.

 

Il est toujours difficile de parler d’un tome surtout quand il n’est pas « un fait maison » sans spolier et tout et tout. Ce tome se situe dans la continuité du premier et il en sera de même pour le troisième qui va paraître d’ici peu. Je retrouve une héroïne totalement déjantée et dépourvue de filtre. En effet, elle est la reine des petites phrases et piques assassines qui peuvent mettre à rude épreuve les nerfs de ses interlocuteurs. J’admire son courage, sa force et sa volonté. Et aussi son sens innée pour sentir les emmerdes se profiler à l’horizon. Petite différence dans ce tome ci, l’histoire est concentré sur un groupe d’individus où Christine et Jude (le chéri qui devient ++++) en sont les leader. Je retrouve un Jude plus à l’écoute surtout envers Christina, et moins détestable. Les personnages dans l’ensemble ont pris en maturité et c’est agréable d’observer leur évolution respective. Je découvre davantage, au cours des pages, cet univers merveilleux où les métamorphes progressent. Étrange et fantastique, j’ai tout simplement adoré. Il est bien difficile de ne pas succomber. Comme je le disais plus haut, ce second opus est placé sous le signe de l’action et des rebondissements. Lilly Sébastian n’est pas en reste quand il s’agit de nous faire vivre moult péripéties (enfin à ses personnages). Un rythme affolant où il est rare de reprendre son souffle. Manipulations, complots, révélations, mensonges et autres sont de la partie. C’est dingue ! C’est addictif ! C’est tout ce que j’aime quand je lis un fantastique. La plume de Lilly Sébastian est toujours aussi efficace, dynamique et envoûtante. Et je rajouterai à cette liste non exhaustive son super humour ! Et pour finir je ne parle pas du cliffhanger de malade !

 

Je craque complètement pour cette trilogie et j’ai été heureuse d’apprendre que le dernier volet sorte d’ici peu.
A découvrir avec envie et sans modération !

 

Je clos mon avis sur un petit extrait.
-Chris… Christina ! Vous faites quoi là ? C’est moi, Worth !
Je voyais et j’entendais bien que le grand truc appétissant tapi dans le coin de la pièce parlait, mais dans quel intérêt, ça, mystère. Je continuai mon approche furtive, même si dans cet étroit réduit la discrétion ne me servait pas à grand chose. Après tout, pourquoi perdre du temps ? J’avais faim, je mourrais de faim même, et ce dindon ne demandait qu’à se faire plumer.
#Esméralda

 

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… vers le site de Beta Publisher Editions.

… Mon avis sur le tome 1 (clique sur la photo pour le lire).

NOFY, tome 1 : Le Voyageur de Rêves de Yves Terrancle.

 

[ FANTASY – 2018 ]

LUNE ÉCARLATE Éditions- Collection Fantaisie Lunaire

Ma note : 3,5/5

Lien Kindle

 
Le résumé :
Que sont nos rêves… ?
Le fruit fantaisiste de notre imagination ou l’entrebâillement d’une porte ouverte vers un autre monde que nous avons créé et qui, pourtant, nous reste inconnu ?
Franchissez la frontière de l’imaginaire et suivez Nofy, le jeune héros de la légende, parti à l’aventure pour libérer nos mondes du mal et de son sombre dessein…
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Rien ne prédestiner Nofy à vivre cette aventure. A découvrir un monde insoupçonné, celui des rêves. Nofy fête ses 11 ans. Une onzième année sous le signe de l’épanouissement, de la prise de conscience. Cette quête initiatique est une véritable aventure épique.

 

Nofy est un jeune garçon bien différent de ses camarades. Tête en l’air, rêveur, il évolue dans son monde. Souvent moqué, il n’a pas d’amis à part ce vieux libraire farfelu. Il aime se réfugier dans sa boutique et l’écouter raconter des histoires fantastiques. Nofy aime explorer les mondes imaginaires qui font souvent écho à ses propres rêves. Ces derniers s’imposent souvent dans son sommeil et laissent une trace et un sentiment d’inquiétude. Mal à l’aise à son réveil, Nofy s’interroge. Alors qu’il souffle ses onze bougies, une bien sombre réalité s’offre et s’ouvre à lui. Intrépide et courageux, Nofy décide d’accomplir cette étrange mission. Certains secrets sont alors révélés et tout son monde bascule dans celui des rêves, un monde auquel il appartient. Cette quête recèle de nombreux dangers. Les différentes rencontres l’enrichissent. Le petit garçon grandit accompagné par des acolytes extraordinaires qui n’ont pas encore révélé tout leur potentiel.

 

Yves Terrancle a su créer un univers totalement stupéfiant et original. Un monde onirique où se côtoient une multitude de créatures, de monstres, de personnes aux dons hallucinants. Le bien affronte le mal dans un combat inégal aux enjeux considérables. Les personnages dangereux sont nombreux et avides de pouvoir. Les pièges affluent de toute part enfermant le jeune héros dans un chaos sans pareil.

 

Ce premier tome pose des bases essentielles. J’ai donc découvert, un à un tous les personnages, les lieux où ils évoluent et les enjeux de cette quête. Les surprises sont abondantes et les enchainements rapides. La symbolique est également présente et très intéressante.

 

Ce premier tome est stupéfiant dans la construction de l’imaginaire, par la richesse des personnages et les actions des différentes scènes. La plume riche et entrainante d’Yves Terrancle est un pur ravissement même si (à mon sens) elle est trop en décalage par rapport au jeune âge de Nofy. Les longues phrases et le langage soutenu m’ont quelque peu dérangée. Bien évidemment, il n’est pas concevable d’écrire un roman fantasy en fonction de l’âge des héros, mais une plume plus simple et plus légère aurait été plus appréciable. Ce premier tome reste néanmoins une très belle découverte, j’espère que la suite paraîtra d’ici peu, car le final laisse pas mal de questions sans réponse et cette quête est loin d’être finie.

 

#Esméralda

 

Le remercie Lune Écarlate éditions pour leur confiance.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site de Lune Ecarlate Editions.

Mon avis sur un autre roman de Yces Terrancle (clique sur la couverture pour le découvrir)

 

LA PETITE FILLE DU PHARE de Christophe Ferré.

 
[ THRILLER PSYCHOLOGIQUE – 2018]
Éditions L’Archipel – Collection suspense
448 pages
Ma note : 3,5/5
Lien Kindle
 
Le résumé :
Qui a kidnappé le bébé ?
Le temps d’une soirée dans un pub tout proche de leur villa située sur la côte de granit rose de Ploumanac’h, Morgane et Elouan ont laissé la garde de leur fille de 10 jours, Gaela, à son frère adolescent, Arthur.
Mais au retour, un berceau vide les attend.
Aucune trace d’effraction, pas de demande de rançon. À la douleur de la disparition, s’ajoute la violence du soupçon de la gendarmerie. Morgane est une mère déjà éprouvée par la perte d’un enfant, Elouan, un père souvent absent…
Les pistes se multiplient mais l’enquête n’avance pas.
Pourtant, près d’un mois plus tard, le miracle : Gaela est rendue à ses parents. Le soulagement l’emporte sur l’incompréhension.
Sauf pour Arthur, convaincu que ce bébé n’est pas sa sœur..
 
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Direction la Bretagne, Côte de granit rose, petit village côtier, Ploumanac’h. Un petit coin de paradis qui va être le témoin d’un fait divers dramatique.

 

Perchée sur son promontoire de granit face à la mer, la maison familiale s’illumine sous les cris d’une mère affolée, désemparée. Morgane partie s’enquérir du sommeil de sa petite fille, Gaela, est face au berceau vide. L’inquiétude, la peur envahissent peu à peu tout les membres de la famille. Un grand frère démuni face à son impuissance, un père qui a retourné la maison et une maman accablée. Les gendarmes suivis par la police judiciaire prennent cette affaire militari. L’enquête débute : interrogatoires des parents et du grand frère, enquêtes auprès du voisinage, appels à témoin. La disparation de Gaela fait la une des journaux nationaux. Les médias s’emparent rapidement, relayant de nombreuses rumeurs et toutes sortes de scénarios.

 

Alors que la vie de cette famille sans histoires s’écroule, le monde extérieur se déchaîne. Morgane abattue, tente de faire bonne figure, mais les insinuations se font de plus en plus pressantes et oppressantes. Matricide, accident involontaire, tout autant de termes qui agissent tels des lames aiguisées. L’enfer s’invite sur la Côte de granit rose prêt à ravager la moindre parcelle de bon sens.

 

Je découvre pour la première fois la plume acérée de Christophe Ferré. Dés la sortie de ce thriller, le résumé a titillé ma curiosité. Cette intrigue familiale a eu raison de moi. Le thème évoqué ne laisse guère présager une ouverture. Le scénario et l’intrigue restent à mes yeux très simples sans être spectaculaires. Christophe Ferré met un accent particulier sur l’aspect psychologique de ses personnages avec une nette préférence pour Morgane, la maman. Car pour comprendre le présent, il faut se plonger dans le passé. Christophe Ferré maîtrise parfaitement l’art et la manière de semer le doute, d’instiller des idées qui germeront ou pas plus tard au cours des chapitres. Il joue parfaitement entre les états d’âmes, les questions, les retournements de situation, les allusions. De quoi mener son lecteur par le bout du nez. Et cela marche sans problème. Puisque j’ai eu cette impression de ramer dans la semoule, sans vraiment pouvoir saisir le détail ou l’élément qui aurait pu me mettre la puce à l’oreille. Chapeau ! Entre les paysages bucoliques et une femme qui se tire les cheveux pour connaître la vérité, il y a quelques passages longs ou redondants. La chute est bien trop rapide à mon goût, en même temps difficile d’en vouloir à l’auteur car l’essentiel est bien en amont. Je retiendrais de ma lecture tout ce qui a attrait à la psychologie des personnages, la manière dont les éléments s’imbriquent, laissent présager un début de réponse, pour ensuite faire face à un autre problème, un autre élément. Cet enchevêtrement est machiavélique et super bien étudié. J’ai beaucoup apprécié la plume nerveuse de Christophe Ferré qui peut être à la fois langoureuse dans les descriptions et prenante dans les moments où les émotions accaparent les personnages. Je ne m’en tiendrais pas uniquement à cette première rencontre avec l’univers de Christophe Ferré et ouvrirais bien volontiers un autre de ses romans.

 

LA PETITE FILLE DU PHARE est un thriller sympathique sans vraiment de grosses étincelles. Un thriller nerveux et qui tient malgré tout en haleine !

 

#Esméralda

 

 
Je remercie les éditions L’Archipel pour leur confiance et patience.

 

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions L’Archipel.

Christophe Ferré en parle …

FLIC SANS FRONTIÈRES de Philippe Muratet.

 
[ TÉMOIGNAGE – 2018]
Éditions LE LYS BLEU
140 pages
Ma note : 3/5
Lien Kindle
 
Le résumé :
Découvrez le récit authentique de 8 années d’un policier-coopérant à l’étranger.
Après 24 ans de police judiciaire en France, l’auteur a voulu donner un nouveau sens à son métier et est parti exercer à Madagascar puis au Sénégal.
Au travers de nombreuses anecdotes, il nous fait découvrir l’expérience de ce travail de policier peu ordinaire au sein de deux polices et de deux pays francophones.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
FLIC SANS FRONTIÈRES est un témoignage percutant et un constat sans ambages d’une profession souvent méconnue, mal jugée et critiquée. Philippe Muratet nous convie au cœur de 8 années qui ont énormément compté pour lui.

 

Outre le fait de découvrir un homme qui aime passionnément son métier, ce voyage en terre qui me sont inconnues a été un pur ravissement.

 

Direction l’île de Madagascar, ancienne colonie française, pour un dépaysement total. L’auteur décrit ses nouvelles fonctions de policier-coopérant qui consistent à prendre en charge, surveiller ou diriger les affaires concernant les ressortissants français victimes ou délinquants tout en maintenant et échangeant les données avec l’ambassade de France. Philippe Muratet s’épanouit dans le cadre de ses nouvelles fonctions et ose également dispenser des formations auprès des policiers autochtones auprès desquels il réalise que les moyens sont bien maigres que ce soient dans la capitale ou dans les provinces reculées. Philippe Muratet ne déroge à aucun prérogative. Pendant ses temps libres, il part en vadrouille découvrir la culture, l’artisanat et les paysages magnifiques. Les descriptions ne sont pas avares et permet de les visualiser et pour les plus curieux d’entre vous, une recherche internet finira de vous combler. Il rencontre de nombreuses personnes dont il nouera avec certaines de belles amitiés. Après trois années de bons et loyaux services, il est alors affecté au Sénégal.

 

Direction Dakar et sa vie trépidante. Également ancienne colonie française, Dakar est une ville foisonnante de surprises architecturales et culturelles. Ses nouvelles fonctions différent de ses anciennes, et l’attente avec ses collègues sénégalais n’est pas toujours au beau fixe. Il nous fait découvrir un autre pays aux nombreuses facettes.

 

Cette immersion dans ses deux pays si différents est décrite avec  honnêteté et sans jugement. L’auteur n’hésite pas à établir certains constats tout en suggérant des éléments de réponses. Les ambiances culturelles, les paysages et les habitants qui font souvent preuve de modestie sont un bel hommage à la diversité et à l’acceptation.

 

#Esméralda

Je remercie Philippe Muratet pour sa confiance et sa patience.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions Le Lys Bleu.

… la page Facebook de Philippe Muratet.

FURIOUS de L.J. Shen (tome 4 de la série Sinners of Saints).

 
[ ROMANCE CONTEMPORAINE NEW ADULT – 2018]
Éditions HARLEQUIN – Collection &H
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par
448 pages
Ma note : 5/5 mention « à croquer »
Lien Kindle
 
Le résumé :
Il avait tout prévu. Sauf le désir qu’elle lui inspire.
 
Bane. Un homme dangereux, impétueux, sans limites. Tout le monde le sait, même Jesse qui, depuis qu’elle s’est fait violemment agresser, s’est complètement coupée du reste du monde. Alors, le jour où elle le croise en sortant de chez son médecin, elle est immédiatement sur ses gardes. Car, elle en est persuadée, cette rencontre n’est pas un hasard. Bane la cherchait. Mais qu’est-ce qu’un homme comme lui, capable d’avoir le monde à ses pieds, peut bien vouloir d’une femme brisée comme elle ? En temps normal, Jesse n’aurait pas tenté de le savoir. Malheureusement pour elle, l’insistance de Bane ne lui laisse guère le choix…
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Ne m’en voulais pas, je sais, j’ai six mois de retard. C’est démentiel ! Afin pour cette lecture, je l’ai repoussée et encore repoussée, car je ne voulais absolument pas finir cette saga. Je suis triste, c’est la fin et ça me fend le cœur. Ben oui, il m’arrive d’être sentimentale envers mes lectures au point de faire couler la larme. Voilà c’est le dernier tome de la saga coup de foudre 2018.

 

C’est donc accompagnée d’un gros pincement au cœur et toute chagrinée que je vous parle de ce dernier opus.

 

Bane, c’est illégal, ne devrait pas exister, même dans l’imagination sans limite des autrices. Bane c’est la tentation à l’état pur. C’est le danger extrême enrobè d’un charme époustouflant dans un corps tatoué de rêve. Alors oui c’est très cliché, mais vous l’avez compris (depuis le temps), je suis faible, très faible.

 

Bane c’est : sex, no limit, rock’n roll & drug.

 

Bane est nocif pour la santé mentale de toutes les filles qui croisent sa route. Bane c’est un shoot puissant d’adrénaline. Une fois croquée dans la pomme défendue, il est impossible de ne pas devenir une accro raide-dingue. Bane c’est la nonchalance agrémentée d’un zeste de folie au goût de la passion. Sous cette apparence angélique descendue tout droit de l’enfer, se cache un homme d’affaire insatiable qui sait abattre toutes ses cartes quand le jeu en vaut la chandelle. Bane n’a aucune morale et prendre tous ce que les riches veulent donner au sein d’un échange de bons procédés, il n’y voit aucun inconvénient, bien au contraire. Bane est loin d’avoir une vie saine. Mais peu importe il continue et les langues bien pendues, il s’en fiche éperdument, tant que cela lui est profitable. Nouveau projet dit nouvelle alliance et ce futur contrat est légèrement différent des précédents : redonner confiance à Jesse. Surmonter les défis, quand des milliards sont à la clefs est loin d’être un soucis. Cependant, il n’est pas au bout de ses surprises quand la fragile Jesse pointe le bout de son nez dans sa vie. Conscient ou non du potentiel danger, Bane pour une fois va devoir se montrer mature, conciliant et attentif.

 

Jesse a perdu le goût de la vie depuis cette terrible nuit. Alors qu’elle vénérait les plaisirs que la vie lui offrait, la descente en enfer a été un véritable supplice. Ses nuits sont peuplés de cauchemars. Elle vit calfeutrée. Sort la nuit pour courir après une vie qui ne lui est plus permise. Se nourrit de pas grand chose. Jesse n’est plus que l’ombre d’elle même. La confiance anéantie, elle survie au milieu de ce monde qui lui a tout enlevé. Jesse est perplexe lorsqu’elle croise l’intrigant Bane connaissant le CV du jeune homme. Elle n’aime pas la pitié dans le regard des autres et pourtant elle ne l’y trouve pas dans le sien. Doit-elle se laisser aller à son côté ? Que risquerait-elle ?

 

Ce dernier opus est juste magistral, cinglant et addictif. L.J. Shen ne fait pas dans la demie-mesure quand il est question de sentiments. D’une simple larme qui s’écoule, d’une simple caresse frôlant le corps, de la simple force des mots, elle arrive, avec, à faire exploser tout ce maelstrom. C’est puissant, c’est dingue, c’est démentiel. C’est le genre de romance que j’aime découvrir : de l’action, des personnages atypiques qui sont loin d’être lisses, des sentiments, de l’amour, de la passion et tant d’autres choses. L.J. Shen c’est un mélange sensible de glace et de feu, de seconde chance et de rédemption. Je ne sais pas comment vous le décrire : à la lecture, c’est quelque chose qui prend à la gorge, qui broie les tripes et qui serre le cœur. C’est comme si le paradis est là, à porter de main et que pour y accéder il fallait réussir de nombreuses épreuves. (L.J. Shen me fait divaguer, c’est fort ça !). L.J. Shen est l’autrice qui m’a le plus marquée ces derniers mois. Son talent incroyable pour ses histoires sombres et passionnelles est subjuguant. Sa plume talentueuse m’a enivrée. Ces personnages hors normes tout en contradiction et aux nombreux travers m’ont conquise, et puis derrière tout ça, il y a ces messages sublimes d’espoir où le combat est omniprésent. Ce n’est pas simplement de la romance à l’eau de rose, il y a vraiment autre chose qui peut résonner en chacun de nous.

 

Je suis vraiment attristée de clore cette fabuleuse saga des Sinners of Saints. Ils ont pour toujours une place privilégiée dans mon cœur.

 

Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de découvrir la saga, le format poche du premier tome est sorti et la suite ne devrait pas tarder. A lire depuis le premier, de toute manière une fois que vous avez croqué, il est impossible et inconcevable de s’arrêter.

 

#Esméralda

 
Je remercie les éditions Harlequin pour leur confiance.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

 

Sulfurous (&H) par [Shen, L.J.]
Vicious
Devious: enfin la suite de Vicious, la révélation New Adult !
Scandalous: après Vicious et Devious, découvrez la suite de LA série New Adult 2018 : SINNERS

Mes avis (clique sur les couvertures)

… le site des éditions Harlequin.

… le site de L.J. Shen.

 

LES FANTOMES DU PASSE, tome 1 : Amnésie de Cambria Hebert.

 
[ ROMANTIC SUSPENSE – 2018 ]
MXM BOOKMARK – Collection Infinity Romance Passion
Tome 1/2
400 pages
Ma note : 3/5
Lien Kindle
 
Le résumé :
Je me suis échouée sur le rivage d’une petite ville en bordure de lac.
Un endroit où tout le monde se connaît, et pourtant…
Personne ne me connaît, moi.
Je ne me connais pas moi-même.
Lorsqu’une femme ignore son propre prénom, existe-t-elle vraiment ?
J’ignore ma couleur de cheveux d’origine, ma date de naissance, mon lieu de résidence.
Je suis invisible.
À mes yeux et à ceux de tout le monde.
Tout le monde, sauf lui.
Je lis au plus profond de son regard et à la manière dont il scrute mon visage comme si je constituais une énigme qu’il était déterminé à résoudre, qu’il me reconnaît.
Je veux simplement des réponses, la vérité… savoir
Ses lèvres demeurent scellées. Toutefois, son regard m’ensorcèle.
Je ne peux avoir confiance en personne, pas même en moi-même. Quelqu’un veut ma mort, la même personne qui a tenté de me noyer dans les profondeurs sous-marines.
Elle va revenir me traquer… Et je ne saurai pas à quoi ressemble mon ennemi.
Je ne sais même pas à quoi je ressemble.
Je suis Amnésie.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Se réveiller sans souvenir, sans aucune identité, être seule au monde et ne rien savoir à son sujet : ses gouts, son passé, son présent, ses doutes, ses projets. Assisse dans son lit d’hôpital, elle se pose mille questions. Une hantise mordante, un vide sidéral, l’impression d’être seule au monde. Elle a décidé de se faire appeler Amnésie. Certes de mauvais gout, mais c’est ce qu’il la caractérise à l’heure actuelle. Les médecins lui ont assuré qu’avec le temps les souvenirs remonteront à la surface. Le temps elle a en trop, mais cela sera t-il suffisant à se retrouver elle, surtout que depuis peu elle ressent un danger bien trop pressant et proche. Heureusement, elle peut compter sur son mystérieux sauveur. Un bel homme qui la prend sous son aile et lui rend visite tous les jours dans sa chambre. Dans ses yeux elle se voit femme et protéger. Elle y décèle une petite étincelle et de lourds secrets. La fin de sa convalescence approche à grand pas. La peur de l’inconnu et de l’extérieur fait à nouveau surface. Accueillie chez une grand mère dynamique, elle trouve sous ce toit l’amitié, elle y redécouvre les choses simples de la vie et surtout reprend goût à la vie. Amnésie renait petit à petit de ces cendres. Au côté de son nouvel ami tout lui parait plus simple et plus beau. Une belle complicité les lie et bien plus encore. Sauf que certains souvenirs resurgissent et que le danger sournois est bien trop proche d’elle. Et si il était préférable ne rien savoir ?

Amnésie est une jeune femme extrêmement attachante et combative. Se redécouvrir et réapprendre tout sur soi est une rude épreuve. Sa gentillesse et son entrain sont une bouffé d’air frais. Sa simplicité et sa manière de croquer la vie dans les moments les plus simples sont merveilleuses.

Son sauveur est un homme très mystérieux. Meurtri par ses erreurs de jeunesse, le passé le rattrape lorsqu’il la sauve. Une seconde chance ou acte de rédemption, peu importe, il est présent à chaque instant pour elle. Il est au petit soin, protecteur, inventif, romantique et charmant. Quoiqu’il peut se passer, il veut être absolument à ses côtés. Sera t-il prêt à affronter ses plus grandes peurs ?

Je découvre pour la première fois la plume de l’autrice américaine Cambria Hebert. Je suis conquise et charmée. Une plume fluide et efficace qui dépeint avec subtilité les émotions de ses personnages aux nombreuses blessures psychiques. Pour ma part, j’ai trouvé la mise en place vraiment trop longue surtout au niveau de l’état d’Amnésie. Ça tourne en rond, ça se répète. Je ne suis vraiment pas à l’aise quand l’histoire stagne alors que la trame à de quoi refiler les frissons. A partir du moment que les rebondissements s’accélèrent et bien c’est juste topissime.

Ce romantic suspens, à mes yeux, a vraiment du mal à démarrer. Lorsque sur les derniers chapitre arrivent, alors, tout s’accélère et révèlent tout le potentiel de l’autrice. Malgré cela, j’ai vraiment envie dé découvrir le tome 2 et d’en apprendre davantage sur ce duo sensationnel. Il faut dire que le côté suspense est très alléchant.

#Esméralda
 

 
Je remercie les éditions Mxm Bookmark pour leur confiance via la plateforme Netgalley

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

... le site de la Collection Infinity.

… le site de Cambria Hebert.

Screenshot_2018-09-04 Personnalisez LE TEMPS D_UNE ILE de Thierry Clech

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3