A LA VIE A LA MORT de Gaya Tameron.

41UXao6lYIL

 

 

[FANTASTIQUE – Nouveauté 2018]

Éditions DreamCatcher

 

 

Format numérique : 0.99€

Ma note : 5/5 mention « coup de cœur » et « à découvrir »

 

 

 

 

 

Je remercie les éditions DreamCatcher pour leur confiance.

 


 

Le résumé :

 

Coincée entre deux mondes, Ixa veille sur son mari inconsolable depuis sa mort.
Prête à tout pour retrouver sa place auprès de lui, elle mettra tout en œuvre pour lui signifier sa présence, quitte à bouleverser l’ordre des choses et commettre l’irréparable.
L’amour est-il vraiment plus fort que la mort ?

 


 

Mon avis :

 

Je trouve souvent à rechigner après le format nouvelle, et bien ici non ! Une vingtaine de pages intenses qui vraiment m’ont touchée en plein cœur.

 

Ixa est morte suite à une maladie. Une mort injuste, douloureuse et surtout non voulue. Elle se rattache au souvenir de son mari. A l’amour qu’elle lui porte. A tout ce qu’ils les ont rendu heureux. Elle se retrouve dans une autre dimension où des règles très strictes régies ce monde. Elle est enfermée dans leur maison. Elle assiste impuissante à la déprime de son mari ébranlé par sa disparition. Mue par une force insoupçonnée, elle va tout mettre en œuvre pour le réconforter et retrouver un semblant de relation. Si de prime abord, l’euphorie des retrouvailles est éprouvante et merveilleuse, les mois s’écoulent et apportent son lot de désolation.

 

Gaya Tameron t’offre un récit littéraire de très haute qualité. Entre réflexion, désir, idéologie, mœurs et croyance, un aparté sensationnel sur la vie et la mort. Des questionnements sans équivoque sur l’au-delà : est-il question de vie après la mort ? La mort peut elle prendre possession de la vie, a t’elle le droit d’un ascendant ? Il est également question d’acceptation, de reprendre goût à la vie et de reconstruction.

 

Son récit est très sombre, mélancolique et colérique. Une immersion dans un monde dont personne ne connait les tenants. Elle réinvente et imagine un précepte aussi vieux que le monde sans idéologie agnostique. C’est une lecture à la fois déconcertante et très intéressante. Une nouvelle fois la particularité du texte m’a séduite. Une trame atypique bien loin des dogmes littéraires et finalement moralisatrice. C’est très rafraichissant !

 

« A la vie à la mort » fait figure d’un petit OVNI littéraire et je suis bien heureuse de l’avoir découvert.

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers la page Facebook de Gaya Tameron, pour suivre son actualité !

Vers le site des éditions Dreamcatcher, pour tout savoir !

 

 

Publicités

IMMORTEL AD VITAM de Cécile Pommereau.

41EKDVQ0ijL._SY346_

 

[POLICIER / FANTASTIQUE – Nouveauté 2018]

Éditions Dreamcatcher

Service presse

 

Format numérique (252 pages) : 4€99

Broché : 15.00€

Ma note : 5/5 mention « coup de cœur » et « à découvrir » !

 

 

 

Je remercie les éditions DreamCatcher pour leur confiance.

 

Le résumé :

 

Fred n’est pas un loup-garou, ni un ange gardien. Il n’est pas de ces pâles suceurs de sang qui font tomber comme des mouches des lycéennes au brushing impeccable. D’ailleurs, tout le monde sait que ces bestioles-là n’existent pas. Fred a un physique banal et les poches trouées. Il n’arrive pas à garder une fille plus de trois semaines et sort de prison. Pour couronner le tout, c’est le jour où il essaie de se foutre en l’air qu’il apprend qu’il est immortel. Fred n’a pas de chance.
Jean, lui, est flic. Il pensait avoir tout vu après trente ans passés a la Crim’. Mais voilà qu’un beau jour, un de ses cadavres se paye le luxe de se tirer de la scène de crime. Pour lui c’en est trop et il est bien décidé à le retrouver. Il ne manquerait plus qu’il parte en retraite avec une affaire non élucidée…

 


 

Mon avis :

 

Voici une lecture très originale et atypique. Pourquoi atypique ? Cécile Pommereau adore jouer avec les genres et surtout n’hésite pas à nous plonger dans un polar qui a tout d’un fantastique. Et mon Dieu, qu’est ce que j’adore ce genre de risque. Les codes sont cassés. Style, tu mets tout dans un milkshake, tu secoues énergiquement et ça te donne quelque chose d’explosif. Surtout quand c’est maitrisé à la perfection par Cécile Pommereau. Alors si tu n’as pas compris entre les lignes ou mes sous entendus : j’ai totalement kiffé cette lecture. Je n’en veux même pas à l’auteur que le roman soit court, car du début à la fin c’est d’une intensité sensationnelle et indéfinissable. Les personnages sont la cerise sur le gâteau. Des personnages avec de fortes personnalités. Cécile Pommereau les décrit avec une telle finesse si bien que le résultat est époustouflant.

 

Fred est le gringalet que tu croises souvent sans y prêter gare. Si l’uniforme du pompier ne lui allait pas aussi bien, il n’aurait aucune vie sociale. Mais c’était avant. Aujourd’hui, c’est la grande solitude, la déprimante. Celle qui bouffe un homme. En grand croyant qu’il n’est pas, la solution à tout ses problèmes c’est la balle dans la cervelle. Cervelle qui se retrouve projeté au plafond et autre interstice malicieux. Mais pour Fred, le roi des gaffeurs et des situations inextricables, la balle n’a pas eu l’effet escompté, pour preuve : les taches indescriptibles de son salon. A sa grande surprise Fred est immortel, ce qu’il en déduit. Une situation totalement grotesque mais aussi véridique et visible qu’un bouton au milieu de la figure. Et tous les aléas qu’il va vivre pendant plusieurs jours vont le conforter dans son état qui n’a rien d’ordinaire. Fred est un homme pas très sur de lui. Il attire les problèmes aussi bien qu’un aimant aimante. Les situations délicates, c’est son dada. Sacré Fred, va ! Il est quand même mignon. Tu ne peux que t’attacher à lui et le soutenir dans cette quête extraordinaire. Fred, c’est le niais dans toute sa splendeur, illuminé par moment par un éclair d’intelligence. Il est comique ce Fred !
Depuis sa mort mise en banque route par la vie, Fred se retrouve dans des situations peu confortables. Et son nom clignote en rouge dans les services de police, plus précisément dans les bureaux de Jean. Flic depuis toujours. Un vieux de la vielle. Un roublard. Les enquêtes c’est sa vie. Il doit les mener au bout. Et quand un corps se fait la malle, sans prévenir, il n’en faut pas davantage à Jean pour s’y coller 24/24h. Jean est un dur de chez dur. Une personnalité à l’opposé de Fred. Malin, vicieux, têtu, forcené, Jean a un sacré tempérament. D’ailleurs il va en avoir besoin pour affronter ce que lui réserve la vie.

 

Outre le fait que la trame est sensationnelle, que les personnages sont tip top, ce livre est généreux par ce qu’il en dégage. Une sorte d’initiation sur un fond d’amitié intergénérationnelle. Ce livre est riche en moment épique, en réflexion intense et de parties de pêche. La vie n’a jamais été aussi fédératrice lorsque la mort s’échappe.

 

Si t’es fan de lecture qui sorte de l’ordinaire, alors voici ta prochaine. Je l’ai dévoré, je l’ai adoré et je l’ai croqué à pleine dents. La plume de Pommereau est pétillante, fraîche et addictive.

 

Un super coup de cœur inattendu pour cette découverte qui peut être aura une suite.

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers la page Facebook de Cécile Pommereau, pour suivre son actualité !

Vers le site des éditions DreamCatcher, pour tout savoir !

 

 

 

 

BLEEDING HEART de Nikki J. Jenkins.

515ARADM5gL._SY346_

 

[ROMANCE CONTEMPORAINE – Nouveauté 2018 (réédition)]

Éditions DreamCatcher

Service presse

 

Format numérique (180 pages) : 2.99€

Broché : 10.00€

Ma note : 5/5 mention « coup de cœur » et « à découvrir »

 

 

 

Je remercie les éditions DreamCatcher pour leur confiance.

Le résumé :
Émilia Stark a enfin réussi à obtenir ce qu’elle voulait au plus profond d’elle : William Portman. Mais après quatre ans de bonheur, voilà que Will s’éloigne soudainement d’elle, sans aucune explication.
Pourquoi ce changement d’attitude ?
Au détour des interrogations d’Émilia, pénétrez dans ses souvenirs. Celui d’un premier amour, inconditionnel et unique, qui vous plonge brusquement dans le monde des adultes.

Mon avis :

 

Je lis pour la seconde fois « Bleeding Heart » et pour la seconde fois les émotions m’ont submergée. Tel un étau qui emprisonne mon petit cœur ou une vague immersible : c’est un tsunami d’émotions. C’est vraiment un lecture bouleversante, déchirante et intense. C’est tout ça à la fois ! C’est magique et foudroyant !

 

Ca fait un petit moment déjà que je suis Nikki J. Jenkins et je peux te dire que j’ai presque lu toutes ses parutions. Et bien pour la première fois, c’est une véritable claque émotionnelle que je me suis prise. Et c’est même un véritable coup de cœur pour ce nouveau roman qui sort des thèmes récurrents et actuels.

 

La plume de Nikki J. Jenkins s’affirme nettement, elle nous fait vivre mille émotions et m’a surprise agréablement. Elle m’a menée à la baguette et m’a complétement fait plonger dans son univers mélangeant le présent et le passé.

 

J’ai fait la connaissance de Emilia, fille d’une famille riche dont ses parents ne se préoccupent plus d’elle depuis un moment et de William Portman. Frère ainé de sa meilleure copine chez qui elle passe la plupart de son temps. Au fil des années, Emilia s’est faite une place au sein de cette famille pleine de joie et unie dans les bons comme dans les pires moments. On pourrait croire que chez Emilia et William, tout est beau et mignon, mais non ! J’ai beaucoup aimé cette part sombre qui les caractérise et en contre partie cette lumière qu’ils cherchent l’un dans l’autre. Quand les opposés s’attirent ça fait des étincelles. On découvre les prémices d’un amour passionné et dévorant mais les choses sont loin d’être aussi simples. Tu navigues ainsi entre passé et présent et tous les éléments s’emboitent parfaitement et t’amènent inexorablement faire un final qui te coupera le souffle.

 

Une merveilleuse découverte qui m’a saisie par son intensité et qui m’a faite frémir. Une romance où la passion et la patience prennent réellement un sens.

 

Nikki J. Jenkins a su me conquérir une nouvelle fois par son talent !

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers la page Facebook de Nikki J. Jenkins, pour suivre son actualité !

Vers le site des éditions DreamCatcher, pour tout savoir !

 

 

Le projet phénix – tome 2 : Liz de G.H. David

liz 2.png

 

Dark romance – livre sorti le 29 janvier 2018

Editions Dreamcatcher

Service presse

 

Je remercie les éditions Dreamcatcher pour leur confiance et pour m’avoir confié ce roman en service presse.

 

Résumé : Liz est progressivement rattrapée par un passé qu’elle pensait loin derrière elle. La disparition de Maud liée au spectre inquiétant de Vince la contraint à prendre des risques et à dévoiler sa véritable personnalité. Sa relation avec Alex est soumise à rude épreuve, il se révèle dur et inflexible. Résister à son attirance pour Max est alors de plus en plus difficile. En pleine tourmente, où trouvera-t-elle la force d’affronter ses démons pour panser ses blessures ?

 

Mon avis : J’avais lu la première édition du projet phénix tome 2 et j’avais adoré. Je me suis donc lancée fébrilement dans cette relecture et je n’ai qu’une chose à dire : j’ai repris une claque et j’ai de nouveau été surprise !

Le tome 2 démarre sur les chapeaux de roue. En effet, Liz est partie à la recherche de sa meilleure amie et elle débarque dans une soirée où la drogue règne en maîtresse. Après un affrontement avec Vince, un dealer lié à son passé, elle finit par retrouver son amie mais ce qu’elle a découvert va faire ressortir son côté sombre. Quelles conséquences auront ce changement sur son couple ? Le cœur de Liz pourra-t-il faire un choix ? La rencontre avec Cyril, un jeune homme qui tente de se sortir de la drogue, ne va-t-elle pas tout bouleverser ? Liz sera-t-elle en mesure de faire face à ses vieux démons et à son passé ?

Dans ce tome 2, Liz apparait beaucoup plus sombre et tourmentée que dans le tome 1. En effet, on apprend plus sur son passé dans le « milieu », la violence à laquelle elle a été confrontée et les épreuves qu’elle a pu traverser. En aidant Cyril et en étant venue en aide à Maud, elle va devoir faire ressortir la « Joconde », son côté obscur et revenir dans ce milieu qu’elle a tant voulu fuir après le décès de Stéphane, son ex-fiancé. Au niveau sentimental Liz ne sait plus où donner de la tête : d’un côté, il y a Alex, son alter-ego, toujours aussi sombre et difficile à suivre ; de l’autre, on a Max, qui se rapproche doucement mais sûrement de Liz, toujours présent pour elle et avec qui la relation évolue vers une ambiguïté de plus en plus flagrante. Mais on a aussi Cyril, le jeune homme en phase de sevrage, qui ressemble tant à Stéphane, et enfin Sylvain, son ancien grand amour qui fait son apparition et qui se révèle toujours aussi amoureux de notre héroïne….. Bref, Liz n’a que l’embarras du choix mais pour le moment, c’est toujours Alex qui occupe la plus grande place dans son cœur. Cependant, vu l’évolution du roman, pas sûre que cet état de fait dure…

Encore une fois, j’ai adoré le personnage de Liz car c’est une fille avec du caractère, une personnalité à multiples facettes et surtout, c’est une femme à laquelle on aimerait toutes ressembler. En effet, elle ne se laisse pas dicter sa ligne de conduite, elle fait ce qu’elle a envie, assume ses choix, même s’ils sont difficiles à prendre. Je me doute que tous ses secrets ne nous ont pas encore été révélés mais c’est une femme forte dont je ne me lasse pas.

Vous l’aurez compris, ce tome 2 est un nouveau coup de cœur. L’histoire est pleine de rebondissements et on en apprend beaucoup sur tous les personnages. Leur multitude ne gêne pas la progression de l’intrigue car ils ont tous leurs places. Je dois avouer que je suis totalement fan de la plume de G.H. David, qui vous envoute et vous embarque dans cette histoire sombre. Elle nous décrit toutes les scènes, que ce soit des scènes d’amour ou des scènes liées au sevrage de Cyril, avec minutie et elle arrive à nous transmettre toutes les émotions ressenties par les différents protagonistes. On tremble, on a peur, on doute à leurs côtés et j’ai adoré vivre cela avec eux. J’apprécie également de voir que l’auteure a pris le temps de se documenter et de nous décrire en détail les pratiques qui ont cours dans le milieu de la drogue. J’ai beaucoup appris sur un milieu qui m’est totalement étranger et j’ai trouvé cela très intéressant.

Entre immersion dans le monde de la drogue et des dealers et tensions amoureuses, ce roman qui est loin d’être léger est une pépite. Ne vous attendez pas à une lecture tranquille, c’est tout le contraire qui vous attend. En effet, Liz est une héroïne pleine de surprises qui nous entraine de plus en plus loin dans son côté obscur.

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez ici ma chronique de « Le Projet Phénix – tome 1 : Liz »

Retrouvez ici ma chronique de « Le projet phénix – tome 1,5 : Max »

Retrouvez ici le tome 2 sur le site des Editions Dreamcatcher

Retrouvez également ce roman sur Amazon

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

 

 

PLUME Merveille de l’océan de Mélodie Smacs.

Plume merveille des océans par [Smacs, Mélodie]

 

 

[NOUVELLE FANTASTIQUE – Nouveauté 2018]

Éditions Dreamcatcher

Service presse

 

Sortie le 19 Février

Numérique (43 pages) : 0€99

Ma note : 4/5

 

 

 

 

Je remercie les éditions Dreamcatcher pour ce service presse.

 

 


 

Le résumé :

 

Maxime, effrayé par l’océan, part en vacances avec Lyn, sa récente compagne, sur une île paradisiaque. Sa peur incontrôlable l’empêche de profiter du voyage en bateau, ainsi que des avantages de la plage. Pourtant, un soir, lorsqu’il entend quelqu’un chanter, il se précipite vers l’eau afin de découvrir à qui appartient cette sublime voix. Il n’aura alors qu’un rapide aperçu de la cantatrice…

 


 

Mon avis :

 

Voici une très belle histoire qui en émouvra plus d’une !

 

Maxime a une peur effroyable de l’océan qui cache en son sein mille et un monstres prêts à le dévorer. Un tel supplice que le voyage sur le bateau de croisière est un cauchemar sans nom. D’ailleurs sa nouvelle compagne ne comprend pas cette phobie et n’hésite pas à le narguer ! Passer ses vacances sur une île y a de quoi devenir fou. A part bronzage et escapade dans les environs, le planning est vite bouclé. Non loin d’être désespéré, Maxime se la coule douce. Si ce n’est cette merveilleuse voix qui l’attire manifestement. Ne se souciant plus de sa peur, il s’approche de l’eau et aperçoit furtivement une splendide créature. Déçu par cette apparition futile, le lendemain il n’hésite plus et part à sa recherche. Une rencontre qui le bouleversera à jamais.

 

J’ai beaucoup apprécié l’univers que nous offre Mélodie Smacs. Une revisite des légendes de sirènes. Sa plume douce m’a envoutée dans une histoire émouvante où cet amour inconcevable va ouvrir de nouveaux horizons. L’eau, quelle soit douce ou salée, va être ce fil rouge, les réunissant à la fois aux abords de l’océan ou à l’intérieur des terres. Ici point de pirates ou de navires échoués et c’est en cela que la nouvelle innove. Smacs casse les codes pour en réinventer de nouveaux. Dommage que cela aussi court, peut être que l’auteure a envisagé une suite !

 

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon !

Vers le site des éditions Dreamcatcher, pour tout savoir !

Vers la page Facebook de Mélodie Smacs !

 

Le projet phénix – tome 1,5 : Max de G.H. David

Max

Romantic suspense – livre sorti le 20 novembre 2017

Editions Dreamcatcher

Service presse

 

Je remercie les éditions Dreamcatcher pour leur confiance et pour m’avoir confié ce roman en service presse.

Résumé : Max est un jeune homme intelligent, populaire, plein d’ambition.

Des amours ordinaires, des amitiés de circonstance et une famille aisée.

Ainsi vont les apparences.

Max est insensible, hermétique au désir.

Il est foncièrement solitaire et entretient une rancœur tenace envers son père dont les erreurs, ont brisé sa vie.

Ainsi va la réalité.

Pourtant, son quotidien va être bouleversé.

Sa rencontre avec la mystérieuse Élisabeth Ribes va tout changer.

Entre sombres révélations et obscure dépendance…

Ainsi va le destin…

 

Mon avis : Ce tome 1,5 est un spin-off de la saga « le Projet Phénix », c’est à dire qu’il se passe en parallèle du tome 1 et se termine au début du tome 2. Il me tardait de découvrir ce tome car il est vrai que le personnage de Max m’a beaucoup perturbée lors de ma lecture de Liz. Il est mystérieux, gentil et semble tellement parfait qu’on est en droit de se demander s’il est réel ou s’il cache son jeu….

Max est un ami d’Alex….enfin, un ami, c’est un bien grand mot quand on les voit discuter tous les deux mais c’est grâce à Alex que Liz va faire connaissance avec lui. Tout de suite, Max va se rendre compte que Liz n’est pas une fille comme les autres mais une écorchée comme lui. Rapidement, elle va devenir une obsession pour lui car il se sent irrémédiablement attirée par elle.

Comme le roman est centré sur lui, on en apprend beaucoup plus sur sa personnalité. Contrairement à ce qu’on peut penser au premier abord, Max a lui aussi une personnalité complexe. Marqué par la vie, lié à Alex, il souffre de désirer autant Liz. Lui qui ne ressent jamais rien, le voilà pris d’un désir fou pour la femme d’une autre. Au fil des pages, on suit son « addiction » grandissante pour Liz et on se rend compte à quel point il souffre. D’un autre coté, on constate également à quel point ses sentiments sont entiers et purs. Il a trouvé son âme sœur…malheureusement, elle n’est pas libre pour le moment.

Je n’avais pas lu la première version de Max donc ce tome a été une véritable découverte pour moi. Et en refermant ce roman, je n’ai qu’un mot à la bouche : « waouh !! ». Ecrit par une femme, ce tome est écrit d’un point de vue masculin et je dois dire que G.H David réussit un véritable tour de force car je me suis à de nombreuses reprises demandées si elle n’avait pas demandé à un ami d’écrire…. En effet, on a véritablement l’impression d’être dans la tête d’un homme, avec leurs pensées un peu « primaires », pour nous les filles.  Je me suis régalée lors de cette lecture et je me suis encore plus attachée à Max. Il me tarde maintenant de continuer la saga du projet phénix afin de savoir comment leur relation va évoluer car je pense que Liz et Max ensemble, ça peut faire des étincelles !! Comme toujours, la plume de l’auteure est addictive, fluide et nous entraine dans un tourbillon d’émotions que l’on ne peut retenir. En effet, on rit, on pleure, on souffre aux côtés des différents personnages et surtout, on est pressé de découvrir la suite de leurs aventures !!

Pour conclure, je recommande ce spin-off à tous ceux qui ont d’ores et déjà succombé à la plume de G.H. David. Ne passez pas à côté lors de la lecture du Projet Phénix car ce tome vous apporte un nouvel éclairage sur le personnage de Max mais vous en apprend également sur Alex. Pour ceux qui ne se sont pas encore laissés tenter par la saga, n’attendez plus !!  «Le Projet Phénix » est une « romantic suspense » qui mêle amour,  suspense et psychologie mais surtout, c’est un roman qui ne ressemble à aucun autre et qui ne vous laissera sûrement pas indifférent !

 

image-principale-page-liens-utiles

Retrouvez ma chronique de « Le Projet Phénix – tome 1 : Liz » de G.H. David ici

Retrouvez tout l’univers du projet phénix sur le site des éditions Dreamcatcher

Retrouvez Max sur Amazon

TAMPON_A_SUIVRE__4b9e4da25e7b3

Elles, saison 1 et 2 de Nessa.

 

 

 

[ NOUVELLES F/M et F/F – Nouveauté 2017]

Éditions Dreamcatcher

Service presse

 

Je remercie les éditions Dreamcatcher pour ce service presse.

 


 

Résumés :

Elles, ce sont des femmes d’aujourd’hui, des femmes qui font notre société et notre richesse. Mais ce sont aussi des mères, des amantes, des employées, des patronnes.

Saison 1 : « Double Jeu »

Voici Nelly, mariée à Bastien depuis des années, leur couple n’est plus que l’ombre de lui-même, la rupture n’est pas loin. Poussée par sa meilleure amie, elle va aller chercher l’aventure et braver les interdits sur un site de rencontre. Mais osera-t-elle sauter le pas ?

 

Saison 2 :  » le constat »

Voici Elodie, femme indépendante à la tête d’une société de vente à domicile va rencontrer lors d’un accrochage en voiture Ambre. Et si cette rencontre devenait plus qu’un simple constat à remplir ? Laisseront elles passer cette chance ?

 

 


 

Mon avis :

« Elles » regroupent deux nouvelles qui dépeignent les femmes naturelles, les femmes d’aujourd’hui et leurs désirs. Ce ne sont ni des supers héroïnes et ni des femmes fatales. Elles sont celles que l’on croise tous les jours : dans les transports en communs, aux sorties des écoles, des crèches, derrières leurs cadis. C’est en cela que « Elles » est génialissime : le coté naturelle et sans superflu de ces personnages féminins. Ces deux saisons offrent deux histoires diamétralement opposées : la première est une de ces histoires qui met en projecteur les problèmes de couples et l’autre la passion fulgurante entre deux jeunes femmes. Je ne vous cache pas que j’ai adoré les deux nouvelles sans distinction. La plume fraîche et pimpante de Nessa met des étoiles dans les yeux. L’humour omniprésent donne cet aspect de légèreté que j’affectionne particulièrement. J’ai été captivé dès le départ par cet univers tout aussi réel que lourd de sens ! 

La saison 1 « Double Je » met en avant ces couples qui s’oublient au fil du temps, ceux qui ne communiquent plus et qui ne se touchent plus. La frustration et l’incompréhension deviennent oppressants. Nelly se sent délaissée et abandonnée. Peut être n’est-elle plus aussi attirante qu’avant ? J’ai ressenti son désarroi en pleine figure. Je ne vous cache pas que Nelly et sa situation représentent nos pires craintes. Nelly est plus qu’attachante, je lui vouerai le bon dieu pour que sa tristesse disparaisse. Poussée par sa meilleure amie, elle décide de s’inscrire sur un site de rencontre et à son plus grand étonnement elle y prend goût surtout quand un mystérieux inconnu se montre à la hauteur de ses espérances. Il représente le goût de l’interdit doté d’un humour bien présent et sans sexisme. Il pourrait être son idéal masculin. Mais les événements s’emballent et les emmènent directement vers un rendez-vous où la sensualité sera le mot d’ordre. Nelly osera t-elle ? Sera t-elle une de ces femmes qui trompent leurs maris ? Nelly se pose tout un tas de questions : les assumera t-elle ?

La saison 2  » Le constat » : je l’ai déjà lu lorsque cette dernière était autoéditée. Cette nouvelle narre une rencontre atypique et cliché à la fois, une attirance réciproque, des non-dits, des situations pittoresques et un humour à vous prendre des fous rires pas possible. Tous les ingrédients sont réunis pour passer un agréable moment avec Ambre et Élodie.J’ai vraiment aimé la scène de vente à domicile de sex toys où la réalité est sans équivoque.

En résumé : à découvrir sans hésitation lors d’un de ces week-ends où la décompression est de rigueur. Vous allez adorez ces petites histoires emplies d’un humour à mourir de rire ! On les adore ces femmes là car elle sont un peu nous !

Coup de cœur assuré et une mention spéciale pour la couverture qui est aussi clinquante que ce qui se trouve à l’intérieur !

 

 

image-principale-page-liens-utiles

 

Lien Amazon : Saison 1 !

Lien Amazon : saison 2 !

Vers le site des éditions Dreamcatcher, pour tout savoir !