Le cercle littéraire de Guernesey de Mike Newell

le cercle littéraire de Guernesey

Film sorti le 13 juin 2018 –

DVD disponible à partir du 16 octobre 2018

Drame, historique

 

Résumé : Londres, 1946. Juliet Ashton, une jeune écrivaine en manque d’inspiration reçoit une lettre d’un mystérieux membre du Club de Littérature de Guernesey créé durant l’occupation. Curieuse d’en savoir plus, Juliet décide de se rendre sur l’île et rencontre alors les excentriques membres du Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates dont Dawsey, le charmant et intriguant fermier à l’origine de la lettre. Leurs confidences, son attachement à l’île et à ses habitants ou encore son affection pour Dawsey changeront à jamais le cours de sa vie.

 

Mon avis : J’avais adoré le livre. Ecrit sous la forme d’un roman épistolaire, cette histoire de club littéraire improvisé et ayant permis aux habitants de l’île de Guernesey de survivre à la guerre m’avait beaucoup touché. J’attendais donc avec impatience et appréhension de voir l’adaptation.

Au niveau du casting, je n’ai pas été déçue :

  • lily jamesTout d’abord, l’héroïne, Lily James, est une de mes actrices fétiches du moment. Découverte dans la série « Downton Abbey », elle a également joué dans l’adaptation du roman de Tolstoï « guerre et paix ». Au cinéma, on l’a notamment vue dans l’adaptation filmée de « Cendrillon » puis dans « les heures sombres » ou plus récemment dans « Mamma Mia ! Here we go again ! ». C’est une actrice qui transmet la joie de vivre et que je trouve très expressive. Elle est parfaite pour ce rôle…. Bref, vous l’avez compris, je l’adore !!
  • dawseyLe principal acteur masculin est Michiel Huisman. J’avoue que je ne le connaissais pas mais il est connu par les amateurs de la série Games of Throne car il a rejoint le casting lors de la saison 4. Au cinéma, on l’a notamment vu dans « Victoria : les jeunes années d’une reine » ou dans « Wild » au côté de Reese Witherspoon. Il est l’atout « beau gosse » du film mais arrivera-t-il à faire succomber la belle Lily James ?
  • meilleur ami lilyL’autre acteur masculin est Matthew Goode que l’on a également vu dans la série « Downton Abbey » ou dans « the Crown ». Au cinéma, on l’a notamment vu dans « Imitation Game ». Dans le film, il joue le rôle du meilleur ami de Lily James mais aussi de son agent, toujours prêt à la conseiller et à l’épauler quand elle a besoin d’elle.
  • pénélope wiltonEnfin, j’aimerais vous parler de Pénélope Wilton, également vue dans « Downton Abbey ». On l’a également vu dans de gros films, notamment « Match Point » de Woody Allen, « Orgueil et Préjugés » avec Keira Knightley ou plus récemment dans « Indian Palace ». Cette actrice me touche beaucoup et a, je trouve, toujours une interprétation juste. Ici, elle joue la doyenne du cercle littéraire et je l’ai trouvée une nouvelle fois parfaite dans ce rôle.

Dans le film, on retrouve tous les éléments importants du livre : la galère de Juliet Ashton pour trouver un sujet de reportage intéressant, sa rencontre improbable avec Dawsey et son départ pour cette île, si loin de Londres et de ses habitudes. Même si je connaissais l’histoire, j’ai retrouvé toutes les sensations ressenties lors de ma lecture ; sur mon siège, j’ai souri, j’ai tremblé et j’ai suivi avec anxiété la quête de Juliet qui se donne pour mission d’aider ses nouveaux amis et qui va, peut-être, trouver un nouveau sens à sa vie auprès des habitants de l’île. J’ai aussi pu mettre des images sur l’île de Guernesey, que je ne connaissais pas du tout. En effet, une partie du tournage a eu lieu en décor naturel ce qui donne du cachet et une authenticité au film.

Comme je le disais précédemment, j’avais hâte mais j’appréhendais aussi cette adaptation. En effet, quand on a aimé un livre, c’est toujours compliqué d’aller le voir au cinéma car on a toujours peur d’être déçue. Ici, il n’en fut rien !! Amoureux de la lecture, je vous conseille vivement la lecture du livre « le cercle littéraires des amateurs d’épluchures de patates » et enchainez-la avec le visionnage du film, sous un plaid avec un bon thé. Grands romantiques dans l’âme, je vous assure que vous passerez un bon moment avec ce drame historique qui, même s’il traite de sujets difficiles, met du baume au cœur.

Cercle-litteraire-de-Guernesey

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez le roman « le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates » sur le site de l’éditeur

Retrouvez le roman également sur Amazon

Pour vous procurer le DVD, c’est par ici!

Publicités

La trilogie 50 nuances au cinéma

affiches des 50 nuances

Romance érotique – sorties cinéma en 2015, 2017 et 2018

 

Mon avis : Je dois avouer que l’adaptation de la trilogie à succès d’EL James au cinéma n’était pas un pari facile à relever. En effet, les fans étaient nombreux et l’attente était grande. Maintenant que les 3 films sont sortis au cinéma, il est l’heure de dresser le bilan.

C.GreyNiveau casting, c’est finalement Jamie Dornan qui a été choisi pour interpréter le milliardaire adepte du sado-masochisme. Au départ, il n’était pas le premier choix des producteurs qui lui avaient préféré Charlie Hunnam. Face à la levée de bouclier des fans, et à cause d’un emploi du temps surchargé, il a laissé tomber ce projet et c’est finalement le bel irlandais qui a été choisi. Peu connu en France au moment de la sortie du premier film, il s’est notamment illustré dans la série « The Fall » où il incarne un tueur en série. Autant il est convaincant dans ce rôle, où il fait flipper, autant je ne l’ai trouvé convaincant que dans le troisième film. Il lui manque un côté sombre, qui caractérise pourtant tellement le beau Christian.

Dakota ds 50 nuancesLe rôle d’Anastasia Steele est joué par Dakota Johnson. Actrice et mannequin, elle est la fille de Don Johnson et Mélanie Griffith. Au cinéma, on l’avait notamment vu dans « The social Network » ou « 21, jump street ». Elle est très convaincante dans son rôle de jeune vierge qui croit au grand amour et qui va accepter de s’initier aux pratiques S/M pour faire plaisir à son homme. Comme Anastasia, Dakota évolue au fil des films et elle crève littéralement l’écran.

Au niveau de la réalisation, le premier a été réalisé par Sam Tylor-Wood, qui a ensuite jeté l’éponge suite à des tensions avec EL James. Les deux derniers ont été réalisés par James Foley, compagnon d’EL James. Dans les trois films, j’ai trouvé la réalisation belle et apprécié que les tournages aient eu lieu, en grande partie, en décor « naturel ». En effet, de nombreuses scènes ont été tournées à Seattle et dans le troisième, les acteurs sont venus en France pour les scènes du voyage de noce. En revanche, le choix de diluer ou d’épurer certaines scènes est assez incompréhensible. Bien sûr, ce film sortant au cinéma, il fallait qu’il soit accessible au plus grand nombre mais franchement, on est très très loin des livres…..

affiche 50 nuances de Grey ALe premier film a été une déception pour moi car il manquait beaucoup de scènes qui expliquent, notamment, l’évolution de l’état d’esprit de Christian, et ses doutes. Là, quand on n’a pas lu le livre, on a juste l’impression d’avoir à faire à un déséquilibré qui ne sait pas ce qu’il veut.

affiche 50 nuances plus sombresLe deuxième film est une catastrophe. Lors de ma lecture, « 50 nuances plus sombres » a été mon tome préféré. J’ai adoré voir l’évolution des personnages, l’équilibrage du rapport de force, les secrets de Christian qui apparaissent peu à peu… là dans le film, on ne voit rien. Elena est peu présente, l’épisode Leila est presque anecdotique et il manque le Dr Flynn qui joue un rôle déterminant dans la vie de Christian. En sortant du cinéma, je me rappelle avoir été très en colère car clairement, ce film n’est pas du tout conforme au livre…..

affiche 3Du coup, j’appréhendais un peu le troisième film….. Et finalement, j’ai été agréablement surprise. C’est le film le plus fidèle et dont l’état d’esprit colle à celui du livre. On sent enfin une vraie complicité entre les deux protagonistes et même si là aussi, ils ont arrangé l’histoire, elle tient vraiment la route.

Pour conclure, l’adaptation cinématographique de « 50 nuances de Grey » a, pour moi, été une demi-réussite. Les films sont très inégaux et malheureusement, ils ne reflètent pas tout ce qui a fait le succès de la saga au niveau littéraire. On a l’impression de visionner une bluette un peu épicée et on est très loin de l’univers S/M voulus par l’auteure. Cette trilogie se laisse regarder mais pour l’apprécier, je pense qu’il faut faire abstraction des livres et se projeter comme si on ne connaissait pas l’histoire. Mention spéciale malgré tout pour le troisième film qui clôt de belle manière cette trilogie.

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez ici la chronique d’Esmaralda de la saga Cinquante nuances de Grey de E L James

Retrouvez ici ma chronique de « Darker » de E L James

Retrouvez ici le coffret contenant les trois films sur Amazon

 

La promesse de l’aube de Eric Barbier

La_Promesse_de_l_aube affiche film

Film sorti le 20 décembre 2017 –

disponible en DVD et Blu-Ray depuis le 25 avril 2018

Drame

 

Résumé : De son enfance difficile en Pologne en passant par son adolescence sous le soleil de Nice, jusqu’à ses exploits d’aviateur en Afrique pendant la Seconde Guerre mondiale… Romain Gary a vécu une vie extraordinaire. Mais cet acharnement à vivre mille vies, à devenir un grand homme et un écrivain célèbre, c’est à Nina, sa mère, qu’il le doit. C’est l’amour fou de cette mère attachante et excentrique qui fera de lui un des romanciers majeurs du XXème siècle, à la vie pleine de rebondissements, de passions et de mystères. Mais cet amour maternel sans bornes sera aussi son fardeau pour la vie…

 

Mon avis : Ce film était un véritable défi autant pour le réalisateur que pour les acteurs car porter à l’écran le chef d’œuvre de Romain Gary n’était pas une chose facile. Et pourtant……le défi est largement réussi tellement le film retranscrit fidèlement les émotions et la richesse de ce roman.

Au niveau du casting, le réalisateur a choisi :

  • pierre nineyPierre Niney pour interpréter le rôle de Romain Gary. Acteur français qui monte, il est un de mes acteurs préférés. Ancien pensionnaire de la Comédie Française, il obtient son premier grand rôle dans « j’aime regarder les filles ». il a ensuite été nommé aux César pour le prix du meilleur second rôle et a gagné un prix au festival de Cabourg. Il a ensuite joué le rôle d’Yves St Laurent dans un biopic poignant, il s’est glissé dans la peau du commandant Cousteau dans « l’Odyssée » et a tenu le rôle principal dans le film « un homme idéal » où il incarne un auteur usurpateur pris à son propre piège.
  • charlotte gainsbourgCharlotte Gainsbourg joue le rôle de la mère de Romain Gary. Fille de Serge Gainsbourg, elle connait son premier grand rôle dans « l’effrontée ». elle a ensuite enchainé de nombreux succès, allant du drame à la comédie. Mes films préférés sont « Jane Eyre », adaptation du classique de la littérature anglaise éponyme, « Prête-moi ta main », où elle joue la fiancée d’Alain Chabat et « Samba » où elle joue une bénévole qui tente d’aider des sans-papiers. Touchante, drôle, Charlotte Gainsbourg est une actrice qui peut jouer dans de nombreux registres et qui a un jeu juste.
  • didier bourdonDidier Bourdon incarne Alex Gubernatis, un escroc qui va aider la mère de Romain à se faire un nom à Varsovie en se faisant passer pour un grand couturier français. Membre des Inconnus, Didier Bourdon a su rebondir et a joué dans de nombreux films à succès : « Alibi.com », « 7 ans de mariage » ou « les Profs 2 ». certes, il joue plutôt dans des films comiques mais cela n’empêche qu’il est un des acteurs favoris des français.
  • JP DarroussinJean-Pierre Darroussin joue le rôle de Zaremba, un homme amoureux de la mère de Romain mais qui n’arrivera pas à conquérir son cœur. Acteur à succès, on l’a notamment vu dans l’adaptation de « Marius » et « Fanny », dans « le cœur des hommes » et « la fille du puisatier ».

 

Comme je l’ai déjà dit, le film est une adaptation du roman à succès du même nom. C’est un incontournable de la littérature française et il raconte la relation très particulière que Romain entretenait avec sa mère. Fière, elle voulait que son fils réussisse et devienne quelqu’un. Elle fuit son pays pour rejoindre la France car pour elle, il n’y avait que là que Romain pouvait réussir. Au fil des pages, on tremble, on s’agace un peu de cet amour écrasant et pourtant, on ne peut qu’être admiratif de tous les sacrifices qu’elle a fait pour lui. A l’écran, Charlotte Gainsbourg incarne à merveille l’extravagance de cette mère et toute son exagération dans les projets qu’elle a pour son fils. Pierre Niney quand à lui joue un Romain Gary soumis à sa mère mais aimant, totalement désemparé au moment de son départ et surtout fier de ce qu’il accomplit pour elle.

Ceux qui ont lu le livre ne seront sûrement pas déçus par ce film qui respecte totalement l’œuvre. Non récompensé aux Césars malgré quatre nominations, il a eu un succès mitigé en France, même s’il a dépassé le million d’entrées. Pourtant, ce film est plein d’émotions, montre sur grand écran l’amour inconditionnel d’une mère pour son fils et tous les sacrifices qu’un fils peut faire pour sa mère. Autant pour le jeu d’acteurs que pour la fidélité au livre, ce film mérite d’être vu et revu.

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez le teaser officiel de ce film ici

Pour vous procurer le DVD, c’est par ici

Pour lire « la promesse de l’Aube », c’est par là!

Envie de lire le livre en format poche ? Rendez-vous sur le site des éditions Folio

 

Au revoir là-haut d’Albert Dupontel

AuRevoirLaHaut-800x445

Au revoir là-haut – Sortie le 25 octobre 2017

Comédie dramatique

Résumé : Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l’un dessinateur de génie, l’autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, l’entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire.

 

Mon avis : Ce film est l’adaptation du Prix Goncourt 2013, écrit par Pierre Lemaitre. J’avais lu ce roman l’an passé et je dois avouer que ce roman m’avait complètement conquise. Malgré sa longueur, 624 pages,  il ne m’avait pas fallu plus de 48 heures pour en venir à bout. J’étais donc impatiente de découvrir son adaptation, d’autant plus que Pierre Lemaitre a participé à l’écriture du scénario.

albert dupontelPour commencer, ce film est réalisé par Albert Dupontel. Acteur français qu’on ne présente plus, c’est un acteur exigeant et un réalisateur qui a son propre univers. Ici, il joue le rôle d’Albert Maillard, un soldat qui a survécu à l’horreur de la 1ère Guerre Mondiale et qui va se lancer dans une escroquerie aux monuments aux morts.

Le casting de ce film est un casting rêvé, avec de grands noms du cinéma français qui incarnent parfaitement leurs rôles :

  • laurent lafitteIl y a tout d’abord Laurent Lafitte, qui joue le rôle d’Henry d’Aulnay-Pradelle, lieutenant dans l’armée française et un opportuniste. Acteur français, pensionnaire de la Comédie Française, Laurent Lafitte a un répertoire de rôles éclectique, que ce soit en papa prêt à tout pour pourrir la vie de son ex-femme dans « papa ou maman », en gendarme collabo dans « Un secret » ou en jouant le rôle du bon copain dans « les petits mouchoirs ».
  • Mélanie ThierryMélanie Thierry est également à l’affiche de ce film. Elle y joue le rôle de la bonne des Péricourt. César du meilleur espoir féminin en 2010 pour son rôle dans « le dernier pour la route », elle a également joué dans « Largo Winch » ou « la princesse de Montpensier ».
  • Niels_ArestrupNiels Arestrup joue le rôle de Marcel Péricourt, le père d’Edouard et Madeleine. Acteur ayant obtenu trois fois le César du meilleur acteur pour un second rôle, je l’avais adoré dans le film « Diplomatie », où il jouait le rôle du général Dietrich Von Cholitz qui avait pour ordre de faire sauter la ville de Paris au moment de l’arrivée des alliés. Il a également joué dans de nombreux films dont « Quai d’Orsay », « Elle s’appelait Sarah » ou « De battre mon cœur s’est arrêté ».
  • Emilie Dequenne joue le rôle de Madeleine Péricourt. Actrice belge, on l’a notamment vue dans « la fille du RER », « Mobius » et plus récemment dans « les hommes du feu ».
  • Enfin Edouard Péricourt, soldat blessé à qui il manque la moitié du visage, est joué par Nahuel Pérez Biscayart, un jeune acteur argentin qui s’est fait connaitre en 2010 pour son rôle dans « au fond des bois ».

J’avais été conquise par le roman, je l’ai également été par le film. C’est une adaptation très fidèle au roman même si les lecteurs assidus décèleront quelques petits changements, qui ne dénaturent absolument pas l’histoire. Le livre et le film permettent de mettre en lumière de nombreuses choses que l’on a tendance à oublier, étant donné que la 1ère Guerre Mondiale s’est maintenant déroulée il y a 100 ans. Cependant, on voit, au début, la dureté de la vie dans les tranchées, la bêtise et la méchanceté de certains officiers qui n’ont que peu de considération pour les vies humaines, et aussi les dégâts provoqués par le champ de bataille, que ce soit au niveau physique ou au niveau moral. J’ai également appris beaucoup de choses sur l’après-guerre, notamment les escroqueries qui ont pu avoir lieu concernant l’enterrement des soldats morts au front ou le fait que les monuments aux morts soient apparus à ce moment-là (auparavant, on n’avait jamais ressenti le besoin de faire des monuments pour les soldats morts sur les champs de bataille. C’est pour cela que pour de nombreux historiens, la 1ère Guerre Mondiale est l’illustration de la naissance d’un sentiment national).

Si vous avez lu le livre, je ne peux que vous conseiller d’aller voir ce film qui est une belle réussite car il mêle drames et poésie. En revanche, si vous avez le roman dans votre PAL, patientez encore un peu avant de regarder son adaptation car vous n’aurez plus de surprises à la lecture.

 

liens-utiles

Retrouvez la bande-annonce du film ici