CŒUR A PRENDRE #1 : La découverte de Eva Adams.

413YbT5lHCL

 

[ROMANCE CONTEMPORAINE – Nouveauté 2018]

Evidence Editions – Collection Indécente

Service presse

 

 

Format numérique (384 pages) : 7.99€

Broché : 20.00€

Ma note : 2/5

 

 

 

 

Je remercie Evidence Editions pour leur confiance.

 


 

Le résumé :

 

Spin-off de la trilogie Panama !
Chloé est une jeune femme qui rêve de fonder une famille, mais cette amoureuse de l’amour va d’échec en échec. Alors qu’elle essuie une énième rupture, elle tombe sur un trio des plus détonnant qui l’aidera à s’échapper des griffes d’un petit ami manipulateur. Au fond du gouffre, elle fait la connaissance de Richard, un policier très protecteur, dont elle tombe amoureuse sans mal. Mais comme dit Camille : « On ne couche pas avec un flic, ils ont tous les alibis du monde pour faire disparaître quelqu’un ».

 


 

Mon avis :

 

Eh bien il se trouve que j’ai été vraiment déçue par ce premier tome. Eva Adams explore la romance contemporaine est ce n’est pas vraiment une réussite à mes yeux. On est loin de l’univers érotisé ou BDSM qui m’a fait vibrée dans ses derniers romans. Ce fut une lecture toute gentillote, tranquille. Je fus à mille lieux des papillons dans le ventre ! Je ne sais pas ce qui s’est passé dans la tête d’Eva Adams, mais je voudrais bien retrouver celle qui fait mouiller les petites culottes.
Je crois que c’est ma première grosse déception de l’année. Eva Adams a essayé, tout le mérite lui revient, d’arpenter un chemin avec de nouveaux codes et elle a trébuché pas mal de fois.
Si t’as lu la trilogie Panama, comme moi, tu situeras ce spin off bien avant le début de la saga. Tu retrouveras tes personnages adorés : la belle Emma, le calculateur Jules et la pétillante Camille. Pour moi ce fut un pur bonheur de les retrouver, ils m’avaient manqué. Si tu ne l’as jamais lue, ne t’inquiètes pas, tu ne seras point perdu.

 

Chloé est une jeune femme, la vingtaine bien avancée, qui cherche désespérément l’homme de sa vie, qui lui mettra la bague au doigt, à qui elle préparera de succulents repas et surtout qu’il engrossera. Son désir d’enfant la bouffe littéralement, la mettant souvent dans les bras de fourbes. Elle tombe rapidement amoureuse et fait des plans sur la comète. C’est une femme désespérante qui n’aspire qu’à construire sa famille pour combler le manque affectif du à ses parents. Elle est trop gentille et ne sait pas s’imposer. Elle a du mal à prendre ses propres décisions. Lorsque notre trio d’amis viennent la secourir dans un bar alors qu’elle se morfond, il va lui insuffler une petite dose de courage. D’ailleurs ils la prennent sous leur coupe et protection pour l’aider à surmonter tout le bordel présent dans sa tête comme dans sa vie. Lorsque son ex petit ami la mêle à un trafic de drogue, elle est charmé par Richard, le flic qui va jouer le super héros très viril et protecteur. Il n’en faut pas plus à Chloé pour tomber amoureuse et se projeter dans une vie illusoire. Richard est un homme mystérieux, trop protecteur et trop jaloux. Souvent absent à cause de son métier, il lui fait croire que leur relation est idyllique. Bref c’est un fin manipulateur, un brin narcissique qui va se la jouer super connard.

 

Je n’ai absolument pas pu m’attacher aux personnages. Chloé est une fille qui passe son temps à se morfondre et à vouloir absolument un enfant. Vraiment, elle m’a insupportée du début à la fin. Elle se plaint toujours ! Je ne l’ai pas trouvée intéressante mais plutôt très pathétique. Elle n’a pas su me toucher. Quant à Richard, dés le départ je ne l’ai pas piffé. Trop beau pour être honnête, sa compassion et son désir m’ont paru suspect. Je n’ai ressenti aucune émotion à travers leur histoire.
Le roman présente beaucoup de maladresses sur certaines situations ou dans les repères temporels. Certains points ne collent pas. J’ai eu l’impression qu’Eva Adams ne savait pas très bien gérer cette histoire. Ca manque de fluidité. Je n’ai pas retrouvé la plume talentueuse et sensationnelle qui m’avait conquise quelques mois auparavant et ça c’est le gros point négatif.

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site de la Collection Indécente, pour tout savoir !

Vers le site de Eva Adams, pour suivre son actualité !

 

 

 

Dossier Classé X : CAROLE DANS LES PARADOXES DU PLAISIR, tome 4 de Gina Monte-Corges.

41QPRm2tFDL

 

 

[ PORNOGRAPHIE – Nouveauté 2018]

Evidence Editions – Collection Indécente

Service presse

 

 

Formant numérique (128 pages) : 4.99€

Broché : 11.00€

Ma note : 5/5

 

 

 

 

 

 

Je remercie Evidence Editions pour le service presse.

 


 

Le résumé :

 

Le quatrième volet des aventures de Carole
De retour de son voyage de noces, Carole retrouve la mémoire. Le souvenir de toutes les humiliations subies dans la clinique de Berg revêt un sens étrange. Le fantôme de son tortionnaire n’a de cesse de la hanter dans des libidos nocturnes. Pire ! Elle réalise que le plaisir qu’elle a pris dans ces outrages n’est pas le fait exclusif des drogues qu’on a pu lui administrer. Dès lors, comment pourrait-elle redevenir la femme forte et dominante ? Les expériences vont se multiplier. Un voyage au bout de ce tunnel de luxure pour réussir à changer… ou à s’accepter ! Elle va pousser plus loin encore les limites de sa nymphomanie pour le plus grand plaisir de tous ses partenaires. Ce que vous connaissez de la sexualité de Carole n’est rien, elle n’était jusqu’alors qu’une bombe dont le détonateur ne s’était pas encore enclenché.

 


 

Mon avis :

 

Voilà un quatrième tome qui conclu à merveille les aventures de Carole. Une femme libre, soumise à ses pulsions et ses désirs, mais qui malgré tout ne trouve pas tellement sa place notamment auprès de son mari David et qui également ne sait comment assouvir les plaisirs de sa femme. Ce quatrième tome pose beaucoup de questions notamment : comment vivre en couple lorsque certains désirs semblent non partager, existe t-il une normalité dans ce genre de désir, comment partager ces moments intenses, le regard des autres et comment se sentir libre avec ces pulsions. Tout autant de questions qui trouvent tout autant de réponses, notamment au travers de rencontres impromptues.

 

Première rencontre : un duo d’hommes fougueux qui viennent se venger de la mort d’un savant fou (voir tome 3 « Carole et le piège infernal »). Ces deux là vont prendre en otage Carole et David et vont faire vivre au mari sa première scène de candaulisme. Des scènes hautement érotiques pour ne pas dire pornographiques. Beaucoup d’éléments y passent pour faire grimper la température : whisky, glaçon, sex fooding, voyeurisme… Carole se soumet de nouveau pour son plus grand plaisir et celui de son mari. Carole devient la reine de la manipulation pour assouvir ses besoins impériaux.

 

Seconde rencontre : une dame, fine psychologue, qui va par plusieurs expériences démontrer à notre heureux couple que l’amour n’a pas d’égal aux désirs du corps. Que parfois offrir et accepter le désir de l’autre ne veut pas dire que l’on n’aime pas ou qu’on ne chérit pas cette personne. La confiance, le respect et l’amour peuvent trouver une place dans l’abandon à l’autre. Elle va également apporter des réponses sur ce sujet qui taraude Carole « la normalité ». Du fait de ses désirs : est-elle une personne normale, dans les codes de la société ? Je trouve la réponse donnée très perspicace et honnête.

 

Carole continue de se perdre dans des background où elle se soumet à beaucoup d’hommes : gang bang, urophilie…

 

L’auteure m’a posée cette question : as tu trouvé les scènes trash ? Ma réponse en toute honnêteté est non, un grand non. Bien évidemment on est dans un registre traitant la pornographie. Mais je trouve que Gina a l’audace et la grâce. Audacieuse avec ses scènes très réalistes faisant monter la tension. Gracieuse car ça n’est jamais vulgaire et dégradant. C’est un tout, mettant en scène les fantasmes des uns et des autres. Explorant maintes manières d’assouvir les pulsions. Une aventure charnelle, délicate, fougueuse et urgente. J’ai beaucoup de peine que Carole tire enfin sa référence. C’est une femme plein d’entrain, douce, courageuse, pulsatile et aventurière.

 

Les aventures de Carole est à découvrir en solo, en couple ou à plusieurs pour découvrir mille et une tentations !

 

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

 

 

Mon avis sur le 1er tome : « Les 2 Carole » !

Mon avis sur le 2nd tome : « Deux aventures de Carole » ! 

Mon avis sur le 3eme tome : « Carole et le piège infernal » !

Lien Amazon !

Vers le site des Evidence Editions, pour tout savoir !

Dossier classé « X » : Carole et le piège infernal de Gina Monte-Corges.

 

Carole et le piège infernal par [Monte-Corges, Gina]

 

[PORNOGRAPHIE – 2017]

EVIDENCE ÉDITIONS – Collection Indécente

Service presse

 

 

Broché (72 pages) : 10€00

Numérique : 4€99

Ma note : 5/5

 

 

 

Je remercie Evidence éditions pour leur confiance et leur servie presse.

 


Le résumé :

 

Alors qu’on la croyait sortie de l’emprise de Berg, Carole se retrouve à nouveau prise au piège par l’odieux médecin. S’il en fait à nouveau son esclave sexuel, cette fois-ci, ce n’est plus pour satisfaire des clients ou des amis. Carole va se retrouver confrontée à des partenaires bien étranges. La descente aux enfers se poursuit pour notre héroïne dans le monde cruel de la soumission et du BDSM, mais le voyage va la conduire, cette fois, au-delà des frontières de l’imaginable.

 


 

Mon avis :

 

Cette quatrième aventure a le mérite de se différencier des autres. J’ai retrouvé une Carole qui s’assume dans cette soumission lubrique mais imbriquée dans un scénario qui sort de l’original. Loin de me déplaire, « Carole et le piège infernal » n’est ni bizarre, ni ridicule. De la pornographie fantasmagorique, il fallait surtout oser ! Bien évidemment l’auteure reste dans le domaine du fantasme pur et dur, si je puis dire.

 

Carole et David sont plus que soudés depuis leurs péripéties. David découvre sa femme avec ses envies et ses désirs et il ne la rejette pas. Au contraire il veut l’accompagner dans ce lâcher prise et surtout être l’homme vers qui elle viendra se réfugier. On y découvre un David protecteur et d’une certaine manière courageux. Leur voyage de noces aura le mérite de les révéler !

 

Toujours sous l’influence psychologique et la manipulation sordide de Docteur Berg, Les voici confinés dans une maison guère accueillante, perdue dans les terres de cette île. Le docteur expose les faits qui ont tourmentés les habitants de cette vaste demeure et ses attentes vis à vis de Carole. Cette dernière ne va pas être déçue lorsqu’elle comprend qui sont ces visiteurs nocturnes, sa vie va être sérieusement mise en danger. Ses compagnons d’infortunes auront son sort entre leurs mains. D’une chambre à l’autre, son aventure charnelle s’intensifie pour des sensations qu’elle ne devrait pas ressentir. Son plaisir décuple ceux de ces partenaires aux dispositions très particulières.
Gina Monte-Corges nous offre une histoire où l’imagination sert les fantasmes. Une nouvelle fois, je suis charmée par la panoplie que nous offre l’auteure !

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site de Evidence éditions, pour tout savoir !

Mon avis sur le premier tome !

Mon avis sur le second tome !

Focus sur Gina Monte-Corges.

 

 

 

L’atelier du peintre de Mag Meld.

51ELjiDfRuL

 

[ NOUVELLE BDSM – 2017]

EVIDENCE EDITIONS – Collection Indécente

SERVICE PRESSE

 

Je remercie Eva et les Evidence Editions pour ce service presse.

 

Résumé :

Un couple aimant : ils s’aiment et leur complicité est infaillible. Ayant rejoint la communauté BDSM depuis déjà quelques années, ils ont pris sous leur aile la petite Claire. Encore à la Fac, cette dernière pourrait être leur fille mais ce matin est une journée particulière : Madame mérite une punition et le Maître décide qu’il est grand temps pour leur protégée, de passer un cap. Claire doit prendre son envol et passer à l’étape supérieure.

La séance va donc avoir une tournure inhabituelle et Valérie se trouvera dans l’obligation de subir les assauts des deux protagonistes lourdement équipés pour son plus grand plaisir.

stickers-frise-florale

Mon avis :

J’ai découvert la plume de l’auteur dans sa première nouvelle ( voir lien à la fin de l’article) et ce fut un véritable coup de coeur. Ici, toujours dans le même univers Bdsm, Mag Meld nous offre une séance punitive en directe.

Aux premiers abords ceci pourrait nous rebuter, du moins ceux et celles qui ne font pas partis de cette communauté. L’ignorance est souvent un obstacle. « L’atelier du peintre » vous ouvre sur une fenêtre dissimulée sur ce monde. Le mari en tant que dominateur est à la fois cruel, sauvage, barbare, terrifiant mais également tendre et attentionné. L’épouse, la soumise, est magnifique dans son plus simple habit. Certes la souffrance vient habiter ce corps mais pour son plus grand plaisir. La troisième personne est leur protégée en apprentissage. Au cour de cette séance, cette jeune femme s’affirme et trouve une place sans équivoque au sein de ce trio.

Une lecture passionnante et déchirante où se mêlent avec frénésie douleur et plaisir. Des personnages entiers et véritables qui dégagent une certaine sensualité. Une séance cauchemardesque d’où un certain romantisme en émane.

Petits mots pour la fin à caractère d’avertissement : on ne se lance pas dans cette lecture, sans y être intéressée.

stickers-frise-florale

Autre écrit de Mag Meld « La vie est belle vue d’en haut »

Pour tout savoir sur Mag Meld et Evidence Editions : c’est par ICI !