ELIZA KNOX #1 : Veuillez rendre l’âme de Fleur Hana.


 
TOME 1/3
Depuis que Dieu est mort c’est la merde, et ça ne risque pas de s’arranger.Trois siècles à faucher des âmes en solo pour Lucifer, et ma seule récompense est de me coltiner un (boulet) de stagiaire. En bonus, un titre (foireux) d’ambassadrice me tombe dessus pour représenter l’Enfer à San Francisco.
Ça m’apprendra à tourner le dos aux péchés capitaux ! Cerise sur le gâteau (de mon désespoir), des (abrutis) de métamorphes disparaissent dès mon premier jour. Ma mission ? Maintenir l’équilibre cosmique… (et accessoirement ma santé mentale). En plus, j’ai même pas prié que les anges se sont pointés, dont un (chiant) à se damner. Dieu a bien fait de se tirer, je vous le dis…
Au croisement de Supernatural et Buffy contre les vampires, confierez-vous votre âme à Eliza ?

Fleur Hana se lance dans l’urban fantasy et ça claque vraiment. Un premier tome totalement addictif et surprenant. J’ai aimé découvrir cet univers fantastique où anges, damnés, faucheuses, nécromanciens, loups garous, goules, vampires, wiccans … Tout un monde qui vous charmera en un claquement de doigts. Mais pas que !
Eliza Knox, faucheuse expérimentée, est au service de son roi Lucifer. Un job de rêve qu’elle s’accommode en solitaire et dont elle raffole. Récolter les âmes des vivants est un art dont elle maîtrise avec grâce. Et le nec plus ultra est lorsqu’elle doit sniper les âmes et interagir avec elles dans le but de les apporter à Lucifer. Un quotidien assez banal depuis plus de trois décennies. Sans oublier qu’elle doit de temps en temps tâter de la hache dans le but d’exterminer vampires et goules qui interféreraient dans l’équilibre précaire dans lequel se trouve le monde et dont le Ciel et l’Enfer se doivent de préserver depuis que Dieu a décidé de disparaître. Tout allait bien dans le monde plus que parfait d’Eliza, un appart rien que pour elle au milieu des terriens avec une grande baignoire dont elle espère profiter, un jour, de bains et de ses vertus. Eliza, grande solitaire et un brin sociopathe, n’aime pas du tout les mondanités de l’Enfer. Les sept péchés capitaux, très peu pour elle. Une différence qu’elle assume parfaitement même si elle se sent épier et juger à cause de cela. Même en Enfer on peut avoir des principes. Se mêlant que rarement avec ses collègues diaboliques, elle partage son temps entre entraînement, fauchage, extermination et quelquefois, elle va à la pêche aux infos. Eliza et son sarcasme légendaire font d’elle une faucheuse d’exception et elle ne compte pas déroger à la règle.

 

Tout allait bien dans son merveilleux monde lorsqu’un beau soir on toque à sa porte et qu’elle découvre qu’elle doit former un bleu. L’Enfer a décidé que son courroux ne s’arrêterait pas là. Elle doit jouer les diplomates que lui impose son nouveau rôle d’Ambassadrice de l’Enfer. Et puis la cerise sur le gâteau : des hordes de vampires, des goules et loups garous mutants s’obstinent à l’attaquer. Et le pompon sur le chapeau elle doit faire équipe avec un super ange dans le but de découvrir les origines du chaos qui s’installe peu à peu.

 

Eliza avait une super vie mais là voici plongée dans un bourbier sans fond !

 

Actions, rebondissements, humour noir, sarcasmes et univers totalement déjanté, ce premier tome est un pur ravissement pour la fan d’urban fantasy que je suis. Créatures fantastiques à gogo, une héroïne folle-dingue et inévitablement attachante, des personnages secondaires à la hauteur de leurs propres caractères loufoques, une intrigue qui s’installe avec aisance et addiction et un final grandiose qui laisse, bien évidemment, sur la faim. Et tout cela entraîné par une superbe plume qui n’a rien à envier aux grands noms de la fantasy. J’adore tout simplement et j’attends avec impatience la suite !

 

Un grand bravo à Fleur Hana pour ce premier roman réussi d’urban fantasy !

 

Une chronique de #Esméralda

… Lien Kindle

… Le site de Fleur Hana

… mes avis sur d’autres titres de Fleur Hana (clique sur les images pour les lire)

LA SUBSTITUTION de Roger Raynal.


Pendant une croisière, un professeur de physique se réveille à côté d’une femme qui n’est pas la sienne. Il découvre qu’il est marié depuis des années avec cet ancien amour de jeunesse, et qu’il partage avec elle une vie commune dans un monde dont il ignore tout.
Alors qu’il possède les connaissances et les souvenirs d’une vie monotone, il doit parvenir à se substituer de façon crédible à celui qu’il remplace, un financier aux nombreuses maitresses et à la situation familiale tumultueuse. Comment va-t’il s’adapter à cette nouvelle vie ? Quelle est l’origine de la substitution d’identité qu’il doit assumer ? Une quête qui le conduira à mettre en cause tout ce qu’il pensait savoir sur lui et sur l’univers.

 
Une autre vie dans un autre monde, LA SUBSTITUTION est un voyage au goût de road trip où sentiments et compréhension tiennent le rôle principal.
Tout commence sur ce paquebot de luxe, dans une chambre ordinaire, un lit plus que confortable et une silhouette et une voix inconnues. Plongé dans une semi conscience, un rêve bien trop séduisant, il découvre une réalité tout autre. Sa femme n’est plus sa femme, la belle rousse n’est autre que son premier amour. Désabusé et désappointé, il explore toutes les théories : avc, dédoublement psychique, hallucination, contamination. Bref rien ne va plus dans son monde. Pour faire bonne figure et surtout ne pas paraître dingue, il rentre dans son nouveau rôle. Fin observateur et quelque peu malin, il découvre la vie de son alter ego auprès de la belle Christelle. Il se rend très vite compte que sa vie est faite de nombreux mensonges : son alter ego est un homme volage et à femmes et semble vivre une double vie bien remplie. Sa vie de famille n’a rien d’idyllique. Bon an mal an, cette vie là ne lui correspond absolument pas. La finance, le jeux, l’alcool, la tromperie, les mensonges et les escroqueries, tout est à l’opposé de sa façon de vivre, de ses principes et de ses convictions. Peu à peu, cet homme s’impose dans cette nouvelle vie d’une manière incongrue et efficace. Un homme attentif et à l’écoute. Un homme qui va construire la vie telle qu’il l’attend à la grande surprise de sa femme et de ses filles.
Ce road trip peu conventionnel révèle un homme qui s’autorise une certaine liberté. Cette substitution est telle une seconde chance.

 

Ce roman est loin de rentrer dans les codes tels que nous les connaissons. Si la science-fiction reste le fil conducteur de ce récit émouvant, le tout le rend sensationnel. Une intrigue surprenante sous fond d’astrophysique où les hypothèses foisonnent et tendent vers une métaphysique très suggestive et si réelle. Un monde de possibles et des impossibles. Un monde dans un monde et des réponses au delà des esprits validistes.

 

J’ai beaucoup aimé l’atmosphère qui se dégage de cette lecture. Le personnage principal évolue dans un monde scientifique dense où les conjectures peuvent effrayer plus d’un. J’aime la manière dont Roger Raynal expose son intrigue, la met en place et la manière dont elle évolue. J’aime ces notes d’émotions qui parsèment ce parcours chaotique. J’aime beaucoup les risques que l’auteur prend. Sa plume fluide et soutenue est un vrai délice et peu en déstabiliser certain. Une très belle découverte que je vous recommande.

 

Une chronique de #Esméralda.

Projet Espoir, tome 1 : Touchée de Charlène Gros-Piron

Fantasy – Livre sorti le 16 août 2019

Auto-édition

Service presse

Ma note : 4,5/5 mention « belle surprise » et « incontournable 2020 »

 

Avant de commencer, je tiens à remercier Charlène Gros-Piron pour sa confiance et pour m’avoir permis de le découvrir en service presse.

Résumé : Sans que vous le sachiez, chaque peur, chaque doute, chaque sentiment, pensée ou acte alimentant votre part d’ombre nourrit aussi des êtres semblables à des volutes de fumée, qui parviennent à se matérialiser lorsqu’ils ont assez emmagasiné. Seules quelques personnes peuvent voir ces formes évoluer et tuer, elles seules peuvent aussi mourir d’un simple contact avec ces choses. Les exterminer est pourtant un devoir : là où elles prolifèrent naît la guerre.
Vous ne connaissez rien de la véritable Histoire.
Mon nom est Daphné. Je suis chasseuse d’Obscurs et dirige, à presque 21 ans, la plus efficace des équipes de Paris. La plus jeune, aussi. Je porte un secret qui me vaudrait d’être assassinée. La nuit où mon frère Raph s’est laissé attraper par un Obscur pour me sauver, perdant instantanément la vie, ces horreurs m’ont aussi touchée, marquée. Et mon cœur ne s’est pas arrêté.

 

L’avis de #Lilie : J’ai découvert ce roman par hasard, en me baladant sur les réseaux sociaux. Curieuse, j’ai accepté de le lire sans savoir à quoi m’attendre car je ne connaissais pas du tout l’autrice, ni sa plume. Le hasard faisant bien les choses, j’ai été conquise par cette lecture qui m’a transportée des toits de Paris à ceux de Rome….

Dans le monde de Daphné, nos peurs, doutes et sentiments se matérialisent sous forme quasi-humaine. Ces « Obscurs » révèlent nos côtés les plus sombres et il n’est pas bon qu’ils prolifèrent. Il existe donc des chasseurs qui sont là pour les éradiquer. Ils peuvent les voir, contrairement à nous, mais en contrepartie, ils meurent s’ils se font toucher… Daphné et sa famille en font partie et ils travaillent en équipe. Elle a le rôle d’appât, c’est-à-dire qu’elle doit focaliser l’attention des Obscurs afin que les autres chasseurs puissent les éliminer. Pourtant, Daphné n’est pas une jeune femme docile, elle ne répond qu’à son instinct. Un jour, elle apprend qu’elle est mutée. Pourquoi ? Dans quel but ? Est-ce une récompense ou une punition ? Dans tous les cas, les dangers seront de plus en plus grands pour elle et elle n’est pas au bout de ses surprises.

Daphné est typiquement le genre d’héroïne que j’adore. Elle a du caractère, ne se laisse pas faire mais a, derrière cette façade, une sensibilité à fleur de peau et un passé avec lequel elle a bien du mal à faire la paix. Tout au long du roman, on la suit dans son aventure, ses questionnements, ses entraînements, ses doutes et on ne peut que s’attacher à elle. La mort de son frère l’a beaucoup marquée et au-delà du manque affectif, elle cache désormais une marque qui pourrait la condamner, si on savait qu’elle la porte… J’ai également beaucoup aimé la famille de Daphné, son nouvel équipier Clément, alias Moucheron, ainsi que Joachim, qui semble cacher un lourd passé lui aussi.

Tout le roman est écrit du point de vue de Daphné. Ainsi, on est en immersion dans sa tête et au plus près de ce qu’elle peut ressentir. J’apprécie beaucoup ce style de narration qui nous immerge complètement dans l’histoire. Concernant la plume de l’autrice, elle est dynamique, fluide et nous plonge rapidement dans cet univers un peu particulier. J’ai eu l’impression d’être en permanence au-côté des protagonistes, de trembler ou de transpirer avec eux…. En bref, je me suis régalée et la fin nous laisse entrevoir un tome 2 très intéressant.

Pour conclure, « Projet Espoir, tome 1 » est une très belle découverte que je vous recommande chaudement si vous êtes adepte de la fantasy. Pour ma part, je pense continuer à découvrir l’univers de Charlène Gros-Piron tant j’ai été séduite par sa plume !

 

Retrouvez l’univers de Charlène Gros-Piron ici
Retrouvez son roman sur Amazon en cliquant ici

 

LE PRIX DES ÉTOILES LIBRINOVA – Prix littéraire pour l’auto-édition.

Bonjour chères amies et chers amis lecteurs,

 

Aujourd’hui c’est un article un peu particulier puisque c’est avec une joie immense que je vous annonce ma participation au prix des étoiles Librinova.

 

Ce prix récompense la littérature indépendante. Et comme vous le savez, l’auto-édition me tient particulièrement à cœur. A l’heure actuelle, l’auto-édition est en plein boom en France. Mais en plein boom ne veut pas dire forcément apprécié par le lectorat. En plein boom surtout car le marché littéraire français reste figé. Il ne laisse guère la chance et la place à ces auteurs et autrices qui ne rentrent pas dans le marché littéraire et ses exigences. Au travers de l’auto-édition, ces auteurs et autrices indépendants peuvent faire valoir leurs savoirs-faires et leurs talents. A l’heure actuelle quelques auteurs et autrices vivent de leur plume.

 

L’auto édition en France est dépréciée. Pour de nombreuses raisons et très souvent injustifiées. Les auteurs et les autrices qui se lancent dans cette aventure de l’auto-édition ont accès sur plateforme ou avec des professionnels indépendants à des correcteurs, des graphistes, des illustrateurs ou à des professionnels du monde du livre et de l’édition. Les auteurs et les autrices consciencieux proposent toujours des textes de qualité égale à ceux que vous trouvez dans les maisons d’éditions. Je reste convaincue que la littérature indépendante a toute sa place dans le paysage littéraire français.

 

C’est pour cela que je suis heureuse de participer à ce prix pour cette année 2020. Ce prix correspond à mes principes. Je suis ravie par ce biais de vous permettre de vous faire découvrir de nouveaux auteurs et autrices et j’espère de tout mon cœur contribuer à valoriser l’image de la littérature indépendante.

 

Comment se déroule le prix ?
Toutes les informations détaillées se trouvent ici. Pour résumé je vais devoir lire minimum 2 livres par mois, écrire un avis, noter certainement et le ultra plus je vais pourvoir donner des conseils à l’auteur sur son résumé, son titre et sa couverture et autres.

 

J’espère que vous serez à mes côtés pour cette belle aventure et surtout que vous ouvrirez vos bibliothèques à ces auteurs et autrices.

 

Je vous souhaite une très belle journée.

 

A très vite pour de nouvelles aventures livresques.

 

#Esméralda

LA MEUTE HARBOR, saison 2,5 : Austin & Salem de Audrey S.G .

[ ROMANCE FANTASTIQUE / YOUNG ADULT – 2019 ]
Saga tome 2,5/?
214 pages
Ma note : 4/5
Lien Kindle
 
Le résumé :
« Pour certains, l’amour rime avec danger et désespoir. »
Depuis le jour de son arrivée au sein de la meute Harbor, Salem est tombée sous le charme du ténébreux et mystérieux Austin. Désireuse de vivre l’amour, le vrai, et de partager sa vie avec son loup, Salem est prête à tout pour lui ouvrir les yeux.
Sous ses airs d’éternel dragueur et d’inlassable farceur, Austin cache un lourd secret lui interdisant d’aimer. Prêt à tout pour préserver les siens d’une nouvelle tragédie, Austin accepte de tout sacrifier. Y compris son amour pour celle qui l’a envoûté dès le premier regard.
Mais voilà, jamais ils n’auraient pu imaginer les conséquences de leurs actes.
Depuis, l’un et l’autre sont brisés et ne sont plus que les ombres d’eux-mêmes.
Traqués et pourchassés par des ennemis invisibles, dont ils ne savent rien, ou presque, Austin et Salem devront affronter leurs peurs les plus profondes pour espérer lever le voile du passé et devenir les maîtres de leur destinée.
Toutefois, en révélant les secrets et les mensonges du passé, Austin et Salem pourraient conduire la meute vers un danger bien plus grand.
Plongez au cœur de l’histoire d’Austin et Salem et partez à la découverte des mythes de la meute.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Après une saison 2 tonitruante, je suis ravie de poursuivre les aventures de la meute Harbor. D’autant plus que j’en garde un excellent souvenir. Cette nouvelle saison est dans la continuité de la précédente. Elle met à l’honneur deux personnages découverts dans les précédentes saisons, Salem et Austin.

 

Salem est présente depuis la saison 2. Elle est la cousine d’Héléna la sorcière de la meute. Sa mère une Orin et son père, un chaman, Salem excelle dans son domaine, le monde des Songes. Sorcière et jeune femme téméraire, Salem détonne de par son caractère tonitruant. Mais depuis la dernière confrontation avec les démons, Salem n’est plus la même. Les cauchemars la hantent, ressassant les tortures que lui a infligées son tortionnaire. Anéantie, elle sombre peu à peu dans la mélancolie. Elle aimerait tant retrouver sa vie d’avant et surtout retrouver sa complicité avec Austin. Mais lorsque se dernier l’observe, elle ne voit que le dégoût, la colère et le rejet. Salem se sent si seule.

 

Austin, loup-garou de son état, se débat avec ses propres démons. Il ne peut et il ne doit pas s’approcher de la belle Salem. Son cœur pourtant s’accroche à la belle jeune fille alors que sa tête lui ordonne de la rejeter. Austin n’a pas le droit d’être amoureux au risque que son monde s’écroule.

 

Et si leurs états étaient les conséquences de leur dernières batailles ? Les secrets et les doutes ne font pas bon ménage lorsque le mal s’entête à vouloir récupérer son dû.

 

Une nouvelle fois je suis conquise par la plume d’Audrey S.G.  Une nouvelle histoire entêtante et addictive. Salem et Austin sont des personnages fascinants. J’apprécie beaucoup le fait que l’accent soit mis sur ce couple extraordinaire. Ils ont ma préférence au sein de ce groupe atypique. J’apprécie également le fait que l’histoire poursuit sa route. Au fil des saisons le fil conducteur s’étoffe. Audrey S.G sait mettre du rythme dans son roman. Elle sait surprendre par les nombreux rebondissements. Un suspens haletant, des secrets, de l’amour, de l’amitié et un univers incroyable où mythologie et fantastique se côtoient avec harmonie. J’aime beaucoup ce que propose Audrey S.G et j’ai hâte d’en savoir davantage dans les prochaines saisons.

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… mes avis sur les tomes précédents (clique sur l’image pour les découvrir)

RENDEZ-VOUS AVEC MA STAR de Alexandra Lanoix.

[ COMÉDIE ROMANTIQUE – 2019 ]
Réédition intégrale (3 tomes)
880 pages
Ma note : 3,5/5
Lien Kindle

Le résumé :
«Nina est une jeune vétérinaire londonienne d’une trentaine d’années. Elle et son amie Beth sont de grandes fans depuis des années de la star internationale anglaise Tom Bradley. Celui-ci est au top de sa carrière, beau, charmant et… de nouveau libre. Même si le rêve de Nina est de rencontrer un jour son idole celle-ci s’y refuse, car elle a trop peur de se frotter à la réalité. Beth qui l’a déjà vu à plusieurs reprises la pousse à franchir le pas.
Nina est en couple avec Jeremy et a les pieds sur terre, et ne se résout pas à vouloir même ne serait-ce qu’à l’entrevoir. Elle est bien consciente que ce genre d’homme ne fait pas partie de son monde et qu’une barrière existe entre les gens connus et leurs fans.
Cependant, un jour la chose la plus improbable va arriver. Nina, à cause de sa maladresse, croisera Tom Bradley dans des circonstances qui ne pourraient pas laisser envisager une suite entre eux et pourtant.»
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Nina n’a d’yeux que pour son bel acteur Tom Bradley. Elle a vu et revu tous ses films et séries. Son charisme, son physique et ses yeux, tout chez lui l’a fait craquée. Nina pourtant a toujours eu les pieds sur terre. Elle n’est jamais allée à sa rencontre. Lui vouant un amour sans limite, elle a toujours eu peur de faire face à un homme froid et arrogant. Et puis, Nina a Jeremy, son homme de toujours et ils sont fiancés.

Nina partage son quotidien entre son activité professionnel et chez elle. N’ayant pas d’enfants, elle et Jeremy ressemblent à un vieux couple : boulot, dodo et crac crac boum boum.

Nina est une femme de caractère. Son empathie et sa gentillesse font d’elle une femme généreuse. Nina est maladroite et se trouve toujours dans des situations délicates. Son franc parlé fait aussi des ravages. D’une patience à toute épreuve, elle supporte ses amis, Beth et Ravi. Beth est une grande croqueuse et enchainent les aventures sans rien se soucier. Ravi est un poil déroutant. Deux personnages hauts en couleur qui donnent du piquant à cette comédie romantique.

Nina est enlisée dans une vie qui ne lui convient plus. Alors qu’elle ne croit plus en l’amour, l’improbable se réalise. Une rencontre et tout un tas d’inconvénients plus tard, l’amour est surprenant et dangereux.

Cette intégrale regroupe les trois tomes précédemment édités. J’ai beaucoup apprécié la première partie qui me semble davantage rythmée et à laquelle j’ai vraiment accroché. Découvrir les protagonistes, les rebondissements qui s’enchaînent, les petits moments rigolos, et vlan le twist qui remet tout en cause. J’ai vraiment adoré cette partie dans laquelle j’ai retrouvée tout ce que j’apprécie dans les comédies romantiques : de l’amour, du rire, de la maladresse, des situations rocambolesques, du suspense… . La suite n’a pas la même teneur. Pour de bonnes raisons, je retrouve une Nina loin d’être sûre d’elle. Les personnages se cherchent, se confrontent et se blessent. L’amour se mérite et il prend tout son sens tout au long des deux dernières parties. Un chemin sinueux où se trouvent de nombreux rebondissements. Dans l’ensemble s’est une très belle histoire au cours de laquelle je me suis attachée aux personnages et où j’ai suivi ces aventures avec envie et passion.

Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site de Alexandra Lanoix.

… mes avis sur d’autres romances d’Alexandra Lanoix (clique sur la couverture pour les découvrir).

IMG_20180426_160220_117

GIRLY COLE 2.2 : Love & Domination de Méli DL-Mychels.

[ ROMANCE EROTIQUE – Nouveauté 2019 ]
266 pages
Ma note : 3,5/5
Lien Kindle
 
Le résumé :
Depuis plusieurs mois, Izia a quitté Julian et a déménagé à New York pour commencer une nouvelle vie. Elle a banni « Amanda » : son alter ego, a repris le contrôle de sa vie et tente de se persuader que c’est mieux ainsi. En apparence, elle est heureuse.
Cependant une question se pose : l’est-elle vraiment ?
De son côté, Julian n’a rien changé, son amour pour Izia est incommensurable et il est toujours aussi déterminé à l’avoir… Peut être même plus, maintenant. Il est prêt à tout pour cela.
Jalousie, intensité et manigances seront ses alliées.
Mais cela sera-t-il suffisant pour obtenir ce qu’il veut ?
Le destin sera-t-il avec ou contre eux ?
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Je suis très heureuse de retrouver Méli DL Mychels après pratiquement deux années d’absence. Je me rappellerai toujours de mes réticences à lire son premier tome : peur de ne pas aimer tout simplement, peur de déjà vu. Mettant mes a priori de côté, je me suis tout de même lancée. Et bien évidemment j’ai bien fait ! Une belle découverte où romance, érotisme et suspense livrent une histoire intense. Aujourd’hui je suis au rendez-vous pour cette quatrième sortie.

 

Je ne vous cache pas que j’ai eu du mal à me remettre dans le bain. J’ai pu retrouver le fil tout au long des chapitres. Izia et Julian, couple charismatique, adeptes du « je t’aime moi non plus », un couple hors du commun, se préparent à vivre un moment unique. Dans ce quatrième tome, Izia et Julian doivent faire face au passé de ce dernier. Un passé qui se dévoile au compte goutte. Des blessures, des tourments, Julian héros tourmenté a du mal à y faire face et surtout il ne veut pas partager tout cela avec sa belle et tendre. Izia et son caractère fougueux, prend la mesure de ses démons et attend sagement qu’il prenne la parole. Izia se révèle pragmatique, douce et attentive. Izia et Julian apprennent à vivre ensemble et à faire des compromis. Les étincelles jaillissent et la jalousie s’installe. De nouvelles épreuves surgissent et ensemble ils font les affronter.

 

Ce quatrième tome se veut moins tonitruant que les précédents. Langoureux et passionnel, ce volume dégage une nouvelle atmosphère très différente. Mély DL Mychels ne va pas dans la précipitation et prend le temps de poser de nouveaux pions et invite sa lectrice à savourer tous ces moments romantiques et/ou épicés. Mais Méli a plus d’un tour dans sa poche et sait parfaitement surgir au moment le moins opportun, le petit diablotin pour te scotcher avec un dernier rebondissement. Ah oui carrément c’est dément et aussi sadique ! De quoi te laisser sur la faim avec une envie féroce de molester l’autrice en espérant que la suite arrive bientôt.

 

Une saga légère, passionnante et épicée avec des personnages atypiques et attachants et un suspense tonitruant.

 

Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… mes avis sur les premiers tomes de la saga :

Tome 1.1
Tome 1.2
Tome 2.1

CARNETS D’UNE VOYAGEUSE : Mon tour du monde en solo de Noellie Givry.

[ RÉCIT DE VOYAGES – Nouveauté 2019 ]
243 pages
Ma note : 3,5/5
Lien Kindle
 
Le résumé :
N’avez-vous jamais eu envie de tout quitter pour partir vivre au bout du monde ? Et si tout cela prenait vie, quelles seraient les étapes, les galères et les richesses d’un tel voyage ? Voici mon expérience toute personnelle après 11 mois à sillonner le monde en solitaire, de l’Ouest vers l’Est. Durant un congé sabbatique, j’ai parcouru 4 continents (l’Amérique du Nord, l’Asie, l’Océanie ainsi que l’Europe), au travers d’une vingtaine de villes toutes plus variées les unes que les autres. Bouclez votre ceinture, je vous emporte dans ma valise pour ce voyage, à la fois en quête de moi-même mais surtout des autres…
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Je fais partie de ces gens qui veulent voyager mais qui ont trop peur pour entreprendre quoique ce soit ! Je ne sais pas si je peux qualifier cet état de lâcheté ou bien peut être que cela porte un autre qualificatif. Quoiqu’il en soit voyager m’a toujours fait rêver et encore à l’heure actuelle. J’admire ces gens qui osent et qui font cette démarche de globe-trotter. Partir à la découverte d’autres choses, d’autres gens, d’autres cultures, d’autres paysages … confère un étrange sentiment de liberté et un accomplissement personnel assez satisfaisant. Enfin tout cela je l’ai découvert au travers les mots de Noellie Givry.

 

Noellie Givry à l’âme aventureuse. Elle galope déjà beaucoup en France et vers nos compatriotes européens. A-t-elle cela dans le sang peut être ? Arrivé à un tournant décisif de sa vie, elle prend les rênes et décide de partir à la conquête du monde. Elle prépare son voyage des mois avants entre les papiers administratifs et se préparer un minimum de planning entre découvertes dans chaque ville traversée et autre. Son objectif principal est d’améliorer son anglais. Les visites et les rencontres font parties de l’aventure. A terme, au bout de son voyage, elle souhaite s’établir en Australie. Noellie Givry décrit avec précision et enthousiasme son parcours. Son ressenti, ce qu’elle a adoré et ce qu’elle a détesté. Elle se pose aussi de nombreuses questions sur l’accueil des différentes villes où elle s’établit et sur la manière de se déplacer (transport en commun). Elle décrit ses rencontres (bonnes et mauvaises), des anecdotes et ses impressions (atmosphère chaleureuse ou non, contact avec les autochtones). Il est également question de recherche d’emplois et elle se trouve face à des déboires et des échecs. Elle précise que les diplômes français ne sont pas reconnus à l’extérieur du territoire, les métiers manuels sont en général appréciés mais finalement adressés aux hommes. Ce que je retiens à ce niveau-là, il faut mieux se faire muter par son entreprise vers un autre pays quand cela est possible ou sinon avoir de sacrées économies pour monter sa propre boîte.

 

J’ai beaucoup apprécié suivre cette épopée donnant l’impression que Noellie Givry est devenue ma meilleure pote. Son enthousiasme et sa joie de vivre sont communicatifs. J’ai appris plein d’astuces. Et finalement elle m’a donnée envie de sauter le pas avec mes trois hommes et pourquoi pas commencer par la France. Ça serait génial ! Voyager en sol et en famille n’est pas tout à fait la même chose, mes ses conseils peuvent être plus ou moins applicables ou adaptables.

 

C’est une belle invitation à voyager, à découvrir et à se laisser porter par l’inconnu.

 

Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site de voyage de Noellie Givry

IMG_20180426_160220_117

Blue Carla d’Oriane

Nouvelle érotique – Sortie le 25 octobre 2019

Auto-édition

Service Presse

Ma note : 4,5/5 mention « à découvrir sans tarder »

Avant de commencer, je tiens à remercier Oriane pour sa confiance et pour m’avoir confié sa nouvelle en service presse.

Résumé : « Quand je pénètre en ces lieux, je ne suis plus Clara. Je deviens Blue Carla. Et je suis, disons… une habituée. »

Plusieurs nuits par mois, Blue Carla embrase le club libertin Erotica. En dehors, elle est Clara Doucet, une jeune femme qui se cherche encore, côté travail comme côté cœur. Ces deux mondes doivent rester séparés, il y va de son équilibre.

Mais l’arrivée de Romain, aussi libertin que sulfureux, risque bien de briser ses précieuses frontières.

Ce roman de format court vous fera vivre une expérience où « brève mais intense » prend tout son sens ! Passez la porte du club Erotica, Blue Carla vous guidera.

L’avis de #Lilie :Je ne connaissais pas du tout la plume d’Oriane avant de me lancer dans cette nouvelle. Je suis donc partie à la découverte de l’histoire de Carla/Clara sans apriori et j’en suis ressortie conquise !

Nous faisons ici connaissance avec Clara, une jeune femme au chômage, qui a du mal à joindre les deux bouts. Afin de relâcher la pression, elle s’accorde, tous les quinze jours, une soirée à l’Erotica. Là-bas, elle devient Blue Carla, une jeune femme sûre d’elle, de ses désirs et de ses envies ! Un soir, elle remarque un homme, un « beau spécimen », nommé Romain, qui va la bousculer dans ses certitudes et dans ses repères car, contrairement à ce qu’elle avait toujours souhaité, sa vie privée et sa vie professionnelle vont s’entrechoquer…. sans qu’elle ne puisse rien y faire !

Clara a deux personnalités : l’une est douce, peu sûre d’elle et soucieuse de l’image qu’elle renvoie d’elle-même; de l’autre côté, elle a une confiance absolue en elle et elle sait ce qu’elle veut. Après sa rencontre avec Romain, les deux personnalités vont se livrer une lutte sans merci car le cloisonnement de sa vie est un de ses grands principes. Romain apparaît au début de l’histoire et prend, peu à peu, de plus en plus de places dans l’intrigue. Charmant, gentil, il va débouler dans le quotidien de notre héroïne et provoquer un tsunami émotionnel qu’il ne pensait sûrement pas provoquer. Adepte du libertinage, afin de vivre pleinement sa sexualité, pour lui aussi, la rencontre avec Carla, puis Clara, va tout changer.

Comme je le disais dans l’introduction, je ne connaissais pas du tout la plume de l’autrice. Je dois dire que j’ai été pleinement conquise car elle est dynamique, précise et utilise un langage assez soutenu. En effet, souvent, dans les romances érotiques, on a tendance à lire beaucoup de vulgarité mais là, ce n’est pas du tout le cas. Les scènes de sexe sont décrites avec précisions mais surtout avec respect pour les protagonistes. L’intrigue avance pas à pas et, mis à part le dénouement un peu rapide, j’ai pris plaisir à voir évoluer les personnages. Cette nouvelle n’aborde pas un thème qui m’est familier et j’ai pris plaisir à entrer dans le monde des clubs libertins et de ses codes.

Pour conclure, je recommande chaudement cette nouvelle érotique d’Oriane M car au-delà de l’érotisme, vous découvrirez une jolie histoire avec des personnages intéressants, une intrigue bien construite et la plume d’une autrice à suivre!

Retrouvez cette nouvelle sur Amazon en cliquant ici

J’AIME PAS EMBRASSER LE PÈRE NOËL de Lea Northmann.

[ ROMANCE DE NOËL – Nouveauté 2019 ]
136 pages
Ma note : 4/5 mention « à croquer »
Lien Kindle
 
Le résumé :
Romance de Noël.
« – Cette année tu n’y échapperas pas, s’écrie Kevin en m’attrapant par le bras et en m’entraînant vers le vieillard à barbe blanche. Allez Madame Eterlen, prenez Ben avec vous on va faire une photo tous les quatre. Tiens, ajoute-t-il en donnant son smartphone à un lutin chelou aussi grand que moi.
– Souriez ! Allez mademoiselle faites un bisou au Père Noël !
Punaise, j’ai horreur de ça ! Mais devant le visage heureux de Madame Eterlen je ne peux pas refuser. J’avance le bout de mes lèvres aussi près que je peux le supporter de la barbe et je claque un baiser sonore. Voilà c’est fait, tout le monde est content. Benjamin aussi a l’air soulagé que cela se finisse.
– Merci ma petite Eloïse, je vais enfin avoir une photo de toi avec le Père Noël, je n’ai jamais compris pourquoi tu as toujours refusé avant, me dit Madame Eterlen en me serrant dans ses bras. »
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Quelle belle surprise cette lecture ! Lea Northmann a su mettre en évidence tout un panel d’émotions. J’ai pu ressentir l’effet « magie de noël » au cœur d’une histoire bouleversante. Une histoire où la réalité des situations et des personnages transperce l’âme. Une histoire où la banalité n’a pas sa place. Une histoire où le passé et son malheur sont percutants et où ce souffle de bonheur dans l’insignifiant prend tout son sens.

 

Éloïse, Benjamin, et Kevin se sont rencontrés dans des circonstances que tout enfant (petit, adolescent et grand) ne devrait jamais connaître. Le rejet et l’emprise toxique ont mis ces trois jeunes sur le bord de la route. Recueillis par la famille Eterlen, ils vont apprendre à s’accepter, à se découvrir et à s’ouvrir aux autres. Un combat difficile mené avec appréhension et douleur, un combat qui prend sens et délivre de bien des maux. Les années défilent et bien que les blessures soient pansées, certaines n’ont jamais guéri.

 

Au travers d’Eloïse, j’ai découvert sa triste vie et sa manière de la repousser. J’ai découvert la vie de Kevin et son combat. J’ai découvert Benjamin et sa passion naissante. Et puis cette famille d’accueil étonnante où amour, confiance et bienveillance acculent et poussent dans les retranchements. Une famille qui fait du bien, une famille merveilleuse. Les souvenirs sont dépeints au travers des errances d’Eloïse dans son passé. Un passé qui empiète un peu sur son présent et lui permet de prendre conscience de ses agissements. Et puis un jour au moment inattendu le Père Noël fait son apparition sur son beau cheval et Eloïse craque, pourtant elle n’a jamais embrassé le Père Noël !

 

Lea Northmann signe une romance de noël où subtilité et sentiments se joignent. Une belle histoire emportée par une jolie écriture qui magnifie la différence et le mal être. Lea Northmann ne déroge pas à la règle et m’a encore fait découvrir le monde équin. Les paysages sont à couper le souffle (une fois encore) et l’ambiance festive de Noël est omniprésente. Une histoire très touchante où l’humilité prend tout son sens.

 

Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… mes avis sur sa trilogie erotic fantasy !