PAUMÉE, TROMPÉE … MAIS JE ME SOIGNE de Angélique Ayraud.


Si elle n’a plus rien à perdre, c’est qu’elle a tout à gagner !
Et voilà, retour à la case départ ! Ariel avait tout pour être heureuse : un appartement de princesse, une carrière de star internationale et le fiancé parfait. Pourtant, il lui a suffi de quelques heures pour tout perdre. Elle s’est alors résignée à retourner dans son village natal, où elle n’avait pas remis les pieds depuis des années.
Mais elle, qui pensait pouvoir se la couler douce, se retrouve à devoir travailler dans l’usine familiale… Et le pire, c’est que c’est Marc, son meilleur ennemi d’enfance, qui a été choisi pour la former ! Heureusement, Jake, son collègue, est là pour voler à son secours. Lui et ses abdos parfaitement dessinés la font déjà totalement craquer. Ce séjour s’avérera peut-être plus agréable qu’Ariel ne le pensait, en fin de compte…

 
Ariel avait un destin tout prédestiné. Sa volonté farouche et sa confiance en son don l’ont porté vers sa grande passion, le chant. Ariel est devenue une star courtisée.
Sept ans après avoir réussi ce concours qui l’a porté au-devant de la scène. Ariel n’a jamais pensé que sa vie pouvait s’écrouler en un coup de baguette de pain … magique ! Victime d’un phénomène étrange, elle est dans l’incapacité de parler. Sans compter sur un fiancé peu scrupuleux.

 

De retour aux sources dans son village natal, Ariel reprend peu à peu ses marques. Les anciens souvenirs les bons comme les mauvais surgissent. Ariel n’a pas le temps de se lamenter sur son sort. Accueilli par son oncle Sebastien et accompagné par un psychologue atypique de son vrai nom Po Lo Chon, elle doit vite se reprendre en main. Obligée de travailler à l’usine de son père, Ariel réapprend à vivre normalement sans paillette et costume de scène. Marc son ami d’enfance a bien changé. Jake courtise la belle.

 

Sous couvert de nombreuses péripéties, Ariel devra se confronter à son passé. Sera t’elle en tirer le meilleur pour un avenir serein ?

 

Cette romance légère et adorable est un merveilleux remake de « la petite sirène ». Alors non, pas de magie, d’eau et de vilaine sorcière, mais de jolis clins d’œil à cette histoire qui a bercé notre enfance. Angélique Ayraud aborde son histoire avec énergie, la rendant indubitablement plus moderne. De l’humour, de l’espoir, des doutes, des rires, beaucoup de larmes, de la passion et des effusions sentimentales  pimentent cette romance. Une héroïne têtue et attachante qui nous en fait voir de toutes les couleurs.

 

Une chronique de #Esméralda.

SAVE ME FROM YOU de Lana M.


Elle vit dans une prison, et il en est la clé.
Fuir. C’est tout ce dont Mila a toujours rêvé. Fuir ce ghetto de Los Angeles où elle est née, la guerre de gangs impitoyable qui y fait rage et les innombrables lois auxquelles elle doit se soumettre. Car Mila appartient au gang des Hispanos.
Et si, jusque-là, elle s’est efforcée d’obéir sagement aux ordres de ses frères, elle refuse de se plier à leur dernière exigence : choisir son futur mari parmi les membres du gang. Mais elle ne leur en a pas donné la vraie raison : Mason. Ce mec canon qui pourrait avoir n’importe quelle fille et qui préfère pourtant passer des heures avec elle à la bibliothèque. Sauf qu’il appartient lui aussi à un gang, celui des Ladgers, leur ennemi juré. Et l’aimer serait la pire des trahisons envers son clan… ou sa seule échappatoire.

Roméo et Juliette n’ont cas allé se rhabiller, leur histoire fait figure pâle face à celle de Mila et Mason. Amour et trahisons sous fond de trafic et de gang. Le gun comme seul moyen de discuter.

 

Je plante le décor !
Los Angeles, loin des frasques hollywoodiennes, direction les quartiers sud, ceux où il ne fait pas bon d’y mettre un pied. Les gangs sèment la terreur à ceux qui envahissent leurs territoires. Trafics en tout genre, prostitution et autre malversation, Mila a grandi au milieu des cris, des pleurs et des balles qui fussent. Fille d’une des têtes bien pensantes du gang des hispanos, elle sait à quoi s’en tenir. La mort a pris ses quartiers parmi eux et pourtant Mila pense qu’un autre avenir est possible et cela passe en premier lieu par l’école. Le lycée est un terrain neutre où toutes bagarres relevant des rivalités inter gang sont bannies. Même si les tensions sont plus ou moins visibles, le lycée offre un environnement  propice à ceux et celles qui veulent s’échapper de leurs conditions. Mila se donne tous les moyens pour briller et obtenir une bourse pour rentrer à l’université afin de devenir avocate. Sa dernière année est la dernière ligne droite avant une certaine liberté. Une liberté chèrement payée mais qui vaut de nombreux sacrifices.

 

Mais son grand frère, leader du gang, a décidé que sa petite sœur doit se marier. Si la sœur jumelle de Mila accueille cela avec envie et joie, Mila est consternée et en colère. Forcée de choisir un homme parmi ceux du gang, Mila va devoir la jouer fine pour obtenir sa liberté et quitter le quartier. Un plan presque parfait sauf qu’un certain Mason va rentrer dans la course.

 

Mason est le plus populaire des garçons. Membre de l’équipe de foot, sa carrure imposante ne passe pas inaperçue. Jeune homme modeste, et sans ego, il adore passer du temps auprès de Mila. La bibliothèque, les cours, le stade de foot, tout est prétexte pour l’y admirer. Et puis un  jour contre toute attente l’amour s’invite entre eux.

 

Un amour foudroyant, passionnelle et surtout interdit car Mason fait parti du gang des Ladgers.

 

Pourtant ils prennent ce risque sachant qu’à tout moment, l’horreur peut se pointer. Et quand il se pointe les choix vont s’imposer.

 

Lana M. m’a faite vibrer tout au long de son histoire haletante. Si ce genre d’histoire fleurisse sur le petit écran, je n’en avais jamais lu sur ce sujet. Sa romance est explosive, hallucinante, rocambolesque et déchirante. Une atmosphère glaçante induite par les gangs mais où l’amour arrive à s’infiltrer. Les personnages sont hyper attachants, déterminés et surtout rongés par leur appartenance à leurs gangs respectifs. L’espoir, même s’il est malmené, est omniprésent par petite touche. Un rythme percutant ne laisse aucun temps mort à cette romance bouleversante. Une lecture qui sort des sentiers battus mais qui surtout met en ligne de mire un sujet lourd et des émotions impressionnantes.

 

Une chronique de #Esméralda

Est-ce que Maxence embrasse bien ? de Christelle Da Cruz

Romance sentimentale/chick-lit – Ebook sorti le 6 mai 2020

Editions Harlequin – Collection HQN

Service presse

Ma note : 4/5

 

Avant de commencer, je tiens à remercier les éditions Harlequin pour leur confiance et pour m’avoir permis de découvrir ce roman en avant-première grâce à la plateforme Netgalley.

Résumé : Trentenaire, célibataire… mais pas encore désespérée !
Se faire larguer après dix ans de relation et emménager seule pour la première fois de sa vie ? Ce n’est pas tout à fait ce que Caroline avait imaginé pour ses trente ans. Perdue au milieu des cartons (et dans sa vie), elle tombe sur son vieux journal intime et y redécouvre les questions qu’elle se posait quand elle avait quinze ans.
Est-ce que tu es heureuse ?
Est-ce que Love Actually est aussi bien que tu l’espérais ?
Est-ce que Maxence embrasse bien ?
Justement, elle n’a rien de prévu dans les prochains mois, si ce n’est sortir avec ses amis pour oublier son ex. Alors pourquoi ne pas en profiter pour chercher une réponse à toutes ces questions ?

 

L’avis de #Lilie : J’avais découvert Christelle Da Cruz avec sa duologie dystopique « Matriochka » et j’avais été conquise par la vivacité de sa plume. Lorsque j’ai appris qu’elle sortait une romance, je me suis précipitée dessus, en espérant ne pas être déçue….et je ne l’ai pas été !

Nous faisons ici connaissance avec Caroline qui vient de se faire plaquer par Thomas. Après 10 ans de vie commune, elle se retrouve seule et en rangeant ses cartons, elle retombe sur son journal intime dans lequel la Caroline adolescente s’interrogeait. Malheureusement, elle n’avait jamais pris le temps de répondre à ces questions et elle va donc se donner pour mission, avec ses amis, de trouver les réponses à ces interrogations. De pari en défi, Caroline va ouvrir une nouvelle page de sa vie totalement inattendue. Réussira-t-elle à mener à bien ces missions ? Arrivera-t-elle à se reconstruire sans Thomas?

Caroline est la protagoniste principale de l’histoire. C’est une héroïne comme je les aime, attachante, un peu naïve et fidèle dans tous les domaines. Elle est aussi optimiste, positive, et elle essaie toujours de faire au mieux pour ne pas faire souffrir qui que ce soit. Assistante sociale à l’hôpital, on la sent impliquée auprès de ses patients et soucieuse de bien faire. Quand Thomas la quitte, elle a un temps de flottement avant de se reprendre et de repartir de l’avant. J’ai beaucoup aimé ce personnage solaire et positif. Avec ses amis Lydia, Louise et Guillaume, ils forment un groupe soudé et plein de ressources. Ils se soutiennent, s’encouragent et sont toujours là les uns pour les autres. Leur amitié fait plaisir à voir et on aimerait faire parti de ce groupe pour partager leurs fous-rires et leurs délires.

Cette romance sentimentale est une jolie réussite. En effet, l’intrigue est originale malgré un point de départ assez banal et on est surpris jusqu’au bout. Le journal intime rythme la vie de Caroline, l’aide  à se poser et à s’interroger sur ce qu’elle veut vraiment pour le futur. Émotionnellement, la plume de l’autrice nous fait passer du rire aux larmes en l’espace de quelques pages et on s’attache rapidement aux personnages, comme s’ils faisaient partis de nos amis. Ce roman est résolument positif, même si des épreuves attendent Caroline et ses amis, et j’ai aimé être attendrie et refermer ce livre avec un grand sourire.

Pour conclure, « Est-ce que Maxence embrasse bien? » est une romance sentimentale qui m’a conquis. Venez découvrir Caroline, jeune trentenaire fraîchement célibataire et franchement décidée à aller de l’avant. C’est joyeux, tendre et pleins de bons sentiments, c’est tout ce dont on a besoin pour passer un bon moment de lecture !

 

Retrouvez ce roman sur le site des Editions Harlequin

 

pro_reader_120    favorited_reviews_120    reviews_50_120    netgalley_challenge_2018_120    netgalley_challenge_2019_120

ENVOUTÉE PAR LE DUC de Ena Fitzbel.


Une lady respectable ne devrait pas céder à la tentation…

Pour rien au monde Electra ne quitterait son Angleterre natale et sa vie de lady au manoir de Laverstoke. Mais, lorsque son oncle menace de s’approprier les terres et le titre de son défunt père, elle se voit contrainte de partir pour l’Égypte afin d’alerter son frère, héritier légitime, qui mène des fouilles archéologiques.
Là-bas, elle a la fâcheuse surprise de retrouver Lord Timothy Fentington, libertin notoire et ami de son frère. L’homme est toujours aussi séduisant et prétentieux que dans son souvenir. Pourtant, en sa présence, Electra est bientôt consumée par un désir fiévreux qui n’a rien à voir avec la chaleur égyptienne…

Direction l’Égypte, fin du XIXe siècle, où cet ancien pays majestueux révèle peu à peu ses secrets. Pays en ébullition où archéologues de toutes nationalités ne rechignent pas à la tâche de trouver des trésors. Roches, sables et soleil, un cocktail éprouvant où la folie et la convoitise gagnent peu à peu les hommes.
En ces temps perdus où les femmes issues de la haute société anglaise ne pouvaient pas quitter leur foyer pour une escapade en solitaire, Electra n’a que faire des ragots qui fleurissent ici et là. Femme célibataire (une aberration à cette époque), gère toute seule le domaine anglais appartenant à son père. Suite à de mauvaises nouvelles, elle décide de braver tous les aprioris et de prendre la mer pour rejoindre son frère en Égypte. Pantalon, chemisier, cheveux remontés et cachés par un chapeau, la voici déguisée en homme par obligation. Point de remontrances, de regards outrés et des visages interloqués, ce déguisement lui permet de voyager aisément. Ce long périple, se terminant, elle découvre un lieu intrigant et chargé de mystère : une pyramide au loin, un port où règne une ambiance démesurée et un grand bateau. Ravie enfin de retrouver son grand frère pour lui faire entendre raison, elle rencontre un homme amoindri tenant le lit et le séducteur de ces dames, Timothy Fentington. Vieille connaissance qui ne lui a pas laissé un bon souvenir, elle s’accommode de cet homme impossible.

 

Rien ne prédestiner Electra à vivre une telle aventure. Mystère, secret, magie, amour et passion seront au rendez-vous, pour un périple qui révélera la femme qui se cache en elle.

 

Ena Fitzbel signe une romance historique et érotique de toute beauté. J’ai beaucoup apprécié la force que dégage Electra. Une héroïne qui ne fait pas cas de la condition féminine voulue par les hommes. Même si elle craint les qu’en-dira-t-on, elle ose ce que peu n’oserait. Une volonté farouche à détruire cette ignominie et à vivre une aventure hors du commun. Instruite et intelligente, elle aura l’occasion à de nombreuses reprises de montrer son véritable potentiel. Maligne et sournoise, elle sait mener son monde par le nez. Electra est une héroïne précieuse. Son image casse de nombreux codes établis par une société patriarcale anglaise. D’ailleurs, elle va découvrir que le peuple de l’ancienne Égypte ne portait pas du tout ses valeurs. Timothy est un homme arrogant, séducteur, machiste ; la caricature parfaite du Lord anglais qui ne se refuse rien. La venue d’Electra va contrarier son quotidien pour le pire et surtout le meilleur.

 

Ena Fitzbel m’a plongée dans une romance pimentée où les découvertes archéologiques côtoient les charnelles. Ce brin de passion apporte un côté romantique à une histoire trépidante.

 

La plume d’Ena Fitzbel est envoûtante, passionnante et addictive. Le choix de narration à trois voix est judicieux où le point de vue de chaque narrateur apporte les éléments cruciaux à ma connaissance. Cette romance est un mélange de ce que j’apprécie lors de mes lectures : une intrigue où l’Histoire se mêle à la magie, des héros qui au départ ne s’apprécient guère, une osmose naissante, de la passion et une héroïne qui a du caractère. J’ai passé un excellent moment en compagnie de cette lecture. Quoi demander de plus !?
 
Une chronique de #Esméralda.

Someone like you de Julie Perry

Romance Contemporaine – Ebook sorti le 11 mars 2020

Editions Harlequin – Collection HQN

Service presse

Ma note : 4/5

 

Avant de commencer, je tiens à remercier les Editions Harlequin qui, via la plateforme Netgalley, m’ont fait confiance et m’ont permis de découvrir ce roman.

Résumé : À Hollywood, l’amour n’existe pas que dans les films.
Trish n’y croit pas : Adam Clyde, la star en vogue de Hollywood, l’a invitée à dîner. Elle, la petite assistante insignifiante qui vient d’arriver et qui, par miracle, ne s’est pas encore fait virer. Seule explication possible : il est comme tous ces acteurs à l’ego surdimensionné, qui ne peuvent pas s’empêcher de séduire toutes les nouvelles. C’est bien pour ça qu’elle a refusé l’invitation. Être placardée dans tous les magazines people au réveil, très peu pour elle. Dommage, car Trish doit bien admettre qu’avec son regard émeraude, cette aura sensuelle et son sourire ravageur, Adam a des arguments particulièrement convaincants. Et elle n’est pas sûre de pouvoir y résister bien longtemps… 

 

L’avis de #Lilie : Voilà une romance dont le résumé pouvait laisser penser que j’allais découvrir une histoire assez classique, déjà-vu…. Mais je vous arrête tout de suite, les aventures de Trish et Adam ne ressemblent à aucunes autres !

Dans ce roman, nous faisons donc connaissance avec Trish, une étudiante en histoire de l’art, qui a trouvé un petit boulot dans un studio hollywoodien. Un jour, elle rencontre Adam, LA star actuelle du grand écran. Beau, séduisant, un brin arrogant, il ne reste pas insensible face à cette jeune femme têtue et nature. Comment va-t-il s’y prendre pour la séduire? Arrivera-t-il à ses fins ? Est-il sincère ? 

Trish est certes jeune mais elle a déjà beaucoup vécu. Très tôt, elle a dû se prendre en main et elle n’a pas vécu une enfance des plus heureuses. Elle s’est donc construite avec une certaine image d’elle même et ne comprend donc pas pourquoi Adam Clyde, la coqueluche des médias et paparazzis, s’intéresse à elle. Tout au long de l’intrigue, on va la voir mûrir et j’ai trouvé son évolution intéressante et très touchante. C’est une battante, avec des valeurs, altruiste, avec une belle âme, et ce genre de personnage fait du bien. Quand à Adam, derrière sa « belle gueule », se cache un homme secret et brisé. On va aussi apprendre à le découvrir, peu à peu, et voir qu’il ne faut pas toujours se fier aux apparences. Adam est agaçant, touchant, frustrant et plein de surprises. C’est un personnage que j’ai aimé découvrir et j’ai beaucoup aimé la manière dont il a évolué tout au long du récit. Concernant les personnages secondaires, mention spéciale à Tom, le meilleur ami d’Adam, et Dan, le meilleur ami de Trish, qui sont présents et toujours là pour épauler les deux héros.

Cette lecture était l’occasion pour moi de découvrir Julie Perry. Pour une première, j’ai été séduite par sa plume vive et entraînante. En effet, l’écriture est visuelle et dynamique et on vit intensément aux côtés des deux protagonistes. Émotionnellement, soyez prêt car cette histoire ne pourra pas vous laisser de marbre. Les rebondissements sont nombreux et maintiennent ainsi l’intérêt et la curiosité du lecteur. Quelques scènes de sexes font monter la température mais elles sont toujours là pour servir l’intrigue. Enfin, l’écriture des deux points de vue est un vrai plus car cela nous permet de connaître les pensées d’Adam et Trish et d’en apprendre plus sur eux.

Pour conclure, je recommande chaudement la lecture de « Someone like you » à tous les amateurs de romance contemporaine. C’est une jolie histoire d’amour qui vous réservera un bon nombre de surprises et qui vous bousculera sur le plan émotionnel.

 

Retrouvez ce roman sur le site des Editions Harlequin

 

pro_reader_120    reviews_50_120    favorited_reviews_120    netgalley_challenge_2018_120    netgalley_challenge_2019_120

Confronte-moi de Léna Forestier

Nouvelle/Romance Contemporaine – Sortie le 12 février 2020

Editions Harlequin – Collection HQN

Service Presse

Ma note : 4/5 mention « à découvrir »

 

Avant de commencer, je tiens à remercier les éditions Harlequin qui m’ont confié, via la plateforme NetGalley, cette nouvelle en service presse.

Résumé : Face au désir, peuvent-ils seulement lutter ?
Mallaury n’avait pas prévu de reprendre la salle de boxe de son père, à seulement vingt-deux ans. Mais, quand celui-ci se retrouve plongé dans le coma à la suite d’un accident, elle n’a pas le choix. Se battre sur un ring, elle sait faire. Gérer un club et son personnel, c’est une autre histoire, surtout quand elle rencontre Enzo, l’homme que son père a embauché pour l’épauler. Tatoué et tout en muscles, cet excellent boxeur devient très mystérieux dès lors qu’il s’agit de parler de son passé… Mallaury n’a aucune confiance en lui, et encore moins en ses propres réactions : la façon dont Enzo la regarde la trouble beaucoup trop… 

 

L’avis de #Lilie : Lorsque j’ai sollicité ce service presse, je ne savais pas que c’était une nouvelle. Peu adepte du genre, je me suis lancée dans cette lecture avec une grande curiosité car Léna Forestier fait partie des autrices dont j’avais envie de découvrir la plume depuis un moment. 

Nous faisons ici connaissance avec Mallaury. Elle vient à Marseille pour rendre visite à son père, qui est hospitalisé, et pour prendre sa relève à la salle de boxe, en attendant qu’il aille mieux. En arrivant à la salle, elle tombe sur Enzo, le nouvel employé. Sexy et mystérieux, que cache Enzo derrière son sourire ? Peut-elle lui faire confiance ?

Mallaury est une jeune femme moderne. En effet, elle suit des études mais n’hésite pas à les mettre entre parenthèse pour venir s’occuper de la salle familiale. Elle est dynamique, souriante, sportive et n’a pas l’habitude de se laisser dicter sa conduite. Au départ, elle ne sait pas trop quoi penser d’Enzo. Beau, musclé, travailleur, elle n’arrive pourtant pas à lui faire confiance…. ou peut-être que c’est à elle qu’elle ne fait pas confiance ?? Enzo, de son côté, entretient le mystère autour de son passé et de sa personne. Se livrant peu, il est néanmoins à 100% dans son travail et ne compte pas ses heures. Entre les deux, l’attraction est immédiate mais sont-ils faits pour être ensemble ?

Comme je l’ai dit plus haut, je ne suis pas adepte, en temps normal, du format « nouvelle ». Je trouve souvent que ça va trop vite et cela donne l’impression que l’histoire a été bâclée. Là, je dois dire que j’ai été très agréablement surprise ! En effet, en 59 pages, l’autrice a réussi le pari d’écrire un récit où les actions s’enchaînent sans précipitation et en toute fluidité. L’intrigue se déroule de manière construite et nous permet de découvrir, en partie, le milieu de la boxe. Le choix de la narration alternée entre Mallaury et Enzo est un gros plus pour moi car cela permet d’être immergée dans l’histoire et de suivre leurs réflexions et leurs pensées.

Pour conclure, j’ai passé un excellent moment de lecture avec « Confronte-moi ». Si vous êtes adeptes des romances se déroulant dans le milieu de la boxe, n’hésitez pas à vous lancer dans cette nouvelle qui se lit très vite et très bien. Pour ma part, j’ajoute Léna Forestier à la liste des autrices à suivre !

 

Retrouvez cette nouvelle sur le site des Editions Harlequin

 

pro_reader_120    reviews_50_120    favorited_reviews_120    netgalley_challenge_2018_120    netgalley_challenge_2019_120

COMMENT J’AI BOYCOTTE NOËL (ET SURVÉCU A L’ALASKA) de Julia Nole.

[ COMÉDIE ROMANTIQUE DE NOËL – Nouveauté 2019 ]
Éditions HARLEQUIN – Collection HQN
249 pages
Ma note : 5/5 mention « à croquer »
Lien Kindle
 
Le résumé :
A situation désespérée, solution… radicale.
L’Alaska. Ensoleillement quasi nul, températures extra hostiles et réseau inexistant. Pas exactement la destination dont rêvait Courtney pour les fêtes de Noël ! Pourtant c’est la seule solution qu’elle a trouvée pour :
1. Fuir son ex (qui se trouve aussi être son patron) ;
2. Échapper à la traditionnelle réunion de famille (à laquelle elle était censée venir accompagnée) ;
3. Faire le point sur sa vie (ou ce qu’il en reste).
Bon, elle a peut-être surestimé ses capacités d’adaptation et sous-estimé l’hostilité des habitants. En l’occurrence, de Brad, homme à tout faire du village, à la carrure – et à l’amabilité – digne de celle d’un ours. Alors Courtney n’a plus qu’un seul objectif : survivre. Si possible, loin de Brad.

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 
Okay, okay … j’échauffe mes doigts et je remets en ordre tout ce que je dois vous dire sur cette comédie romantique « spéciale noël » aussi hilarante qu’émouvante.

 

Courtney est une jeune femme sans histoire. Beaucoup rêveuse, un peu trop romantique, un peu trop fleur bleue et irrémédiablement attirée par les hommes qui ne méritent aucunement son attention. Courtney rêve de l’homme, du vrai, celui qui sera la rendre heureuse et non pas celui qui l’abonne à son canapé accompagnée d’un (voire beaucoup) pot de glace géant. Courtney, la tête dans les étoiles et le reste sur un nuage duveteux, est le genre de femme que j’adore. Simple, bordélique, maladroite, intelligente … la femme parfaite dans un monde un peu trop macho ! Courtney est attachante et irrésistiblement rigolote. Le plus dur dans sa vie c’est la solitude et les noël chez sa mère qui passe de février à décembre son temps à préparer l’événement majeur de l’année. Une mère un brin trop protectrice et beaucoup monomaniaque, qui ne rêve qu’une chose que sa fille adorée trouve chaussure à son pieds et bague à son annulaire. Oui mais Courtney a un léger problème, ses histoires de cœur ne dépasse guère le troisième rendez-vous, et la bague a beau briller dans ses yeux elle est loin d’être sur son doigt. Et si elle avait mis tous ses espoirs dans son patron hyper sexy au diable, la chute en est bien plus douloureuse. Courtney rêve mais ses illusions virent souvent au cauchemar. Et elle n’en peu plus ! Elle sature, elle débloque, elle rumine, elle mange trop de glace, elle ne va pas bien du tout ! Alors que tout son monde s’écroule comme un vilain château de cartes, une proposition saugrenue vient la sauver : faire un remplacement en Alaska. Ni une ni deux, la voici bagages en main, direction un petit village de rien du tout perdu au fin fond de l’Alaska. Parée à toutes éventualités, elle a oublié de prendre en considération la présence exceptionnelle d’un ours mal léché.

 

Brad, le barbu et taciturne, tout le temps, n’a que faire de cette citadine venue se perdre dans son monde. Lui ce qu’il aime avant tout c’est : la solitude, le calme, le vide, rendre service, travailler le bois et peut être par la force des choses aller secourir la belle. Peu bavard mais d’une gentillesse sans pareil, Brad fait peur. Sa carrure imposante, son pick-up qui a des allures de guet-apens pour y réaliser un kidnapping voire un meurtre, sa manière de s’exprimer, il y a de quoi flipper pour la brave Courtney. Tout ceci aurait pu continuer sur cette lancée désastreuse, si une bande de mamies olé olé n’avaient pas mis leur grain de sel ou de neige dans cette histoire. Oui parce que toutes les mamies voient ce que nous ne nous voyons pas. Et le pire c’est qu’elles ont raison !

 

Une chaudière malmenée, une terrible tempête, un blizzard à couper le souffle et la vue et un ours brun mal léché ont suffit que ces deux têtes brûlées se rapprochent. Cela suffira t-il à surpasser leurs erreurs et leurs peurs ?

 

Une nouvelle fois c’est un sans faute pour Julia Nole. Sa dernière comédie romantique a de quoi vous faire chauffer les zygomatiques. Une histoire aussi douce qu’hilarante. Une histoire aussi charmante que accaparante. Un humour dosé avec suffisance et un personnage sympathique et extraordinaire. J’ai rigolé pour les petits tracas de Courtney, ses déboires et sa manière de les affronter, sa maladresse et sa façon de se les approprier, ses piques non pas assassines mais qui témoignent de sa gêne, sa manière de courir dans la neige et de s’y affaler de toute sa longueur, ses décisions rocambolesques et sa façon de se dépatouiller de sa maladresse, de ses mensonges et de ses peurs. Une aventure exotique au pays de la neige où Courtney va enfin trouver la femme qu’elle est et la fille aimée par ses parents. Un parcours houleux où les ours auront sa peau !

 

Une comédie romantique pétillante qui enjolivera cette période de noël ! A découvrir et à croquer sans modération ! Julia Nole a su me faire pleurer de rire !

 

Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions Harlequin !

… mes avis sur d’autres romances de Julia Nole.

UN NOËL A PARIS de Nicolas Chastain.

[ ROMANCE DE NOËL – Nouveauté 2019 ]
Éditions HARLEQUIN – Collection HQN
Ma note : 4/5
Lien Kindle
 
Le résumé :
Quand Paris est sous la neige, tout redevient possible.
Romancière, Gloria a pris l’habitude d’écrire des histoires plutôt que de les vivre, car elle a fermé son cœur à double tour il y a bien longtemps. Pour autant elle refuse de laisser Abigaïl, la petite-fille de ses voisins, suivre le même chemin : jour après jour, elle la voit perdre espoir à force d’attendre, en vain, le retour de son père. Alors, à l’approche de Noël, Gloria décide d’agir : elle va partir elle-même à la recherche du père d’Abigaïl ! Même si ce voyage doit la ramener à Paris, la ville de l’amour. Là où elle a laissé une partie de son cœur et où elle s’était juré de ne plus jamais revenir.
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
En règle générale, je ne suis pas une très grande adepte des romances de Noël. Tous les ans, je laisse tout de même la chance à quelques lectures de me prouver le contraire. Mes choix sont sans doute très restreints par peur de trouver cela vraiment trop gnangnan ! Pour le coup j’ai plongé mon nez dans les sorties de la collection HQN de novembre et je me suis laissée tenter par deux titres dont celui-ci.

 

Nicolas Chastain et son résumé ont su me convaincre d’ouvrir cette belle romance. Une romancière, Gloria, enfermée dans son rôle d’autrice, qui ne vit que par procuration la vie qu’elle édulcore au travers de son héroïne. Gloria a su me toucher. Une femme à l’imagination débordante, un brin loufoque et qui se met cesse dans des situations rocambolesques. Elle aime beaucoup la période de noël et la neige. Il faut dire qu’à New York elle a de quoi satisfaire son admiration. Gloria est une femme qui aime la solitude par défaut suite à une très mauvaise expérience amoureuse. Elle n’a plus confiance aux hommes en règle général sauf en son petit frère adoré et peut être son voisin, une ancienne gloire du cinéma. Ses voisins sont sa bouffée d’oxygène. Elle éprouve un certain attachement pour la petite Abigail, 10 ans, élevée par ses grands parents maternels. Abigail est choyée et aimée, mais l’absence de son père et une cruelle épreuve qui au fil des ans devient pesante. D’ailleurs Abigail a une extraordinaire idée. Avec son petit air malicieux et coquin, un brin attristé, elle décide de convaincre Gloria de ramener son père. Ni une ni deux, Gloria décide de partir à Paris et ramener illico presto cet homme qui ne s’est jamais soucié de sa fille quitte à surmonter ses mauvais souvenirs. Paris ville romantique ou romanesque ? Sous la neige tout est possible et peut être qu’enfin Gloria sera en parfaite harmonie avec elle-même et s’octroiera enfin sa part de bonheur ?

 

NOËL A PARIS c’est l’histoire de neuf vies qui se croisent et se décroisent et où au centre gravite la belle Gloria. Une histoire que j’ai beaucoup apprécie. D’une pour sa simplicité, idéale pour prendre du bon temps tout en décompressant. De deux, le personnage de Gloria est très attachant. Je l’adore pour son petit côté maladroit et inoffensif, pour son imagination sans limite, et,  pour sa générosité et son altruisme. Et surtout j’ai adoré voir son sourire s’épanouir. De trois, les huit autres personnages secondaires sont aussi adorables que hilarants. Un imbroglio de personnalités qui se confrontent, se déchirent et s’aiment sans limite. De quatre, une atmosphère et un décor idyllique conférent à l’histoire cet aspect chaleureux et cocooning. Et de cinq, la magie de Noël omniprésente mais sans être rébarbatif.

 

NOËL A PARIS est un merveilleux conte où les secondes chances se doivent d’être réalisées et où la générosité à sa place entière dans ce décor enneigé où il fait bon de s’abandonner.

 

Une petite lecture que je vous recommande chaleureusement.

 

Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions Harlequin !

 

LA GUERRIERE DES HIGHLANDS de Cassandra Du Lac.

 
[ ROMANCE HISTORIQUE – 2018]
Éditions HARLEQUIN – Collection HQN
Ma note : 3/5
Lien Kindle
 
Le résumé :
Elle n’a peur de rien, sauf d’aimer

 

Depuis qu’elle a assisté au massacre de son clan par les Vikings alors qu’elle n’avait que neuf ans, Gwenn n’a plus qu’une idée en tête  : venger les siens. Devenue une guerrière impitoyable, elle a toujours mis un point d’honneur à mener ce combat seule, sans l’aide de personne. Alors, quand Rory MacLeod lui propose de s’allier contre leur ennemi commun, sa première réaction est de refuser  : elle est la chef du clan MacDonald et aucun homme ne lui dictera sa conduite  ! Pourtant, quand elle repense à son entrevue avec Rory, Gwenn ne sait plus très bien ce qui la retient d’accepter  : l’orgueil d’une chef ou la peur d’une femme face à ses sentiments  ?
 
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 

 

En fan incontestable de romance historique notamment de highlanders et de viking, je voulais absolument découvrir LA GUERRIÈRE DES HIGHLANDS.

 

Retour dans le passé, où il fut un temps où les vikings, en guerriers et barbares émérites, organisaient des campagnes où pillage, horreur et butin étaient légion.

 

Direction un petite île d’Écosse où trois clans y vivent en harmonie. La jeune Gwenn n’a alors que l’insouciance de rire et de s’amuser. Sauf que cette dernière vole en éclat lorsque les vikings attaquent son village et massacrent sous ses yeux innocents les hommes du clans, violent les femmes avant de les tuer et égorgent les enfants. Gwenn a survécu par miracle en prenant la fuite avec sa jeune sœur qui malheureusement s’effondre morte dans ses bras.

 

Imaginez le traumatisme de cette petite fille. Imaginez le cauchemar qu’elle a du vivre. Y a de quoi briser une âme. Gwenn en fille de chef digne de ce nom, se barricade émotionnellement et affronte la dure réalité. Elle reconstruit le village, voyage, découvre le monde, apprend et fait de belles rencontres, notamment une qui lui reste fidèle au milieu de toutes les épreuves. Gwenn devient une jeune femme au caractère farouche et impitoyable. Elle dirige d’une main de maître le clan. Chaque femme sait se battre et a un rôle au sein de la communauté. Sans foi ni loi et en fin stratège qu’elle est devenue, les vikings font banque-route face aux murailles du clan. Alors que rien de semble faire flancher la belle guerrière, un homme, un seul, un highlander, beau et fier sur son cheval va la mettre à mal. Les hommes n’ont aucune place dans son cœur : ce ne sont que des bêtes monstrueuses assoiffées de pouvoir, de sang et de sexe. Lier une relation avec l’un d’entre eux serait aussi infâme que de pactiser avec le diable. 

 

Alors que Rory MacLeod, chef du clan voisin, vient quémander son aide pour repousser l’ennemi, Gwenn va se découvrir sous un autre jour.

 

Rory est un Don Juan en kilt. En brillant chef de clan qu’il est, il va de soi qu’il excelle dans la discipline coureur de jupon. Rory n’a pas trouvé la perle rare et s’en offusque nullement. Il papillonne au grès de ses envies. Rory est un highlander fier et protecteur. Alors que le troisième clan de l’île est en péril il n’hésite pas à demander de l’aide à Gwenn, la redoutable. Cette rencontre, pas sûre d’aboutir sur un accord, est le début d’une longue et périlleuse aventure, où la passion va côtoyer le sang.

 

Cassandra Du Lac a su me plonger dans sa romance historique avec délice. Sa plume dynamique m’a fait vivre mille et une aventure où péripéties, rebondissements, complots et sang ne m’ont laissé aucun répit. C’est une très belle histoire où les personnages doivent également combattre leurs préjugés et rancœurs. Ils ont une forte personnalité qui se confrontent lors de belles joutes verbales ou physiques où les étincelles ne manquent pas. Je regrette que le côté historique soit un peu biaisé et pas assez mis en avant, je raffole de tout ce genre de détails. L’atmosphère est 100% highlander : on s’y croirait presque. Les descriptions ne sont pas avares. C’est vraiment dépaysant. La romance est l’élément central sans oublier une héroïne qui n’hésite pas à tâtonner de l’épée quand on la chatouille de trop. Y trouvera t-elle l’amour au bout de son arme ?

 

Cette lecture a été très plaisante. Je l’ai dévoré d’une traite tant c’est captivant. L’autrice a de l’imagination à revendre, une plume fluide et addictive. Elle contrôle à merveille l’univers complexe des Highlands. Une lecture à dévorer sans modération.

 

#Esméralda
 

 
Je remercie les éditions Harlequin pour leur confiance.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

 

… le site des éditions Harlequin.

 

Méfie-toi de nous, tome 1 de Juliette Bonte

Young-Adult – Ebook sorti le 14 novembre 2018

Editions Harlequin – Collection HQN

Service Presse

Ma note : 5/5 mention « coup de cœur » et « à découvrir sans attendre »

 

Je remercie Mélanie et les éditions Harlequin qui, via la plateforme NetGalley, m’ont permis de découvrir le premier tome du nouveau roman de Juliette Bonte.

Résumé : Il est prêt à tout lui donner. Elle n’a plus rien à offrir.

Wade n’a peur de rien. Il a toujours avancé seul, sans l’aide de personne. Et il doit rester discret s’il veut continuer à travailler pour l’un des plus gros dealers de la ville. Alors, pas question de se laisser approcher par qui que ce soit.

Mackenzie a peur de tout. Peur des autres, d’aller au lycée, de ses crises d’angoisse. En lui prenant sa meilleure amie, la vie lui a aussi volé son insouciance. Alors, pour se protéger, elle évite désormais tout contact.

Lorsqu’ils se rencontrent, chacun entrevoit sa propre solitude dans le regard de l’autre. Dès lors, les promesses comme les barrières tombent. Car c’est plus fort qu’eux : ils ont besoin l’un de l’autre.

 

Mon avis : Amatrice de la plume de Juliette Bonte, j’étais curieuse de la découvrir dans un roman new-adult. Mais croyez-moi, si j’ai un regret dans cette lecture, c’est d’avoir autant attendu pour me lancer dans cette histoire incroyable.

Dans ce roman à deux voix, nous faisons connaissance avec Mackenzie, une jeune fille qui redouble sa dernière année de lycée suite à la mort de sa meilleure amie l’année précédente. Terrorisée par la foule, elle appréhende de retourner à l’école et de devoir continuer à vivre. Un soir, en sortant d’une séance chez sa psychologue, elle croise Wade, un jeune homme qui lui, n’a plus peur de rien. Vivant seul depuis la mort de sa mère et devant dealer pour payer sa dette, il ne laisse personne l’approcher. Mais sa rencontre avec Mackenzie va tout changer pour lui….et pour elle. Ces deux personnalités, qui semblent à l’opposé l’une de l’autre, peuvent-elles se compléter et s’apprivoiser ? Et finalement, ne sont-ils pas le remède des maux de l’autre ?

Mackenzie a été traumatisée par la mort de sa meilleure amie. Suite à cela, elle a développé une ochlophobie, c’est à dire la peur de la foule, et elle redoute de devoir retourner au lycée. Un peu sauvage, elle prend son parti de vivre sa scolarité dans son coin, sans lier d’attaches. Mais quand elle croise Wade, tout va changer. Irrémédiablement, elle va avoir besoin de sa présence et grâce à lui, elle va mettre de côté ses démons. Lui, le bad-boy aux yeux vairons, est revenu au lycée afin de trouver de nouveaux clients pour écouler son stock de marchandise. En soirée, il adore aller grapher, c’est un moment qui lui permet de laisser libre-cours à son expression et de se sentir libre. Le seul qui a pu l’approcher, c’est Jax, son ami de toujours, qui graphe avec lui. Sa rencontre avec Mackenzie va lui permettre de se rendre compte qu’il fait fausse route et que sa vie n’est peut-être pas forcément tracée comme il le pensait. Tous les deux, ils vont se comprendre, évoluer et passer un cap dans leur jeune existence. Leurs douleurs se font écho et ils vont se nourrir l’un de l’autre pour grandir.

Ce couple est incroyable. Leur relation est surprenante et leur manière d’évoluer l’un avec l’autre est tout simplement unique. Amatrice de romance, je n’ai jamais ressenti autant d’émotions et d’amour entre deux protagonistes. Ils ont un besoin vital l’un de l’autre et ils vont tisser un lien spécial que personne autour d’eux ne va comprendre. La plume de Juliette Bonte fait une nouvelle fois des miracles et vous embarque à San Francisco en compagnie de nos jeunes héros. Son écriture addictive vous empêche de poser la liseuse une fois le roman commencé. On tremble, on sourit, on pleure aussi par moment mais surtout on se surprend à retenir son souffle à chaque nouvel obstacle traversé par notre duo. En bref, je me suis régalée et je poursuis ma lecture avec le tome 2 sorti au mois de janvier.

Pour conclure, ce roman est un coup de cœur incroyable qui m’a bouleversée et m’a transportée. L’histoire d’amour entre Wade et Mackenzie est singulière et ne ressemble à aucune autre. Même si c’est un roman new-adult, on retrouve ici tous les ingrédients qui font le succès des écrits de Juliette Bonte : de l’amour, des personnages attachants et une écriture diablement efficace. Je recommande donc cette lecture à tous les amateurs de romance et à tous ceux qui ont déjà succombé à la plume de l’auteure. Pour ma part, je file retrouver nos amoureux et vous donnerai très vite de leurs nouvelles !

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez tout l’univers de Juliette Bonte ici
Retrouvez ce roman sur le site des éditions Harlequin
Retrouvez-le également sur Amazon

 

 

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3