SUR LES CENDRES NOUS DANSERONS de Fleur Hana.


Fanny a un rêve. Ouvrir son école de danse. Pour y parvenir, elle multiplie les cours et les performances, et se change escort de luxe à la nuit tombée. Une double vie qui réclame une discipline de fer, un sang-froid à toute épreuve, et qui lui interdit d’ouvrir son cœur à qui que ce soit. Ce que son élève refuse de comprendre…
Benj a une obsession. Attirer le regard de Fanny. Dès le premier cours qu’elle lui donne, il comprend deux choses : il n’est pas fait pour la pole dance, mais il est prêt à se surpasser pour gagner la confiance de cette mystérieuse blonde. Car même si elle semble totalement inaccessible, il est des défis qui valent tous les efforts…

 
Une romance comme je les aime où s’ouvrir aux sentiments se révèle aussi compliquer que nécessaire. Où l’amour se décline d’une très belle manière. Et où les personnages se doivent d’aller au delà de leur zone de confort.
Benjamin, alias Benj, est le romantique de la bande. Lui son truc c’est de tomber amoureux aux premiers regards. Cela lui vaut de nombreuses moqueries de la part de ses potes. Mais il est comme ça Benj, un grand sentimental qui déjante souvent finalement. Benj est le sage de la bande des Golden Boys. Les bons mots aux bons moments, il est l’élément apaisant quand certaine situation tourne au vinaigre. Benj a un gros cœur d’artichaut et on a envie de se fondre dans ses bras. Il adore danser et c’est pour cela qu’il a rejoint les Golden Boys. Gagner un peu d’argent en faisant le gogo dancer ne l’offusque aucunement. Sa vie ne se résume pas qu’à se pavaner en costume de pompier ou de policier puisqu’il travaille depuis chez lui en tant que web-designer entre autre. Benj est un homme attachant et attentif à son entourage. Si il est malheureux (plus ou moins) en amour, il attend simplement le bon moment et la bonne fille, celle qui créera cette petite étincelle. Si il l’avait remarquée lors de son show au bar de Chris, il la découvre véritablement lorsque son boss décide que la bande doit prendre des cours de pole dance pour un nouveau numèro. Leur professeure particulière a la musique dans la peau mais son attitude froide met de suite une certaine barrière à ne pas dépasser. Si Benj la trouve charmante dès le premier regard, il est vite refroidi par la posture de défense de la belle Fanny. Mais pourtant une certaine évidence apparaît, il ne lâchera pas l’affaire et son seul but pour l’atteindre sera la danse et il  mettra tout son cœur pour y parvenir. Peut être que cette fois ci c’est la bonne fille ?

 

Fanny a grandi dans une famille où la rigueur était primordiale pour tout. Initiée à la danse classique dès son plus jeune âge, elle subit les brimades de sa mère dès le moindre faux pas. Fanny grandit avec la hantise de ne rien faire correctement selon les critères d’une mère tyrannique. Jusqu’au jour où sa vie bascule et où tout devient insoutenable, la fuite devient la seule évidence. Elle connaît les foyers et un petit ami qui prend rapidement la tangente lorsqu’elle se trouve dans une situation peu confortable. Désabusée, elle rentre dans la vie d’adulte avec de grosses lacunes surtout affectives. Repérée par une maquerelle, elle fait ses premiers pas en tant qu’escorte de luxe (et le package qui ne va pas sans). Mais elle n’oublie pas son rêve. Elle danse, s’initie à la pole dance, donne des cours et des représentations. Elle veut à tout prix que son rêve se réalise quitte à passer des mauvais moments. Elle n’a pas le temps pour les amourettes. D’ailleurs qui voudrait d’elle sachant la vie qu’elle mène. Non ce n’est pas pour elle. Surtout qu’en ce moment c’est la bérézina, tout part en cacahuète. Plus de voiture, pas trop de cours et un client bien trop pressant. Et lui qui la regarde comme si elle était la huitième merveille du monde, qui la déchiffre à un tour de main, et sa présence si rassurante, sa douceur, sa gentillesse, sa manière de danser, et ses goûts musicaux si semblables. Et si, et si elle se laisser une chance d’être heureuse. Que pourrait-il lui arriver de grave à part un cœur brisé ?

 

SUR LES CENDRES NOUS DANSERONS est une merveilleuse histoire d’amour. Celle qui fait virevolter les cœurs, qui tord les tripes, qui nous fait pleurer et qui nous fait rire. Une histoire où les improbables surgissent et détruisent laissant sur leurs passages ces cendres issues des âmes. Une histoire où les notes de musiques entraînent les corps et les âmes unis par ces liens puissants et purs. Une histoire sensible et magnifique. Une plume aussi tendre et douloureuse. Une plume qui vous accapare dès le départ et vous fait chavirer dans le tumulte des sentiments. Elle traite avec sensibilité et conviction des sujets tabous, ceux qui sont au cœur de l’indignation comme la prostitution, le métier de gogo dancer et un autre sujet que je ne peux vous dévoiler au risque de vous spolier. Il est évident qu’il faut une certaine audace pour les réunir ensemble. En tout cas le résultat est là : surprenant, touchant et bouleversant. Une fois de plus Fleur Hana fait des merveilles et moi je suis de romans en romans plus que conquise.

 

A vous de savourer, vous m’en direz des nouvelles 😉

 

Une chronique de #Esméralda.

… Le site des éditions Harlequin

… Lien Kindle

… le site de Fleur Hana

… mes avis sur d’autres romans de Fleur Hana (clique sur la photo pour les lire)

Un été dans les Hamptons de Sarah Morgan

Romance contemporaine – Livre sorti le 4 juillet 2018

Editions Harlequin – Collection &H

Service presse

Ma note : 3,5/5

 

Avant de commencer, je tiens à remercier les éditions Harlequin, et plus spécialement Mélanie, pour leur confiance et pour m’avoir permis de lire ce roman en service presse.

Résumé :« Ta vie, c’est un scénario de comédie romantique. »
Si la situation n’était pas si catastrophique, Felicity éclaterait de rire, tant ces mots lui semblent éloignés de la vérité. Pour elle, tomber nez à nez avec l’homme qui lui a brisé le cœur et constater que, dix ans après, il est toujours aussi sexy et hors de portée relèverait plutôt de son mauvais karma. Ne s’était-elle pas réfugiée dans les Hamptons justement pour lui échapper ? Mais, maintenant que Seth l’a retrouvée, Felicity sait qu’elle a une décision à prendre : passer sa vie à fuir ou affronter une fois pour toutes les démons de son passé… 

 

L’avis de #Lilie : Fidèle lectrice de Sarah Morgan, je me rappelle avoir dévoré chacun de ses romans. J’attendais donc beaucoup de cette lecture… qui n’a malheureusement pas été à la hauteur de mes espérances…. Je vais vous expliquer pourquoi!

Dans ce deuxième tome de la saga « From New-York with Love« , nous faisons plus ample connaissance avec Félicity, une des soeurs jumelles de Daniel, et Seth, que nous avions furtivement croisé dans le tome précédent. Très rapidement, on comprend qu’ils ont tous les deux un passif amoureux et que leur histoire ne s’est pas bien terminée…. Pour fuir ce passé gênant, Félicity décide de filer dans les Hamptons pour s’occuper de sa grand-mère. Malheureusement pour elle, à peine arrivée là-bas, elle tombe sur Seth….qui vient de rentrer ! Entre quiproquos, mensonges et deuil du passé, le séjour de Félicity dans les Hamptons ne s’annonce pas de tout repos !!

Félicity est donc une des deux soeurs de Daniel, le héros de « Rencontre dans l’Upper East Side ». Avec sa jumelle Harriet, elles sont très complices et pourtant, tellement différentes. J’avais perçu chez elle un fort caractère, on comprend mieux pourquoi ici. Fière, forte, Félicity s’est donné comme maître mot de ne plus laisser ses émotions et ses sentiments prendre le dessus et de protéger ceux qu’elle aime…. Mais elle, qui la protège ? Derrière cette carapace se cachent de nombreuses blessures qui ne sont pas cicatrisées. Dans cette histoire, elle va enfin, en partie, faire la paix avec elle-même et essayer d’accepter qu’elle ne peut pas toujours tout résoudre toute seule. Concernant Seth, c’est le protagoniste masculin rêvé : beau, intelligent, loyal, débrouillard, vétérinaire, avec des valeurs familiales, il représente le petit copain parfait !! Et pourtant, lui ne voit que Félicity, ne pense qu’à Félicity et ne veut que Félicity. Son comportement envers elle est chevaleresque, sans en faire trop, et on sent tout l’amour qu’il ressent toujours pour elle… Le moins que je puisse dire, c’est qu’il est persévérant et romantique, juste ce qu’il faut. Entre les deux, ce sera souvent une relation « comme chien et chat ». Néanmoins, étant les seuls à posséder la clé du coeur de l’autre, ils vont, pas à pas, s’apprivoiser et tenter de retrouver ce qu’ils ont perdu. Enfin, j’ai adoré la grand-mère des jumelles qui est une mamie comme on les aime, aimante, bienveillante, pleine de bons conseils et présente pour ses petits enfants.

Ce deuxième tome m’a beaucoup moins enthousiasmé que le premier. La raison ? J’ai bien du mal à le savoir. Comme toujours, les romans de Sarah Morgan sont faciles à lire, avec beaucoup d’humour mais il est vrai que le personnage de Félicity, derrière sa façade solide, est quand même assez pessimiste et en boucle sur son passé et/ou ses défauts (réels ou ressentis). Ainsi, je n’ai pas été embarquée, comme je le suis d’habitude, et j’ai ressenti beaucoup moins de « bonnes ondes » se dégager du roman. Malgré cela, j’ai apprécié l’histoire même si j’ai trouvé quelques longueurs. Enfin, comme toujours, j’aime retrouver les autres protagonistes des autres sagas de l’autrice mais je regrette de ne pas avoir revu plus Daniel et Molly.

Pour conclure, les amateurs de la plume de Sarah Morgan seront ravis de cette nouvelle aventure mettant en scène Félicity et Seth. Pour ma part, il me tarde de me plonger, dans très peu de temps, dans les aventures d’Harriet, dans le troisième tome de la saga, « From New-York with Love » afin d’en savoir plus sur la jumelle « calme » mais aussi pour la voir, également, je l’espère, trouver enfin chaussure à son pied !

 

Retrouvez mon avis sur le tome 1 de la saga « From New-York with love »
Retrouvez ce roman sur le site des Editions Harlequin

Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ? d'Avery Flynn

New romance – Livre sorti le 2 octobre 2019

Editions Harlequin – Collection &H

Service Presse NetGalley

Ma note : 3/5 mention « déception »

 

Résumé : Selon l’expression consacrée, Gina est ce qu’on appelle une « crevette » : chez elle, tout est bon… sauf la tête. Car, si la nature lui a offert un corps à faire fantasmer Cara Delevingne, son visage, lui, ne correspond pas vraiment aux normes habituelles de la beauté. Après une adolescence difficile, Gina s’est endurcie et a appris à assumer son physique. Enfin ça, c’est ce qu’elle croyait jusqu’à ce qu’un jeu l’oblige à embrasser Ford, un policier ultra-sexy et visiblement sous son charme, lors d’une fête de mariage. Aussitôt, les complexes reviennent en force, et elle se demande ce qu’un mec comme Ford peut bien trouver à une fille comme elle… 

 

L’avis de #Lilie : A la lecture du résumé, j’ai placé beaucoup d’espoir dans cette histoire. En effet, même si on rencontre souvent des romans où les héroïnes ont un complexe physiques (mais d’un autre côté, ne sommes-nous pas toutes complexées par une partie de notre corps ?), j’ai senti qu’une grande originalité pouvait être exploitée ici… Pourtant, je suis désappointée à la fin de ma lecture car ce roman ne m’a pas du tout emmenée là où je pensais aller…. et j’ai été déçue !

En effet, dès le début, on rencontre les deux protagonistes qui se retrouvent dans une situation embarrassante. Gina, organisatrice de mariage, a installé une kiss-cam lors de la réception d’un couple de jeunes mariés. Malheureusement, elle s’arrête sur elle et un jeune policier. Mal à l’aise, ils finissent par échanger un baiser qui va les chambouler tous les deux. Pourtant, la jeune femme va refuser d’assumer cette attirance en repoussant Ford. Par un coup du sort, le jeune policier va réussir à retrouver Gina et il va tout faire pour essayer de gagner sa confiance. Mais ses intentions sont-elles bonnes ? Pourra-t-il aller au-delà du physique de Gina ? Et cette dernière est-elle prête à laisser tomber ses barrières ?

Gina est membre d’une famille d’origine italienne liée à la mafia. Ses deux frères trempent dans des histoires troubles et sa rencontre avec Ford va lui faire craindre pour eux. Complexée par son nez qui la dévisage, elle a longtemps souffert de cette difformité. Néanmoins, elle ne veut pas changer et espère trouver quelqu’un qui l’acceptera comme elle est. Je l’ai trouvée très paradoxale car, dans ses paroles, elle semble s’assumer totalement. Pourtant, au niveau des actes, elle fuit souvent les situations embarrassantes et ne peut s’empêcher de tout remettre en cause à la moindre contrariété. Il est normal qu’elle se protège mais je n’ai trouvé l’héroïne aussi forte que le bandeau sur la couverture le laisse penser.

Ford est policier, contrairement à tous les autres hommes de sa famille qui sont tous… pompiers ! Il passe un peu pour le vilain petit canard de la tribu en préférant les forces de l’ordre aux soldats du feu. C’est un homme plein de principes, qui respecte les règles et qui n’aime pas faire souffrir ceux qu’il apprécie. Avec Gina, il va de suite sentir une connexion spéciale avec elle. Pourtant, cela ne va pas l’empêcher de lui mentir, par omission. Néanmoins, il ne sera pas rebuté par son apparence physique et aura bien du mal à la convaincre du bien fondé de sa démarche… La relation entre les deux protagonistes avance sur « courant alternatif », c’est-à-dire que par moment, c’est tout feu, tout flamme et ensuite, c’est lent, un peu trop lent… Je suis mitigée sur leur couple car je n’ai pas toujours compris leurs réactions, leurs attentes, et j’en suis très frustrée…

Concernant l’autrice et sa plume, j’ai apprécié sa plume, que j’ai trouvé fluide et agréable à lire. Le fait d’utiliser un double narrateur, qui passe de l’un à l’autre nous permet d’avoir tous les éléments mais se révèle aussi, par moment, très frustrant. C’est une histoire qui se lit facilement mais qui a un petit goût d’inachevé pour moi.

Pour conclure, je suis un peu désappointée en tournant la dernière page de ce roman qui s’annonçait prometteur. La romance décomplexée annoncée n’était pas au rendez-vous et j’ai eu bien du mal à m’attacher à l’héroïne qui m’a, finalement, plus exaspérée qu’autre chose. Une pointe de déception persiste malgré la fluidité de la plume et un Ford sexy à souhait.

 

Retrouvez ce roman sur le site des Editions Harlequin

 

pro_reader_120    favorited_reviews_120  reviews_50_120    netgalley_challenge_2018_120    netgalley_challenge_2019_120

LES VŒUX SECRETS DES SŒURS MCBRIDE de Sarah Morgan.

[ ROMANCE CONTEMPORAINE – Nouveauté 2019 ]
Editions HARLEQUIN – Collection &H
504 pages
Ma note : 3,5/5
Lien Kindle
 
Le résumé :
Dans la région enneigée des Highlands d’Écosse, Suzanne McBride est impatiente que ses trois filles adoptives la rejoignent pour fêter Noël. Hannah, elle, se passerait bien de ces festivités familiales : elle croule sous le travail et, surtout, sous le poids du secret qui va bientôt changer sa vie. Beth, quant à elle, est en pleine crise existentielle et tout ce que la mère de famille souhaite pour l’instant c’est du temps pour elle et du calme afin de décider si elle est prête à reprendre le travail. Posy, enfin, doit composer avec la sensation tenace qu’elle passe à côté de sa vie ; mais changer de voie est risqué quand on a la charge de ses parents. Enfin, toujours moins risqué que de craquer pour Luke, son nouveau voisin… Face aux problèmes de ses filles, Suzanne n’a d’autre choix que de compter sur la magie de Noël pour que ces fêtes se passent bien. Avec un peu de chance et plein d’amour, peut-être comprendront-elles qu’ensemble elles sont assez fortes pour affronter tous les obstacles…y compris un Noël en famille !
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Les sœurs McBride sont un condensé de plein de choses. Aussi différentes les unes des autres, elles évoluent chacune dans leur univers propre et tentent de se retrouver pour les fêtes de Noël au cœur des Highlands. Pas de sexy Higlander en kilt à aller secourir, enseveli sous une tonne de neige, mais ce rendez-vous immanquable est source de nombreux soucis. Il faut dire que la famille McBride a ce petit quelque chose de particulier : le passé. Un passé douloureux et synonyme de silence. Un passé qui les a poussés à arpenter des sentiers caillouteux où le bonheur les a accompagnés malgré leur tristesse. La famille McBride en a affronté des épreuves et elle a su les surmonter avec une force surhumaine. Le silence, les non-dits, les mots blessants, les peurs, les doutes et les cauchemars sont pourtant toujours là des années après.
Un nouveau Noël se prépare chez les McBride et les angoisses resurgissent. Mais ce Noël à l’odeur du changement. Un changement qui débute sur les chapeaux de roues avec les arrivées précipitées des deux sœurs new-yorkaise, Hannah et Beth.

 

Hannah est la sœur aînée. Intelligente, surdouée, elle manie les chiffres avec une avidité effrayante. Elle est la meilleure dans son domaine. Hannah pourtant souffre en silence. Sous cette carapace de froideur se cache une petite fille blessée et apeurée. Les sentiments pour elle, sont des choses inutiles et futiles. D’ailleurs elle ne les comprend pas et se refuse le moindre effort pour les assimiler. Son monde c’est le travail encore et toujours. Pourtant depuis quelques mois un homme s’est faufilé dans sa vie. Il a les bons mots pour l’apaiser. Ses bras la rassurent. Et son aura la réconforte. De là, à être tomber amoureuse, elle n’y croit pas une seconde. Et puis c’est quoi l’amour ? L’amour blesse et trahit, et elle n’a pas besoin de ça dans sa vie. Hannah a peur. Elle ne maîtrise plus rien. Elle fuit, elle court loin de cet homme qui pourrait lui offrir le bonheur. Et maintenant voilà qu’une nouvelle donnée pointe le bout de son nez. Non, elle n’en peut plus. Elle a besoin de réfléchir, de s’éloigner de lui et de tout. Réussira t-elle à ouvrir son cœur et consentira t-elle à recevoir ce bonheur qu’elle mérite tant ?

 

Posy la sœur benjamine est une sacrée tornade. Sa joie de vivre, son humour et sa gentillesse font d’elle une personne avenante et attachante. Posy est restée auprès de ses parents. Guide et sauveteuse, elle aide également sa maman dans son coffee shop. Posy est l’incarnation de la générosité. Elle donne sans retour. Fonceuse, elle rêve cependant d’une autre vie et peut être que son nouveau locataire pourrait l’aider à s’épanouir.

 

Beth, la cadette est une super maman au foyer qui a en marre ! Crise existentielle, elle perd pied dans cette vie qui ne lui ressemble plus. Avant, elle était une working girl efficace qui avait des idées à la minute. Elle s’imposait dans le monde du travail. Elevée ses filles, elle en rêvait et elle l’a fait. Mais son monde, son idéal s’effrite. Elle n’en peut plus. Elle veut s’épanouir tout en étant une maman hyper géniale mais elle veut retrouver une vie en dehors de son foyer. Elle a perdu confiance en elle et c’est un vrai désastre. Elle ne sent pas écoutée et ses désirs ne sont pas pris en considération. Alors qu’une dispute éclate entre elle et son mari, elle plie bagage et abandonne sa famille. Cela lui fend le cœur, mais son mari doit constater par lui même ce qu’elle endure. Trouveront-ils un terrain d’attente ?

 

Sarah Morgan signe une romance de Noël où les personnages sont au cœur de leurs tourments et de leurs désirs. L’atmosphère de noël contribue à délier les cœurs et les mots et peu à peu j’ai pu découvrir la face cachée de chacun des protagonistes. Une histoire tout aussi merveilleuse que douloureuse. J’ai toutefois été décontenancée par la nette différence avec sa trilogie Snow Cristal. Il vrai que je m’attendais à quelque chose de plus ou moins similaire, mais que nenni. Sarah Morgan narre ici une histoire de personnes sans artifice empêtrées dans leurs soucis et leurs problèmes personnels. Elle narre ces difficultés avec une certaine profondeur. Alternant les voix entre les sœurs et leur maman, Suzanne, c’est une histoire qui prend son temps. Il n’y a pas véritablement de rebondissements pour la rythmer, à part ce fameux twist final qui bien évidemment fait son boulot à merveille. C’est un roman qui se lit sans précipitation. Un roman qui se savoure pour faire durer le plaisir. Sarah Morgan a un talent inouï pour peindre les sentiments et l’âme humaine. Elle véhicule ainsi l’espoir sur le chemin de la résilience.

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions Harlequin.

… nos avis sur d’autres romances de Sarah Morgan.

Je te ferai aimer Noël de Caro M.Leene

Comédie romantique – Format papier sorti le 16 octobre 2019

Editions Harlequin – Collection &H

Service presse

Ma note : 4,5/5 mention « à dévorer »

 

Avant de commencer, je voudrais remercier les éditions Harlequin et plus spécifiquement Mélanie, pour m’avoir confié ce roman en service presse.

 

Résumé : Ma mission : vous réconcilier avec les sapins verts et les bonnets de Père Noël.

Noël. Pour certains, c’est l’enfer des dîners de famille, pour d’autres le casse-tête des idées de cadeaux… mais, pour moi, c’est tout simplement la meilleure période de l’année et ma fête préférée. Et, quand le patriarche de la famille Sullivan a proposé de m’embaucher pour recréer l’esprit de Noël dans son foyer et l’initier à toutes les traditions incontournables, je n’ai pas hésité une seconde. Sauf qu’il n’a pas précisé que Josh, son fils trentenaire et râleur hors pair, faisait une crise d’urticaire à la vue de la moindre guirlande et qu’il n’était en aucun cas disposé à me faciliter la tâche. La mission s’annonce donc un peu plus compliquée que prévu. Mais à Noël tous les miracles sont possibles, non ?  

 

L’avis de #Lilie : J’ai découvert Caro M.Leene et sa plume l’an dernier et le moins que je puisse dire, c’est que j’étais tombée à la renverse! En effet, « tu es mon horizon » fait parti de mes gros coups de cœur de l’année 2018 et j’avais donc hâte de la découvrir dans une comédie de noël. Autant le dire de suite, la magie de noël a opéré sur moi et j’ai été totalement conquise par cette histoire !

Nous faisons ici connaissance avec Andie, une jeune londonienne qui a monté une entreprise de service un peu particulière : en effet, son travail consiste à faire les achats pour ses clients, voir même de trouver des idées cadeaux pour eux ! Un jour, elle reçoit une demande de la part de M.Sullivan : insuffler l’esprit de noël dans sa famille et l’aider, avec son épouse, à organiser noël dans leur grande demeure. Cette incroyable mission va s’accompagner d’un obstacle de taille : le fils Joshua, dit Josh, qui ne compte pas faciliter la tâche à notre « personnal shoppeuse ». Mais que pense-t-il réellement ? Andie va-t-elle réussir à lui faire aimer noël ? 

Andie est une jeune femme pétillante, moderne, qui profite de la vie même si son entreprise a une activité fluctuante. Néanmoins, elle prend très à cœur les missions qui lui sont confiées, quitte, parfois, à connaitre quelques déceptions. C’est une héroïne comme je les aime car on sent qu’elle a un grand cœur et que ce qu’elle veut avant tout, c’est faire plaisir à tout le monde, ne décevoir personne… même si parfois, elle souffre en silence. Narratrice de l’histoire, on la suit dans sa mission, ses pensées et tout ce qu’elle peut ressentir. Joshua est beaucoup plus mystérieux, ambivalent dans son attitude envers Andie. En effet, il souffle le chaud et le froid et, par moment, il est un peu difficile de le suivre. Récemment séparé de sa fiancée, on comprend rapidement qu’il a souffert mais son attitude un peu macho est, par moment, un peu exaspérante. Néanmoins, c’est un tonton complètement « gâteau » de sa nièce Colleen et un grand sensible qui se cache. Enfin, je voudrais parler de la famille Sullivan, dont les autres membres sont tous très touchants et vont accueillir chaleureusement notre héroïne au sein du clan. Mention spéciale à Colleen, la petite dernière de la famille, tellement touchante et pleine de vie.

J’ai dévoré cette romance de noël car tous les ingrédients pour passer un bon moment sont réunis : l’ambiance de noël, des personnages attachants, une histoire qui met des papillons dans le ventre. En effet, au cours de cette lecture addictive, que j’ai eu du mal à lâcher, j’ai prolongé la magie de noël et j’ai, une nouvelle fois, était victime de la plume de Caro M.Leene. Dynamique, visuelle et efficace, elle nous entraine dans cette jolie histoire qui ravira tous les amoureux du genre. Elle est également l’occasion de mettre en lumière le business qui existe autour de cette fête populaire mais aussi de rappeler l’importance de la famille dans ces moments qui sont, souvent, l’occasion de se retrouver et de partager.

Pour conclure, vous l’aurez compris, j’ai adoré « Je te ferai aimer Noël ». C’est une romance tendre, efficace et pleine de bons sentiments. Je dois avouer que ce type de livre fait du bien dans le climat morose actuel car là, non seulement la magie de noël opère mais en plus, vous passez un moment dans une bulle remplie de bonheur et d’amour. A dévorer sans modération !

 

Retrouvez ce roman sur le site des éditions Harlequin

Tu fais quoi pour Noël ? Je t'évite! de Juliette Bonte

Romance contemporaine – Livre sorti le 16 octobre 2019

Editions Harlequin – Collection &H

Service Presse

Ma note : 4/5

 

Je remercie les éditions Harlequin, et plus particulièrement Mélanie, pour leur confiance et pour m’avoir confié ce roman en service presse.

 

Résumé : « Encore plus près de son ennemi »… manquait plus que ça !
Charlie déteste Blade, et Blade le lui rend bien. Elle a essayé de s’entendre avec ce grand brun – vraiment ! – mais entre eux, ça ne passe pas. Le problème, c’est que Blade est un ami de James, le nouveau petit copain de la meilleure amie de Charlie. Alors, autant dire que l’éviter est sans espoir car, si les filles ont la réputation de n’aller aux toilettes qu’à deux, les hommes, eux, sont visiblement incapables de boire une bière sans leurs homologues testostéronés. Mais, quand les soirées évoluent dangereusement vers un projet de vacances en groupe pour les fêtes de fin d’année, Charlie comprend qu’elle est fichue. Car, s’il y a une chose qu’elle déteste encore plus que Blade, c’est bien Noël. Et, si Blade l’apprend, il va tout faire pour que ce séjour en Laponie devienne son pire cauchemar.

 

L’avis de #Lilie : Grande amatrice de la plume de Juliette Bonte, je n’ai pas hésité une minute lorsque j’ai appris la parution de sa nouvelle comédie romantique. A l’issue de cette lecture, je suis conquise! En effet, la magie a opéré et j’ai voyagé en compagnie de Blade et Charlie.

Nous faisons ici connaissance avec une bande de copains qui se retrouvent tous les vendredis soirs au Misc. Il y a Sally, Grayson, James, Blade, Savannah et Charlie. Ces deux dernières viennent d’intégrer la bande et dès le départ, entre Charlie et Blade, ça a fait des étincelles ! C’est bien simple, ils se détestent et font de grands efforts pour se le prouver ! En effet, n’est-ce pas Blade qui propose d’aller fêter Noël en Laponie alors que Charlie a une sainte horreur de cette période de l’année ? Pourquoi se détestent-ils autant ? De la haine à l’amour, il parait qu’il n’y a qu’un pas mais le franchiront-ils ?

Charlie est une jeune femme moderne, avec un caractère bien trempé mais également des failles et des blessures qu’elle tente de cacher derrière des réparties bien choisies. Elle n’a pas eu une enfance facile, ayant passé son enfance dans un orphelinat avec Savannah. C’est là-bas qu’elles sont devenues si proches et que leur lien si particulier s’est crée. Rapidement, on se rend compte que Charlie a besoin d’être rassurée et qu’elle n’accorde pas sa confiance facilement. De son côté, Blade est un beau jeune homme, nonchalant, conscient de ses atouts physiques et un peu arrogant. Pour lui aussi, on comprend rapidement que derrière l’apparence séduisante se cache des fêlures protégées par une épaisse carapace. Entre les deux protagonistes, les vacheries sont de mises et leur relation si particulière m’a beaucoup plu. En  effet, ils ont une imagination débordante et mettent tout en œuvre pour essayer de se gâcher la vie. Pourtant, un évènement inattendu va tout faire basculer et va modifier à tout jamais la perception qu’ils ont l’un de l’autre. L’évolution de la relation est progressive et on distingue bien les changements d’état d’esprit grâce à la narration alternée,

Une nouvelle fois, j’ai été piégée par la plume de Juliette Bonte. Vive, directe et dynamique, elle vous embarque dans cette comédie de noël qui nous emporte de Chicago au fin fond de Laponie. Pour cette partie, on est d’ailleurs totalement immergé dans l’atmosphère du pays du père noël et cela m’a donné envie d’y aller ! En effet, sa plume visuelle nous fait ressentir l’ambiance de noël et les merveilles de ce pays. Comme toujours, l’autrice profite de son roman pour nous parler de thèmes de société, comme le poids des douleurs de l’enfance dans la construction de l’adulte. Au fil des pages, on prend conscience que des douleurs nées dans l’enfance ont bel et bien un impact sur l’adulte que nous devenons. Néanmoins, cela ne prend pas le pas sur l’intrigue de l’histoire et cette lecture reste un moyen de s’évader et de se détendre.

Pour conclure, je me suis régalée lors de la lecture du dernier roman de Juliette Bonte. Préparez-vous un chocolat chaud, des sablés et un plaid, vous êtes prêt pour cette lecture de saison qui nous met dans l’ambiance des fêtes, qui nous procure des étoiles dans les yeux et des papillons dans le ventre.

 

Retrouvez tout l’univers de Juliette Bonte ici
Retrouvez ce roman sur le site des éditions Harlequin

EN CHUTE LIBRE de Jay Crownover.

[ ROMANCE CONTEMPORAINE – Nouveauté 2019 ]
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Suzy Borello
Éditions HARLEQUIN – Collection &H
278 pages
Ma note : 4/5 mention « à découvrir »
Lien Kindle
 
Le résumé :
Elle va lui donner une raison de se battre.
Il va lui apprendre à affronter ses peurs.
Solomon Sanders n’a pas de temps à perdre avec les sentiments. Depuis toujours, la violence fait partie de son monde, de son ADN. Il se bat pour ce qu’il croit juste, pour les personnes auxquelles il tient, pour sauver les quelques graines de bonté qui subsistent dans le désert aride qu’est la ville de The Point. Alors, quand il tombe sur une jeune mère célibataire et sa fille en train de se faire agresser dans une ruelle sombre, il réveille la bête  ; celle qui le transforme en monstre tatoué, en montagne de muscles et de rage. Sa mission accomplie et les damoiselles sauvées, Solomon est bien déterminé à oublier cette rencontre et à reprendre son quotidien. Mais, lorsqu’il découvre qu’Orley et sa fille, Noble, sont ses nouvelles voisines, il pressent que sa vie ne sera plus jamais la même…
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
Je porte un amour inconditionnel à Jay Crownover, et le pire, c’est qu’à chaque fois je craque ! Jay Crownover, quelque soit l’histoire qu’elle a envie de vous raconter, vous embarque dès les premiers mots. La magie opère à chaque fois et à chaque fois je referme son roman pantelante.

 

Direction The Point, la ville de non droit où alcool, sexe, drogue et autre vices se côtoient pour le pire. Ville très peu accueillante, quartiers malfamés, il ne faut mieux pas se promener seule la nuit tombée et encore moins avec un petit bout de chou dans les bras. Pourtant Orley n’a pas eu le choix. Si une bonne raison l’a poussé ici dans cette rue glauque, elle aurait souhaité passer au travers des embrouilles et compagnie. Malgré sa hargne, elle ne veut pas se faire repérer, elle veut à tout prix éviter les ennuis. Orley, jeune maman célibataire d’une adorable petit fille, Noble, se démène de mille façons pour subvenir à leurs besoins et pour donner un cadre de vie honorable à son petit ange. Elle dénote dans son quartier : la rousse incendiaire au manière de bonne famille et bien fringuée fait un certain effet. Orley représente la ténacité, le courage, la volonté, la fougue et l’obstination. Sous cette carapace infranchissable se cache une jeune femme avide de protection, d’écoute et de soutien.

 

Les frissons parcourent son corps, la panique la gagne quand une silhouette menaçante s’approche. La peur prend possession d’elle, les mots n’éloignent pas son agresseur et elle pense de suite au pire. Alors qu’elle se résigne, une voix gronde derrière elle, une voix puissante, une aura impressionnante se dégage de son bon samaritain. Prenant la poudre d’escampette, elle en oublie de remercier cet homme, son sauveur. Alors qu’elle pensait ne jamais le revoir, le voici face à elle. Il s’appelle Solomon Sanders, Solo pour les intimes et une chose dont elle est sûre c’est qu’elle va avoir du mal à résister.

 

Solo aurait pu être un vilain méchant. Mais il a choisi la voie de la sagesse, enfin toute relative la voie. Solo est le gardien du quartier faisant respecter quelques lois essentielles pour un minimum de paix. Il a grandit ici, il connaît tout le monde et tout le monde le respecte. Fils unique, sa mère malade est son unique monde. Son quotidien : il trime le jour dans un garage automobile et la nuit il se sert de ses poings dans le cercle. Aussi prévenant et attentionné qu’il peut être, il peut se révéler être un véritable pitbull lorsque ses amis proches, ses voisins sont attaqués. Solo est charismatique. Un charisme impressionnant. Lorsqu’il croise Orley et Noble, il est loin de penser que son quotidien va être bouleversé.

 

Aussi longue que va être leur chute, ils s’en relèveront bien plus fort !

 

EN CHUTE LIBRE se veut être le spin off de la saga BAD (4 tomes). Jay Crownover fait les choses bien car son histoire se veut totalement indépendante de sa saga. Je n’avais lu que le tome 1 et je n’ai aucunement été biaisée. Donc vous pouvez foncer sans aucun problème !

 

Une nouvelle fois Jay Crownover met la barre très haute. Une histoire émouvante et captivante ayant pour héros deux personnages que tout oppose et ayant pour décor une ville sombre. Les émotions claquent dans un méli mélo de suspense. Le passé vient interférer dans cette idylle difficile. Les personnages sont extrêmement attachants. Alors oui, j’avoue, c’est toujours la même chose : des personnages différents qui craquent, des tatouages, un suspense pas si surprenant, du noir, du blanc et une explosion d’émotions ; mais je ne sais pas pourquoi la magie opère à chaque fois. Je pourrais m’en lasser et dire stop, mais je ne peux pas. Impossible de ne pas lire une de ses nouveautés. Accro ? Je le suis certainement et mon jugement en pâtit – peut être ! Bref, je trouve quand même pour celui ci qu’il manque quelques développements pour compléter cette histoire que j’ai trouvée trop rapide.

 

EN CHUTE LIBRE est une romance magnifique qui met en valeur le Bien dans un monde trop noir.

 

A découvrir et à croquer !

 

-Non. Je veux un baiser. Je sais que c’est idiot, et j’essaie de m’en dissuader depuis des semaines, mais impossible de l’oublier. Je n’arrête pas de me demander si t’embrasser aura un goût d’interdit par ce que tu n’appartiens pas à mon monde, ou si je me sentirai chez moi. Il y a quelque chose chez toi, et chez ta gamine, qui me touche profondément, Orley. J’essaie encore de comprendre comment tu as fait pour entrer aussi facilement dans mon cœur.
Je m’étais glissée par l’ouverture qu’il m’avait offerte dès qu’il m’avait sauvée du dealer flippant. Il nous protégeait, Noble et moi, alors que personne d’autre de notre connaissance ne s’était donné cette peine. Depuis, je n’avais pas entendu la moindre sonnette d’alarme. Je préférais ne pas tenir compte de celles qui venaient de se déclencher dans ma tête.
Je posai une main sur son épaule et me dressai sur la pointe des pieds jusqu’à ce que ma bouche se trouve au même niveau que la sienne. J’aimais avoir l’impression d’être entourée par sa puissance. J’avais le sentiment de me tenir derrière un bouclier de protection richement décoré, sauf que cette ligne de défense était dotée d’un cœur et d’une âme.
 
Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions HARLEQUIN.

…L’univers de The Point (clique sur les images pour découvrir mon avis).