LES CLÉS DE TA LIBERTÉ, l’intégrale de Elline Baudry.

 

[ ROMANCE CONTEMPORAINE – Nouveauté 2018]
Auto édition

 

Ma note : 4/5 mention « à découvrir »
Uniquement disponible sur Kobo (également sur la Fnac) :
Lien tome 1.
Lien tome 2.

 


 

Le résumé (tome 1) :

 

Laure et Hugo ont deux vies aux antipodes l’une de l’autre.
Elle jouit de toute sa liberté alors que lui, au contraire, l’a perdue.
Elle a grandi au sein d’un milieu privilégié pendant qu’il affrontait les premiers tourments marquants de son existence.
Il a suffit d’une rencontre accidentelle, d’un regard plus fascinant que n’importe quel autre pour que leurs vies basculent définitivement.
Quel courage faut-il avoir pour se confronter à un monde inconnu, ou de choisir de se préparer à une vie nouvelle?
Celle où elle l’attend de l’autre côté…

 

 


 

Mon avis :

 

 

LES CLÉS DE TA LIBERTÉ est divisé en deux tomes. Ma chronique d’aujourd’hui est sur les deux. D’ailleurs, je n’ai mis que le résumé du premier tome pour éviter de spolier la suite. Le suspense et la curiosité sont ainsi davantage marqués.

 

Ce qui m’a littéralement séduite dans un premier temps est le discours que ma tenue Elline sur son roman. Il faut avoir beaucoup d’audace et de subtilité pour l’aborder. Connaissant la plume d’Elline et poussée sur le chemin de la curiosité, j’avais hâte (malgré mon délai impressionnant avec cette énorme PAL qui déborde de tous les côtés) de découvrir la manière dont elle allait se l’approprier. Je reste encore mystérieuse pour quelques lignes de plus !

 

Cette romance soulève de nombreuses interrogations et Elline apporte les réponses avec beaucoup de délicatesse.

 

Laure est une jeune femme indépendante, malgré une désillusion amoureuse, elle s’accroche à la vie. Secrétaire médicale, son temps libre, elle le passe avec ses amis, son petit frère et sa famille. Laure est une personne débordante de sincérité et d’honnêteté. L’image qui la décrit à son avantage est celle d’un ange. C’est une personne attachante, gentille, passionnée, aimante et généreuse. Elle donne sans compter : c’est son bonheur à elle. Elle se donne corps et âme à ses projets et le dernier à de quoi dérouter.

 

Il s’appelle Hugo. Son parcours personnel a tout du combattant. Élevés avec sa petite sœur uniquement par leur mère débordante d’amour. Sa vie aussi agréable soit elle est rude. Et lorsque sa famille est frappée de plein fouet par le chaos, Hugo est poussé par la colère au pire. Résultat, il se retrouve très jeune à purger une peine de treize ans. Malgré l’enfer de son environnement, son dossier est retenu par un centre de détention innovant qui inclue l’autonomie, le travail et la responsabilité des détenus. Ce centre offre une semi liberté tout en « rééduquant » ces pensionnaires. Malgré tout la vie en prison reste une épreuve éprouvante. Hugo par un fou sentiment et une opportunité, s’échappe de cet endroit immonde. Les circonstances désastreuses et précipités le mènent directement à se retrouver sous les roues de la voiture de Laure. Quelques dommages, une belle frayeur et une très belle rencontre avant de retourner à la case prison.

 

Cette rencontre émeut Laure. Consciente que ce jeune homme est seul au monde, elle se donne comme mission à l’encourager et à accepter une vie loin de la haine et de la colère. Ainsi débute de nombreuses rencontres et échanges épistolaires. Ces multiples rencontres offrent à Hugo les clés d’un avenir plus reluisant, une petite ouverture sur le monde extérieur et lui permettent de créer des liens puissants avec cette femme intrigante et bravade. D’un homme refermé et peu communicant, se dévoile un homme protecteur, ouvert et bienveillant. Une métamorphose significative qui ouvre peu à peu les portes de l’amour.

 

Cette histoire m’a beaucoup émue et bouleversée. Le sujet fort et passionnant agrémentée d’une prometteuse histoire d’amour m’a littéralement séduite. La plume d’Elline met en exergue toutes les problématiques liées à l’emprisonnement, à la perte d’humanité, à l’exclusion, à l’abandon et à la violence. Elle insuffle dans son écriture une grande bouffée d’optimisme, sans oublier toutefois la rudesse de la désolation. Elle agrémente son histoire avec de grandes descriptions de plages d’oyat, du centre de Bordeaux, des Landes, ou de la Camargue sans oublier des manifestations, comme le marché de Noël ou la visite du Musée du Vin.

 

Les éternelles romantiques seront séduites par cette magnifique histoire où le destin n’est pas synonyme de facilité et où les rencontres inopinées peuvent changer à tout jamais une vie.

 

 


 

Je remercie Elline pour sa confiance et sa patience.

 

image-principale-page-liens-utiles

 

 

Mon avis sur un autre roman d’Elline Baudry : « L’AMOUR, NOTRE MEILLEUR MILLÉSIME ».

 

 

IMG_20180426_160220_117

Publicités

LA CLEF DES PORTAILS, tome 1 : Akalie O’Lys de Jupiter Phaeton.

La clef des portails (Akalie t. 1) par [Phaeton, Jupiter]

 

 

[ URBAN FANTASY / YA – Nouveauté 2018]

Auto-édition

 

 

 

Format numérique (318 pages) : 5.99€

Broché : 15.90€

Ma note : 5/5 mention « méga coup de coeur »

Lien Amazon

 

 

 

 


 

Le résumé :

 

Je m’appelle Anna et je vis depuis 4 ans dans le village de Sona, sûrement le plus calme et tranquille du monde depuis l’ouverture des portails. Enfin, ça c’était jusqu’à ce que Vlad, un fichu chevalier – oui, je les déteste – décide de venir mourir sur mon pas de porte. Bien sûr que je n’ai pas pu le laisser rendre son dernier souffle. Mais peut être aurais-je mieux fait ? Avec lui, les ennuis ont débarqué : en plus d’avoir des mercenaires aux fesses, Ersera, la servante des dieux, ne me lâche plus. Je n’ai plus le choix, je dois retourner à Washington. Si j’avais su que fuir cette ville m’aurait ramené à elle dix ans plus tard…
Fichu karma.
Fichu passé.
Une héroïne sarcastique, de l’action, de la magie : en bref, un roman d’urban fantasy où l’ennui n’a pas sa place !

 


 

Mon avis :

 

Aujourd’hui je te parle de mon dernier méga coup de cœur. Avec son second roman, Jupiter Phaeton nous propose un urban fantasy exceptionnel !

 

Troll, fées, sorciers, servante des Dieux, chevalier, chancelings, elfes, prêtresses, vampires et autres petite bêbêtes aussi impressionnantes sont au rendez-vous pour une aventure sensationnelle. Une héroïne de la trempe des Braves, au caractère corsé avec un gros cœur, c’est Anna. Un véritable bout de femme qui sait manier l’épée et maitrise la magie. Anna est auréolée de mystère. Elle cherche à tout prix à fuir son passé. A sept ans, elle s’enfuit seule de Washington et trouve refuge auprès d’un vieux sorcier au milieu de la forêt. Ce dernier va la protéger et lui apprendre les rudiments de la magie, de la défense et de la persévérance. On découvre au fil des chapitres qu’Anna détient un très grand pouvoir inconnu jusqu’à présent. Anna aime la solitude, elle y trouve un certain réconfort. D’une grande empathie, elle aide sans compter son prochain sans rien attendre en retour. Partie, elle s’installe dans un paisible village sous le couvert de guérisseuse et d’herboriste. Elle n’est pas du genre à s’attacher à quiconque et refuse ces liens d’amitiés sous peine de souffrir si elle devait partir précipitamment. Anna est courageuse, têtue, bourrique, insensée, provoquante, nerveuse. Elle pette le feu. Ses répliques sans filtre la mettent souvent dans le pétrin, c’est sa manière à elle d’être authentique et honnête. D’une combativité extrême, l’honneur, la justice sont des valeurs essentielles à ses yeux. Sa seule et unique faille : le lait chaud ! Anna a une personnalité de tonnerre faisant d’elle un personnage totalement attachant. Les épreuves qu’elle va devoir affronter font d’elle une héroïne sensationnelle.

 

Ces épreuves débarquent en même temps que Vlad, Chevalier de l’Ordre qu’elle déteste le plus au monde sur sa liste des 10 principaux. Vlad frappe deux fois à sa porte à l’article de la mort. Requinqué par Anna, cette dernière le prend sous sa protection. Sur les routes, des mercenaires les prennent en chasse. C’est ainsi que les très gros ennuis débutent. La paix du monde se trouve entre leurs mains, le combat sera rude. Vlad est un chevalier tout mignon, tout gentil. On est loin de l’image valeureux et tombeur du chevalier. Il est la plupart du temps comateux à cause de ses vilaines blessures. Heureusement qu’un autre personnage vient contrecarré cette image. La valeureuse panthère noire, Erza, mâle alpha des chancelings. J’ai complétement craqué pour lui, voilà tu sais tout. Erza est Erza : une montagne de muscles, une autorité naturelle, de la bienveillance, de la férocité… Erza n’est pas du tout tombé amoureux de moi, mais plutôt d’une certaine héroïne aussi aveugle qu’un aveugle. Anna se retrouve entre Vlad et Erza, un petit trio amoureux.

 

Pour en revenir à mon ressenti, est bien c’est tout simple : de l’action à gogo, des rebondissements, du suspense, des secrets, une course contre la mort, des révélations, de l’amitié, de l’amour (un peu). Concrètement cela donne  : wouah !, noooonnnn !, bordel, nom de dieu, ahhhhhhh, oufffffff, vas y déf(biiiip) le!. Voilà je me suis régalée du début à la fin. Une sacré histoire racontée par une auteur au talent qui n’est plus à prouver. Une histoire hyper addictive avec des personnages tout aussi atypiques les uns des autres, des enjeux cruciaux et des destins mis à rude épreuve.

 

J’attends la suite avec impatience et j’espère de tout cœur de t’avoir convaincu.

 

 

 


 

Je remercie chaleureusement Jupiter Phaeton pour sa confiance.

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Retrouvez mon avis sur un autre roman de Jupiter Phaeton : « LA DERNIÈRE EMPATHE, tome 1 : Ryvenn ».

Découvre l’univers de Jupiter Phaeton sur son site !

 

IMG_20180426_160220_117TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

Le programmeur, tome 1 de Marguerite Blanchard

 

le programmeur 2

Young-Adult – livre sorti le 15 aout 2018

Auto-édition

Service presse

 

Je remercie Marguerite Blanchard qui, via la plateforme Simplement Pro, m’a permis de découvrir ce roman en service presse.

Résumé : Un jeu en ligne seulement pour les mauvaises et populaires filles ! Il ne fallait pas le provoquer…Un étudiant a créé un jeu en ligne. Dans lequel les quatre filles les plus populaires de son lycée « Chery Hill » sont les personnages principaux. Veronica, Cassie, Tamara et Emma se voient alors confier des missions l’une après l’autre par celui qui se fait appeler « le programmeur ».Si elles réussissent la mission qui leur est confiée tant mieux, sinon leurs secrets seront divulgués. Si au début les règles sont ainsi, le programmeur va très vite les changer et les faire jouer l’une contre l’autre. Les filles voient alors leurs secrets divulgués un à un et la tension au sein du groupe populaire devient palpable à travers tout le lycée…Qui se cache derrière le programmeur ? Pourquoi en a–t–il après eux ? Comment se débarrasser de lui et de son jeu ? Tant de questions auxquelles les filles vont essayer de répondre…

 

Mon avis : L’originalité du point de départ de cette histoire m’a poussée à accepter ce roman. Et je dois dire que je n’ai pas été déçue !

Nous faisons ici connaissance avec Veronica, Cassie, Tamara et Emma, quatre lycéennes qui sont, en quelque sorte, les reines du lycée. A la fin de leur première année, elles bousculent un lycéen « quelconque », ne prêtent pas attention à lui et viennent même à se moquer de lui lors d’une soirée. A la rentrée, elles se retrouvent embarquées dans un jeu où des secrets inavouables seront mis en jeu. Leur amitié pourra-t-elle survivre aux secrets qui vont ressurgir ? Pourront-elles conserver leur statut de « reines du lycée » ? Sont-elles prêtes à tout pour protéger leurs secrets ? Et surtout, qui est ce mystérieux programmeur qui tire les ficelles ?

Les quatre lycéennes ont beaucoup de points communs : arrogantes, sûres d’elles, elles ont tendance à ranger les autres élèves dans des cases. Egocentriques, elles ne  font que ce qui les arrange et ce qui est dans leur intérêt…. En bref, elles sont détestables ! Quand elles vont se retrouver piéger dans ce jeu, elles vont devoir aller au-delà de leurs préjugés et elles vont toutes évoluer dans le bon sens. Les personnages masculins décrits dans le roman sont nombreux et sont représentatifs des lycéens : les sportifs, les geeks, les rebelles, les populaires…. Et évidemment, ils ne se mélangent pas ! Même si elle peut sembler caricaturale, la description faite par l’auteure des élèves et de l’environnement du lycée est assez proche de ce qu’on peut côtoyer dans la réalité et malgré la présence de clichés, j’ai adhéré avec l’atmosphère et l’environnement de l’histoire.

A la fin de ma lecture, je suis mitigée car j’ai adoré l’histoire, cette idée de jeu qui vient perturber l’ordre établi dans le lycée et qui oblige les pestes à se remettre en question, c’est absolument génial ! Par contre, le seul bémol que je mettrais concerne le caractère des personnages. En effet, impossible pour moi de m’attacher à eux. J’ai trouvé certaines réactions un peu excessives et j’ai regretté de ne pas en savoir plus sur le programmeur, notamment sur ses réactions ou ses pensées au moment où les filles réussissent ou échouent leurs missions. Concernant la plume de l’auteure, je suis là aussi mitigée car j’ai trouvé l’histoire prenante mais je n’ai pas accroché avec son style d’écriture. J’ai eu du mal à me représenter l’environnement dans lequel évoluent les personnages et il m’a donc manqué des descriptions. J’ai également trouvé qu’on passait parfois très/trop rapidement d’un narrateur à un autre, ce qui m’a déstabilisé. En effet, le roman est écrit tantôt du point de vue d’un personnage, tantôt d’un point de vue externe. C’est une bonne idée de départ mais le fait de changer souvent de narrateur m’a parfois déstabilisé.

Vous l’aurez compris, cette lecture fait partie de celles qu’on n’oublie pas car vous n’en ressortez pas indemne. J’ai adoré la trame de l’histoire, l’idée de ce jeu qui oblige les filles populaires à « agir » pour protéger leurs secrets mais je n’ai pas adhéré avec le caractère des protagonistes. Ce roman est un bon young adult qui pose les bases d’une série dont il me tarde de lire la suite !

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez ce roman sur Amazon ici

 

IMG_20180426_160220_117         TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

ET SOUDAIN LA VIE BASCULE ! de Perrine Marche.

Et soudain la vie bascule ! par [Marche, Perrine]

 

 

[LITTÉRATURE CONTEMPORAINE – Nouveauté 2018]

Tome 1/3

Auto édition

Format numérique (316 pages) : 1.90€

Broché : 9.50€

Ma note : 3/5

 

 

 


 

Le résumé :

 

Maeva est une jeune adolescente de treize ans pleine de vie. Elle déborde d’énergie et pratique intensément le sport depuis quelques années. Elle a commencé à l’âge de cinq ans. Emplie de motivation et talentueuse, elle a intégré une section sport-études ayant pour objectif d’accéder au plus haut niveau, c’est-à-dire le pôle France. Ses disciplines de prédilection sont le hand-ball, et l’athlétisme, et, surtout, c’est bien plus qu’une passion, c’est sa raison de vivre. Un jour, elle surprend une conversation entre sa mère et sa grand-mère qui va la bouleverser. Elle quitte le domicile précipitamment et — en une fraction de seconde — sa vie, ainsi que sa famille, va voler en éclat.

 


 

Mon avis :

 

L’adolescence est une période houleuse et douloureuse. S’épanouir tout en respectant les règles, est source de conflits familiaux. Pas tout à fait grande plus tout à fait enfant, Maeva est une passionnée un peu trop zélée à mon goût. Maeva respire le sport. Handballeuse émérite, athlète chevronnée et nageuse confirmée, elle respire, elle pense, elle mange, elle dort, elle parle, elle vit tout simplement au travers du sport. Régime drastique et rigueur rythment sa vie qui frôle la limite avec le danger. Maeva est une jeune fille entière, honnête et en parfait accord avec ses envies. Capricieuse, têtue, énervante et acharnée, elle a le don pour mettre les nerfs de sa mère à vif. Étant une maman, elle m’a littéralement fait sortir de mes gonds, même si l’admiration face à son courage force le respect. A scooter avec son petit copain, sa vie bascule lorsque un chauffard les percute de plein fouet.

 

Handicapée à vie, son courage force le respect. Combativité, détresse, peur, doute sont exacerbés par la perte et l’absence de repères. Entourée par sa mère et son petit copain, elle retrouve la foi en la vie, de nouveau, au travers du sport et de la compétition.

 

Perrine Marche traite un sujet bouleversant. La détresse due au handicap, des repères bafoués sont son chemin de croix tout au long de ce roman. Maeva est le personnage principal. Le lecteur est amené à suivre toutes ses péripéties, ses coups de gueule, ses frasques au travers d’une douleur qui ne s’estompe guère. Bon nombre de passage sont bouleversant et douloureux alors que d’autre sont désespérant et énervant.

 

Ce premier roman offre un moment agréable de lecture malgré les nombreuses maladresses de l’auteur. L’impulsivité et la colère sont parties prenantes d’une histoire où la trame a tout bon. La plume de l’auteur manque de maturité. Je pense que les aventures de Maeva  me séduiront davantage dans le prochain roman.

 

 


 

 

Je remercie Perrine pour sa confiance.

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers la page Facebook de Perrine Marche, pour suivre son actualité !

 

 

 

 

 

 

IMG_20180426_160220_117

 

 

 

MON PETIT MARATHON SPÉCIAL « INDE » D’OCTOBRE.

 

Cher abonnée, cher abonné,

 

Il est temps pour moi de reprendre en main mes lectures consacrées à l’auto-édition. Rappelle-toi, il y a quelques mois en arrière, un mois sur deux était dédié uniquement à la lecture de romans indés. J’ai revu mon processus, car il devenait évident pour moi, que je ne pourrais jamais tenir le rythme et que je devais m’adapter à toutes les demandes que je reçois.
Donc voici un nouveau RDV mensuel : MON PETIT MARATHON SPÉCIAL INDE !
Où je lirai entre 3 et 4 romans auto-édités à la fin de chaque mois .

 

Trêve de bavardage, je présente maintenant, mes 3 lectures du mois d’Octobre.

 


 

 

La clef des portails (Akalie t. 1) par [Phaeton, Jupiter]

 

 

 

LA CLEF DES PORTAILS, Tome 1 : Akalie O’Lys de Jupiter Phaeton – Fantasy paranormale

 

 

 

 

J’ai beaucoup aimé LA DERNIÈRE EMPATHE et je suis ravie de pouvoir découvrir ce nouveau roman de l’auteur.

 

De quoi ça parle :

 

Je m’appelle Anna et je vis depuis 4 ans dans le village de Sona, sûrement le plus calme et tranquille du monde depuis l’ouverture des portails. Enfin, ça c’était jusqu’à ce que Vlad, un fichu chevalier – oui, je les déteste – décide de venir mourir sur mon pas de porte. Bien sûr que je n’ai pas pu le laisser rendre son dernier souffle. Mais peut être aurais-je mieux fait ? Avec lui, les ennuis ont débarqué : en plus d’avoir des mercenaires aux fesses, Ersera, la servante des dieux, ne me lâche plus. Je n’ai plus le choix, je dois retourner à Washington. Si j’avais su que fuir cette ville m’aurait ramené à elle dix ans plus tard…
Fichu karma.
Fichu passé.
Une héroïne sarcastique, de l’action, de la magie : en bref, un roman d’urban fantasy où l’ennui n’a pas sa place !

 


 

Et soudain la vie bascule ! par [Marche, Perrine]

 

 

 

ET SOUDAIN LA VIE BASCULE ! de Perrine Marche – Littérature contemporaine – young adult

 

 

 

 

De quoi ça parle :

 

Maeva est une jeune adolescente de treize ans pleine de vie. Elle déborde d’énergie et pratique intensément le sport depuis quelques années. Elle a commencé à l’âge de cinq ans. Emplie de motivation et talentueuse, elle a intégré une section sport-études ayant pour objectif d’accéder au plus haut niveau, c’est-à-dire le pôle France. Ses disciplines de prédilection sont le hand-ball, et l’athlétisme, et, surtout, c’est bien plus qu’une passion, c’est sa raison de vivre. Un jour, elle surprend une conversation entre sa mère et sa grand-mère qui va la bouleverser. Elle quitte le domicile précipitamment et — en une fraction de seconde — sa vie, ainsi que sa famille, va voler en éclat.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’INTÉGRALE – LES CLÉS DE LA LIBERTÉ de ELLINE BAUDRY – Romance contemporaine

 

J’ai découvert la plume de l’auteur dans son précédent roman « L’AMOUR, NOTRE MEILLEUR MILLÉSIME « , et j’ai été charmée par sa plume et sa belle histoire d’amour.

 

 

De quoi ça parle :
Tome 1 :
Laure et Hugo ont deux vies aux antipodes l’une de l’autre.
Elle jouit de toute sa liberté alors que lui, au contraire, l’a perdue.
Elle a grandi au sein d’un milieu privilégié pendant qu’il affrontait les premiers tourments marquants de son existence.
Il a suffit d’une rencontre accidentelle, d’un regard plus fascinant que n’importe quel autre pour que leurs vies basculent définitivement.
Quel courage faut-il avoir pour se confronter à un monde inconnu, ou de choisir de se préparer à une vie nouvelle?
Celle où elle l’attend de l’autre côté…
Tome 2 :
Deux ans se sont écoulés durant lesquels la vie carcérale de Hugo n’a cessé d’évoluer doucement. Une vie constellée de problèmes qu’il lui faut surmonter sans se rebeller, mettant sa volonté à rude épreuve.
Laure et Hugo avancent côte à côte, se préparant pour le jour J, sans avoir la certitude que cette échéance passée, leurs destins seront encore liés. Tout pourrait être si simple s’ils osaient exprimer librement leurs sentiments.
Pourquoi Hugo refuse-t-il de laisser s’épanouir ce lien particulier qui les unit? Qu’est-ce qui le retient encore?
Laure parviendra-t-elle de nouveau à lui montrer le chemin à suivre? Celui de l’espoir et du bonheur auxquels elle croit tant.

 

 


 

A présent voici les romans d’auteurs indés que je lirai et chroniquerai d’ici la fin de l’année.

 

 

20181018_184311

WANDERLANDZ de Valérian MacRabbit.

20181021_181743

 

[ RÉCIT DE VOYAGES – Nouveauté 2018]

 

Format numérique (168 pages) : 0.99€
Broché : 6.99€
Ma note : 4/5 mention « à découvrir » et « pépite »

 


 

Le résumé :

 

« Rendu fou par la Lune, le parfum des fleurs, une vibration soudaine
L’insecte fond et vire, inconscient des chemins tracés.
Il explore mille îles, ouvre les mers,
S’éveille aux pôles et s’étient en Orient.
Sa trajectoire n’obéit à aucune règle,
Il fuit, atteint, choque dans une éblouissante vanité.
Nulle autre quête que celle d’être, d’avancer, toujours et encore. »

 


 

Sans m’en rendre compte, le résumé est une partie du passage que j’ai relevé. 😉

 

Loin de ces considérations,
Rendu fou par la Lune, le parfum des fleurs, une vibration soudaine
L’insecte fond et vire, inconscient des chemins tracés.
Il explore mille îles, ouvre les mers,
S’éveille aux pôles et s’éteint en Orient.
Sa trajectoire n’obéit à aucune règle,
Il fuit, atteint, choque dans une éblouissante vanité.
Nulle autre quête que celle d’être, d’avancer, toujours et encore.
Comme lui, comme d’autres,
Aux intersections je préfère les chemins de traverse,
Progressant tel un aveugle euphorique dans un monde
Qu’il me plaît de dévorer comme un enfant,
Sincère et menteur à la fois.
De fugaces impressions qui collent au doigt entre deux chapitres,
Un miel butiné sur mille fleurs et mille genres,
Né d’alvéoles aussi diverses et dissimilaires que les mots,
Les continents et les Hommes.
Comment – si ce n’est ainsi,
Dire le monde ?

 

« La Croisée des chemins »,
Saint-Etienne, 21 février 2018.

 

Mon avis :

 

Parfois, il est bien difficile de te parler de certains livres. « Wanderlandz » en fait parti.

 

Ce roman est composé de divers récits de voyages. Tu suis le narrateur tout au long de son périple à la découverte de l’humanité, de paysages, de secrets et de lui même.

 

D’une île polynésienne, en passant par le Kenya, Tahiti, un détour par l’Islande et l’Espagne et un décroché par L’Amérique du Sud.

 

Un globe-trotteur infatigable qui va vivre aux contacts des habitants, une véritable aventure humaine. Quelle soit honnête, quelle soit atypique, quelle soit burlesque, elle transpire d’une vérité aussi désarmante que touchante.

 

Sur fond sonore, la balade se veut enthousiaste, parfois mélancolique mais surtout trépidante. Dans la richesse du moment, peut importe, le lieux, les inconvénients et les désagréments, ce cadeau est tout simplement magnifique. Une générosité absolument pure. La sournoiserie s’invite, laissant le narrateur quelque peu pantois et ennuyé mais sans s’en offusqué.

 

La liberté semble si simple au son de ces mots. Une formule magique, et hop tu es ailleurs. Les frontières n’existent plus.

 

« Wanderlandz » est aussi le récit de cet homme qui se cherche sur une multitude de chemins, trouve des réponses, s’en pose d’autres. Une expérience unique qui forge l’âme des aventuriers. Une quête sur lui même, ses envies, ses doutes.

 

Valérian MacRabbit a une plume juste formidable. Ses mots m’ont envoutée. Une plume poétique, philosophe agrémentée de la puissance et de l’aisance d’une écriture qui ne peut que transporter. Voilà pourquoi il m’est difficile d’en parler. Il n’y pas de généralité ( à part le thème), mais une multitude de détails qui sera jugée différemment selon le lecteur.

 

WANDERLANDZ est une agréable et très très belle découverte. Un voyage qui explore le Monde de A à Z.

 

 

Il est parfois bon de s’égarer. A travers les possibles imaginaires nocturne fécond, d’un long métrage à fantasmer, d’une île à quitter. L’itinéraire de l’insecte fou n’a ni queue ni tête, ni début ni fin. Mas lorsque le hasard reprend les rênes de nos trajectoires, le monde vibre et les barreaux de nos confortables prisons s’estompent. Alors que les rayons blancs de l’aube envahissent l’autobus dans lequel je me suis finalement endormi, couvert de poussière et de crasse, je réalise que je me trouve encore au carrefour de Bhâratpur et Pokhara. Me parvient un message étrange de Samar qui s’inquiète de ne pas me voir rentrer. Certains passagers sont déjà affairés autour de stands de chaï improvisés tandis que d’autres, continuent de ronfler bruyamment. La jungle s’étend à l’horizon, impénétrable. Sur l’un des arbres, un corbeau me fixe avec insistance. Je n’ai toujours pas choisi où j’allais.

 

 


 

Je remercie Valérian Macrabbit pour sa confiance et sa patience.

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Découvrez l’univers de Valérian Macrabbit sur son site !

 

IMG_20180426_160220_117

 

 

Love me if you Cannes de Tamara Balliana

love me if you cannes

Romance chick-lit – livre sorti le 21 aout 2018

Montlake Romance – Autoédition

Service presse

 

Je remercie les éditions « Montlake Romance » qui, via la plateforme NetGalley, m’ont permis de découvrir ce roman en service presse.

Résumé : Après sa rupture douloureuse avec Romain il y a huit ans, Olivia ne croit plus au grand amour et enchaîne les relations sans lendemain. Lorsque le directeur de l’hôtel où elle travaille lui annonce que sa demande de mutation a été acceptée, elle y voit la possibilité d’un nouveau départ. Qui refuserait le poste de gouvernante générale du luxueux Richmond Palace à Cannes ? Nouvelle ville, nouveau départ ? Rien n’est moins sûr quand Olivia découvre que le chef cuisinier de l’hôtel n’est autre que son ex ! Ajoutez à cela un voisin fraîchement divorcé, aussi attirant que bourru, et il n’en faut pas plus pour que la vie sentimentale d’Olivia soit complètement chamboulée. Sur fond de glamour et de luxe, retrouvez dans Love Me If You Cannes les personnages haut en couleur de Love in Provence dans une comédie romantique pétillante et pleine d’humour.

 

Mon avis : J’ai enchainé ce roman après ma lecture de « Love in Provence », qui se déroule quelques années avant celui-ci. Encore une fois, la plume de Tamara Balliana m’a embarquée loin de mon quotidien, sous le soleil de la côte d’azur.

Ici, l’héroïne, c’est Olivia, la colocataire de Cassie et gouvernante générale de l’hôtel Richmond au cœur du Lubéron. Depuis l’installation de son amie chez Vincent, Olivia vit avec Alex, son meilleur ami. Le jour où ce dernier déménage pour s’installer avec sa fiancée, la jeune femme décide de prendre sa vie en main et demande une mutation en interne. Quelques semaines plus tard, elle apprend qu’elle est mutée à Cannes. Quelle surprise, lorsqu’elle arrive là-bas, de constater que le chef en cuisine est Romain, son ex, qui lui a brisé le cœur ! Ce nouveau départ professionnel rimera-t-il avec nouveau départ sentimental ? Olivia va-t-elle réussir à retrouver l’amour ?

Nous en apprenons enfin plus sur Olivia. Quand elle était plus jeune, elle a vécu une histoire passionnée avec Romain qui s’est terminée quand il est parti à Londres pour le travail. Traumatisée par cet « abandon », elle décide alors de verrouiller son cœur et de s’interdire d’aimer à nouveau. Olivia est une jeune femme consciencieuse dans son travail, professionnelle mais complètement désordonnée dès qu’il s’agit de sa vie privée. Ce retour à Cannes va lui permettre de grandir et surtout de faire la paix avec son passé. En effet, Romain va se montrer très prévenant avec elle et il va tout faire pour essayer de se faire pardonner. Néanmoins, il n’est pas seul sur les rangs…. Le voisin d’Olivia, Victor, va se montrer très associable au premier abord, mais il  se révèle rapidement être un adversaire de taille et un concurrent sérieux pour la conquête de la jeune femme. Les deux prétendants sont tout aussi charmants et ont tous les deux des arguments qui se tiennent. J’ai aimé les voir s’affronter pour faire plaisir à notre pétillante héroïne.

J’ai retrouvé avec plaisir les ingrédients qui m’avaient plu dans « Love in Provence » : de l’humour, des personnages authentiques et bien sûr de l’amour !! La plume de l’auteure est toujours aussi efficace, visuelle et elle nous transporte en plein cœur du Cannes version « strass et paillettes ». Une pointe de suspense est ajoutée avec « l’affaire des bijoux disparus au palace » mais sinon, on retrouve la même trame que dans le tome précédent. Ça ne m’a pas vraiment dérangé mais j’avoue avoir vite compris où l’auteure voulait nous emmener et j’ai donc moins eu de surprises que lors de ma précédente lecture.

Amateurs de romance chick-lit, n’hésitez pas à vous lancer dans « love me if you Cannes ». Ce tome peut-être lu indépendamment de « Love in Provence » mais il est toujours sympa de suivre l’évolution des personnages et de retrouver ceux qui nous ont tant fait vibrer. Cette lecture légère est une lecture qui fait du bien au moral et qui vous réchauffera le cœur en ces périodes où les températures chutent !

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez ici l’univers de l’auteure

Retrouvez ce roman sur Amazon ici

Retrouvez ici ma chronique de « Love in Provence »

 

sans-titre (28)          sans-titre (27)          reviews_25_120          netgalley_challenge_2018_120