ISULKA LA MAGERESSE #2 : La Vieille Alliance de Dorian Lake.

51p8hISAxxL._SX346_BO1,204,203,200_

 

 

[FANTASTIQUE / AVENTURE – Nouveauté 2018]

Éditions Noir d’Absinthe

Service presse

 

Format numérique 263 pages) : 5.99€

Broché : 17.90€

Ma note : 5/5 mentions « à découvrir » et « coup de cœur »

 

 

 

 

Je remercie Dorian Lake et les éditions Noir d’Absinthe pour leur confiance et patience.

 


 

Le résumé :

 

Au nom de la Vieille Alliance, qui unit la France et l’Écosse depuis l’époque de William Wallace et Robert the Bruce, Isulka, mageresse de cabaret, et Scipione, spadassin vénitien, sont appelés au cœur des Highlands pour lutter contre une ancienne malédiction…
Quelque part entre victorian fantasy, cape et épée et mythes pictes, laissez-vous entraîner dans la suite des aventures d’Isulka et de Scipione.

 


 

Mon avis :

 

 

Le premier tome était sensationnel mais le second est encore plus époustouflant. Une invitation à l’aventure sans fioriture. Une aventure entrainante et sensationnelle dans un monde où légendes et croyances s’entremêlent et prennent une dimension inimaginable.

 

Après l’Égypte, Dorian Lake t’entraîne sur les terres de l’Écosse où moult légendes ont façonné ce paysage aride. Terres de Highlanders pourvus d’un sens profond de l’honneur et de la famille où les codes stricts ne peuvent être pourfendus. Isulka la mageresse est embringuée par dépit dans un nouveau voyage au nom de la Auld Alliance. Son but : mettre terme à une malédiction qui met à mal les habitants de ces contrées lointaines. Scipione, loin d’être enjoué se joint au voyage afin de fuir les geôles de Paris. Ce duo réunit est tout autant délicieux. Leurs joutes verbales sont un pur délice. Isulka est toujours aussi sûre d’elle et courageuse. Elle n’hésite pas à jouer aux tête brulées et se met au devant de nombreux ennuis. Toujours maudite par la bague d’Isis (voir tome 1), elle va se donner corps et âme à cette nouvelle mission. De plus elle va en apprendre davantage sur ce pouvoir qui coule dans ses veines. Isulka la mageresse devient magistrale. Tout ce pouvoir lui donne l’aura d’une déesse. Tu retrouves une femme affirmé et splendide.
Scipione est toujours fidèle à lui même. Coureur de jupons averti, il n’hésite pas à soulever ceux de sa belle et intrigante hôtesse. Mais lorsque Isulka disparait il n’hésite pas à tâtonner de l’épée pour défendre son amie et son honneur.
Tous les deux sont embarqués dans un drôle de complot. Alors que Scipione tente de démêler la vérité et combattre les Anglais, Isulka est projetée dans le monde irréel où dieux et rois se livrent une bataille infernale. Un saut dans le passé époustouflant.

 

Dorian Lake revisite les légendes et mixe pour en créer une nouvelle : le roi Arthur (Arhur Pendagron), la table ronde, les chevaliers de la table ronde et La Reine noire (la Reine Margot) qui est, si mes souvenirs sont bons, la demi sœur du Roi Arthur, rituels. Un mix très bien maitrisé où est rajouté à tout ça le folklore local : Les Pictes, descendants des premiers habitants de La Caledonie. Ce livre est un condensé d’Histoire et de Légendes. Tu greffes à ça un soupçon de barbarie, des scènes sanguinolentes, de la passion, de l’amour, de la  vengeance et de la haine et tu tombes directement dans un roman totalement subjuguant.
Je ne peux que tarir d’éloges sur ce second volet. La plume de Dorian Lake s’est affirmée et n’hésite pas à rentrer dans les détails. Une histoire parfaitement maitrisée de bout en bout.

 

C’est juste époustouflant et j’en veux encore !

 

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Mon avis sur le premier tome : « La Pierre d’Isis » !

Lien Amazon !

Vers le site des éditions Noir d’Absinthe, pour tout savoir !

Vers le site de Dorian Lake, pour suivre son actualité !

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

 

 

La Pierre d’Isis, tome 1 : Isulka la Mageresse de Dorian Lake

index

[ ROMAN FANTASTIQUE ET AVENTURE – NOUVEAUTÉ 2016 ]

Aux Éditions Lune Écarlate

Sortie le 20 septembre

Je remercie les Éditions Lune Écarlate pour ce service presse trépidant ( Sp eu par le biais de 10001 chroniques en folie).

Résumé :

Isulka est une mageresse marginale, un peu vénale, mais surtout très endettée, vivotant en donnant des spectacles de magie dans des cabarets parisiens. Scipione est un spadassin vénitien comme on n’en fait plus, un reliquat du passé exilé de la Sérénissime, trahi par ses pairs et en quête de Vendetta.
Recrutés par un employeur anglais pour subtiliser une bague qu’on lui aurait dérobée, la mission se révèle sous un tout autre jour lorsqu’ils découvrent la valeur réelle et symbolique du joyau. Plus question pour Isulka et Scipione de travailler à prix bradés.
L’appât du gain les mènera de Paris au Caire, de coups bas en coupe-gorges, une course-poursuite s’engageant entre les protagonistes, des espions, des criminels et une inquiétante secte égyptienne…


Mon avis :

Êtes-vous des aventurier(es) dans l’âme ? Tout comme Indiana Jones ou bien Flynn Carson et bien d’autres …

Je ne fais pas vous raconter des âneries. Ce livre est une véritable invitation à de trépidantes aventures.

Nous voici plonger au cœur de Paris fin du 19e siècle, sur fond la Tour Eiffel en construction, aux rues pavées et étroites où certains petits rongeurs se tapissent à l’ombre. Nous y retrouvons trois personnages qui ferons de l’histoire un rodéo sans fin.

Isulka, mageresse intrépide, au fort caractère qui se met dans des situations assez pittoresques mais qui s’en sort grâce à son bagou légendaire. Elle cache en elle des pouvoirs grandioses et destructeurs.

Scipione, vénitien, jeune homme dans la force de l’âge et escrimeur de talent, cherche à tout prix à faire fortune afin de retourner dans son pays natal et y assouvir sa vengeance.

Et enfin Sir James Ladd, au service de Sa Majesté, la reine d’Angleterre, bien entendu, est un personnage bien sournois qui cache bien son jeu.

Allez, hop ! Enfilez la tenue de l’aventurier ! C’est parti pour un voyage extraordinaire, à bord de l’orient Express, à dos de chameaux. De Paris au Caire et jusqu’aux tréfonds de l’Égypte au beau milieu d’une oasis perdue ou vie une civilisation au service d’Isis. Et oui car il est question également de mythologie égyptienne. Isis, Seth et bien d’autres sont de la partie…..

Et tout ce beau monde avide de pouvoir mettre la main sur cette Pierre d’Isis montée sur une bague.

Qu’est ce que j’ai adorée dans ce livre ? Et bien tout.

Le fait de me retrouver dans une course-poursuite et un contre à la montre essoufflant. De faire fasse tout comme les héros à une magie puissante et destructrice. La plume de l’auteur, Dorian Lake, est vraiment sublime. Il arrive à vous transporter au cœur de l’action dès les premières phrases et à vous pousser dans des retranchements plutôt inattendus. Il réveille en vous le ou la jeune aventurier(e) qui sommeille en vous !

Petite anecdote au cours de ma lecture, dont voici la phrase « La jeune femme compta une énième fois les francs »  : imaginez ma réaction en redcouvrant le mot « francs », ah oui, mais non maintenant c’est les euros, le franc est tombé dans les oubliettes !!!! voici ma réaction 🙂

Bon bref, trêve de plaisanterie, un livre à découvrir absolument et vous en redemanderez encore celui ci bouclé. Parole de livraddict !

Tout savoir sur Dorian Lake et les Editions Lune Ecarlate