LES NOCTURNES, tome 3 : L’illumination, un roman jeunesse et fantastique de Anthony Lucchini.


 
Le temps des rêves est révolu.
Vive celui des cauchemars !
Alors que Rémus arrive au bout de son plan pour prendre la place qui lui revient de droit, Rémi et ses amis ne sont plus ceux qu’ils étaient.
Désormais, un monde les sépare et c’est seuls qu’ils doivent faire face à leur pire démon : eux-mêmes.
Dans cet affrontement final entre l’Ombre et la Lumière, qui verra son rêve se réaliser ? Et qui verra sa vie lui échapper ?
Une chose est certaine, personne n’en ressortira indemne.

Voilà, voilà, une nouvelle saga qui se termine ! Toujours ce pincement au cœur, dire au-revoir à cet univers formidable et à tous ces personnages qui sont devenus au fil des tomes attachants est bien triste.
Le final du tome m’avait totalement scotchée, j’étais donc très curieuse de voir au cela allait me porter !
Je retrouve donc Rémi, Vanessa, Erwan et Eva pour de nouvelles aventures qui frôlent l’hystérie.
Finies les aventures oniriques à la découverte de mondes tout aussi merveilleux qu’étranges. Les choses sérieuses ont pris le pas, et nos héros devront faire preuve de courage et de force pour affronter leurs pires cauchemars. Les égos prennent possession de LaBas délivrant au cœur des songes de nos protagonistes de biens sombres cauchemars. Entre manipulations et complots, les heures à venir s’avèrent difficiles. La noirceur s’empare de la moindre parcelle de vie, les horreurs s’infiltrent, les monstres s’imposent, les coups foisonnent. La mort rôde car si un Ego vient à mourir il en sera de même pour l’autre Alter.

 

Rémi prend conscience de ses nouveaux pouvoirs, ils enflent en lui et se mêlent à sa colère grandissante. Rémus, son égo, ne le lâche pas une seule seconde et tous les coups bas sont permis. La pitié n’existe pas, le plus fort régnera sur le monde.

 

Qui seront les grands vainqueurs ? Les Dieux, Rémi, Rémus, les Ego ?

 

Anthony Lucchini explore tout au long de sa surprenante trilogie le monde des rêves. Son univers est vraiment extraordinaire et son histoire davantage bluffante. Il arrive à concilier d’une manière inattendue ces deux mondes. L’un fantastique peuplé d’un monde imaginaire riche et varié où de nombreuses aventures s’y profilent. L’autre réel qui au fil des pages va avoir son propre ascendant sur ce dernier et vice versa. Des enjeux d’une nouvelle envergure apparaissent dès la fin du tome 2 et se dévoilent tout au long de ce tome ci. Les personnages sont attachants et j’ai su apprécier leurs propres personnalités. Vanessa est celle qui a la tête sur les épaules, intelligente, elle apporte une vision différente sur les problèmes rencontrés. Rémi est ce jeune homme timide qui n’a pas véritablement confiance en lui. Cette histoire relève de sa quête identitaire, un chemin ardu. Eva est un peu la folle du groupe, sa spontanéité est rafraichissante. Et elle adore les chats ! Erwan est le joyeux trublion de la bande. Un peu naïf, il ne se prend jamais au sérieux. Sa bêtise devient très vite légendaire. Une bande très hétéroclite qui fonctionne à merveille. J’ai beaucoup apprécié les différents univers proposés par Anthony Lucchini et surtout j’ai été surprise par l’histoire elle-même qui ne laisse rien appréhender. Une trilogie que je recommande à toutes celles et ceux qui adorent l’imaginaire. Vous allez adorer rêver !

 

Une chronique de #Esméralda

… Lien Kindle

… Le site des éditions Beta Publisher

… Mes avis sur les tomes précédents, clique sur les photos.

LES NOCTURNES, tome 2 : L’ascension de Anthony Lucchini.

[ FANTASTIQUE / YOUNG ADULT – Nouveauté 2019]
Tome 2/3
Éditions BETA PUBLISHER
412 pages
Ma note : 5/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle
 
Le résumé :
Alors que certains rêvent leur vie, Rémi et ses amis ont su faire de leurs rêves, une réalité… à leur risques et périls. Les cauchemars attendent patiemment leur heure, s’insinuant lentement au plus profond de leurs âmes, semant le doute et le chaos en leur cœur. Lorsque le rêve investit la réalité, lequel doivent-ils choisir de sauver ?
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Bienvenue dans le monde des rêves !

 

Rémi est un super héros ! Enfin ! Oui, comme tout super héros, il doit faire face à des supers méchants ! Et des méchants, il y en a deux qui remplissent leur rôle avec une certaine cruauté.

 

Dans la continuité du premier tome, Rémi et sa bande de copains (Vaness, Eva et Erwan) doivent se confronter à des bulles de rêves où la noirceur règne. Des nouveaux mondes, des nouvelles lois, des nouveaux pouvoirs, chaque aventure devient une épopée à part entière. Rémi devient incontestablement le chef des opérations même si les autres ont leur mot à dire, il orchestre les batailles avec brio. Cependant, on sent l’atmosphère s’appesantir. Le lien entre les copains est friable. Les non-dits pèsent et les rancoeurs instillent un climat tendu.  Quelque chose se trame et il bien difficile d’en déterminer les raisons et les futures conséquences.

 

De nouveaux paysages aux nouveaux enjeux, cette quête mystique et initiatique prend une nouvelle tournure.

 

Anthony Lucchini a bien caché son jeu. Un nouveau élément apparaît et là c’est l’exclamation : nom d’une sacrée patate bachi-bouzouk et mille millions de mille sabords, mais d’où ça sort !

 

Surprise et ébahissement sont au rendez-vous. Un univers tout aussi mystérieux qu’enchanteur. Un monde où l’irréel rattrape la réalité et quand les deux s’entremêlent, alors là c’est l’apothéose !

 

Un second opus qui concentre davantage d’actions et où chaque personnage a un rôle capital. Je regrette de ne pas l’avoir lu plus tôt, temps que j’avais des souvenirs du premier tome. J’ai eu du mal à me remettre dans l’aventure, à savoir qui est qui etc … C’est absolument de ma faute et non d’Anthony Lucchini qui signe un second tome de tonnerre. Actions, fantastique, surprises, machinations, révélations … un super combo porté par l’imagination inarrêtable d’un auteur qui confirme ainsi son talent. Une immersion captivante où il est difficile de s’arrêter ! Je n’ai qu’un mot : foncez !

 

Quand l’onirisme prend le contrôle, cela donne : Les nocturnes ! Oseriez-vous les découvrir ?

 

∞ EXTRAIT ∞
Eva
Je crois que c’était la première fois que je me sentais aussi peu rassurée en allant dans un rêve. J’imaginais des centaines de dragons horribles autour de nous, et moi, toute minuscule.
Plus les choses avançaient et plus je trouvais qu’elles prenaient une tournure dangereuse. L’insouciance des débuts s’éloignait. Sans la présence de mes amis, je n’aurais jamais fais le dixième de ce que nous avions vécu. Je n’aurais peut-être pas que que j’étais capable de tout ça…
La végétation autour de nous était différente de toutes celles que nous avions pu voir jusqu’à présent. Les plantes étaient, d’une part, beaucoup plus grandes, proportionnées j’imagine aux dragons qui vivaient ici, et devenaient, d’autre part, phosphorescentes lorque quelque chose les touchaient. Ça rendait moins désagréable les nuages de moucherons qui voletaient partout.
Il n’y avait pas de terre à proprement parler sur le sol, juste des graviers multicolores. De gros dolmen gris, d’au moins huit mètres de haut, étaient érigés un peu partout autour du phare. Je ne savais pas s’il fallait chercher une explication à leur implantation qui me paraissait plutôt aléatoire.
Le ciel m’apparaissait encore plus impressionnant de ce côté de la cascade. Une véritable rivière d’étoiles.
 
Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions Beta Publisher.

… Mon avis sur le premier tome et le book-trailer.

LES NOCTURNES, tome 1 : L’éveil de Anthony Lucchini.

IMG_20180611_160124

 

 

[ FANTASTIQUE – Nouveauté 2018]
Éditions BETA PUBLISHER
Service presse

 

Format numérique (350 pages) : 6.99€
Broché : 14.99€
Ma note : 4.5/5 mention  » à découvrir » et « petit coup de cœur »

 

 

Je remercie les éditions Beta Publisher pour leur confiance.

 


Le résumé :

 

N’avez-vous jamais rêvé de terres lointaines, de monstres ou de magie ? Ne vous êtes-vous jamais réveillé avec d’étrange images en tête ou des palpitations ?
Rémi, adolescent renfermé, va découvrir dans le monde de Labàs des vérités insoupçonnées.
Accompagné de ses trois amis, il va,
au travers de ce voyage initiatique,
vivre des aventures épiques et faire face à ses pires cauchemars.

 


 

Mon avis :

 

Le point principal qui m’a attirée avec ce roman, c’est sa couverture. Une magnifique couverture qui représente à merveille l’histoire. Et ce n’est seulement le livre en main que le résumé à fini de me convaincre. J’allais passer un magnifique moment de lecture.

 

Qui n’a jamais tenté de découvrir ce que les rêves voulaient dire ? Qui n’a jamais voulu en connaître la définition ? Son subconscient qui parle au travers de ces images qui ne veulent pas forcément dire quelque chose, c’est ce que les experts nomment l’onirologie. Je ne vais pas rentrer dans les détails spécifiques conférés à la structure du rêve, je m’éloignerai trop de ce dont je vous parle aujourd’hui. T’auras compris que ce livre narre du monde des rêves. Et j’avoue que l’exploitation de cette trame est très bien ficelée.

 

Anthony Lucchini te plonge dans le monde onirique de son personnage, Rémi. Rémi jeune adolescent, mal dans sa peau, et par forcément à l’aise avec les codes de la société a une particularité : ses rêves. Des rêves extraordinaires, des rêves d’aventures, de mondes imaginaires où il est le super héros. Des rêves fantastiques, des rêves sensationnels. Sa bande d’amis ( Vaness, Eva et Erwan) lui conseille de les transcrire pour leur en faire profiter et surtout pour savoir si un message s’y cache. Cette idée lui donne de l’aplomb et décide dés la sortie des cours d’aller se procurer un cahier mais ce dernier doit sortir de l’ordinaire. De ce fait il se dirige vers une vieille papeterie sinistre tenue par un homme non guère aimable. Rémi lui explique pourquoi il est venu et avec l’autorisation du vieil homme farfouille dans les rayonnages jusqu’au moment où il déniche le livre qu’il lui faut. Le vieil homme tient à l’avertir que ce livre est très particulier. Rémi, content de son acquisition, se met à écrire ses rêves dans les moindres détails, à son retour à la maison familiale. Il le personnalise avec un attrape-rêve et remplie les pages de son écriture. L’impensable et l’inconcevable se déroulent bien des jours plus tard, lorsque Rémi est happé par son cousin (où il cache son livre des rêves) et se retrouve dans un monde loin d’être inconnu, puisqu’il fait écho à ses songes. Ainsi débute une épopée extraordinaire où de nombreux enjeux et dangers le guettent. Il fait également profiter de cette découverte à ses amis qui vont le suivre malgré l’incongruité de la situation.

 

Malgré un début en demi teinte notamment dû à la longueur et au manque d’inaction, je me suis laissée happer par la seconde moitié de l’histoire où les véritables enjeux sont justes déments. Il est vrai que la première partie est nécessaire pour poser les bases de l’histoire et surtout pour mettre en évidence la personnalité des personnages surtout celle de Rémi. Rémi devient un autre adolescent. Un adolescent courageux, téméraire, perspicace, combatif, persuasif. Ce voyage initiatique au cœur de ses mondes vont lui prouver qu’il à sa place dans son monde réel mais également affermir celle au sein de ce groupe d’amis. Il devient un jeune homme épanoui, fier. Il est conforté dans le fait que les véritables sentiments et émotions ont davantage de pouvoir sur la violence.
Ce voyage le met à mal tout de même car il est confronté à ses peurs, à son égo enfoui, ses craintes et ses cauchemars. Vaness, Eva et Erwan font lui être d’un soutien infaillible malgré les quelques embrouilles qui viennent ternir leur amitié. Chacun va grandir au cours de cette expérience hors du commun.

 

Je dois dire que mettre en scène les rêves d’un adolescent introverti est une idée juste sensationnelle. Créer ses mondes magiques avec tout autant de codes que de mondes crées ; les faire vivre en rapport avec la personnalité de Rémi où chaque petits détails te renseignent sur ce qu’il est vraiment sont une idée hyper judicieuse. Le monde de l’auteur est tellement riche que tu ne sais plus où trop donner de la tête (mais pour de très bonnes raisons). T’es finalement happé dans un monde extraordinaire où mille et une couleur t’explose à la figure. De l’aventure à gogo, des confrontations, des enjeux importants. C’est gargantuesque ! C’est inimaginable ! C’est fantastique ! Si le roman s’inscrit dans le genre fantastique, on frôle toute de même la fantasy et/ou la science fiction. L’auteur a la capacité de faire vivre à son lecteur ce dépaysement époustouflant. Son imaginaire déborde pour ton plus grand plaisir. La plume de Anthony Lucchini est 100 % efficace et les changements de narrateur ne freinent aucunement la fluidité du texte.

 

Je regrette juste de ne pas avoir apprécié à sa juste valeur la première partie du roman mais je sors de cette lecture totalement charmée et je n’ai qu’une hâte connaître la suite de cette aventure épique.

 

Si t’es fan de fantastique, t’as alors trouvé ton prochain livre de chevet. Garanti 100% aventure !

 

 

∞∞ EXTRAIT ∞∞
J’attrapai l’oreiller qui me sembla étrangement léger. Je passai ma main à l’intérieur mais n’y trouvai pas mon cahier. Je regardai dans le lit, par terre, sous le sommier, mais aucune trace de lui.
Je repris l’oreiller, e tournai et le retournai dans tous les sens. C’est alors que celui-ci se mit à luire entre mes mains. Je le lâchai brusquement sur le lit et reculai d’un pas. La lueur s’évanouit.
-Waouw ! … Qu’est-ce que c’est que ce …
Sans finir ma phrase, j’approchai doucement ma main jusqu’à l’effleurer, et aussitôt la lumière réapparut, douce et chaleureuse. Je me pinçai à trois reprises. A chaque fois, la douleur était bien réelle et, pour preuve supplémentaire, des rougeurs apparurent sur mon bras.
-Ca y est, je deviens fou…
Je ne voulais pas croire à cette hypothèse, pour autant je ne comprenais toujours pas ce qui était en train de se passer. L’oreiller se métamorphosait à mon contact. ce que je voyais était tout simplement…magique ? Sur un fond bleuté dont les nuances ne cessaient de varier, apparaissaient furtivement des images envoûtantes de mondes et de contrées mystérieuses. Au centre de ce qui ressemblait plus désormais à une poche liquide turquoise, émergeait lentement mon piège à rêves. Je reconnus distinctivement chacune des pierres et les lanières du cuir au bout desquelles virevoltaient les plumes. De son centre, s’échappait une nuée de paillettes argentées. J’étais captivé. Instinctivement, je passai la main au travers de cette étrange fumée, mais rien ne me préparait à ce qui suivit.

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site des éditions Beta Publisher, pour tout savoir !

Vers la page Facebook d’Anthony Lucchini, pour suivre son actualité !

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3