MON PETIT MARATHON SPÉCIAL « INDE » D’OCTOBRE.

 

Cher abonnée, cher abonné,

 

Il est temps pour moi de reprendre en main mes lectures consacrées à l’auto-édition. Rappelle-toi, il y a quelques mois en arrière, un mois sur deux était dédié uniquement à la lecture de romans indés. J’ai revu mon processus, car il devenait évident pour moi, que je ne pourrais jamais tenir le rythme et que je devais m’adapter à toutes les demandes que je reçois.
Donc voici un nouveau RDV mensuel : MON PETIT MARATHON SPÉCIAL INDE !
Où je lirai entre 3 et 4 romans auto-édités à la fin de chaque mois .

 

Trêve de bavardage, je présente maintenant, mes 3 lectures du mois d’Octobre.

 


 

 

La clef des portails (Akalie t. 1) par [Phaeton, Jupiter]

 

 

 

LA CLEF DES PORTAILS, Tome 1 : Akalie O’Lys de Jupiter Phaeton – Fantasy paranormale

 

 

 

 

J’ai beaucoup aimé LA DERNIÈRE EMPATHE et je suis ravie de pouvoir découvrir ce nouveau roman de l’auteur.

 

De quoi ça parle :

 

Je m’appelle Anna et je vis depuis 4 ans dans le village de Sona, sûrement le plus calme et tranquille du monde depuis l’ouverture des portails. Enfin, ça c’était jusqu’à ce que Vlad, un fichu chevalier – oui, je les déteste – décide de venir mourir sur mon pas de porte. Bien sûr que je n’ai pas pu le laisser rendre son dernier souffle. Mais peut être aurais-je mieux fait ? Avec lui, les ennuis ont débarqué : en plus d’avoir des mercenaires aux fesses, Ersera, la servante des dieux, ne me lâche plus. Je n’ai plus le choix, je dois retourner à Washington. Si j’avais su que fuir cette ville m’aurait ramené à elle dix ans plus tard…
Fichu karma.
Fichu passé.
Une héroïne sarcastique, de l’action, de la magie : en bref, un roman d’urban fantasy où l’ennui n’a pas sa place !

 


 

Et soudain la vie bascule ! par [Marche, Perrine]

 

 

 

ET SOUDAIN LA VIE BASCULE ! de Perrine Marche – Littérature contemporaine – young adult

 

 

 

 

De quoi ça parle :

 

Maeva est une jeune adolescente de treize ans pleine de vie. Elle déborde d’énergie et pratique intensément le sport depuis quelques années. Elle a commencé à l’âge de cinq ans. Emplie de motivation et talentueuse, elle a intégré une section sport-études ayant pour objectif d’accéder au plus haut niveau, c’est-à-dire le pôle France. Ses disciplines de prédilection sont le hand-ball, et l’athlétisme, et, surtout, c’est bien plus qu’une passion, c’est sa raison de vivre. Un jour, elle surprend une conversation entre sa mère et sa grand-mère qui va la bouleverser. Elle quitte le domicile précipitamment et — en une fraction de seconde — sa vie, ainsi que sa famille, va voler en éclat.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’INTÉGRALE – LES CLÉS DE LA LIBERTÉ de ELLINE BAUDRY – Romance contemporaine

 

J’ai découvert la plume de l’auteur dans son précédent roman « L’AMOUR, NOTRE MEILLEUR MILLÉSIME « , et j’ai été charmée par sa plume et sa belle histoire d’amour.

 

 

De quoi ça parle :
Tome 1 :
Laure et Hugo ont deux vies aux antipodes l’une de l’autre.
Elle jouit de toute sa liberté alors que lui, au contraire, l’a perdue.
Elle a grandi au sein d’un milieu privilégié pendant qu’il affrontait les premiers tourments marquants de son existence.
Il a suffit d’une rencontre accidentelle, d’un regard plus fascinant que n’importe quel autre pour que leurs vies basculent définitivement.
Quel courage faut-il avoir pour se confronter à un monde inconnu, ou de choisir de se préparer à une vie nouvelle?
Celle où elle l’attend de l’autre côté…
Tome 2 :
Deux ans se sont écoulés durant lesquels la vie carcérale de Hugo n’a cessé d’évoluer doucement. Une vie constellée de problèmes qu’il lui faut surmonter sans se rebeller, mettant sa volonté à rude épreuve.
Laure et Hugo avancent côte à côte, se préparant pour le jour J, sans avoir la certitude que cette échéance passée, leurs destins seront encore liés. Tout pourrait être si simple s’ils osaient exprimer librement leurs sentiments.
Pourquoi Hugo refuse-t-il de laisser s’épanouir ce lien particulier qui les unit? Qu’est-ce qui le retient encore?
Laure parviendra-t-elle de nouveau à lui montrer le chemin à suivre? Celui de l’espoir et du bonheur auxquels elle croit tant.

 

 


 

A présent voici les romans d’auteurs indés que je lirai et chroniquerai d’ici la fin de l’année.

 

 

20181018_184311

Publicités

LE SANG DES SAUVAGES, # 1 : Savage Task de Farah Hannah.

Le sang des Sauvages, tome 1 : Savage Task par [Anah, Farah]

 

 

[ DARK FANTASY – Nouveauté 2018]

Black Ink Editions

Tome 1/?

 

Format numérique (370 pages) : 4.99€

Broché : 17.00€

Ma note : 4,5/5

 

 

 


 

Le résumé :

 

La jeune Sanaé touche à son but ultime : intégrer la Savage Task, unité d’élite de Celestia, vouée à l’extermination des Sauvages.
Ce peuple primitif sème la mort et la désolation, surgissant de la forêt pour décimer les Celestiens lors de raids sanglants.
Sa croisade se heurte à un obstacle de taille : un guerrier, implacable, dangereux, qui ne tolère aucune distraction, pas même cette attirance aussi irrésistible qu’incompréhensible qui les lie.
La haine, le désir, l’amour et la violence s’entremêlent jusqu’à ce que la combattante puisse entrevoir la face cachée du monde au travers de deux yeux dorés. Le destin cruel se joue de Sanaé, mais son histoire peut-elle dépasser une haine ancestrale ?

 


 

Mon avis :

 

De la dark fantasy, il en faillait de peu pour m’appâter et de plus, je n’avais qu’entendu du bien au sujet de Farah Anah. Alors zou, je me suis jetée tête la première dans une histoire qui s’avère dépoter bien plus que tu ne peux le penser. Un duo entre la romance et dark fantasy, merveilleusement maitrisé pour une histoire démentielle où le palpitant a bien des soucis à se faire.

 

Un univers saisissant !

 

En règle général dans la fantasy, l’univers proposé est crée de toute pièce. Un univers souvent étrange et contradictoire qui offre de multiples mises en scènes. Souvent divisé, en plusieurs régions où diffèrent chaque caractéristiques. Farah Anah ne fais pas fi aux règles et son univers a charmé la fan que je suis du genre. Les descriptions proposées sont judicieuses et rapides  empêchant le lecteur de s’empêtrer dans tout un tas d’informations inutiles. Trois royaumes, un forêt occupée par des sauvages et des bêtes mystérieuses, une mer refermant de nombreuses légendes et monstres. Farah Anah offre de très belles balades dans des endroits tout aussi enchanteurs que romantiques et ose même te filer les frissons dans des décors digne d’Halloween. J’aime beaucoup toute cette palette que l’auteur explore, loin d’être figé dans un décor ce dernier évolue au rythme de l’histoire et au moment opportun.

 

Un melting pot surprenant de personnages !

 

Des rois, une princesse, des gardes royaux, des soldats, une garnison, des habitants, des chefs, des cochons sauvages comme moyen de transport, des enfants, des sauvages, de quoi te donner le tournis mais à ne pas te faire perdre la tête.
Parmi toute cette foule, une fille animée par une sentiment de vengeance. Sanae du haut de ses 17 ans avec ses rêves de devoirs et un besoin terrible d’assouvir sa rancœur envers les sauvages qui ont lâchement assassiné sa famille. Sanae est têtue, tête en l’air, maladroite, revancharde, solitaire. Acharnée, diaboliquement acharnée, elle se fourre dans des situations pas possibles et inimaginables. Son caractère est exécrable. Elle n’a qu’en tête sa vengeance personnelle et fait fi de son entourage. Personnellement, c’est le genre de personnage que je trouve exécrable et fatiguant. Elle ne cesse de se changer d’avis, un coup c’est blanc un coup c’est noir. Elle fonce tête baissé. Elle m’insupporte. Son comportement est grrrr !!! Elle réfléchit trop, elle pense trop, se pose trop de question, prend des tas des chemins au lieu de se positionner sur le plus direct. Très attachiante mais pas trop attachante !
Heureusement, que Leith est là pour relever le tout. Leith, est le fameux sauvage en question. Pour te donner une image : tu prends un viking, tu prends un Highlander, tu shakes tout ça et le résultat est très surprenant : un sauvage ! Dans le genre bien bâti, cheveux longs, yeux noirs, une forte carrure (bien évidemment) et tu ne peux que tomber dénue devant la caricature parfaite du mâle alpha. La masculinité dans toute sa splendeur ! (hop, on essuie la petite goute de bave au coin de la bouche). Leith est le bras droit du roi des Sauvages. Il dirige beaucoup d’opérations visant le royaume de Celestia (là où vit Sanae). Leurs motifs semblent lier à la pire des cruautés, mais tu verras que autre chose se cache sous se comportement agressif. Leith est une figure à part de sa communauté : droit dans ses bottes, intransigeant, fin manipulateur, humaniste, loin d’être égoïste, toujours à aider son prochain et surtout il déteste plus que tout que ses comparses violent. Alors oui j’adore Leith, plus que de raisons surement. Mais voilà, son charisme et sa volonté farouche fait de lui une personne admirable.

 

Ces deux personnages sont aux antipodes, pourtant leur rencontre va changer la donne.

 

De la dark et encore de la dark !

 

Rien n’est tout beau dans cet univers. Les personnages se battent pour une cause noble, mais au fil des pages le lecteur se rend compte de beaucoup de chose. Une atmosphère sombre et glaçante. Frayeur et scène abominable, il y a très peu de moment romantique. Les personnages abattus mais plein d’espoir dans leurs causes sont accaparés par les mauvais choix qui s’imposent à eux.  Tout est noir. La cruauté des hommes est mise dans toute sa splendeur : des scènes de viols ou de violence envers les femmes et les enfants sont présentes. Du sang, des corps étêtés, des vers, des caves parfaits l’histoire.

 

En bref !

 

J’adore l’univers proposé par Farah Anah. Son histoire est aussi machiavélique que sensationnelle. Ses personnages sont à la hauteur de l’atmoshére crée. La trame de l’histoire relève un suspense haletant. De la dark fantasy comme je l’aime loin des licornes à paillettes et des bisounours tout rose.
Farah Anah a une écriture addictive et sans fioriture. Elle ne prend pas les chemins de traverse et ne pense même pas à épargner sa lectrice. Du brut de décoffrage dans toute sa splendeur et sans concession. Elle a pris le risque que sa narration évolue uniquement auprès de Sanae. A mon sens, c’est le seul petit point négatif. J’aurais effectivement voulu que Leith ai sa voix. Ne serait ce qu’un chapitre pour effleurer ses pensées et que son personnage soit davantage approfondi.

 

De l’amour, de la haine, de la colère, du sang : un mélange explosif pour une histoire à dévorer !

 


 

Je remercie Black Ink Editions pour leur confiance via la plateforme NetGalley.

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site de Black Ink Editions, pour tout savoir !

 

 

 

Screenshot_2018-09-04 Personnalisez LE TEMPS D_UNE ILE de Thierry ClechTAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

 

KENAN, REDRESSEUR DE FOI : L’Intégrale de Anthony Holay.

 

[ DARK FANTASY – 2017 ]
Nutty Sheep Éditions
Service presse
8 épisodes
Format numérique ( environ 45 pages / épisodes ) : 1€99
Ma note : 4.5/5

 

 

Je remercie Anthony Holay pour sa confiance et ainsi m’avoir permis de découvrir son univers.

 

 


Le résumé (épisode 1) :

 

Quand vient la nuit, des bruits atroces hantent le village de Mana… Ce soir-là, Pline et sa famille en font les frais. Grincements, raclements, puis visions d’horreur les poursuivront encore au matin, jusqu’à ce que Kenan, Redresseur de Foi en mission, arrive dans le hameau.
Toutefois, il ignore que pendant ce temps, à la cité royale d’Alstore, des inquiétudes rongent son Officiant supérieur…

 

 

Mon avis sur l’intégrale :

 

Il y avait très très longtemps que je ne m’étais pas plongée dans cette sorte de lecture. La Dark Fantasy est un genre qui m’attire, mais au détriment d’autres lectures, je ne prête pas cas aux nouveautés et c’est bien dommage. Petit rappel, la Dark Fantasy, ou fantaisie noire, est un sous-genre de la fantasy qui désigne les œuvres dans lesquelles l’ambiance est très sombre et proche de l’apocalypse. Le bien laisse place au mal et les héros sont souvent fatigués et abattus par les épreuves qu’ils ont subies. En partant donc d’une mentalité pessimiste, l’auteur nous présente la plupart du temps une œuvre évoluant dans un contexte psychologiquement oppressant pour le lecteur ou les personnages, et peut également délivrer les détails des combats. Cela leur donne une dimension plus violente et parfois assez proche de l’horreur sans pour autant en faire partie ( Source Wikipédia).

 

Voyez l’ambiance ! Personnellement j’accroche à 200% ! J’adore ce mélange de genres. Pline vit, avec son père et sa petite sœur, dans un petit village éloigné de la capitale. La forêt environnante abrite depuis quelque temps des personnages bien singuliers et surtout étranges. Des bruits effrayants et monstrueux perturbent les nuits.  Le cimetière se voit dépouiller de ses sépultures. Des phénomènes inquiétants troublent la quiétude des habitants et personne ne veut savoir ce qu’il en est réellement. Un soir c’est la maison de Pline, jeune homme, qui est attaquée. Priant de toute ses forces, il espère juste que les forces diaboliques ne s’en prennent pas à leur vie. Mais à son réveil, ses craintes trouveront raison. Pline est un jeune homme très attachant surtout pour sa volonté et son honnêteté. Son côté maladroit est compensé par son entêtement. Pline est très protecteur envers sa petite sœur et déteste son père pour son absence et son addiction à l’alcool suite au décès en couche de sa femme.

 

Kenan est un redresseur de foi et surtout un repris de justice. Enrôlé de force par les officiants, il a été formé pour défendre les habitants de ces forces malveillantes qui se manifestent de plus en plus. Kenan est un homme bon sous son apparence de sauvage. La solitude lui colle à la peau. Il s’acquitte avec beaucoup de professionnalisme ses tâches. Kenan rencontre le père de Pline et le sort d’un très mauvais pas. Il reste pendant quelques jours chez eux afin de mener une enquête. Kenan découvrira que la fin est bientôt proche et que les jours sont comptés. Il se doit de retourner à la capitale pour découvrir de quoi il en est exactement et de mettre la main sur les armes qui détruiront le Mal. Mais cette mission ne va pas se dérouler comme il le souhaitait.
Je suis complétement conquise par l’univers d’Anthony Holay. Il maitrise parfaitement son sujet et son univers mêlant aisément la fantasy agrémenté par ce côté « horreur ». Il nous plonge dans les aventures de Kenan et de Pline dont j’ai suivi les frasques avec la boule au ventre. La plume de Holay est exquise. La trame de l’histoire est parfaitement menée et le côté suspense a eu le mérite de me surprendre, c’est le cas de le dire ! Ces 8 épisodes m’ont menée par le bout du nez, m’envoyant sur différentes pistes. L’imagination de Holay est dense et surtout ne manque pas d’originalité avec des retournements de situation intempestifs. Le seul tout petit point négatif est la longueur, et c’est vrai que j’ai tendance à râler sur ce point là. Quand l’auteur est au top, que la trame est sensationnelle, il ne suffirait que de développer et de rajouter les rebondissements pour en faire un roman étouffé et davantage époustouflant.
Le format est idéal pour les non-initiés et du coup se faire une idée de ce que représente la dark fantasy. Pour les fans du genre, ils retrouveront tous les ingrédients pour passer un super moment de lecture, toutefois trop courte à mon goût !

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site des éditions Nutty Sheep, pour tout savoir !

Vers le site officiel de Anthony Holay !