ADAMAT, tome 1 : La cité des anges de Elyséa Raven.

 

[ ROMANCE FANTASTIQUE – 2018]
SOMETHING ELSE Editions – Collection Something Dark
320 pages
Ma note : 3,5/5
Lien Kindle

 

 

Le résumé :

 

Chelsea, étudiante en art, quitte l’appartement de son ami après une soirée entière à plancher sur un projet d’architecture. Jusque-là, tout va bien.
Sauf qu’à se balader toute seule au beau milieu de la nuit à Salem, on finit par faire de mauvaises rencontres.
Mickaël, archange de son état, dirige une expédition sur Terre. Le but de son existence ?
Chasser les démons. Lui, Daniel, Gabriel et Raphaël sont témoins d’une scène qu’ils n’auraient jamais pensé voir.
Lorsqu’ils comprennent que la bête qu’ils traquaient vient d’attaquer une humaine, ils réalisent qu’ils ne sont pas au bout de leur peine.
Chelsea est entre la vie et la mort. Mickaël doit tout faire pour la sauver.
Mais c’est sans compter sur les hordes de créatures démoniaques à leurs trousses.

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 

 

J’ai toujours aimé les histoires mettant en scène les anges, les démons et compagnie associée. Surtout quand l’histoire est originale, atypique et l’auteure ose l’improbable. Elysea Raven m’a conquise avec ce premier tome qui pose avant tout les bases d’une super histoire et qui m’a fait partager les aventures de personnages qui n’en mènent pas long.

 

Chelsea, jeune femme sans histoire, n’est pas le genre à se mettre en avant ou fanfaronner à tout bout de champ. Chelsea est une gentille fille qui vaque à ses occupations et ses études sans risque et péril. Les événements à venir vont révéler certain trait de caractère, comme la ténacité, la hargne, la colère. Et pourtant elle n’est pas au bout des surprises à venir. Tout ce qu’elle croyait va s’effondrer en une nuit. Toutes ses croyances vont être bouleversées. Tout ce qu’elle croyait être va être mener à mal. L’amitié sincère en qui elle vouait une foi sans limite va être ébranlée. Et l’amour qu’elle n’a jamais connu va la percuter de plein fouet. Chelsea est une sacrée coriace au mental d’enfer. Enfin, parfois elle aussi désespérante que ch****, elle a tout de même des causes atténuantes, il est guère difficile de trop lui en vouloir.

 

Mickaël est le meneur des troupes, le dirigeant d’une armée. Il a la prestance des hommes qui ne vaut en aucun cas chatouiller au risque de morfler. Mickaël est taciturne, lunatique, protecteur, colérique. D’ailleurs il a un sérieux problème de gestion de la colère. Seuls la solitude ou la salle d’entraînement peuvent soulager cette tension. En bon meneur qu’il est, il a les épaules solides, les idées bien arrêtées et l’épée qui le démange. La rencontre inopinée de l’intrigante Chelsea va le mettre à mal. Représenterait-elle son unique faiblesse ?

 

Mickaël est entouré d’une équipe où règne un certain sens de l’honneur : Daniel le terrible, Gabriel et Raphaël, les gentils et cool de la bande. Un équilibre précaire régit la bande et l’arrivée de Chelsea ne va en rien aider à le préserver.

 

Elyséa Raven a su créer un super univers. Atypique par sa façon de le concevoir et intriguant par ces mystère qui règnent ici et là. Les quelques descriptions sont alléchantes et rend l’ambiance aussi euphorisante qu’inquiétante.

 

LA CITE DES ANGES est un premier tome prometteur. Les actions et rebondissements y sont assez nombreux, rendant la lecture hyper addictive. Les personnages y mettent leurs grains. Ils sont aussi attachants et intrigants que attachiants et désespérants. L’intrigue prend place, égrène quelques réponses et pose d’autres questions qui ne sont pas pour le moment élucidées. La plume d’Elysea Raven est entrainante. Son imagination est cohérente. Le rendu est sensationnel et accrocheur. En lectrice « casse-couille » que je suis, j’ai cependant trouvé quelques longueurs notamment sur le comportement de Chelsea. Le côté romance est juste effleuré, en espérant qu’il soit davantage développé par la suite qui j’espère arrive bientôt.

 

J’ai passé une super moment en compagnie de ces anges hors norme. Vivement la suite !

 

#Esméralda

 


 

Je remercie Something Else Editions pour leur confiance.

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3