Jeux de glace de Pauline Libersart

jeux de glace

New romance – Epub sorti le 9/02/2018

Editions BMR

Service Presse

 

Je remercie les éditions BMR qui, via la plateforme NetGalley, m’ont fait confiance et m’ont permis de découvrir ce roman en service presse.

Résumé : Lors de la soirée d’inauguration des Ice Games, Justin s’est trompé de chambre. Trompé de lit. Trompé de fille.

Solène s’attendait de son côté à passer une nuit tranquille, mais y renonce et demande au distrait de rester.
Ils n’échangent pas leurs noms, profitent simplement de cette merveilleuse erreur, de cette histoire sans lendemain.

Mais après la nuit, vient le jour et la compétition : l’amour n’est pas au programme.

Solène redevient la redoutable princesse de glace qui glisse vers l’or, patins aux pieds.

Justin, crosse en main, s’élance à la tête de son équipe de Hockey, droit vers son but : le podium.

Ils ne craignent pas la chute –  ils ne sont pas de ceux qui tombent.

Mais si l’amour, lui, leur était tombé dessus ? Pas sûr qu’ils soient entraînés pour ça…

 

Mon avis : Ce roman était ma première découverte de la plume de Pauline Libersart…. Je dois avouer que je n’ai pas été déçue !

Nous faisons ici connaissance avec Solène, une patineuse française surnommée « la princesse de glace » et Justin, le capitaine de l’équipe de hockey du Canada. Ils participent tous les deux aux Ice Games, qui sont une compétition un peu comme les Jeux Olympiques où s’affrontent de nombreuses nations autour des sports de glace. Ces deux personnages m’ont beaucoup plu car ils ont chacun une personnalité bien trempée. Solène est une battante, mise de côté par la fédération française de patinage à cause de son caractère, et qui s’est fait plaquer pour une autre patineuse française avant ces Ice Games. Quand elle patine, elle a un visage fermé et ne laisse pas facilement ses émotions prendre le dessus. Justin, de son coté, est un coureur de jupons qui couche à droite et à gauche. Pourtant, sa rencontre avec Solène va tout changer…. Sportivement, il est un modèle pour ses coéquipiers car en plus d’être talentueux, il montre l’exemple et fédère l’équipe autour de lui. Enfin, pour ne rien gâcher, Justin est un très bel homme, un hockeyeur tel qu’on les imagine, grand, bien baraqué, brun, tatoué, bref, c’est un fantasme ambulant !!

La rencontre entre les deux a lieu dès les premières pages du roman et au départ, j’ai trouvé que ça allait un peu vite. Mais l’auteure a construit son roman de telle manière que malgré ce commencement rapide, on voit que nos personnages s’attachent l’un à l’autre mais ils ne se précipitent pas les choses dans leur relation. Ils m’ont beaucoup émue tous les deux car ils vont devoir, au cours de ces Ice Games, surmonter des épreuves qu’ils n’avaient pas prévu de rencontrer. De plus, je les ai trouvés très mignons et attachants. Les scènes de sexe sont chaudes, elles font instantanément monter la température. Elles sont présentes mais elles ne prennent pas le pas sur la construction de la belle histoire entre Solène et Justin.

J’ai aimé le contexte de l’histoire. Passionnée de sport, je me suis passionnée pour ces Ice Games. J’ai trouvé cependant qu’une personne n’appréciant pas ou connaissant peu les sports de glace pouvait être déstabilisée car on parle beaucoup patinage artistique et hockey au fil des pages. Cependant, ça ne m’a pas dérangé car ce sont des sports que j’apprécie et en plus, de nombreuses choses décrites existent malheureusement dans la vraie vie : les entraineurs qui perdent la main sur leur équipe en pleine compétition, l’importance du paraitre dans le patinage artistique, les journalistes à la recherche du scoop extra-sportif….. Quant au style de l’auteure, j’ai adhéré. Elle a une écriture efficace, qui nous empêche d’éteindre la liseuse avant d’avoir terminé le roman et on vit au côté des protagonistes tout ce qui leur arrive. J’ai trouvé le couple très « chouchou » sans tomber dans le « cucul ». Enfin, le narrateur suit tantôt Solène, tantôt Justin, ce qui permet d’avoir une vue d’ensemble de ce qui se passe au cours de l’histoire.

Pour conclure, ce roman est un coup de cœur que je recommande à tous les amateurs de jolies histoires d’amour pimentées. Amateurs de sports de glace, n’hésitez à foncez et à vous plonger dans ces « jeux de glace ».

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez ce roman sur le site des éditions BMR

Retrouvez également « Jeux de glace » sur Amazon

pro_reader_120                        favorited_reviews_120                         reviews_25_120

Publicités

WILD & REBEL de Oly TL.

51wS0vauWmL

 

 

[ROMANCE ÉROTIQUE – Nouveauté 2018]

Éditions BMR

Service presse

 

 

Format numérique (511 pages) : 9€99

Ma note : 5/5 mention Coup de coeur

 

 

 

 

 

Je remercie les éditions BMR  pour ce service presse via la plateforme NetGalley.

 

 


 

Le résumé :
Natasha est chroniqueuse pour un journal parisien. Un matin, la nouvelle tombe : elle a été choisie pour couvrir le retour médiatique de celui que l’on surnomme… « La Bête ».
Tom Wilde, torride célébrité néo-zélandaise, a en effet disparu des écrans depuis cinq ans. Personne ne sait où il se terre ni ce qu’il devient. Jusqu’à aujourd’hui.
La Bête veut sortir de l’ombre et redorer son image. Et c’est Natasha qu’on envoie sur le terrain ! Une chance ou un cauchemar ?
Obligée de le rejoindre dans son antre sur une île quasi déserte alors qu’elle ne jure que par ses soirées citadines, Natasha est loin d’être ravie.
Comment va-t-elle gérer cet homme aussi attirant que lunatique, aussi abject avec les femmes qu’imprévisible ?
De toute manière, il peut bien être sauvage, elle restera rebelle !

 


 

 

Mon avis :

 

Tom Wilde, l’homme à l’état brut. Celui qui vous fait tourner de l’œil à l’espace de quelques secondes. Le sex appeal dans toute sa gloire. Un regard de braise qui vous consume littéralement. Vous ne pourrez pas résister bien longtemps à cette masculinité à l’état pure. Sauvage, irrésistible et mystérieux, des ingrédients qui ne peuvent que vous mettre des étoiles pleins les yeux. Mais Tom Wilde n’est pas que ça. L’auteur n’a pas juste crée un personnage attrayant il y a beaucoup plus ça. Intelligent, sournois, manipulateur, ce génie n’est pas en reste pour vous surprendre. Un génie avec d’indéniables qualités mais extrêmement complexe. Adopté dés sa plus jeune enfance, il est élevé dans une famille aimante de Nouvelle-Zélande. Très vite il montre des capacités exceptionnelles. Mais en contre partie son comportement laisse penser à certains troubles autistiques. Et je dois dire que la personnalité de Tom Wilde est le reflet adéquat à ces troubles. Moi même maman d’un petit garçon présentant ces troubles je n’ai pu qu’adhérer à la manière dont Tom Wilde est décrit. Ce conflit intérieur qui doit être gérer au quotidien. Les réactions inadéquates ou surdimensionnées face à des situations toutes aussi banales. Ces angoisses perpétuelles, notamment face à l’abandon. Et cette façon et cette facilité de se couper du monde. Tom Wilde a eu de très bonnes raisons de disparaître pendant 5 ans, et vous découvrirez les tenants et les aboutissants en ouvrant ce bouquin. Bien évidemment l’histoire n’est pas consacré à l’autisme, loin de là. Mais je ne peux que souligner l’intérêt que porte Oly TL à son personnage qui en fait la pièce maitresse.

 

Natasha est la vraie citadine, youtubeuse, toujours sur l’ère de la mode et à l’affut de la moindre tendance quitte même à les créer. Natasha est la fille dévergondée mais qui se préserve pour l’homme de sa vie. Ecumant les boites de nuit avec ses potes. Elle croque la vie à pleine dent. Elle bosse pour un journal réputé et se voit confier la mission d’interviewer l’énigmatique et l’insaisissable Tom Wilde. « La Bête » séduisante et sauvage ne lui fait pas peur et même si dans un premier temps elle tente de mettre aux oubliettes son attirance, elle se laissera avoir comme tant d’autres. Arrivera t-elle à apprivoiser « La Bête » ? Son extravagance, sa grande gueule, ses sentiments seront-ils d’elle la seule et l’unique ?

 

WILD & REBEL est un condensé sensationnel de rebondissements hallucinants. Les surprises sont multiples. Les déchirements sont terribles. De l’émotions à l’état pur pour les lectrices. Ca remue les tripes, ca fait pleurer, ca fait rire au larme, ca fait se mettre en colère. Ca fait tout ça et bien plus encore. C’est un tsunami émotionnel. Oui voilà ce que l’on ressent en fermant ce livre. Même si il n’y a pas tant d’effets wouah dans le fil conducteur de l’histoire, la psychologie des personnages vient contrebalancer cette petite faiblesse. Oly TL a l’art et la manière de décrire ses personnages et leurs émotions tumultueuses qu’on en vient vite accro. On devient carrément eux ! On vit, on subit leur histoire ! C’est la romance qui te scotche littéralement !

 

Si t’es amoureuses d’histoire d’amour compliquée avec des personnages complexes, de la jalousie, des tourbillons sentimentaux, des questions, des larmes et des scènes croustillantes. Alors OUIIIIIIIII, WILD & REBEL et fait pour toi ! Et tu en redemanderas davantage, mais il faudra être patiente pour la suite !

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site de BMR, pour tout savoir !

Vers la page Facebook de Oly TL !

 

Screenshot-2018-2-20 L_Organisation, tome 3 Révoltée de Lindsey T

 

 

 

 

 

PARIER MAIS PAS JOUER #4 de Chrys Galia.

 

 

[NEW ROMANCE – Nouveauté 2018]

Editions BMR

Service presse

 

Format numérique (126 pages) : 10€99

Broché : 15€90

Ma note : 4/5

 

 

 

 

Je remercie les éditions BMR pour ce service presse via la plateforme Netgalley.

 

 


 

 

Le résumé :

 

Pour ce dernier opus de la saga PARIER… MAIS PAS JOUER  !,  retrouvez Liv, Stephen, Brad et Callie, que nous avions quittés à la fin du tome 3 au cours s’une scène dramatique. Ils vont devoir redoubler d’efforts pour peut-être enfin arriver à trouver le bonheur. Mais la vie a cela de cruel qu’elle ne comptabilise pas les épreuves qu’elle vous fait traverser, et encore une fois, ils ne sont pas au bout de leurs surprises…

 


 

Mon avis :

 

Je retrouve dans ce tout dernier opus, les personnages qui m’ont fait vibrée tout au long des trois précédents tomes. L’auteur ici a la merveilleuse idée, d’entremêler leurs histoires pour un final époustouflant. Liv et Stephen, Callie et Brad vont nous faire vivre une ultime histoire où à nouveau les péripéties viennent bouleverser.

 

Une nouvelle fois je suis complétement charmée par la plume de Chrys Galia. Elle m’a fait ressentir toute une palette d’émotions. Prise dans un flot continu où amour, euphorie, suspicion, crainte, folie, passion viennent chambouler une lecture sans aucun doute encore plus addictive.

 

Ce quatrième tome vient clore à merveille cette saga. Le premier tome ne m’avait pas tout à fait convaincue. J’ai bien fait de continuer sur ce pressentiment : que le meilleur se cacher dans les prochains tomes. Les personnages prennent en maturité tout au long des tomes. Ici, je les retrouve épanouis faisant fi de leurs passés tumultueux. Les épreuves bravées les ont rendus davantage courageux. Le bonheur se profile à l’horizon pour ces deux couples qui ont su s’unir dans le malheur bien avant le bonheur. Une nouvelle fois Chrys Galia nous propose un final à la hauteur de cette saga. Personnellement je n’adhère pas à ces deux options offerts. Incompréhension totale ! Je ne sais pas si ce choix est vraiment judicieux. Une nouvelle fois je vais faire ma difficile, dans ce cas là j’aurais préféré une fin neutre, me laissant libre choix de l’imaginer à ma guise.

 

PARIER MAIS PAS JOUER est une saga enivrante, où les rebondissements vous surprendront sans cesse. Un plume qui au grès des tomes s’affirme pour vous faire vivre mille délices !

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Mon avis sur le tome #1 !

Mon avis sur le tome #2 !

Mon avis sur le tome #3 !

Lien Amazon !

Vers le site des éditions BMR, pour tout savoir !

 

 

Screenshot-2018-2-20 L_Organisation, tome 3 Révoltée de Lindsey T

TAKE YOUR CHANCE #2 de Kessilya.

Take your chance - 2 - Luna par [Kessilya]

 

 

[ROMANCE ÉROTIQUE – Nouveauté 2018]

Éditions BMR

Service presse

 

Numérique (331 pages) : 9€99

Ma note : 5/5 +++

 

 

 

 

 

Je remercie les éditions BMR pour ce magnifique service presse via la plateforme Netgalley !

 

 


 

Le résumé :
Le credo de Luna : pourquoi vivre d’amour et d’eau fraîche quand on peut vivre d’alcool et de sexe ? Et si elle se trompait ? Si, au fond, le sexe n’était qu’une envie et l’amour un besoin ? Serait-elle seulement capable de l’accepter ?
«  Dire qu’il m’embrasse serait un doux euphémisme pour décrire ce que cet homme me fait. Il prend possession de moi, prend le contrôle de mon désir, de mon corps et je comprends tout à coup pourquoi Adam est dangereux pour moi. Contrairement aux autres, il est tout à fait capable de me faire lâcher prise et d’oublier toute retenue. Deux choses que je ne peux pas laisser se produire. Ni avec lui, ni avec qui que ce soit. Mes mains se posent alors sur ses épaules et, à bout de souffle, je le repousse :
— OK. C’était cool, mais ça ne se reproduira plus. »
Take your chance : et si en amour, tout n’était qu’une question de prise de risque ?

 


 

 

Mon avis : (attention !!! petit spoiler du tome 1)

 

On part souvent du principe que les opposés s’attirent, pour mieux se compléter…etc..etc. Et si pour une fois l’inverse se produisait ? Ca donnerait quoi ? Des étincelles et bien plus que ça ????

 

C’est avec un immense sourire figé sur mon visage que j’ai débuté cette nouvelle lecture. Le tome 1 m’avait séduite de A à Z et justement le personnage de Luna m’avait intriguée. C’est avec une grande joie que je la retrouve dans se second opus. Luna est cette fille que l’on voudrait avoir comme meilleure copine. Pimpante, enthousiaste, sans aucun filtre, joyeuse, nonchalante. Enfin la femme fatale dans toute sa splendeur et qui assume pleinement son image de menthe religieuse. Utiliser les mecs comme des kleenex tout en restant polie. Mais derrière cette apparence se cache de nombreuses blessures qu’elle tente d’éloigner à tout prix de sa vie. Sa vie est un mini combat jour après jour, surtout quand sa mère décide de cohabiter et se comporte comme une gamine en chaleur. Luna est la meilleure copine de Zoé. Un duo inséparable qui s’épaule quand tout part en vrille.

 

 

Adam, c’est elle, en version masculine ! Adam pour rappel est le demi frère d’Alec, le futur mari de Zoé. Adam est le rebelle de la famille, le sauvage, celui avec qui on évite toute relation aussi normale soit elle. Adam est la caricature alléchante du bad boy romantique. Tatouage, belle gueule, carrure imposante. Il sent le sex à des kilomètres à la ronde. Et sa super bécane n’aide pas au filet de bave qui peut s’écouler de votre bouche. Vous voici prévenues mesdames ! Bref on se jetterait volontiers dans ses bras et dans ses draps ! Adam a repris la boite échangiste de son père. Il vit la nuit, mais vous découvrirez que le jour il porte une tout autre casquette. Egalement meurtri par son passé, les femmes ne sont qu’un moyen d’assouvir ses pulsions.

 

Luna + Adam = passion ardente, explosions des sens et joutes verbales acerbes assurées !

 

Une nouvelle lecture explosive. Je découvre une nouvelle Kessilya qui se laisse totalement emportée par ses personnages. Elle ose davantage de scènes pimentées où la séduction devient une arme redoutable. Les caresses, les baisers laissent des trainées de laves en fusion ! C’est hot et j’adore ça. Sans oublier le côté psychologique qu’elle nous laisse découvrir au fil des chapitres qui alternent plus ou moins régulièrement entre le point de vue de Luna et d’Adam ; et présent et passé. Tous les secrets sont dévoilés avant le cliffhanger de malade ! Je suis tout de même super frustrée que l’on ne connaisse pas l’évolution de cette relation, en espérant que Kessilya y remédie dans le troisième opus ! Sinon je fais un malheur 😉

 

Cette saga est de plus en plus impressionnante. Si vous aimez les histoires compliquées, passionnelles, déchirantes et explosives, je pense que TAKE YOUR CHANCE est ce qu’il vous faut. De l’émotion à l’état pur vous attends pour vous chambouler, faire pleurer, frissonnez !

 

Nouveau MEGA COUP DE COEUR pour une romance juste WOOOUUUUAAAAHHHHH !!!!

 

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers la page Facebook de Kessilya !

Vers les éditions BMR, pour tout savoir !

Mon avis sur le premier tome !

 

 

Screenshot-2018-2-20 L_Organisation, tome 3 Révoltée de Lindsey TTAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

SUR LE BOUT DES DOIGTS de Léon de Griffes.

41fRKZP3tAL

 

 

 

[ROMANCE CONTEMPORAINE – 2017]

Éditions BMR

Service presse

 

 

 

 

 

 

 

Je remercie les éditions BMR pour ce service presse via Netgalley.

Le résumé :
À trente-sept ans, après deux enfants et un divorce, Gaspard ne sait plus draguer une femme. Exit le sourire qui fait danser, le regard qui fait vibrer, le petit jeu de mots qui fait rougir : il a oublié comment user de ses charmes. Quand il rencontre Ophélia, belle rousse aux formes diaboliques, il est prêt à tout pour attirer son attention… mais rien n’y fait et c’est à Clémence, amie d’enfance et voisine, que Gaspard confie son désarroi. Cette pétillante petite brune pourrait lui dire qu’il n’a aucune chance, mais elle ne souhaite qu’une seule chose : que Gaspard reprenne confiance en lui. Car s’il voit à quel point il est séduisant, peut-être ouvrira-t-il les yeux et arrêtera-t-il de chercher en vain la femme idéale ?

Mon avis :
Une histoire peu commune et bien trop rare à mon goût : l’histoire d’un homme écrite par un homme. De quoi susciter ma curiosité ! Alors qu’à l’heure actuelle, les femmes sont les reines de la romance en tout genre, « sur le bout des doigts » à tout d’un ovni !
Gaspard, grand gaillard, une force de la nature et de plus ébéniste, laissant son talent s’exprimer au travers du bois, est un père moderne à mi-temps (comprenez qu’il a la garde une semaine sur deux). Esseulé par un mariage voué à l’échec. Le divorce a été une véritable déchirure. L’amour qu’il portait à sa femme est véritable, alors qu’elle avait tendance à aller voir ailleurs ! Vaincu, au bord de la banque route, Gaspard tombe dans une dépression inévitable. Il peut compter sur le soutien indéfectible de son super frère qui grâce à ses méthodes douteuses de bon sens va le dépêtrer de cette situation qui a tendance à s’enliser : l’auto-apitoiement et les questions incessantes sur soi et l’avenir il, n’en veut plus. 
Gaspard est à mes yeux ce gentil nounours auquel on ne souhaite qu’une chose c’est s’accrocher, s’y blottir, se perdre dans ses bras si fort. C’est un monstre de la nature. Il émane de lui une telle force et également une douceur immense. Ses enfants sont la clef de son bonheur, même si une femme qu’il l’apprécierait à sa juste valeur serait un grand plus. Il est attendrissant, bourru, têtu, maladroit et coquin. Il a une certaine sensibilité et un humour fracassant. Retourner sur les sentiers de la drague est assez épique. On le retrouve dans des situations burlesques. Heureusement que son frère lui mâche une bonne partie du boulot. Mais s’est sans compter sur la présence bienveillante de sa voisine Clémence. Leur amitié a débuté alors qu’ils n’étaient pas plus haut que trois pommes. Les années les ont séparés et réunis. Mais le temps a fait son effet et leur complicité toujours aussi présente à laisser place peut être à autre chose ! Clémence est également une artiste. Illustratrice, elle travaille depuis chez elle et s’occupe volontiers des enfants de Gaspard lorsque ce dernier est en plein rush dans son atelier. Clémence est un petit mystère à elle toute seule. Elle ne laisse rien paraître de son émoi et pourtant elle n’en pense pas moins. C’est une jeune femme tout en courbe et volupté, loin des clichés de la mode. Affirmée et indépendant, il ne lui manque que l’homme de sa vie. Les histoires entre voisins n’auront jamais pris autant de sens qu’ici !!
Je connaissais déjà  la plume de Léon de Griffes. Je savais dès le départ que j’adhérerai complétement à son style. Il manie parfaitement le choc des genres. Voguant à la fois sur la volupté et la douceur des mots et l’explosion de l’érotisme. A la fois romantique et charnel. C’est un roman qui a eu la facilité de me transporter ailleurs dans le quotidien rocambolesque de Gaspard. J’ai eu envie de le secouer comme un prunier, d’être cette petite voix qui lui susurre à son oreille les éléments qu’il ne voit pas. Léon de Griffes met en évidence tous les malheurs d’un père célibataire, sa déroute et les moyens de remédier à cette solitude. Et ces derniers vont passer par la création d’un compte sur un site de rencontre ! Je vous laisse imaginer le scénario !
« Sur le bout des doigts » aurait pu s’intituler « l’art et la manière de faire l’autruche ». En effet Gaspard est l’exemple typique de faire l’autruche.
Même si j’ai suivi le raisonnement de Gaspard, l’auteur a eu l’intelligence d’accorder quelques chapitres sur le point de vue de Clémence et de jouer dans l’espace temps, retournant le temps de quelques chapitres dans le passé !
« Sur le bout des doigts » est un savant mélange de subtilité, de douceur, de questions, de chance et de doutes. C’est l’histoire d’un homme qui ne croit plus en rien mais qui veut donner une chance à celle qui lui prouvera le contraire. C’est touchant, bouleversant et unique !

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site des éditions BMR, pour tout savoir !

Vers le site officiel de Léon de griffes, pour tout savoir !

 

 

 

 

Véline #1 : Sexe, crime et thérapie de Avril Sinner

410y11T3ZHL

 

 

 

[ POLAR ÉROTIQUE – 2017]

Éditions BMR

Service presse

 

 

 

 

 

 

Je remercie les éditions BMR pour ce service presse via la plateforme Netgalley.

 


 

Le résumé :

Véline. OK, je vous l’accorde c’est bizarre comme prénom. Mais pour toute réclamation, adressez-vous à ma génitrice, vous allez voir, elle est charmante. Que dire sur moi ? Je suis flic à la brigade de répression du proxénétisme, j’ai un patrimoine génétique plutôt séduisant, je ne manque pas d’humour – enfin, ça dépend pour qui. Et surtout j’adore les femmes. Toutes les femmes. Particulièrement quand elles sont payantes ou en couple. Ma mission dans cette histoire ? Débusquer un tueur en série, infiltrer un univers thérapeutique étrange et au passage braquer ma capitaine. Pourquoi moi ? Parce que la crim patauge et parce, que paraît-il, « j’ai le profil idéal ».
Des déviants sexuels, du sang, des meurtres, une brigade criminelle dépassée, une chef aussi excitante qu’autoritaire… et moi. Sacré cocktail. Que l’enquête commence…

 


 

Mon avis :

Vous avez été nombreuses à avoir déjà succomber à Véline ! Et je ne vous cache pas qu’il y a tout un tas de bonnes raisons pour que vous mourriez d’envie d’en savoir davantage.

Véline ou icône du flic hyper sexy est le type même du gars qui en jette ! Véline est lieutenant de police à la BRP (Brigade de répressions du proxénétisme).Quoi de mieux que d’évoluer dans un monde qu’il connaît et dont il maitrise ! Les femmes d’un soir à qui on glisse un billet dans le soutien gorge, oui il les connaît parfaitement ! Et justement sa place il en profite largement en protégeant ces demoiselles et en tirant un certain bénéfice. Ne le voyez pas comme un goujat mais plutôt comme un protecteur ! Enfin de compte il a le profil parfait pour infiltrer un groupe de paroles de déviants sexuels ! Kidnappé par la crim’, le voici embarqué dans une affaire qui ne manque pas de rebondissements et de suspense. Sa nouvelle équipe a le mérite d’être hétéroclite : une chef bien roulée, le geek mateur, le costard cravate énervant et les deux derniers normaux ! Pauvre Véline il va en prendre pour son grade, lui tant habituer à se la jouer solo !  Véline n’est pas un gars sérieux au contraire, son humour mordant en déstabilise plus d’un. Pas plus sérieux qu’une minute, il lui faut surtout une bonne dose de sang froid pour intégrer ce groupe de déviants sexuels : la soumise, la nymphomane, le fétichiste, le scato et l’accro à la masturbation. Il sait d’avance qu’il va bien se marrer. Mais les meurtres sont de plus en plus nombreux et la réponse est parmi eux. Véline ne perd pas de vue sa mission et en temps que bon flic qui se respecte il va tout faire pour mettre un terme à l’activité de ce criminel.

Avril Sinner nous offre un roman où l’humour est omniprésent, elle ne rentre pas dans les détails scabreux qui pourraient vous faire fuir. Son héros principal est tout aussi exceptionnel que le contexte : arrogant, sarcastique, énervant, excellent dragueur, têtu, bourru, lourd, insistant, blague douteuse, bon coup d’un soir mais derrière toutes ces caractéristiques se trouve un homme attentionné, doux, attachant, fou et chiant ! Il n’y a absolument rien de pathétique à tomber folle amoureuse d’un homme comme lui et pourtant sa chef va lui en faire voir de toutes les couleurs. Elle le dénigre au plus haut point, les hommes comme Véline ne méritent aucune attention ! Ils sont pitoyables et surtout tout ce qui les intéressent, se trouvent dans leur caleçon. Le rabrouer, c’est tout ce qu’elle a de mieux à faire. Ignorer les blagues douteuses deviennent un tant soit peu difficile, surtout lorsqu’elle se découvre une attirance dont sa tête ne peut plus contrôler. La chef est l’opposée de Véline : elle résiste du mieux qu’elle peut et n’hésite pas une seule seconde à l’envoyer balader. En bref c’est un duo explosif qui vous charmera par des dialogues piquants, des sous entendus friands et une bonne dose d’humour !

Je me dois de remercier Avril Sinner d’avoir osé mettre en scène un personnage aussi distrayant et haut en couleur et surtout un flic d’origine bulgare et tzigane. Un tzigane et en plus flic, en principe ca ne fait jamais bon ménage et bien évidemment ceci est autant incongru et rare qu’un cheval qui vole ! Ne cherchez absolument pas de prétextes tirés de son enfance ou autres blessures qui ferraient de lui tel qui il est ! Non, non je vous assure que Véline n’est pas un homme qui se cache derrière une carapace qu’un psy n’aurait pas assez de toute sa vie pour la briser ! Non, Véline est tel quel, intrusif, pas du tout diplomate, encore moins romantique ou poétique, Il est cash. Cru. Boulimique de sexe.

Que vous dire de ma lecture : c’est totalement génial ! Une plume énergique, sans filtre (afin si un peu tout de même), mais brut de décoffrage. C’est à la fois charmant, déstabilisant, distrayant, épique, envoutant. Une fois débuter vous ne pourrez plus vous décrochez. C’est hallucinant à quel point cette lecture a été addictive !

Quand le polar rencontre l’érotisme : c’est juste du génie ! Un mélange des genres qui détonne pour le plus grand bonheur des lectrices !

Je recommande vivement à commencer cette saga, je ne pense pas que vous serez déçues ! Et pire vous en demanderez davantage !

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site des éditions BMR, pour tout savoir !

Vers la page Facebook de Avril Sinner !

 

 

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

 

Not easy, tome 3 : Save me de Pascale Stephens.

 

[NEW ROMANCE – 2017]

Editions BMR

Service presse

 

Je remercie les éditions BMR pour ce service presse via Netgalley.

 


 

Résumé :

Vale collectionne les femmes autant que les bécanes. Son code du parfait tombeur est établi : dix règles d’or pour enchaîner les conquêtes et se prémunir contre l’amour. Parmi elles : ne jamais rien promettre.
Mais quand Juju débarque dans sa vie, il fond. Cette fillette de quatre ans, paumée à côté de son garage, a tout d’une poupée qu’il veut prendre sous son aile. Sa grande sœur, par contre, c’est une autre affaire… Maya, toujours affublée d’un bonnet, est un garçon manqué qu’il vaut mieux ne pas approcher de trop près ! Du haut de ses vingt ans, c’est elle qui assure les besoins de sa famille. Fasciné par la jeune fille, Vale ne peut s’empêcher de se mêler de ses problèmes. Il promet même de l’aider, à condition qu’elle soit prête à jouer le jeu…
Pour elle, il a brisé l’une de ses règles. Mais Maya est-elle prête à laisser sa carapace se fendre en retour ?

 


 

Mon avis :

Aujourd’hui je vous parle de mon tout dernier coup de cœur de l’année 2017. J’ai passé mes dernière soirées en compagnie de Vale et je puis vous assurer que Vale est un type super !

Vale est un des joyeux luron de la bande de Connor, James et Travis. Vale est le mec cool, tatoué, physique ravageur et use de ses charmes auprès de la gente féminine. Homme à femmes, il revendique son statut d’ailleurs il trouve que ses potes se sont ramollis depuis qu’ils ont trouvé les femmes de leur vie. Fidèle à lui même il papillonne au grès de ses soirées plus ou moins arrosées ( l’alcool est dangereux pour la santé). Vale n’est pas la caricature du bad boy, mauvais sous tout rapport, même si parfois il a des airs de « faites moi pas chier », il est le genre d’homme qui cache une tonne de gentillesse, d’humour, de savoir vivre, de douceur et de principes. En fait Vale est le mec idéal et tatoué en plus ! Sauf son côté  » je saute tout ce qui bouge ». Sa vie est tranquille et sans ennuis depuis maintenant quelque année, depuis que son cœur fut transpercée par une sale vipère, Rose.

J’ai découvert Vale dans son quotidien : son garage est sa plus grande passion et réparer les motos fait son plus grand bonheur. Ses deux collègues sont sympathiques et hilarants. Ces trois tempéraments fougueux mettent un sacré boxon dans leur relation. Le roman débute sur une liste particulière : une liste de dix commandements écrite par Vale. D’ailleurs c’est assez marrant qu’un mec comme lui doit se prémunir des maux du cœur avec une liste pareille. C’est plutôt les femmes qui font ça, non !!! Premier point pour Vale : vous sentez ce petit côté fleur bleue !! Deuxième point : savez vous que Vale adore les gamins : prédisposition pour être un père merveilleux. Je sens déjà que vous craquez ! Troisième point : la nature la bien dotée ! Ah ! Ah ah … vous avez fondu ?! Je vais en rester là … sinon la bave va couler !

En route sur le chemin du boulot, il aperçoit une gamine pas plus haute que trois pommes, faire face à des morveux qui veulent lui piquer son petit sac de princesse. En tant que valeureux chevalier, Vale vole à son secours sans son destrier blanc (il le réserve pour les grandes occasions). Vale déteste qu’on puisse s’en prendre aux plus faibles et davantage quand il s’agit d’enfants. Le voici donc en charmante compagnie de Juliette, dite Juju. Juju est une gamine trop choupinette d’amour. Je l’adore ! Elle est tout mimi, et puis elle zozote comme font la plupart des gamins. Elle est adorable, elle est a croqué ! Et le plus drôle, elle n’arrête pas de parler, une vraie pipelette, mais une princesse pipelette. Vale est désarçonné face à ce petit bout de chou et maugré les parents de laisser un enfant sans surveillance. En colère il tente de joindre une certaine  Maya, mais il ne sait pas encore que cette rencontre va bouleverser sa vie et sa fichu liste.

Maya est la grande sœur de Juju. La seule adulte responsable qui s’occupe d’elle. Sa mère a sombré dans l’alcool et la dépression depuis que son mari a succombé à une crise cardiaque. Elles survivent grâce au boulot de Maya qu’elle abhorre. Survivre n’exprime pas totalement a quoi elle doit faire face. A la disparition de son père tout s’effondre : la maison cossue, les ami(e)s, la joie de vivre. Tout devient noirceur : les dettes qui doivent être remboursées, les sois disant amis qui viennent vous enfoncer davantage et proposer à Maya d’utiliser ses charmes afin d’éponger les dettes désormais siennes. Elles sont dans l’obligation de vendre tous leurs biens et d’aller vivre dans une maison miteuse. Maya traumatisée, se cache volontairement dans des habits qui ne lui siéent guère. Garçon manqué ainsi, elle ne s’en offusque guère au contraire, cela la protège des hommes en général. Car Maya est une belle jeune femme : blonde, yeux magnifiques, corps somptueux. Elle réveille les sens cachés de Vale. Maya est une jeune femme extraordinairement courageuse. Elle fait face la tête haute à tous ces tragiques évènements. Se reposer sur quelqu’un : elle ne connaît pas. Se confier à quelqu’un : elle ne sait pas ce que sait. Savoir faire confiance à quelqu’un : elle l’ignore. Et si sous cet air de prédateur affamé, Vale serait cet homme ? Pourrait-il l’aider à en finir avec ses tourments ? Mais quel en serait le prix ? Maya sait qu’elle devra lui payer son prix. Sera t-elle prête à aller jusqu’au bout ? Et si les sentiments s’en mêlaient ?

Voici Vale, plongé dans les sombres affaires de Maya. Situation incongrue et déstabilisante qui ne va tarder à chauffer nos deux téméraires et apprentis amoureux. Situation troublante et inédite ! Et si l’amour pouvait naitre de cet imbroglio malsain ? Vale et Maya vont apprendre à se connaître, à se découvrir à mettre des mots sur leur émotions. Ils vont s’apprivoiser.

« Save me » a tout du roman dans le style conte de fée. Des méchants et des gentils. Un prince et une princesse (plutôt même deux) à sauver. Et la méchante marâtre qui voit d’un mauvais œil une belle donzelle s’accaparer son territoire. J’ai apprécié cette lecture au plus haut point ! La plume de Stephens fait des merveilles une fois de plus. Elle arrive à me subjuguer par tout un panel d’émotions : des rires aux larmes, de la peur à l’envie, de la passion à l’amour, des frissons à la joie ! Maya est telle une fleur qui ne demande qu’à s’épanouir et Vale est l’élément déclencheur. Les scènes défilent à une vitesse hallucinante, me plongeante davantage dans cette aventure juste incroyable. Les personnages sont attachants et touchants. J’en viens à cette douceur qui en émane : une atmosphère qui malgré le fait qu’elle soit oppressante, j’ai ressenti toute l’empathie, cette force incroyable qui les unis, cette conviction qu’à eux deux les choses allaient s’arranger. Il n’y pas de forces conflictuelles au sein de leur bulle. Je suis totalement sous le charme de ce troisième opus et de loin c’est le meilleur à mes yeux.

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Mon avis sur le premier tome : « Show me » !

Mon avis sur le second tome : « Help me » !

Vers le site des éditions BMR, pour tout savoir !