OVER THE BARS #1 de Lindsey T.

[ ROMANCE CONTEMPORAINE – 2018]
Éditions BMR
280 pages
Ma note : 4/5
Line Kindle
 
Le résumé :
Sur son vélo, Nell parcourt les avenues de New York comme elle mène sa vie : à cent à l’heure.
Libre, casse-cou et éternelle optimiste, elle prend des risques calculés sur son deux-roues, défilant entre les voitures et accumulant les courses pour gagner l’argent qui lui permettra d’obtenir la libération de son frère Luke, en prison depuis huit ans.
Mais alors qu’elle est à deux doigts de réaliser son rêve, elle se heurte violemment à son passé. À son ancien meilleur ami. Celui qui savait la faire rire, sourire, avant de la trahir de la pire des manières… Macsen Sander James, IIIe du nom.
Le choc est douloureux, et les blessures mal cicatrisées se remettent à saigner.

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 
Bienvenue au cœur de la Grosse Pomme, la où les lumières promettent monts et merveilles et des rêves pleins les poches. Nell ne se fait plus d’illusions. Elle court les rues de cette ville sur son vélo. Elle pédale de toutes ses forces pour survivre et mettre de la distance avec son passé douloureux. Nell est une jeune femme brillante, intelligente, drôle et gentille et un franc parlé désarçonnant. Elle a appris très jeune, et malgré elle, à s’affirmer dans des situations délicates. Pourtant la jeune fille n’aimait pas être le centre de l’attention et en découdre verbalement ou physiquement. Elle est pour les ententes cordiales chargées d’humour et surtout accompagnées d’un petit paquet de cacahuètes enrobés de chocolat ( ça c’est le paradis sur terre !). Nell a connu les galères très tôt, la plongeant dans un désarroi mutique. Ses dernières années au lycée sont ses pires souvenirs : rumeurs, manipulations et promesses l’ont finalement détruites moralement. La fuite vers New-York a été sa rédemption. Elle a su trouver une nouvelle famille, s’épanouir en toute liberté et trouver un job formidable. Jusqu’au jour où le passé vient la heurter.

 

Lui c’est Macsen Sander James IIIe du nom. Un nom bien prétentieux et présomptueux pour un homme qui le laisse paraître. Macsen est pourtant un homme davantage complexe. Englué dans une famille directive, Macsen n’a jamais eu l’occasion de s’épanouir loin de tous ces faux semblants. L’argent, la carrière et un mariage respectable ont toujours été un objectif honorable aux yeux de ce père austère. Macsen a portant connu un semblant de paix dans les bras de Nell. Si seulement il y avait eu le courage nécessaire pour s’affirmer.
Paradoxalement, il n’est pas un homme affranchit de l’autorité parentale. Son caractère est effacé. Mais parfois dans certaines situations, il sait faire preuve d’autorité pour obtenir ce qu’il veut, de compassion et de gentillesse. Il peut se montrer maladroit et intimidé. En tout cas aux côtés de Nell s’est un tout autre homme.

 

Mais le passé à semer les doutes, les questions sans réponses et une immense blessure. Est ce que le présent sera t-il plus fort que la rancœur ?

 

Lindsey T. est sans contexte une autrice de romance formidable. Après sa saga « L’Organisation », elle change de décor pour une histoire délicate et où le parfum de l’amour a une note d’inachevée. Ce premier tome pose les bases solides. J’ai découvert les personnages et leur fardeau. L’alternance entre le passé et le présent dénote. Ce fil conducteur permet d’instiller le suspense et d’égrener avec malice tous les éléments moteurs. L’amitié, l’adolescence, l’amour et la famille sont des thèmes clés et magnifiquement bien développés. La plume amène de la puissance à toutes ces émotions qui se déploient graduellement tout au long des chapitres. Les blessures du passé s’ouvrent à nouveau, lentement et sournoisement, installant un climat instable où la colère et l’abattement frappent sans discontinuer. Ce premier tome n’offre pas toutes les réponses à cette histoire et me laisse donc imaginer tout un tas de scénario farfelus.

 

Nell et Macsen vont faire chavirer vos cœurs de romantiques !

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions BMR.

Mes avis sur la saga « L’organisation » (clique sur les images)

 

Publicités

HOT GUN de Angel Arekin

[ ROMANTIC SUSPENSE – 2018 ]
Tome 2/2
Éditions BMR
601 pages
Ma note : 5/5 mention « à croquer »
Lien Kindle
 
Le résumé :
Un dealer ingérable, une Indienne en cavale, un écorché vif et une hippie.
Ils sont quatre, lancés dans une course contre la montre.
Lorsqu’ils sont contraints de s’associer, entre drogue, diams, sexe et calumet de la paix, la situation menace d’exploser. D’ailleurs, sont-ils vraiment dans le même camp ?
Un road trip déjanté en plein cœur de la réserve amérindienne…. Secrets, trahisons et désir interdit, la plongée aux enfers ne fait que commencer.

Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"

 
Vous avez adoré Sienna dans le premier tome « Hot Blood », vous allez adorer cette nouvelle aventure.

 

Prenez un dealer farfelu aux idées philosophiques déjantées. Prenez une écolo végan raide dingue d’amérindien. Prenez un bon samaritain au passé sombre et louche. Et prenez une indienne qui adore se mettre dans des embrouilles pas possibles. Et vous avez un quatuor explosif, tonitruant et surtout cocasse.

 

Les opposés s’attirent pour mieux se combler. Si vous croyez peu à ce dicton, vous verrez que Angel Arekin sait y faire avec les opposés.

 

Ambiance catastrophe dans les plaines arides, coups de fusil, diamants qui se sont carapatés et oseille qui s’est fait la malle, rien ne va plus. Et faites vos jeux !

 

Cheyenne a eu une vie bien difficile et surtout effroyable, pourtant derrière cet air impassible qu’elle se donne, elle rêve de liberté et d’amour. Prête à tout pour afin accéder à ses rêves, un soir elle ose ce geste libérateur. Oui mais … elle n’avait pas prévu que les loups sanguinaires du terrible Marley la prennent en grippe et lui fasse courir le marathon de l’enfer pour survivre.
Cheyenne a une chance incroyable en la personne de John, le beau chevalier blanc et son armure brillante et tout le tralala. Si vous avez lu le premier tome, John est le petit frère chéri de Sienna. John en a bavé pendant très longtemps. Des coups durs et des coups bas l’on rendu hermétique à tout sentiment, du moins dans la manière de les exprimer. Car des sentiments il en ressent une flopée lorsqu’il est a côté de l’intrépide Cheyenne. A tour de rôle, il peut être protecteur, chamailleur, boudeur, fonceur et rêveur. Bref John, c’est le gars qu’il ne faut pas titiller mais qui peut promettre monts et merveilles. Cheyenne et John est un couple improbable. Couple maudit qui se déchire bien avant d’apprendre à s’aimer. De nombreux non-dits sèment la zizanie et enveniment des situations où le sang froid devrait être de mise. Un couple pourtant attachant par leurs défauts et leurs difficultés, un couple que j’ai eu envie de dorloter (ben ouais !).

 

Sur leur route semée d’embûches viennent rejoindre la belle et candide Lilotte, meilleure amie de Cheyenne. Lilotte est passionnée par le peuple des indiens d’Amérique en partie grâce à l’amitié débordante qu’elle entretient depuis toujours avec Cheyenne. Lilotte est une hippie végétarienne qui croit en la bonté et la beauté du monde. La noirceur est une chose qu’elle ne peut accepter et, qui, surtout elle ne veut pas appréhender. Alors quand le truand se pointe dans son mobile-home pour menacer sa meilleure amie, Lilotte prend son courage à deux mains et l’affronte. Lui c’est Marley, le bad boy qui n’a rien en foutre de la vie des autres tant que ses affaires fonctionnent, son monde et lui peuvent continuer à tourner. Marley a grandi dans la violence et a été formaté à cette vie de débauche. Les filles faciles, la drogue, les affaires et les armes se sont son quotidien depuis toujours. Marley n’a rien d’un gentil agneau et il aime que cela se sache. En véritable bad boy qu’il est, il ne fait pas fi des bonnes manières et foncent souvent dans le tas. Mais tout en bad boy qu’il est, il se retrouve saucissonner à la chaise de Lilotte. La belle et le truand vous voyez le topo ? Non…. (euh non je n’en dirais pas plus même sous la torture).
Le duo Lilotte et Marley est un pur régal. Je me suis bidonnée … mais… tellement ! Verbes acérées, piques foudroyantes et répliques épicées …. mais juste … quel bonheur ! J’ai complètement craquer sur eux.

 

Et si on se faisait un petit remake du  Le bon, la brute et le truand, en rajoutant la belle, à la sauce spéciale Angel Arekin ! Vous êtes partantes ?

 

Quatre voix pour un road trip de tonnerre où amour et passion fricotent sous les tirs de balles et de méchants vraiment méchants. Un western amoureux sensationnel et torride amené par une plume qui mérite tout un tas d’éloge. Sans oublier de prendre en compte l’évolution psychologique des personnages qui est véritablement le moteur de ce romantic suspense.

 

Vous l’aurez certainement compris : j’ai tout simplement craqué ! Une lecture à croquer qui vous plonge au cœur d’une aventure sexy où le danger réside là où on ne l’attend pas.

 

Avez vous résister où allez vous craquer ? 😉

 

Une chronique de #Esméralda

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions BMR

Mon avis sur le 1er tome (clique sur l’image)

 

LE ROMAN DE ROMY, livre 2 de Lou Marceau.

[ROMANCE CONTEMPORAINE – 2018 ]
Tome 2/2
Éditions BMR
358 pages
Ma note : 5/5 mention « à croquer »
Lien Kindle
 
Le résumé :
Cela fait un an et demi que Romy n’a pas vu Raphaël.
Un an et demi qu’elle est passée à autre chose avec Thomas, son petit ami. Ces deux-là vivaient le parfait amour jusqu’à ce qu’il décide de partir un an en Australie. Seul. Il met en place une règle : ils ont le droit de s’amuser, tant qu’ils ne tombent pas amoureux de quelqu’un d’autre.
Alors que Romy est mal à l’aise avec cette idée, ses amies la poussent à profiter de sa toute nouvelle liberté… Elle se rend donc à l’inauguration de la fondation One Heart, où elle sait qu’elle trouvera l’homme capable de réaliser ses fantasmes les plus inavoués.
Elle a un seul objectif : reconquérir Raphaël pour se servir de lui, et lui faire autant de mal qu’il lui en a fait.
Une vengeance pratique, disons.
Sauf que Raphaël est un joueur. Un joueur auquel Romy n’a jamais su résister.
 
Résultat de recherche d'images pour "mon avis image"
 
C’est avec une grande joie que je retrouve les péripéties et pérégrinations de Romy. Souvenez, Romy, c’est la jeune femme hyper romantique et émotive à souhait. Lamentations et désespoirs étaient son quotidien avant la rencontre avec un certain goujat, Raphaël. Romy, fleur bleu dans l’âme, attendant toujours le bon signe pour pouvoir se lancer dans une aventure aussi pittoresque que dangereuse et inédite. Cela, elle a connu pendant quelques jours. Quelques jours de paradis et de lâcher prise. Quelques jours où elle a pu s’affirmer en tant que femme et explorer ses désirs et des plaisirs interdits. Bref Romy et Raphaël, un duo explosif, sensuel et époustouflant. Sauf que le couperet met un point final à une idylle qui n’en pas vraiment une, mais qui aurait pu l’être. Retour à la case départ pour l’inconsolable Romy. Canapé et chocolat, comme compagnie, ni plus ni moins et une tonne de larmes et une rancœur tenace. La vie certes continue, Thomas y rentre un beau jour. Il est beau, intelligent charmant et surtout il aspire aux mêmes valeurs que les sienne. Tout roule pour eux et même s’il a décidé de partir à l’autre bout du monde et de pouvoir s’amuser sans sentiment, la pauvre Romy ne sait plus dans quel sens pagayer.

 

Heureusement des supers copines et sa sœur ont les mots qu’il faut pour lui faire bouger son popotin. Chagrinée, désespérée, l’enthousiasme s’est fait la malle sans préavis. C’est en mode guerrière (et pas trop sûre d’elle) qu’elle décide de prendre sa vie en main et enfin de s’éclater. Et cette soirée et le premier pion d’un plan hyper diabolique pour séduire la plus grande claque de sa vie et lui en faire voir de toutes les couleurs. Enfin ça, c’était le début, elle était loin de se douter que malgré les un an et demie de séparation forcée, les sentiments repointeraient le bout de leur nez et que ses idées salaces (genre en mode papillons touts beaux et touts jolis) viendraient mettre le boxon. Et puis comment résister à la tentation quand elle est à portée de mains ? Tu vois le topo ? Bienvenue dans le monde fou et féerique de Romy !

 

Ce second livre et la suite et fin du premier (cela va de soit, mais je voulais le préciser avant de te jeter sur celui ci sans avant lu le premier …. bref…. j’espère quand même que tu jetteras sur eux, les livres hein …. ). Le premier vrai miracle, c’est que pour une fois je me suis souvenue de tout (prénom et tout le tralala) et pour une fois ma mémoire de poisson rouge peut brandir fièrement les doigts de la victoire. Deuxième miracle : c’est toujours aussi délectable. Une plume enjouée et sexy qui dépeint avec humour, convoitise et sagacité des personnages hyper attachant. L’autrice mise sur la découverte de l’un et de l’autre dans un jeux intimiste où la séduction prime d’abord. Le chat et la souris peuvent aller se rhabiller, ils les surpassent largement. Un jeu où les sentiments prennent davantage de place, où l’écoute est au cœur des échanges, où les railleries pansent les plaies, où ils se sentent indéniablement bien. Certes les doutes, les questions et la peur surgissent, provocant la fuite et les réactions douteuses. Mais cette fois ci Cupidon a décidé qu’il mènerait à bien et au bout sa mission, sans oublier quelques rebondissements aléatoires qui sèment la zizanie.

 

LE ROMAN DE ROMY est juste une merveilleuse romance. Celle qui captive, celle qui émeut, celle qui fait sourire, un peu malicieuse et très sexy, celle que l’on ne peut que dévorer. Alors si vous êtes passée à côté, c’est le moment de s’y jeter à corps perdu.

 

Une chronique de #Esméralda.

Résultat de recherche d'images pour "à découvrir"

… le site des éditions BMR.

… mon avis sur le premier tome (clique sur l’image).

Lucky Luce, tome 1 de Vanessa Furchert

lucky Luce 1

Romance – livre sorti le 31 mai 2019

Editions BMR

Service presse

Ma note : 3,5/5

 

Je remercie les éditions BMR qui m’ont permis, via la plateforme NetGalley, de découvrir ce roman.

Résumé : La reine des gaffes, c’est moi. Une catastrophe à l’horizon ? Vous pouvez être sûrs que je serai dans le coup.

Alors quand je me retrouve aux urgences au milieu de la nuit, c’est forcément pour une histoire si ridicule qu’elle ferait rougir de honte n’importe qui. D’autant plus que le médecin chargé de m’aider est le cliché sur pattes de l’homme parfait en blouse blanche !

Et lorsque, quelques jours plus tard, je recroise docteur Beau-Gosse dans une situation encore plus embarrassante (si, si, c’est possible), je n’ai qu’une envie, devenir invisible. C’est officiel, le destin adore se payer ma tête.

Ce titre a déjà paru sous le titre  Les Pérégrinations d’une gourde, aux éditions Erato.

 

Mon avis : En lisant le quatrième de couverture, j’ai tout de suite été séduite par le côté « miss catastrophe » de l’héroïne. Et pourtant, j’étais loin de penser qu’une maladresse pareille pouvait exister !!

Nous faisons ici connaissance avec Lucie, assistante de direction maladroite, complexée par ses kilos en trop mais aimant trop manger pour essayer d’y remédier. Après une soirée catastrophe, elle termine aux urgences et rencontre Noah, un docteur charmant qui ne la laisse pas insensible. Lorsqu’elle le recroise à plusieurs reprises, elle ne peut s’empêcher qu’il s’agit d’un signe du destin. Mais Noah est-il celui qu’il lui faut ?

J’ai beaucoup aimé le personnage de Lucie. En effet, cela fait du bien de voir une héroïne avec des défauts physiques mais aussi un caractère imparfait. Elle n’aime pas sa silhouette mais n’aime pas se priver des bonnes choses…. Honnêtement, ne sommes-nous pas nombreuses à agir de même ? Pour son côté maladroit, il est parfois poussé à l’extrême mais cela la rend également attachante. Malgré tout, Lucie est une jeune femme rigolote, sérieuse dans son travail et qui enchaine les histoires qui ne mènent nulle part. Justement, quand elle rencontre Noah, elle pense avoir décroché « le gros lot ». Imaginez un instant : un interne sexy, gentil, bourré d’humour, attentionné et qui s’intéresse à vous, il n’y a pas à hésiter, il faut foncer !! Néanmoins, j’ai trouvé ce personnage un peu lisse, trop conventionnel et je sens qu’il nous réserve des surprises…. Peut-être est-ce mon côté désabusé qui parle ? Le tome 2 répondra sûrement à cette réponse ! Dans tous les cas, j’ai trouvé ce couple assez atypique et j’attends de savoir quel sort l’autrice compte leur réserver car contrairement aux apparences, tout n’est pas si rose entre eux…

Je dois avouer que je ne savais pas que ce roman était un tome 1. Arrivé au bout, je suis restée bête car la fin appelle à une suite qui, je l’avoue, s’annonce compliquée pour notre héroïne. J’ai passé un bon moment car la protagoniste est attachante et drôle. La plume de l’autrice est fluide, facile à lire et entrainante. Les chapitres courts dynamisent notre lecture. Si je devais mettre un petit bémol, ce serait sur le narrateur qui se concentre uniquement sur Lucie, et laisse donc planer des zones d’ombres sur les autres personnages. De plus, j’ai trouvé que par moment, l’action avançait un peu trop vite, j’aurais aimé approfondir notamment le passage de la croisière. Néanmoins, cela reste un roman très agréable, parfait pour une lecture détente.

Pour conclure, je recommande le tome 1 de « Lucky Luce » pour tous les amateurs de romance qui cherchent une héroïne attachante, entière et drôle. Cette histoire vous fera, sans nul doute, passer un bon moment et vous permettra, le temps de quelques pages, de sourire et de vous évader de votre quotidien.

 

liens utiles

Retrouvez ce roman sur le site des éditions BMR
Retrouvez également ce roman sur amazon

 

pro_reader_120     favorited_reviews_120     reviews_50_120     netgalley_challenge_2018_120     netgalley_challenge_2019_120

L’oiseau rare d’Émilie Collins

oiseau rare

Romance contemporaine – Livre sorti le 15 mai 2019

Editions BMR

Service presse

Ma note : 5/5 mentions « coup de coeur » et « incontournable 2019 »

 

Je remercie Émilie Collins et les éditions BMR qui, via la plateforme NetGalley, m’ont permis de découvrir ce roman en service presse.
Résumé : Une poignée d’habits détrempés, une voiture au réservoir à moitié plein et sa chienne Sita, voilà tout ce qu’il reste à Zélie. Mise à la porte de chez elle après une dispute houleuse, sans personne sur qui compter, elle décide de suivre la trace d’une mystérieuse lettre qui la conduit dans un petit village de campagne.
Là-bas, le pire se produit, et Sita est renversée par un chauffard. C’est alors que Mathias, jeune vétérinaire qui habite en face, prend sous son aile l’animal blessé et sa maîtresse. Mais la plus cabossée des deux n’est pas celle que l’on croit. Tout le village va bientôt s’occuper de la jeune fille farouche qui va vite s’avérer être un souffle puissant pour dépoussiérer les blessures et les secrets.

 

Mon avis : Ayant déjà lu une romance d’Emilie Collins, j’avais des attentes avant de débuter cette lecture. Le résumé s’annonçait prometteur, je me suis donc lancée le cœur léger et pourtant, je n’étais pas prête à l’ouragan émotionnel qui m’a saisie et emportée.
L’histoire commence sur une grosse dispute au cours de laquelle Zélie est chassée de chez elle par son conjoint. Il ne lui reste que quelques affaires détrempées, un ordinateur explosé, sa chienne Sita, sa voiture et une mystérieuse lettre venant d’un notaire. Elle décide donc d’aller le trouver. Arrivée sur place à la nuit tombée, sa chienne va être renversée par un chauffard et elle va tomber malade. Heureusement, le destin va mettre sur sa route Mathias, le vétérinaire du village, qui va prendre soin d’elles. Mais Zélie est-elle prête à faire confiance ? Quelle est son histoire ? Et pourquoi Mathias est-il si gentil avec elle ? N’attends-t-il pas quelque chose en retour ?
Au départ, j’ai eu un peu peur du personnage de Zélie. En effet, une héroïne tourmentée par son passé peut vite devenir caricaturale voire exaspérante. Mais ici, il n’en est rien. J’ai été très touchée par cette jeune femme qui n’a pas été épargnée par la vie et qui a du mal à faire de nouveau confiance. Entière, altruiste et pétillante, elle a hissé de hautes murailles autour de son cœur car elle a trop souvent été déçue et elle a peur de décevoir. Au côté de Mathias, elle va se rendre compte que tout n’est pas écrit d’avance. Concernant ce dernier, c’est un jeune homme généreux et protecteur qui va se prendre d’affection pour Sita….mais aussi sa propriétaire ! Touché par la solitude de la jeune femme, il va tout faire pour lui redonner le sourire et son cercle d’amis va vite l’accepter. Très rapidement, on sent une alchimie et une complicité se développer entre eux mais rien ne va aller trop vite et j’ai pris plaisir à voir cette relation se développer, non sans quelques embûches. Je ne peux m’empêcher de parler également d’Adélaïde, la maîtresse à la retraite, ou Timothé, le médecin et meilleur ami de Mathias, ou Christine, la « maîtresse tornade ». Tous ces personnages ont leur importance dans l’histoire et il est agréable de voir que toute la lumière n’est pas mise que sur les deux protagonistes principaux.
Je pense que vous l’avez déjà compris mais j’ai eu un gros coup de cœur pour cette romance. En effet, j’ai apprécié de lire une belle histoire où les bons sentiments sont mis à l’honneur. Les deux protagonistes ont des parcours de vie assez simples, même si Zélie a connu des hauts et des bas. Ils sont tous les deux sincères et cherchent à vivre heureux. Si vous ne connaissez pas la plume d’Emilie Collins, je vous conseille chaudement ce roman. Sa plume est vive, efficace et vous touche en plein cœur. Je me suis enthousiasmée, j’ai ri, j’ai pesté mais j’ai aussi pleuré au cours de ma lecture et surtout, j’ai eu beaucoup de mal à poser ma liseuse avant de connaître le dénouement. Enfin, l’autrice profite de cette histoire pour mettre en lumière les relations toxiques, et leurs dégâts, mais aussi le fait que la générosité et l’esprit de « famille » existent toujours.
Pour conclure, je ne peux que recommander la lecture de « l’oiseau rare » à tous ceux qui cherchent une belle histoire d’amour, remplie de bons sentiments, qui fait du bien au moral, sans tomber dans les clichés habituels. Venez trouver Mathias et son « petit moineau » et vous verrez que vous refermerez ce roman avec le sourire mais aussi avec une petite pointe de tristesse à l’idée d’abandonner tous ces personnages attachants.

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez ce roman sur le site des éditions BMR
Retrouvez-le également sur le site d’Amazon

 

Between Breaths, Tome 2 : Before you break de Christina Lee

before you break

New Romance – livre sorti le 7 février 2018

Editions BMR

Service Presse

Ma note : 4/5

 

Je remercie les éditions BMR qui, via la plateforme NetGalley, m’ont confié ce roman en service presse.

Résumé : Elle : Profondément marquée par le décès de son frère et incapable de se libérer de l’emprise de son petit ami volage, Ella noie sa souffrance dans ses études de psychologie. Bénévole pour une hotline  de soutien psychologique sous le nom de Gabriella, elle se met à recevoir des appels réguliers d’un certain Daniel rongé par des idées suicidaires.

Lui : Quinn, bad boy sexy au cœur tendre, a un lourd secret à cacher et cherche à expier ses fautes. Sous le pseudonyme de Daniel, c’est lui qui appelle souvent Gabriella, en qui il trouve une oreille attentive et une voix rassurante pour remonter la pente.

Eux : Au fil de leurs échanges, une complicité plus qu’amicale se développe entre Gabriella et Daniel, alors même qu’ils ne se reconnaissent pas quand ils se rencontrent «  en vrai  »…

 

Mon avis : Deuxième tome de la série, c’est le troisième que je lis et je crois que c’est, pour le moment, celui que j’ai préféré !

Quinn et Ella sont deux personnages marqués par la vie. Ella a perdu son frère qui s’est suicidé quelques années auparavant. Bien décidée à remonter la pente, elle a pris sa vie en main et compte également sur le soutien d’Avery, sa meilleure amie, pour profiter de sa jeunesse. En couple avec Joël depuis de nombreuses années, elle ne se sent plus en phase avec lui. Lorsqu’elle rencontre Quinn, une alchimie évidente semble les relier mais osera-t-elle quitter Joël ? Quand à Quinn, tourmenté par son passé, il semble penser qu’Ella n’est pas digne de lui. Osera-t-il se confier à elle pour avancer enfin dans sa vie ?

Ella a été marquée par le suicide de son frère et a, pendant longtemps, ressenti une grande culpabilité. Pour essayer d’aider d’autres personnes mais aussi pour se sentir utile, Ella travaille, quelques soirs par semaine, dans une hotline de soutien psychologique, en utilisant son prénom complet Gabriella, où elle essaie d’aider, du mieux qu’elle peut, tous ceux qui appellent. Ella est une jeune femme forte, sous son aspect fragile, car elle a réussi à remonter la pente et prend peu à peu confiance en elle afin de la mener là où elle en a envie. Pendant son travail, elle reçoit plusieurs fois des appels d’un certain Daniel qui la touchent et dont le témoignage lui va droit au cœur. De son côté, Daniel se prend d’affection pour cette Gabriella qui l’écoute et le conseille si bien. Sauf que Daniel n’est autre que Quinn, car il utilise lui son premier prénom pour appeler. Il est donc très touchant, mais aussi très étonnant, de voir Quinn se rapprocher d’Ella et Daniel se prendre d’affection pour Gabriella… même si c’est très surprenant, car aucun des deux ne fait le rapprochement, cela rajoute une petite pointe de piquant à l’intrigue. Quinn est un jeune homme qui culpabilise beaucoup par rapport à la mort de son meilleur ami quelques années auparavant, étouffé par une famille qui veut donner l’image de la famille parfaite, alors que lui veut juste se passionner pour la mécanique. Avec Ella, ils forment un couple un peu torturé mais surtout touchant et passionné.

Encore une fois, la plume de l’autrice fait des miracles. C’est une lecture facile, rapide et je me suis vraiment régalée. J’ai trouvé ce tome plus abouti que le premier « all of you » car les personnages sont beaucoup plus travaillés tant au niveau psychologique que de leur histoire qui prend le temps de se construire. On aimerait presque que cela aille plus vite entre eux mais c’est aussi plaisant de voir des personnages qui prennent leur temps pour faire les choses bien. Il y a peu de scènes de sexe mais elles font très rapidement monter la température tant l’alchimie entre les protagonistes est évidente !

En bref, je recommande chaudement ce tome 2 de la série « Between Breaths ». C’est une new romance sympathique qui, sous des airs de légèreté, met en lumière la thématique du suicide et de la culpabilité. Venez passer un bon moment avec Quinn et Ella, passionnez-vous pour ce couple tellement attachant ! Pour ma part, il me reste le dernier tome de la série à découvrir et j’appréhende déjà de quitter cette petite bande d’étudiants sympathiques.

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez ici ma chronique pour le tome 1 « All of you »
Retrouvez ici ma chronique pour le tome 4 « Promise Me This »
Retrouvez ce roman sur le site des éditions BMR

 

TAKE YOUR CHANCE, tome 3 de Kessilya.

Take your chance - 3 - Harley par [Kessilya]

 

 

[ROMANCE CONTEMPORAINE – Nouveauté 2018]

Tome 3/3

Éditions BMR

 

 

Ma note : 5/5 mention « à découvrir »

Lien Amazon !

 

 

 


 

Le résumé :

 

Harley Black n’a pas choisi de naître dans une puissante famille de trafiquants. Elle a beau rêver d’une autre vie, Harley sait que son futur sera fait de terreur et de meurtres. Car on ne se défait pas des chaînes de la rue.
Mathieu Aniel est flic. Depuis qu’il a perdu celle qu’il aimait, il n’a qu’une seule obsession  : lutter contre les réseaux de corruption qui empoisonnent sa ville. Malgré lui, pourtant, la jeune Harley l’émeut et occupe toutes ses pensées…
Quand l’empire des Black s’étiole sous le poids de complots, Mathieu est prêt à tout pour protéger Harley et la rallier à son camp. Ensemble, ils peuvent découvrir ce qui se cache derrière ce jeu de pouvoir souterrain. À condition de se faire confiance… Mais Harley est-elle prête à céder au désir, à trahir les siens pour goûter à la liberté  ?

 


 

Mon avis :

 

Qui a dit que le gentil flic ne pouvait pas fricoter avec la bad girl ? Personne, non ! Et si pour une fois les rôles s’inversaient. Est ce que cela te dérangerais ? Après tout, les femmes aussi peuvent être des rebelles dans l’âme même si elles cachent un gros cœur. Après tout, elles peuvent avoir les yeux revolver dans un corps de Barbie, côtoyer des hommes pas recommandables, tâter de la cachette, être une pro des arts martiaux, se fondre dans le décor, assister à des complots pas nets, soutenir sa famille même si elles savent qu’aucune moralité, justice, loi et honnêteté sont de rigueur. Que seuls la loi de la rue et de l’honneur prévalent dans cette vie de gang. Elles, c’est plutôt elle, Harley. Barbie blonde, rebelle, attachée aux valeurs familiales même si elles rêvent d’un monde beaucoup plus juste. Harley a grandi dans le milieu, a fait ses armes. Sa parole n’a aucune valeur, elle suit le mouvement non par conviction mais plutôt par honneur et fierté. Harley tente de s’émanciper, mais c’est bien compliqué quand trois frères et un père tyrannique veillent sur ses faits et gestes. Harley ne dénoncera jamais les siens, elle préfèrera se tirer une balle, plutôt qu’être une balance. Elle ne connaît que la violence, les règlements de compte, la manipulation … Comment construire son avenir dans un tel monde ? Si ses rêves sont inaccessibles, un porte s’entrouvre lorsque le gang des Black subit sa plus terrible épreuve. Entre honneur et vengeance, Harley devra prendre des décisions, mettre de côté son désir, ses rêves et ses principes. Le sang versé sera sa seule rédemption.

 

Avec la bad girl, voici le gentil flic, Mathieu. L’uniforme lui sied à merveille. Mathieu est un homme compliqué, droit dans ses bottes et emprisonné par un épisode malheureux de sa vie . Il s’y attache comme une sangsue, comme si c’était son unique salut, son avenir. Il a arrêté de vivre pleinement depuis belle lurette. Se donnant corps et âme à son métier, il en a oublié le simple bonheur. Mathieu est un homme intransigeant, entier et qui a en horreur la corruption et les sévices qu’endurent sa ville. Sa détermination le pousse à provoquer l’empire des Black. Il tente à tout prix d’amadouer la belle Harley dans le but que cette dernière dénonce les agissements de son père. Cette fille est un véritable casse tête pour le super flic. Un casse tête car il n’arrive pas à lui délier la langue et surtout il éprouve une certaine attirance. Certes incompréhensible, mais il a vraiment du mal à lutter. Si le destin les réunis pendant une période cruelle, il leur mène la vie dur. Pour le meilleur et le pire, surtout le pire, le cœur gagnera t-il l’amour ?

 

Ce dernier tome est à la hauteur des mes attentes. Cette trilogie est vraiment géniale. L’auteur narre avec perfection ses trois histoires. Des personnages aux traits de caractères attachants, des histoires éprouvantes et pimentées par des scènes sensuelles, des enjeux primordiaux. A chaque fois les personnages sont confrontés à des choix qui détermineront leur futur. Les doutes et les tourments viennent contrecarrer les plans. Des cris, des pleurs, de la passion et de l’amour ouvrent une porte de sortie que les personnages se doivent de saisir. Kessilya a une plume extrêmement addictive et envoutante. Elle touche par sa sensibilité, sa force, sa détermination et son optimisme.

 

TAKE YOUR CHANCE, ce sont ni des histoires de princes charmants et de princesses en détresse, ni des contes de fées, seulement des histoires d’hommes et de femmes qui doivent se battre avec conviction et affronter leur choix pour connaître le véritable et unique amour.

 

 


 

Je remercie les éditions BMR pour leur confiance via la plateforme Netgalley.

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Mon avis sur le tome 1 !

Mon avis sur le tome 2 !

Vers le site des éditions BMR, pour tout savoir !

 

 

Screenshot_2018-09-04 Personnalisez LE TEMPS D_UNE ILE de Thierry Clech