PLUMES D'HIVER de Collectif.

[RECUEIL DE NOUVELLES – Nouveauté 2019]
Collectif – LES PLUMES INDEPENDANTES
406 pages
Lien Kindle
 
Le résumé :
L’hiver, une saison qui fait rêver ou que l’on redoute. Noël, un moment que l’on chérit ou que l’on déteste. Il y a autant de regards sur ces sujets qu’il y a de personnes pour les porter. Qu’en est-il de vous ?
Que vous soyez amoureux de cette période de l’année ou que vous l’ayez en horreur, vous trouverez forcément votre bonheur dans ce recueil composé de vingt-quatre nouvelles à lire chaque jour jusqu’à Noël !
Plongez-vous dans ces histoires illustrées pour patienter jusqu’au 25 décembre. Qui sait, votre vision de cette fête pourrait en être changée…
Avec la participation de Céline Saint-Charle, Yannick Giammona, Cécile Soler, G!, Attila Valpinson, Fanny Bernard, Céline Spreux, Lielie Sellier, Agnès de Cize, Laurianne Bailey, Esméralda, Brigitte Hue-Pillette, Jeanne Sélène, Chris Red, Frédéric Danset, Erika Boyer, Mélanie De Coster, Frany Jane Cavalier, Antoine Delouhans, Kathleen Torck, Iréna Callas-Dubois, Morgane Rocher, Tia Wolff, Christophe Matocq et Emmanuelle Delouhans.

 
Aujourd’hui c’est un article un peu particulier car je vais vous parler d’un recueil que je n’ai pas encore lu. Pour la simple et bonne raison que cette lecture rythmera mes journées en attendant Noël.

 

24 auteures et auteurs de l’association les Plumes Indépendantes vous plongent dans l’attente de Noël. Une lecture par jour pour se faire plaisir et découvrir une auteure ou un auteur qui vous est inconnu ou au contraire, savourer la plume de vos auteurs inconditionnels. L’association met en avant dans ce recueil les plumes qui font vous faire vibrer.

 

Le thème : Noël et l’hiver. 24 univers 24 histoires tout genre confondu pour un plaisir sans fin.

 

Maintenant et exceptionnellement je vais vous parler de moi, car si vous avez lu le résumé vous avez vu apparaître mon pseudo. J’ai eu la chance extraordinaire de participer à ce projet et je ne remercierais jamais assez Julia et Jupi qui m’ont poussée et qui on cru en moi. Écrire est quelque chose qui m’a toujours plu et si vous seriez dans ma tête vous y verrez passé tout un tas d’histoires. Le doute et un manque total de confiance moi m’ont toujours empêcher de faire le premier pas. Encouragée par mes copinautes, cette année je me suis lancée 3 défis : le premier participer à ce recueil, le deuxième participer à un concours de nouvelles et le troisième tenter l’aventure du Grand Prix des Lectrices Elle. Sur les 3 j’en ai réussi 2 et c’est un véritable bonheur d’aller au bout de ces aventures.

 

L’écriture de la nouvelle que vous allez découvrir dans ce recueil a été une aventure émouvante semée d’embûches et surtout de doutes. Et je pense continuer l’écriture l’année prochaine et pourquoi pas démarrer un grand projet même si il doit rester dans le tiroir.

 

Pour en revenir au recueil et avant de terminer par un extrait de ma nouvelle qui s’intitule La Gardienne, vous pourrez suivre ma découverte des nouvelles en attendant Noël tous les jours sur le fil de la page Facebook et/ou en story Instagram. Si j’ai le temps, je ferais à nouveau un article sur le Blog regroupant toute les nouvelles, mais ça sera en janvier.

 

Je finis en vous souhaitant d’ores et déjà une excellente fin d’année.

 

#Esméralda

 

Sa douce voix scandait cette mélodie harmonieuse. Courant aussi vite que le vent, illuminant chaque parcelle de vie, secouant les flots immuables, tels un séisme, l’impensable se produisit, une magie d’ailleurs, celle que vous ne connaissez pas. La femme habitée par cette magie, s’avança rapidement vers la falaise blanche, emprunta cet escalier creusé à même la roche. L’effort ne sembla pas la déranger, mais à vue d’œil, il serait périlleux d’y poser le pied. La descente s’effectua sans anicroche, comme si elle survolait la roche. Cette escapade l’amena à ce ponton qui s’avançait sur la mer calme. Mue par cette force invisible, elle arriva au bout. Son corps figé, dans l’attente, une nouvelle fois.
Si vous aviez pu être à son côté, vous auriez entendu cette prière silencieuse qui n’est connue que par quelques initiés. Se déchaîna alors la mer. Des lames de fond tourbillonnèrent, l’écume bava de colère, le vent mugit. Une force incroyable s’éleva autour d’elle. Malgré cela, le silence continua de régner.
Poussée par cette force invisible, elle alla droit devant, alors qu’elle aurait dû être engloutie par cette masse d’eau, la mer obéit à sa maîtresse, l’éleva dans les airs sur ce trône impromptu dressé au milieu du chaos, avec cet air majestueux où l’ébahissement était évident.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site Les Plumes Indépendantes.

Alter Ego, tome 2 : Au-delà des frontières de Sélène Derose

Fantastique – livre sorti le 5 septembre 2019

Auto-édition

Service presse

Ma note : 4,5/5 mention « à découvrir »

 

Avant de commencer, je tiens à remercier Sélène Derose pour sa confiance et pour m’avoir confié son nouveau roman en service presse.

 

Résumé : « Les frontières entre les choses, même les moins probables, sont plus fines que nous ne le pensons. »
Nos amis sont de retour chez eux après un lourd moment vécu ensemble. Sans leur donner de répit, les évènements s’enchaînent et exacerbent des blessures plus profondes, plus intimes. Zain particulièrement, paraît toujours plus mystérieux. Est-il celui qu’il prétend être ? Et alors que Niya découvre son potentiel, sa singularité la poussera à se battre contre les ombres et secrets du passé…

Ainsi les faces sombres de nos protagonistes se révèlent en apportant leurs lots de conséquences. Mais s’en sortiront-ils ?

Dans la suite de ce roman, apprêtez-vous à vivre un tourment psychologique contemporain entre rationnel et irrationnel, bien au-delà des frontières…

 

L’avis de #Lilie : Conquise par la lecture du tome 1, j’ai été ravie de pouvoir lire la suite des aventures de Niya et ses amis…. Et je n’étais pas au bout de mes surprises !!

Niya, peu à peu, apprend à maitriser ses aptitudes et aussi à vivre avec ce qu’elle a découvert. Clariss nage toujours en plein bonheur tandis que Zain et Aaron doivent faire face à de nouvelles épreuves de la vie. Une fin heureuse est-elle possible pour nos protagonistes ?

Dans ce deuxième tome, Niya prend confiance en elle et essaie de « dompter » ses aptitudes. Peu à peu, elle s’ouvre, elle apprend auprès d’Huka et elle essaie d’aider ses amis grâce à ses nouvelles connaissances. Mais ce qui est surtout intéressant ici, c’est d’en apprendre plus sur Aaron, le petit ami indien de Niya, et surtout Zain, le petit ami de Clariss qui avait renversé Niya dans le tome 1. Alors que j’avais senti qu’ils avaient une part d’ombre, j’étais bien loin de me douter de ce qu’ils pouvaient renfermer en eux…

Même si le tome 1 faisait la part belle à la culture indienne et aux esprits, ce tome 2 finit de nous immerger dans leurs croyances et dans les difficultés auxquelles ils sont confrontés. Il est également beaucoup plus sombre que le premier tellement les révélations que l’on va découvrir sont surprenantes et lourdes à porter pour les protagonistes. J’ai été définitivement conquise par la plume de Sélène Derose qui est très vive et visuelle. L’alternance des narrateurs donne du rythme et nous permet de découvrir tous les personnages à tout de rôle. Les chapitres sont courts, haletant et on a peu de temps pour reprendre notre souffle tant les rebondissements s’enchainent. Même si cela va, parfois, un peu vite, l’histoire est bien menée et nous entraine de surprise en surprise. La fin de cette duologie est jolie mais j’aurais aimé avoir un petit chapitre bonus qui nous aurait dit ce qu’ils sont devenus quelques mois ou quelques années après.

Pour conclure, je remercie Sélène Derose de m’avoir sortie de ma zone de confort avec cette duologie. « Alter Ego » est une jolie histoire sur la culture indienne et sur le rôle que les esprits peuvent avoir sur notre quotidien et notre personnalité. Laissez-vous charmer par cette histoire originale et laissez au placard, le temps de votre lecture, votre esprit rationnel pour succomber à l’histoire de Niya et des siens.

 

Retrouvez ici mon avis sur « Alter Ego, tome 1 : Au-delà des apparences » ici
Retrouvez ce roman sur Amazon en cliquant ici

ELEA, tome 3 : L’ombre du Dragon de Lea Northmann.

[ EROTIC FANTASY – Nouveauté 2019 ]
Tome 3/3
248 pages
Ma note : 4,5/5 mention « trilogie à découvrir »
Lien Kindle
 
Le résumé :
Accompagnez Eléa à travers les deux derniers Duchés du royaume !
Eléa et Calh réapprennent à s’aimer. Mais le Prince Héritier est terrorisé à l’idée de perdre à nouveau son Maistre Ecuyer. Parviendront-ils à se retrouver dans l’Amour Infini de la Maïa ? Et pourquoi l’Empereur s’intéresse-t-il à eux ? Venez découvrir aux côtés d’Eléa les deux derniers Duchés du Royaume d’Argalh, et percer le mystère de l’Empire du Dragon d’Or.
Quel secret se cache derrière l’Empire du Dragon d’Or ? Laissez-vous porter par le troisième tome de cette romance sensuelle, fantastique et passionnée !
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Ce dernier tome clôt à merveille cette trilogie érotic-fantasy. C’est avec un certain pincement au cœur que j’écris mon avis. C’est mon côté hyper émotif qui ressort !
 
Après les aléas du second tome, Elea retrouve une certaine paix auprès de son prince, Calh. Mais les caresses n’ont plus la même saveur, les yeux traduisent une certaine crainte, les mots sont difficiles, le silence est une immense douleur. Seul le temps, la confiance et l’acceptation effaceront les tourments d’Elea. Une période d’apprivoisement, de solitude, de silence et une majestueusement pouliche viendront à bout de ce dernier épisode de sa vie. Ces doucereuses retrouvailles mettent à mal l’esprit tourmenté de Calh. Son instinct protecteur est à son apogée, étouffant la moindre étincelle de liberté et de paix. Alors qu’ils entreprennent ce voyage depuis leurs retrouvailles et leur retour au château familial, Calh se doit d’écouter son cœur et oublier sa peur, sa douleur et sa colère. Un voyage aux mille et une couleurs, de décors somptueux en découvertes paradisiaques, nos deux amoureux transis se redécouvrent. Mais arriveront-ils à surmonter les nouvelles épreuves qui se préparent dans l’ombre ? A l’ombre du dragon.

 

Une nouvelle je suis totalement conquise par ce tome. J’ai tout aimé : les personnages, leurs personnalités, leurs caractères hautes en couleur, leur communion, les paysages pittoresques qui invitent vraiment au voyage et à l’ébahissement, l’aspect gourmand que Lea Northmann n’hésite pas à décrire avec une certaine précision qui donne l’eau à la bouche (je parle bien évidemment des plats cuisinés qu’ils découvrent), le côté aventure grandiose et dangereux, les rencontres épicées et plus convenues, les scènes très sexy et pour finir l’intrigue qui se révèle dans sa totalité et offre un final très original. Le seul petit point qui m’a beaucoup frustrée et ce final tonitruant mais bien trop court. Arfffff !!!! Quitter ce duo explosif a été une vraie déchirure. J’aurais tant voulu que leur histoire continue. J’ose espérer et croire que Lea Northmann mettra en avant un autre duo qui apparaît à la presque fin du tome !?

 

Je classe cette trilogie dans mes très belles découvertes de cette année 2019. Lea Northmann m’a plongée dans son univers unique où les décors largement inspirés des plus beaux paysages de notre planète m’ont en mis plein les yeux. L’immersion au cœur de cette aventure est palpitante, addictive et attachante. Des personnages qui t’accaparent dès les premières secondes de ta rencontre. J’ai suivi avec envie, crainte, rire et passion leurs nombreuses péripéties. Lea Northmann m’a  touchée par de nombreuses émotions qu’elles soient douces ou généreuses, palpitantes ou passionnelles, douloureuses ou réconfortantes. La jolie plume de Lea Northmann t’invite au cœur d’une histoire d’amour hors du commun où les destins des deux héros seront tour à tour malmenés ou transcendés.

 

Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… mes avis sur les deux tomes précédents !

LA COMMUNAUTÉ DE CANDASE #1 de Hannah Eidyn.

[ FANTASY / YOUNG ADULT ]
Tome 1/2
282 pages
Ma note : 3,5/5
Lien Kindle
 
Le résumé :
La Communauté de la Reine Candase est une société rigoureusement organisée : les femmes, soldates et magiciennes, en assurent la protection depuis des siècles. Mais on ne naît pas guerrière, on le devient. C’est ce qu’Evanine et ses consœurs vont découvrir avec plus ou moins d’enthousiasme et de succès au cours de leur entraînement obligatoire aux Colonnes.
Les hommes, eux, ne s’occupent que de l’artisanat et n’ont aucun pouvoir de décision. Or, Liam, un jeune garçon en âge d’être apprenti, rêverait de suivre la même formation que les filles et d’apprendre à se battre, à survivre en milieu hostile, à chasser ou encore à utiliser l’Énergie des Éléments. Un droit qu’on lui refuse, évidemment.
Mais quand sa bonne étoile lui tend la main, Liam décide de la saisir…
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Evanine veut à tout prix devenir soldate. Elle veut protéger les siens. Elle rêve de devenir comme ces grandes guerrières qui protègent leur communauté. Mais avant cela le parcours s’avère long et ardu, car tout le monde ne peut pas devenir soldate. Un entraînement rude et des épreuves ardues afin de sélectionner les futures femmes qui pourront protéger la communauté. Et des épreuves, elle va devoir en surmonter. Les sarcasmes des autres filles, des rencontres inattendues, des révélations interdites et les pertes. Une formation dont elle ne peut échapper et qui jour après jour va la façonner. Evanine n’est pas une jeune fille comme les autres. Son empathie, ses valeurs, ses interrogations, ses doutes et ses peurs font d’elle une jeune apprentie attachante.

 

Liam ne voit pas le début de sa formation d’un très bon œil. Il ne veut pas apprendre un métier, il ne veut rien avoir avec cela. Non ! Lui, il veut protéger la communauté, tâter de l’épée et prendre autant de risques que les filles. Rebelle dans l’âme, Liam ose l’impensable et se présente au milieu des filles pour suivre leur formation. L’humiliation ne se fait guère attendre et les conséquences de son audace le poussent vers la forêt interdite et une formation qui a tout l’air d’une sacrée aubaine. Embarqué dans cette aventure avec un compagnon d’infortune, Liam découvre bien plus de secrets qu’il ne l’aurait cru. Une aventure loin d’être sans risque mais qui confirme son envie grandissante de braver ses femmes un brin trop autoritaire.

 

Les histoires de Liam et d’Evanine se croisent et se lient timidement. Deux adolescents à la recherche d’une vérité qui les rapproche inlassablement d’un grand danger. Une équipe hors du commun pour une aventure qui changera a tout jamais leurs vies.

 

Ce premier tome pose les bases d’une histoire totalement hallucinante. Un premier tome qui prend le temps de mettre en place chaque pion, de développer de nombreux aspects de l’histoire, de planter un décor somptueux et de poser les bases d’une intrigue qui se veut résolument intrigante (ben oui !). Les éléments de réponses sont rares et précieuses, me laissant légèrement frustrée. Les jeunes protagonistes sont attachants et suivre leur évolution est un pur ravissement. L’histoire évolue au cœur d’une communauté matriarcale. Le discours est loin de se tenir à celui du féminisme, au contraire, les jeunes protagonistes rêvent à une attente cordiale et une écoute plus attentive de leurs désirs. J’ai apprécié ce premier tome, mais le rythme latent m’ a empêché de vivre complètement ce début d’aventure. Par contre je ne te cache pas que le final mais l’eau à la bouche. Un super final qui promet beaucoup de retournements de situation, de manipulations et de complots. J’en attends beaucoup par la suite.

 

Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

…INTERVIEW DE HANNAH EIDYN.

IMG_20180426_160220_117

1+1=5 … ET PLUS ENCORE ! de Gwenaelle Delange.

[ LITTERATURE SENTIMENTALE – Nouveauté 2019]
LIBRINOVA
343 pages
Ma note : 4/5
Lien Kindle
 
Le résumé :
Sophie, pétillante trentenaire à qui la vie sourit, voit son avenir bouleversé le jour où elle comprend que son désir de maternité ne deviendra jamais réalité. De la lumière, elle glisse dans la noirceur malgré son métier de professeur de français et l’amour de son mari Éric. Ses certitudes deviennent des doutes. Sa joie de vivre s’éteint. Et ses rêves meurent avant même d’avoir vécu. Alors, que faire quand Éric la bouscule avec son projet un peu fou d’ouvrir une boulangerie-pâtisserie au cœur d’un petit village auvergnat à l’agonie ? Et comment réagira-t-elle lorsque sa route croisera celle d’Alexandre, Matis et Ariane, trois enfants écorchés par la vie ?
On n’est jamais à l’abri de rencontrer le bonheur… surtout quand il s’additionne !
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Sophie et Eric forment un couple où harmonie, complicité, amour et passion règnent sans discontinuer. Ils forment un duo de tonnerre. Soutient et aide sont un atout majeur qu’ils mettent en œuvre dès qu’ils en ressentent la nécessité. Et le nouveau  combat qu’ils s’apprêtent à mener, a besoin de tout le courage du monde.

 

Sophie, professeur au collège, et Eric artisan boulanger-pâtissier, sont magnifiquement établis dans leur vie au cœur de Lyon. Professionnellement parlant il n’y a plus aucun obstacle sur leur route. Leur nid d’amour offre le sentiment de bien-être qu’ils cherchaient. Et donc tout naturellement, leur désir d’enfant devient une évidence. Alors qu’ils pensaient que rien n’allait entacher leur rêve de parentalité, voici que le coup du sort ou du destin s’abat sur nos jeunes tourtereaux. Ils ne pourront pas avoir d’enfants. Acharnement médical, moral en berne, Sophie déjante et s’enlise dans cette morosité qui lui colle à la peau. La dépression s’empare de son être, rien ne la sort de ce mal être que je comprends parfaitement. Petit à petit et avec l’aide de son mari, de sa famille et de l’extérieur, elle recolle les morceaux qui font d’elle une femme et tente d’accepter cet état. Cela lui pèse encore, son quotidien l’accapare, mais elle ne se sent plus à sa place et ne trouve aucun objectif auquel s’agripper pour avancer. Alors qu’Eric met sur la table un nouveau projet, Sophie se tourmente sur tout un tas de raisons. Elle a peur de cette nouveauté et de l’échec. Elle apparente cette nouvelle vie à un sacré saut dans le vide. Et elle finit par sauter ! Direction un petit village auvergnat, non loin de Clermont-Ferrand. Alors qu’elle pensait ne jamais s’intégrer à cette nouvelle vie, les surprises sont au rendez-vous et sa vie va prendre un tournant plutôt très inattendu !

 

Quelle histoire magnifique ! Une histoire qui raconte la vie, celle qui tourmente mais qui surprend également ! Celle qui met des bâtons dans les roues mais qui offre des souvenirs merveilleux. Le portrait de ce couple est percutant et d’une honnêteté à couper le souffle. Cette honnêteté transparait dans le profil des personnages qu’il soit de Sophie, d’Eric, d’Alexandre, de Matis et d’Ariane et des autres. La première partie du roman est douloureux et sombre. J’ai été autant plus sensible au thème qu’elle fait écho à une partie de ma vie. La seconde partie est d’une spontanéité qui fait sourire et où l’espoir illumine cette vie assez trépidante. Une histoire à la fois tendre et exaspérante, sensible et douloureuse, passionnante et déchirante. L’épanouissement individuel, l’acceptation de soi et de son environnement, l’abandon, l’attachement, la confiance, le lâcher prise et le déni sont au cœur de cette histoire bouleversante !
 
Une lecture que je peux que recommander !

 

Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

…INTERVIEW DE GWENAELLE DELANGE.

… Le site internet de Librinova.

IMG_20180426_160220_117

INTERVIEW DE HANNAH EIDYN.

 
Bonjour tout le monde !
 
Aujourd’hui place au portrait chinois de Hannah Eidyn !
Merci Hannah d’avoir pris le temps de répondre à mes petites questions.
Belle découverte !
#Esméralda.

  • Que genre d’autrice es-tu ?
Du genre qui a très peu les pieds sur terre et beaucoup la tête dans les étoiles !

 

  • Un livre préféré ?
Un seul ? Hum compliqué… Je dirais la série des Harry Potter parce qu’elle regroupe beaucoup des choses que j’aime dans un livre : l’imaginaire, l’humour, l’émotion et la rigueur de construction. Mais j’adore Marcel Pagnol, Bernard Werber, l’Alchimiste de Coelho beaucoup de livres historiques aussi.

 

  • Un livre que tu n’as jamais pu finir ?
Le Nom de la Rose d’Umberto Ecco. Un style si complexe que j’en perdais un peu le sens.

 

  • Des petites manies quand tu écris ?
Toujours sur mon canapé, avec une tisane et mon chat.

 

  • Plume ou ordinateur ?
Plume pour les notes, ordinateur pour la rédaction.

 

  • Plutôt jour ou nuit ?
Toujours la nuit !

 

  • Auto édition par conviction ?
Ma saga a été éditée par le passé, mais elle ne l’est plus. C’est une longue et ennuyeuse histoire… Aujourd’hui je n’abandonne pas l’idée de retourner à l’édition si le partenariat m’apporte une réelle plus-value.

 

  • Ton pire défaut ?
L’exigence.

 

  • Ta plus grande qualité ?
Le courage, je pense.

 

  • Passionnée ou persévérante ?
Les deux ! Il faut bien ça !

 

  • Tu écris …?
De la Fantasy. Mais j’ai un projet de livre fantastique en attente et un autre de style feel-good.

 

  • Ton rêve le plus fou ?
Vivre dans un monde revenu à des choses naturelles et simples, au milieu de gens bienveillants. Je m’y verrai bien conteuse d’histoires ou guérisseuse, voire les deux. 😊

 

  • Décris en trois adjectifs (désolée ce ne sont pas des adjectifs) ton roman que je m’apprête à lire : quête, magie, aventure

 

Merci beaucoup Hannah.
Vous retrouverez d’ici quelques jours mon avis sur le tome 1 de La Communauté de Candasse !

INTERVIEW DE GWENAELLE DELANGE.

 
Bonjour,
 
Voici la première interview dans le cadre du RDV mensuel #MonMarathonIndé.
Je remercie Gwenaelle Delande de s’être prêtée au jeu des mes petites questions.
Belle découverte !
#Esméralda.

  • Que genre d’autrice es-tu ?
Le genre qui fait ses premiers pas dans un univers inconnu.

 

  • Un livre préféré ?
Ensemble c’est tout d’Anna Gavalda et Oscar et la Dame rose d’E.E Schmitt.

 

  • Un livre que tu n’as jamais pu finir ?
Outsider de Stephen King.

 

  • Des petites manies quand tu écris ?
Non, pas encore !

 

  • Plume ou ordinateur ?
Un mixte des deux : la plume pour le plan et les idées subites et l’ordinateur pour la rédaction en tant que telle.

 

  • Plutôt jour ou nuit ?
Jour, le matin dès mon lever.

 

  • Auto édition par conviction ?
Par facilité et rapidité pour une première expérience.

 

  • Ton pire défaut ?
Le manque de lâcher prise.

 

  • Ta plus grande qualité ?
Ma qualité de présence auprès de mes amis.

 

  • Passionnée ou persévérante ?
Passionnément persévérante.

 

  • Tu écris … ?
Entre  feelgood et  littérature générale.

 

  • Ton rêve le plus fou ?
Je le vis déjà depuis presque dix-sept ans : vivre au Québec. Le 2e est comme bien des auteurs de vivre de ma plume (tout en voyageant).
(Vivre au Québec est l’un de mes rêves !)

 

  • Décris en trois adjectifs ton roman que je m’apprête à lire :
Je vais y aller avec trois noms : résilience, entraide, espoir.

 

Merci infiniment Gwenaelle.
A découvrir prochainement sur le blog mon avis sur un+un = cinq… Et plus encore !