MYRINA HOLMES, tome 1 : Démons et merveilles de Anna Triss.


Tome 1/3
Je suis Myrina Holmes, la meilleure Traqueuse d’Infernum, chargée de neutraliser les créatures surnaturelles qui bafouent nos lois.
Dans mon monde, les démons sont légion ! Quatorze pour être précise : sept vouées aux vertus cardinales et sept dominées par les péchés capitaux
Hybride marginale, je n’appartiens à aucun des deux camps, ce qui m’arrange. J’adore mon boulot et ma vie sur Terre quand je ne suis pas en mission. Sauf bien sûr lorsque de mystérieux cadavres tombent littéralement du ciel pour me torturer les méninges et que ma demi-sœur de succube se met à fréquenter l’Hybresang le plus exécrable qui soit, Kelen Wills.
Pécheur surpuissant, commandant en chef d’une armée d’élite, il n’incarne pas UN péché capital, non : il les cumule tous les sept ! Avec une prédilection pour la luxure, la colère, l’orgueil et la gourmandise, mais gardez ce détail pour vous… Bref, l’odieux personnage s’est mis en tête de me séduire, sans doute parce que je suis la seule femme à résister à ses charmes douteux.
Cet Hybresang peut toujours aller au diable, car j’ai d’autres démons de minuit à fouetter.

Après une comédie romantique totalement déjantée, une magnifique romance fantasy, Anna Triss nous offre un urban fantasy démoniaque. Vous savez, ce genre de lecture dont tu deviens accro dès les premières lignes et que tu es obligée de mettre en off tout ce que tu fais pour le lire jusqu’au bout. Sans oublier que tu te camoufles dans ton canapé pour que le monde t’oublie et te fiche la paix. Et ben voilà ce que ça fait quand tu lis ce premier tome. C’est vraiment un truc de malade.
Dans le genre je met le boxon quand je rentre sur la place, je nomme Myrina Holmes. (Je vous arrête de suite aucune parenté avec Sherlock Holmes). Myrina c’est le genre de femme que t’évites de croiser dans la rue sous peine d’être raser de la surface de la terre en un seul regard.  C’est le genre de nana qui assure grave avec son allure décontracté sexy et qui te flingues sans état d’âme (demande au démon qui vient de cramé à l’instant). En même temps, elle est la meilleure du CIT, genre de FBI à la démone. Son job, traquer les méchants démons qui ne respectent pas les règles que ce soit sur Terre ou sur Infernum. Accompagnée de son arbalète et de quelques carreaux de verres, de quelques couteaux et de sa fidèle Plume, épée qui sert à étêter les récalcitrants, Myrina est une pro du zigouillage en tout genre et sans oublier d’avoir la classe même barbouillée de sang noir et visqueux. Vous l’avez compris elle tire plus vite que son ombre ! Sous ses allures strictes de traqueuse vénère, Myrina ne fait pas dans la dentelle. Elle pense tout ce qu’elle dit et son humour noir à tendance en déconcerté plus d’un. Son nom murmuré est aussi efficace qu’une malédiction jetée sur des générations. Qui s’y frotte s’y pique, j’ai envie de dire.

 

J’en connais un d’ailleurs qui va faire les frais de la légendaire répartie de Myrina. Kelen Wills est dans sa plus haute majestueuse majesté, le roi des connards, des arrogants et de égoïstes. Un vrai trou de balle sur pattes mais le soucis c’est qu’il transpire la sexy attitude. Vous savez celle qui vous fait bavez. Rien ne résiste à Kelen et encore moins les petites culottes ( Flash Info même un démon de cet envergure ne fait pas flamber les petites culottes, il les déchire). Autoritaire, sarcastique, imposant, facétieux, malin, arrogant (je le redis), puissant, têtu, mufle, et la liste est encore longue … !

 

Rien ne prédestiner ces deux là à se rencontrer, mais parfois dans les douches ils se passent des choses étranges. Et si ce n’était que ça d’étrange vous seriez surpris de voir des démons puissants tombés comme des petites mouches inoffensives. Myrina n’est pas au fait des surprises qui surgissent de toute part, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, le problème Kelen Wills, lui, est au sommet de tout. Son mot d’ordre résister et l’envoyer paître et puis le temps lui est compté.

 

Missions périlleuses et rebondissements hallucinants, le nouveau roman d’Anna Triss est une pure merveille pour la lectrice que je suis. Un univers diaboliquement intense aux enjeux importants. Des personnages aux caractères exacerbés auxquels on s’attache ou qu’on exècre. De l’action, de l’humour fracassant, des réparties piquantes, de la souffrance, de la passion, des horreurs, de la justice, de l’attirance, de la répulsion … une lecture intensive, addictive, accaparante, totalement subjuguante et hallucinante. Une pure merveille. Vous l’avez compris je suis raide dingue de ce premier tome qui regorge de nombreuses surprises. 

 

Une chronique de #Esméralda

… Lien Kindle

… le site de Black Ink Editions

… mes avis sur d’autres romances d’Anna Triss (clique sur la photo pour les lire)