PLUME Merveille de l’océan de Mélodie Smacs.

Plume merveille des océans par [Smacs, Mélodie]

 

 

[NOUVELLE FANTASTIQUE – Nouveauté 2018]

Éditions Dreamcatcher

Service presse

 

Sortie le 19 Février

Numérique (43 pages) : 0€99

Ma note : 4/5

 

 

 

 

Je remercie les éditions Dreamcatcher pour ce service presse.

 

 


 

Le résumé :

 

Maxime, effrayé par l’océan, part en vacances avec Lyn, sa récente compagne, sur une île paradisiaque. Sa peur incontrôlable l’empêche de profiter du voyage en bateau, ainsi que des avantages de la plage. Pourtant, un soir, lorsqu’il entend quelqu’un chanter, il se précipite vers l’eau afin de découvrir à qui appartient cette sublime voix. Il n’aura alors qu’un rapide aperçu de la cantatrice…

 


 

Mon avis :

 

Voici une très belle histoire qui en émouvra plus d’une !

 

Maxime a une peur effroyable de l’océan qui cache en son sein mille et un monstres prêts à le dévorer. Un tel supplice que le voyage sur le bateau de croisière est un cauchemar sans nom. D’ailleurs sa nouvelle compagne ne comprend pas cette phobie et n’hésite pas à le narguer ! Passer ses vacances sur une île y a de quoi devenir fou. A part bronzage et escapade dans les environs, le planning est vite bouclé. Non loin d’être désespéré, Maxime se la coule douce. Si ce n’est cette merveilleuse voix qui l’attire manifestement. Ne se souciant plus de sa peur, il s’approche de l’eau et aperçoit furtivement une splendide créature. Déçu par cette apparition futile, le lendemain il n’hésite plus et part à sa recherche. Une rencontre qui le bouleversera à jamais.

 

J’ai beaucoup apprécié l’univers que nous offre Mélodie Smacs. Une revisite des légendes de sirènes. Sa plume douce m’a envoutée dans une histoire émouvante où cet amour inconcevable va ouvrir de nouveaux horizons. L’eau, quelle soit douce ou salée, va être ce fil rouge, les réunissant à la fois aux abords de l’océan ou à l’intérieur des terres. Ici point de pirates ou de navires échoués et c’est en cela que la nouvelle innove. Smacs casse les codes pour en réinventer de nouveaux. Dommage que cela aussi court, peut être que l’auteure a envisagé une suite !

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site des éditions Dreamcatcher, pour tout savoir !

Vers la page Facebook de Mélodie Smacs !

 

Publicités

Le projet phénix – tome 1,5 : Max de G.H. David

Max

Romantic suspense – livre sorti le 20 novembre 2017

Editions Dreamcatcher

Service presse

 

Je remercie les éditions Dreamcatcher pour leur confiance et pour m’avoir confié ce roman en service presse.

Résumé : Max est un jeune homme intelligent, populaire, plein d’ambition.

Des amours ordinaires, des amitiés de circonstance et une famille aisée.

Ainsi vont les apparences.

Max est insensible, hermétique au désir.

Il est foncièrement solitaire et entretient une rancœur tenace envers son père dont les erreurs, ont brisé sa vie.

Ainsi va la réalité.

Pourtant, son quotidien va être bouleversé.

Sa rencontre avec la mystérieuse Élisabeth Ribes va tout changer.

Entre sombres révélations et obscure dépendance…

Ainsi va le destin…

 

Mon avis : Ce tome 1,5 est un spin-off de la saga « le Projet Phénix », c’est à dire qu’il se passe en parallèle du tome 1 et se termine au début du tome 2. Il me tardait de découvrir ce tome car il est vrai que le personnage de Max m’a beaucoup perturbée lors de ma lecture de Liz. Il est mystérieux, gentil et semble tellement parfait qu’on est en droit de se demander s’il est réel ou s’il cache son jeu….

Max est un ami d’Alex….enfin, un ami, c’est un bien grand mot quand on les voit discuter tous les deux mais c’est grâce à Alex que Liz va faire connaissance avec lui. Tout de suite, Max va se rendre compte que Liz n’est pas une fille comme les autres mais une écorchée comme lui. Rapidement, elle va devenir une obsession pour lui car il se sent irrémédiablement attirée par elle.

Comme le roman est centré sur lui, on en apprend beaucoup plus sur sa personnalité. Contrairement à ce qu’on peut penser au premier abord, Max a lui aussi une personnalité complexe. Marqué par la vie, lié à Alex, il souffre de désirer autant Liz. Lui qui ne ressent jamais rien, le voilà pris d’un désir fou pour la femme d’une autre. Au fil des pages, on suit son « addiction » grandissante pour Liz et on se rend compte à quel point il souffre. D’un autre coté, on constate également à quel point ses sentiments sont entiers et purs. Il a trouvé son âme sœur…malheureusement, elle n’est pas libre pour le moment.

Je n’avais pas lu la première version de Max donc ce tome a été une véritable découverte pour moi. Et en refermant ce roman, je n’ai qu’un mot à la bouche : « waouh !! ». Ecrit par une femme, ce tome est écrit d’un point de vue masculin et je dois dire que G.H David réussit un véritable tour de force car je me suis à de nombreuses reprises demandées si elle n’avait pas demandé à un ami d’écrire…. En effet, on a véritablement l’impression d’être dans la tête d’un homme, avec leurs pensées un peu « primaires », pour nous les filles.  Je me suis régalée lors de cette lecture et je me suis encore plus attachée à Max. Il me tarde maintenant de continuer la saga du projet phénix afin de savoir comment leur relation va évoluer car je pense que Liz et Max ensemble, ça peut faire des étincelles !! Comme toujours, la plume de l’auteure est addictive, fluide et nous entraine dans un tourbillon d’émotions que l’on ne peut retenir. En effet, on rit, on pleure, on souffre aux côtés des différents personnages et surtout, on est pressé de découvrir la suite de leurs aventures !!

Pour conclure, je recommande ce spin-off à tous ceux qui ont d’ores et déjà succombé à la plume de G.H. David. Ne passez pas à côté lors de la lecture du Projet Phénix car ce tome vous apporte un nouvel éclairage sur le personnage de Max mais vous en apprend également sur Alex. Pour ceux qui ne se sont pas encore laissés tenter par la saga, n’attendez plus !!  «Le Projet Phénix » est une « romantic suspense » qui mêle amour,  suspense et psychologie mais surtout, c’est un roman qui ne ressemble à aucun autre et qui ne vous laissera sûrement pas indifférent !

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez ma chronique de « Le Projet Phénix – tome 1 : Liz » de G.H. David ici

Retrouvez tout l’univers du projet phénix sur le site des éditions Dreamcatcher

Retrouvez Max sur Amazon

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

Elles, saison 1 et 2 de Nessa.

 

 

 

[ NOUVELLES F/M et F/F – Nouveauté 2017]

Éditions Dreamcatcher

Service presse

 

Je remercie les éditions Dreamcatcher pour ce service presse.

 


 

Résumés :

Elles, ce sont des femmes d’aujourd’hui, des femmes qui font notre société et notre richesse. Mais ce sont aussi des mères, des amantes, des employées, des patronnes.

Saison 1 : « Double Jeu »

Voici Nelly, mariée à Bastien depuis des années, leur couple n’est plus que l’ombre de lui-même, la rupture n’est pas loin. Poussée par sa meilleure amie, elle va aller chercher l’aventure et braver les interdits sur un site de rencontre. Mais osera-t-elle sauter le pas ?

 

Saison 2 :  » le constat »

Voici Elodie, femme indépendante à la tête d’une société de vente à domicile va rencontrer lors d’un accrochage en voiture Ambre. Et si cette rencontre devenait plus qu’un simple constat à remplir ? Laisseront elles passer cette chance ?

 

 


 

Mon avis :

« Elles » regroupent deux nouvelles qui dépeignent les femmes naturelles, les femmes d’aujourd’hui et leurs désirs. Ce ne sont ni des supers héroïnes et ni des femmes fatales. Elles sont celles que l’on croise tous les jours : dans les transports en communs, aux sorties des écoles, des crèches, derrières leurs cadis. C’est en cela que « Elles » est génialissime : le coté naturelle et sans superflu de ces personnages féminins. Ces deux saisons offrent deux histoires diamétralement opposées : la première est une de ces histoires qui met en projecteur les problèmes de couples et l’autre la passion fulgurante entre deux jeunes femmes. Je ne vous cache pas que j’ai adoré les deux nouvelles sans distinction. La plume fraîche et pimpante de Nessa met des étoiles dans les yeux. L’humour omniprésent donne cet aspect de légèreté que j’affectionne particulièrement. J’ai été captivé dès le départ par cet univers tout aussi réel que lourd de sens ! 

La saison 1 « Double Je » met en avant ces couples qui s’oublient au fil du temps, ceux qui ne communiquent plus et qui ne se touchent plus. La frustration et l’incompréhension deviennent oppressants. Nelly se sent délaissée et abandonnée. Peut être n’est-elle plus aussi attirante qu’avant ? J’ai ressenti son désarroi en pleine figure. Je ne vous cache pas que Nelly et sa situation représentent nos pires craintes. Nelly est plus qu’attachante, je lui vouerai le bon dieu pour que sa tristesse disparaisse. Poussée par sa meilleure amie, elle décide de s’inscrire sur un site de rencontre et à son plus grand étonnement elle y prend goût surtout quand un mystérieux inconnu se montre à la hauteur de ses espérances. Il représente le goût de l’interdit doté d’un humour bien présent et sans sexisme. Il pourrait être son idéal masculin. Mais les événements s’emballent et les emmènent directement vers un rendez-vous où la sensualité sera le mot d’ordre. Nelly osera t-elle ? Sera t-elle une de ces femmes qui trompent leurs maris ? Nelly se pose tout un tas de questions : les assumera t-elle ?

La saison 2  » Le constat » : je l’ai déjà lu lorsque cette dernière était autoéditée. Cette nouvelle narre une rencontre atypique et cliché à la fois, une attirance réciproque, des non-dits, des situations pittoresques et un humour à vous prendre des fous rires pas possible. Tous les ingrédients sont réunis pour passer un agréable moment avec Ambre et Élodie.J’ai vraiment aimé la scène de vente à domicile de sex toys où la réalité est sans équivoque.

En résumé : à découvrir sans hésitation lors d’un de ces week-ends où la décompression est de rigueur. Vous allez adorez ces petites histoires emplies d’un humour à mourir de rire ! On les adore ces femmes là car elle sont un peu nous !

Coup de cœur assuré et une mention spéciale pour la couverture qui est aussi clinquante que ce qui se trouve à l’intérieur !

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon : Saison 1 !

Lien Amazon : saison 2 !

Vers le site des éditions Dreamcatcher, pour tout savoir !

 

 

Matriochkas, tome 1 de Christelle Da Cruz.

 

[DYSTOPIE – Nouveauté 2017]

Éditions DREAMCATCHER 

Service presse

 

Je remercie les éditions Dreamcatcher pour ce service presse.

 


 

Résumé :

Depuis près de soixante ans, le pouvoir appartient aux femmes. Une mystérieuse épidémie a lourdement décimé la population masculine et l’isolement des survivants a conduit à une réorganisation totale de la société.

Au cœur de la capitale, Gabrielle, chauffeuse de taxi, mène une vie sans histoire entre son boulot et ses amies. Un soir, au détour d’une course réalisée pour une riche cliente, elle va se retrouver plongée dans une intrigue inquiétante.

Qui est cet homme, évadé d’un pôle d’enfermement, qui ne cesse de la traquer ? Comment a-t-il pu atteindre la capitale sans être interpellé ? Autant de questions dont les réponses pourraient bouleverser l’ordre établi.

 


 

Mon avis :

Voici un roman dont la trame soulève beaucoup de questions. Une société de femmes dirigée par des femmes. Une société où les hommes n’ont plus de place et offrent uniquement un certain divertissement rustre lorsqu’ils se trouvent dans l’arène à devoir se battre pour survivre. Situation barbare, non, un juste retour de manivelle, si je puis dire, quant on voit qu’actuellement les femmes doivent se battre pour accéder à des postes clés, doivent faire à leur violence, à leur pulsions malsaines, à leur injures. Mais est ce juste de mettre tous ces hommes dans le même sac ? Le girl power peut-il seulement suffire et l’équilibre précaire peut-il être maintenu ?

Depuis de longues décennies, les hommes ont été placés en quarantaine dans des pôles et chaque jeunes hommes issus d’une grossesse, suite à une fécondation in vitro, sont enlevés de leurs mères pour préserver cette nouvelle société. Mais de quoi au juste ?

Gabrielle est plongée malgré toutes ses craintes dans un soulèvement qui ne la laissera pas indemne et indifférente. Gabrielle, chauffeur de taxi, est une jeune femme plein de dynamisme et de bonne volonté. Sa vie est paisible : boulot, plaisir, famille et dodo. Elle hait les hommes, du moins comme lui a t-on appris à l’école. Elle en a une peur immense par ce qu’il porte en eux un virus qui pourrait la tuer. Il faut bien comprendre que cette peur est fortement ancrée dans sa personnalité. Elle les exécré et maudit. Elle en a jamais vu de près et c’est pour son plus grand malheur qu’elle en croise un lorsqu’elle accompagne une cliente intrigante et étrange, Rose Gale. Lui est désarmant, déstabilisant, imposant, et beau. Ce viking a tout pour lui. Cette rencontre inopinée insuffle à Gabrielle une peur immense mais soulève de nombreuses questions surtout quand Rose Gale l’envoi sur les traces de la vérité.

Je dois vous dire que la lecture est loin d’être reposante, de rebondissements en rebondissements, de découvertes en surprises et de réflexions en interrogations. Une lecture rythmée et qui ne laisse à aucun moment place à l’inaction et repos. L’univers que l’auteur nous offre est parfaitement maitrisé : Da Cruz nous fait naviguer entre passé et présent, nous livrant au passage des éléments clés à la compréhension générale de la trame. L’action se situe principalement dans le présent. L’atmosphère générale se veut quelque peu inquiétante. La tension augmente au fil des chapitres. Je vous avoue tout de même des moments de légèreté notamment lorsque surgissent des scènes passionnelles et intenses entre Aleksandre (le viking) et Gabrielle. Je n’ai pu que m’exclamée qu’ils allaient repeupler ce monde de petits garçons. Parmi tous ces points positifs, je me suis sentie mal à l’aise lorsque les motivations de cette nouvelle société nous sont dévoilées. Mal à l’aise car le moyen pour arriver à ce but ultime m’a évoqué le génocide. Car le moyen pour mettre de côté ces hommes m’a fait pensé aux camps de concentration. Choquée ? Non car Da Cruz ne fait pas dans le morbide et au contraire son récit se veut optimiste.  Percutant ? Sans aucun doute ! Délation ? Oui la société actuelle : ses travers, ses désillusions, l’impuissance des femmes et de ses inégalités. Féministe ? Oui et non, tout dépend quelle force on accorde à ce nom. Société réaliste ? A vous de choisir votre camp ? Un monde avec ou sans homme ?

Je pense qu’on ne peut absolument pas être insensible à cette lecture et au combat que livre ce roman. La syntaxe est percutante et le style de Da Cruz s’y prête à merveille. Le final nous laisse en suspens sans être dans le style cliffhanger explosif.

Lecture intense et excellente découverte ! Fan de dystopie vous passerez un excellent moment !

 

image-principale-page-liens-utiles

 

 

Vers le site des éditions Dreamcatcher, pour tout savoir !

Vers la page Facebook de Christelle Da Cruz !

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

 

 

Anna, héritière de lumière – tome 2 : Trahison de Sandra Léo

anna héritière de lumière tome 2

 

Fantastique – Livre paru le 6 novembre 2017

Editions Dreamcatcher – collection plume bleue

Service Presse

 

Je remercie les Editions Dreamcatcher pour leur confiance et pour m’avoir confié ce roman en service presse.

Résumé : Tu es lumière, je suis ténèbres.

La trahison n’est rien, souhaite que je ne te retrouve jamais.

Je vais te traquer jusque dans tes pires cauchemars, jusque dans le confort de ta propre mort.

 

Mon avis : Le quatrième de couverture annonce la couleur : le tome 2 des aventures d’Anna sera beaucoup plus sombre que le premier.

On retrouve Anna qui, malgré son statut de princesse et d’héritière de lumière, souhaite continuer à vivre comme une adolescente comme les autres. Elle est retournée à Montauban, suit ses études à Toulouse, sort avec ses amis et elle souffre de l’absence de Wiliam. En effet, à cause de son statut de sorcier noir, leur couple est mal vu et ils font le choix de vivre leur histoire de manière cachée. Elle souhaite s’éloigner de son monde pour essayer de mener une existence « normale ». Pourtant, la disparition de nombreux protecteurs va l’obliger à retourner à Madère et se mettre en sécurité. La guerre semble inévitable, nos amoureux y survivront-ils ?

Anna a beaucoup mûri entre le tome 1 et le tome 2. Plus sûre d’elle, elle n’hésite pas à cacher ses cauchemars à ses proches afin de ne pas les inquiéter. Décidant de s’entrainer au combat en secret, elle prend peu à peu conscience de ses grands pouvoirs et du rôle qui lui a été confié. Encore une fois, elle m’a beaucoup touchée et j’ai beaucoup aimé son évolution. Quand à William, c’est un jeune homme qui a également pris son destin en main. Décidé à lutter aux côtés des sorciers de lumière contre son père, il s’entraine avec Caleb et va participer à l’entrainement d’Anna et de ses proches. William est à la fois un personnage fort dans ses combats et tendre avec Anna. Très protecteur, on le sent très amoureux et prêt à tout pour la protéger.

J’ai également retrouvé avec joie Julia, la copine un peu « fofolle » d’Anna, David, le meilleur ami amoureux, Suzana, la protectrice d’Anna, Lise, une amie mystérieuse, ainsi que Paul et Cécilia qui sont toujours là pour épauler notre princesse. Tous ces personnages sont importants pour Anna et vont être un soutien de taille pour l’aider dans son combat.

Comme je l’ai dit plus haut, ce tome est plus sombre que le précédent, un peu plus adulte peut-être. Il n’empêche, j’ai été transportée une nouvelle fois par la plume de Sandra Léo. La tension est présente en trame de fond permanente mais elle n’est en aucun cas oppressante. On sent l’imminence de la guerre, la nécessité de se préparer et les disparitions des protecteurs fait monter crescendo la pression. Pourtant, cette lecture n’est en aucun cas angoissante et j’ai été heureuse de suivre Anna et William dans leurs préparations. L’écriture à double voix est un vrai plus dans la mesure où nos deux personnages ne sont pas souvent réunis et cela nous permet de suivre la préparation de la confrontation avec le père de William avec sérénité.

Pour conclure, je recommande chaudement cette duologie à tous les amoureux de lecture fantastique. Je n’ai aucun doute sur le fait que la plume de Sandra Léo saura vous transporter dans l’univers des sorciers de lumière et des sorciers noirs et vous aidera à fuir, pour quelques heures, votre quotidien.

 

liens-utiles

Retrouvez ici ma chronique d' »Anna héritière de lumière – tome 1 : fais un vœu » de Sandra Léo

Retrouvez « Anna héritière de lumière – tome 2 : Trahison » sur le site des éditions Dreamcatcher

Retrouvez également « Anna, héritière de lumière – tome 2 : Trahison » sur Amazon

 

 

Rencontre avec les auteures des Editions Dreamcatcher – Salon du livre de Corronsac

salon du livre corronsacIl y a un an, j’étais déjà allée au Salon du Livre de Corronsac afin de rencontrer Caroline Sam’s et GH David. La vie étant faite de rencontres inattendues, c’est aussi lors de ce salon que j’ai rencontré #Esméralda. Nos affinités livresques étant bien là, je l’ai rejointe un mois plus tard et mon aventure de chroniqueuse a ainsi commencé.

Cette année, de nouveau sous la pluie, je me suis de rendue à ce salon du livre afin de passer l’après-midi avec les auteures des Editions Dreamcatcher. Partenaire de notre blog, cette maison d’édition regorge d’auteures que nous aimons lire avec #Esméralda. Ici, j’ai eu la chance de retrouver Nessa, auteure de « Raphaella » et « Elles », Emilia, auteure d' »Oser t’aimer », Sandra Léo, auteure de la duologie « Anna, héritière de lumière » et enfin GH David, l’auteure du « le Projet Phénix » et de la saga fantastique « Âmes captives ».

En plein dans la lecture du tome 2 d' »Anna héritière de lumière : trahison », j’ai eu le bonheur d’échanger avec Sandra Léo sur son histoire mais aussi sur ses projets à venir. J’ai la joie de vous annoncer que nous n’avons pas fini de la lire mais sur de nouvelles histoires. En effet, a priori, l’histoire d’Anna est terminée….. mais, on ne sait jamais!! Je l’ai remerciée d’avoir écrit une histoire se déroulant à Montauban et à Toulouse, villes que j’affectionne particulièrement. Elle m’a avoué avoir vu un beau manoir un jour à Montauban et a décidé que ce serait la maison d’Anna. De plus, en décidant de laisser l’action se dérouler là-bas, on a une originalité de plus dans l’histoire qui, pour une fois, ne se déroule pas dans une grande capitale ou aux Etats-Unis.

Pour la cinquième fois, j’ai retrouvé avec joie GH David et ai pu partagé mon ressenti sur le « Projet Phénix ». Le tome 1,5 arrive bientôt et il me tarde de l’avoir entre les mains !! Je n’ai pas de grosse nouvelle à vous annoncer la concernant sauf qu’on n’a pas fini de la lire… pour notre plus grand bonheur!! Entre le « Projet Phénix », le tome 2 des « Âmes Captives » et son projet de nouvelles autoédités, elle n’a pas le temps de s’ennuyer et nous, on ne se lasse pas de la lire!!

Encore une fois, j’ai passé un bon moment en compagnie de la « team Dreamcatcher ». J’ai passé une après-midi riche en discussions livresques et en éclats de rire ! Je suis également repartie avec quelques livres pour remplir ma bibliothèque (le numérique c’est bien, mais des beaux livres dans le salon, c’est mieux!!) En souvenir de cette après-midi, je partage avec vous une photo en compagnie des auteures et mes selfies avec Sandra Léo et GH David.

 

liens-utiles

Retrouvez ici ma chronique de « Le Projet Phénix – tome 1 : Liz » de G.H. David

Retrouvez ici ma chronique des « Âmes captives : Les messagers » de G.H. David

Retrouvez ici ma chronique d »Anna héritière de lumière – tome 1 : fais un vœu » de Sandra Léo

Retrouvez la chronique d’Esméralda d »Oser t’aimer » de Emilia.

Retrouvez ici toutes l’univers des Editions Dreamcatcher

 

Anna héritière de lumière – tome 1 : fais un vœu de Sandra Léo

anna héritière de lumière tome 1

Fantastique – Livre paru le 27 juin 2016

Editions Dreamcatcher – collection plume bleue

Service presse

 

Je remercie les Editions Dreamcatcher pour leur confiance et pour m’avoir confié ce roman en service presse.

Résumé : « Je m’appelle Anna. Je viens tout juste de souffler ma dix-huitième bougie. Je menais une vie tout à fait banale avec mes amis et vivais même ma première grande histoire d’amour. Tout ça c’était avant que ma famille ne me révèle mon passé. Un passé lourd de secrets liés à la mort de ma mère alors que je n’étais qu’une enfant. Aujourd’hui, je dois apprendre à me battre car je suis en danger, je ne suis plus tout à fait comme les autres, je suis un Être de Lumière. »

 

Mon avis : A la lecture du résumé, j’ai été intriguée. En commençant ce roman, j’ai été transportée dans l’univers d’Anna et des sorciers/sorcières. Anna est une lycéenne comme les autres, qui a des amis et qui vient d’avoir un coup de cœur pour un de ses camarades. Pourtant, le jour de ses 18 ans, tout va changer. En effet, elle va apprendre qu’elle est une sorcière de lumière et que ses pouvoirs avaient été bloqués par sa mère car un danger les menaçait toutes les deux. Sa maman ayant disparu, elle va devoir apprendre à apprivoiser ses pouvoirs en compagnie de Suzanna, sa protectrice, son père et sa grand-mère. Pourtant, Anna est loin de se douter des dangers qui la guettent et des secrets qu’elle va découvrir.

                Anna est une jeune fille avec une existence banale jusqu’au moment où elle découvre qu’elle est une sorcière de Lumière. C’est une élève brillante et une jeune fille qui sait ce qu’elle veut. Même si elle est peu perdue quand elle apprend qui elle est réellement, elle va vite se prendre en main pour apprivoiser ses pouvoirs. Elle va également chercher à comprendre d’où elle vient en essayant notamment de se rappeler ce qui est arrivé le soir de l’accident où sa maman a disparu et en essayant de retrouver l’arbre généalogique du côté maternel. Elle est amoureuse de William, qui se révèle être…. un sorcier noir !! Bien sûr, les sorciers noirs et les sorcières de lumière ne peuvent s’aimer mais leur attirance saura-t-elle surmonter les obstacles ?? William est un beau jeune homme qui se retrouve au centre d’un dilemme moral quand il apprend qu’Anna n’est pas une jeune fille comme les autres. Tiraillés entre sa nature et son amour, ses questionnements sont une des intrigues de ce roman.

                Je ne peux pas laisser de côté les autres personnages : Suzanna, la protectrice d’Anna, est une jeune femme qui veut bien remplir sa mission et qui va se révéler d’une grande aide pour Anna. La famille d’Anna va l’aider et la soutenir dans sa quête afin de découvrir qui elle est et quel est le grand danger dont sa maman voulait la protéger. Enfin, je suis obligée de parler de Julie, la meilleure amie d’Anna et David, l’ami et confident d’Anna, qui est amoureux d’elle depuis des années. Tous les deux, ils vont se révéler être des appuis sur lesquels notre héroïne pourra compter.

                J’aime bien lire du fantastique mais je ne suis pas une spécialiste du genre. Néanmoins, j’affirme que ce roman est un vrai coup de cœur et une très jolie découverte pour moi. La plume de Sandra Léo est fluide et ce roman vous embarquera dans son univers merveilleux sans même que vous vous en rendiez compte. Le roman est écrit principalement du point de vue d’Anna. Cependant, l’auteure a fait le choix d’écrire quelques chapitres du point de vue d’autres personnages, William et Suzanna. Cela enrichit le texte, le dynamise et nous permet de mieux comprendre ou mieux appréhender certains évènements. J’ai été complètement conquise par cette histoire d’amour impossible et cette quête d’Anna afin de mieux comprendre qui elle est. Ce roman, qui pourrait s’adresser à un jeune public du fait de la jeunesse des personnages, saura ravir tous les lecteurs qui cherchent à s’évader dans une lecture magique où l’amour et le fantastique se côtoient.

                  Pour finir, d’un point de vue personnel, je dois avouer que j’ai beaucoup apprécié que l’action principale du roman se passe à Montauban, la préfecture du Tarn et Garonne où j’ai grandi, et à Toulouse, ville où je vis actuellement. Du coup, je me suis bien représentée les actions des personnages et les lieux où ils pouvaient se rendre. Dans tous les cas, même si vous ne connaissez pas ces endroits, Sandra Léo saura vous y transporter au côté de nos protagonistes. Ne passez pas à côté de cette « romance fantastique » qui emplira vos yeux et votre cœur de lumière.

 

liens-utiles

Retrouvez Anna héritière de lumière tome 1 sur le site des Editions Dreamcatcher

Retrouvez également Anna héritière de lumière tome 1 sur Amazon

64391-episode