MOH de Ewa Rau.

[ ROMANTIC SUSPENSE – Nouveauté 2019 ]
BLACK INK Editions
306 pages
Ma note : 4/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle
 
Le résumé :
« J’étouffe dans cette vie recluse et étriquée. Mon ambition me ronge, et signera ma perte si je ne fais rien. Ma seule échappatoire : quitter les miens pour me construire un avenir, sans oublier qui je suis et d’où je viens. C’est pourquoi je pousse sans hésitation cette porte qui s’entrouvre sur l’autre monde. Pour apprendre, mais surtout comprendre. Les comprendre.»
Quand, à 18 ans à peine, Moh quitte sa réserve pour poursuivre des études et vivre chez les Wilson, elle ne sait pas encore qu’elle sera prise dans un engrenage diabolique.
Quelques mois de plénitude avant de tomber dans le cycle infernal de la douleur, de la frustration, du désir, mais surtout de la rage. Sa rage. Celle d’un seul homme : Lenny.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Il y a ces livres qui te percutent, te marquent au fer rouge et te coupent la respiration. Il y a ces livres qui te ballottent en te faisant croire que tout est possible dans un monde où rien n’est gratuit. Il y a ces livres qui peu à peu s’insinuent en toi et qui te paralysent en un quart de seconde. Et quand tu le refermes, c’est comme si tu avais été en apnée pendant plus de 300 pages. Quelle drôle de sensation ! Cette sensation où tu n’oses pas bouger d’un centimètre de peur que l’histoire prenne une tournure que tu ne veux absolument pas. De peur que tu rates le twist que tu attends avec impatience. Cette sensation intrusive que tout peut basculer en une seule seconde.

 

Mohicane, alias Moh, a été élevée dans la réserve où son grand-père en est le chef. Elle connaît la désolation, la solitude, le silence de ces grandes plaines arides. Elle connaît l’importance de la nature, du ciel, des étoiles du vent et du Grand Esprit. Elle perçoit un essentiel qui nous échappe. Elle entend ce que nous ignorions. Elle touche une infinité qui nous n’est pas dévolu à connaître. Façonnée par le désert et son peuple, Moh est attentive, généreuse et d’une gentillesse débordante. Pourtant Moh aspire à découvrir l’autre monde, celui de l’homme blanc. Alors quand le programme qu’elle a sollicité lui accorde sa place, elle est aussi joyeuse qu’apeurée.

 

Un monde inconnu s’ouvre à elle. De nouveaux codes, la modernité, les cours, les relations sociables, une meilleure amie, une famille d’adoption dévolue, des regards qui ne trompent pas, des mots chuchotés à l’oreille qui éveille des soupçons et puis il y a Lenny.

 

Indomptable sauvage, meurtri par une rage qui broie quiconque s’aventure trop près du bel étalon. Lenny revient de loin, assoiffé de vengeance et prêt en découdre. La haine est son seul et unique moteur. Lenny n’est rien d’autre que destruction. Et sa cible de choix est la parfaite Moh. Ce qu’il ignore encore c’est le pouvoir qu’elle exerce sur lui.

 

Je découvre pour la première fois la plume de Ewa Rau et son univers. Un univers très sombre où la lumière à du mal à percer. C’est peut être cliché, mais c’est ce combat qui en impose tout au long de cette histoire. Des personnages que tout oppose. Une ambiance paradoxale. Une atmosphère oppressante. Un bouillon de rires, de larmes, de cris, de joies, de bonheur, de colères, de haines, de désespoirs, d’espoirs, de questions, de silences morbides, de passion, d’amour, de caresses, de confidences, de craintes. Du merveilleux à l’obscur, le pas est vite franchi. Un chemin vers la résilience qui emprunte mille tourments. Un chemin vers la vie quel qu’elle soit.

 

MOH est à la fois douloureux et merveilleux, magnifique et horrible, accaparant et scotchant,  lumineux et sombre. A découvrir de toute urgence !!!

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site de Black Ink Editions.

LA REINE COURTISANE de Anna Triss.

[ ROMANCE FANTASY – Nouveauté 2019]
BLACK INK Editions
422 pages
Ma note : 5/5 mention « coup de coeur »
Lien Kindle
 
Le résumé :
Après des siècles de paix, les quatre Éléments-Clans de l’île Symbiose se livrent une guerre sans merci.
Sylvan, le jeune roi Falune, guerrier cruel et impitoyable capable de contrôler la magie de Feu, asservit les trois autres royaumes de Symbiose en semant la mort et la terreur sur son passage.
Je suis la reine Alena du Clan Gelane affilié à la magie de l’Eau.
J’ai été capturée par mon pire ennemi lors du siège de ma cité. Je connais déjà le sort funeste qui m’attend ce soir. Comme les princesses des deux autres Éléments-Clans qui m’ont précédée, je suis destinée à devenir la nouvelle épouse du tyran Sylvan.
Et demain à l’aube… Je serai exécutée.
Mais reine ou esclave, je reste avant tout une Gelane. Je ferai honneur à notre devise ancestrale.
« Face à son ennemi, un Gelane ne verse aucune larme, et jamais il ne renonce à brandir ses armes. »
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Il était une fois, une île divisée en quatre territoires. Ils étaient régis par les quatre éléments : le feu, l’eau, le vent et la terre. Ils répondaient à une magie particulière façonnant les habitants des lieux. Chacun avait des dispositions et d’autre non. Personne ne se mélanger ou tisser des liens. Chacun évoluait dans sa propre enclave.

 

Alors que les jours s’écoulaient plus ou moins paisiblement, un seul fatidique changea la donne. L’avènement d’un nouveau roi, Sylvan Ren Falune, signa la fin d’une paix durable. Le tyran se réveilla, assoiffé de sang et de vengeance. Le sang s’écoula abondamment. Les cris résonnèrent. Les larmes coulèrent. La peur foudroya ! L’horreur naquit ! La mort dans toute sa splendeur.

 

Sylvan Ren Falune est un guerrier sanguinaire et un fin stratège. Obtus dans ses idées, il n’est guère attentif à son environnement et à l’image qu’il donne à son peuple. Roi despote, roi fier, rien ne pourra le changer de ses sombres desseins. Lorsqu’il accueille sa future reine-esclave, Alena Ren Gelane, qui lui déchire ses vêtements et la présente devant son peuple et sa cour, comme la tradition l’exige avant le mariage royal, Sylvan est loin de percevoir que derrière l’allure fière et hautaine de sa future épouse se cache une femme qui allait le faire chavirer.

 

Les apparences sont trompeuses et moqueuses ! Les rumeurs ne sont qu’un passe-temps, verbiage volubile et futile. Deux êtres, deux paradoxes, deux contes éphémères qui se trouvent dans la barbarie la plus infâme et qui s’unissent à la douce mélodie de deux passions et d’une Prophétie.

 

La première chose à laquelle j’ai pensé en tournant les dernières pages c’est au mot générosité. Anna Triss m’a foudroyée avec sa générosité. Celle qui transparaît dans les émotions qu’elles soient positives ou négatives, dans la psychologie des personnages, dans les décors et dans son scénario qui a su aller au delà de mes espérances. J’en ai encore le cœur qui gonfle. Cette lecture m’a laissée dans un état catatonique, non pas par ce que c’est mauvais, bien au contraire, c’est si intense, si foudroyant, si accaparant, si beau, si magnifique, si sombre, si merveilleux, si wouahhhh que j’en suis scotchée comme une gamine devant son dessin animée qui pourrait tourner en boucle, encore et encore, qu’elle en resterait dans le même état. Anna Triss m’a transportée dans son univers en un clin d’œil et c’est cela que j’adore dans la fantasy, découvrir de nouveaux paysages, de nouvelles lois, des personnages qui sortent de l’ordinaire. Et côté romance, une nouvelle fois Anna Triss est hyper généreuse !
 
Après sa comédie romantique de tonnerre, Anna Triss signe une romance fantasy de toute beauté. Un changement radical de genre, et pourtant tout est maîtrisé à la perfection. Je suis juste bluffée. J’ai l’impression d’être en mode « replay » : c’est dingue et époustouflant. Les surprises fleurissent ici et là apportant vers un final que l’on ne peut absolument pas appréhender.

 

LA REINE COURTISANE n’est absolument pas ce vous croyez ! Ne vous fiez pas à la quatrième de couverture, car ce qui se cache aux milieux de ces pages est bien plus impressionnant ! Même si vous n’êtes pas à l’aise avec la fantasy, mais que vous adorez la romance et la plume d’Anna Triss (même si vous ne la connaissez pas, vous allez l’adorer. Parole de Miss Chocolatine !), je ne peux que vous dire de foncer ! Foncer, dévorer et déguster ! Voilà un chouette programme pour des soirées cocooning !

 

Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

…le site des Black Ink Editions.

… Mes avis sur les deux comédies romantiques d’Anna Triss. (clique sur la couverture)

 

… Le book-trailer.

ESME, Tome 1 de Farah Anah.

[ ROMANTIC SUSPENSE – Nouveauté 2019]
Tome 1/2
BLACK INK Editions
382 pages
Ma note : 5/5 mention « incontournable 2019 »
Lien Kindle
 
Le résumé :
La gringa, c’est ainsi qu’ils m’appelaient dans le quartier.
Pestiférée, je n’avais que douze ans et mes perspectives d’avenir étaient nulles, jusqu’à ma rencontre avec lui.
Abain m’a sauvée, Abain a fait naître non seulement l’espoir, mais la passion en moi. Nous étions inséparables, il était ma moitié, d’amour et d’amitié, ma raison quand j’égarais la mienne, me rattrapait au bord de ces gouffres où, par sa faute, je manquais de déraper. Sa main tendue, son regard chargé de promesses d’un futur meilleur étaient en réalité… un poison.
Je l’ai compris lorsque sans aucune explication, il a disparu de ma vie. Quand je l’ai aperçu des années plus tard, ce jour d’été, sur mon lieu de travail, subissant la brûlure de son indifférence.
Pourquoi m’a-t-il abandonnée ? Pourquoi revenir ainsi dans ma vie ? Et, bon sang, qui est cette femme avec lui ?
Ne subsistent plus que des interrogations qui me feront sombrer dans une tortueuse tragédie
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Elle n’était rien. Juste une gamine squattant les marches de son perron attendant que les heures défilent. Attendant que l’on oublie. Griffonnant sur son cahier rempli de pages aux dessins tristes et sans vie. Esme n’a de courage que sa force à se contenir, à vivre dans ce milieu hostile où aucune main ne lui est tendue où les regards et les mots meurtrissent son âme d’enfant qui ne demandait qu’à rester pur. Esme est seule. La gringa n’est qu’un mot au milieu de tant d’autres. Une éphémère salie par la connerie des adultes.

 

Jusqu’au jour où l’insolite se produit. Lui, le blanc bec, qui lui jette des mots ni méchants ni gentils, lui qui s’avance et lui propose un pacte. Abain est ni un Don Quichotte ni un super héros et encore moins Dieu. De cinq ans son ainée, Abain est un jeune homme hors norme qui prend sous son aile la petite Esme de douze ans. Abain et sa famille « normale » l’accueillent sans question et la main sur le cœur. Les mois passent et cette famille chaleureuse devient son refuge où les rires réchauffent son cœur, où les chamailleries sont bon enfant. Esme s’épanouit sous cette protection. Elle commence à rêver d’un autre monde avec lui. Elle voit plusieurs avenirs un de ceux où la misère ne serait qu’un lointain souvenir. Et puis du haut de ses treize ans, elle tombe éperdument amoureuse. Une relation interdite qui éclot dans cette profusion de sentiments. Une relation aussi belle que toxique. Un amour aussi puissant que destructeur. La rue, le drame, l’abandon, le silence, la peur consument ces deux amants maudits. Qu’adviendra t-il d’eux ?

 

Puissant et déstabilisant, la nouvelle romance de Farah Anah va te faire sortir de tes gonds, te faire ronger les ongles jusqu’aux sangs et te faire crier de désespoir. Un romantic suspense qui mêle l’improbable et la raison d’une manière dérangeante. Et c’est totalement époustouflant. Alternant entre le passé et le présent, l’atmosphère s’alourdit. Au fur et à mesure que l’on découvre les éléments clés qui composent une vie aussi belle que dure. Le danger, la colère, l’incompréhension s’insinuent. Une relation de non-dits, de vérités cachées, de mensonges étouffent toute once espoir. Les larmes, les cris et l’amour se hurlent dans un concert de notes dérangeantes et agonisantes. Si seulement cette rage pouvait éclater de mille feux, pouvait embrasser ses deux âmes sœurs, les consumer et les révéler. On se sentirait soulagées. Farah Anah signe un romantic suspense inoubliable. Un premier tome qui ne dévoile que le strict minimun, laissant en suspension l’essentiel. Nous portant vers un final tonitruant, touchant et scotchant ! Une plume qui sait jouer entre le sombre et le merveilleux. Une plume qui d’une manière subtile sait jouer avec la toxicité de l’amour et la psychologie des personnages.

 

C’est dingue ! C’est fou ! C’est hallucinant ! C’est touchant ! C’est énervant ! C’est rageant ! Mais qu’est-ce que j’ai pu adorer ! Une des meilleurs romantic suspense qui m’a été permise de lire.

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des Black Ink Editions.

… mes avis sur deux autres romans de Farah Anah (clique sur la couverture)

 

… le book-trailer

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

DRAMA QUEEN de Lindsey T.

[ COMÉDIE ROMANTIQUE – Nouveauté 2019]
BLACK INK Éditions
237 pages
Ma note : 5/5 mention « coup de coeur »
Lien Kindle
 
Le résumé :
Éléonore, 23 ans, votre nouvelle Reine… Oui, Votre Reine !
En toute franchise, je me serais contentée de rester Princesse mais quand toute ma famille sombre – littéralement – me voilà propulsée sur le Trône.
Problème : je ne suis pas faite pour assumer les responsabilités d’un Royaume… Mais vraiment pas.
Et lorsqu’en plus on me colle dans les pattes, soi-disant pour assurer ma sécurité, un Écossais ombrageux, tatoué, et persuadé qu’on veut ma mort… Tout échappe à mon contrôle.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Chauffe tes zygomatiques ! Averti tes enfants et ton homme ou ta femme, qu’ils ne s’affolent pas lorsqu’ils te verront morte de rire et en larme dans ton lit ou dans ton canapé. Dans les transports en commun : désolée je n’ai pas de réponses à t’apporter à part laisse les gens te regarder bizarrement ! Bidonnage garanti et zygomatiques en feu, Lindsey T signe une nouvelle comédie romantique de tonnerre qui ne peut qu’illuminer ton week-end ou soirée ou journée.

 

Éléonore, un prénom destiné à un avenir hors de commun et grandiose. Afin elle s’en serait bien passée de l’avenir hors du commun, Éléonore est le genre de princesse qui préfère passer ses nuits dans un nightclub ou faire bronzette à la terrasse de la piscine. Protocole et compagnie ne sont pas du tout sa tasse de thé. Princesse moderne et pin up sans la couronne, Éléonore croquait la vie en pleine dent jusqu’au jour où l’impensable se produit et la propulse sur le Trône. Couronnée, la nouvelle Reine de cette petite monarchie perdue quelque part dans les Alpes doit faire face aux mauvaises langues et aux personnes de mauvaise foi, mais sa pire ennemie est sa maladresse qui la met dans des situations pas possibles. Reine sur des talons de 10 cm avec une couronne qui vous tord les cervicales en quelques secondes sans compter sur des tenues innommables, Éléonore souffre bien plus qu’elle n’apprécie sa nouvelle condition. Elle peste sans discontinuer jour et nuit ! Il faut dire qu’elle n’a pas sa langue dans sa poche et n’use pas de sa langue de bois. Maladresse et verbe piquante combinées sont le combo parfait pour cette femme aussi hilarante qu’attachiante ! Éléonore est la meilleure amie parfaite que tu as envie de tacler ou baffer toutes les deux secondes. Sous cette apparence loufoque se cache pourtant une femme avec de nombreuses fêlures et phobies. En bref c’est un paradoxe ambulant ! Alors quand son garde du corps personnel « Mister Freeze » venu tout droit de l’Écosse sans son kilt intervient dans sa vie monotone et non palpitante pour déjouer un machiavélique assassinat, Éléonore perd non pas son sang froid mais sa culotte aussi (enfin elle a des circonstances atténuantes).

 

Tatouages et muscles assortis, Mister Freeze se la joue bodyguard hautain. La mission s’est sacrée ! Rien ne peut le détourner de son objectif ! Enfin peut être la désopilante personne qu’il doit protéger ? Il faut dire qu’il faut une certaine patience pour monsieur muscle pour gérer les faux pas de Sa Majesté, trouver des solutions aux problèmes qui surgissent ne nulle part. Il en conclut que la charmante Reine est un aimant à emmerdes. Et dans le genre il va être servi ! 
Alors quand ils se retrouvent, tous les deux, sur une île déserte, je te laisse imaginer le tableau qui se dessine ! Aller juste un petit indice pour la forme : on y vit sans rien dessus !

 

Lindsey T change de registre pour mon grand plaisir. Après le romantic suspense et la romance contemporaine, la voici qu’elle met les deux pieds dans la comédie romantique. Et c’est juste totalement GÉNIALISSIME ! Mais quelle histoire ! J’ai été pliée de rire pendant toute ma lecture, du début à la fin. Même si j’ai éprouvé une certaine aversion pour le personnage d’Éléonore et son caractère, j’ai adoré le personnage de mon nouveau écossais préféré. C’est le yin et yang qui s’affronte et se mesure de maintes manières. Mais c’est aussi une histoire où la sensibilité de chacun des protagonistes est mise à nu. Il y a cette émulsion romantique qui prend de l’ampleur et qui t’accapare les sens. A côté de ça l’intrigue m’a surprise.

 

DRAMA QUEEN c’est un mélange explosif, de rires, de larmes, de cris, d’incongrus, d’amour, de manipulations et de trahisons. C’est un rail de coke (attention c’est dangereux pour la santé) à laquelle tu deviens raide dingue accro. Un super mélodramatique porté par une plume d’enfer qui va t’user jusqu’à la moelle.

 

Méga coup de cœur pour le nouveau romance de Lindsey T ! Mais que va t’elle nous pondre dans son prochain ?

 

Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… les site de Black Ink Editions.

… d’autres romans de Lindsey T.

… le book-trailer de fou !!!

 

GARY de Ange Edmon.

Gary par [Edmon, Ange]

[ ROMANCE CONTEMPORAINE – Nouveauté 2019 ]
Spin off de LE SILENCE DES MOTS
BALCK INK Editions
354 pages
Ma note : 4,5/5 mention « à croquer »
Lien Kindle
 
Le résumé :
L’ouragan Ireland Mc Allister revient balayer le quotidien de Gary après un an d’absence.
Sous l’apparence impassible de la jeune femme se cachent des blessures encore à vif. Le beau tatoué est loin de la laisser indifférente, mais plutôt crever que l’avouer.
Lui est irrésistiblement attiré par elle, mais habitué aux relations éphémères, il tente de se convaincre qu’une nuit devrait suffire à chasser cette obsession.
Gary et Ireland sont comme le feu et la glace : incompatibles en surface, chacun perturbant l’équilibre de l’autre. Mais qui du brûlant architecte ou de la glaciale décoratrice aura le dessus ?

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

Oh Gary, si tu savais !
Okay, je vais m’arrêter ici, et éviter de pousser la chansonnette plus longtemps, pourtant ça me démange !

 

Gary ou l’Ange Noir, est un condensé de sex attitude, de danger et de mystère. Tout autant qu’inaccessible qu’attirant, Gary est ce genre d’homme qui vous colle les frisons lorsqu’il pose son regard sur vous et vous crée une envolée de papillons en une seconde. Sauvage et taciturne, Gary n’aime pas être le centre de l’attention ni se trouver au milieu de la foule. Gary est un homme accro au travail et un petit génie de l’architecture. Il pense tout le temps pour repousser les démons du passé. Ceux qui le tourmentent, ceux qui ont façonnés l’homme qu’il est devenu.

 

Gary est insaisissable. Pourtant sans le vouloir Ireland, la belle tornade va bousculer son quotidien et ses envies d’une agréable manière quitte à y perdre la tête et la raison.

 

Feux et glace. Duo improbable ! Duo explosif ! Lié par ce quelque chose qui nous dépasse. Bien plus fort que l’amour. Bien plus fort que leurs passés. Bien plus fort que la raison. Leur amour est de toutes les couleurs. Leur amour est colère. Leur amour est fuite. Leur amour est douloureux. Une douleur dans une passion extraordinaire. Une passion tout aussi déchirante que magnifique.

 

Ireland, femme brisée, croque la vie à pleine dent. Femme audacieuse et extravertie, elle ne veut pas d’engagement ni autres promesses. Farouche et adepte de la fuite en tout genre, Ireland bouscule une liberté qui lui est chère. Elle est son propre maître et personne n’a le droit de s’immiscer dans cette vie qu’elle s’est montée de toutes pièces. Ireland se contente de vivre sans parvenir à toucher du doigt le bonheur. Celui qui vous emplit le cœur et qui vous susurre que le futur peut être merveilleux. Femme sauvage, se laissera-t-elle dompter par l’inextricable Gary ?

 

Avant tout, je dois vous avertir que ce spin off n’a aucun intérêt à être lu si vous n’avez pas lu les deux tomes LE SILENCE DES MOTS. Donc si vous craquer faites-le depuis le début et je vous rassure vous en apprécierez tout autant votre lecture.

 

Ange Edmon signe une nouvelle romance chargée en émotions. C’est dingue d’être prise dans ce tourbillon qui vous fait oublier tout ce qui vous entoure. On est concentrée sur ce couple et leurs turpitudes pour le meilleur et le pire. On dévore les pages, on les croque et on admire ces deux personnages que tout oppose et tout lie. Une liaison passionnelle et dangereuse qui se construit au fil des chapitres auxquels il est difficile de résister. Une nouvelle fois Ange Edmon met en exergue des personnalités blessées et leurs côtés psychologique sont magnifiquement traités. Quand on découvre toutes leurs blessures, il est difficile de ne pas serrer les dents, ne pas ressentir cette souffrance et de ne pas apprécier tous ces moments de volupté. Le petit côté suspense est assez léger et apporte une certaine appréhension à l’histoire. Je retiens surtout de cette lecture cette panoplie d’émotions qui m’a traversée et mon cœur qui bat frénétiquement à la lecture des mots d’Ange Edmon.

 

A croquer sans retenue !

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des Black Ink Editions.

… mes avis sur les 2 tomes LE SILENCE DES MOTS (clique sur les images pour découvrir mes avis).

GREEN OAK de Emma Landas

[ ROMANCE CONTEMPORAINE – Nouveauté 2019]
BLACK INK Éditions
298 pages
Ma note : 5/5 mentions « à dévorer » et « petit coup de cœur »
Lien Kindle
 
Le résumé :
La vie de Victoria bascule un jour d’été ensoleillé, quand son cœur sombre en même temps qu’elle au fond du lac.
Lui, le sang-mêlé mis à l’écart par son peuple, lui le beau Tsigane aux yeux gris et à la peau trop mate pour les gadjos mais trop pâle pour les siens, est aux antipodes de la jolie blonde issue de l’aristocratie.
Et pourtant ! Le destin se joue des conventions et des apparences. Le vieux chêne vert sera témoin de cet amour hors du temps qui unit deux âmes que tous cherchent à séparer.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Deux adolescents sortis à peine de l’enfance. Un chêne. Et des souvenirs. Une multitude de souvenirs. Un accident. Des remords. Des vacheries. Des rires. Des mots. De la tendresse. De la compassion. Et des regards. Des regards où peu à peu une lumière si intense s’installe. Des regards uniques qui veulent tout dire dans ce silence si pur. Des regards où l’innocence se perd dans une immuable mélodie de bonheur et d’apaisement.

 

Des rendez-vous manqués, des secrets et des douleurs vont les éloigner. Mais ce souvenir de jours d’été, aussi fugace est-il, restera malgré tout gravé à jamais en eux et ayant pour seul témoin ce chêne.

 

Les jours passent, les semaines défilent, les années les ont éloignés. Et puis comme si le destin avait une revanche à prendre, remet sur ce chemin ses deux âmes. Rancœurs et colère s’affrontent provocant des étincelles. Et alors cette complicité renaît. Mais, il est loin le temps de l’insouciance. Les responsabilités incombent à chacun.

 

Lui ne rêve qu’une seule chose : prendre son destin en main et voler de ses propres ailes. Mais quand on est lié à sa famille par ce pacte secret qu’elle a induit. Rien n’est facile et tout est éprouvant. Une communauté soudée mais si dépréciant à son égard. Demi-sang, ou sang-mêlé, il n’est pas un véritable Tsigane. Ces discrétisations, il les supporte depuis sa plus tendre enfance. Pourtant au sein du clan, il peut compter sur Yaya et son oncle. La vie lui a forgé un caractère brut, une empathie extraordinaire, une volonté farouche et un sens inné du respect et des valeurs auxquelles il croit. Lui qui croyait tout connaître de la vie, se trouve fort démuni face à ce petit bout de femme.

 

Elle, aussi blonde que les blés, est née dans une famille aristocratique. Une éducation stricte où le plaisir n’est pas un loisir. Sous ces airs candides, se cache une âme téméraire et rebelle. Fougueuse et intrépide, quand elle n’est pas chez elle ou sous la protection de son frère, elle trépigne, rie, joue, parle sans cesse. Elle est une explosion de couleurs ! Elle devient au fil des années une belle et jeune femme tout aussi farouche qu’étonnante. Mais la magie et les étincelles ont disparus de ces yeux. Lorsque ce secret éclate, alors leur univers se morcèle. Qu’adviendra-t-il d’eux ?

 

Emma Landas signe une nouvelle romance tout à fait exquise. Deux univers opposés qui s’entrechoquent, se lient, se bousculent et s’aiment. Une alchimie sans équivoque émanant de ce duo improbable, captive et éblouit. La sincérité transparaît de la plume d’Emma Landas. Cette dernière est animée par un flot d’émotions qui ne se tarit pas tout au long de l’histoire. Une romance sans chichi qui décrit avec honnêteté le meilleur comme le pire. Différence, jalousie et convoitise sont au cœur d’une histoire qui vous arrachera le cœur. Une immersion aussi fabuleuse que destructrice où l’amour est le moteur primordial d’une seule et unique passion. Le respect et les valeurs se confrontent à l’ignominie.

 

J’ai totalement adoré. Difficile de dire le contraire. GREEN OAK se lit comme une belle balade romantique semée d’embûches qui laisseront des marques aux protagonistes. Il se dégage de cette lecture quelque chose de puissant et de bouleversant et de magique ! Oui une histoire magique : où le bien affronte le mal et où le prince tente de sauver sa princesse.

 

A découvrir illico presto ! Et latcho drom !

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site de Black Ink éditions.

… Mon avis sur un autre roman d’Emma Landas : « WILL« .

… le book-trailer !!!

CONTRE MA PEAU de Chlore Smys.

[ ROMANCE ÉROTIQUE – Nouveauté 2019]
BLACK INK Éditions
351 pages
Ma note : 5/5 mention « à croquer »
Lien Kindle
 
Le résumé :
***PERSONNEL ET CONFIDENTIEL***
Pendant trois mois
Ta peau contre ma peau
Je ferai de toi tout ce dont tu rêveras
Ton corps contre mon corps
Tu feras de moi tout ce que tu voudras
Nos souffles enchaînés
Si tu veux toujours jouer…
Je t’attends.
Quand Arielle reçoit ce mystérieux carton d’invitation, elle y voit l’opportunité de mettre de la couleur dans sa petite vie grise.
Et pourquoi ne pas tenter de découvrir qui se cache derrière cette sulfureuse proposition ? Se voit-elle offrir le cadeau qui révèlera sa féminité ou met-elle les pieds dans un piège cruel ?
Le torride Salinger sera l’écrivain de ses fantasmes… contre un prix qu’elle n’envisageait pas.
Entraînée dans les méandres d’un jeu pervers qui la dépasse, Arielle en sortira grandie… ou détruite.

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 
Aujourd’hui chronique en musique ! D’une part par ce que je craque complètement pour cette dernière et d’autre part je trouve qu’elle accompagne merveilleusement bien cette lecture et je ne vous cache pas que c’est la seule que j’ai eu en tête pendant ces 351 pages de lecture.

 

Arielle ne rentre pas dans les codes de beauté. Enrobée, elle a vraiment du mal à assumer ses rondeurs harmonieuses et flatteuses. Arielle se cache derrière ses vêtements et surtout n’aime pas du tout affronter les regards des autres. Ces regards qui la jugent sans cesse, ces regards qui disent bien plus que de simples mots, ces regards qui ne peuvent pas s’oublier. Pourtant Arielle aimerait croquer la vie à pleine dents, profiter des ses vingts ans, sortir découvrir le monde et trouver le grand amour. Arielle est une jeune femme introvertie et empathique. Elle déborde de gentillesse. Il n’y a aucune once de méchanceté en elle. Évoluant dans un milieu professionnel assez misogyne, elle ne parvient pas à s’y épanouir. Sa vie ce n’est vraiment pas la panade, surtout que depuis ces parents sont partis à l’autre bout du monde. Elle se retrouve seule malgré la compagnie de sa meilleure amie qui est tout son opposé, elle commence à déprimer. Et puis un jour, un de celui où rien ne va, elle reçoit cette étrange invitation. Un bordel sans nom éclate dans sa jolie tête blonde : doit-elle y aller ou pas ? Poussée par ce courage enfouie en elle, elle ose ce pas, mais en sortira t’elle indemne ?

 

Lui, Salinger, est un condensé de luxure. Le péché dans les yeux, un corps à damner, la luxure au bout de ses doigts. Une confiance à toute épreuve. Une aura aussi attirante que dangereuse. Une prestance diabolique. Et des mots susurrés au creux de l’oreille qui invitent au lâché prise. Il évolue dans tous les milieux de la nuit. Il sait traduire en un claquement de doigts, le langage des corps de ses partenaires. Dominant ou soumis, tout est plaisir. Salinger n’a jamais connu l’amour, le véritable et l’unique. Qui voudrait se lier avec lui ? Mais cette silhouette qu’il aperçoit, ce corps si parfait et voluptueux, ses yeux si candides. Sera t’elle son unique chance ?

 

Chlore Smys frappe fort une nouvelle fois. Une romance érotique, très érotique emprunte de suspense qui pourrait certainement vous faire chavirer. Enfin je dis certainement, moi j’ai complètement craqué. Il y avait très longtemps qu’une lecture n’étais pas devenue une OBSESSION. Celle qui m’a hantée pendant mes nuits. Celle qui m’a rendue dingue. Ce n’est pas qu’une romance érotique. Manipulations et suspense se rajoutent à cette histoire qui se veut à la fois exaltante, passionnante, téméraire, pulsatile, mélodramatique et captivante. Une histoire portée par des personnages qui sont loin de l’image caricaturale dont ils auraient pu faire l’objet. Non, leurs traits psychologiques n’ont rien d’ordinaire. Si vous grattez, vous découvrirez des personnages paralysés par leurs peurs et leurs doutes. Des personnages qui sans cesse, se remettent en question et osent affronter ces petites batailles. Des batailles où ils en ressortiront parfois vainqueur et d’autres fois vaincus. Des erreurs parcheminent leur chemin et ces expériences apporteront leurs lots de questions.

 

Je me suis mise littéralement la tête à l’envers avec CONTRE MA PEAU. Une romance trépidante jalonnée par des scènes sexy voire plus, portée par des personnages qui nous ouvrent les portes de leurs intimité et bravant une machination perverse.

 

Dans la romance (très) érotique, mes points de comparaison ont toujours été Sylvia Day et J Kenner, maintenant je peux rajouter Chlore Smys. Sa plume n’a rien de graveleux et elle sublime avec suffisance ses scènes sexy osant quelques passages orientés vers le BDSM. A mes yeux il n’y a rien de compromettant. J’ai succombé les yeux fermés.

 

Allez vous craquer ? 😉

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site de Black Ink éditions.

… Mon avis sur un autre roman de Chlore Smys (clique sur l’image) et découvre le book trailer de CONTRE MA PEAU.