UNE DOUCE LUEUR DE MALVEILLANCE de Dan Chaon.

20180821_174710

 

 

[ LITTERATURE CONTEMPORAINE NORD-AMERICAINE – Rentrée littéraire 2018]
Editions Albin Michel – Collection Terres d’Amérique (dirigée par Francis Geffard)
Traduction : Hélène Fournier
Titre original : Ill will

 

Format numériques (544 pages) : 16.99€
Broché : 24.50€
Ma note : 5/5 mentions « pépite » et « à découvrir sans tarder »

 

 


 

Le résumé :

 

« Nous n’arrêtons pas de nous raconter des histoires sur nous-mêmes. Mais nous ne pouvons maîtriser ces histoires. Les événements de notre vie ont une signification parce que nous choisissons de leur en donner une. »
Tel pourrait être le mantra de Dustin Tillman, psychologue dans la banlieue de Cleveland. Ce quadragénaire, marié et père de deux adolescents, mène une vie somme toute banale lorsqu’il apprend que son frère adoptif, Rusty, vient d’être libéré de prison. C’est sur son témoignage que, trente ans plus tôt, celui-ci a été condamné à perpétuité pour le meurtre de leurs parents et de deux proches. Maintenant que des tests ADN innocentent son frère, Dustin s’attend au pire.
Au même moment, l’un de ses patients, un policier en congé longue maladie, lui fait part de son obsession pour une étrange affaire : la disparition de plusieurs étudiants des environs retrouvés noyés, y voyant la marque d’un serial killer. Pour échapper à sa vie personnelle, Dustin se laisse peu à peu entraîner dans une enquête périlleuse, au risque de franchir les limites que lui impose son rôle de thérapeute.
Plongée dans les ténèbres, celles d’un homme submergé par ses propres contradictions et les failles de sa mémoire, Une douce lueur de malveillance est un livre virtuose et vénéneux. Une écriture glaçante, une inventivité littéraire qui bouscule les structures du roman contemporain : rarement un écrivain aura su explorer le mystère de l’identité avec un réalisme aussi obsédant.

 

 


 

Mon avis :

 

Malveillance :
1-Tendance à blâmer, à lui vouloir du mal.
2-Intention de nuire, visée criminelle.

 

 

 

C’est la toute première fois que je découvre cet auteur de talent et à ce qu’il se dit c’est la toute première fois que Dan Chaon écrit un roman aussi sombre.

 

Je voudrais écrire cette chronique avec beaucoup de légèreté. Il s’avère même que j’ai du mal à la débuter. Je ne sais pas par où commercer ! Voilà la première fois qu’un roman me laisse sans voix et dans ce cas ci sans mots. Enfin deux me trottent dans la tête depuis que j’ai fermé ce roman : glaçant et psychédélique.

 

Allez, 1…2…3… je me lance !

 

Dustin, héros principal malgré lui, embringué dans sa propre vie irréelle et réelle. Petit génie malveillant et/ou sorcier es en tour de magie, Dustin enfant vit dans un monde où tout semble possible selon lui. Imagination fertile et envahissante, son lui évolue dans un monde attaché à une réalité aussi fictive que vraie. Dustin est vraisemblablement niais, manipulable, modelable à souhait. Une enfant inoffensif, proie idéale pour toutes personnes malfaisantes de son entourage. Ce dernier est composé de parents aimants, d’un grand frère adopté adepte des théories sataniques (Rusty), d’une tante et d’un oncle mariés et respectivement frère et sœur de ses parents, de deux cousines sœurs jumelles au mœurs libres ( Kate et Wave). Une famille atypique anéantie par la folie humaine. Quatre orphelins, le plus grand condamné à la prison à vie et les trois autres condamnés à vie au deuil et au souvenir.

 

Dustin a grandit, s’est marié, a deux garçons, est psychologue et continue à vivre d’une certaine façon normalement. Jusqu’au jour où sa normalité est happée par le gouffre de la mort, de l’abandon, de la solitude et de l’inimaginable.

 

Souvenirs, illusions, passé et réalité s’entrechoquent, bouleversent, interpellent, hantent l’impénétrable inconscience humaine barricadée et ensevelie.

 

Un résultat subjuguant retraçant un parcours de vie usant, révoltant, dangereux, éprouvant et bouleversant. La passé reprend ses droits sur le présent. Un présent noir, endeuillé, encrouté, fané et pernicieux. Un présent soumis à une nouvelle quête de vérité embarquée par un policier aguerrie.

 

Dan Chaon est un maître de la manipulation psychologique. Il a su créer une atmosphère oppressante qui évolue sans cesse menant ses personnages vers une possible rédemption. L’auteur tisse sa toile lentement et magnifiquement autour des protagonistes. Les piégeant stratégiquement tour à tour.

 

L’auteur prend à parti son lecteur dans une sorte de tour infernale, ne lui laissant aucun répit, l’interpellant par des effets de style que je n’ai jusqu’alors jamais vu. Il se joue de toi, t’envoute et joue avec tes sens. Il exacerbe ton sentiment d’insécurité, il t’affole, il t’inflige l’horreur. J’ai vraiment eu cette impression d’appartenir au livre (non pas dans la peau d’un personnage) et que j’avais une place primordiale au cœur de la trame.
Ce roman m’a rendue complétement dingue, c’est peut être la cause de ma difficulté à en parler.

 

Ce roman est unique, atypique. A découvrir mordicus !

 

 


En partenariat avec le PICABO RIVER BOOK CLUB. Je remercie infiniment Léa et les éditions Albin Michel pour leur confiance.

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site officiel de Dan Chaon pour suivre son actualité !

Vers le site des éditions Albin Michel, pour tout savoir !

 

20180822_115353

Publicités

IRRÉSISTIBLEMENT TOI, épisode 1 – tome 2 de Cécilia City.

41G9Z8IQ7HL._SY346_

 

 

[ ROMANCE ÉROTIQUE – Nouveauté 2018]

Éditions Albin Michel – Collection MA Next Romance

 

 

Format numérique (252 pages) : 3.99€

Broché : 19.90€

Ma note : 4/5

 

 

 

 

 


 

Le résumé :

 

Depuis qu’ils ont cédé à l’attirance qui les pousse irrésistiblement l’un vers l’autre, Sébastien, riche héritier d’un groupe international, et Chloé, l’un de ses meilleurs éléments, vivent pleinement leur relation… N’étaient les mensonges de la mère de Chloé qui font resurgir chez la jeune femme les fantômes d’un passé qu’elle pensait avoir chassé depuis longtemps…
Comment gérer histoires familiales et vie privée sans perdre pied ? Les sentiments que Chloé éprouve pour Sébastien la rendront-elle assez forte pour affronter ce nouveau cauchemar ?

 


 

Mon avis :

 

Le premier tome décrivait une Chloé atypique, pimpante, joyeuse, turbulente, certes avec ses névroses mais elles ne faisaient qu’effleurer le personnage.

 

Ce second tome, je découvre une Chloé angoissée qui a du mal à gérer toutes les péripéties qui lui tombent sur la tête, et elles sont nombreuses. Je suis loin de l’ambiance  » tout est beau, tout est joli » des premiers émois. Elle s’assombrit au fil des pages en concordance avec les menaces qui viennent peser sur le quotidien de Chloé. Elle ne sait plus sur quel pieds danser et va mettre à rude épreuve son entourage. Sa mère et ses mensonges font la déstabiliser alors que Sébastien tente le tout pour le tout afin de la garder auprès de lui. Il va se montrer un partenaire soucieux, indéfectible et d’une grande aide. Il ne se laisse pas démonter et sa ténacité lui apporte satisfaction.

 

Ce second tome ne s’inscrit pas dans la jovialité. Les cris et les pleurs font rage. Les blessures psychologiques se rouvrent peu à peu, anéantissant la détermination de Chloé qui continue à montrer les crocs. Son entêtement et sa persévérance la mettent en danger.

 

Ce second tome est une belle surprise. Saisissant, le contraste entre le premier et le second tome déstabilise néanmoins. C’est rude et intransigeant et j’ai surtout eu du mal à supporter les péripéties de Chloé. L’auteure ne lésine pas à la tâche et fais vivre à son personnage des moments pas du tout agréables. Elle fait ressortir à merveille tout l’aspect névrotique de Chloé associée à ses peurs. Le final se termine sur une touche plus joyeuse et j’espère de tout cœur que le troisième tome sera plus léger et que mes deux jeunes tourtereaux trouveront la paix et la tranquillité.

 

La plume de Cécila City est en adéquation parfaite avec le ton de l’histoire. Impulsive et pleine de colère, elle m’a fait ressentir pleinement toutes les émotions négatives engendrées par son talent.

 

La suite est prévue pour la fin du moi et je l’attends avec impatience !

 

 


 

Je remercie la Collection MA Next Romance pour leur confiance via la plateforme NetGalley.

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Mon avis sur le tome 1 !

Lien Amazon !

Vers le site de la Collection MA Next Romance, pour tout savoir !

 

 

 

 

Screenshot_2018-07-20 IRRÉSISTIBLEMENT TOI, tome 1 épisode 1 de Cécilia City

IRRÉSISTIBLEMENT TOI, tome 1 : épisode 1 de Cécilia City.

 

 

[ ROMANCE ÉROTIQUE – Nouveauté 2018]

Éditions Albin Michel – Collection MA Next Romance

 

Format numérique (264 pages) : 1.99€

Broché : 19.90€

Ma note : 5/5 mention « coup de cœur »

 

 

 

 

 


 

Le résumé :

 

Chloé Cage n’est pas du genre à se laisser séduire facilement. Encore moins par Sébastien, l’héritier du groupe international où elle alterne travail et études. Tenace, il a remarqué chez cette jeune femme intelligente et instinctive des qualités qui pourraient l’enrichir…
Le jeu se transforme vite en course aux obstacles pour ces deux êtres aimantés l’un par l’autre mais séparés par un fossé social… Le désir irrésistible et les sentiments auront-ils raison… de la raison ?

 

 


 

Mon avis :

 

Chloé n’a rien d’une héroïne moderne. Chloé c’est la jeune femme épanouie dans toute splendeur avec ses craintes, ses doutes, ses défauts, ses qualité, ses névroses et ses angoisses. Elle traine avec elle un lourd bagage : son passé. Un passé fait de violence qui lui a ôté son insouciance et sa confiance. Chloé est un sacré personnage. Derrière son agressivité, se cache une femme meurtrie et un peu paumée qui ne sait pas forcément gérer au mieux les émotions qui la prennent par surprise. Ces premières réactions face à une situation inconnue et difficilement gérable seront souvent de monter sur ses grands chevaux et crier de toute sa hargne. Chloé est en dernière année de Master en Ressource Humaine. Pour payer ses études et aider financièrement sa mère, elle travaille dans un magasin de luxe auprès d’une patronne aussi frigide que la manche en balai coincé en elle. La vie de Chloé est consacrée à la procrastination, la bouffe, les études, le boulot, sa mère et sa meilleure amie. Ce trio est décapant de bonne humeur. Sa mère, très protectrice, est à ses petits soins mais surtout n’hésite pas à la bousculer de temps en temps. Il faut dire qu’elle a élevè sa fille toute seule, son père a pris la poudre d’escampette quand la grossesse fut annoncée. Chloé est une jeune femme comme je les aime : insouciante, mollassonne, maladroite, insupportable, sans prise de tête, droite dans ses bottes, chiante, exécrable, choupinette, sexy sans le savoir forcément. Bref, ce n’est pas la top modèle bien foutue, mais la fille comme toi et moi. Et je dois dire que ça fait du bien de rencontrer de temps en temps ce genre de personnage. Mais ce que tu ignores, c’est l’aspect secret de son passé qu’elle a côtoyé. Il flotte là, telle l’épée de Damoclès.

 

Sa rencontre avec Sébastien est fulgurante et un poil animé de mauvaise foi. Il faut dire que Chloé ne mâche pas du tout ses mots, ils sortent la plupart du temps sans filtre. Sébastien est l’héritier du groupe international où Chloé effectue son stage de dernière année. Entre elle est Sébastien, un monde semble les éloigner. Pourtant Sébastien est la gentillesse incarnée, certes il peut prendre de haut parfois les gens qui l’entourent. Aucune once de méchanceté semble l’habiter. Il est protecteur, attentionné, charmant, intelligent et mécène. Mais la belle Chloé le fait ramer et bien ramer. Elle est à l’opposé de son monde : pétillante, insouciante et nerveuse. Elle dérange tout les règles de son milieu. Mais il est accro. Il la désire véritablement. Elle lui met les étoiles dans les yeux. Le fait rire. Il est juste charmé. Et raide dingue !

 

Ce premier épisode du premier tome est juste une sacrée tuerie. Cécilia City pose les bases de sa trame en présentant bien évidemment ses personnages. Elle plante superbement bien le décor et insuffle un début d’intrigue notamment avec le personnage d’Adriana, l’ex fiancée de Sébastien et une autre sur ce père lâcheur et ce passé si mystérieux qui pourrait venir semer la zizanie dans idylle si peu paisible.

 

Le début est riche en rebondissements et en scènes aussi hilarantes que sexy. La lecture est un mélange addictif de douleurs, de peines, de montées en chaleur, de doutes et de craintes. C’est un remue ménage intensif et explosif. Dès les premières pages j’ai su que j’allais adorer. Une alchimie juste parfaite. Ce premier épisode m’a rendue accro et j’ai vraiment hâte de connaitre la suite des aventures de Chloé et Sébastien qui je pense seront épiques !

 

 

 


 

Je remercie MA Next Romance pour leur confiance via la plateforme Netgalley.

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site de MA Next Romance, pour tout savoir !

Vers la page Facebook de Cécilia City, pour suivre son actualité !

 

 

 

 

LE MYSTÈRE J. HOLLOWAY, tome 3 de Hannah Keller.

Le Mystère J. Holloway - tome 3 par [Keller, Hannah]

 

 

[ROMANCE CONTEMPORAINE – Nouveauté 2018]

Éditions Albin Michel – Collection MA Next Romance

Service presse

 

Format numérique (151 pages) : 4.49€

Ma note : 4.5/5

 

 

 

 

 

 

Je remercie MA Next Romance pour le service presse via la plateforme Netgalley.

 


 

Le résumé :

 

Faire le deuil du couple qu’elle croyait former avec Jared et être témoin du bonheur de son frère Ethan et de sa meilleure amie Kaylee, c’en est trop pour Andréa… sans pouvoir le connaitre elle-même un jour.
Aimer et comprendre un artiste aux multiples facettes n’est pas chose facile. Mais on est toujours plus fort qu’on ne le croit. Et Andréa va le prouver.

 

 


 

 

Mon avis :

 

 

Dernière volet des aventures d’Andréa et de Jared. Alors, j’ai mis de côté mon avidité pour les rebondissements et les surprises. J’ai enfin compris que j’en aurais pas avec ce roman là. Moins attentive à cette attente, je me suis laissée porter par cette love story.

 

Andréa et Jared, c’est un sacré duo où le mystère qui entoure Jared porte à bout de bras cette histoire d’amour. Les voiles se lèvent tout doucement, le doute et la peur de s’engager avec l’inconnu sont toujours omniprésents, mais Andréa délaisse ses craintes pour vivre son histoire avec une telle intensité que l’on ne peut que s’en émouvoir. Je me suis vraiment attachée à eux, à leur histoire, à leur passé et à leur personnalité. Les émotions n’en sont que plus que fortes.

 

Ce troisième volet se veut plus combatif. Andréa va se battre pour que cet histoire ai un sens. Que la vie sans celui qui doit être à sa place, près d’elle, est fade. Elle le veut, elle le désire, elle le dévore, elle emprisonne dans cette relation idyllique où l’amour transparait dans leurs yeux et dans leurs gestes. Elle aime jouer avec les deux personnalités que représentent Jared, elle le découvre davantage et va enfin panser les plaies de son bel apollon. Renouer avec le passé et construire le futur. Les personnages évoluent toujours dans l’édition. Lui avec son nouveau roman qui fait fureur et elle en éditant toujours des livres qui feront des merveilles. Les personnages secondaires se font également un place de choix cet environnement. Les jumeaux vont convoler, la première avec le frère de Jared et le second avec Mark, l’attaché de presse.

 

Quelques scènes croustillantes et romantiques piquées d’un certain humour viennent enjôler l’histoire. Je trouve la plume de Hannah Keller très jolie et sincère. Je crois que ça n’aurait pas été le cas, je me serais arrêter au premier volet. Je suis ravie d’avoir suivi mon intuition et triste que cette aventure s’arrête.

 

Le mystère J. Holloway est une  magnifique histoire amour, celle qui te fait fondre et qui t’enchante. La simplicité de l’histoire t’envoute immédiatement et tu la suis avec beaucoup d’envie et d’empathie.

 

Malgré mes petits doutes du départ ce fut une très belle découverte !

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Mon avis sur le tome 1 !

Mon avis sur le tome 2 !

Lien Amazon !

Vers le site de MA Next Romance, pour tout savoir !

 

 

Screenshot-2018-2-20 L_Organisation, tome 3 Révoltée de Lindsey T

 

 

LES BLESSURES DU SILENCE de Natacha Calestrémé.

20180412_161956-1.jpg

 

[ POLICIER – Nouveauté 2018 ]
Une nouvelle aventure de Yoann Clivel
Editions Albin Michel
En partenariat avec Babelio

 

Format numérique (352 pages) : 13€99
Broché : 19€90
Ma note: 5/5 mention « coup de cœur »

 

 

 

Je remercie Babelio et les éditions Albin Michel de m’avoir permis de découvrir ce roman lors d’une Masse Critique Privilégiée.

 


 

Le résume :

 

Amandine Moulin a disparu. Son mari évoque un possible suicide. Ses parents affirment qu elle a été tuée. Ses collègues pensent qu’elle s est enfuie avec un amant. Une succession de témoignages contradictoires qui ne collent pas avec la description qui est faite de cette mère de trois petites filles. Qui croire ? Qui manipule qui ? Connaît-on vraiment la personne qui vit à ses côtés ?

 


 

Mon avis :

 

Je découvre pour la toute première l’univers de Calestrémé et une des aventures de Yoann Clivel, policier et personnage principal d’une saga. Composé de one shot, ces aventures se comptent à l’heure actuelle à trois histoires : « Le testament des abeilles » (2011), « Le voile des apparences » (2015) et « Les racines du sang » (2016), parus aux éditions Albin Michel. Même si il est possible de les lire indépendamment, maintenant que je sais à quoi m’attendre, je vais m’empresser de lire ces trois romans. Pour cerner davantage ce personnage, approfondir l’univers de Calestrémé (dans ce genre de saga, j’aime bien voir si l’auteur innove dans son scénario ou alors reste sur le même plan fonctionnel).

 

« Les blessures du silence » m’a plongée dans l’enfer quotidien d’une femme méprisée, violentée psychologiquement, détruite, consommée par des années de mariage. Sa seule ancre dans cette vie morose ce sont ses deux jeune filles. Amandine est une de ces femmes qui parmi tant d’autres sont asphyxiées par un mari manipulateur et narcissique. Les mots comme arme destructrice. Les mots qui cisaillent les âmes et les anéantissent au grès des années. Pourtant le bonheur était bien présent, elle a vécu six mois d’amour intense et fabuleux et puis un jour, sournoisement, tout bascule dans ce néant, ce silence morbide. Elle a bien espoir, qu’un jour ils pourraient être de nouveau heureux, ensemble. Elle bataille pour y remédier, quitte à lui trouver toute sorte d’excuses qui ne tiennent pas la route. Amandine est cette femme que vous croisez dans la rue, dans les couloirs de vos boulots, dans les magasins ou peut être est-ce vous ! La détresse de ces femmes ne se voit pas, mais si vous preniez le temps d’écouter, vous y découvrirez cette souffrance silencieuse.

 

Yoann Clivel est inspecteur de police de la Police Judiciaire de Paris. Il est le meilleur de la brigade. Un instinct et un flair hors pair. Il résout bon nombre d’enquêtes. Yoann est un homme bien sympathique, jamais taciturne, une répartie bien sentie. Il est rare qu’il soit toujours dans les clous, mais l’essentiel, pour lui est de résoudre les enquêtes. Amoureux éconduit, sa vie sentimentale est un peu laborieuse, mais cette nouvelle enquête va lui remettre du plomb dans la cervelle et mettre sa fierté de côté pour reconquérir, Alisha, celle qu’il n’oublie plus. La disparition d’Amandine va lui donner du fil à retordre. Il découvre que les apparences sont parfois illusoires et que la violence conjugale n’est pas toujours associée aux coups et blessures. Arrivera t-il à temps pour la sauver dans ce monde l’aveuglement et la non reconnaissance priment ?

 

Ce polar aura eu le mérite de me retourner les boyaux. Amandine a su me toucher. Désespérée, triturée par son avenir, accablée, moralement effondrée, désemparée. Le lecteur suit étape par étape les moments clés d’Amadine. L’apitoiement, la désapprobation, le renoncement, la prise de conscience, l’espoir, la reconstruction et puis le jour où tout bascule dans l’horreur. Et en alternance, on suit l’enquête de Yoann Clivel. La trame de ce roman est très éprouvante : la violence conjugale est loin d’être un sujet banal. Qu’elle soit silencieuse ou visible, elle est reste néanmoins tabou. Prise de conscience ou révélation, ce roman tend à libérer la parole, à réconforter et à aider. Des conseils sont égrenés au fil des pages. Des méthodes ou descriptions complètent le tableau. La technicité appuie l’argumentaire. Je trouve que c’est par ailleurs nécessaire d’éluder les points cruciaux dus au contexte.

 

Les traits psychologiques des personnages sont sublimés par la plume talentueuse de Calestréme. Précise, torturée, sincère sont les mots qui la qualifierait  à sa juste valeur. Tous les personnages ont une place importantes dans le déroulement du scénario. Chaque pierres posées finissent par former un tout sensationnel.

 

J’ai beaucoup aimé cette lecture. Emue, chamboulée par la réalité. Prise au piège dans ce cercle vicieux. J’ai soutenu Amandine, j’ai essayé de la bousculé, je lui ai crié de prendre garde, je l’ai accompagné dans ses abysses. Je l’ai pleuré, je l’ai regardé s’effondrée sans rien pouvoir faire. Je lui ai souri et dit que tout aller s’arranger. Je lui ai tendu la main. Elle se relèvera j’en suis persuadée.

 

Quelle belle découverte, je suis plus que conquise !!

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site des éditions Albin Michel, pour tout savoir !

Vers la page Facebook de Natacha Calestrémé, pour suivre son actualité !

 

GOODBYE, LORETTA de Shawn Vestal.

20180411_173447-1.jpg

 

 

[LITTÉRATURE NORD AMÉRICAINE – Nouveauté 2018]
Albin Michel – Collection Terres d’Amérique
dirigée par Francis Geffard
Traduction : Olivier Colette

 

Format numérique (352 pages) : 15€99
Broché : 23.00€
ma note : 5/5 mention « pépite »

 

 

 

Je remercie l’équipe de la collection Terres d’Amérique pour leur confiance.

 


 

Le résumé :

 

Short Creek, Arizona, 1974. Loretta, quinze ans, vit au sein d’une communauté de mormons fondamentalistes et polygames. Le jour, elle se plie à l’austérité des siens, la nuit, elle fait le mur et retrouve son petit ami. Pour mettre un terme à ses escapades nocturnes, ses parents la marient de force à Dean Harder, qui a trente ans de plus qu’elle, une première femme et déjà sept enfants…
Loretta se glisse tant bien que mal dans son rôle d’ « épouse-soeur », mais continue à rêver d’une autre vie, qu’elle ne connaît qu’à travers les magazines. La chance se présente finalement sous les traits de Jason, le neveu de Dean, fan de Led Zeppelin et du Seigneur des anneaux, qui voue un culte au cascadeur Evel Kneievel. C’est le début d’une aventure mémorable aux allures de road trip vers la liberté qui va vite se heurter à la réalité…
Un superbe roman, profond et drôle à la fois, qui nous plonge au coeur de la mythologie de l’Ouest américain, tant sacrée que profane.

 


Mon avis :

 

Goodbye, Loretta est le premier roman de Shawn Vestal. Et quel roman ! Je ne peux que souligner le travail minutieux de l’auteur. Et cette passion que l’on ressent à travers ses mots, ce voyage inouï dans cette communauté très fermée. J’ai toujours été intriguée par cette communauté me demandant comment est-il possible de vivre de cette manière dans notre monde, comment est-il possible d’occulter le confort amener par la modernité ? Les mormons sont-ils à l’image même d’un modélisme sectaire ? Ce qui est fabuleux dans ce roman, est le fait que l’auteur apporte de nombreux points de vue pour répondre à tout un tas de questions. Sans jugement, laissant le lecteur se faire sa propre idée de cet univers intransigeant.

 

Frontière floue entre fiction, documentaire et témoignage, Vestal nous plonge dans L’Amérique des années 70, fermée, isolée. Un empire avec ses propres lois. Loretta est l’emblème d’une vie déchue, ses parents mormons se tournent vers le fondamentalisme. Elle connaît le confort apporté la modernité. Mais elle se retrouve à Short Creek et son monde s’écroule. Plus de télévision, plus de céréales, plus de rien. Rien que les prières, l’école, le travail et les prières. Une ritournelle ensorcelante, macabre, destructrice. Elle n’est plus que l’ombre d’elle même, trouvant un certain réconfort lorsqu’elle fait le mur pour retrouver le monde extérieur, l’alcool et les garçons. Loretta est une jeune femme extrêmement remarquable qui prend son mariage forcé avec une certaine philosophie. Son statut « épouse-sœur » a quelque chose de terrifiant, une place sans en être une. Les tâches insoutenables, la nourriture fade, l’inconfort et un mari aux airs vicelards. Mais son espoir de liberté est toujours là, enfoui. Elle patiente, elle réfléchit, imagine des scénario, elle cherche, elle croit, elle manipule… Elle y arrivera, elle en est certaine. Même si l’extérieur reste un mystère, même si elle est terrifiée, elle a eu tout le temps nécessaire pour apprendre à utiliser les mots à bon escient.

 

Goodbye, Loretta est un corps à corps époustouflant. Un duel permanent entre les cultures, Dieu, le Bon, le Mauvais. La violence de l’espoir, de la peur, des croyances, des regards, du désert. Un souffle contenu qui n’attend que d’être libéré. Une vieille voiture, de la musique, des hamburgers, de la bière, Evel Knievel, un tee-shirt, un chéquier, les cheveux dans le vent et un sourire flamboyant. Loretta sera heureuse comme cette fille aux lèvres écarlates posant sur une décapotable du magasine.

 

Ce roman est une ode à la vie, à se défaire des liens, à voyager, à essayer, porté par une héroïne qui ne vous laissera pas indifférent, vous charmera, vous suppliera, vous envoutera. Vous succomberez sans aucun doute !

 

 

 

A propos de l’auteur :

Shawn Vestal s’est fait connaître par ses nouvelles, d’abord publiées dans de célèbres revues littéraires puis réunies dans un recueil intitulé Godforsaken Idaho (non traduit en français), qui a été récompensé par le PEN/Robert W. Bingham Prize. Il est par ailleurs éditorialiste pour The Spokesman-Review. Goodbye, Loretta est son premier roman.

 

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site des éditions Albin Michel, pour tout savoir !

Vers le site officiel de Shawn Vestal !

Vous aimez la littérature Nord-Américaine ou vous êtes curieux, n’hésitez pas à rejoindre le PICABO RIVER BOOK CLUB !

 

 

 

 

 

LE MYSTÈRE J. HOLLOWAY #2 de Hannah Keller.

5134v4IYWUL

 

 

[ROMANCE CONTEMPORAINE – Nouveauté 2018]

Albin Michel – Collection Ma Next Romance

Service presse

 

 

Format numérique (232 pages) :4€49

Broché : 17€90

Ma note : 4/5

 

 

 

 

Je remercie ma Next Romance de m’avoir accordée ce service presse via la plateforme NetGalley.

 


 

Le résumé :

 

Premier baiser, première nuit… Dans les bras de son viking, Andréa est sur un nuage. Jamais elle n’a été aussi proche du nirvana : elle a le métier de ses rêves et un homme qui la rend complètement folle.
Petit bémol: Jared ne dévoile rien de son mystère malgré le bonheur qu’ils partagent. Les questions fusent dans la tête de l’éditrice. Pourquoi tant de distance ? Heureusement, le séduisant J. Holloway lui permet de penser à autre chose…
Comment aimer deux hommes à la fois ?

 


 

Mon avis :

 

 

Ce que je pressentais au premier tome … arrive !!! Grrrr et bien voilà NO SURPRISE !!! Je suis déçue mais ( ouiiiiiiii il y a un mais) je trouve que la trame est assez riche pour passer outre. J’ai laissé tomber le côté suspense pour mieux me pencher sur ces personnages et notamment Jared et le mystérieux J. Holloway.

 

Ce second tome leur est davantage consacré. Au fil des pages je découvre leur personnalité versatile et ce qui les caractérise principalement. Jared ne laisse rien transparaître de son passé et de sa famille. Il ne lâche pas un mot. C’est un sujet qu’il ne veut pas du tout aborder. Son frère Ethan dévoile un de ses lourds secrets notamment le fait qu »il « souffre » d’une hypersensibilité qui le paralyse émotionnellement. C’est très intéressant de voir un personnage masculin affublé de cette particularité. L’hypersensibilité est majoritairement féminine, du coup ça donne une nouvelle profondeur à l’histoire. Après l’énorme clash avec Jared, Andréa est désespérée, déprimée, c’est la fin de son petit monde qu’elle a connu pendant ces quelques jours d’une rare intensité. Tout est allé très vite entre eux, peut être même trop vite. L’osmose et l’alchimie sont si puissantes et parfaites que cette relation fait l’effet d’un shoot. Quelques jolies scènes torrides viennent agrémenter la romance, pour les plus romantiques d’entre nous 🙂 🙂 . Ce clash incompréhensible va bousiller Andréa. Cette ignorance va l’anéantir et la détruire. Heureusement les jumeaux sont là pour lui remonter le morale, mais cela reste difficile. Alors elle se plonge dans son travail, l’édition la passionne et la sortie du nouveau roman de J. Holloway approche à grand pas, alors elle s’y jette à corps perdu. D’ailleurs elle se console dans les échanges par mail avec l’auteur. Elle découvre un homme attentionné, perfectionniste, mais aussi intransigeant et solitaire. Pauvre Andréa son cœur balance entre les deux !!! Devra t-elle faire un choix ? Lequel des deux auront son cœur ?

 

Par ailleurs j’en ai appris davantage sur son milieu professionnelle. Son patron, un gros nounours, est adorable et empathique et généreux. A contrario un de ses collègues va lui jouer un sacré mauvais tour !

 

Je suis toujours aussi conquise par la merveilleuse plume de Hannah Keller. J’aime bien sa façon de jouer avec les émotions. Tout est dans l’intensité de l’émotion qu’elle soit optimiste ou pessimiste. Malgré le fait que j’ai pressenti le point crucial du roman, je me suis laissée porter par ce flot addictif. Il me tarde de connaître la finalité de cette romance. Happy end ou bad end ? Je croise les doigts pour être tout de même surprise !

 

LE MYSTERE J. HOLLOWAY reste à mon sens, une très belle histoire d’amour narrée avec beaucoup de talent !

 

A très vite pour la suite !

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Mon avis sur le tome #1.

Lien Amazon !

Vers le site de Ma Next Romance, pour tout savoir !