EN CHUTE LIBRE de Jay Crownover.

[ ROMANCE CONTEMPORAINE – Nouveauté 2019 ]
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Suzy Borello
Éditions HARLEQUIN – Collection &H
278 pages
Ma note : 4/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle
 
Le résumé :
Elle va lui donner une raison de se battre.
Il va lui apprendre à affronter ses peurs.
Solomon Sanders n’a pas de temps à perdre avec les sentiments. Depuis toujours, la violence fait partie de son monde, de son ADN. Il se bat pour ce qu’il croit juste, pour les personnes auxquelles il tient, pour sauver les quelques graines de bonté qui subsistent dans le désert aride qu’est la ville de The Point. Alors, quand il tombe sur une jeune mère célibataire et sa fille en train de se faire agresser dans une ruelle sombre, il réveille la bête  ; celle qui le transforme en monstre tatoué, en montagne de muscles et de rage. Sa mission accomplie et les damoiselles sauvées, Solomon est bien déterminé à oublier cette rencontre et à reprendre son quotidien. Mais, lorsqu’il découvre qu’Orley et sa fille, Noble, sont ses nouvelles voisines, il pressent que sa vie ne sera plus jamais la même…
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Je porte un amour inconditionnel à Jay Crownover, et le pire, c’est qu’à chaque fois je craque ! Jay Crownover, quelque soit l’histoire qu’elle a envie de vous raconter, vous embarque dès les premiers mots. La magie opère à chaque fois et à chaque fois je referme son roman pantelante.

 

Direction The Point, la ville de non droit où alcool, sexe, drogue et autre vices se côtoient pour le pire. Ville très peu accueillante, quartiers malfamés, il ne faut mieux pas se promener seule la nuit tombée et encore moins avec un petit bout de chou dans les bras. Pourtant Orley n’a pas eu le choix. Si une bonne raison l’a poussé ici dans cette rue glauque, elle aurait souhaité passer au travers des embrouilles et compagnie. Malgré sa hargne, elle ne veut pas se faire repérer, elle veut à tout prix éviter les ennuis. Orley, jeune maman célibataire d’une adorable petit fille, Noble, se démène de mille façons pour subvenir à leurs besoins et pour donner un cadre de vie honorable à son petit ange. Elle dénote dans son quartier : la rousse incendiaire au manière de bonne famille et bien fringuée fait un certain effet. Orley représente la ténacité, le courage, la volonté, la fougue et l’obstination. Sous cette carapace infranchissable se cache une jeune femme avide de protection, d’écoute et de soutien.

 

Les frissons parcourent son corps, la panique la gagne quand une silhouette menaçante s’approche. La peur prend possession d’elle, les mots n’éloignent pas son agresseur et elle pense de suite au pire. Alors qu’elle se résigne, une voix gronde derrière elle, une voix puissante, une aura impressionnante se dégage de son bon samaritain. Prenant la poudre d’escampette, elle en oublie de remercier cet homme, son sauveur. Alors qu’elle pensait ne jamais le revoir, le voici face à elle. Il s’appelle Solomon Sanders, Solo pour les intimes et une chose dont elle est sûre c’est qu’elle va avoir du mal à résister.

 

Solo aurait pu être un vilain méchant. Mais il a choisi la voie de la sagesse, enfin toute relative la voie. Solo est le gardien du quartier faisant respecter quelques lois essentielles pour un minimum de paix. Il a grandit ici, il connaît tout le monde et tout le monde le respecte. Fils unique, sa mère malade est son unique monde. Son quotidien : il trime le jour dans un garage automobile et la nuit il se sert de ses poings dans le cercle. Aussi prévenant et attentionné qu’il peut être, il peut se révéler être un véritable pitbull lorsque ses amis proches, ses voisins sont attaqués. Solo est charismatique. Un charisme impressionnant. Lorsqu’il croise Orley et Noble, il est loin de penser que son quotidien va être bouleversé.

 

Aussi longue que va être leur chute, ils s’en relèveront bien plus fort !

 

EN CHUTE LIBRE se veut être le spin off de la saga BAD (4 tomes). Jay Crownover fait les choses bien car son histoire se veut totalement indépendante de sa saga. Je n’avais lu que le tome 1 et je n’ai aucunement été biaisée. Donc vous pouvez foncer sans aucun problème !

 

Une nouvelle fois Jay Crownover met la barre très haute. Une histoire émouvante et captivante ayant pour héros deux personnages que tout oppose et ayant pour décor une ville sombre. Les émotions claquent dans un méli mélo de suspense. Le passé vient interférer dans cette idylle difficile. Les personnages sont extrêmement attachants. Alors oui, j’avoue, c’est toujours la même chose : des personnages différents qui craquent, des tatouages, un suspense pas si surprenant, du noir, du blanc et une explosion d’émotions ; mais je ne sais pas pourquoi la magie opère à chaque fois. Je pourrais m’en lasser et dire stop, mais je ne peux pas. Impossible de ne pas lire une de ses nouveautés. Accro ? Je le suis certainement et mon jugement en pâtit – peut être ! Bref, je trouve quand même pour celui ci qu’il manque quelques développements pour compléter cette histoire que j’ai trouvée trop rapide.

 

EN CHUTE LIBRE est une romance magnifique qui met en valeur le Bien dans un monde trop noir.

 

A découvrir et à croquer !

 

-Non. Je veux un baiser. Je sais que c’est idiot, et j’essaie de m’en dissuader depuis des semaines, mais impossible de l’oublier. Je n’arrête pas de me demander si t’embrasser aura un goût d’interdit par ce que tu n’appartiens pas à mon monde, ou si je me sentirai chez moi. Il y a quelque chose chez toi, et chez ta gamine, qui me touche profondément, Orley. J’essaie encore de comprendre comment tu as fait pour entrer aussi facilement dans mon cœur.
Je m’étais glissée par l’ouverture qu’il m’avait offerte dès qu’il m’avait sauvée du dealer flippant. Il nous protégeait, Noble et moi, alors que personne d’autre de notre connaissance ne s’était donné cette peine. Depuis, je n’avais pas entendu la moindre sonnette d’alarme. Je préférais ne pas tenir compte de celles qui venaient de se déclencher dans ma tête.
Je posai une main sur son épaule et me dressai sur la pointe des pieds jusqu’à ce que ma bouche se trouve au même niveau que la sienne. J’aimais avoir l’impression d’être entourée par sa puissance. J’avais le sentiment de me tenir derrière un bouclier de protection richement décoré, sauf que cette ligne de défense était dotée d’un cœur et d’une âme.
 
Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions HARLEQUIN.

…L’univers de The Point (clique sur les images pour découvrir mon avis).

Save me if you can d’Alex Camarone

Romance New-Adult – livre sorti le 4 septembre 2019

Editions Harlequin – Collection &H

Service Presse

Ma note : 3/5

 

Je remercie Mélanie et les éditions Harlequin pour leur confiance et pour m’avoir permis de découvrir ce roman en service presse.

 

Résumé : Il bouleverse son univers ; elle lui permet d’échapper au sien.
Elle, c’est Louise. Elle ne jure que par les mathématiques et ne croit que ce qu’elle voit. Quand elle a commencé son job à la piscine de Bushwick – l’un des quartiers les plus dangereux de New York –, elle a pensé comme tout le monde que le type responsable de l’entretien, avec ses lunettes noires et son sweat à capuche, n’était qu’un voyou bon à attirer les ennuis. Pourtant, son intuition, elle, lui souffle de voir au-delà des apparences.
Lui, c’est Blake. Les gangs représentent son cauchemar, et la pauvreté, son quotidien. Chaque jour, le regard des autres lui rappelle d’où il vient. Mais celui de cette fille, à l’accueil, est différent… Comme si elle savait que son agressivité n’est qu’une façade. Comme si elle voyait qui il est vraiment.  

 

L’avis de #Lilie : Voilà un roman qui s’annonçait prometteur, une romance comme je les aime : deux personnages avec des personnalités qui, a priori, n’ont pas grand chose en commun, et qui sont voués à se rapprocher. Alléchée par ce résumé, je me suis lancée dans ce roman avec grand enthousiasme.

Nous faisons ici connaissance avec Louise, une doctorante en neuroscience, sérieuse mais en proie à des difficultés financières pour boucler les fins de mois. Lorsqu’une de ses anciennes amies lui propose un job de caissière dans une piscine à deux pas de chez elle, elle n’hésite pas longtemps…d’autant plus, qu’elle se rend rapidement compte que son travail consiste à ouvrir la piscine pour l’équipe de Hockey des Rangers de New-York. Le deuxième employé, Blake, est un nageur universitaire sans entraineur mais aussi un petit génie des maths. Comme il vient d’un quartier défavorisé, il a du mal à se situer entre ses capacités et son « héritage social ». Alors que rien ne semble lier Louise et Blake, pourquoi ressentent-ils un trouble en présence l’un de l’autre ? Les apparences ne sont-elles pas parfois trompeuses ?

Tout au long de cette histoire, l’auteur joue sur les oppositions entre nos deux protagonistes : elle, étudiante un peu naïve, qui fait les yeux doux aux hockeyeurs; lui, le bad boy qui ne supporte pas le manège des sportifs; elle, sociable, souriante, avenante; lui, tellement mystérieux, renfermé, parfois agressif…. A chaque chapitre, l’un ou l’autre prend la parole et nous entraine dans son univers, ce qui est un gros point positif de ce roman, selon moi. Mais, j’ai un goût d’inachevé en refermant ce livre car de nombreuses intrigues sont ouvertes dans cette histoire et au final, peu sont résolues, que ce soit le passé de Blake, le manège « Louise et les hockeyeurs » et même la relation entre les deux protagonistes. En effet, la relation évolue très vite et les interactions entre eux sont limitées et du coup, la fin est un peu rapide pour moi. J’ai un sentiment de trop peu et j’aurais aimé en avoir plus à lire car la plume de l’auteur est très agréable à lire et elle nous embarque rapidement de la piscine de Buschwick aux rues de la grande pomme.

Pour conclure, je ressors mitigée de cette lecture qui s’annonçait tellement prometteuse mais dont toutes les intrigues n’ont pas été, pour moi, poussées jusqu’au bout. Je garde, néanmoins, en mémoire le nom de l’auteur car sa plume est très prometteuse et je lirai, avec joie, ses autres romans.

 

 

Retrouvez ce roman sur le site des Editions Harlequin

Les Renegades, tome 3 : Rebel de Rebecca Yarros

Romance New-Adult – Format poche sorti le 3 juillet 2019

Editions Harlequin – Collection &H

Service Presse

Ma note : 4/5

Je remercie les éditions Harlequin, et plus particulièrement Mélanie, pour leur confiance et pour m’avoir confié ce roman en service presse.

 

Résumé : Quand braver l’interdit devient un jeu.
Dès l’instant où je l’ai vue, j’ai su : elle allait bouleverser ma vie.
Elle, c’est Penna Carstairs, mieux connue sous le nom de Rebel. La fille la plus célèbre, la plus sexy et la plus prometteuse du moment. Il n’y a aucun obstacle qu’elle n’a pas franchi, aucun record qu’elle n’a pas pulvérisé. Elle est le feu et la passion.
Elle, c’est aussi la femme avec laquelle j’ai passé une nuit inoubliable – et que je pensais ne jamais revoir.
Mais la vie est pleine de surprises. Car je suis Cruz Delgado, le plus jeune prof du campus. Et Penna Carstairs vient juste d’entrer dans ma classe.

 

L’avis de #Lilie :Attention, cet avis comporte des spoils si vous n’avez pas lu « Wilder » ou « Nova » étant donné que les trois romans se suivent chronologiquement.

Dernier tome de la saga des Renegades, il est maintenant temps de faire connaissance avec Penna, surnommée Rebel, membre des Originals et véritable tête brûlée du groupe. Pourtant, depuis son accident, elle n’est plus la même, elle n’a plus cette petite flamme… Ne voulant pas inquiéter ses amis, elle se lance un défi à Vegas : sauter depuis le haut d’une grande roue. C’est là qu’elle rencontre Cruz, un homme séduisant qui accepte de la suivre sans rien, ou presque, savoir d’elle. Malheureusement, quelques jours plus tard, il se rend compte que Penna fait partie de ses élèves… Une relation prof/élève est-elle possible ? N’ont-ils pas beaucoup à perdre ? Penna retrouvera-t-elle l’envie de faire partie des Renegades ?

Précédemment, on avait peu vu Rebel. Caractérielle, un peu « badass », elle est très liée à Paxton et Landon. Néanmoins, sa blessure l’a profondément marquée et ce qu’on avait soupçonné dans le tome 2 se vérifie : il n’y a pas que le physique qui est atteint. Pourtant, elle va faire preuve d’une force de caractère pour essayer de se relever et surmonter les nouvelles épreuves qui vont se dresser face à elle. Véritable tête brulée, elle va se lancer dans de nouveaux défis complètement dingue, mais n’est-elle pas une Original ? Malgré les apparences, elle est d’une grande sensibilité et sait se montrer très attachante. Concernant Cruz, j’ai eu un peu plus de mal à le cerner. Jeune prof, originaire de Cuba, il a un charme fou et fait vite chavirer le cœur de bon nombre d’étudiantes. Pourtant, il n’aura d’yeux que pour Penna et même s’il demeure longtemps mystérieux, l’alchimie entre eux crèvera les yeux. J’ai apprécie ce couple mais c’est celui qui m’a, malgré tout, le moins touché.

Ce tome 3 amène une jolie conclusion à l’histoire des Renegades même si j’ai trouvé que les fins, de la croisière et l’histoire, étaient un peu rapide. J’ai aimé retrouver tous les protagonistes croisés avant et suis contente d’avoir pu en savoir plus sur la jolie Penna. Avec Cruz, l’ambiance est caliente et les scènes érotiques font monter la température, juste ce qu’il faut. La plume de Rebecca Yarros est toujours aussi efficace, addictive, visuelle et l’écriture à double voix permet de suivre les deux protagonistes et leurs réflexions. Ce roman est également l’occasion de parler des relations américano-cubaines, qui sont toujours un peu électriques malgré les derniers évènements politiques.

Pour conclure, si vous n’avez pas encore succombé à cette saga 100% adrénaline, je me demande bien ce que vous attendez !! Amour, adrénaline et suspense sont les maitres mots des Renegades et pour que le tableau soit parfait, il faudrait que Rebecca Yarros nous raconte l’histoire de Nick, le quatrième Original que l’on voit beaucoup plus dans ce livre et qui mérite, à mon avis, d’être connu !

 

liens utiles

Retrouvez ici mon avis sur le tome 1 : « Wilder »
Retrouvez ici mon avis sur le tome 2 : « Nova »
Retrouvez ce roman sur le site des Editions Harlequin

La librairie des rêves suspendus d’Emily Blaine

la librairie des rêves suspendus

Romance contemporaine – Livre sorti le 5 juin 2019

Editions Harlequin – Collection &H

Service Presse

Ma note : 3,5/5

 

Je remercie les éditions Harlequin et la plateforme NetGalley pour m’avoir permis de découvrir ce roman au moment du « Challenge NetGalley ».

Résumé : Entrez dans un monde où tout devient possible…
Sarah, libraire dans un petit village de Charente, peine à joindre les deux bouts. Entre la plomberie capricieuse de l’immeuble, les murs décrépis et son incapacité notoire à résister à l’envie d’acheter tous les livres d’occasion qui lui tombent sous la main, ses finances sont au plus mal. Alors, quand un ami lui propose un arrangement pour le moins surprenant mais très rémunérateur, elle hésite à peine avant d’accepter. C’est entendu  : elle hébergera Maxime Maréchal, acteur aussi célèbre pour ses rôles de bad boy que pour ses incartades avec la justice, afin qu’il effectue en toute discrétion ses travaux d’intérêt général dans la librairie. Si l’acteur peut survivre à un exil en province et des missions de bricolage, elle devrait être capable d’accueillir un être vivant dans son monde d’encre et de papier…
Une rencontre émouvante entre deux êtres que tout oppose mais unis par un même désir  : celui de vivre leurs rêves. 

 

L’avis de #Lilie : Emily Blaine fait partie des autrices qui, depuis quelques années maintenant, m’accompagne tous les étés avec ses romances. Son dernier roman n’a pas fait exception à la règle même si, pour une fois, le coup de cœur n’a pas été au rendez-vous.

Nous faisons ici connaissance avec Sarah, jeune libraire charentaise, en proie à de grosses difficultés financière. Alors qu’elle envisage de mettre la clé sous la porte, un ami lui propose d’accueillir Maxime, un acteur au tempérament de feu, qui doit effectuer des travaux d’intérêts généraux suite à un énième débordement. Entre ces deux protagonistes que tout oppose, comment va se passer la cohabitation?

Sarah est une amoureuse des livres. Toujours en train d’en acheter pour sa librairie ou à essayer d’attirer de nouveaux lecteurs, elle se réfugie dans cet univers de papier pour éviter d’affronter la réalité et ses difficultés. Sérieuse, idéaliste, rêveuse, elle est aussi profondément gentille et fait passer ses livres avant tout ! A l’inverse, Maxime est un écorché vif, qui vit sur les chapeaux de roue et qui n’a pas l’habitude de nouer facilement des relations humaines. Il a peu d’amis et ne souhaite pas faciliter la cohabitation avec la jeune libraire. Pourtant, elle va rapidement prendre un tour inattendu.

Cette année, cette romance n’a pas totalement réussi à faire mouche avec moi. Pourquoi ? La première raison, c’est que les personnages, même s’ils sont attachants, sont un peu trop caricaturaux pour moi. La romance est là pour nous faire rêver mais là, j’ai eu du mal à croire à leur histoire et à l’évolution de leur relation. Malgré cela, la plume d’Emily Blaine fait toujours des miracles car comme toujours, quand on commence son roman, on a du mal à le poser et on a des petits papillons dans le ventre à de nombreuses reprises. La double narration nous permet d’avoir les points de vue des deux protagonistes et de mieux comprendre leur cheminement et certaines de leurs réflexions. Enfin, ce roman est un manifeste pour la défense des petites librairies, qui sont des commerces qui ont parfois du mal à survivre mais qui sont des havres de paix où tout un monde de rêve et d’imaginaire et à notre portée de mains.

Pour conclure, « La librairie des rêves suspendus » est une romance contemporaine plaisante. Elle nous permet de passer un bon moment de lecture et de s’évader. Pour ma part, ce roman a manqué de piquant et de surprises et ne m’a pas permis d’atteindre mes rêves suspendus.

 

liens utiles

Retrouvez tout l’univers d’Emily Blaine ici
Retrouvez ce roman sur le site des éditions Harlequin
Retrouvez également ce roman sur Amazon

 

pro_reader_120      favorited_reviews_120      reviews_50_120      netgalley_challenge_2018_120      netgalley_challenge_2019_120

 

Les Renegades, tome 2 : Nova de Rebecca Yarros

20190813_190520

Romance New Adult – format poche sorti le 3 juillet 2019

Editions Harlequin – Collection &H

Service presse

Ma note : 4,5/5 mention « incontournable 2019 »

 

Je remercie les éditions Harlequin, et plus particulièrement Mélanie, pour leur confiance et pour m’avoir confié ce roman en service presse.

Résumé : Le seul cœur qu’il veut conquérir, c’est celui qu’il a déjà brisé.

Landon Rhodes. Star incontestée des sports extrêmes, mondialement connu pour son talent fou et son audace. On dit qu’un jour une fille lui a brisé le cœur et que c’est ce qui l’a rendu imprudent, obstiné, parfois même irresponsable. Cette fille, c’est moi. On m’accuse d’avoir été une malédiction pour sa carrière, sauf que Landon et moi connaissons tous les deux la vérité : c’est lui qui m’a brisée.

Pourtant, si j’embarque aujourd’hui pour la même croisière que lui, ce n’est pas pour me faire justice. Ce tour du monde, c’est le rêve d’une vie et je ne laisserai pas Landon Rhodes me voler plus que ce qu’il m’a déjà pris…

 

L’avis de #Lilie : Qu’il me tardait de découvrir la suite des aventures des Renegades !! J’avais succombé, il y a un an, à l’histoire de Wilder et Leah. Attention, l’intensité monte d’un cran avec ce tome 2 qui nous raconte les retrouvailles entre Landon et Rachel. Si vous n’avez pas lu le tome 1, ne lisez pas la suite !

Ce deuxième tome commence fort car il reprend là où on s’était arrêté, c’est à dire avec l’arrivée de Rachel sur le bateau. Elle est la meilleure amie de Leah et avait manqué le début de l’année scolaire suite à une mononucléose. Pourtant, cette croisière est loin de l’enthousiasmer car elle va devoir croiser et côtoyer Landon, surnommé Nova des Renegades. Il est celui qui lui a brisé le cœur deux ans auparavant. Comment vont se passer ces retrouvailles ? Leur histoire peut-elle renaitre de ses cendres ? Rachel est-elle prête à pardonner et à reprendre des risques avec Landon ?

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Rachel est une jeune femme qui a du caractère. Anéantie après le départ de Landon, elle a su remonter la pente, notamment grâce à l’aide de Leah, et se forger un mental d’acier. Pourtant, revoir son ex va la faire vaciller et elle va devoir affronter ses démons. Néanmoins, elle ne va pas lui rendre la tâche aisée et va tout faire pour se préserver. Adepte des sports extrêmes, elle n’a pas froid aux yeux et n’hésite pas à se battre pour ce qui lui tient à cœur. Nova, quand à lui, est un casse-cou qui semble n’avoir peur de rien. Véritable tombeur, d’où son surnom de Casanova, il va revoir toutes ses priorités du moment que Rachel sera dans les parages. Il ne semble pas avoir tourné la page alors que c’est lui qui l’a quitté. Que cache-t-il ? Est-il vraiment près, désormais, à s’impliquer dans une histoire sentimentale ? Leur relation va évoluer, tout au long du roman, et entre eux, rien ne sera aisé ni facile. Entre les non-dits, les blessures du passé et une image à redorer, nos deux protagonistes vont vous faire connaitre des montagnes russes émotionnelles ! J’ai aimé suivre cette relation et voir que rien ne sera épargné aux personnages.

Je me suis vraiment régalée lors de cette lecture. L’écriture à double voix permet de comprendre l’état d’esprit de chacun des héros mais aussi d’en apprendre plus sur eux. La plume de Rebecca Yarros est toujours aussi addictive et une fois entamé, le livre est difficile à poser. Ce tome est beaucoup plus centré sur le binôme principal, même si on retrouve avec joie Leah et Wilder. Les sports extrêmes sont, encore une fois, mis à l’honneur et les Renegades nous entrainent de nouveau dans des cascades de folie.

Pour conclure, si vous n’avez pas encore succombé à la saga des Renegades, je vous conseille de vous lancer sans attendre. Que ce soit dans le tome 1 ou dans ce tome 2, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer tant les rebondissements sont nombreux. Cette romance new-adult allie sentiments, adrénaline et personnages attachants et mérite, sans nul doute, d’être lue par tous les amateurs du genre.

liens utiles

Retrouvez ici mon avis sur le « tome 1 : Wilder »
Retrouvez ce roman sur le site des Editions Harlequin
Retrouvez-le également sur Amazon

Méfie-toi de nous de Juliette Bonte

20190808_195651

New adult – Édition intégrale sortie le 5 juin 2019

Éditions Harlequin – Collection &H

Service Presse

Ma note : 4/5 mention « à découvrir sans attendre »

 

Je remercie Mélanie et les éditions Harlequin qui m’ont confié l’intégrale de Juliette Bonte en service presse.

Résumé : Il est prêt à tout lui donner. Elle n’a plus rien à offrir.

Wade n’a peur de rien. Il a toujours avancé seul, sans l’aide de personne. Et il doit rester discret s’il veut continuer à travailler pour l’un des plus gros dealers de la ville. Alors, pas question de se laisser approcher par qui que ce soit.

Mackenzie a peur de tout. Peur des autres, d’aller au lycée, de ses crises d’angoisse. En lui prenant sa meilleure amie, la vie lui a aussi volé son insouciance. Alors, pour se protéger, elle évite désormais tout contact.

Lorsqu’ils se rencontrent, chacun entrevoit sa propre solitude dans le regard de l’autre. Dès lors, les promesses comme les barrières tombent. Car c’est plus fort qu’eux : ils ont besoin l’un de l’autre.

 

L’avis de Lilie : Amatrice de la plume de Juliette Bonte, j’avais lu le tome 1 en numérique et, ayant appris la sortie papier, j’ai attendu la sortie papier de l’intégrale pour me lancer dans la deuxième partie.

Dans la première partie, écrite à deux voix, nous faisons connaissance avec Mackenzie, une jeune fille qui redouble sa dernière année de lycée suite à la mort de sa meilleure amie l’année précédente. Terrorisée par la foule, elle appréhende de retourner à l’école et de devoir continuer à vivre. Un soir, en sortant d’une séance chez sa psychologue, elle croise Wade, un jeune homme qui lui, n’a plus peur de rien. Vivant seul depuis la mort de sa mère et devant dealer pour payer sa dette, il ne laisse personne l’approcher. Mais sa rencontre avec Mackenzie va tout changer pour lui….et pour elle. Ces deux personnalités, qui semblent à l’opposé l’une de l’autre, peuvent-elles se compléter et s’apprivoiser ? Et finalement, ne sont-ils pas le remède des maux de l’autre ?

Mackenzie a été traumatisée par la mort de sa meilleure amie. Suite à cela, elle a développé une ochlophobie, c’est à dire la peur de la foule, et elle redoute de devoir retourner au lycée. Un peu sauvage, elle prend son parti de vivre sa scolarité dans son coin, sans lier d’attaches. Mais quand elle croise Wade, tout va changer. Irrémédiablement, elle va avoir besoin de sa présence et grâce à lui, elle va mettre de côté ses démons. Lui, le bad-boy aux yeux vairons, est revenu au lycée afin de trouver de nouveaux clients pour écouler son stock de marchandise. En soirée, il adore aller grapher, c’est un moment qui lui permet de laisser libre-cours à son expression et de se sentir libre. Le seul qui a pu l’approcher, c’est Jax, son ami de toujours, qui graphe avec lui. Sa rencontre avec Mackenzie va lui permettre de se rendre compte qu’il fait fausse route et que sa vie n’est peut-être pas forcément tracée comme il le pensait. Tous les deux, ils vont se comprendre, évoluer et passer un cap dans leur jeune existence. Leurs douleurs se font écho et ils vont se nourrir l’un de l’autre pour grandir.

Ce couple est incroyable. Leur relation est surprenante et leur manière d’évoluer l’un avec l’autre est tout simplement unique. Amatrice de romance, je n’ai jamais ressenti autant d’émotions et d’amour entre deux protagonistes. Ils ont un besoin vital l’un de l’autre et ils vont tisser un lien spécial que personne autour d’eux ne va comprendre. On tremble, on sourit, on pleure aussi par moment mais surtout on se surprend à retenir son souffle à chaque nouvel obstacle traversé par notre duo.

 

La deuxième partie de l’histoire se déroule sept ans plus tard. Mackenzie a déménagé à New-York et elle a bien changé. Devenue journaliste, elle cultive une froideur et ne veut nouer de relations avec quiconque car elle ne veut plus souffrir. Un soir, elle recroise Jax et ne peut s’empêcher de demander des nouvelles de Wade. Mais est-elle prête à le revoir ? Son cœur est-il guéri ? Wade a-t-il laissé les ennuis derrière lui ?

La jeune femme que nous découvrons au début de ce tome est bien différente de celle que nous avions laissée au lycée. Sûre d’elle, arrogante, prête à tout pour réussir, elle s’est forgé une carapace suite à sa rupture avec Wade. Pourtant, son retour dans sa vie va tout bouleverser et tout changer, une nouvelle fois, dans son quotidien bien organisé. Quand à Wade, il a mûri suite aux épreuves qu’il a traversées mais son attirance pour la jeune femme va revenir dès qu’il va la retrouver. Obligé de se cacher, on le sent beaucoup plus homme, responsable et ayant la volonté de faire au mieux.

Leur relation va prendre du temps pour se reconstruire et la flamme que j’avais tant appréciée dans la première partie m’a semblé beaucoup plus terne. En effet, l’histoire est ici beaucoup plus sombre et moins dans la passion. Nos deux protagonistes ont vieilli, ont connu des épreuves et ils ne sont plus les mêmes. J’ai été parfois un peu lassée par la lenteur de l’intrigue qui, même si elle est forte en émotion, met du temps à se mettre en place. Je n’ai pas retrouvé l’entrain ressenti lors de la lecture de leurs années lycées et cela m’a un peu déconcertée. Néanmoins, je ressors de cette histoire avec une pointe de nostalgie à l’idée de ne plus retrouver Wade et MacKenzie. Je suis, comme beaucoup de bloggueuse, pour un roman sur l’histoire de Jax car je suis sûre qu’il ne nous a pas livré tous ses secrets ! Une fois de plus, j’ai été conquise par la plume de l’autrice qui arrive à vous embarquer de San Francisco jusqu’à New-York et à vous faire vibrer et croire en l’amour aux côtés de ses héros. J’ai beaucoup aimé son clin d’œil à sa romance précédente en incluant dans son intrigue le Peppy Coffee, le théâtre de l’action de « les vrais amis ne s’embrassent pas sous la neige ».

Pour conclure, cette intégrale est une belle découverte qui m’a bouleversée et m’a transportée. L’histoire d’amour entre Wade et Mackenzie est singulière et ne ressemble à aucune autre. On retrouve ici tous les ingrédients qui font le succès des écrits de Juliette Bonte : de l’amour, des personnages attachants et une écriture diablement efficace. Je recommande donc cette lecture à tous les amateurs de romance et à tous ceux qui ont déjà succombé à la plume de l’autrice.

liens utiles

Envie de découvrir l’univers de Juliette Bonte ? Rendez-vous sur son site officiel !
Retrouvez ce roman sur le site des éditions Harlequin
Retrouvez-le également sur Amazon

Rencontre dans l’Upper East Side de Sarah Morgan

20190727_181626

Comédie romantique – livre sorti le 22 mai 2019

Editions Harlequin – Collection &H

Service Presse

Ma note : 4/5 mention « à découvrir »

 

Je remercie les éditions Harlequin, et plus particulièrement Mélanie, pour leur confiance et pour m’avoir confié ce roman en service presse.

Résumé : Voici Molly.

Rédactrice au courrier du cœur à New York, elle se considère comme une experte en relations amoureuses. Enfin, seulement celles des autres. Car pour elle, le grand amour de sa vie, c’est son dalmatien.
Et voici Daniel.

Avocat spécialiste des divorces, il est bien placé pour savoir que les relations amoureuses sont à éviter à tout prix. Pourtant, un beau matin, il se retrouve à faire des pieds et des mains pour emprunter un chien… tout ça dans le but de provoquer une rencontre avec la mystérieuse joggeuse qu’il croise quotidiennement à Central Park avec son dalmatien…

Molly et Daniel ont un avis bien arrêté sur les relations amoureuses. Leur rencontre risque de tout bouleverser…

 

L’avis de Lilie : Coutumière et adepte de la plume de Sarah Morgan, j’attendais avec impatience la sortie de sa nouvelle saga « From New-York with love » en format poche. Autant vous le dire tout de suite, fraicheur et bonne humeur sont au rendez-vous !

Nous faisons ici connaissance avec Molly, une jeune anglaise qui a fui son pays suite à un scandale lié à son passé amoureux. Sous une nouvelle identité, elle s’est reconstruite à New-York et ne veut plus ni souffrir ni faire souffrir quiconque. Un jour, elle remarque Daniel, avocat séduisant et sans attache amoureuse. Tous les deux semblent tout savoir sur les relations amoureuses et pourtant, se pourrait-il que leurs connaissances soient partielles et partiales ?

Molly ne laisse personne l’approcher. Sa fuite d’Angleterre, la perte de ses amis l’ont rendu très méfiante et elle ne fait pas facilement confiance aux gens. Diplômée de psychologie, elle a pourtant bien du mal à appliquer sur elle-même les conseils qu’elle distille sur son blog. Elle a une relation fusionnelle avec son chien, qu’elle prend pour le partenaire idéal. Pourtant, quand elle rencontre Daniel, elle va peu à peu faire tomber les barrières qu’elle avait érigées et elle va tenter de faire confiance. Molly est l’antithèse de la potiche sans cervelle, sa ténacité et son caractère en font une héroïne atypique qui m’a beaucoup plu. Daniel, lui, est un avocat qui enchaine les conquêtes et qui a la réputation de ne pas avoir de cœur. Sa rencontre avec Molly va modifier son quotidien et tous les deux, ils vont explorer des univers qui leur semblaient pourtant inaccessibles. Lui aussi est intéressant car on se rend vite compte que son personnage de tombeur n’est qu’une façade liée à son histoire familiale et j’ai aimé la manière dont il évolue tout au long du roman.

Les personnages secondaires ont également un rôle important auprès des deux protagonistes principaux et ils ont tous une personnalité bien affirmée. Il y a tout d’abord Mark et Gabe, les voisins de Molly, toujours là pour la conseiller et pour la rassurer dans ses instants de doute. On découvre également Fliss et Harriet, les sœurs de Daniel. Même si elles sont jumelles, elles ont des caractères diamétralement opposés et nous ferons plus ample connaissance avec elles dans les tomes suivants de la saga « From New-York with love ». Enfin, j’ai apprécié le clin d’œil de l’autrice à sa saga précédente en mentionnant l’agence « Urban Genie » et en faisant revenir Eva et Lucas, que l’on avait découvert dans « Noël sur la 5ème avenue ».

Comme toujours, j’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman de Sarah Morgan. En effet, cette comédie romantique est très divertissante car les personnages ont des personnalités bien affirmées et nous offrent des moments savoureux. J’ai adoré le fait que la relation entre les deux protagonistes se construise pas à pas et de manière un peu atypique. La plume de l’autrice est toujours aussi fluide et nous entraine dans un roman pétillant et enthousiasmant. J’ai également aimé le fait que Sarah Morgan pointe du doigt, dans son roman, les dérives d’internet et des réseaux sociaux ainsi que les dérives liées à la surmédiatisation.

Pour conclure, je recommande « Rencontre dans l’Upper East-Side » pour tous les amateurs de la plume de Sarah Morgan mais aussi pour ceux qui ne la connaissent pas encore. Ce roman est une parfaite lecture d’été, légère, avec des personnages très attachants et une relation qui évolue de manière très originale. Pour ma part, j’enchaine avec le tome 2 de la saga « From New-York woth love » afin d’en savoir plus sur Fliss, une des sœurs de Daniel.

 

liens utiles

Retrouvez ce roman sur le site des Editions Harlequin
Retrouvez-le également sur Amazon en cliquant ici