LES NOCTURNES, tome 1 : L’éveil de Anthony Lucchini.

IMG_20180611_160124

 

 

[ FANTASTIQUE – Nouveauté 2018]
Éditions BETA PUBLISHER
Service presse

 

Format numérique (350 pages) : 6.99€
Broché : 14.99€
Ma note : 4.5/5 mention  » à découvrir » et « petit coup de cœur »

 

 

Je remercie les éditions Beta Publisher pour leur confiance.

 


Le résumé :

 

N’avez-vous jamais rêvé de terres lointaines, de monstres ou de magie ? Ne vous êtes-vous jamais réveillé avec d’étrange images en tête ou des palpitations ?
Rémi, adolescent renfermé, va découvrir dans le monde de Labàs des vérités insoupçonnées.
Accompagné de ses trois amis, il va,
au travers de ce voyage initiatique,
vivre des aventures épiques et faire face à ses pires cauchemars.

 


 

Mon avis :

 

Le point principal qui m’a attirée avec ce roman, c’est sa couverture. Une magnifique couverture qui représente à merveille l’histoire. Et ce n’est seulement le livre en main que le résumé à fini de me convaincre. J’allais passer un magnifique moment de lecture.

 

Qui n’a jamais tenté de découvrir ce que les rêves voulaient dire ? Qui n’a jamais voulu en connaître la définition ? Son subconscient qui parle au travers de ces images qui ne veulent pas forcément dire quelque chose, c’est ce que les experts nomment l’onirologie. Je ne vais pas rentrer dans les détails spécifiques conférés à la structure du rêve, je m’éloignerai trop de ce dont je vous parle aujourd’hui. T’auras compris que ce livre narre du monde des rêves. Et j’avoue que l’exploitation de cette trame est très bien ficelée.

 

Anthony Lucchini te plonge dans le monde onirique de son personnage, Rémi. Rémi jeune adolescent, mal dans sa peau, et par forcément à l’aise avec les codes de la société a une particularité : ses rêves. Des rêves extraordinaires, des rêves d’aventures, de mondes imaginaires où il est le super héros. Des rêves fantastiques, des rêves sensationnels. Sa bande d’amis ( Vaness, Eva et Erwan) lui conseille de les transcrire pour leur en faire profiter et surtout pour savoir si un message s’y cache. Cette idée lui donne de l’aplomb et décide dés la sortie des cours d’aller se procurer un cahier mais ce dernier doit sortir de l’ordinaire. De ce fait il se dirige vers une vieille papeterie sinistre tenue par un homme non guère aimable. Rémi lui explique pourquoi il est venu et avec l’autorisation du vieil homme farfouille dans les rayonnages jusqu’au moment où il déniche le livre qu’il lui faut. Le vieil homme tient à l’avertir que ce livre est très particulier. Rémi, content de son acquisition, se met à écrire ses rêves dans les moindres détails, à son retour à la maison familiale. Il le personnalise avec un attrape-rêve et remplie les pages de son écriture. L’impensable et l’inconcevable se déroulent bien des jours plus tard, lorsque Rémi est happé par son cousin (où il cache son livre des rêves) et se retrouve dans un monde loin d’être inconnu, puisqu’il fait écho à ses songes. Ainsi débute une épopée extraordinaire où de nombreux enjeux et dangers le guettent. Il fait également profiter de cette découverte à ses amis qui vont le suivre malgré l’incongruité de la situation.

 

Malgré un début en demi teinte notamment dû à la longueur et au manque d’inaction, je me suis laissée happer par la seconde moitié de l’histoire où les véritables enjeux sont justes déments. Il est vrai que la première partie est nécessaire pour poser les bases de l’histoire et surtout pour mettre en évidence la personnalité des personnages surtout celle de Rémi. Rémi devient un autre adolescent. Un adolescent courageux, téméraire, perspicace, combatif, persuasif. Ce voyage initiatique au cœur de ses mondes vont lui prouver qu’il à sa place dans son monde réel mais également affermir celle au sein de ce groupe d’amis. Il devient un jeune homme épanoui, fier. Il est conforté dans le fait que les véritables sentiments et émotions ont davantage de pouvoir sur la violence.
Ce voyage le met à mal tout de même car il est confronté à ses peurs, à son égo enfoui, ses craintes et ses cauchemars. Vaness, Eva et Erwan font lui être d’un soutien infaillible malgré les quelques embrouilles qui viennent ternir leur amitié. Chacun va grandir au cours de cette expérience hors du commun.

 

Je dois dire que mettre en scène les rêves d’un adolescent introverti est une idée juste sensationnelle. Créer ses mondes magiques avec tout autant de codes que de mondes crées ; les faire vivre en rapport avec la personnalité de Rémi où chaque petits détails te renseignent sur ce qu’il est vraiment sont une idée hyper judicieuse. Le monde de l’auteur est tellement riche que tu ne sais plus où trop donner de la tête (mais pour de très bonnes raisons). T’es finalement happé dans un monde extraordinaire où mille et une couleur t’explose à la figure. De l’aventure à gogo, des confrontations, des enjeux importants. C’est gargantuesque ! C’est inimaginable ! C’est fantastique ! Si le roman s’inscrit dans le genre fantastique, on frôle toute de même la fantasy et/ou la science fiction. L’auteur a la capacité de faire vivre à son lecteur ce dépaysement époustouflant. Son imaginaire déborde pour ton plus grand plaisir. La plume de Anthony Lucchini est 100 % efficace et les changements de narrateur ne freinent aucunement la fluidité du texte.

 

Je regrette juste de ne pas avoir apprécié à sa juste valeur la première partie du roman mais je sors de cette lecture totalement charmée et je n’ai qu’une hâte connaître la suite de cette aventure épique.

 

Si t’es fan de fantastique, t’as alors trouvé ton prochain livre de chevet. Garanti 100% aventure !

 

 

∞∞ EXTRAIT ∞∞
J’attrapai l’oreiller qui me sembla étrangement léger. Je passai ma main à l’intérieur mais n’y trouvai pas mon cahier. Je regardai dans le lit, par terre, sous le sommier, mais aucune trace de lui.
Je repris l’oreiller, e tournai et le retournai dans tous les sens. C’est alors que celui-ci se mit à luire entre mes mains. Je le lâchai brusquement sur le lit et reculai d’un pas. La lueur s’évanouit.
-Waouw ! … Qu’est-ce que c’est que ce …
Sans finir ma phrase, j’approchai doucement ma main jusqu’à l’effleurer, et aussitôt la lumière réapparut, douce et chaleureuse. Je me pinçai à trois reprises. A chaque fois, la douleur était bien réelle et, pour preuve supplémentaire, des rougeurs apparurent sur mon bras.
-Ca y est, je deviens fou…
Je ne voulais pas croire à cette hypothèse, pour autant je ne comprenais toujours pas ce qui était en train de se passer. L’oreiller se métamorphosait à mon contact. ce que je voyais était tout simplement…magique ? Sur un fond bleuté dont les nuances ne cessaient de varier, apparaissaient furtivement des images envoûtantes de mondes et de contrées mystérieuses. Au centre de ce qui ressemblait plus désormais à une poche liquide turquoise, émergeait lentement mon piège à rêves. Je reconnus distinctivement chacune des pierres et les lanières du cuir au bout desquelles virevoltaient les plumes. De son centre, s’échappait une nuée de paillettes argentées. J’étais captivé. Instinctivement, je passai la main au travers de cette étrange fumée, mais rien ne me préparait à ce qui suivit.

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site des éditions Beta Publisher, pour tout savoir !

Vers la page Facebook d’Anthony Lucchini, pour suivre son actualité !

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

 

Publicités

METAMORPHOSES, #1 : Féline de Lilly Sebastian.

20180212_161932-1

 

[FANTASTIQUE – Nouveauté 2018]

Beta Publisher

Service presse

 

 

 

 

Je remercie les éditions Beta Publisher pour leur confiance.

 


 

 

Le résumé :

 

« Différente.
Je l’ai toujours été.
Incapable d’expliquer les voix qui me hantent, incapable de les ignorer, prisonnière.
Mais tout va changer.
Je sais ce que je suis désormais et rien ne sera plus jamais comme avant.
Il est temps d’accepter ma métamorphose. »

 


 

 

Mon avis :

 

Christina n’a jamais trop eu de chance dans sa vie. Ballotée entre foyers d’accueil, elle n’a pas connu la stabilité que représente une famille. Christina est une jeune femme discrète, mutine et pas du tout expansive sur ses émotions, elle survie dans un monde qui ne voudrait pas connaître son secret. Elle s’est forgée un sacré caractère autour de ce secret, l’enfouissant sous une carapace bien épaisse, elle a su l’apprivoiser et vit ainsi en parfaite harmonie avec. Elle entend des voix, ressent des émotions qui ne lui sont pas propres et cicatrise bien plus vite que la normale. Vivre et accepter ce mystérieux don a été une terrible épreuve qui l’a conduite dans un hôpital psychiatrique alors qu’elle n’était qu’une enfant. Séjour traumatisant et qu’il hante toujours dans ses cauchemars. Débarrassée de la hantise des foyers, elle trouve un semblant de stabilité en la compagnie de Cassie. Contrairement à elle, Cassie est pimpante, dynamique, joyeuse, un phénomène à elle toute seule. Elles cohabitent et travaillent dans le même bar. Elles se connaissent par cœur. Mais leur tranquillité, un soir, va basculer dans l’horreur ! Cassie a disparu, Christina est amenée de force par cette femme hautaine qui ne lui inspire guère la confiance. Elle se retrouve dans une maison loin de tout avec des personnages abjects et qui lui filent des frissons. Va t-elle afin trouver les réponses à ses éternelles questions ? Qui est-elle ? Le marché conclu, l’amènera t-elle vers la vérité ? Cette quête va prendre un tournant magistral. Une course à la montre effroyable contre la mort. Un parcours du combattant où la survie sera la seule échappatoire. Elle sera tout du long accompagnée par un homme mystérieux, Jude.
Jude, c’est Jude ! Il respire la méfiance et dégage une aura de puissance. Sa froideur est repoussante. Son arrogance est énervante. Sa prestance effrayante. Rien n’envisagé que cette rencontre créera des liens aussi forts.
Une lecture topissime ! Le dernier roman du genre bit-lit m’avait laissé un goût amer. FELINE m’a réconciliée avec le genre ! Même si ce premier tome pose les bases de l’histoire, la présence des rebondissements et d’actions m’ont fait dévoré le livre ! Les caractères bien trempés des personnages donnent lieu à des scènes rocambolesques, dangereuses, trépidantes et romantiques. L’univers est bien ficelé et l’auteur ne dévoile que l’essentiel pour nous tenir en haleine tout au long du roman. Mes questions n’ont pas trouvé toutes des réponses et j’attends avec impatience la suite. La plume de Lilly Sébastian m’a littéralement envoutée. Simple et intransigeante, elle sait parfaitement mettre en évidence les tourments et les émotions et mettre l’accent sur les points essentiels à la trame de l’histoire.
Mention spéciale pour la mise en page et la couverture rigide que j’adore me rappelant mes toutes premières lectures !
Les fans de fantastique trouveront tous les ingrédients essentiels à un super moment de lecture et je ne vous parle même pas du final !

 

∞∞∞ EXTRAIT ∞∞∞

 

Il tendit son bras droit devant lui et je me recroquevillai dans l’attente du coup, lorsqu’il arrêta son geste à quelques centimètres de mon visage. Je sentis alors comme des fourmillements me parcourir tout le corps e les élancements sous mon crâne atteignirent des sommets, me faisant souffrir le martyr. Subitement, je vis sa main commencer à changer. Sa peau ondulait, ses os semblaient bouger douloureusement comme dans un mauvais film d’horreur ! Sauf que, c’était bien réel. Je n’étais pas en train de faire un cauchemar. Si horrible que fut la scène qui se déroulait devant mes yeux, je n’arrivais pas à m’en détourner. Après ce qui me parut une éternité, la transformation, faute d’un autre terme, cessa et je me retrouvai face-à-face avec une gigantesque patte d’ours. C’est à ce moment que la pièce se mit à tourner et que tout devint noir.

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site des éditions Beta Publisher, pour tout savoir !

Vers la page Facebook de Lilly Sebastian !

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3