LES TABLES DU DESTIN, tome 1 de Aude Félix.

 

[ ROMAN AVENTURE – Nouveauté 2019 ]

IGGYBOOK

631 pages

Ma note : 4,5/5 mention « à découvrir »

Lien Kindle

Lu dans le cadre du RDV #MonMarathonIndé de juin

 
Le résumé :
Maladroite et un peu fofolle, Mia Fayet possède un sacré crochet du droit dont elle aime abuser. C’est dans le sud de la France qu’elle a repris la boutique d’antiquités de son oncle. Sa vie se résume à un petit cercle d’amis, une mère insupportable et un ex fiancé potentiellement cancérigène. Jusqu’au jour où elle découvre dans l’un de ses tiroirs, une tablette en or gravé d’un langage aussi vieux que l’humanité. Une tablette au pouvoir étrange qui réveille ses intuitions depuis longtemps assoupies et des souvenirs oubliés. Sans compter sa rencontre fortuite avec Matteo Scalabrino, un italien au passé sombre qui suscite en elle une vague impression de déjà-vu et une bonne dose d’exaspération. Coïncidence ou simple hasard, le moment est venu de partir en quête de la vérité et découvrir bien plus que ce qu’elle cherche.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Un aigle, des dons, un oncle aimant et mystérieux, un frère jumeau aussi attachant que détestable, un amoureux un brin trop protecteur, des secrets, une prophétie et la révélation. Voici la vie de Mia Fayet. Jeune antiquaire qui se passionne pour l’ancien temps et les belles choses, elle a repris la boutique de son oncle. Détruite par la vie qui a apporté son lot de désolation et d’amertume, Mia s’est épanouie auprès d’une bande de potes anglais. Elle a su se construire une nouvelle famille à Durham. Aussi hétéroclite que déjantée, cette famille va la suivre dans une aventure trépidante où danger, secrets et révélations feront de leur quotidien un véritable enfer.

 

Cette lecture a été une agréable surprise. Ne vous fiez pas à la couverture qui même sublime cache un sacré petit bijou. LES TABLES DU DESTIN a à la fois un brin de DA VINCI CODE, un zeste de L’ALCHIMISTE, un enrobage à l’italienne que l’on croque avec envie et une pincée d’humour à la Bridget Jones. Impossible que je ne succombe pas à cette lecture. Une héroïne aussi attachante qu’attachiante. Une Mia un peu fleur bleue mais colle son poing dans le premier qui ose l’embêter. Une Mia romantique mais qui ne sait plus où donner de la tête. Une Mia passionnée dans ce qu’elle fait. Une Mia un peu trop gentille mais qui ne mâche pas ses mots. Une Mia maladroite mais qui est capable de supporter des souffrances innommables. Une Mia philosophe et grande moralisatrice quand elle ne succombe pas à des beaux yeux. Une Mia, une femme dans toute sans splendeur. Une héroïne qui ne veut pas l’être. Une héroïne embarquée dans une aventure qui ne lui incombait pas mais qu’elle se doit de mener jusqu’au bout. Une héroïne curieuse, combattante et une main sur le cœur. Mia a su me subjuguer par cette fougue dont elle déborde, par cette simplicité qui transparait dans son comportement. Elle est un paradoxe à elle seule. Un paradoxe merveilleux qui m’a fait passer de l’éclat de rire à la colère. C’est une boule d’émotions qui éclate ici et là. J’ai été bien incapable de rester stoïque face à ce phénomène. Et quand Matteo fait son apparition, alors là, c’est une sacrée explosion.

 

Matteo en bel italien qu’il est, ne passe pas à la trappe et se la joue macho à gogo. Caricature parfaite, un brin poilante ou horripilante en fonction de la situation. Matteo n’a rien à envier : une aura dangereuse, des yeux mitraillettes, une poigne d’enfer, un caractère à l’image de l’homme de Cro Magnon, un entêtement sans borne et adepte des baisers brûlants. Vous l’avez compris, Matteo ne laisse pas insensible dans le bon ou mauvais sens. Matteo se retrouve malgré lui dans une affaire qui ne le concerne pas. Mais pour comprendre et pour protéger la belle, il se doit d’être présent malgré les aléas qu’il va trouver sur son chemin.

 

Les personnages secondaires (les amis de Mia) sont les piliers dans cette épreuve. Très différents des uns et des autres par leur caractère ou leur opinion, ils s’entraident même si les coups de gueulante sont omniprésents. Chacun apporte leur pierre à l’édifice.

 

Et l’intrigue n’est pas en reste ! Aude Félix prend son temps pour l’installer, égrenant ici et là les informations utiles pour me captiver. Elle se construit sans précipitation tout en insufflant un intérêt obnubilant. Entre passé et présent et les différents protagonistes, Aude Félix joue avec malice avec mes nerfs et ma curiosité. Petit à petit, les rebondissements s’enchaînent, et les péripéties fleurissent davantage conférant peu à peu un rythme d’enfer.

 

J’ai eu très peur au début par le pavé que représentait cette lecture. J’ai eu peur de ne pas accrocher, de trouver des longueurs et de m’ennuyer. Et pourtant, je suis ravie que tous mes aprioris soient tombés à l’eau ! Une plume efficace qui captive dès le départ, un environnement où le mystère m’a séduite, des personnages improbables et me voilà totalement scotchée. Des chapitres courts et un rythme effréné, et j’ai avalé le roman d’une traite. Et au bout des 600 pages j’en voulais encore !

 

LES TABLES DU DESTIN m’a littéralement séduite. Ce premier tome pose des bases essentielles pour la suite. L’autrice prend le temps de nous faire connaître ses personnages et de les inscrire dans le temps. L’intrigue est captivante et parfaitement menée. Quelques questions demeurent sans réponse mais pour mieux les apprécier par la suite.

 

Je suis totalement mordue !

 

#Esméralda


Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… l’interview de Aude Félix.

… vers le site de IggyBook.

IMG_20180426_160220_117

Publicités

Interview de Aude Félix.

 
Bonjour,
 
Dans le cadre du rdv #MonmarathonIndé de juin, je vous présente aujourd’hui le portrait de Aude Félix, autrice de fantasy.
Qu’est ce qui a titillé ma curiosité ? C’est le résume et cet univers intrigant. J’ai de suite fait abstraction des 600 et quelques pages. Si vous n’avez pas de mes nouvelles, je suis quelque part dans le monde d’Aude. A priori les chapitres sont courts, donc je ne me fais pas trop de soucis. Mon avis sera publié sur ce roman; je pense en dernier, le temps d’avaler toutes ces pages. 🙂
Trêve de bavardage, place au portrait d’Aude Félix que je remercie sincérement d’y avoir répondu.

  • Que genre d’autrice es-tu ?
Autrice en herbe d’un premier roman où se mêlent fantastique, réalité, amour et humour.
 
  • Un livre préféré ?
Sans hésitation Tatiana de Paullina Simons et les deux tomes qui suivent. C’est LE livre qui m’a donné envie d’écrire.
 
  • Un livre que tu n’as jamais pu finir ?
Certainement qu’il y en a eu beaucoup, mais je ne saurais les nommer. Surtout des livres que j’ai été forcée de lire durant ma scolarité;)
( Ah ben tiens, moi aussi, tu sais le style Rousseau et compagnie, arfff ! Quelle galère !)
 
  • Des petites manies quand tu écris ?
M’éparpiller. J’ai de nombreuses notes disséminées tout autour de mon ordinateur. Selon les scènes que j’écris, je peux écouter de la musique mais la plupart du temps, j’ai besoin de calme, d’un stylo et d’un morceau de papier.
 
  • Plume ou ordinateur ?
Ordinateur ! J’écris beaucoup trop mal pour pouvoir me relire !!!
 
  • Plutôt jour ou nuit ?
Plutôt quand je peux !!! Que le soleil soit levé ou couché. Petite préférence pour le soir tout de même.
 
  • Auto édition par conviction ?
Par nécessité. Je voulais faire connaître mon roman et avoir des retours. Connaissant le délai de réponse des maisons d’édition, je me suis tournée vers l’auto-édition. Mais je n’exclue pas de présenter mes romans à une maison d’édition un jour.
 
  • Ton pire défaut ?
Désorganisée ! J’ai de nombreux carnets où je note mes idées, je prends ce qui me tombe sous la main. Mais j’essaie toujours d’organiser mon bazar par la suite. Ce qui est une grosse perte de temps mais je n’arrive pas à me cantonner à un seul support:). Je tente tant bien que mal de travailler sur ce vilain défaut chronophage.
 
  • Ta plus grande qualité ?
Persévérante en ce qui concerne l’écriture. J’ai écrit mon roman sur plusieurs années. J’ai encore mis plusieurs années à me lancer pour l’auto éditer, mais finalement, je suis arrivée au bout .
 
  • Passionnée ou persévérante ?
Les deux du coup. Je ne peux rien faire sans passion. C’est ce qui nous pousse tous à écrire me semble-t-il.
 
  • Tu écris …. ?
J’ai eu des difficultés à me situer dans l’océan des genres et sous-genres. Ce qui semble le mieux coller à mon histoire est le bit-lit. Mais je ne peux écrire une histoire sans romance et sans humour. La magie fait aussi partie intégrante de mes écrits.
 
  • Ton rêve le plus fou ?
Vivre de cette passion. Et tant qu’on y est, une adaptation cinématographique de mes romans !!! Les rêves n’ont pas de sens s’ils sont trop sages.
( Carrément d’accord !)
  • Décris en trois adjectifs ton roman que je m’apprête à lire :
Mystérieux, romantique, destiné à être lu ! Le destin a une part importante dans ce roman. Le second tome est en cours d’écriture. J’espère qu’il trouvera son public et qu’il vous plaira de le lire autant que j’ai eu plaisir à l’écrire.
Merci de m’avoir donné la parole:)
Ma prochaine lecture

IMG_20180426_160220_117